[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


25/04/2019 - SOLIDARITE : 2 sources

1 - Amnesty (Belgique - section francophone)
2 - OXFAM


SOLIDARITE (1) : Amnesty (Belgique - section francophone)

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Stop à la répression des femmes en Arabie SaouditeAmnesty (Belgique - section francophone)

Plusieurs défenseures des droits humains sont détenues pour avoir défendu le droit des femmes de conduire en Arabie Saoudite. Signez la pétition !

- Signer en ligne / , , , , ,
Pourquoi Amnesty marche pour le climat ?Amnesty (Belgique - section francophone)

Les Changements climatiques : une des menaces les plus urgentes pour nos droits fondamentaux

- Blog — Paroles de chercheurs, de défenseurs et de victimes / ,
La situation des droits humains en Belgique en 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

Royaume de Belgique
Chef d'État : Roi Philippe
Chef du gouvernement : Charles Michel
Les conditions de détention sont demeurées déplorables et ont été exacerbées par les grèves du personnel pénitentiaire. Trop peu de mesures ont été prises pour empêcher la pratique du profilage ethnique par la police. Le gouvernement a repris la pratique de la détention d'enfants pour des raisons liées à la migration. De nouvelles règles ont été proposées en ce qui concerne les droits des victimes d'attaques terroristes. (...)

- Les droits humains aujourd'hui 2018 /
MARATHON 2018 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURES DES DROITS HUMAINSAmnesty (Belgique - section francophone)

Chaque fin d'année, Amnesty International demande à ses sympathisants de par le monde de signer des pétitions en ligne pour 9 individus ou groupes d'individus en danger. Ce Marathon des lettres permet que chaque année, de véritables changements surviennent. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées. Des tortionnaires sont traduits en justice. Des détenus sont traités plus humainement. Et ceci, grâce à vos signatures.
Cette année, les 9 individus en danger du Marathon des lettres sont des (...)

- Signer en ligne /
Il faut sauver l'Aquarius ! Venez manifester avec nousAmnesty (Belgique - section francophone)

Ce navire a sauvé des dizaines de milliers de vies, à nous de le sauver ! RDV le 6/10 place du Luxembourg à 12h
Le 6 octobre marquera le 5e anniversaire du naufrage de Lampedusa qui avait à l'époque causé la mort de 368 personnes.
Quel meilleur hommage à celles et ceux qui sont mort·e·s il y a cinq ans que de veiller à ce que l'Aquarius, symbole de solidarité et de respect de la vie et de la dignité humaines, puisse continuer à sauver des vies.
Il y a quelques jours, Amnesty International interpellait (...)

- Agenda / ,
Le Fil Avril-Juin 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

L'édito : Un geste puissant Moi aussi #jesuishumain-e : le témoignage de celles et ceux qui accueillent des personnes réfugiées« Maintenant certains y réfléchissent à deux fois avant de tweeter... » : La censure en Espagne La liberté d'expression en question et en animations Interview de Idil Eser et Júlia Iván : Au coeur de la menace Déclaration universelle des droits de l'homme : Un rempart pour les droits humains Interview de Teodora (...)

- Le Fil Avril- Juin 2018
Exportation d'armes : la Wallonie immorale Amnesty (Belgique - section francophone)

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser.

- CAMPAGNE WALLONIE IMMORALE / ,
Le vent est-il en train de tourner pour les dirigeants oppressifs ?Amnesty (Belgique - section francophone)

Comme l'a déclaré une célèbre prisonnière d'opinion adoptée par Amnesty International : « Les êtres humains veulent être libres, et même s'ils acceptent pendant un certain temps de rester enfermés et opprimés, il arrive toujours un moment où ils disent "C'en est assez". »
Follow @SalilShetty
En 2017, de nombreuses personnes opprimées à travers le monde ont déclaré à l'unisson « C'en est assez ».
Cette année-là, face à l'absence de direction responsable des affaires du monde, des millions de personnes ont décidé (...)

- Introductions au rapport annuel 2018
Dossier Individus en danger phare : Hamid Babaei et Cobra ParsajooAmnesty (Belgique - section francophone)

Ce "Dossier individu en danger" s'inscrit dans le long terme. Étroitement suivi par Amnesty International, il fait l'objet de mise à jour régulière. Vous y trouverez une description complète et détaillée sur la situation et tous les outils dont vous avez besoin pour agir concrètement.
Hamid Babaei, étudiant iranien de troisième cycle, purge actuellement une peine de six ans d'emprisonnement pour « atteinte à la sécurité nationale par la communication avec des États hostiles », notamment la Belgique. Il a (...)

- Suivre un dossier / , , , ,
DOSSIER INDIVIDU EN DANGER phare : AYOTZINAPAAmnesty (Belgique - section francophone)

Ce "Dossier individu en danger" s'inscrit dans le long terme. Étroitement suivi par Amnesty International, il fait l'objet de mise à jour régulière. Vous y trouverez une description complète et détaillée sur la situation et tous les outils dont vous avez besoin pour agir concrètement.
Quarante-trois étudiants sont portés disparus depuis le 26 septembre 2014 après avoir été arrêtés de manière arbitraire par la police locale dans la ville mexicaine d'Iguala, dans l'État de Guerrero. Ces étudiants sont (...)

- Suivre un dossier / , , ,
Belgique : la loi créant un institut national des droits humains enfin adoptéeAmnesty (Belgique - section francophone)

Amnesty se réjouit de l'adoption de cette loi par le Parlement fédéral

- Actualités /
Iran : 3 ans après son arrestation, 110 000 signatures récoltées en faveur d'Ahmadreza DjalaliAmnesty (Belgique - section francophone)

Chaque jour passé par Ahmadreza dans sa cellule est une insulte aux droits fondamentaux auxquels a droit chaque être humain

- Actualités / ,
Amériques : Le système interaméricain, essentiel pour la protection des droits humains Amnesty (Belgique - section francophone)

Les États ne doivent pas subordonner le fonctionnement de ce mécanisme à leurs propres intérêts

- Actualités /
Syrie : La coalition a tué plus de 1 600 civils à RaqqaAmnesty (Belgique - section francophone)

La coalition militaire dirigée par les États-Uni doit sortir de deux années de déni

- Actualités / ,
Réunion du groupe 22 de NamurAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 22 de Namur se réunit le 16 décembre. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 16/12/2019
Lieu : à la Maison de la Laïcité, rue Lelièvre, 5
Contact : Béatrice Balieu-Marchand - respgr22@amnestyinternational.be
Tél : 081/22 08 95 (...)

- Activités des groupes locaux
Devenez animateur/animatrice dans les écolesAmnesty (Belgique - section francophone)

Rejoignez notre groupe d'animateurs et animatrices bénévoles.

- Nos animations /
Réunion du groupe 22 de NamurAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 22 de Namur se réunit le 25 novembre. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 25/11/2019
Lieu : à la Maison de la Laïcité, rue Lelièvre, 5
Contact : Béatrice Balieu-Marchand - respgr22@amnestyinternational.be
Tél : 081/22 08 95 (...)

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 22 de NamurAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 22 de Namur se réunit le 14 octobre. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 14/10/2019
Lieu : à la Maison de la Laïcité, rue Lelièvre, 5
Contact : Béatrice Balieu-Marchand - respgr22@amnestyinternational.be
Tél : 081/22 08 95 (...)

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 22 de NamurAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 22 de Namur se réunit le 9 septembre. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 09/09/2019
Lieu : à la Maison de la Laïcité, rue Lelièvre, 5
Contact : Béatrice Balieu-Marchand - respgr22@amnestyinternational.be
Tél : 081/22 08 95 (...)

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 22 de NamurAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 22 de Namur se réunit le 8 juillet. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 08/07/2019
Lieu : à la Maison de la Laïcité, rue Lelièvre, 5
Contact : Béatrice Balieu-Marchand - respgr22@amnestyinternational.be
Tél : 081/22 08 95 (...)

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 22 de NamurAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 22 de Namur se réunit le 3 juin. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 03/06/2019
Lieu : à la Maison de la Laïcité, rue Lelièvre, 5
Contact : Béatrice Balieu-Marchand - respgr22@amnestyinternational.be
Tél : 081/22 08 95 (...)

- Activités des groupes locaux
Réunion du groupe 22 de NamurAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 22 de Namur se réunit le 13 mai. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 13/05/2019
Lieu : à la Maison de la Laïcité, rue Lelièvre, 5
Contact : Béatrice Balieu-Marchand - respgr22@amnestyinternational.be
Tél : 081/22 08 95 (...)

- Activités des groupes locaux
L'État français livre des bateaux à la Libye : des ONG saisissent la justice !Amnesty (Belgique - section francophone)

Huit associations saisissent la justice pour dénoncer la complicité de la France dans les violations des droits humains en Libye

- Actualités / ,
Élections européennes : Les jeunes ouvrent la voie à une société empathique et égalitaireAmnesty (Belgique - section francophone)

Des mouvements de jeunes nous montrent que le changement est possible

- Actualités /
Réunion du groupe 49 de JetteAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 49 de Jette se réunit le 06 mai. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 06/05/2019
Lieu : chez Nicole (22, drève des Brûlés, 1150 Woluwé)
Contact : Jean-Marie Pereau - respgr49@amnestyinternational.be
Tél : 02/479 60 (...)

- Activités des groupes locaux
Un militant condamné à une peine d'emprisonnement pour avoir produit un baijiu faisant référence à tiananmenAmnesty (Belgique - section francophone)

Chen Bing, un militant du Sichuan, a été condamné à trois ans et demi d'emprisonnement après avoir été déclaré coupable, avec trois autres militants, d'« incitation à la subversion du pouvoir de l'État » pour avoir produit et fait la promotion de leur propre baijiu (un alcool chinois) commémorant la répression de Tiananmen.

- Écrire des lettres / , , , ,
« Plus grand, plus audacieux et plus inclusif »Amnesty (Belgique - section francophone)

Le nouveau secrétaire général d'Amnesty répond aux questions au sujet de l'état des droits humains et de la direction que l'organisation devrait prendre.

- Le Fil Spécial 10 décembre 2018 /
La DUDH, nid d'espoirAmnesty (Belgique - section francophone)

Droit à la santé, droit au travail, droit à la sécurité sociale, droit au logement et à l'alimentation, droit à la liberté d'expression, autant de fondements défendus par la DUDH.

- Le Fil Spécial 10 décembre 2018 /
Emilie Djawa, portrait d'une jeune défenseure des droits humainsAmnesty (Belgique - section francophone)

Française, Belge et Ivoirienne, Émilie Djawa évoque l'emprisonnement du photoreporter égyptien Shawkan.

- Le Fil Spécial 10 décembre 2018 /
Les élèves wallons, bruxellois et flamands se mobilisent !Amnesty (Belgique - section francophone)

À l'occasion de la semaine d'action PADAJA, des milliers d'élèves se sont mobilisés à travers tout le pays.

- Le Fil Spécial 10 décembre 2018 /
Une bougie qui en éclaire 70 autresAmnesty (Belgique - section francophone)

De 10 décembre, nous fêterons les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme. L'occasion d'écrire une lettre et/ou d'allumer une bougie.

- Le Fil Spécial 10 décembre 2018 /
Réunion du groupe 55 de Chastre - WalhainAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 55 de Chastre-Walhain se réunit le 08 mai. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 08/05/2019
Lieu : Chez Maryvonne, 5 rue Try Marsin à 1450 Chastre Saint-Géry (tél : 0478/503 727)
Contact : Michèle Gosselin - respgr55@amnestyinternational.be
Tél : 010/61 31 (...)

- Activités des groupes locaux
Madagascar : Les conséquences désastreuses d'un recours toujours accru à la détention provisoireAmnesty (Belgique - section francophone)

Des milliers de personnes continuent de se morfondre dans les prisons sans avoir été déclarées coupables d'une infraction

- Actualités / ,
Stop à l'exploitation des travailleuses migrantes au LibanAmnesty (Belgique - section francophone)

Privées des protections prévues par le droit du travail et piégées dans un système de parrainage, les travailleuses domestiques migrantes ont besoin de votre signature.

- Signer en ligne / , , , , ,
Libye : L'attaque contre des migrants doit faire l'objet d'une enquête en tant que crime de guerreAmnesty (Belgique - section francophone)

Les attaques directes contre des civils constituent des crimes de guerre

- Actualités / , ,
Hong Kong : Les dirigeants du mouvement « des parapluies » doivent être libérés Amnesty (Belgique - section francophone)

Les peines d'emprisonnement infligées sont un affront à la justice et à la liberté d'expression

- Actualités / ,
Kazakhstan : Incarcérées pour avoir déployé une banderoleAmnesty (Belgique - section francophone)

Assia Toulessova et Beïbarys Tolymbekov doivent être libérés immédiatement et sans condition

- Actualités / ,
Liban : Mettre fin à l'exploitation des travailleuses domestiques migrantesAmnesty (Belgique - section francophone)

Il est temps pour le nouveau gouvernement de donner la priorité aux efforts visant à mettre fin au système de kafala

- Actualités / ,
Afrique du Sud : Moins de discours, plus d'action sur les droits humainsAmnesty (Belgique - section francophone)

Il est essentiel que le gouvernement et le Parlement parviennent à améliorer les droits humains en Afrique du Sud

- Actualités /
Arabie Saoudite : 37 condamnés mis à mort dans une frénésie d'exécutionsAmnesty (Belgique - section francophone)

L'exécution collective qui a eu lieu témoigne du mépris dont font preuve les autorités à l'égard de la vie humaine

- Actualités / ,
Myanmar : Le rejet du recours en appel des journalistes de Reuters constitue un terrible déni de justiceAmnesty (Belgique - section francophone)

Ce rejet marque un jour sombre pour la liberté de la presse au Myanmar

- Actualités / ,
Un journaliste incarcéré a été formellement inculpéAmnesty (Belgique - section francophone)

Le journaliste Amade Abubacar a été formellement inculpé d'« incitation publique à commettre un crime en utilisant des médias électroniques », d'« incitation » et d'« outrage à des agents de la force publique », au titre des articles 323, 393 et 406 du Code pénal mozambicain.

- Écrire des lettres / , , , , ,
Un universitaire yéménite détenu au secretAmnesty (Belgique - section francophone)

Youssef al Bawab, enseignant et homme politique, est détenu au secret au Bureau de la sécurité politique à Sanaa depuis le 2 avril 2019. Il court un risque élevé de subir des actes de torture. Il est privé de liberté depuis le 20 octobre 2016. En avril 2017, il a été inculpé d'infractions passibles de la peine capitale. Les poursuites judiciaires à son encontre ont été entachées de graves irrégularités : disparition forcée, détention provisoire d'une durée excessive, retards injustifiés pendant le procès, (...)

- Écrire des lettres / ,
Des milliers de personnes ont besoin d'une protection urgenteAmnesty (Belgique - section francophone)

Quelque 7 000 personnes appartenant aux communautés indigènes et afro-colombiennes de Bojayá, dans le Chocó (ouest de la Colombie) sont exposées au risque de subir des déplacements forcés et de perdre la vie en raison de l'intensification, sur leur territoire, des hostilités entre le groupe de guérilla Armée de libération nationale (Ejército de Liberación Nacional, ELN) et le groupe paramilitaire Forces d'autodéfense Gaitanistas de Colombie (Autodefensas Gaitanistas de Colombia). Les communautés Unión (...)

- Écrire des lettres / , , , ,
Les coordinations recherchent des bénévolesAmnesty (Belgique - section francophone)

APPEL À CANDIDATURES
POUR LA FONCTION DE COORDINATEUR BÉNÉVOLE
Amnesty International recherche ce qu'elle appelle des coordinateurs·trices bénévoles.
CE QU'EST UNE COORDINATION
Une coordination est, à Amnesty International, une structure permanente composée d'une ou plusieurs personnes. Elle·s appuie·nt l'équipe permanente en développant une expertise dans leur domaine. Elle·s propose·nt également des actions visant à améliorer le respect des droits humains dans la région ou la thématique qu'elle·s (...)

- Bénévolat

SOLIDARITE (2) : OXFAM

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Pourquoi nous redescendons dans la rue le 12 maiOXFAM
25/04/2019

Nous avons régulièrement manifesté ces derniers mois. Mois après mois, nous avons appelé nos hommes politiques à œuvrer pour un futur durable. Le 12 mai, nous arpenterons à nouveau les rues pour RIGHT(s) NOW !, la grande marche du mouvement issu de la société civile « Tout Autre Chose ». Mais pourquoi sommes-nous de retour?

Oxfam fait partie du comité d’organisation de RIGHT(s) NOW! et participe à la manifestation, notre objectif est de mobiliser un maximum de personnes pour descendre manifester dans la rue avec nous.

1. Parce que nous voulons envoyer un dernier signal fort avant de retourner aux urnes

Nous devons être clairs sur ce que nous attendons des élections. Parce que si on ne se fait pas entendre, il ne faut pas s’attendre à de grands changements politiques. Si rien ne bouge dans la rue, ça ne bougera pas rue de la Loi. Quelles sont nos priorités pour les prochaines élections ? Une politique climatique ambitieuse, l’égalité des droits pour tous, des soins de santé abordables pour tout un chacun, et une politique migratoire humaine.

« Tout Autre Chose » a proposé une liste de 23 mesures concrètes pour la prochaine législature, liste qui a ensuite été soumise au vote de 15.000 personnes qui ont sélectionné lesquelles de ces mesures seraient mises en avant par Right(s) Now !

2. Parce qu’un tournant est nécessaire, maintenant !

Nous sommes face à une crise climatique et sociale sans précédent. Si nous n’agissons pas rapidement, notre planète va devenir une étuve, augmentant la pression sur nos écosystèmes et nos structures sociales. Si on ne change rien, le futur ne laisse rien présager de bon : raréfaction des ressources, conditions de vie plus pénibles, augmentation des conflits écologiques et sociaux. Et les réponses proposées par nos politiques sont actuellement insuffisantes.

Les conséquences du changement climatique affectent depuis des années des centaines de millions de personnes. Les pays les plus pauvres, avec lesquels Oxfam travaille, paient le prix le plus fort. Pourtant leur empreinte carbone fait partie des plus faibles au monde.

3. Parce que tout est lié

Aujourd’hui, de plus en plus de gens descendent dans la rue pour le climat, pour la justice sociale, contre le racisme, contre les inégalités fiscales, parmi tant d’autres revendications. Parce que tout est connecté – pas de politique climatique sans justice sociale, pas de lutte contre les inégalités sans un œil sur la planète – nous nous unirons le 12 mai avec pour slogan “Climate change. Hunger. Poverty. It’s all the same fight!”

Rendez-vous et infos pratiques

La marche débutera à la Gare du Nord à Bruxelles à 13h. Si vous voulez marcher avec Oxfam, nous vous donnons rendez-vous à 13h devant le Ministère flamand de l'éducation et de la formation au 15 Blvd Albert II. La manifestation s’achèvera vers 17h au Parc du Cinquantenaire.

 

Victoire historique dans la bataille pour une fiscalité justeOXFAM
29/03/2019

Pour la première fois, le Parlement Européen reconnaît officiellement que l’Union Européenne compte 5 paradis fiscaux. Cette reconnaissance est une conséquence directe du rapport d’Oxfam sur la question et constitue une victoire importante dans la lutte contre l’évasion fiscale.

Le Parlement Européen a reconnu officiellement pour la première fois ce mardi 26 mars que 5 pays membres de l’Union Européenne sont effectivement des paradis fiscaux. Il s’agit des Pays-Bas, de l’Irlande, de Chypre, de Malte et du Luxembourg. Le Parlement Européen s’est explicitement référé au rapport d’Oxfam « Tirés d’affaire », publié le 7 mars dernier.

Une étape symbolique

« Il s’agit d’une victoire historique dans le combat pour une fiscalité juste », explique Johan Lagerock, l’auteur du rapport d’Oxfam. « Jusqu’à présent, les institutions européennes se retranchaient derrière des considérations générales de type ‘Il n’y a pas de paradis fiscaux au sein de l’UE, il y a des pays qui facilitent l’évasion fiscale’. Cette reconnaissance a surtout une valeur symbolique vu que la liste noire des paradis fiscaux de l’UE sanctionne uniquement des pays non-européens, dont des pays en voie de développement. Le fait que des états comme la Namibie se font taper sur les doigts est injuste quand on sait que les Pays-Bas sont l’un des plus grands paradis fiscaux au monde, un fait totalement ignoré par l’UE. »

L’enquête d’Oxfam sur les paradis fiscaux

Le rapport d’Oxfam intitulé « Tirés d’affaire » indique que les critères utilisés par l’UE pour déterminer quel état peut être qualifié de paradis fiscal sont tellement faibles que des paradis fiscaux notoires comme Hong Kong, le Panama, l’île de Man, Guernsey et l’île de Jersey ont été retirés de la liste.

La Belgique en eaux troubles

La Belgique ne rentre pas dans les critères européens de paradis fiscaux. Mais cela n’empêche pas notre pays d’avoir mis en place des mécanismes fiscaux, comme la déduction pour revenus d’innovation, qui permettent aux entreprises de payer beaucoup moins d'impôts sur leurs bénéfices liés à la propriété intellectuelle tels que les brevets et les droits d'auteur.

En partie grâce à cette déduction pour revenus d’innovation, un géant de l’industrie pharmaceutique comme Janssen Pharmaceutica, filiale de Johnson & Johnson, n’a été contraint de payer qu’à peine 1 à 2% d’impôts en Belgique entre 2013 et 2015. Durant cette période, l’impôt sur les sociétés s’élevait officiellement à 33,99%.

Que pouvez-vous y faire ?

Demandez à Johnson & Johnson de payer sa juste part d’impôts. La maison-mère de Janssen Pharmaceutica est l’une des quatre plus grandes entreprises pharmaceutiques au monde. Ensemble, les quatre géants évitent de payer environ 3,5 milliards d’euros d’impôts. C’est pourquoi nous appelons Johnson & Johnson à mettre fin à ses pratiques d’évasion fiscale et à rendre ses médicaments plus abordables. Faites entendre votre voix vous aussi !

Signez la pétition

La balle est dans le camp de la Commission Européenne

Le Parlement Européen demande à présent à la Commission Européenne de considérer les 5 pays Européen comme des paradis fiscaux et d’agir à leur encontre en conséquence. « La reconnaissance est un premier pas vers une approche efficace du problème et facilitera la prise de mesures politiques concrètes au niveau européen et au niveau national », conclut Johan Langerock.

Oxfam appelle la Commission Européenne à suivre l’exemple donné par le Parlement Européen et de s’assurer que l’on traite la question de l’évasion fiscale de manière objective, quel que soit le pays et sans ingérence politique. La Commission doit encourage les paradis fiscaux européens à ajuster leurs politiques fiscales.


 

Thème: 
Pourquoi faut-il continuer de mettre la pression sur la politique climatique ?OXFAM
28/03/2019

Du dimanche 24 au mardi 26 mars, des citoyen.ne.s concerné.e.s, des militant.e.s, des organisations de la société civile et des universitaires ont occupé la rue de la Loi. Leur message ? Le monde politique doit assumer ses responsabilités et voter un amendement constitutionnel rendant possible une Loi spéciale sur le climat. Oxfam a soutenu cette mobilisation exceptionnelle et historique.

Nous ne pouvons plus attendre. Les effets du changement climatique touchent déjà des centaines de millions de personnes chaque année. Il y a à peine une semaine, le cyclone Idai a provoqué d'importants dégâts au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe. Les communautés les plus pauvres avec lesquelles Oxfam travaille sont les premières et les plus touchées bien qu’elles en soient le moins responsables.

Pourquoi une loi sur le climat doit-elle être introduite maintenant ?

La politique climatique belge est en train d'échouer. Les différents gouvernements n’arrivent pas à se coordonner et des choix politiques importants ne sont pas faits. La Belgique n'atteint pas ses objectifs climatiques – ces derniers n’étant par ailleurs pas assez ambitieux pour être en ligne avec l’Accord de Paris.

C'est un gros problème, car sans une politique climatique ambitieuse, il sera impossible de limiter le réchauffement climatique à un maximum de 1,5 ° C. Ce réchauffement provoquera de plus en plus de catastrophes naturelles et aura un impact majeur sur les groupes de population les plus vulnérables.

La demande de révision de l'article 7bis de la Constitution permettrait par la suite l'adoption d'une Loi spéciale climat ambitieuse. Cette loi s’imposerait à toutes les entités, du fédéral aux régions, en passant par les communautés. Ne pas réviser l’article 7bis avant la fin de cette législature signifierait potentiellement un blocage de cette option pour au minimum 5 années supplémentaires.

Et maintenant ?

En votant contre la modification de l'article 7bis de la Constitution, l'OpenVLD, le CD&V et la N-VA ont potentiellement bloqué cette option pour cinq années supplémentaires. Les prochains gouvernements devront être des « gouvernements climatiques ». Après déjà 4 mois de mobilisation (la première marche pour le climat était le 2 décembre 2018), la population continue à demander une politique ambitieuse, à la hauteur des défis qui nous attendent, et qui respecte les engagements pris il y a 4 ans déjà à la COP de Paris.

Presque tous les partis politiques disent vouloir mettre en place des mesures concrètes. A l’aube des élections fédérales et européennes, il est donc important de maintenir la pression tant au niveau belge qu’au niveau européen. Le prochain rendez-vous est fixé au dimanche 31 mars pour la 5ème marche climatique « Rise for Climate ».

 

Thème: 
5 choses à savoir sur le cyclone Idai au Mozambique, au Malawi et au ZimbabweOXFAM
27/03/2019

Près de 1.000 morts, des villes inondées, des routes détruites, des populations coupées du monde. Le bilan du cyclone qui a frappé le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi est catastrophique. Les sinistrés ont besoin urgemment d'eau, de nourriture et de quoi s'abriter. 

Ce qu'il faut savoir sur le cyclone Idai à l'heure actuelle:

1. Pourquoi les médias en ont peu parlé

L'intensité du cyclone était telle qu'il a fallu du temps pour estimer l'ampleur des dégâts. La destruction des routes, des ponts et des installations de communication a rendu certaines zones inaccessibles pour les équipes de recherche et de sauvetage.

La proximité émotive ou géographique est un élément qui a certainement joué un rôle au sein des rédactions. On a beaucoup plus parlé de l'ouragan Harvey qui a frappé le Texas en 2017 que du cyclone Idai en Afrique australe, malgré un bilan plus dévastateur.

2. L'un des plus graves désastres météorologiques de l'hémisphère sud, selon l'ONU

Les estimations des personnes impactées par le cyclone évoluent de jour en jour. A l'heure actuelle, on estime que près de 3 millions de personnes ont été affectées au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe. Selon les Nations Unies, le cyclone Idai pourraît être la pire catastrophe de l'histoire de l'hémisphère sud.

On dénombre près de 1.000 morts et des centaines de blessés mais le bilan pourrait contuinuer d'évoluer. En bateaux pneumatiques et en hélicoptères, les autorités et les travailleurs humanitaires ont dû secourir des personnes réfugiées sur la cime d'arbres et sur les toits. Les hélicoptères n'étant pas assez nombreux, on craint que beaucoup de personnes n'ont pas pu être sauvées à temps. 

3. C'est une course contre la montre

Les inondations provoquées par le cyclone Idai augmentent significativement le risque d'épidémies comme le choléra ou la diarrhée. La réponse d'urgence va être fondamentale pour éviter une propagation et apporter à la population un soutien de base.

Le cyclone a aussi détruit des milliers d'exploitations agricoles, qui sont une source d'alimentation première pour les populations rurales. Une aide alimentaire urgente est donc nécessaire.

4. Comment Oxfam agit sur place

Au Mozambique et au Malawi, les équipes d'Oxfam ont déjà distribué des couvertures, des seaux destinés à rendre l'eau potable, des moustiquaires, des serviettes hygiéniques, des jéricanes et des comprimés de purification d'eau. Sur place, Oxfam collabore avec 13 autres ONG qui sont associées au sein d'un consortium afin d'unir leurs forces et avoir plus d'impact.

Oxfam fournit aussi de l'aide alimentaire et des tentes et compte venir en aide à au moins 500.000 personnes dans les prochaines semaines. Face à l'urgence, votre don fait la différence.  

Aidez-nous à les aider

5. Le changement climatique impacte la puissance et la fréquence des cyclones

Ce n'est pas la première fois qu'un cyclone touche la région. L'Afrique australe se souvient encore du cyclone Eline en 2000 qui bien que de moindre ampleur, avait fait 15 morts au Zimbabwe. Mais c'est la première fois que les habitants sont confrontés à un cyclone d'une telle force. 

Selon les climatologues, le changement climatique a un impact sur la puissance et la fréquence des cyclones et autres tempêtes tropicales. Pour Oxfam, il faut agir pour mieux protéger les populations vulnérables fréquemment touchées par ces cyclones.

 
Pays: 
Urgence Cyclone IdaiOXFAM
Les équipes d’Oxfam ont besoin de votre aide de toute urgence afin d’atteindre les personnes les plus durement touchées par le passage du cyclone Idai au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe. Les priorités : fournir de l’eau potable, des abris et prévenir les maladies. Aidez-nous à les aider.
Français
Image: 
Background: 
Oxfam vient en aide aux personnes touchées par le cyclone Idai en Afrique australeOXFAM
19/03/2019

Le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe ont été touchés violemment par le cyclone Idai jeudi et vendredi derniers. Un grand nombre de personnes ont péri, on compte des centaines de disparus et près d'un million de personnes se retrouvent démunies et dépourvues de services de base.

Faites un don maintenant

Afin de répondre à l'urgence sur place, Oxfam-Solidarité a lancé un appel aux dons en Belgique ce jeudi 21 mars.

Les équipes d'Oxfam sont actuellement en train d'évaluer les besoins les plus urgents des habitants affectés dans les trois pays touchés par le cyclone.

Oxfam a déjà constaté des dégâts considérables sur les habitations, des champs ravagés, des routes et des ponts impraticables et des moyens de communication totalement coupés.

L'urgence des tous premiers jours

Aidez-nous à les aider

Pour l'heure, il est encore difficile d'estimer le nombre de morts et des personnes affectées mais il est certain que le chiffre de 3 millions de personnes touchées par le cyclone Idai va continuer d'évoluer dans les prochains jours. Les pluies ne cessent pas et le niveau de l'eau continue d'augmenter dans certaines zones. Dépêcher des équipes de recherche et de sauvetage ainsi que de l'aide humanitaire reste impossible dans certaines zones.

Oxfam prévoit initialement une réponse humanitaire :

  • En mettant en place des programmes liés à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène
  • En distribuant des comprimés de purification d'eau, des seaux et des kits d'hygiène
  • En apportant une aide alimentaire aux familles vulnérables.
  • En fournissant des abris d'urgence
  • En soutenant les services publics

Faites un don maintenant

Au Mozambique, Oxfam fait partie du consortium COSACA avec Care and Save the Children, qui bénéficie d'un soutien financier du Gouvernement flamand afin de réagir rapidement et avec efficacité en cas de catastrophe de cette ampleur.

Pays: 
What do we want ? Climate justice !OXFAM
Une politique climat ambitieuse, c’est positif pour tout le monde. Le 31 mars nous retournons marcher dans la rue pour Rise for Climate. Et surtout pour renforcer les personnes en situation de pauvreté face aux conséquences du changement climatique.
Français
Image: 
Background: 
pattern 3 greens
25-30 mars : Semaine du DonateurOXFAM
27/02/2019

Que faites-vous des affaires dont vous n’avez plus besoin ? Encombrer votre grenier, les donner à des amis, les jeter ou les emmener à la déchetterie ? Pourquoi ne pas amener vos affaires qui méritent une seconde vie dans un magasin de seconde main Oxfam ?

Avec le printemps qui approche, c’est bientôt l’heure de faire le tri dans ses placards. Êtes-vous en plein nettoyage de printemps ? Vous ne savez pas quoi faire de certaines affaires en bon état ? Vous pouvez soutenir une bonne cause, comme Oxfam.

Toutes les affaires en bon état sont les bienvenues

Venez déposer vos affaires en bon état dans un magasin de seconde main Oxfam.

« Toutes les affaires dont on n’a plus besoin ou envie mais qui méritent une seconde vie sont les bienvenues : vêtements, chaussures, accessoires, linge de maison, jouets ou livres », explique Kathleen Mine, responsable de marketing pour la seconde main d’Oxfam.

Plus d’infos sur ce que vous pouvez donner

Semaine du donateur

Du 25 au 30 mars, durant la Semaine du Donateur, Oxfam met tous ses donateurs à l’honneur. Car sans tous ces dons d’affaires en bon état, il n’y aurait pas de magasins de seconde main et donc pas de lutte contre la pauvreté et les inégalités.

Comme toujours, tous ceux qui apportent leurs affaires sont accueillis avec un grand sourire et un merci sincère. Et le samedi 30 mars, il y aura même une petite attention toute particulière.

Ensemble, nous changeons des vies

« Mais le plus important, c’est ce sentiment de bien-être avec lequel on repart : car ce petit geste contribue à changer des vies, dans le monde entier. Les bénéfices générés par les magasins vont aux projets Oxfam à travers le monde », conclut Kathleen Mine.

Qu’advient-il de vos affaires ?

Les affaires que vous donnez restent dans le magasin soit vont dans un centre de tri d’Oxfam. Des mains expertes s’occuperont de tout trier et de faire en sorte que ces affaires soient mises en valeur dans les magasins. 

Donner des vêtements après le 30 mars ?

Envie de donner vos vêtements et chaussures au profit d'Oxfam ?

Paradis fiscaux : quand l’UE lave plus blanc que blancOXFAM
07/03/2019

Près de trois ans après le scandale des Panama Papers, des paradis fiscaux notoires pourraient quitter la liste noire de l’Union européenne dans quelques jours. Le fait que les îles Caïman, les Bermudes et – sisi -, le Panama ne puissent ne plus figurer sur cette liste ressemble surtout à une opération de blanchiment.

Après une série de scandales liés à l’évasion fiscale, l’Union européenne a publié pour la première fois, en décembre 2017, une liste noire accompagnée d’une liste grise des paradis fiscaux. Ces listes devaient servir de base pour lutter contre l’évasion fiscale et la fraude fiscale des multinationales. La semaine prochaine, les ministres européens se retrouvent pour revoir ces listes. Il semblerait que des paradis fiscaux notoires soient en passe d’être enlevés de ces listes. Le nouveau rapport d’Oxfam sur la liste noire des paradis fiscaux montre à quel point cette décision mettrait tout le processus de luttre contre l’évasion fiscale en danger.   

De quels paradis fiscaux parle-t-on ?

Les ministres des Finances de l’UE vont probablement radier de ces listes des paradis fiscaux tels que les Bahamas, les Bermudes, Guernesey, Hong Kong, l’île de Man, les îles Caïman, les îles Vierges britanniques, Jersey et le Panama. Interpellant quand on sait que les Panama Papers ou les Paradise Papers ont fait scandale il y a quelques mois seulement. On notera aussi qu’un pays comme la Suisse devrait aussi échapper à la liste noire.

Des Etats membres devraient figurer dans la liste

Les paradis fiscaux cités ci-dessus sont connus pour faciliter l’évasion fiscales à grande échelle mais il en existe aussi au sein de l’UE. Si l’on tient compte des critères émis par l’UE, on devrait retrouver pas moins de cinq états membres sur la liste noire : Chypre, l’Irlande, le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas.

La Belgique en eaux troubles

La Belgique ne rentre pas dans les critères européens de paradis fiscaux. Mais cela n’empêche pas notre pays d’avoir mis en place des mécanismes fiscaux, comme la déduction pour revenus d’innovation, qui permettent aux entreprises de payer beaucoup moins d'impôts sur leurs bénéfices liés à la propriété intellectuelle tels que les brevets et les droits d'auteur.
En partie grâce à cette déduction pour revenus d’innovation, un géant de l’industrie pharmaceutique comme Janssen Pharmaceutica, filiale de Johnson & Johnson, n’a été contraint de payer qu’à peine 1 à 2% d’impôts en Belgique entre 2013 et 2015. Durant cette période, l’impôt sur les sociétés s’élevait officiellement à 33,99%.

Que pouvez-vous y faire ?

Demandez à Johnson & Johnson de payer sa juste part d’impôts. La maison-mère de Janssen Pharmaceutica est l’une des quatres plus grandes entreprises pharmaceutiques au monde. Ensemble, les quatres géants évitent de payer environ 3,5 milliards d’euros d’impôts. C’est pourquoi nous appelons Johnson & Johnson à mettre fin à ses pratiques d’évasion fiscale et à rendre ses médicaments plus abordables. Faites entendre votre voix vous aussi !
 

Signez la pétition

Thème: 
Un petit meme pour le climat ?OXFAM
11/02/2019
De "the ocean is rising, so are we”  et  “make our planet great again”… une chose est sûre : les semaines passent et les slogans des marches pour le climat rivalisent d’originalité. Pour continuer sur cette lancée, Oxfam lance un grand concours de memes sur Instagram et Facebook : #oxfammemebattle.

Tu es toi-même un.e fervent.e utilisateur.trice de réseaux sociaux ? Tu penses que le changement climatique est une question qui nous concerne tous et toutes ? Alors n’hésite pas et participe à l’Oxfam Meme Battle pour gagner un kit d’action pour les marches climatiques à venir. 

Comment participer ?

1. Crée un meme sur le climat...

Et poste-le sur Instagram ou sur Facebook. Laisse libre cours à ton imagination ! Sur des sites comme ImgflipMeme Generator, ou Make a Meme, tu trouveras plein d’exemples de memes pour t’inspirer et t’aider à créer le tien. 
 
Poste ta (ou tes) création(s) avant le 28 février, 11h59. Les likes seront comptabilisés à 12h.  
 

2. N'oublie pas les hashtags

Sur ton post, mentionne #oxfammemebattle pour faire officiellement partie de la competition. Tag également @oxfamsol pour que ta participation soit bien prise en compte. La publication doit être publique. 
 
Conseil : lâche-toi sur les hashtag pour garantir la visibilité de ton post et donc avoir plus de chance de récolter des likes.
 
#claimtheclimate, #riseforclimate #youthforclimate #youth4climate #studentsforclimate #climatejustice #citizensforclimate…

3. Récolte un max de likes pour gagner !

L’image gagnante sera celle, parmi les trois memes ayant récolté le plus de likes, dont l’approche du thème “changement climatique” est la plus adaptée et la plus fun. 
 
Le règlement du concours est consultable dans son intégralité.

Cool, mais on gagne quoi ?

Aaah ! Agir sur les réseaux sociaux, c’est une chose, mais dans la rue, c’est parfois plus difficile de se faire entendre…
 
C’est pourquoi Oxfam offre au gagnant ou à la gagnante de ce concours un kit d’action pour les futures marches pour le climat, qui comprend : une banderole imprimée avec le slogan de ton choix (300 cm x 100 cm), un mégaphone, ainsi qu’une animation sur mesure pour en savoir plus sur la thématique.

 

Thème: