[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


132 sources différentes


23/01/2021 - ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES : 3 sources

1 - La Libre, politique belge
2 - RTL Infos - Belgique
3 - Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)



ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (1) : Flux supprimé, momentanément inaccessible ou pas d'infos récentes - cliquer ici pour vérifier.

ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (2) : RTL Infos - Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Les masques en tissu toujours aussi efficaces, même face aux nouveaux variants du coronavirus, selon l'OMSRTL Infos - Belgique

Les masques en tissu sont toujours aussi efficaces, même face aux nouveaux variants du coronavirus, car le mode de transmission est le même, a déclaré vendredi l'OMS, qui ne prévoit pas de changer ses recommandations.

"Les masques en tissu, non chirurgicaux, peuvent être utilisés par toutes les personnes âgées de moins de 60 ans qui ne présentent pas des problèmes de santé particuliers", a souligné la responsable de la gestion de la pandémie à l'Organisation mondiale de la santé, Maria Van Kerkhove.

"Dans les zones où le virus circule, les masques doivent être portés lorsque les gens sont entassés et qu'il devient impossible de se tenir à au moins un mètre de distance les uns des autres, ainsi que dans des pièces peu ou mal aérées", a-t-elle ajouté lors d'une conférence de presse.

L'Allemagne et l'Autriche viennent d'imposer les masques médicaux (chirurgicaux ou FFP2) dans les commerces et les transports.

Le gouvernement français demande de son côté de ne plus utiliser certains masques en tissus dont ceux faits maison, jugés insuffisamment filtrants face à l'apparition de nouveaux variants plus contagieux du coronavirus.

"Les pays sont libres de prendre les mesures qu'ils estiment nécessaires", a poursuivi Maria Van Kerkhove.

Or, même avec des variants qui peuvent être plus contagieux, "nous n'avons aucune indication suggérant que le mode de transmission aurait changé", a fait valoir la responsable de la gestion de la pandémie à l'OMS.

C'est pourquoi, a-t-elle expliqué, en ce qui concerne les recommandations en vigueur, "nous n'avons pas l'intention de les modifier à ce stade".

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce samedi 23 janvier ?

Le MR plaide pour un "bouclier fiscal" à 33 % sur le travailRTL Infos - Belgique

(Belga) Un travailleur ne devrait pas voir partir plus d'un tiers de ses revenus dans les impôts, estime le président du MR, Georges-Louis Bouchez, dans L'Echo de samedi. Que la grande réforme fiscale prévue dans l'accord de gouvernement intervienne en 2024 ou après, le MR souhaite y inscrire un "bouclier fiscal" à 33 % sur le travail et à 50 % sur l'ensemble des revenus.

"Aujourd'hui, la moyenne de taxation des travailleurs dans notre pays, c'est 35 à 36 %. Donc, un bouclier à 33 % fait baisser significativement l'impôt pour le plus grand nombre", pointe M. Bouchez. "Cela va concerner les classes moyennes, puisqu'au-delà d'un peu plus de 41.000 euros, on se retrouve déjà dans une tranche où l'impôt peut aller jusqu'à 55 %, si on prend en compte les additionnels communaux". "On veut ensuite un bouclier fiscal beaucoup plus général, à 50 %, qui empêche de donner plus de la moitié de l'ensemble de ses revenus en prélèvements fiscaux", expose M. Bouchez. "Ce qu'on veut, c'est mettre fin à l'hypocrisie fiscale et remettre plus de justice dans le système, parce qu'aujourd'hui, les gros salaires échappent à l'impôt. (...) Nous considérons que la baisse de l'impôt est une des clés de la relance. Il est fondamental pour nos PME et nos indépendants que l'on puisse libérer du capital rapidement, et que l'on rende aux travailleurs les moyens de dépenser". (Belga)

Voyages non essentiels interdits: que pouvez-vous faire si vous avez réservé des vacances à l'étranger?RTL Infos - Belgique

Les déplacements non essentiels ne seront plus possibles jusqu'au 1er mars prochain, a décidé vendredi le Comité de concertation. La Secrétaire d'État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker, conseille aux consommateurs qui avaient réservé un voyage de modifier la réservation de leur voyage ou de demander un remboursement.

Reporter son voyage 

Les consommateurs ont plusieurs possibilités, selon le communiqué de la Secrétaire d'Etat. Ils pourront notamment reporter leur voyage à une date ultérieure, lorsqu'il sera possible de voyager en toute sécurité. Dans de nombreux cas, l'agence de voyage propose spontanément de le faire. 

Deux choix en cas d'annulation 

Si le voyage rebooké ne peut pas avoir lieu non plus, le consommateur pourra, aussi à ce moment-là, demander un remboursement ou accepter un coupon, précise encore Mme De Bleeker. Les clients dont les vacances ont été annulées peuvent, en vertu de la loi, demander le remboursement. L'organisateur de voyages est alors tenu de rembourser l'argent dans les 15 jours suivant l'annulation d'un voyage à forfait. L'organisateur de voyages peut également offrir un coupon. Les voyageurs ont le choix de l'accepter, mais ne sont pas obligés de le faire, rappelle la Secrétaire d'Etat.

Si l'agence de voyage est en faillite, le coupon n'est plus valide 

Les coupons qui sont offerts à l'heure actuelle diffèrent des vouchers corona qui ont été émis entre le 20 mars et le 19 juin. Les coupons qui sont émis à l'heure actuelle ne sont pas toujours couverts par l'assurance de l'organisateur de voyages. Cela dépend des conditions figurant sur le coupon. Cela signifie qu'en cas d'insolvabilité de l'organisateur de voyages (par exemple en cas de faillite), le voyageur ne pourra pas récupérer la valeur du coupon.

Interdiction de voyager: "Il y aura la police sur les routes, dans les aéroports et les gares", avertit la ministre de l'IntérieurRTL Infos - Belgique

Il n'est pas possible de surveiller les frontières en continu, mais la police veillera bien à contrôler l'interdiction des voyages non essentiels décrétée vendredi par le Comité de concertation. C'est ce qu'a déclaré la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden. 

"On a dû prendre une décision difficile, mais nécessaire d'interdire les voyages à des fins touristiques et récréatifs. Mais il y a quand même des raisons pour aller à l'étranger. Et donc on va demander aux gens d'avoir une déclaration sur l'honneur avec eux s'ils se déplacent à l'étranger", a expliqué Annelies Verlinden, ministre de l'Intérieur. 

Ce document officiel, qui sera sous forme de formulaire, sera disponible sur plusieurs sites internet. "Comme ça si les gens veulent se déplacer à l'étranger, ils peuvent utiliser ce formulaire", a ajouté la ministre. 

Ce document devra être rempli pour justifier son déplacement. "Si on prend des mesures nécessaires à cause de la crise, il faut aussi pouvoir les contrôler et une manière de les contrôler est de demander aux gens de déclarer qu'ils vont à l'étranger pour une raison nécessaire. Mais s'il y a des contrôles on peut encore apporter d'autres éléments de preuve comme des tickets ou des photos pour prouver qu'on se déplace pour une raison essentielle", a détaillé Annelies Verlinden. 

"On va contrôler les mesures du côté belge. Donc il y aura la police sur les routes mais également dans les aéroports et les gares (...) La police belge va contrôler si oui ou non vous vous déplacez pour des raisons essentielles", a annoncé la ministre.

Les voyageurs doivent porter sur eux une déclaration d'honneur, a déclaré Annelies Verlinden. "La police peut vérifier si la déclaration correspond à la réalité." S'il y a des skis sur le toit d'une voiture, la police aura la puce à l'oreille, a-t-elle ajouté.

Les voyages non essentiels sont interdits jusqu'au 1er mars tant pour les Belges qui souhaitent quitter le territoire que pour les résidents étrangers qui souhaitent venir en Belgique. La ministre a reconnu que tous les voyageurs étrangers ne pourraient pas être contrôlés. "Nous comptons sur la compréhension des citoyens que ces mesures sont nécessaires", a-t-elle déclaré.

Des amendes possibles 

La police mettra sur pied un plan d'action dès ce samedi pour encadrer les contrôles. Des amendes pourraient être infligées aux contrevenants. Ces amendes seraient dans la lignée de celles actuellement de mise dans le cadre des mesures anti-coronavirus, selon Mme Verlinden.

> Interdiction de voyager: VOICI TOUTES LES EXCEPTIONS 

Les déplacements des écoliers qui vont à l'école de l'autre côté de la frontière et des travailleurs frontaliers sont autorisés. Les visites familiales ordinaires à l'étranger ne sont pas autorisées, mais on peut par contre traverser la frontière pour un mariage ou des funérailles.

 
Une maison ravagée par un incendie à PepinsterRTL Infos - Belgique

(Belga) Un incendie s'est déclaré durant la nuit de vendredi à samedi dans une maison unifamiliale de Pepinster, a fait savoir la zone de secours 4, Vesdre Höegne et Plateau qui est intervenue sur place.

Le feu s'est déclaré, pour une raison encore indéterminée, dans une habitation de la rue Alfred Drèze vers 00h45. A l'arrivée des services de secours, le toit de la maison était déjà percé par les flammes. Aucune victime n'est à déplorer, indiquent les hommes du feu. Une vingtaine de pompiers étaient mobilisés pour cette intervention. (Belga)

Coronavirus en Belgique - Bilan du jour: voici les chiffresRTL Infos - Belgique

Entre le 13 et le 19 janvier, 1.963,6 cas de Covid-19 ont été dépistés en moyenne par jour, soit 4% de moins que durant la période de sept jours précédente, selon les chiffres provisoires publiés ce samedi matin par l'institut de santé publique Sciensano. 

TAUX DE REPRODUCTION Rt

Le taux de reproduction du virus remonte à 1,06, contre 1,04 la veille. Le Rt est le nombre de personnes qu'une personne peut contaminer. Il est calculé sur base des hospitalisations. Une épidémie devrait se poursuivre si le Rt a une valeur supérieure à '1' et diminuer si le Rt est inférieur à '1'.

HOSPITALISATIONS

Entre le 16 et le 22 janvier, les hôpitaux ont admis en moyenne 127,4 nouveaux patients atteints du Covid-19 chaque jour (+5%). Le nombre de personnes hospitalisées des suites du coronavirus s'élève actuellement à 1.923 (-1%), dont 338 (stable) en soins intensifs.

DÉCÈS

Le coronavirus a, par ailleurs, coûté la vie de 50,3 personnes en moyenne sur cette même période, en recul de 3,6%.

Depuis le début de l'épidémie en Belgique, 689.271 cas de contamination ont été dépistés et 20.675 personnes sont décédées des suites du virus. Il y a eu en outre 50.786 cas admis à l'hôpital depuis le 15 mars 2020.

VACCINATIONS

A ce jour, 162.900 personnes se sont fait vacciner contre le coronavirus.

Coronavirus - La vague du variant britannique en Belgique provoquée par les touristes de NoëlRTL Infos - Belgique

(Belga) Les analyses génomiques des infections au variant britannique (B.1.1.7) montrent que les voyageurs ont été infectés à l'étranger pendant les vacances de Noël et ont ensuite propagé le virus à leur retour en Belgique. Le même scénario qu'après les vacances de Carnaval de l'année dernière, mais probablement dans une moindre mesure, rapporte De Standaard samedi.

Sur la plate-forme Nextstrain, sur laquelle des chercheurs internationaux téléchargent des séquences génomiques du sars-CoV-2 et les classent par arbre phylogénétique, il y a déjà au moins vingt séquences différentes que les laboratoires belges ont trouvées. Celles-ci démontrent l'importation du variant britannique pendant les vacances de Noël ou les jours qui ont suivi. Les génomes appartiennent tous au variant britannique, mais montrent de petites différences, ce qui permet de savoir si les infections sont liées. Sur Twitter, Emma Hodcroft, chercheuse à l'Université de Berne (Suisse) et collaboratrice de Nextstrain, souligne la forte diversité des séquences récemment ajoutées en provenance de Belgique, qui, selon elle, fait état d'une multitude d'introductions. "Cela ressemble à la semaine de Carnaval de 2020, avec des introductions en raison des voyages qui ont provoqué des clusters à travers tout le pays. Comme si nous n'avions rien appris de nos erreurs de l'an dernier", a ajouté à ce propos Piet Maes, professeur de virologie à l'Institut rega (KU Leuven) Heureusement, toutes les séquences de la variante britannique que M. Maes et ses collègues d'autres laboratoires ont récolté ne se transforment pas en clusters. (Belga)

Ecolo réclame la liste des fausses universitésRTL Infos - Belgique

(Belga) Un député Ecolo réclame la liste des fausses universités, à savoir les établissements gérés par des opérateurs privés qui dispensent des formations non-reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles, rapporte La Dernière Heure samedi.

Les établissements d'enseignement supérieur reconnus sont listés dans un décret. Il y figure les six grandes universités du pays, 19 hautes écoles et 16 écoles supérieures des arts. Seuls ceux-là dispensent des formations reconnues et peuvent délivrer des diplômes officiels. Les autres sont censés préciser explicitement qu'ils ne fournissent pas de titre reconnu, mais certains n'hésitent pas à fournir des informations volontairement trompeuses aux étudiants pour les inciter à les choisir, souligne le quotidien. "La désinformation volontaire de certains établissements à de graves conséquences sur les étudiants: ils tombent de haut en apprenant que le diplôme qu'ils ont obtenu après plusieurs années d'études très onéreuses n'est en réalité pas reconnu par la Communauté française", déplore Rodrigue Demeuse, député Ecolo. La DGVSER (Direction générale de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique) a récemment répertorié 39 écoles privées. Parmi elles, 27 respectent l'obligation de transparence imposée par décret, 8 ont fait l'objet d'un avertissement et 4 ont fait l'objet d'une procédure administrative. Le nom des établissements n'a cependant pas été rendu public, ce que déplore Rodrigue Demeuse. (Belga)

Skeyes a déjà reçu 132 millions d'euros et demande une aide supplémentaireRTL Infos - Belgique

(Belga) L'ex-Belgocontrol, qui a déjà pu compter sur 132 millions d'aides du fédéral et d'Eurocontrol, réclame une aide supplémentaire en raison de la poursuite de la crise sanitaire, selon une information parue dans L'Echo de samedi.

L'entreprise publique autonome en charge du contrôle du trafic aérien en Belgique, a fait une nouvelle demande d'aide au fédéral, qui pourrait atteindre les 100 millions d'euros, précise le quotidien. Un montant que ni Skeyes ni le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet (Ecolo), ne veulent confirmer à ce stade. 86% des revenus de Skeyes viennent de compagnies aériennes qui la rémunèrent pour les services fournis. Or, ces revenus ont fondu, tandis que les coûts fixes de Skeyes ont subsisté, car la société doit rester opérationnelle pour garantir la sécurité du trafic aérien pour le trafic restant, explique Skeyes. (Belga)

Coronavirus - Le nombre d'admissions à l'hôpital encore en légère hausseRTL Infos - Belgique

(Belga) Entre le 16 et le 22 janvier, les hôpitaux ont admis en moyenne 127,4 nouveaux patients atteints du Covid-19 chaque jour (+5%), selon les chiffres provisoires de l'Institut de santé publique Sciensano publiés samedi matin.

Le nombre de personnes hospitalisées des suites du coronavirus s'élève actuellement à 1.923 (-1%), dont 338 (stable) en soins intensifs. Entre le 13 et le 19 janvier, 1.963,6 cas de Covid-19 ont été dépistés en moyenne par jour (-4%). Le taux de reproduction du virus remonte à 1,06, contre 1,04 la veille. Le coronavirus a, par ailleurs, coûté la vie de 50,3 personnes en moyenne sur cette même période, en recul de 3,6%. Depuis le début de l'épidémie en Belgique, 689.271 cas de contamination ont été dépistés et 20.675 personnes sont décédées des suites du virus. Il y a eu en outre 50.786 cas admis à l'hôpital depuis le 15 mars 2020. A ce jour, 162.900 personnes se sont fait vacciner contre le coronavirus. (Belga)

Météo - Temps sec et éclaircies sur le nord du pays, précipitations dans le sudRTL Infos - Belgique

(Belga) Samedi matin, il fera souvent sec avec quelques éclaircies, surtout sur le nord, indique l'Institut royal de météorologie. Ailleurs, les nuages bas seront nombreux. Un petit noyau dépressionnaire se déplacera de la France vers l'Allemagne en traversant le sud du pays en cours de journée. Il fera dès lors souvent nuageux l'après­-midi avec des précipitations se cantonnant essentiellement à la moitié sud du pays. En Haute Belgique, il s'agira de neige. Ailleurs, ce sera plutôt de la neige fondante.

Les maxima seront compris entre 1°C et 5°C. Le vent sera d'abord modéré de sud­ ouest avant de devenir faible de direction variable, puis modéré de nord­ ouest vers le soir. Samedi soir, un peu de neige tombera sur le sud du pays. Sur le nord­ ouest, il s'agira d'averses hivernales. Dans la nuit, le temps deviendra sec à une averse de neige près et de larges éclaircies se développeront à partir de l'ouest. Il gèlera partout à l'intérieur des terres avec des minima de ­-5°C à -­1°C. Au littoral, les minima seront de l'ordre de +2°C degrés. Dans l'intérieur, des plaques de glace pourraient se former. Dimanche, il y aura d'abord des éclaircies tandis qu'en soirée, une perturbation atteindra l'ouest avec des précipitations hivernales. Les maxima seront compris entre ­2°C et +3°C. (Belga)

Coronavirus - Le bonheur des Belges connaît une baisse significativeRTL Infos - Belgique

(Belga) La deuxième vague de coronavirus pèse sur le bonheur des Belges, ressort-il samedi de l'Enquête nationale sur le bonheur menée par la compagnie d'assurance-vie NN et l'Université de Gand (UGent). Alors que différents facteurs liés au bien-être tels que la joie de vivre, la tranquillité d'esprit et le sentiment d'autonomie ont diminué par rapport à la première vague, la solitude et la dépression connaissent une hausse significative.

Selon la dernière enquête effectuée en décembre 2020, les Belges donnaient en moyenne un score de 6,73 sur 10 en matière de satisfaction de vie avant la crise du coronavirus. Ce chiffre a légèrement baissé pendant la première vague, avant de connaître une baisse significative lors de la deuxième vague, jusqu'à 6,21. Trente pourcent des adultes se sentent vraiment heureux (contre 40% avant la crise sanitaire) et seulement 17% éprouvent une grande joie de vivre (contre 23% avant). Un premier facteur important lié au fait d'être malheureux en temps de crise réside dans l'autonomie. Une autonomie insuffisante augmente la probabilité d'être malheureux de 56%, peut-on lire dans le rapport de NN et l'UGent. Le sentiment de compétence, trouver la tranquillité d'esprit, mener une vie qui a du sens, avoir des contacts sociaux satisfaisants et le sentiment d'appartenance sont autant de facteurs qui peuvent entretenir notre autonomie. La deuxième vague de coronavirus a également provoqué une augmentation significative de la solitude. En effet, 73% des répondants se disent modérément à très seuls (contre 65% lors de la première vague). Dans la catégorie d'âge des 18-34 ans, ce pourcentage grimpe même jusqu'à 78%. Or, une personne qui se sent seule a 48% de chances en plus d'être malheureuse en temps de crise. Si le Covid-19 provoque la peur chez 43% des Belges, c'est surtout l'avenir de la société qui semble susciter l'inquiétude. Pas moins de 73% de nos compatriotes indiquent être inquiets pour notre avenir commun. Sur une note plus positive, le sentiment d'appartenance éprouvé par le Belge a augmenté pendant la crise du coronavirus. Avant celle-ci, le résultat moyen des Belges en termes d'appartenance était de 6,99 sur 10. Ce chiffre est passé à 7,12 pendant la première vague, et est de 7,32 (sur 10) aujourd'hui. (Belga)

Plus de places pour les quarantaines dans les centres fermésRTL Infos - Belgique

(Belga) Le nombre de places de quarantaine dans les centres fermés, où sont détenus des étrangers en situation irrégulière, va passer de 46 à 60, rapporte le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration, Sammy Mahdi (CD&V).

En temps normal, la capacité maximale des centres est de 619 places. Ce nombre a été ramené à 294, mais l'occupation effective est beaucoup plus faible. En moyenne, 150 personnes sans titre de séjour sont détenues en Belgique. Cette situation s'explique par le nombre limité de places de quarantaine. "En fournissant des places de quarantaine supplémentaires, nous augmentons la capacité effective des centres fermés", déclare Sammy Mahdi. "Il est très important que nous puissions continuer à déployer notre politique de retour même en période de Covid. En continuant à mettre l'accent sur les personnes qui peuvent être éloignées et qui ont commis des actes criminels." En outre, des machines de désinfection internes sont également achetées afin de ne pas perdre de temps à désinfecter les locaux. (Belga)

Coronavirus - Les salons de coiffure et de beauté évoquent des conditions de réouverture "inacceptables"RTL Infos - Belgique

(Belga) Le comité de concertation, réuni vendredi, a reporté de deux semaines, au 5 février, la décision sur l'éventuelle réouverture des salons de coiffure et de beauté au plus tôt le 13 février. "Cela donne une perspective. Mais à ce jour, les conditions assorties à la réouverture des salons sont inacceptables", a réagi le président de la Fédération Belge de la Beauté (FBB), Mario Blokken, dénonçant "un manque de concertation avec le secteur".

Alors que la date du 13 février est évoquée pour la réouverture des salons de coiffure et de beauté, celle-ci serait conditionnée à des mesures de protection renforcées, comme la ventilation régulière des locaux et le port du masque FFP2 par les prestataires de service. "Des mesures supplémentaires qui ne feront qu'augmenter les coûts pour des secteurs déjà au bord de l'asphyxie", souligne Mario Blokken. Le constat est le même du côté de la fédération Febelhair, qui représente les coiffeurs. "Qu'en sera-t-il si les coiffeurs effectuent ces investissements et qu'ils ne sont finalement pas autorisés à reprendre leurs activités le 13 février ?", s'interroge le président Charles-Antoine Huybrechts, qui craint de donner de faux espoirs aux coiffeurs. Les métiers de contact tels que les coiffeurs et les salons de beauté font partie des plus durement touchés par les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Selon le baromètre 2020 de Partena, publié vendredi, les coiffeurs ont presté 43% d'heures en moins en 2020 par rapport à 2019 et le secteur a perdu 17% d'employés. (Belga)

"Même quand on dit que c'est vivement déconseillé, hélas, une minorité de gens s'en fout": Frank Vandenbroucke sur les voyages à l'étrangerRTL Infos - Belgique

Le comité de concertation réunissant les principaux ministres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées a décidé vendredi de durcir les mesures prises pour endiguer la propagation du coronavirus et de ses variants plus contagieux, en interdisant les voyages non essentiels à l'étranger durant la période allant du 27 janvier au 1er mars.

"A Noël, le contrôle n'était pas suffisant. Mais maintenant, les trois Régions ont pris toutes les mesures nécessaires pour suivre, soutenir mais aussi contrôler l'obligation de quarantaine et de se faire tester", a fait savoir le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke au micro de RTL INFO, avant de poursuivre: "A Noël, les voyages vers l'étranger étaient vivement déconseillés. Maintenant, on dit c'est interdit, point à la ligne. (…) Même quand on dit que c'est vivement déconseillé, hélas une minorité de gens s'en fout. La conclusion qui n'est peut-être pas très agréable est d'interdire."

Il faut éviter toute importation de variantes du virus

Le ministre de la Santé a également tenu à rappeler comment la pandémie avait débuté il y a un an environ en Europe: "C'est à partir des vacances de ski que le virus s'est répandu partout. Le grand danger maintenant est que les gens qui vont en vacances reviennent avec toutes sortes de variantes du virus, qui sont peut-être plus dangereuses et contagieuses. Il faut éviter toute importation de variantes du virus, ce qu'on a vu un petit peu après Noël."

> Coronavirus en Belgique: voici les nouvelles mesures

La police contrôlera l'interdiction des voyages non essentielsRTL Infos - Belgique

(Belga) Il n'est pas possible de surveiller les frontières en continu, mais la police veillera bien à contrôler l'interdiction des voyages non essentiels décrétée vendredi par le Comité de concertation. C'est ce qu'a déclaré la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden sur le plateau de VTM Nieuws.

Les voyages non essentiels sont interdits jusqu'au 1er mars tant pour les Belges qui souhaitent quitter le territoire que pour les résidents étrangers qui souhaitent venir en Belgique. La ministre a reconnu que tous les voyageurs étrangers ne pourraient pas être contrôlés. "Nous comptons sur la compréhension des citoyens que ces mesures sont nécessaires", a-t-elle déclaré. La police mettra sur pied un plan d'action dès samedi pour encadrer les contrôles. Des amendes pourraient être infligées aux contrevenants. Ces amendes seraient dans la lignée de celles actuellement de mise dans le cadre des mesures anti-coronavirus, selon Mme Verlinden. Les déplacements des écoliers qui vont à l'école de l'autre côté de la frontière et des travailleurs frontaliers sont autorisés. Les visites familiales ordinaires à l'étranger ne sont pas autorisées, mais on peut par contre traverser la frontière pour un mariage ou des funérailles. Les voyageurs doivent porter sur eux une déclaration d'honneur, a déclaré Annelies Verlinden. "La police peut vérifier si la déclaration correspond à la réalité." S'il y a des skis sur le toit d'une voiture, la police aura la puce à l'oreille, a-t-elle ajouté. (Belga)

"Lorsqu'on a demandé s'il fallait appliquer le plan pandémie, on nous a répondu que non"RTL Infos - Belgique

(Belga) "Lorsqu'on a demandé s'il fallait appliquer le plan pandémie, on nous a répondu que non", a indiqué vendredi le gouverneur du Brabant wallon Gilles Mahieu, à propos d'une conférence des gouverneurs de province qui s'est tenue le 5 février 2020.

Le gouverneur du Brabant wallon était auditionné avec son homologue de la province d'Anvers Cathy Berx par la commission spéciale Covid de la Chambre. Il a pointé un "manque de culture du risque" et une "tentation du déni". "Le 31 janvier 2020 à Waterloo, je suis confronté à un personne d'origine asiatique très malade dans un restaurant. La police décide de fermer cet établissement et isole les personnes qui s'y trouvent. On m'appelle et je constate alors qu'il n'existe aucune procédure pour gérer une telle situation. Sur quelle base peut-on fermer un restaurant ? On se pose un tas de question à propos de cet incident", a raconté M. Mahieu. "Lors de la conférence des gouverneurs du 5 février. On pose la question. Denis Mathen (gouverneur de la province de Namur, ndlr) demande alors s'il l'on doit se préparer à appliquer le plan pandémie. Et on - les représentants du SPF Santé publique - va nous répondre que non", a-t-il déploré. "Nous n'allons pas en tenir compte. Je demande dès le 7 février à mes équipes de travailler là-dessus. A leur décharge, selon les informations que l'on avait à l'époque, l'affaire n'était pas considérée comme grave. Je n'étais moi-même pas spécialement inquiet", a tempéré Gilles Mahieu. Une nouvelle conférence des gouverneurs se tiendra le 4 mars. Cathy Berx y demande que le point "pandémie" soit mis à l'ordre du jour. "On demande la présence de la ministre De Block, qui ne sera pas là, mais bien le top du SPF Santé publique", a poursuivi Gilles Mahieu. "On y a posé énormément de questions et nous demandions déjà de passer en phase fédérale de crise. On nous répond alors 'en aucun cas'". Le passage en phase fédérale est finalement intervenu le 12 mars. "Et pour certaines questions (juridiques), nous avons des réponses qui n'arrivent que maintenant", a pointé M. Mahieu. Selon lui, "la communication de risque a été trop frileuse au départ." Les gouverneurs se sont engagés à fournir aux députés les PVs des réunions évoquées. (Belga)

Modifier la réservation d'un voyage ou demander le remboursementRTL Infos - Belgique

(Belga) La secrétaire d'État à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker (Open Vld), a conseillé vendredi aux consommateurs qui avaient réservé un voyage à forfait de modifier leur réservation ou de demander un remboursement. Il est possible d'accepter un coupon d'une agence de voyage, mais contrairement au voucher corona émis avant le 19 juin 2020, il n'est pas assuré, a-t-elle précisé à l'issue du comité de concertation. Celui-ci a décidé vendredi soir d'interdire les voyages non essentiels à l'étranger du 27 janvier au 1er mars prochain.

Selon Eva De Bleeker, les consommateurs qui doivent renoncer à voyager en raison des mesures prises peuvent facilement reporter leur voyage à une date ultérieure, lorsqu'il sera possible de voyager en toute sécurité. Dans de nombreux cas, l'agence de voyage propose spontanément de le faire. Si le voyage rebooké ne peut pas avoir lieu non plus, le consommateur pourra, aussi à ce moment-là, demander un remboursement ou accepter un coupon. "Les consommateurs qui se sont vus annulés leurs vacances à forfait à la suite de ces mesures peuvent, en vertu de la loi, demander le remboursement. L'organisateur de voyages est alors tenu de rembourser l'argent dans les 15 jours suivant l'annulation d'un voyage à forfait", a ajouté la secrétaire d'Etat. L'organisateur de voyages peut également vous offrir un coupon. Les voyageurs ont le choix de l'accepter, mais ne sont pas obligés de le faire. Les coupons qui sont offerts à l'heure actuelle diffèrent des vouchers corona qui ont été émis entre le 20 mars et le 19 juin. Les coupons qui sont émis à l'heure actuelle ne sont pas toujours couverts par l'assurance de l'organisateur de voyages. Cela dépend des conditions figurant sur le coupon. Cela signifie qu'en cas d'insolvabilité de l'organisateur de voyages (par exemple en cas de faillite), le voyageur ne pourra pas récupérer la valeur du coupon. La Secrétaire d'État De Bleeker recommande donc de lire attentivement les conditions du coupon avant de l'accepter. Le report immédiat d'un voyage à une date ultérieure - coronaproof - offre de toute façon une meilleure protection. Pendant le premier confinement, l'ancienne Ministre des Consommateurs, Muylle, a permis aux agences de voyage d'offrir un voucher corona à leurs clients. Les voyageurs étaient obligés d'accepter ces vouchers corona garantis, notamment pour protéger le secteur des voyages. Ce voucher corona a été émis pour les annulations de vacances à forfait prévues entre le 20 mars et le 19 juin et est valable un an. Les coupons qui n'ont pas été utilisés par le voyageur dans le délai d'un an à compter de la date d'émission seront remboursés à la demande du voyageur. L'organisateur de voyages dispose d'un délai de six mois pour le remboursement. Si, entre-temps, le voyageur a utilisé le voucher corona pour réserver un nouveau voyage, qui doit donc à nouveau être annulé, les règles normales s'appliquent (remboursement ou nouvelle réservation). (Belga)

Nouveau comité de concertation, "nouvelles déceptions", se désole l'UCMRTL Infos - Belgique

(Belga) Le comité de concertation qui s'est tenu ce vendredi "n'a pas pris la mesure des difficultés, du désespoir et de la colère" des professionnels des métiers de contact, de l'horeca, de la culture, du fitness, du secteur événementiel et du voyage, a déploré vendredi soir l'Union des classes moyennes (UCM).

Alors que la date du 13 février est évoquée pour une réouverture des salons de coiffure, si la situation sanitaire l'autorise et moyennement des mesures de protection renforcées, l'UCM juge qu'il n'est "pas acceptable de leur imposer de nouveaux investissements alors que les caisses sont vides". "Pour les autres secteurs, aucune date n'est même évoquée", se désole l'organisation d'indépendants qui demande que l'on tienne compte des effets de la campagne de vaccination. "Quand la population à risque sera protégée, il sera temps de reprendre une vie normale en respectant les gestes barrière. Ce moment doit être programmé le plus tôt possible." L'UCM demande "un soutien prolongé du fédéral" et que le droit passerelle double, en particulier, soit prolongé au mois de mars pour les indépendants qui ne peuvent pas reprendre leur travail. "Il faut préparer l'après-31 janvier, date de la fin du moratoire sur les faillites, notamment en discutant avec les banques", préconise en outre l'UCM, qui demande également aux Régions d'"intensifier leurs efforts" et d'"adapter les aides à la durée de fermeture." "Les agences de voyages, ainsi que les hôtels, ont besoin d'une attention particulière puisque leur situation est particulière. La Région wallonne doit enfin proposer une solution structurelle pour le paiement des loyers commerciaux", conclut l'UCM. (Belga)

Coronavirus en Belgique: la quarantaine passe à 10 joursRTL Infos - Belgique

Frank Vandenbroucke, ministre de la Santé, s'est exprimé à l'issue du comité de concertation de ce vendredi où de nouvelles mesures ont été annoncées.

"Nous disons aux citoyens, au moindre symptôme, faites-vous tester. Si vous êtes contaminé, rester en quarantaine." La durée de l'isolement va passer de 7 jours à 10 jours, a fait savoir le ministre de la Santé. Sur le prolongement de cette quarantaine, Frank Vandenbroucke a déclaré: "Les nouvelles variantes sont plus contagieuses et plus longtemps (...) Ce qui importe ce sont les résultats: hier, nous avons enregistrés 163.000 Belges vaccinés. Aujourd'hui, le compteur est à 183.000. C'est grâce à la solidarité dans l'effort, le respect de mesures difficiles, grâce au testing à grande échelle, à la détection rapide et grâce à la vaccination que nous allons y arriver. C'est difficile, ça prendra du temps, mais nous allons y arriver, ça c'est sûr."

ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (3) : Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Le MR plaide pour un "bouclier fiscal" à 33 % sur le travailSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Un travailleur ne devrait pas voir partir plus d'un tiers de ses revenus dans les impôts, estime le président du MR, Georges-Louis Bouchez, dans L'Echo de samedi. Que la grande réforme fiscale prévue dans l'accord de gouvernement intervienne en 2024 ou après, le MR souhaite y inscrire un "bouclier fiscal" à 33 % sur le travail et à 50 % sur l'ensemble des revenus.
"Lorsqu'on a demandé s'il fallait appliquer le plan pandémie, on nous a répondu que non"Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
"Lorsqu'on a demandé s'il fallait appliquer le plan pandémie, on nous a répondu que non", a indiqué vendredi le gouverneur du Brabant wallon Gilles Mahieu, à propos d'une conférence des gouverneurs de province qui s'est tenue le 5 février 2020.
Le Kremlin "salue" la proposition de Biden de prolonger le traité New StartSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le Kremlin a "salué" vendredi la proposition du président américain Joe Biden de prolonger de cinq ans le traité-clé de désarmement nucléaire russo-américain New Start, qui expire début février.
Russie: la police arrête des alliés de Navalny avant un week-end de manifestationsSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Les autorités russes ont interpellé jeudi cinq collaborateurs de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny, tout en tentant de juguler des appels à manifester alimentés par le record d'audience d'une enquête accusant Vladimir Poutine de corruption.
La Chambre valide la prolongation des soldes jusqu'au 15 févrierSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
La Chambre a approuvé jeudi en séance plénière et à l'unanimité une proposition de loi émanant de députés MR autorisant la prolongation des soldes d'hiver de deux semaines, soit jusqu'au 15 février.
La grande majorité des entreprises recourent bien au télétravailSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
La toute grande majorité des entreprises respectent bien l'obligation de recourir au télétravail lorsque cela est possible, ressort-il des chiffres communiqués jeudi par le ministre fédéral de l'Economie, Pierre-Yves Dermagne (PS), à la Chambre.
Le parquet général demande la levée de l'immunité parlementaire de Dries Van Langenhove-2Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le parquet général de Flandre orientale a demandé à la Chambre la levée de l'immunité parlementaire du député Vlaams Belang Dries Van Langenhove, annonce jeudi la VRT. L'information a été confirmée à bonne source à Belga.
Pékin félicite Biden et appelle à "l'unité" avec WashingtonSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
La Chine a félicité jeudi Joe Biden pour son investiture à la présidence des Etats-Unis et paraphrasé son discours pour en appeler également à "l'unité" dans la relation entre les deux puissances.
Une brochette de stars fête et chante pour BidenSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Tom Hanks, Bruce Springsteen, Katy Perry et le président lui-même; une brochette de stars s'est réunie mercredi soir à Washington pour célébrer l'investiture de Joe Biden, une soirée sans public, diffusée sur les grandes chaînes américaines et clôturée par un feu d'artifice.
Investiture de Biden - La porte-parole de la Maison Blanche souhaite renouer avec la "vérité et la "transparence"Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
La nouvelle porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, souhaite, tout comme le président américain Joe Biden, ramener la vérité et la transparence dans l'espace dédié à la presse de la Maison Blanche et pour la population américaine en général, a-t-elle communiqué mercredi durant sa première conférence de presse.
La Grèce étend ses eaux territorialesSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le parlement grec a voté, mercredi, l'extension des eaux territoriales du pays à une large majorité. Les limites maritimes du pays, à l'orgine fixées à 6 milles marins (11 kilomètres) de la côte, sont décalées de 6 milles supplémentaires.
Charte de l'islam de France: trois fédérations du CFCM refusent de signer le texteSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Trois fédérations du Conseil français du culte musulman (CFCM) indiquent mercredi dans un communiqué qu'elles refusent de signer en l'état la "charte des principes" de l'islam de France, estimant que certaines dispositions risquent de "fragiliser les liens de confiance" avec les musulmans.
Le Monténégro amende une loi controversée sur la religionSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le Monténégro a amendé mercredi une loi controversée sur la religion, source depuis un an de vives tensions dans le petit pays des Balkans, afin de protéger les monastères de l'Eglise orthodoxe serbe (SPC).
Prendre son vélo gratuitement dans le train: un énorme succès, selon GilkinetSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
La mesure temporaire prise dans le cadre de la pandémie de coronavirus qui consistait à pouvoir prendre gratuitement son vélo dans le train a été un énorme succès, a indiqué mercredi le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet, en commission de la Chambre, en réponse à plusieurs questions. De juillet à décembre 2020, 335.000 billets vélo ont été délivrés. En 2018, l'on relevait 184.000 billets et 211.000 billets en 2019.
Des questions autour d'Ibrahima B. dans le cadre d'une interpellation demeurentSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Les nombreuses questions posées jeudi dernier et ce mercredi à la Chambre après le décès d'Ibrahima B. dans un commissariat bruxellois et les échauffourées qui ont suivi sont restées pour la plupart sans réponse. La ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, a rappelé qu'une enquête judiciaire était en cours. Un rapport a par ailleurs été demandé à l'Inspection générale de la police à propos du maintien de l'ordre le 13 janvier.