[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


12/12/2018 - SOLIDARITE : 2 sources

1 - Amnesty (Belgique - section francophone)
2 - OXFAM


SOLIDARITE (1) : Amnesty (Belgique - section francophone)

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
La situation des droits humains en Belgique en 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

Royaume de Belgique
Chef d'État : Roi Philippe
Chef du gouvernement : Charles Michel
Les conditions de détention sont demeurées déplorables et ont été exacerbées par les grèves du personnel pénitentiaire. Trop peu de mesures ont été prises pour empêcher la pratique du profilage ethnique par la police. Le gouvernement a repris la pratique de la détention d'enfants pour des raisons liées à la migration. De nouvelles règles ont été proposées en ce qui concerne les droits des victimes d'attaques terroristes. (...)

- Les droits humains aujourd'hui 2018 /
L'État des droits humains : les politiques opprimantes et sexistes ont galvanisé le combat pour les droits des femmesAmnesty (Belgique - section francophone)

À l'occasion du 70e anniversaire de la DUDH, Amnesty publie un document dressant un bilan des droits humains en 2018 dans le monde

- Actualités / ,
Amnesty envoie 2 000 000 de Déclaration universelle des droits de l'hommeAmnesty (Belgique - section francophone)

Chaque foyer à Bruxelles et en Wallonie recevra un exemplaires de ce texte essentiel et fondateur pour les droits humains

- Actualités / ,
MARATHON 2018 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURES DES DROITS HUMAINSAmnesty (Belgique - section francophone)

Chaque fin d'année, Amnesty International demande à ses sympathisants de par le monde de signer des pétitions en ligne pour 9 individus ou groupes d'individus en danger. Ce Marathon des lettres permet que chaque année, de véritables changements surviennent. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées. Des tortionnaires sont traduits en justice. Des détenus sont traités plus humainement. Et ceci, grâce à vos signatures.
Cette année, les 9 individus en danger du Marathon des lettres sont des (...)

- Signer en ligne /
Les femmes et les enfants déplacés reçoivent de la nourritureAmnesty (Belgique - section francophone)

ACTION URGENTE
Nigeria. Les femmes et les enfants déplacés reçoivent de la nourriture
Un groupe d'environ 230 femmes déplacées, connu sous le nom de mouvement Knifar, et leurs enfants ont reçu des provisions après avoir été privés de nourriture.
Environ 230 femmes déplacées au Nigeria (groupe connu sous le nom de mouvement Knifar) et leurs enfants risquaient de souffrir de la faim, car le 18 avril, les autorités de l'État de Borno avaient cessé de distribuer de la nourriture dans le camp de déplacés (...)

- Les bonnes nouvelles / , , , ,
Il faut sauver l'Aquarius ! Venez manifester avec nousAmnesty (Belgique - section francophone)

Ce navire a sauvé des dizaines de milliers de vies, à nous de le sauver ! RDV le 6/10 place du Luxembourg à 12h
Le 6 octobre marquera le 5e anniversaire du naufrage de Lampedusa qui avait à l'époque causé la mort de 368 personnes.
Quel meilleur hommage à celles et ceux qui sont mort·e·s il y a cinq ans que de veiller à ce que l'Aquarius, symbole de solidarité et de respect de la vie et de la dignité humaines, puisse continuer à sauver des vies.
Il y a quelques jours, Amnesty International interpellait (...)

- Agenda / ,
Le Fil Avril-Juin 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

L'édito : Un geste puissant Moi aussi #jesuishumain-e : le témoignage de celles et ceux qui accueillent des personnes réfugiées« Maintenant certains y réfléchissent à deux fois avant de tweeter... » : La censure en Espagne La liberté d'expression en question et en animations Interview de Idil Eser et Júlia Iván : Au coeur de la menace Déclaration universelle des droits de l'homme : Un rempart pour les droits humains Interview de Teodora (...)

- Le Fil Avril- Juin 2018
Exportation d'armes : la Wallonie immorale Amnesty (Belgique - section francophone)

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser.

- CAMPAGNE WALLONIE IMMORALE / ,
Etats-Unis. Le gouverneur du Texas commune une condamnation à mortAmnesty (Belgique - section francophone)

Le 22 février, le gouverneur du Texas a commué la condamnation à mort de Thomas Whitaker, quelques heures avant qu'il ne soit exécuté. Il s'agit de la première mesure de clémence au Texas depuis août 2007, une période pendant laquelle près de 150 exécutions ont eu lieu dans cet État. Le 10 décembre 2003, la famille Whitaker – la mère, le père et les deux fils – est allée dîner au restaurant dans le comté de Fort Bend, au Texas. À leur retour, Christopher Brashear les attendait à l'intérieur de leur domicile. (...)

- Les bonnes nouvelles / , , ,
Incarcérés pour avoir dit non au voile obligatoireAmnesty (Belgique - section francophone)

DEUX JEUNES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS RISQUENT LA TORTURE
La jeune défenseure des droits humains Shima Babaee, qui se bat contre le port obligatoire du voile, et son mari Dariush Zand risquent d'être torturés et soumis à d'autres mauvais traitements. Ils sont tous les deux détenus à la prison d'Evin, à Téhéran, privés du contact avec leur famille et leurs avocats, depuis leur arrestation, le 1er février. Ils ont été arrêtés par des agents du ministère du Renseignement en raison de leurs activités (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
La parité dans 217 ans ?Amnesty (Belgique - section francophone)

Mal payées, discriminées dans l'accès à la propriété et souvent non reconnues pour leur travail... les femmes paient le prix fort des manquements des États et des entreprises dans la protection des droits humains. La lutte pour l'égalité des genres ne peut plus attendre.

- Les droits humains aujourd'hui 2018 / , ,
L'égalité des droits doit être garantie, et non sujette à débat Amnesty (Belgique - section francophone)

Il est du devoir du gouvernement de veiller à ce qu'aucune loi ni pratique n'établisse une discrimination

- Blog — Paroles de chercheurs, de défenseurs et de victimes / ,
Conflit au Yémen : les fournisseurs d'armes sous pressionAmnesty (Belgique - section francophone)

Cette année, le bilan des victimes au Yémen n'a cessé de s'alourdir. Face à ce constat amère, nous avons fait pression sur les États pour mettre fin aux transferts d'armes vers les pays engagés au Yémen.

- Les droits humains aujourd'hui 2018 / , , ,
Femmes sur Twitter : espace de liberté ou d'abus ?Amnesty (Belgique - section francophone)

Alors que Twitter est censé être un espace d'expression et d'échange d'opinions, les femmes y subissent souvent des abus, des menaces et des atteintes à leur vie privée.

- Les droits humains aujourd'hui 2018 /
Mali : Une nouvelle loi risque de renforcer la culture de l'impunitéAmnesty (Belgique - section francophone)

Amnesty demande aux autorités maliennes de modifier le projet de loi de sorte que des enquêtes puissent être menées

- Actualités / ,
Droits humains un espoir pour une Europe menacéeAmnesty (Belgique - section francophone)

L'année 2018 a été marquée par de nombreuses atteintes aux droits humains en Europe. Les cibles principales ? La liberté d'expression et les réfugiés. Pourtant, le militantisme progresse et la contestation s'amplifie. L'Europe est plus qu'un simple continent sur une carte géographique. Elle constitue une idée, façonnée au fil des millénaires, nourrie par d'innombrables cultures et traditions, renouvelée par les mouvements de populations, confortée par des valeurs partagées et une histoire commune. (...)

- Les droits humains aujourd'hui 2018 / , ,
Réfugiés, une situation catastrophiqueAmnesty (Belgique - section francophone)

Un pacte mondial inefficace, des promesses de réinstallation revues à la baisse, des renvois forcés en Afghanistan, des pays européennes irresponsables... heureusement, la mobilisation citoyenne continue de s'organiser pour de nouvelles solutions.

- Les droits humains aujourd'hui 2018 /
Un leader qui se bat pour la restitution des terres de sa communauté est en dangerAmnesty (Belgique - section francophone)

Enrique Cabezas, leader du mouvement en faveur de la restitution de terres à la communauté afro-colombienne à Curvaradó (département du Chocó, dans l'ouest de la Colombie), a reçu plusieurs menaces en réaction à son travail en faveur de la défense des terres ancestrales et du droit des communautés de ne pas prendre part au conflit armé.
Les 2 et 3 décembre, Enrique Cabezas, défenseur des droits humains et fer de lance du collectif en faveur de la restitution des terres à la communauté afro-colombienne à (...)

- Écrire des lettres / , , , ,
UN MESSAGE DE KUMI NAIDOO SUR LA SITUATION DES DROITS HUMAINS EN 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

Le monde célèbre aujourd'hui le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Ce document extraordinaire, adopté le 10 décembre 1948, a rassemblé la communauté internationale dans une démonstration d'unité sans précédent et établi pour la première fois une déclaration des droits applicable à toutes les personnes, s'attaquant ainsi aux fondements mêmes de l'injustice à travers le monde.
Pourtant, 70 ans plus tard, nous voyons une économie mondiale en berne donner naissance à des (...)

- Les droits humains aujourd'hui 2018 /
Nos victoires en 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

170 PERSONNES LIBÉRÉES
Au cours de l'année écoulée, nous avons participé à la libération d'au moins 170 personnes qui avaient été injustement emprisonnées, dans 18 pays.
Placés en détention en raison de ce qu'ils sont et de leurs convictions, ces femmes et ces hommes courageux peuvent de nouveau militer pour faire progresser la cause des droits humains dans le monde.
Mouhammad Bekjanov (Ouzbékistan) Écrivain et militant
Mouhammad Bekjanov a été libéré en février 2017 après avoir passé 17 années en (...)

- Les droits humains aujourd'hui 2018 /
Un militant a été expulsé et risque la tortureAmnesty (Belgique - section francophone)

Mohamed Hassan Alim Shareef, militant politique soudanais, a été expulsé de l'Égypte vers le Soudan le 9 octobre. Des agents du Service national de la sûreté et du renseignement (NISS) l'ont arrêté à son arrivée au Soudan. Il est actuellement détenu au siège du NISS, à Khartoum-Nord. Amnesty International le considère comme un prisonnier d'opinion, détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d'expression.
Mohamed Hassan Alim Shareef (également connu sous le nom de Bushi), ressortissant (...)

- Écrire des lettres / , , , , ,
Où en sommes-nous ?Amnesty (Belgique - section francophone)

Alors que 2018 tire à sa fin, profitons de ce moment pour revenir sur les 70 ans qui se sont écoulés depuis l'adoption par les Nations unies de la Déclaration universelle des droits de l'homme et pour nous interroger sur le chemin parcouru.
La Déclaration énonce une série de droits dont nous pouvons toutes et tous nous prévaloir, en notre simple qualité d'être humain. Des progrès sont réalisés tous les ans depuis 1948 pour que tous les habitants de la planète puissent un jour jouir de ces droits. Un (...)

- Les droits humains aujourd'hui 2018
Kumi Naidoo va témoigner dans le cadre d'une enquête historique sur les droits humains et le changement climatiqueAmnesty (Belgique - section francophone)

Sont visées certaines des plus grandes compagnies de pétrole, de gaz et de charbon du monde

- Actualités
États-Unis : Les membres du Congrès ne doivent pas relâcher la pression sur GoogleAmnesty (Belgique - section francophone)

Le PDG de Google doit donner des réponses concernant son prototype d'application « Dragonfly »

- Actualités / ,
Un citoyen de Hong Kong risque une exécution imminenteAmnesty (Belgique - section francophone)

La Cour populaire suprême examine actuellement la condamnation à mort du ressortissant de Hong Kong. Si elle l'approuve, l'ordre de procéder à son exécution sera signé, ce qui place Wu Zongxi en danger imminent. Sa famille est très inquiète au sujet de son état de santé physique et psychologique, car elle n'a pas pu lui rendre visite depuis son placement en détention il y a plus de quatre ans. Wu Zongxi, ressortissant de Hong Kong qui réside à Shenzhen, ville côtière du sud de la Chine, a été déclaré (...)

- Écrire des lettres / , , ,
Parcours sur les droits humains dans les collections des Musées Royaux des Beaux ArtsAmnesty (Belgique - section francophone)

Ce parcours propose de découvrir des grands thèmes liés aux droits humains à travers des œuvres d'art

- Actualités / ,
70 ANS D'ASPHYXIE : HISTOIRES DE RÉFUGIÉS PALESTINIENS.Amnesty (Belgique - section francophone)

2018 marque le 70ème anniversaire de la "Nakba". C'est un moment symbolique pour Amnesty International pour lancer ses appels en faveur de solutions durables, en particulier le droit au retour.
2018 est également l'année où les États-Unis ont annoncé qu'ils cesseraient de financer l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), affectant gravement les services essentiels qu'ils fournissent aux réfugiés palestiniens, notamment la santé (...)

- Blog — Paroles de chercheurs, de défenseurs et de victimes /
Moyen-Orient et Afrique du Nord - Les militantes intraitables face à la répressionAmnesty (Belgique - section francophone)

Les gouvernements qui ont conclu des alliances stratégiques avec des États de cette région ont un rôle crucial à jouer

- Actualités / , ,
Réunion du groupe 81 de BruxellesAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 81 de Bruxelles se réunit le 07 janvier. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 07/01/2018
Lieu : Carpe Diem, Merode
Contact : Nicola Davenport - respgr81@amnestyinternational.be
Tél : 02/544 08 (...)

- Activités des groupes locaux
Un militant relaxé, un autre dans l'attente de son procèsAmnesty (Belgique - section francophone)

Le militant Yahaya Badamassi a été libéré après avoir été relaxé de toutes les charges par la cour d'appel de Zinder le 6 décembre. Il était détenu depuis huit mois pour « participation à un mouvement insurrectionnel » et « conspiration contre la sûreté de l'État ». Le militant Sadat Illiya Dan Malam est toujours détenu, dans l'attente de son procès.
Yahaya Badamassi, coordonnateur régional d'Alternative Espaces citoyens, a été libéré. Le 6 décembre, la cour d'appel de Zinder, une ville située à environ 800 (...)

- Écrire des lettres / , , , ,
Deux autres prisonniers ont été exécutésAmnesty (Belgique - section francophone)

Ihar Hershankou et Siamion Berajnoy, prisonniers bélarussiens, ont été exécutés, probablement le 19 ou le 20 novembre. Amnesty International condamne leur exécution et continue d'appeler les autorités du Bélarus à introduire un moratoire immédiat sur toutes les exécutions, comme première étape vers l'abolition de la peine capitale.
La semaine dernière, les proches de Siamion Berajnoy et d'Ihar Hershankou ont confirmé à l'organisation de la société civile bélarussienne Human Rights Centre Viasna qu'ils (...)

- Écrire des lettres / , , , ,

SOLIDARITE (2) : OXFAM

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Le retour de la chèvre de NoëlOXFAM
La fin d'année et Noël approchent... Offrez une chèvre ou un kit d’hiver Oxfam s’emballe et optez pour des cadeaux originaux qui changent des vies.
Français
Image: 
Background: 
Crise humanitaire au Yémen : des besoins énormesOXFAM
19/11/2018

Les civils yéménites font face à une triple menace : la guerre, la maladie et la faim. Les équipes d’Oxfam leur apportent une aide vitale, mais nous avons besoin de vous pour répondre à l’ampleur des besoins.

Des violences sévissent au Yémen depuis mars 2015. Des pays tels que les États-Unis et la Grande-Bretagne, mais aussi la Belgique, continuent à vendre des armes à l'Arabie saoudite et alimentent ainsi cette guerre sanglante. Les enfants, les femmes et les familles Yéménites se retrouvent en première ligne.

Coupés du monde

En raison du grand nombre de parties et de pays impliqués dans le conflit, le chemin vers la paix semble encore long. La fermeture des ports et des aéroports entraîne une grave pénurie de nourriture et de carburant. Le manque d’accès à l'eau potable a provoqué la plus grande épidémie de choléra jamais vue.

Faites un don maintenant

Des chiffres dramatiques :

  • La famine menace 14 millions de Yéménites.
  • 22 millions de personnes sont dépendantes de l'aide et de la protection humanitaire, soit plus de 75% de la population.
  • 3 millions de personnes ont été forcées de fuir leur maison.
  • Plus d'un million de Yéménites ont été contaminés par le choléra et la diarrhée l'année dernière. L'épidémie n'est toujours pas maitrisée.

Faites un don maintenant

Nasser (11 ans, photo en haut de page) vit à Al-Qasabah, un village de la province d'Amran. Sa sœur a 4 ans et souffre de malnutrition sévère. Ses parents n’ont plus de moyens de subsistance. Les 3 repas journaliers de la famille se composent d’un peu de pain et de thé. Et ils doivent parfois sauter un repas. « Je rêve d’un plat avec du goût comme du poulet, de la viande ou du riz. Mais, il n’y a rien. J’aimerais tant aller à l'école, mais ma famille n'en a pas les moyens », confie-t-il.

Grâce à l'aide d'urgence, nous sauvons des vies

Depuis juillet 2015, Oxfam est venue en aide à  plus de 3 millions de Yéménites, pour leur apporter une aide d'urgence vitale. Oxfam leur fournit de l'eau potable, de la nourriture et des médicaments, même dans les zones difficiles d'accès. L'eau est livrée par camions-citernes, mais nous réparons aussi des systèmes d'approvisionnement en eau potable ou fournissons des filtres à eau et des jerrycans.

Nous construisons des installations sanitaires pour empêcher la propagation des maladies comme le choléra. Dans la ville de Taiz, par exemple, nous collaborons avec une organisation partenaire locale et une société de transport pour venir en aide à 420.000 personnes en leur fournissant de l'eau potable et des installations sanitaires.

Oxfam distribue aussi de l'argent ou des coupons alimentaires aux familles vulnérables pour qu'elles puissent s’acheter de la nourriture. Un appui crucial car le prix des denrées alimentaires au Yémen a explosé. 

Que pouvez-vous faire ?

Personne ne peut vivre sans nourriture ou sans eau potable. Venez en aide avec nous aux familles vulnérables au Yémen en faisant un don pour soutenir la réponse d'Oxfam :

Faites un don maintenant

Fêtes de fin d'annéeOXFAM

Découvrez les cadeaux

Climat : le 2 décembre, réclamons un futur pour nous et nos enfantsOXFAM
29/10/2018

Le changement climatique n’est plus une projection lointaine. Ses conséquences se font ressentir plus que jamais – chez nous, en Belgique, mais aussi dans le monde entier. Et les populations les plus vulnérables sont aussi souvent les plus gravement touchées. Il faut agir, et vite. Ensemble, réclamons un futur pour nous et nos enfants. Aidez-nous à mettre la pression sur les décideurs et décideuses politiques ce 2 décembre à Bruxelles.

La plus grande marche climatique jamais vue en Belgique ?

Rendez-vous et infos pratiques

  • Début de la marche : Gare du Nord à Bruxelles à 12h.
  • Fin de la marche : spectacle climatique au Parc du Cinquantenaire jusqu’à 17h.
  • Trajets vers Bruxelles : points de départ (pour parcours à vélo, en train, à pieds,…) à suivre et à créer via www.claimtheclimate.be
  • Point de rendez-vous Oxfam : 

    sur le Boulevard du Roi Albert II entre Rue des Charbonniers et Rue Georges Matheus, dans le bloc Nord-Sud (Vlaams Ministerie van Onderwijs en Vorming).

Vous trouverez les informations les plus récentes via cet évènement Facebook. N’hésitez pas à le partager autour de vous !

Pourquoi marcher maintenant ?

Les décideuses et décideurs politiques internationaux se retrouvent en Pologne dès le 3 décembre pour la COP24 (conférence climatique internationale). Voilà pourquoi nous voulons organiser – avec la Coalition Climat, dont Oxfam est membre –, la plus grande manifestation pour le climat jamais vue en Belgique.

Le dernier rapport alarmant du GIEC (le Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) sorti en octobre est alarmant : même si les Etats respectaient leurs engagements pris à Paris en 2015, ce qui n’est pour l’instant pas le cas pour la majorité des pays, la planète se réchaufferait de 3 °C d’ici à la fin du siècle. Ce qui entraînerait des catastrophes irréversibles autant pour les humains que pour beaucoup d’autres espèces vivantes.

Mais pas besoin de regarder aussi loin : les conséquences du changement climatique sont déjà visibles et ne vont faire que s’aggraver chaque année si l’on n’agit pas plus rapidement et de manière beaucoup plus drastique. Fonte des glaces, montées des eaux, inondations, sécheresses, ouragans…

Passer à la vitesse supérieure

Nous voulons exiger de nos dirigeantes et dirigeants qu'ils mènent une politique climatique plus ambitieuse. Trois ans après les accords de Paris, il est temps de passer à la vitesse supérieure et de mettre en place des mesures qui favorisent les énergies renouvelables, protègent les ressources naturelles telles que forêts et océans et assurent un avenir pour les générations futures.

Il est impératif, comme l’ont préconisé de nombreux scientifiques, de maintenir le réchauffement climatique en dessous d’1,5°C afin de limiter les phénomènes climatiques extrêmes. Cette transition doit se faire dans le respect de chacun.e. La Belgique doit soutenir les pays les plus vulnérables dans cette transition et les aider à s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique. Nous descendrons dans la rue pour la justice climatique, en Belgique et partout dans le monde.

Partagez votre action !

La mobilisation commence dès que vous sortez de chez vous ! Les participant.e.s sont invité.e.s à enregistrer leur trajet vers Bruxelles à vélo, en train, en canoë, etc… sur www.claimtheclimate.be

Nos revendications politiques 

La prochaine conférence climat à Katowice, en Pologne (COP24) à la fin de cette année, s'annonce comme étant le sommet le plus important depuis la COP21. Les décisions quant à la mise en œuvre de l’Accord de Paris doivent être finalisées lors de cette COP24.

Nos principales revendications sont les suivantes :

  1. Changement de voie
  2. Plan climatique ambitieux
  3. Power to the People
  4. Tout le monde embarqué
  5. Solidarité Internationale
  6. Passer à la vitesse supérieure

 

Thème: 
Séisme Indonésie : déjà 16.000 personnes soutenuesOXFAM
24/10/2018

Parmi les actions d’Oxfam et de ses partenaires, la distribution de bâches, de sarongs et de kits d'hygiène tient une place importante. Ces simples objets permettent de rendre un peu de dignité aux rescapés.

Mas'ad est une des nombreuses personnes ayant reçu une aide de ce type. Depuis le tremblement de terre, elle vit dans un camp temporaire avec ses 3 enfants et d’autres membres de sa famille, près du village de Dampal où se trouvait sa maison.

“Je ne supporte pas de vivre ainsi dans le camp. Il n'y a pas de toilettes, et il faut se rendre dans les collines.  L'accès à l'eau est également difficile."

Oxfam et ses partenaires distribuent des sarongs et des bâches

Mas’ad a eu un peu plus de chance que d’autres : son mari et ses 3 enfants ont survécu. Elle explique :

“Nous sommes tous sortis de la maison dès la première secousse. La seconde a fait s’écrouler la maison.”

"Quand je suis retournée sur place, j’ai fondu en larmes devant ma maison en ruine. Nous avions emménagé il y a seulement deux mois. Notre maison a été complétement détruite par le tremblement de terre."

Malgré tout, Mas’ad souhaite revenir s’installer dans son village.

“Oxfam nous a distribué des bâches et des vêtements. Mon projet et de monter une tente devant ce qui reste de ma maison, ce sera mieux que de rester dans le camp.”

Un mois d'aide d'urgence en chiffres

Depuis le tremblement de terre et le tsunami qui a suivi, plus de 16.000 personnes ont reçu de l'aide d'Oxfam :

  • Distribution de vêtements : environ 4.400 sarongs
  • Distribution de bâches pour abris d’urgence : 400 pièces
  • Distribution de kits d’hygiène à plus de 1000 familles dans divers camps
  • Distribution de masques de protection (50.000) et de kits de nettoyage (10.000), pour les personnes travaillant à enlever les débris
  • Installation de 4 latrines (2 pour femmes, 2 pour hommes) au camp de Jono Oge.
  • Installation de 3 appareils permettant de filtrer l’eau de puit et permet de produire jusqu’à 10.000 litres d’eau potable par jour, soit les besoins de 500 à 1000 personnes

Merci !

Merci à toutes celles et ceux qui ont fait un don à l’occasion de cette urgence ! Grâce à vous, une réponse rapide et efficace a pu être apportée aux rescapés : plus de 16.000 personnes ont déjà été aidées.

L'objectif d'Oxfam et ses partenaires est de soutenir 500.000 personnes au cours des 12 prochains mois. Tout geste supplémentaire est donc le bienvenu.

Faites un don

Séisme IndonésieOXFAM
Hygiene kit - Indonesie - credits : Oxfam/Hariandi Hafid

Faites un don

Vente exceptionnelle : la collection de vêtements d'une créatrice de mode léguée à OxfamOXFAM
16/10/2018

Fashionista ou fan de vêtements d'exception à un prix abordable ? Vous pouvez vous offrir une des pièces excentriques de Y-dress? au stand d'Oxfam lors des Fashion Sales de la MAD (Bruxelles, 16 et 17 novembre).

Une collection exceptionnelle

La collection de la créatrice Aleksandra Paszkowska, récemment décédée, est tout à fait exceptionnelle et originale. Chaque pièce peut être portée de multiples façons : à l'endroit, à l'endroit, attachée de différentes manières. C'est une mode multifonctionnelle et pratique : des tenues gaies, compactes et pratiques à transporter.

Oxfam feat. Y-dress?

Oxfam disposera de son propre stand durant les Fashion Sales. Nous vous donnerons l'occasion de vous offrir une pièce unique de la collection Y-dress ? à prix très démocratique. Les bénéfices permettront de financer des projets d'Oxfam à travers le monde.

Comment Oxfam alloue les bénéfices de la vente ?

The Empty Shop by Oxfam

Une garde-robe vide sera également présente sur le stand d'Oxfam. Pourquoi ? Les créateurs participants à la MAD Fashion Sales sont invités à y déposer des vêtements, en vue de la prochaine édition de l'Empty Shop Oxfam. Nous espérons de belles donations, pour répéter le succès de l'édition précédente !

La créatrice

Aleksandra Paszkowska, la créatrice originale de la marque bruxelloise Y-dress ? est décédée au début de l'année après un long combat contre la maladie. Oxfam remercie chaleureusement son mari d'avoir fait preuve d'une grande générosité en offrant à Oxfam l'ensemble de la collection.

Questions pratiques

Quoi ? Vente de la collection Y-dress? au stand Oxfam feat. Y-dress? lors des MAD-Fashion Sales.
Où ? MAD, Nouveau Marché au grain 10, 1000 Bruxelles.
Quand ? Le vendredi 16 et le samedi 17 novembre.

 

Que fait Oxfam en Indonésie ?OXFAM
Hygiene kit - Indonesie - credits : Oxfam/Hariandi Hafid
12/10/2018

Grâce au partenariat entre Oxfam et une dizaine d’associations locales – rassemblées dans le cadre de cette urgence au sein de la coupole « Humanitarian Knowledge Hub » (HKH) - les opérations sur le terrain se déroulent souplement.

Les actions d’Oxfam et du HKH se concentrent actuellement sur la fourniture d’eau et/ou de matériel de traitement de l’eau, l’installation de latrines dans les camps de personnes déplacées et la distribution de kits d’hygiène.

Mais Oxfam et ses partenaires s’investissent aussi dans d’autres domaines, comme la protection des filles et femmes. Et les activités sont amenées à se diversifier et à augmenter dans les semaines qui viennent, avec notamment la distribution d’argent liquide aux rescapés, en collaboration avec la Croix Rouge locale.

Pourquoi distribuer de l’argent ?

De nombreux rescapés ont tout perdu. Disposer d’un peu d’argent leur permet d’acheter des produits essentiels, répondant précisément à leurs besoins propres. Ils retrouvent ainsi une certaine indépendance vis-à-vis de l’aide humanitaire, et donc de la dignité. L’apport en argent peut également avoir un apport bénéfique sur l’économie locale, notamment en favorisant la réouverture des commerces et des marchés.

Oxfam a pour objectif de venir en aide à 500.000 personnes sur l’île de Sulawesi dans les 12 prochains mois

Deux semaines après le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs, 12.500 personnes ont déjà reçu un soutien sous une forme ou l’autre :
 
Distribution d’eau :

  • District de Sigi, camp de Jono Oge – 415 personnes (environ 7000 litres/jour)
  • District de Palu, camp de Lere – 1000 personnes

Installation de latrines

  • District de Sigi, camp de Jono Oge – 4 unités de 2 latrines (séparées par genre)


Kit d’hygiène

1 kit = matériel pour famille de 5 personnes

  • Jono Oge – 65 kits
  • Jono Jindi – 209 kits
  • Wisolo – 151 kits
  • Langeleso – 519 kits
  • TOTAL : 943 kits/4715 personnes

Vêtements

  • Camp de Lere – 4.400 sarongs distribués



 

 

Et notre santé alors?OXFAM
Farma-bedrijven ontwijken belastingen rapport Oxfam

Signez la pétition

Voici le coût humain de l’évasion fiscale OXFAM
Farma-bedrijven ontwijken belastingen rapport Oxfam
19/09/2018

4 géants de l’industrie pharmaceutique éviteraient de payer des milliards d’euros d’impôts. Et ce sont les plus pauvres qui en paient le prix. Des milliards de bénéfices d’un côté, et beaucoup de gens qui n’ont pas accès aux soins de santé de l’autre. Comment est-ce possible ?

Johnson & Johnson, Pfizer, Abbot ou Merck & Co (MSD)… Ces noms vous sont familiers ? Il s’agit des 4 plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales. Vous connaissez forcément certains de leurs produits. Jonhson&Johnson commercialise par exemple les pansements ‘Compeed’, les protections hygiéniques ‘OB’ ou encore les anti-âges ‘RoC’. Sans parler de nombreux médicaments qui sauvent ou améliorent des vies.

Argent facile

Les sociétés pharmaceutiques savent mieux que quiconque comment garder les gens en bonne santé. Une autre de leur spécialité est de savoir comment gagner beaucoup d’argent sur le dos des plus vulnérables.

Johnson & Johnson, Pfizer, Abbot ou Merck & Co éviteraient ainsi de payer jusqu’à 3,5 milliards d’euros d’impôts par an. Ce montant correspond à la probable évasion fiscale dans 9 pays riches et 7 pays en développement. C’est une nouvelle étude de l’ONG Oxfam qui révèle les transferts à grande échelle de leurs bénéfices vers des paradis fiscaux.

Ça suffit !

De plus, les entreprises pharmaceutiques rendent leurs médicaments beaucoup trop chers. Janssen Pharmaceutica (filiale de Johnson & Johnson) a par exemple développé un médicament contre la tuberculose qui coûte jusqu’à 708 € en Afrique du Sud, alors qu’elle a la possibilité de développer une alternative générique qui peut être vendue 41€.

Les personnes précarisées (et surtout les femmes) victimes du système

Quand les multinationales ne paient pas leur juste part d’impôts, les gouvernements disposent de moins de moyens financiers pour les services sociaux, comme les soins de santé, censés soutenir chacun d’entre nous.

Ces services sociaux pourraient également aider des millions de personnes à sortir de la pauvreté.

 

Signez la pétition

Les conséquences désastreuses de l’absence de soins de santé

Nasil et Kiran ont déjà perdu 3 enfants. Une fille, morte à 10 ans, et deux fils. Ils n’ont plus qu’un seul enfant encore en vie, Sandhaya, une fillette de 6 ans.

Nasil et Kiran ne savaient pas à quoi était due la fièvre de leurs enfants décédés. Quand leur fille ainée est tombée malade, ils ont pensé à un simple virus, et que la fièvre passerait en quelques jours. Ils sont allés chez un docteur non qualifié qui a posé un mauvais diagnostic. Il ne s’agissait pas d’une « simple » fièvre, mais d’une encéphalite.  Leurs 2 fils ont, quant à eux, été pris d’une forte fièvre et de convulsions. Ils sont morts avant d’avoir atteint l’hôpital .

Kiran (India) en haar enige overblijvende dochter, haar andere drie kinderen zijn overleden door een gebrek aan gezondheidszorg

Nasil et Kiran n’avait jamais été informé sur cette maladie. Leurs enfants n’étaient pas vaccinés. Ils n’avaient pas non plus de moustiquaires – pas plus que le reste du village – alors que cet accessoire est indispensable pour se protéger des moustiques, vecteurs connus de l’encéphalite japonaise.

Et en Belgique ?

La firme belge Janssen Pharmaceutica n’a payé que 1 à 2% d’impôts en Belgique entre 2013 et 2015. A l’époque, le taux d’imposition officiel des entreprises était de 33,99%. Le pire ? Leur façon d’échapper à l’impôt est tout à fait légale. Ce sont les autorités qui mettent en place les mesures et accords fiscaux qui rendent cela possible.

Les industries pharmaceutiques en profitent grassement, mais elles en veulent toujours plus :

  • A Bruxelles, le secteur pharmaceutique dit dépenser près de 40 millions d'euros pour influencer le processus décisionnel européen.
  • Ce montant s'élève à 200 millions de dollars par an aux Etats-Unis.

Signez la pétition

Maaike Vanmeerhaeghe, experte en fiscalité chez Oxfam :

"Les entreprises étudiées utilisent leur pouvoir et leur influence pour maintenir les prix des médicaments élevés et pour obtenir des avantages fiscaux plus importants. Cela conduit à des profits records pour les sociétés pharmaceutiques et leurs actionnaires, mais aux dépens des personnes les plus pauvres. Pour eux, les prix élevés des médicaments sont inabordables et les soins de santé publics sont insuffisants.”