[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


133 sources différentes


20/04/2021 - SOCIAL : 3 sources

1 - Attac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante
2 - Guide Social Actualités
3 - Yapaka


SOCIAL (1) : Attac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Turquie... Pour que vive « Yorum »Attac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

Turquie... Pour que vive « Yorum »
LE 5 MAI 2020, à l'article de la mort, il a arrêté. Après 323 jours d'une grève de la faim « pour la liberté de chanter », Ibrahim Gökçek ne pesait plus que 39 kilos. Le jeudi 7, il s'est éteint. Exténué. Un mois plus tôt, Helin Bölek –une jeune femme de 28 ans– était décédée, squelettique, après 288 jours d'un jeûne « au finish ».
Il était guitariste, elle choriste. Tous les deux appartenaient à la même formation musicale : le groupe turc Yorum.
Clique ici (...)

- Journal Angle d'Attac /
Qui a vu Barbara...?Attac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

QUI A VU BARBARA… ?
Chère amie,
Cher ami,
Tu trouveras, en attaché, un article du journal De Standard et un texte de Lieven De Cauter à propos de Barbara Van Dyck.
Le tribunal correctionnel de Termonde vient en effet de la condamner, ainsi que cinq autres sympathisants du Field Liberation Movement, à des peines de prison fermes.
Leur crime ? Avoir déplanté, sur un champ expérimental réservé à la firme BASF, des pommes de terre génétiquement modifiées et les avoir remplacées par des patates (...)

- Agriculture et OGM
VOICI LE 20ÈME FESTIVAL DU CINÉMA D'ATTACAttac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

AVOIR 20 ANS EN 2019… !
Dix films –dont quatre « avant-premières »– et autant de débats…
Pour son vingtième anniversaire, Le Festival du Cinéma d'Attac aborde et déborde une thématique désormais centrale : « Que faire de nos colères ? »…
S'appuyant sur une programmation resserrée d'une rare qualité, cette édition « spéciale » reste ainsi constamment sur le « qui-vive »… laissant découvrir celles et ceux qui, partout, s'opposent à l'ordre marchand et à la commercialisation de nos existences.
Qu'il s'agisse de (...)

- Journal Angle d'Attac /
À PERPÉTUITÉ… Attac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

À PERPÉTUITÉ…
La Westminster Magistrate's Court de Londres a tranché.
L'audience « extraditionnelle » –devant décider du sort imposé à Julian Assange– aura lieu l'année prochaine, le 24 février 2020.
Derrière cette procédure exceptionnelle ? Les Etats-Unis qui veulent exfiltrer Assange de Grande-Bretagne pour le faire juger par un tribunal, spécialement mis en place en Virginie et soumis « aux ordres » de la Maison blanche. D'ailleurs, le verdict américain a déjà été publiquement annoncé : Assange est (...)

- Journal Angle d'Attac /
Racisme, colonialisme & sexismeAttac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

Pour voir les dessins, cliquez sur les boutons en noir et blanc Pour télécharger un dessin en haute définition, cliquez sur le bouton en couleur Pour voir les derniers dessins de Titom, cliquez sur les nouveaux coups de crayons
Tous les dessins sont disponibles sous licence Creative Commons by-nc-nd
Concernant les migrations et la lutte des sans-papiers, vous pouvez retrouvez tous les dessins sur cette (...)

- Contestation & Alternatives
Logement, urbanisme & grands projets inutilesAttac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

Pour voir les dessins, cliquez sur les boutons en noir et blanc Pour télécharger un dessin en haute définition, cliquez sur le bouton en couleur Pour voir les derniers dessins de Titom, cliquez sur le lien : nouveaux coups de crayons
Tous les dessins sont disponibles sous licence Creative Commons by-nc-nd

- Europe
Mobilité, énergies fossiles & réchauffement climatiqueAttac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

Pour voir les dessins, cliquez sur les boutons en noir et blanc Pour télécharger un dessin en haute définition, cliquez sur le bouton en couleur Pour voir les derniers dessins de Titom, cliquez sur le lien : nouveaux coups de crayons
Tous les dessins sont disponibles sous licence Creative Commons by-nc-nd

- Ecologie & décroissance
Migrations - frontières - sans papiers - clandestinitéAttac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

Pour voir les dessins, cliquez sur les boutons en noir et blanc Pour télécharger un dessin en haute définition, cliquez sur le bouton en couleur Pour voir les derniers dessins de Titom, cliquez sur le lien : nouveaux coups de crayons
Tous les dessins sont disponibles sous licence Creative Commons by-nc-nd

- Europe
Affiches, tracts & flyersAttac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

Pour voir les affiches, cliquez sur les boutons Pour télécharger une affiche en haute définition, allez voir dans la rubrique adéquate via les dessins classés par thématique

- Contestation & Alternatives
Résistance, contestation et AlternativesAttac Bruxelles - L'information sociale alternative et militante

Pour voir les dessins, cliquez sur les boutons en noir et blanc Pour télécharger un dessin en haute définition, cliquez sur le bouton en couleur Pour voir les derniers dessins de Titom, cliquez sur le lien : nouveaux coups de crayons
Tous les dessins sont disponibles sous licence Creative Commons by-nc-nd

- Contestation & Alternatives

SOCIAL (2) : Flux supprimé, momentanément inaccessible ou pas d'infos récentes - cliquer ici pour vérifier.

SOCIAL (3) : Yapaka

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
23 avril - Yapaka
16 avril - Retour à l'école : penser l'accompagnementYapaka
[Texte] « Je voudrais devenir un garçon » : les intervenants confrontés aux questionnements d’un enfant sur son identité de genreYapaka

Les questionnements sur le genre et la sexualité jalonnent le développement de l’enfant. Au fil des expériences avec son environnement, l’enfant prendra conscience de son corps sexué (dimension biologique) et des rôles attendus selon cette différenciation des sexes (dimension sociale). Progressivement, l’enfant intégrera une identité de genre en s’identifiant au sexe biologique (identité cisgenre), ou pas (par exemple, l’identité transgenre). Il apprendra aussi à exprimer cette identité de genre (vêtements, coiffure, langage, attitudes...) en fonction des normes traversant la société dans laquelle il vit, celles-ci variant beaucoup d’une époque et d’un endroit à l’autre.

Chez les jeunes enfants, la conception de l’identité de genre est très souple : par exemple, une petite fille demandera parfois à sa maîtresse si elle était un garçon quand elle était petite, ou un petit garçon dira vouloir être une maman quand il sera grand. Puis petit à petit, la conscience d’appartenir à un genre se précisera et se consolidera pour l’enfant. Dans ce processus, il est possible, même à un jeune âge, qu’un enfant interroge, ou éprouve un malaise quant à son identité de genre. Au professionnel d’accueillir les interrogations de l’enfant et d’y répondre de façon bienveillante.

Un enfant pris dans ces questionnements pourra chercher dans les adultes de son entourage un espace où venir déposer ses questions voire ses inquiétudes. Et ces adultes, choisis par l’enfant pour se confier, peuvent être chacun et chacune d’entre nous : enseignante, éducateur, animatrice, ... Ces questions de genre convoquent des représentations du corps, de l’intime, de la sexualité, autant de sujets qui peuvent nous paraitre sensibles et délicats à aborder avec les enfants dans nos contextes de travail. Alors, comment réagir en tant qu’intervenant lorsqu’un enfant ou un adolescent nous exprime des difficultés, des préoccupations par rapport au fait de ne pas se sentir bien dans son corps ? Que faire, par exemple, lorsqu’un enfant souhaite qu’un enseignant l’appelle autrement ?

Laisser place

L’identité de genre est une expérience très personnelle. Elle correspond au sentiment que nous avons chacun et chacune concernant le fait d’être homme, femme, ou encore ni l’un ni l’autre, ou les deux. Car si les normes habituelles nous enseignent qu’il n’y a que deux options (les catégories binaires de genre homme/femme), dans les faits, les gens vivent et expriment leur genre de façons beaucoup plus variées et complexes. Le fait que l’enfant cherche, sonde, interroge les adultes qui l’entourent sur les questions de genre s’inscrit dans la construction de son identité, et ne présage en rien de sa trajectoire future (quelle sera son identité de genre, son orientation sexuelle, …).

S’il n’y a pas lieu de s’alerter ou de s’agiter outre mesure aux questionnements de l’enfant, il y a bien lieu de leur réserver toute l’attention qu’ils méritent. Aucune question n’est à laisser de côté. Il ne faut pas rater l’occasion de se mettre en réflexion avec lui et d’ouvrir des portes. Parfois ces questions peuvent causer une véritable souffrance à l’enfant ou à l’adolescent, qui exprime à quel point son sentiment interne de masculinité ou de féminité ne correspond pas au sexe biologique. Ce mal-être, les plus jeunes l’évoquent à travers la sensorialité : J’ai l’impression qu’on m’a donné le mauvais corps, est-ce que je peux changer ?

L’expérience de terrain et de plus en plus de travaux[1] démontrent que le sentiment de non-conformité entre l’identité de genre et le sexe biologique (je ne suis pas comme ce qu’on attend de moi) peut entrainer de la détresse psychologique, parfois de l’anxiété, voire des idéations suicidaires. Cette problématique, appelée dysphorie de genre, est aussi en lien avec le contexte dans lequel évolue l’enfant : comment ça se passe à l’école, dans ses loisirs, comment réagissent sa famille, ses pairs, … ? Les violences de genre (sexistes, homophobes ou transphobes), comme toute forme de violence, sont dévastatrices dans les lieux de collectivité comme l’école, les milieux de la jeunesse et du sport, etc., et peuvent entrainer du repli sur soi, des situations d’échec scolaire, de décrochage, ....

De plus en plus d’intervenants sont sensibilisés à ces sujets. Cependant, sur le terrain, instaurer un climat d’ouverture et de respect des différences constitue souvent un défi. Nous pouvons nous faire aider en sollicitant des professionnels au sein de l’école (CPMS et Centre de promotion de la santé à l’école) ou en nous adressant aussi aux équipes spécialisées (plannings familiaux et organismes de jeunesse) qui proposent des animations d’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS). La démarche d’EVRAS se fonde sur le respect, la tolérance, le libre choix, le non-jugement, l’accueil des différences et l’ouverture à l’autre. Elle vise à apporter une information et à participer au développement de l’esprit critique afin d’aider les jeunes à construire leur identité, assurer leur bien-être et à prendre des décisions éclairées[2].

Notre rôle d’intervenant

Accompagner un enfant qui explore les facettes de son identité, y compris sur les questions liées à son identité de genre, suppose de respecter le temps du développement, suivre son rythme, sans anticiper ni figer ses questions. Recevoir l’enfant « chercheur », sans projeter ses représentations d’adultes, permettra à l’enfant de ne pas se sentir enfermé dans une identité. Soutenir cette position d’exploration peut nous sembler déconcertant. Nous pouvons nous sentir remués, mal à l’aise par toutes les interrogations de l’enfant. Dès lors, il est important que nous puissions être soutenus par notre équipe, des relais de proximité, des professionnels en santé mentale, dans notre présence à l’enfant et sa famille. En effet, un soutien psychologique doit pouvoir être apporté aux enfants présentant un débordement, un mal-être avec ces questions et à leurs parents afin de les accompagner. Un tel soutien apporté aux lieux de vie collectif que fréquente l’enfant peut également soutenir un travail d’intégration des diversités et du vivre-ensemble bien au-delà du genre.


[1] Voir notamment les travaux de Line Chamberland.

[2] Pour davantage d’information sur la démarche de l’EVRAS et le réseau compétent : www.evras.be

Besoin d’être considéré comme un enfant Yapaka

[ ...] L’enfant a besoin d’être considéré comme un enfant, au sens d’une personne à part entière, et non comme un adulte miniature ni comme un élève. Nous devons penser l’enfant comme acteur de son développement, nanti de toutes ses émotions et de ses compétences, avec les rythmes qui lui sont propres et les immaturités inévitablement liées à son âge. C’est un enfant dans l’ici et maintenant que nous devons envisager, et non l’élève performant en devenir : cela requiert une focalisation sur son présent et non sur son futur. Il s’agit de le préserver des dangers de la sur-stimulation très présente dans notre culture actuelle de la performance, survalorisant l’autonomie. [...]

In Marie Masson, "Introduire l'enfant au social", Temps d'arrêt 85 , yapaka, p 23, février 2016 

16 avril - Retour à l'école : penser l'accompagnementYapaka


Depuis des mois, l’incertitude et l’imprévu touchent nos vies, celles des enfants et des jeunes. Entre réouvertures et fermetures des écoles, cours à distance, annulations des sorties scolaires, limitation des activités sportives, vacances anticipées…, la vie des enfants et des adolescents est lourdement impactée. Pour certains d’entre eux, cette discontinuité est vécue comme un véritable chaos psychique, parfois à bas bruit.   

La nécessité de penser le retour à l’école dans ce contexte est cruciale. Comment soutenir les enfants et les adolescents en mal de repères ?  Comment renouer avec ceux qui ont décroché ? Comment rejoindre d’autres qui ont abandonné tout désir ?

L’école comme lieu d’élaboration des relations humaines est vital pour penser ces questions. Aussi, autorisons-nous à les élaborer au-delà des conditions pratiques de la reprise et à mettre le focus sur les enjeux relationnels de ce retour. Des pistes sont proposées ici pour identifier les fragilités silencieuses et soutenir enfants, ados et adultes afin de rester en lien dans et par l’école, malgré l’essoufflement général.


 

[Vidéo] Quels impacts des mesures sanitaires prolongées sur les enfants, notamment le port du masque ?Yapaka

Un entretien avec ​Vanessa Greindl (04:41), psychologue clinicienne, dans le contexte du Covid-19.

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

[Vidéo] Quels impacts de l’absence de contacts physiques entre les enfants et les adultes qui les entourent ?Yapaka

Un entretien avec ​Vanessa Greindl (04:34), psychologue clinicienne, dans le contexte du Covid-19.

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

[Vidéo] Comment soutenir et aider les plus jeunes dans ce contexte de changements permanents (annulation en dernière minute des cours, des excursions…)Yapaka

Un entretien avec ​Vanessa Greindl (04:23), psychologue clinicienne, dans le contexte du Covid-19.

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

[Vidéo] Dans ce contexte de crise, comment rester attentifs aux enfants calmes, qui manifestent assez peu leurs difficultés ?Yapaka

Un entretien avec ​Vanessa Greindl (04:58), psychologue clinicienne, dans le contexte du Covid-19.

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

[Vidéo] Comment, dans ce contexte de crise, l’école peut-elle continuer à soutenir les enfants ?Yapaka

Un entretien avec ​Vanessa Greindl (04:08), psychologue clinicienne, dans le contexte du Covid-19.

L'école, comme les activités artistiques, le sport, les sorties culturelles... fait fonction de tiers dans la vie des parents et des enfants. Aujourd'hui, les restrictions ont drastiquement diminué la présence de ces tiers et ont forcé un repli sur soi des familles.
L'école, pour les plus jeunes, reste le seul lieu qui amène de l'air, de l'autre dans la vie familiale et demeure un lieu indispensable pour la santé mentale de tous. Elle est devenue cet élément clé, de décollage entre parents et enfants mais aussi, comme dans une fusée, lieu qui permet d'échapper à la gravité, à la pression et d'accéder à un nouveau lieu propre aux enfants qui ouvre sur le monde. Il est capital que chacun, parents, politiques, enseignants mesurent aujourd'hui la portée vitale de son rôle.  

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo