[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


20/10/2018 - SOLIDARITE : 2 sources

1 - Amnesty (Belgique - section francophone)
2 - OXFAM


SOLIDARITE (1) : Amnesty (Belgique - section francophone)

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
MARATHON 2018 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURES DES DROITS HUMAINSAmnesty (Belgique - section francophone)

Chaque fin d'année, Amnesty International demande à ses sympathisants de par le monde de signer des pétitions en ligne pour 10 individus ou groupes d'individus en danger. Ce Marathon des lettres permet que chaque année, de véritables changements surviennent. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées. Des tortionnaires sont traduits en justice. Des détenus sont traités plus humainement. Et ceci, grâce à vos signatures.
Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des (...)

- Signer en ligne /
Les femmes et les enfants déplacés reçoivent de la nourritureAmnesty (Belgique - section francophone)

ACTION URGENTE
Nigeria. Les femmes et les enfants déplacés reçoivent de la nourriture
Un groupe d'environ 230 femmes déplacées, connu sous le nom de mouvement Knifar, et leurs enfants ont reçu des provisions après avoir été privés de nourriture.
Environ 230 femmes déplacées au Nigeria (groupe connu sous le nom de mouvement Knifar) et leurs enfants risquaient de souffrir de la faim, car le 18 avril, les autorités de l'État de Borno avaient cessé de distribuer de la nourriture dans le camp de déplacés (...)

- Les bonnes nouvelles / , , , ,
Il faut sauver l'Aquarius ! Venez manifester avec nousAmnesty (Belgique - section francophone)

Ce navire a sauvé des dizaines de milliers de vies, à nous de le sauver ! RDV le 6/10 place du Luxembourg à 12h
Le 6 octobre marquera le 5e anniversaire du naufrage de Lampedusa qui avait à l'époque causé la mort de 368 personnes.
Quel meilleur hommage à celles et ceux qui sont mort·e·s il y a cinq ans que de veiller à ce que l'Aquarius, symbole de solidarité et de respect de la vie et de la dignité humaines, puisse continuer à sauver des vies.
Il y a quelques jours, Amnesty International interpellait (...)

- Agenda / ,
Nicaragua : Une pétition et une manif en faveur d'Amaya CoppensAmnesty (Belgique - section francophone)

Amnesty demande la libération de tous ceux détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté d'expression

- Actualités / ,
Le Fil Avril-Juin 2018Amnesty (Belgique - section francophone)

L'édito : Un geste puissant Moi aussi #jesuishumain-e : le témoignage de celles et ceux qui accueillent des personnes réfugiées« Maintenant certains y réfléchissent à deux fois avant de tweeter... » : La censure en Espagne La liberté d'expression en question et en animations Interview de Idil Eser et Júlia Iván : Au coeur de la menace Déclaration universelle des droits de l'homme : Un rempart pour les droits humains Interview de Teodora (...)

- Le Fil Avril- Juin 2018
Exportation d'armes : la Wallonie immorale Amnesty (Belgique - section francophone)

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser.

- CAMPAGNE WALLONIE IMMORALE / ,
ICE : pétition et appel pour une Europe hospitalièreAmnesty (Belgique - section francophone)

Amnesty soutient l'initiative visant à rendre l'Europe plus hospitalière pour les migrants et interdire la criminalisation de la solidarité

- Actualités / , ,
Etats-Unis. Le gouverneur du Texas commune une condamnation à mortAmnesty (Belgique - section francophone)

Le 22 février, le gouverneur du Texas a commué la condamnation à mort de Thomas Whitaker, quelques heures avant qu'il ne soit exécuté. Il s'agit de la première mesure de clémence au Texas depuis août 2007, une période pendant laquelle près de 150 exécutions ont eu lieu dans cet État. Le 10 décembre 2003, la famille Whitaker – la mère, le père et les deux fils – est allée dîner au restaurant dans le comté de Fort Bend, au Texas. À leur retour, Christopher Brashear les attendait à l'intérieur de leur domicile. (...)

- Les bonnes nouvelles / , , ,
Incarcérés pour avoir dit non au voile obligatoireAmnesty (Belgique - section francophone)

DEUX JEUNES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS RISQUENT LA TORTURE
La jeune défenseure des droits humains Shima Babaee, qui se bat contre le port obligatoire du voile, et son mari Dariush Zand risquent d'être torturés et soumis à d'autres mauvais traitements. Ils sont tous les deux détenus à la prison d'Evin, à Téhéran, privés du contact avec leur famille et leurs avocats, depuis leur arrestation, le 1er février. Ils ont été arrêtés par des agents du ministère du Renseignement en raison de leurs activités (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
Le vent est-il en train de tourner pour les dirigeants oppressifs ?Amnesty (Belgique - section francophone)

Comme l'a déclaré une célèbre prisonnière d'opinion adoptée par Amnesty International : « Les êtres humains veulent être libres, et même s'ils acceptent pendant un certain temps de rester enfermés et opprimés, il arrive toujours un moment où ils disent "C'en est assez". »
Follow @SalilShetty
En 2017, de nombreuses personnes opprimées à travers le monde ont déclaré à l'unisson « C'en est assez ».
Cette année-là, face à l'absence de direction responsable des affaires du monde, des millions de personnes ont décidé (...)

- Introductions au rapport annuel 2018
Signez une lettre, sauvez une vieAmnesty (Belgique - section francophone)

Dans le monde entier, la liberté est menacée. Des femmes qui défendent les droits humains sont enfermées uniquement pour avoir exprimé leur opinion. Des manifestantes et manifestants pacifiques sont torturés et injustement incarcérés. Des personnes qui tiennent tête à des entreprises et à leur gouvernement pour avoir le droit de rester sur leurs propres terres sont la cible de harcèlement et de manoeuvres d'intimidation. Vos lettres, messages et actions feront pression sur les décideurs et les (...)

- Actualités
Zimbabwe : La décision contre la loi relative aux manifestations est un nouveau pas pour les droits humainsAmnesty (Belgique - section francophone)

Depuis trop longtemps, ce texte de loi répressif est utilisé pour harceler, détenir arbitrairement et torturer les opposants

- Actualités / ,
Les droits humains sont-ils universels ? Amnesty (Belgique - section francophone)

Le Pays Noir organise, en partenariat avec différents partenaires dont Amnesty International, une conférence-débat autour du thème : les droits de l'homme sont-ils universels ?
La conférence aura le plaisir d'accueillir Philippe Hensmans, le directeur de la section francophone belge d'Amnesty International. Seront également présents Dan VAN RAEMDONCK, président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme et Patrick CHARLIER, directeur de UNIA.
Pour répondre à ce vaste sujet sur les droits humains, (...)

- Agenda /
Plantons un arbre des droits humains ! Amnesty (Belgique - section francophone)

Le 14 novembre à 10h00, un arbre "quercus rubra" sera planté sur la pelouse du Lac de Louvain la neuve, derrière l'aula magna, avec une lecture des 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) par différents intervenants (enfants, associations, personnes en situation difficiles, réfugiés etc... ). Il s'en suivra une conférence de presse à la Maison du Développement durable (2 place Agora à Louvain la Neuve).
Venez nous rejoindre à cet événement pour célébrer le septantième (...)

- Agenda /
Turquie : L'ONU doit enquêter sur la disparition de Jamal KhashoggiAmnesty (Belgique - section francophone)

La participation de l'ONU serait la meilleure garantie contre la tentation de l'Arabie saoudite d'étouffer l'affaire

- Actualités / , ,
Réunion du groupe 45 de BastogneAmnesty (Belgique - section francophone)

Le groupe 45 de Bastogne se réunit le 09 novembre. N'hésitez pas à les rejoindre et à vous engager, avec eux , pour les droits humains.
Sujet : Rencontre, débat et échange sur la question des droits humains à travers le monde et partage des actions pour les faire connaître.
Date : 09/11/2018
Lieu : Chez Pascale et Daniel Lagasse à Vesqueville
Contact : Colette Koeune-Sacre - respgr45@amnestyinternational.be
Tél : 061/21 21 (...)

- Activités des groupes locaux
Nicaragua : répression et « opération de nettoyage »Amnesty (Belgique - section francophone)

Au lieu de traiter les manifestants comme des criminels, le président doit garantir le droit de réunion pacifique

- Actualités / , ,
Atena Daemi, emprisonnée pour ses idées Amnesty (Belgique - section francophone)

POUR L'ABOLITION DE LA PEINE DE MORT
Sous l'impulsion d'une répression croissante en Iran contre les défenseurs des droits de l'homme, une nouvelle génération de jeunes militants a émergé. Parmi eux, Atena Daemi, jeune activiste de 29 ans, prise pour cible par les autorités pour ses actions en faveur de la promotion des droits humains, particulièrement son implication dans les mouvements contre la peine de mort. Comme tant d'autres, Atena rêve de voir la peine de mort abolie dans son pays.
A ce (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
Goulzar Douichenova se bat pour les droits des personnes handicapées Amnesty (Belgique - section francophone)

LA VIE D'UNE BATTANTE
En 2002, Goulzar Douichenova a perdu l'usage de ses jambes après un accident de voiture impliquant un conducteur en état d'ivresse. Après la mort soudaine de son mari l'année suivante, elle a dû s'occuper seule de ses deux jeunes enfants. Des années plus tard, elle a rencontré d'autres personnes souffrant de handicaps, qui se rassemblaient à Bichkek, la capitale kirghize. Elle s'est rendu compte qu'elles étaient confrontées à des problèmes similaires, telles que les difficultés à (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
Les Sengwers, violemment expulsés de leurs terres ancestrales Amnesty (Belgique - section francophone)

LES SENGWERS CHASSÉS DE LEUR TERRE ANCESTRALE
Les Sengwers, au Kenya, sont un peuple autochtone ayant un lien spirituel et culturel profond avec la magnifique et vaste forêt d'Embobut. Ils y vivent historiquement depuis le 18e siècle. Leurs droits sont protégés par la Constitution Kenyane, par la Charte Africaine des droits de l'Homme et des Peuples, et par le droit international. Aujourd'hui ils sont accusés, à travers la surpopulation et le surpâturage, d'endommager la forêt. Cependant, rien (...)

- Signer en ligne / , , , ,
Nigeria : L'assassinat de Hauwa Liman par Boko Haram est un crime de guerreAmnesty (Belgique - section francophone)

Les responsables doivent répondre de leurs actes devant la justice dans le cadre de procès équitables

- Actualités / ,
Geraldine Chacón, victime de la répression du gouvernement Amnesty (Belgique - section francophone)

CONTRE LES INJUSTICES AU VENEZUELA
Geraldine Chacón a toujours voulu défendre les autres. À neuf ans, elle rêvait de devenir avocate. À 14 ans, elle se présentait pour une élection au conseil local des jeunes. Une fois à l'université, elle a lancé un réseau de militants d'Amnesty International qui réclamaient des changements. Comme le dit sa mère : « Dès qu'elle voyait une injustice, elle la combattait. » C'est cette sensibilité, son fil rouge, qui l'a poussée à rejoindre une organisation locale : la (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
Maroc : Il faut mettre fin aux actes d'intimidation visant Nawal Benaissa, figure de proue du mouvement HirakAmnesty (Belgique - section francophone)

Sa condamnation a clairement pour but de la réduire au silence et de criminaliser son militantisme

- Actualités / ,
Russie : La loi sur les rassemblements invoquée pour détenir de manière arbitraire un avocat anti-corruptionAmnesty (Belgique - section francophone)

Alexandre Golovatch est privé des ses droits uniquement en raison de ses activités de lutte contre la corruption

- Actualités / ,
Des capsules vidéo pour PADAJAAmnesty (Belgique - section francophone)

Découvre, à travers plusieurs capsules vidéo, les témoignages de femmes défenseures des droits humains en danger.

- Actualités sur nos actions / , , ,
Viêt-Nam : Après « Mère Champignon », il faut également libérer les autres détracteurs emprisonnésAmnesty (Belgique - section francophone)

Les autorités doivent annuler les condamnations de tous les prisonniers d'opinion et les libérer immédiatement

- Actualités / ,
Nawal Benaissa : une défenseure des droits humains harcelée par les autoritésAmnesty (Belgique - section francophone)

UNE LUTTE ACHARNÉE CONTRE LES DISCRIMINATIONS
Nawal Benaissa est une défenseure des droits humains qui n'a fait qu'exercer son droit à la liberté d'expression et de réunion. Nawal Benaissa se bat pour ses convictions : elle réclame une plus grande justice sociale et de meilleurs services de santé dans sa région, le Rif, dans le nord du Maroc, où une bonne partie de la population se sent oubliée par le gouvernement. gée de 37 ans et mère de 4 enfants, elle est l'une des principales figures du (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
Mẹ Nấm, une prisonnière d'opinion condamnée pour s'être exprimée Amnesty (Belgique - section francophone)

UNE BLOGUEUSE ENGAGÉE
Connue en ligne sous le pseudonyme Mẹ Nấm, ou « Mère Champignon » d'après le surnom qu'elle a donné à son premier enfant, Nguyễn Ngọc Như Quỳnh milite contre les injustices et pour les droits humains depuis plus de dix ans. Cette femme est l'une des blogueuses vietnamiennes les plus influentes, dans un pays où la dissidence est souvent considérée comme une infraction. Parmi ses principaux combats figurent la transparence du gouvernement, la responsabilité de l'État pour les (...)

- Signer en ligne / , , , , , ,
Pavitri Manjhi : en première ligne pour résisterAmnesty (Belgique - section francophone)

EN PREMIÈRE LIGNE POUR DÉFENDRE LA COMMUNAUTÉ ADIVASI
En Inde, les villageois de Benghari, dans l'État du Chhattisgarh, appartenant à la communauté indigène adivasi, sont forcés à vendre leurs terres et leurs fermes par des personnes agissant pour le compte d'entreprises privées. Dans quel but ? Déposséder les habitants en vue de laisser deux centrales électriques s'implanter. Et en contrepartie de la vente de leurs moyens de subsistance ? une faible indemnisation. Mais Pavitri Manjhi, cheffe du conseil (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
Nonhle Mbuthuma mène une lutte acharnée pour préserver ses terres Amnesty (Belgique - section francophone)

PRÉSERVER SES TERRES ANCESTRALES
Nonhle Mbuthuma ne cédera pas. Cette femme mène une lutte acharnée au nom de sa communauté contre une compagnie minière qui cherche à exploiter du titane sur leurs terres ancestrales. « Si vous prenez mes terres, vous prenez mon identité », affirme-t-elle. Elle est harcelée alors qu'elle cherche simplement à défendre les droits de la population locale. Originaire de Pondoland, Nonhle Mbuthuma est une agricultrice de patates douces et d'oignons, dévouée à sa terre (...)

- Signer en ligne / , , , , ,
Plusieurs organisations indigènes menacéesAmnesty (Belgique - section francophone)

L'Organisation nationale indigène de Colombie (ONIC) a signalé que plusieurs tracts menaçants à l'égard d'organisations indigènes de défense des droits humains avaient été trouvés dans la rue et sur les voies ferrées dans la municipalité d'Uribia (département de La Guajira, nord de la Colombie). Le 10 octobre, plusieurs tracts menaçant des organisations indigènes de défense des droits humains ont été trouvés dans la rue et sur les voies ferrées dans la municipalité d'Uribia, dans le département de La Guajira, (...)

- Écrire des lettres / , ,

SOLIDARITE (2) : OXFAM

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Que fait Oxfam en Indonésie ?OXFAM
Hygiene kit - Indonesie - credits : Oxfam/Hariandi Hafid
12/10/2018

Grâce au partenariat entre Oxfam et une dizaine d’associations locales – rassemblées dans le cadre de cette urgence au sein de la coupole « Humanitarian Knowledge Hub » (HKH) - les opérations sur le terrain se déroulent souplement.

Les actions d’Oxfam et du HKH se concentrent actuellement sur la fourniture d’eau et/ou de matériel de traitement de l’eau, l’installation de latrines dans les camps de personnes déplacées et la distribution de kits d’hygiène.

Mais Oxfam et ses partenaires s’investissent aussi dans d’autres domaines, comme la protection des filles et femmes. Et les activités sont amenées à se diversifier et à augmenter dans les semaines qui viennent, avec notamment la distribution d’argent liquide aux rescapés, en collaboration avec la Croix Rouge locale.

Pourquoi distribuer de l’argent ?

De nombreux rescapés ont tout perdu. Disposer d’un peu d’argent leur permet d’acheter des produits essentiels, répondant précisément à leurs besoins propres. Ils retrouvent ainsi une certaine indépendance vis-à-vis de l’aide humanitaire, et donc de la dignité. L’apport en argent peut également avoir un apport bénéfique sur l’économie locale, notamment en favorisant la réouverture des commerces et des marchés.

Oxfam a pour objectif de venir en aide à 500.000 personnes sur l’île de Sulawesi dans les 12 prochains mois

Deux semaines après le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs, 12.500 personnes ont déjà reçu un soutien sous une forme ou l’autre :
 
Distribution d’eau :

  • District de Sigi, camp de Jono Oge – 415 personnes (environ 7000 litres/jour)
  • District de Palu, camp de Lere – 1000 personnes

Installation de latrines

  • District de Sigi, camp de Jono Oge – 4 unités de 2 latrines (séparées par genre)


Kit d’hygiène

1 kit = matériel pour famille de 5 personnes

  • Jono Oge – 65 kits
  • Jono Jindi – 209 kits
  • Wisolo – 151 kits
  • Langeleso – 519 kits
  • TOTAL : 943 kits/4715 personnes

Vêtements

  • Camp de Lere – 4.400 sarongs distribués



 

 

Et notre santé alors?OXFAM
Farma-bedrijven ontwijken belastingen rapport Oxfam

Signez la pétition

Tremblement de terre et tsunami en IndonésieOXFAM
Oxfam est sur place pour apporter une aide d'urgence à la population de Sulawesi.
Français
Image: 
 indonesie1212_fr_840x480
Background: 
Voici le coût humain de l’évasion fiscale OXFAM
Farma-bedrijven ontwijken belastingen rapport Oxfam
19/09/2018

4 géants de l’industrie pharmaceutique éviteraient de payer des milliards d’euros d’impôts. Et ce sont les plus pauvres qui en paient le prix. Des milliards de bénéfices d’un côté, et beaucoup de gens qui n’ont pas accès aux soins de santé de l’autre. Comment est-ce possible ?

Johnson & Johnson, Pfizer, Abbot ou Merck & Co (MSD)… Ces noms vous sont familiers ? Il s’agit des 4 plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales. Vous connaissez forcément certains de leurs produits. Jonhson&Johnson commercialise par exemple les pansements ‘Compeed’, les protections hygiéniques ‘OB’ ou encore les anti-âges ‘RoC’. Sans parler de nombreux médicaments qui sauvent ou améliorent des vies.

Argent facile

Les sociétés pharmaceutiques savent mieux que quiconque comment garder les gens en bonne santé. Une autre de leur spécialité est de savoir comment gagner beaucoup d’argent sur le dos des plus vulnérables.

Johnson & Johnson, Pfizer, Abbot ou Merck & Co éviteraient ainsi de payer jusqu’à 3,5 milliards d’euros d’impôts par an. Ce montant correspond à la probable évasion fiscale dans 9 pays riches et 7 pays en développement. C’est une nouvelle étude de l’ONG Oxfam qui révèle les transferts à grande échelle de leurs bénéfices vers des paradis fiscaux.

Ça suffit !

De plus, les entreprises pharmaceutiques rendent leurs médicaments beaucoup trop chers. Janssen Pharmaceutica (filiale de Johnson & Johnson) a par exemple développé un médicament contre la tuberculose qui coûte jusqu’à 708 € en Afrique du Sud, alors qu’elle a la possibilité de développer une alternative générique qui peut être vendue 41€.

Les personnes précarisées (et surtout les femmes) victimes du système

Quand les multinationales ne paient pas leur juste part d’impôts, les gouvernements disposent de moins de moyens financiers pour les services sociaux, comme les soins de santé, censés soutenir chacun d’entre nous.

Ces services sociaux pourraient également aider des millions de personnes à sortir de la pauvreté.

Signez la pétition

Les conséquences désastreuses de l’absence de soins de santé

Nasil et Kiran ont déjà perdu 3 enfants. Une fille, morte à 10 ans, et deux fils. Ils n’ont plus qu’un seul enfant encore en vie, Sandhaya, une fillette de 6 ans.

Nasil et Kiran ne savaient pas à quoi était due la fièvre de leurs enfants décédés. Quand leur fille ainée est tombée malade, ils ont pensé à un simple virus, et que la fièvre passerait en quelques jours. Ils sont allés chez un docteur non qualifié qui a posé un mauvais diagnostic. Il ne s’agissait pas d’une « simple » fièvre, mais d’une encéphalite.  Leurs 2 fils ont, quant à eux, été pris d’une forte fièvre et de convulsions. Ils sont morts avant d’avoir atteint l’hôpital .

Kiran (India) en haar enige overblijvende dochter, haar andere drie kinderen zijn overleden door een gebrek aan gezondheidszorg

Nasil et Kiran n’avait jamais été informé sur cette maladie. Leurs enfants n’étaient pas vaccinés. Ils n’avaient pas non plus de moustiquaires – pas plus que le reste du village – alors que cet accessoire est indispensable pour se protéger des moustiques, vecteurs connus de l’encéphalite japonaise.

Et en Belgique ?

La firme belge Janssen Pharmaceutica n’a payé que 1 à 2% d’impôts en Belgique entre 2013 et 2015. A l’époque, le taux d’imposition officiel des entreprises était de 33,99%. Le pire ? Leur façon d’échapper à l’impôt est tout à fait légale. Ce sont les autorités qui mettent en place les mesures et accords fiscaux qui rendent cela possible.

Les industries pharmaceutiques en profitent grassement, mais elles en veulent toujours plus :

  • A Bruxelles, le secteur pharmaceutique dit dépenser près de 40 millions d'euros pour influencer le processus décisionnel européen.
  • Ce montant s'élève à 200 millions de dollars par an aux Etats-Unis.

Signez la pétition

Maaike Vanmeerhaeghe, experte en fiscalité chez Oxfam :

"Les entreprises étudiées utilisent leur pouvoir et leur influence pour maintenir les prix des médicaments élevés et pour obtenir des avantages fiscaux plus importants. Cela conduit à des profits records pour les sociétés pharmaceutiques et leurs actionnaires, mais aux dépens des personnes les plus pauvres. Pour eux, les prix élevés des médicaments sont inabordables et les soins de santé publics sont insuffisants.”

 

Que fait Oxfam face au virus Ebola dans le Nord-Kivu ?OXFAM
Ebola NK - street prevention (resize)
20/09/2018

Déjà touchée par des conflits entre groupes armés, la région du Nord-Kivu (République démocratique du Congo) fait face depuis début août à une épidémie due au virus Ebola. Près de 100 personnes sont déjà décédées.

C’est la première fois qu’une épidémie d’Ebola a lieu dans une zone de conflit. Malgré les nombreuses difficultés rencontrées, Oxfam effectue un travail remarquable dans la région.

Le vaccin, nouvelle arme contre Ebola

Oxfam, déjà bien implantée dans la région, facilite les campagnes de vaccination grâce à son large réseau de partenaires locaux.

Ebola NK - vaccin

Le vaccin est administré aux personnes ayant été en contact avec la maladie, par exemple via un proche. Tout le personnel en contact avec les patients est lui aussi vacciné : équipes médicales ou de recherche des patients, personnel en charge des funérailles, etc.

Oxfam informe et rassure via les responsables locaux

« Nous sommes bien placés pour diffuser l’information auprès des communautés. Nous connaissons les gens, et ils nous connaissent », explique Louise.  Cette collaboration est précieuse, notamment lorsque les mesures de prévention se heurtent aux traditions.

« Dès le début de l’épidémie du virus Ebola, nous avons décidé d’isoler le corps des personnes décédées. Ce n’était pas facile, car la tradition est de veiller les corps plusieurs jours », poursuit Louise. « Nous avons dû organiser un meeting pour expliquer les raisons à la communauté. » 
Ebola NK - Louise(LR)
Louise, députée chef du district de Mangina, aide Oxfam à diffuser l’information au sein de sa communauté.

Les églises, entre autres, sont des lieux idéaux pour diffuser l’information. Les communautés s’y rassemblent régulièrement, et quand un responsable local prend la parole, il est écouté.

Ebola NK - church
Espoir Mahamba (à gauche), un promoteur local de santé pour Oxfam, explique dans une église les précautions à prendre et les symptômes à surveiller.

Relancer au plus vite le commerce local

Le Nord-Kivu est situé dans une région où les échanges commerciaux sont nombreux, malgré les conflits réguliers. La peur du virus vide les marchés, avec des conséquences catastrophiques pour les petits commerçants, déjà au bord de la pauvreté.
 
 « Depuis le début de l’épidémie, je ne vends presque rien. Les gens n’osent pas venir au marché », raconte Marie*, vendeuse au marché de Mangina (photo). « Et ça ne sert à rien d’essayer d’aller vendre ailleurs, les gens [des régions voisines] ont peur de nous. »

Ebola NK - market

Le témoignage de Marie illustre bien les conséquences indirectes de l’épidémie, et l’importance du travail mené par Oxfam et les autres organisations présentes dans la région.

Oxfam est déjà venue en aide à 138.000 personnes

Outre l’information et la vaccination, Oxfam est également présente sur le terrain pour distribuer de l’eau saine, ou encore installer des points d’eau chlorée pour le nettoyage des mains. Cette simple mesure permet déjà de diminuer grandement le risque de transmission.

Vous le constatez, Oxfam et ses partenaires font un maximum pour enrayer l’épidémie d’Ebola au Nord-Kivu. Mais les besoins sont énormes…

Aidez à enrayer l’épidémie d’Ebola Nord-Kivu

Super typhon Mangkhut : Oxfam est sur placeOXFAM
water distribution mangkut philippines
18/09/2018
Le super typhon Mangkhut a semé la destruction aux Philippines. Oxfam et ses partenaires locaux sont sur place pour apporter une aide d’urgence aux victimes, entre autres en distribuant de l’eau potable dans les zones touchées.
 
Mangkhut a touché terre dans la nuit de samedi à Baggao. Cette ville est située au nord de Luzon, la plus grande île des Philippines. L’arrivée du typhon a été accompagnée de vents violents et de pluies torrentielles. Il s'est ensuite dirigé vers le reste de l’île. Les autorités philippines signalent qu'au moins 5 millions de personnes vivent dans la zone touchée par le typhon, et 74 victimes ont été officiellement dénombrées.

Un impact dévastateur

April Abello-Bulanadi, une employée d'Oxfam présente dans la zone sinistrée, a ressenti en direct le pouvoir destructeur du typhon. « Le vent hurle. Le toit de l'hôtel où l'équipe d'intervention d'urgence s'est réunie a été arraché. Nous sommes au troisième étage. Les murs et le plafond tremblent. Il a plu sans arrêt. »
 
Le courant est coupé dans certaines zones. Des routes, des zones agricoles et des maisons ont été dévastées. Plus de 200.000 personnes ont dû quitter leur maison. Beaucoup d’entre elles ont pu être évacuées vers des écoles, des églises et d’autres bâtiments mis à disposition.
 
Tyhpoon Mangkhut Philippines
 

Une aide vitale

Oxfam et ses partenaires locaux se tiennent prêts avec des fournitures de secours. Ils participent à une opération coordonnée de leurs partenaires locaux, le « Humanitarian Response Consortium ». Oxfam libère également 100.000 euros de son fonds d’aide d’urgence pour apporter un secours immédiat aux zones touchées.
 
Oxfam et ses partenaires vont se concentrer en priorité sur la province de Rizal en raison de son isolement géographique. 299 familles sont actuellement à risque de contamination par des maladies se transmettant via l’eau, comme la diarrhée. Oxfam est notamment en charge de la distribution d'eau potable et de kits de purification d’eau.
 
Maria Rosario Felizco, d’Oxfam aux Philippines, est profondément préoccupée par la situation des personnes vivant dans la zone sinistrée. « Ils ont besoin d’urgence d’une aide vitale, comme de la nourriture, de l’eau potable, des abris et des installations sanitaires. Oxfam et ses partenaires locaux sont prêts à soutenir le gouvernement philippin. Dans notre aide d'urgence, nous accordons la priorité aux femmes et aux filles parce qu'elles sont souvent les plus vulnérables. »
 
Tyhpoon Mangkhut Philippines

Douloureuses conséquences du changement climatique

 
Mangkhut est la 15ème tempête qui frappe les Philippines cette année et la plus violente jusqu’à présent. L’archipel est touché par 20 typhons en moyenne chaque année. Le pays n'a pas encore complètement récupéré des effets du typhon Haiyan qui avait causé d’énormes ravages en 2013.

Steun Oxfam-projecten

Et notre santé alors ? OXFAM
4 grandes entreprises pharmaceutiques (dont Johnson & Johnson) évitent de payer leur juste part d’impôts, probablement à hauteur de plusieurs milliards d’euros. Cet argent pourrait être investi dans des soins de santé pour des millions de gens qui en ont besoin. Chers géants pharmaceutiques : payez vos impôts !
Français
Image: 
Farma-bedrijven ontwijken belastingen rapport Oxfam
Background: 
12 au 22 septembre : donner ses vêtements dans un magasin e5OXFAM
03/09/2018

Vos anciens vêtements valent de l'or ! Du 12 au 22 septembre, Oxfam organise une grande action de collecte avec e5. Déposez les vêtements que vous ne mettez plus dans le magasin près de chez vous.

Action de collecte : déposez vos vêtements chez e5

Du 12 au 22 septembre, vous pouvez amener vos vieux vêtements et accessoires en bon état, dans un un magasin e5 près de chez vous. Pour chaque sac plein, vous recevrez un bon d'achat de 10 €.

Soutenez les projets Oxfam

Les objets récoltés seront triés et revendus dans un magasin de seconde main Oxfam à un prix démocratique. Les bénéfices iront à des projets Oxfam à travers le monde.

Découvrez plus sur ce que deviennent les vêtements

Donner des vêtements après le 22 septembre ?

Envie de donner vos vêtements et chaussures au profit d'Oxfam ?

Ateliers d'immersionOXFAM
Emmenez vos collègues, votre association ou vos étudiants en Bolivie, au Burkina Faso ou au Cambodge et bousculez vos idées sur les inégalités, la mondialisation et le climat.
Français
Image: 
Background: 
Oxfam Trailwalker 2018 : 780 personnes marchent 100 km pour OxfamOXFAM
28/08/2018

Année après année, le succès de l’Oxfam Trailwalker est toujours au rendez-vous. La 11e édition n’aura pas fait exception : malgré le parcours plus technique que d’habitude et la météo variable, 86% des 780 marcheurs et marcheuses sont parvenu.e.s à terminer le parcours de 100 km dans les Hautes Fagnes dans les temps impartis, soit moins de 30 heures.

 

Oxfam Trailwalker2018

Regardez toutes nos photos sur flickr

Oxfam Trailwalker 2018 en chiffres

Cette année, 195 équipes étaient sur la ligne de départ. Malgré des moments d’orage, de froid, de pluie, de brouillard et même d’un peu de grêle, les participants se sont accrochés et seulement 14% d’entre eux ont dû abandonner en cours de route.

La première équipe « Team Nelles (n°358) » a même franchi la ligne d'arrivée après seulement 13 heures et 36 minutes ! Ensemble, tous les participants ont récolté plus de 346.000 euros en faveur des projets d'Oxfam-Solidarité.

Un parcours plus technique pour Oxfam Trailwalker 2018

Si le parcours de l’Oxfam Trailwalker sillonne chaque année la belle région des Hautes Fagnes, il a pris cette fois-ci le sens inverse de sa direction habituelle. Le départ sonnait à Eupen (Kettenis), avec une arrivée à Bütgenbach (Worriken). La conséquence ? Plus de difficulté technique.

En effet l’ensemble du parcours comprenait une plus grande proportion de dénivelé positif et les 15 derniers kilomètres du parcours étaient plus ardus. Mais les marcheurs ont relevé le challenge !

Ce nouveau parcours permettait aussi d’apporter de la variété pour les marcheurs vétérans, nombreux sont en effet ceux qui réitèrent l’expérience année après année et 3 marcheurs ont même participé aux 11 éditions d’affilée !

Marcher aussi pour lutter contre les inégalités

Pour cette édition 2018, la campagne d’Oxfam contre les inégalités extrêmes a été mise à l’honneur. Chaque année, les pays en développement voient en effet s’envoler 100 milliards de dollars de recettes fiscales. Tout cet argent pourrait servir à améliorer la vie de leurs habitants.

Les femmes, qui ont déjà moins d’accès au pouvoir et aux moyens financiers que les hommes, sont les premières touchées par cette injustice. En pratique des animations participatives de sensibilisation à la thématique ont ponctué le parcours et ont rencontré un grand succès chez les participants.

Des bénévoles essentiels à Oxfam Trailwalker

 

L'organisation a pu en outre compter sur 280 bénévoles motivés pour faire de cette onzième édition un véritable succès. En comptant les équipes de supporteurs et de secours, près de 1.000 personnes ont été au rendez-vous.

Nous souhaitons remercier toutes ces personnes, les membres de la Croix Rouge, ainsi que les nombreux donateurs qui ont contribué à ce grand succès.

Découvrez Oxfam Traiwalker