[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


22/10/2019 - ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES : 3 sources

1 - La Libre, politique belge
2 - RTL Infos - Belgique
3 - Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)


ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (1) : Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Le PS propose de rassembler les partisans de l'avortement autour d'un amendement communSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le groupe PS de la Chambre propose que les partis qui soutiennent une dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse et un allongement du délai légal dans lequel elle peut être pratiquée se retrouvent dans un groupe de travail afin de préparer un texte commun.
Victorieux mais affaibli, Trudeau devra chercher des appuisSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Réélu pour un second mandat mais sans majorité et sans panache, le Premier ministre canadien sortant Justin Trudeau doit s'atteler dès mardi à chercher l'appui de plus petits partis dont dépendra désormais sa survie politique.
Johnson menace de "retirer" son texte si les députés refusent de le voter en accéléréSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le Premier ministre britannique Boris Johnson a laissé entendre mardi qu'il pourrait "retirer" son projet de loi implémentant son "deal" de sortie de l'Union européenne si la Chambre des communes n'accepte pas, en soirée, un timing très accéléré pour faire passer ce texte dans la semaine. Si la "motion programme" des Tories n'a pas le feu vert de la Chambre des communes, le Premier ministre laissera le texte de côté et ouvrira plutôt la voie à des élections générales, a-t-il menacé face aux parlementaires.
Donald Trump se pose en victime d'un "lynchage"Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Il avait parlé de "chasse aux sorcières" et de "harcèlement": Donald Trump compare désormais la procédure de destitution le visant dans l'affaire ukrainienne à un "lynchage", un mot très sensible aux Etats-Unis.
Les Canadiens ont voté pour une "action forte" en faveur du climatSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Les Canadiens ont voté pour un programme "progressiste" et pour "une action forte contre le changement climatique", s'est félicité dans la nuit de lundi à mardi le Premier ministre Justin Trudeau, reconduit à la tête d'un gouvernement minoritaire, à l'issue des législatives.
L'Australie va enquêter sur l'abattage massif de chevaux de coursesSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
L'abattage à "une échelle industrielle" en Australie de milliers de chevaux de course à la retraite va faire l'objet d'une enquête, ont annoncé mardi les autorités, quelques jours après le scandale suscité par cette affaire.
Emeutes au Chili - Le président réunit les partis pour tenter de mettre fin à la criseSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le président chilien Sebastian Piñera a annoncé qu'il allait réunir les partis politiques mardi dans l'espoir de trouver un "accord social" pour mettre fin à la vague de contestation et de violence qui a fait onze morts.
Des traders suspectés d'avoir investi en ayant connaissance des interventions de TrumpSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Des traders ont-ils investi en ayant connaissance au préalable des interventions de Donald Trump? C'est ce que cherchent à savoir des élus démocrates, qui ont demandé lundi aux autorités américaines d'ouvrir une enquête sur d'éventuels délits d'initiés.
Irlande du Nord: l'avortement et le mariage gay légalisésSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
L'avortement a été libéralisé et le mariage homosexuel légalisé mardi en Irlande du Nord, sur décision du Parlement de Westminster à Londres, où sont gérées les affaires courantes de la province britannique en raison de la paralysie de l'exécutif local.
Sénégal: libéré, l'ex-maire de Dakar, Khalifa Sall, se replace sur l'échiquier politiqueSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
L'ex-maire de Dakar, Khalifa Sall, s'est dit lundi "déterminé" à poursuivre son "engagement politique", trois semaines après avoir retrouvé la liberté après deux ans et demi de prison à la faveur d'une grâce du président Macky Sall, dont il l'un des principaux opposants.
Israël: Netanyahu jette l'éponge pour la formation d'un gouvernement, Gantz mandatéSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé lundi soir qu'il renonçait à tenter de former un gouvernement, laissant la voie libre à son rival centriste Benny Gantz.
Israël: le président Rivlin va demander à Benny Gantz de former le gouvernementSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le président israélien Reuven Rivlin a annoncé lundi son intention de charger le chef de file du parti centriste Bleu-Blanc, Benny Gantz, de former le prochain gouvernement, après que Benjamin Netanyahu a jeté l'éponge.
Des milliers de Soudanais réclament la dissolution de l'ancien parti au pouvoirSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Des milliers de Soudanais se sont rassemblés lundi dans plusieurs villes du pays, dont Khartoum, pour réclamer aux nouvelles autorités du pays de dissoudre l'ancien parti au pouvoir du président déchu Omar el-Béchir.
Présidence du CD&V: le parti valide les 7 candidaturesSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
La direction politique du CD&V a validé lundi les 7 candidatures pour l'élection de la présidence du parti.
Ouverture des premiers bureaux de vote au CanadaSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Les premiers bureaux de vote ont ouvert lundi au Canada pour des élections législatives fédérales qui s'annoncent très serrées, au cours desquelles le Premier ministre libéral sortant Justin Trudeau joue son poste.

ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (2) : Flux supprimé, momentanément inaccessible ou pas d'infos récentes - cliquer ici pour vérifier.

ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (3) : RTL Infos - Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Mohamed Salah, incertain, a fait le voyage à GenkRTL Infos - Belgique

(Belga) Le Racing Genk défiera mercredi soir (21h00) Liverpool lors de la 3e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Tenants du titre, les Anglais pourront finalement compter sur leur attaquant Mohamed Salah. L'Égyptien, qui n'a pas joué contre Manchester United en championnat le weekend dernier, fait bel et bien partie de la sélection de Jürgen Klopp.

Contrairement à Salah, les défenseurs Joel Matip et Trent Alexander-Arnold sont forfaits malgré leur présence au coup d'envoi contre United dans le 'Derby of England' (1-1). Le premier souffre du genou alors que le second est victime d'un virus. Liverpool a effectué une dernière séance mardi matin à Melwood, son centre d'entraînement, avant de prendre la direction du Limbourg. Ils fouleront, pour quinze minutes au moins comme le stipule le règlement de l'UEFA, le gazon de la Luminus Arena ce mardi soir. La sélection de Liverpool: Alisson, Fabinho, Van Dijk, Wijnaldum, Lovren, Milner, Keita, Firmino, Mane, Salah, Gomez, Adrian, Henderson, Oxlade-Chamberlain, Lallana, Brewster, Robertson, Origi, Kelleher. (Belga)

Mohamed Salah, incertain, a fait le voyage à GenkRTL Infos - Belgique

(Belga) Le Racing Genk défiera mercredi soir (21h00) Liverpool lors de la 3e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Tenants du titre, les Anglais pourront finalement compter sur leur attaquant Mohamed Salah. L'Égyptien, qui n'a pas joué contre Manchester United en championnat le weekend dernier, fait bel et bien partie de la sélection de Jürgen Klopp.

Contrairement à Salah, les défenseurs Joel Matip et Trent Alexander-Arnold sont forfaits malgré leur présence au coup d'envoi contre United dans le 'Derby of England' (1-1). Le premier souffre du genou alors que le second est victime d'un virus. Liverpool a effectué une dernière séance mardi matin à Melwood, son centre d'entraînement, avant de prendre la direction du Limbourg. Ils fouleront, pour quinze minutes au moins comme le stipule le règlement de l'UEFA, le gazon de la Luminus Arena ce mardi soir. La sélection de Liverpool: Alisson, Fabinho, Van Dijk, Wijnaldum, Lovren, Milner, Keita, Firmino, Mane, Salah, Gomez, Adrian, Henderson, Oxlade-Chamberlain, Lallana, Brewster, Robertson, Origi, Kelleher. (Belga)

Frédéric a OSÉ inventer son propre job VERT: l’ancien plafonneur a lancé sa société de car wash écologique (vidéo)RTL Infos - Belgique

Fréderic Regnier a changé de carrière, il y a 6 mois. Son action a été d’inventer son propre job. Un travail plus vert, puisque ce carolo a lancé sa société de car wash écologique à domicile. Il utilise 10 fois moins d’eau par voiture qu’un car wash classique.

La mission du jour pour Frédéric : il se rend chez un vendeur de voitures d’occasions, qui ont besoin d’un coup de propre. Il ne sort pas de seaux, mais une machine à vapeur. Au domicile des particuliers ou dans les sociétés, c’est une façon pour cet ancien plafonneur d’avoir un pied dans sa passion : l’automobile. Il est devenu la fée du châssis.

Une passion pour les belles voitures

"A la base, quand j’étais plus jeune, je voulais être mécanicien. Mais bon, les parents n’étaient pas fort d’accord. Ils préféraient le bâtiment. On a suivi la trace des parents. Mais je vais avoir 45 ans, et ça y est, j’y suis ! J’espère que ça va durer longtemps. Comme vous voyez ici, ce sont des voitures que je ne pourrais peut-être jamais me payer et ça me permet d’être dedans, de les faire toutes jolies, et de les conduire un petit peu", confie Frédéric.

L'axe majeur de son entreprise, c'est l’écologie. A 174 degrés, La vapeur décrasse. 5 litres d’eau suffisent à nettoyer toute une voiture. On est loin, très loin des dizaines de litres d’une station de car-wash classique. Et des centaines de tunnels de lavage.

Un intérêt pour l'écologie

"Un car wash traditionnel, vous mettez entre 50 et 70 litres d’eau minimum pour laver un voiture. Quand vous faites le calcul, vous avez gagné au moins 60 – 70 litres d’eau. C’est ça le but de l’écologie. Quand on voit le prix de l’eau à l’heure actuelle… Ça me tient à cœur parce tout le monde met sa pierre à l’édifice. Malheureusement, je ne sais pas si ça fera évoluer les choses, mais au moins je pourrai dire que j’ai participé un peu à l’écologie", pointe Frédéric.

Investissement total : 4.000 euros pour réinventer le lavage des autos et des camionnettes. "On parle tellement d’émissions de CO2, on parle de tchic, de tchac, ce serait un plus. J’espère qu’il y en a beaucoup comme moi qui vont oser et qui vont se développer et qui vont aller vers l’écologie", conclut-il. Fréderic Regnier a osé entreprendre plus vert à son échelle. A terme l’idée est de l’être à 100 %.

Jambon veut que les ministres-présidents soient conviés au Conseil national de sécuritéRTL Infos - Belgique

(Belga) Les ministres-présidents devraient être conviés aux réunions du Conseil national de sécurité, a indiqué le ministre-président flamand, Jan Jambon, en réponse à une question parlementaire.

Les chefs des gouvernements régionaux et communautaires ont été conviés une fois lors de ces réunions qui rassemblent des membres du gouvernement fédéral ainsi que les responsables de services de renseignement et de sécurité et des représentants des autorités judiciaires, selon l'ex-ministre de l'Intérieur. S'il n'y a pas d'urgence pour le moment sur le territoire belge, il n'en demeure pas moins qu'une politique de sécurité efficace implique, à ses yeux, une concertation permanente, notamment avec les entités fédérées qui sont compétentes dans des matières comme celle de la délinquance juvénile. (Belga)

Non, Benoît Godart n'était pas au volant de la voiture en infraction sur la E411 (vidéo)RTL Infos - Belgique

Avec l’aide de Benoit Godart, porte-parole de VIAS, Sophie Pendeville et son équipe ont piégé les internautes en diffusant une vidéo de lui roulant sur la bande centrale sur l’autoroute. Ce mardi matin, vous avez découvert une vidéo plus que compromettante pour Benoit Godart, le porte-parole de VIAS. Semblant rouler sur la bande centrale, vous avez été nombreux à dénoncer cet incivisme sur les réseaux sociaux. En réalité, cette vidéo était le fruit d’une mise en scène fomentée par l’équipe de l'émission 'Make Belgium Great Again!'

L'objectif était de sensibiliser les automobilistes à ne pas rester en permanence sur la bande centrale de l'autoroute: une mauvaise habitude qui perturbe la circulation et pousse les conducteurs à des manœuvres imprudentes tel le dépassement par la droite. En 2017, en Belgique, la police a dressé pour cette infraction 2000 procès-verbaux.

 

 

Les crédits de trésorerie pour les communes touchées par l'épidémie porcine seront prolongésRTL Infos - Belgique

(Belga) L'aide aux communes touchées par l'épidémie de peste porcine africaine, via l'octroi de crédits de trésorerie, sera prolongée pour l'année fiscale 2020, a assuré mardi après-midi, en commission du parlement wallon, le ministre régional des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne.

En décembre 2018, le gouvernement précédent avait décidé, face à l'épidémie de peste porcine africaine, d'octroyer des crédits de trésorerie à taux zéro aux communes se voyant privées, en raison de la crise, de recettes relatives aux ventes de bois en 2018 et 2019. À l'époque, 13 communes (Arlon, Aubange, Chiny, Étalle, Florenville, Habay, Meix-devant-Virton, Messancy, Musson, Rouvroy, Saint-Léger, Tintigny et Virton) avaient été déclarées éligibles pour cette aide. En mai dernier s'y étaient ajoutées les communes d'Attert, Herbeumont, Léglise et Neufchâteau. En 2018, seules les communes d'Aubange et de Tintigny avaient fait appel au mécanisme. Des aides leur avaient été allouées pour un montant total de quelque 465.000 euros. L'année suivante, Florenville, Meix-devant-Virton et Tintigny avaient introduit une demande de crédit de trésorerie, pour un total de 1,731 million d'euros. "Le précédent gouvernement se réservait le droit de prolonger la mesure à l'année budgétaire 2020. Au regard de la gravité de la situation, je n'entends pas remettre en cause cette décision", a affirmé mardi Pierre-Yves Dermagne. (Belga)

La rupture de contrat sans indemnité vaut pour toutes les filiales de NethysRTL Infos - Belgique

(Belga) La rupture, avec effet immédiat et sans indemnité, des contrats de Bénédicte Bayer, de Stéphane Moreau et de Pol Heyse "vaut pour toutes les sociétés participées de Nethys", a affirmé Pierre-Yves Dermagne, le ministre wallon des Pouvoirs locaux, interrogé par plusieurs députés régionaux, mardi, en commission du parlement wallon. Cette décision, prise par les nouveaux administrateurs de Nethys, doit toutefois encore être formalisée par les différentes instances de ces filiales, a-t-il ajouté.

"Le conseil d'administration de Nethys nouvellement composé - la nomination de Laurent Levaux, Jean-Pierre Hansen et Bernard Thiry a été avalisée le 11 octobre - a pleinement pris la mesure de sa tâche en choisissant, dès le 17 octobre, de rompre avec effet immédiat et sans indemnité, les contrats de Bénédicte Bayer, de Stéphane Moreau et de Pol Heyse tout en procédant à la désignation d'un nouvel interim manager (Renaud Witmeur, ndlr)", a estimé Pierre-Yves Dermagne. Selon le ministre, ces décisions s'inscrivent "dans la droite ligne de celles prises prises le gouvernement", dont celles de casser administrativement les ventes, par Nethys, de ses filiales Voo, Elicio et Win ainsi que de transmettre au Parquet les éléments issus de l'instruction pouvant potentiellement constituer des fautes pénales. "Je n'ai jamais dit que l'annulation administrative des actes conduisait à l'annulation des contrats. Les conséquences en droit civil ne sont pas encore claires", a encore précisé Pierre-Yves Dermagne en assurant par ailleurs que la mission d'enquête dont est chargée son administration se poursuit en ce qui concerne les Editions de l'Avenir et l'assureur Intégrale. (Belga)

Le frère de l'auteur de l'attentat suicide de Manchester plaide non coupableRTL Infos - Belgique

(Belga) Le frère de l'auteur de l'attentat suicide de Manchester, qui avait fait 22 morts en 2017, a plaidé non coupable mardi des charges de meurtre retenues contre lui par la justice britannique, qui a reporté son procès en début d'année prochaine.

Hashem Abedi, frère de Salman Abedi, avait été arrêté le 17 juillet à son arrivée à Londres, après avoir été extradé par la Libye, son pays d'origine, où il était parti avant l'attaque. Le jeune homme de 22 ans est poursuivi pour "meurtre, tentative de meurtre et complot visant à provoquer une explosion susceptible de mettre des vies en danger". La police le soupçonne d'avoir acheté le matériel chimique destiné à fabriquer la bombe ayant servi lors de l'attentat, d'avoir fabriqué les détonateurs et aidé à acheter la voiture dans laquelle les composants de la bombe avaient été entreposés. Le 22 mai 2017, Salman Abedi avait fait exploser sa bombe à Manchester (nord de l'Angleterre) à la sortie d'une immense salle de concert dans laquelle venait de se produire la pop star américaine Ariana Grande. Vingt-deux personnes avaient été tuées, dont sept enfants, et 260 personnes blessées. Le procès, qui se tiendra devant la cour criminelle de l'Old Bailey à Londres, devrait durer huit semaines. Initialement prévu en novembre, il a été reporté et est désormais prévu à partir du 13 janvier 2020. (Belga)

Les motos sont plus polluantes que les voitures, "mais elles ont un avantage"RTL Infos - Belgique

Les motos sont-elles plus polluantes que les voitures ? Une étude réalisée à Paris l'affirme. Des experts ont analysé les émissions de plus de 3.500 deux roues. D'après les résultats, ils émettent beaucoup plus de polluants que les voitures à essence. Jusqu'à 11x plus de monoxyde de carbone (CO) ou 6x plus d'oxyde d'azote (NOX). Des gaz nocifs pour la santé.

Il faut savoir que la plupart des motos qui circulent respectent les normes euro 4, alors que les voitures sont déjà aux normes euro 6. "Le calendrier des normes antipollution n'est pas le même", confirme Joost Kaesemans, porte-parole de la Fédération belge de l'industrie automobile et du cycle (FEBIAC). "Il a été demandé que les voitures évoluent plus rapidement parce qu'elles sont plus nombreuses et qu'elles parcourent plus de kilomètres. Donc leur impact est plus important".

Un avantage: la mobilité

Des normes européennes plus souples, donc, mais les fabricants évoquent aussi des limitations techniques: ajouter des filtres à particules ou des catalyseurs sur un deux roues, c'est nettement plus compliqué que sur une voiture. Pour des raisons d'encombrement et de poids, principalement.

Bien entendu, cette étude ne tient pas compte "des avantages" de la moto en termes de mobilité. "Elle est plus légère et consomme beaucoup moins de carburant qu'une voiture, donc elle émet moins de CO2. En plus, elle n'est pas prise dans les embouteillages, donc sa durée de circulation est plus réduite", précise la FEBIAC.

La cellule Bruxelles-Environnement a commandé une étude similaire, mais explique d'emblée qu'il y a proportionnellement moins de deux roues dans notre capitale qu'à Paris.

 
Carine et Gino Russo, les parents de Melissa, sortent du silence: "Dutroux ne doit pas être libéré"RTL Infos - Belgique

Patricia van der Smissen est l’avocate de Carine et Gino Russo, les parents de Melissa, qui ont décidé de sortir du silence. Aujourd’hui, avec ses clients, elle a pris la plume, écrit un long texte qui s‘intitule : "Pourquoi Dutroux ne doit pas être libéré".

Au micro de Loïc Parmentier, l'avocate dénonce: "Carine et Gino Russo se sentent manipulés, instrumentalisés par la démarche de l'avocat de Marc Dutroux, qui dit vouloir faire avancer le système en prenant Marc Dutroux comme porte étendard de ses revendications."


L'avocat de Marc Dutroux surmédiatisé

Des parents qui se sentent insultés par la surmédiatisation de l’avocat Marc Dutroux. Maître Bruno Dayez a écrit un livre, envoyé une lettre aux parents. Il est également présent dans les studios de radio, de télévision, sans parler de cette nouvelle demande de libération de son client.

De leur côté, Carine et Gino Russo ne croient pas une seule seconde que Marc Dutroux regrette ses actes et fasse preuve d’amendement envers les victimes. "Il ne reconnait toujours pas ses actes et continue de se poser en victime", poursuit Patricia van der Smissen. "Il ne présente aucune attitude d'empathie quelconque envers ses victimes, et c'est clairement une raison pour refuser la libération conditionnelle, puisque toutes ces conditions doivent être remplies."

La demande de libération conditionnelle de Marc Dutroux, les multiples démarches de son avocat représentent pour Carine et Gino Russo "une torture mentale", peut-on lire dans la lettre

 

 

 

De Lijn entame les premiers travaux d'infrastructure à Bruxelles-NordRTL Infos - Belgique

(Belga) La compagnie de transport en commun De Lijn a débuté mardi matin des travaux d'infrastructure à la gare de Bruxelles-Nord. Les rénovations doivent rendre les lieux plus confortables, plus accessibles et plus sûrs, tant pour les chauffeurs que pour les passagers. L'intervention devrait durer trois mois. Un budget de 215.000 euros y est consacré.

La gare de bus, située au sous-sol du bâtiment CCN, va être profondément réaménagée. La signalisation va aussi être améliorée avec des panneaux numériques indiquant les horaires en temps réel. Des abris vont être érigés et le revêtement de la chaussée va aussi être remplacé. La gare de bus reste opérationnelle durant les travaux, mais certaines lignes de la compagnie De Lijn ne partiront plus de leur quai habituel. De Lijn avait dénoncé il y a un an des nuisances liées à la présence de migrants en transit autour de la gare du Nord. Elle avait un temps décidé que ses bus ne s'arrêteraient plus aux arrêts de la gare. Elle avait également fermé ses guichets pendant quelques mois cette année. (Belga)

Les écharpes au placard, la chaleur s'invite en automneRTL Infos - Belgique

(Belga) Temps sec et éclaircies seront au programme mardi après-midi, selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM). Quelques faibles pluies tomberont toutefois encore au nord des provinces de Flandre orientale et d'Anvers. Le thermomètre affichera 12 à 16 degrés, sous un vent faible à modéré.

Les éclaircies seront parfois encore larges mardi soir avant que la nébulosité n'augmente à partir du sud, suivie de quelques bruines dispersées. Un banc de brouillard pourrait éventuellement se former ici et là. Le mercure sera compris entre 6 et 11 degrés. Mercredi, la Belgique continuera à s'exposer un peu plus au soleil, même si quelques champs nuageux sont également prévus. Le temps devrait rester sec à quelques faibles précipitations près. Les doudounes et autres écharpes pourront rester au placard: il fera chaud (pour l'automne) avec des températures prévues de 16 à 20 degrés. Pas besoin de chocolat chaud jeudi, il fera toujours aussi doux, avec 15 à 20 degrés annoncés. Par contre, de faibles pluies pourraient s'abattre en matinée avant que le temps ne devienne sec l'après-midi. (Belga)

L'opposition wallonne réclame à nouveau l'audition de Valérie De Bue; la majorité refuseRTL Infos - Belgique

(Belga) Le PTB et le cdH ont à nouveau réclamé, mardi matin, en commission du Parlement de Wallonie, l'audition de Valérie De Bue (MR), l'ancienne ministre régionale des Pouvoirs locaux, dans le dossier Nethys. La majorité PS-MR-Ecolo s'y est opposée.

"Nous avons déjà demandé cette audition en septembre. Les déclarations précises de la ministre dans les médias, qui a notamment admis avoir rencontré à cinq reprises les personnes concernées et envoyé un courrier aux instances d'Enodia et de Nethys, justifie encore davantage cette requête", a ainsi plaidé le chef de groupe cdH au parlement régional, François Desquesnes. "Le problème, dans cette affaire, c'est qu'il y a une action judiciaire; il y a une expression médiatique. Mais il n'y a pas de contrôle parlementaire sur le dossier. Nous demandons donc que ce qui se dit dans les médias se dise aussi au niveau du parlement", a renchéri le député PTB Germain Mugemangango. "L'histoire est en marche. Mais il y a un certain temps à respecter. Un temps politique; un temps judiciaire. Un temps aussi pour les conseils d'administration et les assemblées générales. Il faut respecter ça et garder son sang froid en ne perdant pas de vue l'objectif que nous partageons tous: l'ensemble des recommandations de la commission Publifin doivent être appliquées", leur a répondu Laurent Devin (PS). Sans surprise, la demande d'auditions, dont celle de Valérie De Bue, a été rejetée majorité contre opposition. (Belga)

Une écrasante majorité des jeunes prennent la voiture pour se rendre au travailRTL Infos - Belgique

Si en secondaire les élèves descendent dans la rue pour défendre une politique climatique plus ambitieuse, il semble que les mentalités évoluent vite par la suite. Quelques années plus tard, une fois aux études supérieures ou sur le marché du travail, une majorité de jeunes (70%) choisissent la voiture pour se rendre au travail. Un tiers seulement opte pour le vélo. Et s'ils devaient faire un choix entre la voiture de société, le remboursement des transports en commun ou l'indemnité vélo, trois sur cinq préféreraient la voiture de société, selon un sondage effectué pour le compte de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB).

La fédération patronale organisait lundi au palais des Beaux-Arts (Bozar) son troisième Forum des jeunes en action, une plate-forme destinée à rapprocher les jeunes du monde du travail. Les jeunes actuellement actifs en tant que salariés ou indépendants ne sont pas toujours satisfaits de la manière dont leur formation les a préparés au marché du travail. Quarante pour cent d'entre eux affirment être insuffisamment préparés en termes de connaissances et plus de la moitié en termes de compétences, selon l'étude de la FEB. Quelque 80% des jeunes (de 17 à 28 ans) s'attendent à devoir travailler au-delà de 67 ans avant d'espérer pouvoir prendre leur retraite. A propos de la mobilité encore, pour 41% des jeunes, le temps de voyage maximum entre leur domicile et leur lieu de travail doit idéalement être de 30 minutes. Ils sont tout aussi nombreux (41%) à déclarer vouloir un trajet de maximum une heure. Douze pour cent indiquent que cela dépend de l'emploi. Concernant la diversité au sein des entreprises, près de 30% des jeunes feraient l'impasse sur une société privée autorisant des symboles religieux. Deux tiers de cette frange estiment en effet que le port de tels signes va à l'encontre du principe de neutralité. L'enquête en ligne a été réalisée en avril auprès d'un échantillon représentatif de 814 jeunes âgés de 17 à 28 ans.

L'impression 3D en béton de Besix s'exporte aux Emirats: l'entreprise belge imprime déjà des meubles (vidéo)RTL Infos - Belgique

Besix est présent depuis 1965 dans les différents émirats qui composent le pays, ce qui explique son implication dans tous les projets d'envergure qui y sont lancés. Son siège pour le Moyen-Orient est installé à Dubaï, où la société emploie 8.000 personnes. "Un tiers de la valeur du groupe provient de cette zone. On a l'expérience et l'empreinte locale. En fait, on est presque considérés comme des locaux aux Emirats", situe Jean-Philippe Patesson, directeur technique de Belhasa Six Construct, la filiale locale.

Des projets fastueux s'y sont succédé comme la tour Burj Khalifa à Dubaï, plus haute du monde avec ses 828 mètres. Besix a en outre déjà remporté un appel d'offres pour les fondations de l'édifice qui lui succédera bientôt à ce titre, toujours dans la même ville et dont la hauteur dépassera les 1.000 mètres. L'entreprise belge reste dans la course pour ensuite l'ériger.

L'empreinte de Besix aux Emirats

Comme grands projets, on peut encore citer, à Abu Dhabi, la Grande Mosquée Cheikh Zayed et le parc d'attractions intérieur Ferrari World. Mais aussi à Dubaï, le métro, des promenades vertes pédestres, le Grand Canal, Legoland, l'hôtel 5 étoiles Atlantis, construit sur une île artificielle en forme de palmier, et son futur voisin, le Royal Atlantis, aux formes futuristes. Celui-ci devrait être prêt pour l'Exposition universelle 2020, qui ouvrira ses portes dans un an. Cet événement portera en partie l'empreinte de Besix alors que la société belge a en effet été choisie par les autorités locales pour certains travaux souterrains d'infrastructure (électricité, égouts, etc.) du site de l'Expo.

Besix s'occupe aussi de construire les pavillons belge (comme lors de l'Expo 2015 à Milan) et français, dont les chantiers ont commencé au début du mois d'octobre et vont durer environ un an. "On essaie de promouvoir le plus possible l'impact belge, avec des technologies qui viennent de chez nous", soutient Jean-Philippe Patesson.

Des structures en béton imprimées en 3D

L'événement sera également l'occasion de mettre en avant un nouveau savoir-faire du groupe: l'impression 3D en béton. Des structures issues de cette technologie seront exposées dans le pavillon belge et l'un ou l'autre siège ou banc de ce genre y accueillera des visiteurs. Ce n'est pas un hasard si l'entreprise a décidé de développer une filiale 3D dans les Emirats. "Dubaï souhaite être une ville intelligente, une 'smart city', et entend avoir 25% de nouvelles constructions se faisant en 3D d'ici 2025. Ce marché spécifique est estimé à 7 milliards d'euros si ce défi est réussi", justifie Jonas Vandeven, directeur de Besix 3D. 


Il explique sentir depuis quelques mois une véritable volonté des autorités locales de dépasser les limites, notamment législatives, liées à cette technologie et d'accélérer son potentiel. "On voit que le marché est poussé par la 3D en béton. Les municipalités se succèdent à notre siège et notre studio d'impression", se félicite le responsable belge. Et un intérêt du secteur de la construction commence à se faire sentir en Belgique aussi, confie Jonas Vandeven. Ce n'est toutefois pas encore demain qu'un bâtiment sera entièrement construit à partir de la 3D en béton. La technologie n'est en effet pas encore assez mûre pour des structures horizontales mais l'est en revanche pour habiller des façades ou imprimer des meubles. Ce sera plutôt pour après-demain...

Philippe et Mathilde bien entourés à l'intronisation du nouvel empereur du Japon (photos)RTL Infos - Belgique

"Ayant hérité précédemment du trône en vertu de la constitution et de la loi sur la Maison impériale (...), à l'adresse du pays et du monde, je proclame mon intronisation", a déclaré Naruhito, au côté de l'impératrice Masako, tous les deux vêtus de tenues traditionnelles réservées pour ce rituel exceptionnel.

Naruhito, 59 ans, est devenu le 126e souverain du Japon le 1er mai dernier au lendemain de l'abdication de son père Akihito pour des raisons de santé. Mais la succession sur le trône du Chrysanthème est un long processus, dont le point d'orgue est la proclamation officielle de l'intronisation. "Je promets ici que je prierai toujours pour le bonheur du peuple japonais et la paix mondiale", a-t-il ajouté, faisant également part de son engagement à se tenir "au côté de la population pour remplir (ses) obligations de symbole de la Nation et de l'unité du peuple du Japon".

La cérémonie millimétrée, rythmée par de brefs coups de gongs et roulements de tambour, s'est déroulée dans la "salle des Pins" du palais, en présence de membres de la famille impériale en tenues traditionnelles et longues traînes chatoyantes. Puis l'empereur et l'impératrice sont apparus immobiles et debout sous les baldaquins de leurs trônes respectifs, quand des officiels appelés "jiju" ont tiré les rideaux violets tombant de ces imposantes structures en bois laqué placées sur deux estrades séparées.

Après la brève déclaration lue par l'empereur, le Premier ministre Shinzo Abe lui a présenté ses félicitations au nom de la population. Face à l'empereur, M. Abe a ensuite crié trois fois "banzai! " en levant les bras au ciel, exclamation signifiant littéralement "10.000 ans" (longue vie à l'empereur). Plusieurs coups de canons ont été tirés à l'extérieur avant que les rideaux ne soient refermés devant l'empereur et l'impératrice, mettant fin à la cérémonie.

Un premier cérémonial lié aux croyances shinto s'est tenu à huis clos mardi matin, au cours duquel Naruhito avait "informé" ses ancêtres impériaux de son intronisation. Malgré la pluie qui tombait à verse sur Tokyo depuis lundi soir, quelques badauds avaient fait le voyage jusqu'aux abord du palais impérial. "Je savais qu'on ne pouvait pas voir directement la cérémonie, mais en venant ici je voulais ressentir cette atmosphère particulière. C'est un moment historique", a indiqué à l'AFP une Japonaise, Shoko Koeda, les yeux rivés sur des images de la cérémonie en direct sur son smartphone.


Parmi les invités étrangers figurent des chefs d'Etat comme le président brésilien Jair Bolsonaro, des représentants d'autres familles royales comme le prince Charles pour le Royaume-Uni, tandis qu'Emmanuel Macron a désigné l'ancien président Nicolas Sarkozy pour être l'émissaire de la France. Donald Trump, qui avait été le premier dirigeant étranger à rencontrer le nouvel empereur Naruhito en mai, a envoyé à sa place la secrétaire américaine aux Transports, Elaine Chao. Un banquet impérial avec quelque 400 convives (les représentants du gouvernement japonais et les dignitaires étrangers) aura aussi lieu en soirée, ainsi qu'une cérémonie du thé le lendemain, à laquelle prendra part l'ex-couple impérial Akihito et Michiko.

Shinzo Abe recevra également les invités étrangers lors d'un dîner mercredi dans un grand hôtel de la capitale. Le défilé motorisé dans Tokyo, une rare occasion pour le grand public d'apercevoir et de saluer le couple impérial, a été différé au 10 novembre. Le gouvernement a jugé qu'il n'était pas opportun de maintenir ce moment festif alors que des milliers de sinistrés sont encore sous le coup des monstrueuses inondations causées par le typhon Hagibis il y a dix jours.

L'intronisation du nouvel empereur est aussi l'occasion pour le gouvernement d'amnistier 550.000 citoyens ayant écopé d'amendes diverses pour des violations du code de la route ou autres infractions jugées mineures. Naruhito a la tâche délicate de perpétuer l'héritage de son père Akihito, qui au cours de 30 ans de règne a su se rapprocher du peuple japonais tout en maintenant les traditions impériales millénaires.

Le budget des soins de santé recalé par le gouvernement: qui aura les commandes désormais?RTL Infos - Belgique

Chaque année, le budget des soins de santé émane d'un accord entre les mutuelles, les syndicats, les hôpitaux, et le gouvernement. Pour l'année 2020, le gouvernement a rejeté la proposition de budget. Que va-t-il donc désormais se passer ? 


D'où vient ce budget des soins de santé ?

Une partie de votre revenu brut (comme salarié, ou indépendant), une partie de ce que vous payez à vos employés si vous êtes patron, une partie de la TVA sur les biens que vous achetez : tout cet argent, vient alimenter le budget des soins de santé, qui sert à rembourser les médicaments, payer les frais des hôpitaux, ou encore les honoraires des médecins.

Ce sont les mutuelles, les hôpitaux, les syndicats, le patronat et le gouvernement qui se mettent d'accord, sur la répartition de cet argent, suivant les propositions des prestataires de soins. Le gouvernement a utilisé son droit de veto pour recaler la proposition, cette année, ce qui est assez rare en général. Le gouvernement, seul, décidera donc de la manière dont l'enveloppe sera dépensée. Au total, il s'agit de 26 milliards 700 millions d'euros.


Pourquoi le gouvernement a-t-il recalé la proposition ?

Officiellement, le gouvernement avant que le budget proposé ne profitait pas assez aux patients, et profitait trop aux hôpitaux, notamment pour mettre en place des réformes.  Cet argument n'est pas l'avis des acteurs des soins de santé, comme de l'opposition (Ecolo, PS, PTB).

Ils reprochent à Maggie de Block, la ministre de la santé, d'avoir recalé ce budget, parce qu'on y imposait au secteur pharmaceutique de faire des économies à hauteur de 95 millions d'euros.

Parmi ceux qui ne sont pas d'accord avec cette décision, Eliane Tillieux, députée fédérale socialiste, était l'invitée de Bel RTL à 7h50. "Maggie de Block a fait bcp de cadeaux aux firmes pharmaceutiques tout en faisant des économies sur l'accessibilité des soins", dénonce la députée au micro de Fabrice Grosfilley. "Il était proposé à ce secteur de faire des économies justement parce qu'il y avait un dépassement de son budget. Ce n'est pas aux autres secteurs de faire des économies."


Le gouvernement seul aux commandes

Le fédéral aura ainsi les plein pouvoirs sur le sujet, ce qui pose des questions d'un point de vue démocratique. La chambre ne sera consultée que sur l'enveloppe globale du budget santé, mais pas sur la répartition que le gouvernement choisira. Or, la coalition MR-CD&V-Open VLD est très minoritaire, désormais, au parlement. 

Il représente 38 sièges à peine, sur 150 députés. 25% de l'assemblée seulement. Autrement dit : le gouvernement n'est pas soutenu par une majorité parlementaire. En principe, il devrait se contenter d'expédier les affaires courantes, pourtant il continue à prendre des décisions importantes, sans contre-pouvoir.

Par exemple, quand il a choisi seul, cet été, le nom du Belge qui sera commissaire européen : Didier Reynders. Au printemps, quand il a décidé de fermer la porte à toute révision de la constitution, contrairement à la position du parlement. Et dernièrement, donc : il vient d'utiliser son droit de veto, pour décider seul de la répartition du budget des soins de santé, sans légitimité démocratique.

 

 

 

Les GPS sont vulnérables: les militaires belges doivent à nouveau s'entraîner à utiliser cartes et compasRTL Infos - Belgique

Les militaires belges doivent à nouveau s'entraîner à utiliser cartes et compas, non par nostalgie mais par nécessité, écrivait mardi De Morgen. La Défense s'inquiète de la vulnérabilité des appareils GPS après que la Russie a prouvé qu'il est aisé de perturber leur signal.

En octobre 2018, l'exercice militaire Trident Juncture, mené par l'Otan dans le nord de la Norvège pendant deux semaines, avait été perturbé par des interférences GPS. La Russie avait été pointée du doigt comme responsable de cette guérilla électromagnétique. C'est plutôt aux nations occidentales de s'adapter à cette nouvelle réalité en protégeant mieux leurs signaux GPS, pointe De Morgen. En étant capable de se passer du GPS, aussi. L'armée belge s'entraîne à nouveau à manier cartes et compas lors d'exercices de navigation, a appris le quotidien néerlandophone à bonnes sources. L'Europe cherche en outre une alternative au système de positionnement par satellites des États-Unis. C'est pourquoi elle a lancé son propre réseau satellite: Galileo. L'armée belge peut ainsi commander ses nouveaux véhicules des forces terrestres via GPS ou Galileo. L'État-major n'a pas désiré commenter l'information "pour des raisons de sécurité". "Nous suivons de près les évolutions dans ce domaine", s'est contenté de réagir le service presse militaire.

Manifestations des agents de gardiennage: les temps d'attente sont rallongés dans les aéroportsRTL Infos - Belgique

Rassemblés en front commun syndical, les agents de gardiennage manifestent ce matin notamment sur le site de l'Otan à Evere en région bruxelloise.

Les discussions sur les conditions salariales et de travail dans le secteur ont été interrompues la semaine dernière. Afin d'appuyer leurs revendications, les syndicats mènent donc une première action ce mardi sur le site de l'Otan à Evere, où sont attendus quelques 500 participants. Des agents normalement actifs à l'aéroport de Zaventem, responsables de la vérification de bagages, devraient en faire partie.

Brussels Airport prévoit donc des répercussions sur son organisation. "Cela pourrait allonger les temps d'attente pendant les heures de pointe en matinée", ajoute une porte-parole. L'aéroport demande dès lors aux passagers d'arriver à l'heure, soit deux heures à l'avance pour les vols dans la zone Schengen et trois heures pour les autres.

La situation est la même à l'aéroport de Charleroi, où 31 passagers n'ont pas pu embarquer dans leur avion à temps ce matin, suite à cette grève. 

Les syndicats et la direction doivent se réunir mercredi. En cas d'échec des négociations, les syndicats envisagent de mener d'autres actions, notamment dans les aéroports.

La brume dévoilera un temps ensoleilléRTL Infos - Belgique

(Belga) La grisaille et la brume cèderont peu à peu le pas aux éclaircies, indique mardi l'Institut royal météorologique dans son bulletin de la matinée. Les températures seront douces dans les prochains jours.

Le soleil s'imposera mardi en cours de journée face aux nuages bas et à la bruine de la matinée. Les maxima s'établiront à 11°C en Ardenne et 16°C dans les plaines. Le vent, d'abord modéré, faiblira. De larges éclaircies domineront encore en début de soirée. Ensuite, la nébulosité augmentera à partir du sud du pays et, en fin de nuit, quelques faibles bruines ne seront pas à exclure dans l'extrême sud du pays. Les températures minimales oscilleront entre 6 et 12°C. Mercredi, le scénario se répétera avec un temps gris et faiblement pluvieux en début de journée, remplacé par un temps sec et ensoleillé en cours de journée. Le mercure grimpera jusqu'à 19°C. (Belga)