[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


19/02/2019 - SOLIDARITE : 2 sources

1 - Amnesty (Belgique - section francophone)
2 - OXFAM


SOLIDARITE (1) : Amnesty (Belgique - section francophone)

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Abou Dhabi : Un salon de l'armement présente des armes de la FN Herstal utilisées par des milices yéménitesAmnesty (Belgique - section francophone)

La mitrailleuse « Minimi » figure parmi les armes pouvant être vendues à des pays susceptibles de commettre des crimes de guerre

- Actualités / , , ,
Des armes belges aux mains d'une milice au YémenAmnesty (Belgique - section francophone)

Les États fournisseurs d'armes, comme la Région wallonne, doivent réfléchir à la manière dont leurs transferts d'armes alimentent des crimes de guerre

- Actualités / , , ,
Mexique-USA : des familles ont besoin de compassion et non de violenceAmnesty (Belgique - section francophone)

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d'asile : signez la pétition !

- Signer en ligne / , , , , ,
La situation des droits humains en Belgique en 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

Royaume de Belgique
Chef d'État : Roi Philippe
Chef du gouvernement : Charles Michel
Les conditions de détention sont demeurées déplorables et ont été exacerbées par les grèves du personnel pénitentiaire. Trop peu de mesures ont été prises pour empêcher la pratique du profilage ethnique par la police. Le gouvernement a repris la pratique de la détention d'enfants pour des raisons liées à la migration. De nouvelles règles ont été proposées en ce qui concerne les droits des victimes d'attaques terroristes. (...)

- Les droits humains aujourd'hui 2018 /
MARATHON 2018 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURES DES DROITS HUMAINSAmnesty (Belgique - section francophone)

Chaque fin d'année, Amnesty International demande à ses sympathisants de par le monde de signer des pétitions en ligne pour 9 individus ou groupes d'individus en danger. Ce Marathon des lettres permet que chaque année, de véritables changements surviennent. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées. Des tortionnaires sont traduits en justice. Des détenus sont traités plus humainement. Et ceci, grâce à vos signatures.
Cette année, les 9 individus en danger du Marathon des lettres sont des (...)

- Signer en ligne /
Il faut sauver l'Aquarius ! Venez manifester avec nousAmnesty (Belgique - section francophone)

Ce navire a sauvé des dizaines de milliers de vies, à nous de le sauver ! RDV le 6/10 place du Luxembourg à 12h
Le 6 octobre marquera le 5e anniversaire du naufrage de Lampedusa qui avait à l'époque causé la mort de 368 personnes.
Quel meilleur hommage à celles et ceux qui sont mort·e·s il y a cinq ans que de veiller à ce que l'Aquarius, symbole de solidarité et de respect de la vie et de la dignité humaines, puisse continuer à sauver des vies.
Il y a quelques jours, Amnesty International interpellait (...)

- Agenda / ,
Le Fil Avril-Juin 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

L'édito : Un geste puissant Moi aussi #jesuishumain-e : le témoignage de celles et ceux qui accueillent des personnes réfugiées« Maintenant certains y réfléchissent à deux fois avant de tweeter... » : La censure en Espagne La liberté d'expression en question et en animations Interview de Idil Eser et Júlia Iván : Au coeur de la menace Déclaration universelle des droits de l'homme : Un rempart pour les droits humains Interview de Teodora (...)

- Le Fil Avril- Juin 2018
Exportation d'armes : la Wallonie immorale Amnesty (Belgique - section francophone)

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser.

- CAMPAGNE WALLONIE IMMORALE / ,
Incarcérés pour avoir dit non au voile obligatoireAmnesty (Belgique - section francophone)

DEUX JEUNES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS RISQUENT LA TORTURE
La jeune défenseure des droits humains Shima Babaee, qui se bat contre le port obligatoire du voile, et son mari Dariush Zand risquent d'être torturés et soumis à d'autres mauvais traitements. Ils sont tous les deux détenus à la prison d'Evin, à Téhéran, privés du contact avec leur famille et leurs avocats, depuis leur arrestation, le 1er février. Ils ont été arrêtés par des agents du ministère du Renseignement en raison de leurs activités (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
Le vent est-il en train de tourner pour les dirigeants oppressifs ?Amnesty (Belgique - section francophone)

Comme l'a déclaré une célèbre prisonnière d'opinion adoptée par Amnesty International : « Les êtres humains veulent être libres, et même s'ils acceptent pendant un certain temps de rester enfermés et opprimés, il arrive toujours un moment où ils disent "C'en est assez". »
Follow @SalilShetty
En 2017, de nombreuses personnes opprimées à travers le monde ont déclaré à l'unisson « C'en est assez ».
Cette année-là, face à l'absence de direction responsable des affaires du monde, des millions de personnes ont décidé (...)

- Introductions au rapport annuel 2018
Amnesty à la Foire du livre 2019 de BruxellesAmnesty (Belgique - section francophone)

Du 14 au 17 février 2019, c'était la Foire du livre de Bruxelles !
Amnesty International était au rendez-vous.

- Vos témoignages et actions /
Stop à la répression envers les homosexuels en Tchétchénie Amnesty (Belgique - section francophone)

Signe notre pétition pour demander une enquête sur les actes violents contre les homosexuels en Tchétchénie.

- Agis en ligne ! / , , , , , , , ,
Islande : Les corps différents ne sont pas des erreurs à corrigerAmnesty (Belgique - section francophone)

Les enfants et les adultes intersexes doivent pouvoir bénéficier de soins médicaux appropriés

- Actualités / ,
Marche mondiale pour l'abolition Amnesty (Belgique - section francophone)

Amnesty vous convie à une grande marche organisée dans le cadre du Congrès contre la peine de mort le Vendredi 1er Mars à 17h30
Du 26 février au 1er mars prochain se tiendra le 7ème congrès contre la peine de mort à Bruxelles organisé par l'association EPCM (Ensemble Contre la Peine de Mort).
Dans le cadre de ce Congrès, et en tant qu'organisation partenaire, Amnesty International participe à une Marche mondiale pour l'abolition.
Tout au long du Congrès, Amnesty International mettra en avant le cas (...)

- Agenda
7ème congrès contre la peine de mort Amnesty (Belgique - section francophone)

Du 26 février au 1er mars prochain se tiendra le 7ème congrès contre le peine de mort à Bruxelles organisé par l'association EPCM (Ensemble Contre la Peine de Mort).
Durant ces 4 jours, plus de 1500 acteurs pour l'abolition seront attendus pour se réunir dans 5 lieux emblématiques de la capitale européenne autour de tables-rondes, plénières, ateliers, événements culturels etc afin de dresser un état des lieux des avancées et des enjeux vers l'abolition universelle. Les différents événements auront lieu (...)

- Agenda
Zimbabwe : Les menaces du président Emmerson Mnangagwa sont « très inquiétantes »Amnesty (Belgique - section francophone)

Le président Emmerson Mnangagwa doit accepter des opinions diverses, qu'elles plaisent ou non à son gouvernement

- Actualités / ,
Égypte : L'avocat détenu pour avoir porté un gilet jaune doit être libéréAmnesty (Belgique - section francophone)

Cette condamnation illustre la répression exercée par les autorités égyptiennes contre les détracteurs pacifiques

- Actualités / ,
Réunion du groupe 45 de BastogneAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 45 de Bastogne se réunit le 08 mars. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 08/03/2019
Lieu : chez Colette et Philippe, 114 Benonchamps à 6600 Bastogne
Contact : Colette Koeune - Sacre - respgr45@amnestyinternational.be
Tél : 061/21 21 (...)

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 55 de Chastre - WalhainAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 55 de Chastre - Walhain se réunit le 13 mars. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 13/03/2019
Lieu : chez Christine, Allée des Jonquilles, 13 à 1457 Perbais
Contact : Michèle Gosselin - respgr55@amnestyinternational.be
Tél : 010/61 31 (...)

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 55 de Chastre - Walhain Amnesty (Belgique - section francophone)

DcoD le monde - février 2019 : chaque groupe a été documenté et est invité à consacrer un temps de sa réunion à une discussion sur " Elections 2019, les recommandations d'Amnesty".
Le groupe 55 de Chastre - Walhain se réunit le 13 février. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître. A l'ordre du jour, accueil des réfugiés, les (...)

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 56 de MouscronAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 56 de Mouscron se réunit le 12 mars. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 12/03/2019
Lieu : 2 l'aut'côté
Contact : Sylvain Terryn - amnesty.mouscron@gmail.com
Tél : 056/34 71 98

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 126 de ViséAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 126 se réunit le 22 mars. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 22/03/2019
Lieu : chez Raymond
Contact : Denis Raymond - respgr126@amnestyinternational.be
Tél : 04/379 59 54

- Activités des groupes locaux
Un témoin de Jéhovah danois emprisonné en raison de sa foiAmnesty (Belgique - section francophone)

Le 6 février, Dennis Christensen, ressortissant danois et témoin de Jéhovah, a été déclaré coupable d'avoir « géré les activités d'une organisation extrémiste » et condamné à six ans d'emprisonnement par un tribunal siégeant à Orel, dans l'ouest de la Russie. Cet homme est détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté de religion ; il s'agit par conséquent d'un prisonnier d'opinion. Il doit être libéré immédiatement et sans condition, et sa condamnation doit être (...)

- Écrire des lettres / , , , ,

SOLIDARITE (2) : OXFAM

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Un petit meme pour le climat ?OXFAM
11/02/2019
De "the ocean is rising, so are we”  et  “make our planet great again”… une chose est sûre : les semaines passent et les slogans des marches pour le climat rivalisent d’originalité. Pour continuer sur cette lancée, Oxfam lance un grand concours de memes sur Instagram et Facebook : #oxfammemebattle.

Tu es toi-même un.e fervent.e utilisateur.trice de réseaux sociaux ? Tu penses que le changement climatique est une question qui nous concerne tous et toutes ? Alors n’hésite pas et participe à l’Oxfam Meme Battle pour gagner un kit d’action pour les marches climatiques à venir. 

Comment participer ?

1. Crée un meme sur le climat...

Et poste-le sur Instagram ou sur Facebook. Laisse libre cours à ton imagination ! Sur des sites comme ImgflipMeme Generator, ou Make a Meme, tu trouveras plein d’exemples de memes pour t’inspirer et t’aider à créer le tien. 
 
Poste ta (ou tes) création(s) avant le 28 février, 11h59. Les likes seront comptabilisés à 12h.  
 

2. N'oublie pas les hashtags

Sur ton post, mentionne #oxfammemebattle pour faire officiellement partie de la competition. Tag également @oxfamsol pour que ta participation soit bien prise en compte. La publication doit être publique. 
 
Conseil : lâche-toi sur les hashtag pour garantir la visibilité de ton post et donc avoir plus de chance de récolter des likes.
 
#claimtheclimate, #riseforclimate #youthforclimate #youth4climate #studentsforclimate #climatejustice #citizensforclimate…

3. Récolte un max de likes pour gagner !

L’image gagnante sera celle, parmi les trois memes ayant récolté le plus de likes, dont l’approche du thème “changement climatique” est la plus adaptée et la plus fun. 
 
Le règlement du concours est consultable dans son intégralité.

Cool, mais on gagne quoi ?

Aaah ! Agir sur les réseaux sociaux, c’est une chose, mais dans la rue, c’est parfois plus difficile de se faire entendre…
 
C’est pourquoi Oxfam offre au gagnant ou à la gagnante de ce concours un kit d’action pour les futures marches pour le climat, qui comprend : une banderole imprimée avec le slogan de ton choix (300 cm x 100 cm), un mégaphone, ainsi qu’une animation sur mesure pour en savoir plus sur la thématique.

 

Thème: 
Les inégalités nuisent gravement à la santéOXFAM
ongelijkheid Davos 2019

Signez la pétition

Chaque pas compte !OXFAM
Chaque pas sauve des vies. Chaque pas fait reculer la pauvreté et les injustices. Chaque pas vous rapproche de la ligne l’arrivée.
Français
Image: 
Oxfam Trailwalker & Oxfam Peacewalker - Chaque pas compte
Background: 
Week-end Oxfam-en-Action : de la théorie à l’actionOXFAM
24/01/2019

Du 22 au 24 février, rejoins d’autres jeunes qui veulent changer les choses. Ensemble, le temps d’un week-end, retrouvons-nous pour penser, partager et passer à l’action.

Qu’est-ce qui te donne envie de secouer le monde ?

Cette année, c’est dans le merveilleux cadre de la Ferme Arc-en-Ciel (de laquelle nous aurons d'ailleurs une visite guidée), que nous te donnons rendez-vous pour discuter permaculture, migrations, collapsologie, mais aussi pour écouter ce qui te donne envie de secouer le monde.

Pièce de théâtre, action concrète, conférence et moments de détente au coin du feu sont au menu de ce week-end Oxfam en action. Retrouvez toutes les dernières infos sur notre événement Facebook.

Je m’inscris

En pratique

  • Qui ? Les jeunes de 16 à 30 ans
  • Quand ? Du vendredi 22 février 18h au dimanche 24 février 15h.
  • Où ? Ferme Arc-en-Ciel. 126, les hayettes, 6920 Wellin.
  • Inscriptions ? PAF : 30€. Il suffit d'envoyer un mail à oxfamenaction@mdmoxfam.be


Je m’inscris

Réservez vite votre place, les lits sont limités. L'aspect financier ne doit pas être un frein à votre participation, faites-le nous savoir si c'est le cas.

Des questions, des remarques ?
Rendez-vous sur notre événement Facebook ou envoyez-nous un mail via oxfamenaction@mdmoxfam.be.
 

Les inégalités nuisent gravement à la santéOXFAM
Poussez les géants de l'industrie pharmaceutique à payer leur juste part d'impôts
Français
Image: 
Background: 
Mettez fin aux inégalités, exigez une juste part d’impôtsOXFAM
21/01/2019

Le nouveau rapport d’Oxfam « Services publics ou fortunes privées ? »  montre que le fossé entre pauvres et riches ne fait que s’agrandir. Nous voulons changer les choses en réclamant notamment des multinationales qu’elles payent leur juste part d’impôts. De quoi dégager des fonds pour financer les services publics essentiels, comme la santé ou l’éducation.

L’année passée, la richesse globale des milliardaires s’est accrue de plus de 2 milliards d’euros par jour, soit une augmentation de 12% en un an. Pour la moitié la plus pauvre de la population mondiale, c’est l’exact opposé. Leur patrimoine commun a baissé de plus de 400 millions d’euros chaque jour, soit un recul de 11% en un an.

Cette injustice croissante sape la lutte contre la pauvreté. Les super-riches et les multinationales payent peu ou pas d’impôts, pendant que des services publics comme les soins de santé ou l’éducation voient leurs budgets rabotés en permanence. Les premières victimes de cette politique sont les personnes les plus pauvres.

Les riches s’enrichissent, pendant que des millions de personnes à travers le monde n’ont pas accès à des services aussi basiques qu’un hôpital ou une école. Et quand ces services manquent, ce sont les femmes et les filles qui en en subissent le plus les conséquences.  Ce sont en effet elles qui doivent généralement s’occuper des personnes âgées, des malades ou des enfants. De plus, si les parents doivent faire un choix, ce sont les garçons qui sont envoyés à l’école.

10.000 décès par jour

Le nouveau rapport d’Oxfam « Services publics ou fortunes privées ? »  montre que :

  • Chaque jour, 10.000 personnes décèdent parce qu’elles n’ont pas accès à des soins de santé.
  • Aujourd’hui, 262 millions d’enfants ne vont pas à l’école..
  • Chaque année, 16,4 milliards d’heures de travail domestique non rémunéré sont exercées, surtout par des femmes en situation de pauvreté.
  • Un impôt supplémentaire de 0,5% sur le patrimoine du pourcent le plus riche de la planète pour permettre de dégager le montant nécessaire pourrait financer la scolarisation de 262 millions d’enfants et éviter le décès de 3,3 millions de personnes par manque de soin de santé.
  • Les super-riches cachent 6,6 milliards d’euros à l’administration fiscale.
  • À cause de l’évasion fiscale des super-riches et des multinationales, les pays en développement sont privés de 140 milliards d’euros de revenus fiscaux.

Un monde de différence

Quand Chhatiya était enceinte, elle a dû se battre pour obtenir de bons soins médicaux. A la naissance, son bébé n'a pas répondu normalement aux stimuli. Comme le centre de premiers soins ne pouvait pas effectuer d'échographie et n'était pas équipé pour les soins néonataux, elle a dû se rendre dans un hôpital privé. Chhatiya et son mari ont dû payer 63 € pour que leur bébé soit admis. C'est plus que ce que la famille gagne en un mois, ils ont donc dû contracter un emprunt. Après une journée, le bébé se portait mieux et Chhatiya et son mari voulaient rentrer chez eux afin d’éviter de continuer à payer. Au début, l’hôpital ne voulait pas et insistait pour continuer à donner des soins que la famille ne pouvait pas se permettre. Après avoir beaucoup insisté, ils ont finalement été autorisés à rentrer chez eux avec leur bébé.

Ensemble avec Chhatiya, ce sont 60 millions d’autres Indiens qui se retrouvent chaque année dans la pauvreté à cause des coûts élevés des soins de santé. En Inde, les super-riches ne sont presque pas taxés et le pays dispose de l'un des budgets pour la santé les plus bas au monde.

Découvrez le témoignage complet de Chhatiya

Justement, quatre grandes multinationales pharmaceutiques évitent des milliards d’euros d’impôts. L'une de ces quatre multinationales est Johnson & Johnson, société mère de la société belge Janssen Pharmaceutica. Cette dernière a payé à peine 1 à 2% d’impôts en Belgique de 2013 à 2015.

Les inégalités, c’est un choix politique

Une des manières les plus efficaces de lutter contre les inégalités, c’est d’investir dans des services publics. Grâce à des services sociaux de base qui fonctionnent bien et préférablement gratuit, les personnes les plus pauvres peuvent aussi avoir accès à des soins de santé, à l’éducation, à une pension ou à la sécurité sociale. Vu que c’est aux gouvernements de décider des investissements dans les services sociaux de base, ce sont eux qui ont le pouvoir de diminuer les inégalités.

Hélas, la tendance générale est de réduire les investissements dans les services publics sous prétexte de manque de fonds. Dans le même temps, les impôts ne cessent de diminuer pour les super-riches et les multinationales. Les géants de l’industrie pharmaceutique, par exemple, génèrent des milliards d’euros mais ne paient presque pas d’impôts. Si les multinationales payaient leur juste part d’impôts, il y aurait assez d’argent dans les caisses des Etats pour financer les services sociaux de base. C’est pour cela que nous exigeons que Johnson & Johnson, l’une des plus grosses entreprises du secteur pharmaceutique au monde, paie sa juste part d’impôts.

Vous aussi vous trouvez qu’il faut mettre fin aux inégalités extrêmes de toute urgence ?

Signez la pétition

Que pouvons-nous faire ?

Nous pouvons avant tout inciter nos décideurs politiques à adopter des mesures qui donnent les mêmes chances à chacun et ne laisse personne sur le côté. Des mesures via lesquelles on investit dans les services sociaux de base et dans le même temps qui s’appuient sur des impôts justes. Les autorités doivent augmenter les taxes sur les super-riches et sur les multinationales. A côté de cela, nous pouvons aussi pousser les entreprises à jouer leur rôle social en payant leur juste part d’impôts au lieu de cacher leur argent dans les paradis fiscaux.

Signez la pétition pour demander à Johnson & Johnson d’arrêter d’éviter de payer des impôts, de rendre les médicaments plus accessibles et de mettre fin à son lobby politique destiné à augmenter ses bénéfices. Ce n’est qu’en montrant aux géants de l’industrie pharmaceutique que nous, les clients, nous exigeons cela d’eux, qu’ils changeront enfin leurs pratiques. 

Signez la pétition

 

Thème: 
3 raisons de participer à la marche pour le climat « Rise for climate » le 27 janvier ! OXFAM
15/01/2019

Le 2 décembre dernier, 75.000 personnes étaient dans la rue pour réclamer des mesures concrètes en matière de climat à nos politiques. Une manifestation historique qui prouve que les citoyen.ne.s sont préoccupé.e.s par leur avenir et celui de la planète. Jusqu’à présent, les résultats politiques n’ont pas été à la hauteur de la mobilisation citoyenne « Claim the Climate ».

3 raisons de retourner marcher pour le climat le 27 janvier

  1. Parce que la Belgique ne dispose toujours pas d’un Plan National Climat et a été très décevante à la COP24. Nous voulons et méritons plus d’ambition !
  2. Parce que les élections sont dans quelques mois et que le monde politique doit entendre que les belges veulent faire du climat une priorité.
  3. Parce que cette marche sera européenne, ce seront plusieurs villes belges et françaises qui réclameront ce jour-là à la Belgique et à l’Europe un avenir pour nous et nos enfants.

 

Infos pratiques

  • Dress code ? N'hésitez pas à vous parer de vert pour marcher tous ensemble sous les mêmes couleurs
  • Quand ? Le dimanche 27 janvier 2019 à 13h30
  • Où ?  Au Boulevard du Roi Albert II entre Rue des Charbonniers et Rue Georges Matheus pour marcher jusqu’au Parlement Européen, place du Luxembourg.
  • Plus d’infos sur https://www.facebook.com/events/330051694494035/

Nous vous attendons nombreux.ses, partagez l’événement !

Thème: 
Venez à la journée de formation Oxfam ce 31 janvierOXFAM
14/01/2019
Vous êtes à la recherche de matériel éducatif sur la citoyenneté mondiale, sur la solidarité, sur la consommation ou encore les migrations ? Vous êtes intéressé.e par des leçons-types « prêt à l’emploi » ou par un trajet pédagogique à plus long terme ? Vous voulez découvrir les dérives de l’industrie textile dans une pièce de théâtre détonante qui interpellera vos élèves ? 
 
Et vous voulez en plus déguster un délicieux repas durable et équitable ? Alors, venez participer à la journée de formation Oxfam. Un moment de rencontre inspirant et motivant entre personnes intéressées par l’offre éducative d’Oxfam.

Programme

9h00 : Accueil avec thé et café
9h30 : Bienvenue ! 
09h45 : Atelier au choix
11h00 : Pause
11h15 : Atelier au choix 
12h30 : Lunch Oxfam
13h15 : Foire aux outils
14h15 : Pièce de théâtre  
15h45 : Drink et conclusion

En pratique

Quand ? Jeudi 31/01/2019 de 9h15 à 15h45
Où ? Rue des Quatre-Vents, 60 à  Molenbeek.
Pour qui ? Toutes les personnes intéressées par l’offre éducative d’Oxfam
La journée de formation Oxfam est gratuite, et est organisée par Oxfam-Solidarité et Oxfam-Wereldwinkels.
Congo : emprunter pour se nourrirOXFAM
31/12/2018

Face aux conflits et aux déplacements de populations en Ituri et au Nord-Kivu (RD Congo), Oxfam est venue en aide à 4.050 ménages en 2018. Nous leur avons apporter de la nourriture, une protection et un soutien financier pour leurs besoins les plus urgents. Un projet rendu possible par un financement de l’Union Européenne.

La République Démocratique du Congo compte plus de 4 millions de personnes déplacées à l'intérieur même du pays, qui ont dû fuir leur maison face aux violences. C’est la plus grande crise de déplacés de toute l’Afrique. Les régions de l’Ituri et du Nord-Kivu sont particulièrement touchées, ayant connu de nombreuses vagues de violences au cours de l'année 2017 et 2018 avec des centaines de milliers de personnes déplacées.

« Mes vrais amis se sont transformés en ennemis »

Meurtres, viols, pillages, incendie des villages, destruction des écoles et des centres de santé... De nombreuses violences ont été causées par des attaques et des affrontements de nombreux groupes armés (Mai-Mai, ADF, Nalu, FARDC, FRPI, Mazembe, Nduma Defense of Congo, etc…) ainsi que des affrontements inter-ethniques, notamment entre les ethnies Hema et Lendu en Ituri.

Salire Joseph, 56 ans et père de 6 enfants, chef du village de Bani et déplacé à Téléga suite à ces affrontements inter-ethniques témoigne : « Certains avaient déjà commis des atrocités en 2003. Ce sont les mêmes qui nous ont attaqués avec des machettes. Nous avons tout perdu. Imagine que tes amis viennent te tuer... mes vrais amis se sont transformés en ennemis. On ne croyait plus que ce conflit pourrait renaitre encore et faire des morts entre nous, c’est dur à comprendre. »

Les personnes déplacées ont perdu tous leurs moyens d'existence : elles ont dû abandonner leurs champs et leurs troupeaux dans leur fuite. Mais aussi leurs vêtements, leurs réserves alimentaires et ustensiles de cuisine. Certains tentent de survivre en se proposant comme travailleurs journaliers dans les zones où ils se sont réfugiés. Mais à certains endroits, le revenu d'une journée de travail ne dépasse pas 500 francs congolais, soit à peine l'équivalant d'un kilo de farine de manioc. Ils doivent donc emprunter pour se nourrir, et plus de 85% d’entre eux se retrouvent endettés.

De l’aide d’urgence pour 4.050 ménages

Pour venir en aide aux plus vulnérables, Oxfam distribue des coupons qui leur permettent d'acheter des biens sur le marché local : poisson séché, farine de manioc, haricots et huile. Les femmes enceintes ou allaitantes reçoivent aussi un sachet de semence potagères. Pour lutter contre l’endettement des ménages, Oxfam distribue aussi de l'argent liquide. Chaque ménage a ainsi droit à deux versements de 25 dollars. Au total, 4.050 ménages vulnérables ont ainsi été aidés en 2018, en Ituri et au Nord-Kivu. Des personnes comme Colette, déplacée sur le site de Lopa, territoire de Djugu, en province d’Ituri :

« Je suis arrivée ici début février, pour cause de conflit avec des assaillants. Je suis venue du village de Beliba, dans le territoire de Djugu, en chefferie de Bahema Baguru. Oxfam est le premier à venir nous soutenir. Oxfam nous a donné de l’argent pour nous acheter de la nourriture et pour nous acheter quelques objets qui nous manquent parce que tout était brulé chez nous. Il faudra reconstruire notre village avant tout, puis nous pourrons rentrer, pour cultiver nos champs. Merci pour cette assistance, parce que je vois déjà plein de réussite, presque tout le monde est satisfait parce qu’ici nous mourrions de faim mais maintenant au moins nous avons quelque chose à manger. Maintenant nous sommes plus ou moins bien. »

S’organiser pour se protéger

En plus de cette aide alimentaire, les projets d’Oxfam se focalisent également sur la protection des personnes déplacées. Les risques qu’elles encourent sont nombreux : déplacements successifs, assassinats, kidnappings, enrôlements forcés des jeunes par les miliciens, viols, mariage forcés, extorsion des biens, barrages et taxes illégales… Les séparations familiales au cours des déplacements sont également fréquentes. Lors d’une enquête de décembre 2017, 14% des ménages disaient avoir perdu un membre de leur famille lors de leur fuite. Dans 30% des cas c'est un enfant.

Compte tenu de tous ces risques, Oxfam tente de protéger les personnes les plus vulnérables en formant des personnes de référence parmi les déplacés. Elles sont formées à des thèmes comme la défense des droits ou la manière de réagir en cas de violence. Ces personnes de référence sensibilisent alors à leur tour la communauté. Elles dirigent également les personnes vulnérables vers les structures de prise en charges psychosociales ou médicales les mieux à même de les aider. Les communautés déplacées sont ainsi mieux à même de s'auto-protéger.

Ce programme d’Oxfam a été rendu possible par un financement de l'Union européenne.

Bonne année !OXFAM
Tout d'abord, nous vous souhaitons tout le meilleur pour 2019. La nouvelle année est aussi le moment idéal pour faire le point sur nos réalisations de l'année écoulée.
Français
Image: 
Background: