[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


12/12/2018 - ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES : 3 sources

1 - La Libre, politique belge
2 - RTL Infos - Belgique
3 - Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)


ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (1) : Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Au Premier ministre de choisir s'il est encore guidé par la N-VA, avertit le cdHSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le cdH a formulé mercredi une série de propositions au Premier ministre, Charles Michel. Les centristes attendent du chef du gouvernement qu'il fasse un choix clair entre son ex-partenaire de coalition et un projet qui, selon eux, permettrait de restaurer la confiance des citoyens.
Abad (LR) appelle les "gilets jaunes" à "une trêve" après l'attaque à StrasbourgSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le vice-président des Républicains (LR) Damien Abad a souhaité mercredi "une trêve" dans la mobilisation des "gilets jaunes" après l'attaque meurtrière à Strasbourg.
Royaume-Uni: vote de défiance mercredi soir contre Theresa MaySkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Un vote de défiance va être organisé mercredi soir contre la cheffe du gouvernement britannique Theresa May, a annoncé Graham Brady, qui préside le Comité 1922, responsable de l'organisation interne des Tories.
Le PS ne demande pas de nouvelles élections, affirme Elio Di RupoSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
S'il pointe un "gouvernement sans légitimité", le PS ne demande toutefois pas de nouvelles élections, "afin de ne pas ajouter du chaos au chaos", a affirmé mercredi le président du Parti socialiste, Elio Di Rupo, dans l'émission Matin Première, sur la RTBF.
Theo Francken: "Gouverner encore avec le MR? Oui à condition de sortir du pacte"Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Gouverner à nouveau avec le MR? "Oui, bien sûr", répond l'ex-secrétaire d'Etat N-VA Theo Francken dans les colonnes de La Libre Belgique et de La Dernière Heure, mercredi. A condition que la Belgique sorte du pacte de l'Onu sur les migrations.
Fusillade à Strasbourg - Les eurodéputés autorisés à quitter le Parlement européen "à leurs risques et périls"Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Les membres du Parlement européens, confinés dans l'enceinte du bâtiment strasbourgeois, peuvent quitter l'édifice à leurs propres risques, a indiqué dans la nuit le président de l'institution, Antonio Tajani. Le centre-ville de Strasbourg est toujours bouclé pour localiser l'auteur d'une fusillade. Quatre personnes ont été tuées sur le marché de Noël de la ville mardi soir, à quelques kilomètres du Parlement européen, par un tireur toujours en fuite.
Elections communales 2018 - Les socialistes poursuivent les négociations avec la N-VA et l'Open Vld à AnversSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
La section locale du parti socialiste ne remet pas en question ses négociations en cours avec la N-VA et l'Open Vld pour former une coalition communale à Anvers. La question n'a pas fait l'objet d'un vote mardi soir lors d'une réunion du parti sp.a en dépit des critiques exprimées à ce sujet depuis la campagne de la N-VA contre le pacte migratoire de l'ONU.
Stormy Daniels doit verser 300.000 dollars au président TrumpSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Un juge de Los Angeles a ordonné mardi à Stormy Daniels de payer près de 300.000 dollars de frais d'avocats au président américain Donald Trump après le rejet d'une plainte en diffamation déposée par l'actrice de films pornographique.
Brexit - Possible vote de défiance contre la première ministre britanniqueSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Les députés conservateurs britanniques ont réuni le quota des 48 lettres nécessaires pour déposer une motion de défiance contre le gouvernement de Theresa May, a annoncé un élu mardi. Un vote pourrait intervenir à la chambre des communes dès mercredi soir.
Pour le PS bruxellois, ce ne sera jamais avec la N-VA, dit Rudi VervoortSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
"Pour le PS, à Bruxelles, ce ne sera jamais avec la N-VA", a affirmé mardi soir le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, devant une assemblée générale ouverte des militants socialistes organisée par la section PS de la Ville de Bruxelles. Plusieurs centaines de personnes ont pris part à ce rassemblement de mise en jambes en vue des échéances électorales de mai prochain. Outre M. Vervoort, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, et le chef de file des socialistes à la Chambre Ahmed Laaouej y ont pris la parole.
Le Premier ministre a eu une journée d'"entretiens intenses et instructifs"Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Le Premier ministre a eu mardi des "entretiens instructifs et intenses" avec plusieurs chefs de groupe de la Chambre, a indiqué mardi soir son porte-parole. Charles Michel poursuivra mercredi les contacts politiques qu'il s'était engagé à prendre à la suite des événements politiques du week-end écoulé dont une redistribution des compétences assurées jusqu'alors par les représentants N-VA de son gouvernement qui ont démissionné.
Trump réclame son mur, vifs échanges dans le Bureau ovaleSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Scène incroyable dans le Bureau ovale: le mur à la frontière du Mexique promis par Donald Trump a donné lieu mardi à des échanges très tendus, en présence des journalistes, entre le président américain et les leaders démocrates du Congrès.
France: dépôt d'une motion de censure de gauche, après l'accord des députés PSSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Les députés socialistes, Insoumis et communistes vont déposer ce mardi une motion de censure contre le gouvernement pour sa gestion de la crise des "gilets jaunes", les députés PS ayant décidé de s'y rallier à l'unanimité, a-t-on appris auprès de plusieurs d'entre eux.
Les Verts veulent profiter du moment sans N-VA pour muscler les ambitions climatiquesSkynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Les écologistes ont déposé une proposition de résolution en vue de "repositionner" les objectifs de la Belgique en matière climatique. Ils appellent le Premier ministre et leurs collègues au parlement à profiter du "moment sans la N-VA".
USA: d'anciens sénateurs s'inquiètent d'"une crise constitutionnelle"Skynet politique (dépêches politiques Agence Belga)
Quarante-quatre anciens sénateurs américains démocrates et républicains ont mis en garde lundi contre des menaces pesant, selon eux, sur la démocratie aux Etats-Unis et s'inquiètent d'une "crise constitutionnelle".

ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (2) : La Libre, politique belge

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Nouvelle coalition fédérale : De Roover à Michel, "vous êtes du mauvais côté de l'histoire"La Libre, politique belge
La Chambre procède ce mercredi après-midi à un "échange de vues sur les conséquences de la modification de la composition du gouvernement", au cours duquel le Premier ministre répondra aux questions des députés, suivi d'un deuxième échange de ...
Charles Michel gagne du temps pour éviter la chute de son gouvernement avant une date fatidiqueLa Libre, politique belge
La majorité - ou ce qu’il en reste - fait le pari que le budget 2019 pourra être approuvé dans les temps. Le vote est prévu pour le jeudi 20 décembre, soit le même jour que le vote sur d’éventuelles motions de méfiance qui seraient déposées par ...
Confiance ou méfiance: une abstention de la N-VA jouerait en faveur de Michel 2La Libre, politique belge
Pour l’heure, la nouvelle coalition orange bleue n’a toujours pas sollicité un vote de confiance auprès du Parlement belge. Mais si elle le fait, que se passera-t-il du côté des nationalistes? (...)
Theo Francken: "Tous ces traités et ces pactes sont d'une naïveté incroyable"La Libre, politique belge
Seul, perdu dans ses pensées, Theo Francken attend dans la salle de réunion des députés nationalistes flamands à la Chambre. La déco est austère, la seule touche de couleur de cette pièce est donnée par un grand drapeau flamand. Theo Francken n’est ...
Theo Francken: "Gouverner de nouveau avec le MR ? Bien sûr. Mais…"La Libre, politique belge
Theo Francken (N-VA-, ex-secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, a repris sa place à la Chambre. Malgré la crise politique, il est prêt à gouverner de nouveau avec le MR.
Voici les conditions fixées par le CDH pour soutenir le gouvernement Michel 2La Libre, politique belge
Santé, pension, télétravail : voici les demandes que Catherine Fonck soumettra au Premier ministre au nom du CDH.
Rudy Vervoort: "Pour le PS, à Bruxelles, ce ne sera jamais avec la N-VA"La Libre, politique belge
"Pour le PS, à Bruxelles, ce ne sera jamais avec la N-VA", a affirmé mardi soir le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, devant une assemblée générale ouverte des militants socialistes organisée par la section PS de la Ville de Bruxelles. ...
Pour le PS, "le Premier ministre ne comprend pas l'urgence politique dans laquelle il est"La Libre, politique belge
Le chef de groupe PS, Ahmed Laaouej, a qualifié mardi de décevant l'entretien qu'il a eu avec le Premier ministre, Charles Michel. "Je ne crois pas que le Premier ministre comprend l'urgence politique dans laquelle il est. Je n'ai entendu aucun ...
Nouvelle coalition fédérale : Charles Michel a débuté ses consultationsLa Libre, politique belge
Les consultations que mène le Premier ministre Charles Michel, désormais à la tête d'un gouvernement minoritaire, dans le cadre d'un dialogue avec les groupes parlementaires, pourraient se poursuivre pendant plusieurs jours, a indiqué le chef de ...
Dans une carte blanche, des constitutionnalistes affirment qu'un vote de confiance est "indispensable" face à la criseLa Libre, politique belge
Les principes qui se déduisent du texte constitutionnel ne laissent guère de doute sur l'obligation qui pèse sur le gouvernement de demander le soutien du parlement, estiment mardi cinq constitutionnalistes dans une carte blanche publiée par le ...
Les Verts veulent profiter du moment sans N-VA pour muscler les ambitions climatiquesLa Libre, politique belge
Les écologistes ont déposé une proposition de résolution en vue de "repositionner" les objectifs de la Belgique en matière climatique. Ils appellent le Premier ministre et leurs collègues au parlement à profiter du "moment sans la N-VA". Le Premier ...
Charles Michel vivement invité par les services juridiques de la Chambre à demander un vote de confianceLa Libre, politique belge
Les services juridiques de la Chambre des représentants ont tranché. Ils invitent le Premier ministre Charles Michel à demander un vote de confiance pour son gouvernement remanié, devenu minoritaire depuis le départ de la N-VA. Dans un avis transmis ...
Pourquoi la survie du gouvernement Michel II est déjà menacéeLa Libre, politique belge
Le gouvernement fédéral, minoritaire au Parlement, doit éviter un vote de confiance et déjouer les motions de méfiance.Au MR, le raisonnement est le suivant : puisque les compétences abandonnées par les ministres N-VA ont été redistribuées à ...
Nouvelle coalition fédérale : pour Kris Peeters, un vote de confiance n'est pas nécessaireLa Libre, politique belge
"Ceci n'est pas un nouveau gouvernement, même s'il y a d'autres accents", a martelé lundi soir le vice-Premier ministre CD&V Kris Peeters, jugeant qu'un vote de confiance au parlement n'était pas nécessaire. Selon lui, la coalition Orange bleue ...
L'Espagne réagit au départ de la N-VA du gouvernement belge: "C'est un mal pour un bien"La Libre, politique belge
Le ministre espagnol des Affaires étrangères Josep Borrell a qualifié lundi de "bonne nouvelle" le départ du gouvernement fédéral belge de la N-VA, avec qui Madrid entretient des relations conflictuelles sur le dossier catalan. "Bonne nouvelle, le ...
Les travaux parlementaires interrompus jusqu’à mardi midi, deux questions restent en suspensLa Libre, politique belge
Vers un vote de méfiance contre le gouvernement Michel 2: comment ça marche?La Libre, politique belge
En route vers un vote de méfiance contre le gouvernement Michel
La N-VA réclame "le plus vite possible" un vote de confiance du Parlement envers la nouvelle coalitionLa Libre, politique belge
La N-VA demande que la coalition orange-bleue sollicite un vote de confiance "aussi vite que possible" à la Chambre, a confirmé son chef de groupe Peter De Roover, lundi en début d'après-midi. L'Orange bleue n'est pas la continuation du gouvernement ...
Charles Michel doit-il demander la confiance du parlement?La Libre, politique belge
C'est la question que beaucoup se posent ce lundi matin. Du côté du CD&V et du MR, on soutient également le Premier ministre Il revient au Premier ministre d'estimer si le nouveau gouvernement Michel II doit demander le soutien du parlement,...
Du communautaire à l’identitaire, la N-VA a achevé sa mueLa Libre, politique belge
La "ligne Francken" a pris le dessus au sein du parti nationaliste qui préfère sacrifier sa présence au pouvoir que de l’adoucir. Analyse.
Désormais "asexué linguistiquement", le Premier a remanié son équipe… au plus simpleLa Libre, politique belge
Après le départ des cinq N-VA, Charles Michel a redistribué les portefeuilles entre ses ministres, désormais au nombre de 12. Sauf nouvel épisode politique du genre (en Belgique, tout est possible !), ils ne seront plus que treize à bord du ...
Charles Michel est arrivé à la Conférence de l'Onu à MarrakechLa Libre, politique belge
Le Premier ministre belge Charles Michel est arrivé lundi peu après 09h00 à la Conférence de l'Onu sur le pacte migratoire organisée Marrakech. Il n'a fait aucune déclaration. Lundi et mardi, les Etats y confirmeront leur engagement à soutenir le ...
Theo Francken remet en question la nouvelle coalition et son respect de la démocratieLa Libre, politique belge
L'ancien secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) s'est interrogé, lundi matin, sur la constitutionnalité de la nouvelle coalition.
De quand date le précédent gouvernement minoritaire et le dernier "orange bleu" en Belgique?La Libre, politique belge
Orange bleu. C’est la couleur de la coalition la plus logique qui semble s’imposer au lendemain des élections législatives du 10 juin 2007.
Que pensent les médias de la nouvelle coalition fédérale? (revue de presse)La Libre, politique belge
Si le MR a tenu tête à la N-VA sur la question du pacte de l'Onu sur les migrations, ce que saluent les éditorialistes francophones, les prochains mois s'annoncent difficiles pour le nouveau gouvernement minoritaire alors que se profilent les élections de mai 2019, préviennent-ils.
Michel 2 succède à Michel 1 sans faire de vagues... pour l’instantLa Libre, politique belge
La N-VA a claqué la porte du fédéral. La "suédoise" est morte, place à l’Orange bleue. Les rédactions vont devoir s’habituer. La "suédoise" est désormais à ranger aux oubliettes de l’histoire. Cette coalition, inventée dans la torpeur de ...
Pourquoi le MR et la N-VA pourraient tirer profit de la criseLa Libre, politique belge
Et rien n’exclut que les partis de la "suédoise" rempilent pour 5 ans après le scrutin. Loin de là. Un gouvernement Michel 2 est-il possible ? Jean Faniel estime que la situation actuelle pourrait favoriser la reconduction - ou plus ...
L'opposition met en garde le nouveau gouvernementLa Libre, politique belge
Les partis de l'opposition francophone ont mis en garde le MR contre des manoeuvres de l'équipe Michel II à leur égard. Ils n'achèteront pas un chat dans un sac, ont-ils averti. L'équipe Michel remaniée ne dispose pas de majorité au parlement. Elle ...
Pourquoi les lendemains du nouveau gouvernement seront à hauts risquesLa Libre, politique belge
Le feuilleton "pacte mondial sur les migrations" a donc connu son épilogue politique au cours du week-end. Des questions continuent toutefois à se poser sur le plan constitutionnel. Nous les avons posées à quatre professeurs. Les ...
Charles Michel s'est envolé pour MarrakechLa Libre, politique belge
Le Premier ministre s'était montré, ces derniers jours, déterminé à l'idée d'aller à Marrakech pour défendre la position de la Belgique en faveur du Pacte des Migrations de l'Onu. Charles Michel s'est donc envolé ce dimanche soir de Melsbroek ...
Didier Reynders : "On va devoir mettre de l'eau dans notre vin, c'est évident"La Libre, politique belge
La conférence de presse du gouvernement baptisé « Michel II » à peine terminée, Didier Reynders (MR), ministre des affaires étrangères et frais émoulu ministre de la défense, téléphonait déjà au chef d’État-Major avant de nous esquisser les ...
Voici la lettre de démission des ministres N-VALa Libre, politique belge
L'ex-vice-premier ministre N-VA, Jan Jambon, a publié sur twitter la lettre de démission collective des ministres et secrétaires d'État N-VA envoyée au Premier ministre, Charles Michel.
Olivier Chastel : "Une majorité avec la N-VA en 2019 ? Je ne balaie pas cette possibilité d'un revers de la main"La Libre, politique belge
Olivier Chastel, le président du MR, a réagi au remaniement de la Suédoise. Y aura-t-il une ouverture à révision des articles de la Constitution ? La N-VA sera-t-elle associée ? Y a-t-il un "deal" à ce sujet en échange de son ...
Et maintenant, que vont faire les ex-membres du gouvernement?La Libre, politique belge
Le départ de la N-VA du gouvernement fédéral entraînera un jeu de chaises musicales à la Chambre. Jan Jambon, Theo Francken et Zuhal Demir reprendront leur place dans un hémicycle que quitteront Johan Klaps, Renate Hufkens et Wim Van der Donckt. M. ...
Le départ de la N-VA met 180 collaborateurs sur le carreauLa Libre, politique belge
Le départ de la N-VA entraîne une restructuration pour les 180 collaborateurs qui étaient attachés aux cinq cabinets fédéraux gérés par les nationalistes. L'équivalent d'un plan social est prévu, indique le porte-parole Joachim Pohlmann. Jan Jambon, ...
Voici les trois axes prioritaires sur lesquels le gouvernement Michel compte avancerLa Libre, politique belge
3 priorités : pouvoir d'achat et politique socio-économique (y compris la dernière phase du transfert fiscal, brexit), sécurité et politique climatique
Après leur départ du gouvernement, Jan Jambon et Theo Francken retrouvent déjà du boulotLa Libre, politique belge
Jan Jambon, l'ex-ministre de l'Intérieur, va redevenir bourgmestre effectif de Brasschaat (Anvers).
Benoît Lutgen : "Y a-t-il un nouveau projet ? Ou on se contente de retirer la N-VA qui continuera de donner son assentiment depuis les bancs du Parlement?"La Libre, politique belge
Benoît Lutgen, président du CDH:" La N-VA a dit qu’elle soutiendrait toutes les propositions qu’elle avait approuvées au sein du Conseil des ministres. Cela veut dire concrètement que pas grand-chose ne va évoluer."
Maggie De Block et Theo Francken s'écharpent (déjà) sur TwitterLa Libre, politique belge
La ministre fédérale Maggie De Block (Open Vld) qui a hérité de la compétence de l'Asile et de la Migration exercée jusqu'il y a quelques heures par l'ex-secrétaire d'Etat N-VA Theo Francken s'est engagée dimanche à gérer cette "compétence ...
Sophie Wilmès (MR) hérite de la Fonction publique et de la Politique scientifique en plus du BudgetLa Libre, politique belge
Dans le jeu de chaises musicales actuellement en cours au sein du gouvernement fédéral suite au départ de la N-VA, les libéraux francophones ont récolté quelques portefeuilles supplémentaires. A commencer par Didier Reynders : on le sait, le ...
Charles Michel : "Je regrette la volte-face de la N-VA"La Libre, politique belge
Le Premier ministre, Charles Michel, s'est exprimé sur le plateau de RTL-TVI, ce dimanche, après la démission des ministres nationalistes flamands de la coalition gouvernementale, en raison d'une divergence profonde sur le Pacte de l'Onu sur les ...
L’accord interprofessionnel comme moyen de pression des patronsLa Libre, politique belge
Il y a les communiqués officiels et les contenus des discussions qui ont mené à l’écriture des communiqués. Dans le cas de la réunion de crise entre fédérations patronales qui s’est déroulée vendredi après-midi pour évoquer la crise gouvernementale, ...
Jan Jambon : "La Belgique aurait pu s'abstenir à Marrakech plutôt que de vivre une crise politique"La Libre, politique belge
Le Premier ministre Charles Michel se rend chez le Roi pour annoncer la recomposition du gouvernement sans les ministres N-VA. Formellement, la N-VA démissionne du gouvernement, a fait savoir le vice-premier ministre Jan Jambon sur le ...
Theo Francken : "L'Open VLD et le CD&V n'ont montré que de la haine"La Libre, politique belge
Le Roi a accepté la démission des ministres et secrétaires d'Etat N-VA: voici le nouveau casting du gouvernementLa Libre, politique belge
Crise gouvernementale : Pourquoi le flou reste completLa Libre, politique belge
Le flou reste complet au lendemain de l'annonce par le Premier ministre Charles Michel de la désignation prochaine de nouveaux secrétaires d'Etat en remplacement des ministres N-VA qui ont, selon lui, fait le choix de quitter le gouvernement après ...
Crise gouvernementale : "La N-VA se rapproche de plus en plus de l'extrême droite"La Libre, politique belge
Karel De Gucht, l'une des figures de proue de l'Open Vld, a estimé dimanche, dans une interview accordée au journal De Zondag, que son ancien partenaire de coalition, la N-VA, se rapproche de plus en plus de l'extrême droite. La campagne de ...
Les petits secrets politiques et linguistiques du gouvernement Michel 2La Libre, politique belge
Tout va aller très vite. Le gouvernement qui va résulter du départ des ministres N-VA n'aura plus de majorité à la Chambre des Représentants. C'est sans doute la piste d'un gouvernement minoritaire jusqu'en mai qui sera suivie, plutôt que de ...
Gouvernement Michel: la Suédoise kamikaze aura mis plus de quatre ans à exploserLa Libre, politique belge
On l'avait surnommée "kamikaze". La coalition inédite de centre-droit, formée à l'automne 2014 de trois partis flamands (N-VA, CD&V et Open Vld) et du seul MR, sorti second des urnes côté francophone, a fini par exploser samedi, à six mois de la fin de la législature.
"Dommage que ça finisse comme ça", "bon débarras", "l'échec du MR" : comment les partis réagissent à la fin du gouvernement suédoisLa Libre, politique belge
Charles Michel a "pris acte", ce samedi soir, que la N-VA quittait la majorité suédoise suite à l'absence d'accord sur le Pacte migratoire de l'Onu. Suite à cette déclaration, de nombreux politiques ont réagi. Le vice-Premier ministre ...

ACTUALITES POLITIQUES ET DIVERSES (3) : RTL Infos - Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Marcourt rejette l'idée de faire contribuer davantage les étudiants étrangersRTL Infos - Belgique

(Belga) Le ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles Jean-Claude Marcourt a fermement rejeté le modèle avancé lundi par deux professeurs de l'UCL pour faire participer davantage les étudiants étrangers au financement de l'enseignement supérieur.

Interrogé mercredi sur cette idée en plénière du Parlement par les députés Gilles Mouyard (MR) et Eliane Tillieux (PS), M. Marcourt a clairement indiqué ne pas l'envisager pour l'avenir. Le ministre a d'abord rappelé que le Pacte international de New York relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966 incitait les pays signataires à aller vers la gratuité dans l'enseignement supérieur. De plus, pareille initiative serait contraire à l'esprit européen, a-t-il défendu. "Je n'aime pas l'hypocrisie. Nous sommes pour la libre-circulation. Même si cela a un coût, c'est une chance pour nos universités de compter des étudiants européens. De là à les racketter, il y a un pas que je ne franchirai pas", a-t-il ajouté. Dans leur proposition, les Pr Vincent Yzerbyt et Vincent Vandenberghe suggèrent d'augmenter le minerval pour tous les étudiants de 1.600 euros, y compris les Belges, mais de compenser cette hausse par une bourse équivalente au bénéfice des seuls étudiants belges ou résidents. Selon eux, ce mécanisme permettrait de récolter entre 30 et 40 millions d'euros par an, et faire ainsi contribuer les étudiants européens (français pour la plupart) au système éducatif de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont les moyens sont limités. "Cette proposition a tous les éléments de la simplicité mais elle se heurtera aux règles européennes", a renchéri le ministre. "Je ne donnerai donc pas suite à cette demande". Les universités francophones comptent actuellement quelque 25.000 étudiants européens non résidents, contre à peine 3.500 Belges francophones étudiant à l'étranger. En vertu des règles européennes de libre-circulation et de non-discrimination, ces étudiants étrangers paient les mêmes droits d'admission dans l'enseignement supérieur que les étudiants belges. (Belga)

Les quatre citoyens belges qui avaient hébergé des migrants sont acquittésRTL Infos - Belgique

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a acquitté de la prévention de trafic d'êtres humains, mercredi en fin de matinée, les quatre citoyens belges qui avaient hébergé des migrants. Les autres prévenus ont écopé de peines de prison avec sursis, à l'exception d'un homme qui faisait défaut et pour lequel la peine est donc ferme.

Dans ce dossier, douze personnes étaient poursuivies pour une prévention de trafic d'êtres humains. Parmi elles figuraient des citoyens belges, notamment deux journalistes et un assistant social, qui avaient hébergé chez eux des migrants, en 2017.

Le tribunal a estimé que les citoyens belges prévenus ne pouvaient pas être considérés comme complices d'un trafic d'êtres humains pour avoir hébergé des migrants impliqués dans un tel trafic.


Une aide "essentielle" selon le parquet: un téléphone prêté et une indication sur une carte...

Pour rappel, le parquet estimait que, pour deux d'entre eux, il était démontré qu'ils avaient fourni une aide essentielle à des personnes en séjour illégal en Belgique et qui agissaient comme "passeurs". Les deux citoyens visés par le parquet étaient une journaliste et une bénévole du Parc Maximilien. Il reprochait à la première d'avoir prêté son téléphone à un migrant qu'elle hébergeait, alors qu'elle ne pouvait ignorer qu'il aidait d'autres migrants à passer la frontière vers la Grande-Bretagne. Il reprochait à la seconde d'avoir indiqué sur une carte des parkings autoroutiers à un migrant qu'elle hébergeait, alors qu'elle devait savoir qu'il faisait du trafic d'êtres humains lui aussi.


Plusieurs personnes condamnées

Le tribunal a par contre condamné sept autres prévenus, de nationalité étrangère et sans titre de séjour en Belgique, à des peines de prison de 12 à 40 mois de prison, avec sursis pour six d'entre eux, pour trafic d'êtres humains. Il considère qu'ils ont fait passer d'autres migrants vers la Grande-Bretagne, contre rémunération.

Enfin, le tribunal a décidé de juger un dernier prévenu à part et donc de disjoindre le dossier le concernant. L'avocat de cet homme avait en effet informé que son client venait d'être condamné par une autre chambre correctionnelle pour des faits similaires datant de la même période infractionnelle.


Audience sous haute sécurité

Le 20 octobre 2017, douze personnes avaient été arrêtées pour soupçons de trafic d'êtres humains. L'opération policière faisait suite à une enquête de téléphonie et à des observations policières sur des parkings autoroutiers, notamment à Wetteren. Onze personnes ont comparu devant le tribunal et une a fait défaut. Le dossier, tout d'abord instruit par le parquet de Termonde, avait ensuite été transféré au parquet de Bruxelles.

Mercredi matin, le prononcé du jugement a débuté avec deux heures de retard, en raison des contrôles d'identité et des fouilles corporelles à l'entrée de la salle d'audience, à laquelle étaient venus assister de nombreux sympathisants des quatre citoyens belges prévenus.

L'un des avocats de la défense, Me Alexis Deswaef, a déclaré au tribunal qu'il estimait ce procédé "illégal" et uniquement destiné à "ficher" des militants à une cause. Le parquet, qui avait décidé ces mesures de sécurité, a finalement accepté que la liste reprenant les identités des personnes présentes soit détruite après l'audience.

Marché de Noël de Liège: "On n'est plus en sécurité nulle part mais on vient quand même"RTL Infos - Belgique

A l’ouverture ce matin, certaines personnes ne sont pas au courant des événements de Strasbourg. Elles l’apprennent de la bouche de notre équipe. "C’est pour nous faire peur d’entrer ici que vous nous dites ça? Maintenant, vous me donnez la frousse", dit une dame qui compte bien se réchauffer avec un petit verre de vin chaud.

La menace sur les marchés de Noël: l’ingrédient ne fait en principe pas partie de la recette de la tartiflette. "C’est vrai que le Liégeois est en général quelqu’un de très festif et brave pas mal de choses mais on a quand même vu lors des années précédentes une influence sur le nombre de clients", pointe Benoît Deroo, un vendeur de tartiflette.


Une influence sur le nombre de clients?

10h30, tous les mercredis se tient la réunion de sécurité à l’hôtel de police. Ce matin, il y a un point supplémentaire à l’ordre du jour : faut-il renforcer le dispositif ?

"Dans la mesure où on avait déjà pris beaucoup de précautions à l’ouverture du village, il ne nous apparaît pas nécessaire de renforcer le dispositif qui est déjà suffisant", souligne Willy Demeyer, le bourgmestre de Liège.

Parmi ces mesures, on peut citer des patrouilles de police en uniforme et en civil, des caméras de surveillance, des énormes bacs en béton à toutes les entrées pour empêcher l’intrusion de véhicules. Pour des questions de sécurité, la police ne veut pas donner plus de détails.


Pas de mesures supplémentaires

"On n'est plus en sécurité nulle part mais on vient quand même", résume une autre dame rencontrée par notre équipe. Sur la place Saint-Lambert, à côté des chalets, une cérémonie aura lieu demain en mémoire des victimes d’un autre tireur isolé il y a 7 ans.

"C’est encore figé dans tous les esprits. A chaque fois que le village de Noël est ici, je crois qu’inconsciemment tout le monde y pense encore un peu", réagit un papa.

Avec ses 200 chalets, le marché de Noël de Liège est le plus grand de Wallonie. Sur un mois, il attire deux millions de visiteurs.

Soulagement pour les quatre citoyens belges qui avaient hébergé des migrants: le tribunal les acquitte (vidéo)RTL Infos - Belgique

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a acquitté, mercredi en fin de matinée, les quatre citoyens belges qui avaient hébergé des migrants de la prévention de trafic d'êtres humains. Les huit autres prévenus ont écopé de peines de prison avec sursis, à l'exception d'un homme qui faisait défaut et pour lequel la peine est donc ferme. Dans ce dossier, douze personnes étaient poursuivies pour une prévention de trafic d'êtres humains. Parmi elles figuraient des citoyens belges, notamment deux journalistes et un assistant social, qui avaient hébergé chez eux des migrants, en 2017.


"Ils n'auraient pas pu être complices"

Le tribunal a estimé que les citoyens belges prévenus ne pouvaient pas être considérés comme complices d'un trafic d'êtres humains pour avoir hébergé des migrants impliqués dans un tel trafic. Pour rappel, le parquet estimait que, pour deux d'entre eux, il était démontré qu'ils avaient fourni une aide essentielle à des personnes en séjour illégal en Belgique qui agissaient comme "passeurs".


D'autres ont bien été condamnés

Le tribunal a par contre condamné les huit autres prévenus, de nationalité étrangère et sans titre de séjour en Belgique, à des peines de prison de 12 à 40 mois de prison, avec sursis pour sept d'entre eux, pour trafic d'êtres humains. Il considère qu'ils ont fait passer d'autres migrants vers la Grande-Bretagne, contre rémunération.

Le 20 octobre 2017, douze personnes avaient été arrêtées pour soupçons de trafic d'êtres humains. L'opération policière faisait suite à une enquête de téléphonie et à des observations policières sur des parkings autoroutiers, notamment à Wetteren (Flandre orientale). Onze personnes ont comparu devant le tribunal et une a fait défaut. Le dossier, tout d'abord instruit par le parquet de Termonde, avait ensuite été transféré au parquet de Bruxelles.

Fusillade à Strasbourg - Emmanuel Macron appelle les responsables politiques "au calme et à la retenue"RTL Infos - Belgique

(Belga) Le président français tient mercredi à la mi-journée un Conseil de Défense, à la suite de l'attaque commise mardi soir sur le marché de Noël de Strasbourg, a indiqué lors d'un point presse Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. Emmanuel Macron appelle par ailleurs les responsables politiques "au calme et à la retenue".

"Le sens de l'intérêt général devrait amener chaque responsable politique au calme et à la retenue", a indiqué Benjamin Griveaux. "L'ordre public doit prévaloir, en tout lieu et toute circonstance", a-t-il ajouté. Le procureur de la République de Paris s'est exprimé plus tôt mercredi, indiquant qu'en raison du "lieu ciblé, du mode opératoire, de son profil et des témoignages recueillis auprès ceux qui l'ont entendu crier 'Allah Akbar', la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie des faits mardi soir". (Belga)

Un temps sec et froid jusqu'au week-endRTL Infos - Belgique

(Belga) Le temps sera sec et le ciel ponctué localement de larges éclaircies ce mercredi après-midi, annonce l'Institut royal météorologique (IRM). De faibles gelées sont à prévoir sur tout le territoire en soirée et le froid s'installera progressivement jusqu'au week-end.

La moitié ouest du pays profitera de larges éclaircies mercredi après-midi, tandis que des champs de nuages bas pourront parfois persister sur l'est et le nord-est du territoire. Les maxima seront compris entre 0 et 5°C. La nuit, le mercure tombera à -4°C en Ardenne et se stabilisera à 0°C à la mer. À l'image du mercredi, la journée de jeudi sera sèche mais froide, sous un ciel peu nuageux. Les gelées seront répandues en matinée et les maxima ne dépasseront pas les 3°C. Les minima passeront sous la barre du zéro degré avec -8°C en Ardenne et -2°C à la Côte. Vendredi aussi, le temps sera sec et le ciel dégagé sur de nombreuses régions. Le froid persistera avec un maximum de 2°C dans le centre du pays. Des nuages élevés envahiront ensuite le territoire à partir de l'ouest au cours du samedi. La pluie reviendra progressivement arroser le pays dans la nuit de samedi à dimanche. (Belga)

Les services de sécurité allemands également à la recherche du frère du suspectRTL Infos - Belgique

(Belga) Les services de sécurité allemands sont également à la recherche de Sami C., le frère de l'auteur présumé de la fusillade à Strasbourg mardi soir, indique mercredi le journal Tagesspiegel. Les deux hommes vivent à Strasbourg, selon le quotidien.

Les frères sont considérés comme radicalisés et appartiendraient au milieu islamique de Strasbourg, précise un haut responsable de la sécurité au journal. L'auteur présumé de l'attaque a séjourné derrière les barreaux en Allemagne de janvier 2016 à février 2017 pour cambriolages. En février 2017, Chérif C. a été transféré en France, où il a été considéré par les autorités comme une menace terroriste, ce qui n'était pas le cas en Allemagne, selon le Tagesspiegel. La vengeance pourrait être un mobile de l'attaque commise sur le marché de Noël de Strasbourg, estiment des sources de la sécurité. Chérif C. a ainsi pu réagir de manière impulsive après que la police a tenté de l'arrêter mardi matin. (Belga)

La 5G arrive en Belgique mais où?RTL Infos - Belgique

Orange Belgium a choisi quelle sera la première ville en Belgique où l'opérateur télécom déploiera la 5G, le réseau mobile de cinquième génération. Et ce sera Bruxelles. C'est ce qu'a annoncé mercredi son administrateur délégué Michael Trabbia, en marge de l'événement Hello Show à Paris, où Orange a présenté plusieurs nouveautés pour le groupe. Cela se fera dès l'année prochaine avant une probable commercialisation de cette technologie en 2020.


La Belgique fera partie des premiers pays européens où sera déployée la 5G aux côtés de la France, se félicite le groupe Orange. Cette décision a été rendue possible grâce au protocole d'accord conclu entre le gouvernement bruxellois et les opérateurs de téléphonie mobile afin de permettre le développement de ce réseau mobile du futur dans la capitale. Il a ensuite été décidé de revoir les normes d'émissions à la hausse, pour passer à 14,5 volts par mètre, contre 6 volts par mètre actuellement. Sans cela, le déploiement de la 5G aurait été impossible à Bruxelles et il aurait fallu choisir une autre ville, n'ont cessé de marteler les opérateurs jusque là. Orange a à présent choisi d'y développer en premier sa technologie. L'opérateur doit désormais entrer dans une phase de sélection des fournisseurs et de préparation de permis. Le déploiement se fera courant 2019, avant une commercialisation l'année suivante.

Au Premier ministre de choisir s'il est encore guidé par la N-VA, avertit le cdHRTL Infos - Belgique

(Belga) Le cdH a formulé mercredi une série de propositions au Premier ministre, Charles Michel. Les centristes attendent du chef du gouvernement qu'il fasse un choix clair entre son ex-partenaire de coalition et un projet qui, selon eux, permettrait de restaurer la confiance des citoyens.

"C'est le choix que doit faire le Premier ministre: veut-il maintenir un programme en étant téléguidé par la N-VA depuis le parlement? Ou veut-il des mesures positives, concrètes, plus justes socialement, plus ambitieuses face à certains défis comme celui du climat? " a souligné la cheffe de groupe, Catherine Fonck. Les propositions du cdH visent aussi bien le coût de l'énergie, que la mobilité, les pensions ou les aménagements de fin de carrière. Même s'il ne reste que quelques mois d'ici la fin de la législature, les centristes estiment qu'ils peuvent être mis à profit pour "faire des avancées très concrètes pour les citoyens". La Chambre procédera dans l'après-midi à un "échange de vues sur les conséquences de la modification de la composition du gouvernement", au cours duquel le Premier ministre répondra aux questions des députés, suivi d'un deuxième échange de vues sur la position du gouvernement en matière de climat. M. Michel achèvera son (premier) tour de consultations avec le président de DéFI, Olivier Maingain, à l'issue de la séance plénière. (Belga)

Odoo, le petit poucet wallon aux ambitions de géant, recrute sans cesse: ses concurrents s’appellent Microsoft, SAP ou OracleRTL Infos - Belgique

L’entreprise en pleine expansion se situe dans une ancienne fermée rénovée à Grand-Rosière-Hottomont. A sa tête, on retrouve son fondateur, Fabien Pinckaers. Il était encore aux études, quand il a commencé à développer le produit qui fait aujourd’hui le succès de sa société : un logiciel informatique de gestion d’entreprises.

En 13 ans d’existence, le chiffre d’affaires d’Odoo est passé de 74 000 euros… à 38 millions d’euros. "Odoo, c’est un petit poucet contre les géants. C’est-à-dire que nos concurrents, c’est Microsoft, SAP, Oracle… Quand on regarde notre parcours, on est content parce qu’on a déjà fait quelque chose mais il ne faut pas oublier qu’on a aujourd’hui moins de 0,1 % de part de marché. Ce qui est très important ce n’est pas ce qu’on a fait mais ce qu’on va faire demain", souligne Fabien Pinckaers, le fondateur et administrateur délégué d’Odoo.


38 millions d'euros de chiffre d'affaires

Pas question pour celui-ci de se contenter des 4 millions d’utilisateurs que compte désormais son logiciel. Sa recette pour croître : miser sur des développeurs performants et sur un produit facile à manipuler.

"Le marché de la gestion d’entreprise va commencer à se consolider. Tous les différents acteurs vont se racheter l’un l’autre et à la fin il ne va en rester que deux ou trois. L’avenir, c’est qu’on soit parmi ses deux ou trois et on est très bien positionné pour l’être", estime Fabien Pinckaers.

Les travailleurs ont à leur disposition une trottinette pour rejoindre un deuxième site… installé 800 m plus loin. L’entreprise brabançonne emploie en ce moment 580 personnes à travers le monde, dont 270 en Belgique. Elle recrute sans cesse. Et c’est un défi quotidien pour sa responsable des ressources humaines.


200 travailleurs supplémentaires

"On a un objectif de recruter 200 personnes supplémentaires. Donc on va devoir un petit peu ouvrir le recrutement. A mon avis, on va aller beaucoup en France, sûrement au Luxembourg aussi. On va aller un petit peu partout pour essayer d’attirer plus de talents chez nous", explique Emy Gilson, la responsable des ressources humaines d’Odoo

Odoo vient d’ouvrir un bureau à Dubaï. En Belgique, la société commence à se sentir à l’étroit. Elle inaugurera un nouveau bâtiment dans un an et demi.

Les policiers mèneront des actions jeudi et vendredi: ils veulent sensibiliser aux "attaques" contre leur statut ou leur pensionRTL Infos - Belgique

Les syndicats policiers ont activé un préavis de grève la semaine dernière pour les 13 et 14 décembre. Les actions prendront la forme de rassemblements "auprès des entités policières comptant parmi les plus importantes du pays", indique la CSC Police mercredi.

Le personnel de la police intégrée (polices fédérale et locales) qui ne sera pas réquisitionné est appelé à se rassembler devant les commissariats centraux de Charleroi et de Liège, ainsi que devant la police fédérale à Bruxelles, explique la CSC Police. Les actions débuteront à 06h30 jeudi et se poursuivront vendredi. L'appel est issu du front commun syndical, composé de la CSC, de la CGSP et du SNPS. Le préavis de grève a été activé le 7 décembre dernier, les syndicats se plaignant depuis un certain temps des "attaques" contre le statut de policier ou envers leur pension. Ils dénoncent en outre le manque de personnel et la violence à l'égard de la police. Une rencontre est prévue ce mercredi à 11h00 avec le nouveau ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem. "Mais des actions auront lieu quoi qu'il ressorte de la réunion", a prévenu Raoul Moulin, secrétaire permanent au sein de la CSC Police. (Belga)

 

 

Suivez EN DIRECT les débats à la Chambre: le PS réclame un gouvernement en affaires courantes jusqu'aux électionsRTL Infos - Belgique

Charles Michel a repris ses consultations avec les chefs de groupe parlementaires de chaque parti. Il a commencé sa rencontre avec Catherine Fonck, cheffe de groupe du parti d'opposition cdH. Le Premier ministre est toujours à la recherche d’une coopération constructive avec le parlement. Cet après-midi, la politique future de son gouvernement fait l'objet de débat à la Chambre. Vous pouvez regarder ces débats en direct au bas de cette page.


PTB: "Ce serait vraiment de la manipulation d'opinion publique"

Nos reporters Loïc Parmentier et Pascal Noriega ont interrogé Raoul Hedebouw, député PTB (extrême gauche), juste avant qu'il n'entre dans l'hémicycle: "La première chose, c'est que le Premier ministre doit venir demander un vote de confiance. Il ne manquerait plus que ça. Il y a un parti qui part du gouvernement, c'est évident qu'il faut redemander un vote de confiance. Donc j'espère bien qu'il va venir le demander, de manière à ce que le PTB puisse voter contre. Je crois que c'est ça qui va se passer dans les jours à venir. Si maintenant monsieur Michel veut passer en force, il aura la mobilisation sociale le vendredi, et il y a aura mardi prochain des dépôts de votes de méfiance, évidemment. Parce qu'on ne va pas laisser passer ça. Je crois qu'il est vraiment clair et net qu'on ne va pas laisser passer un gouvernement qui a changé et qui ne redemanderait pas la confiance. Ce serait vraiment de la manipulation d'opinion publique".




Le PS demande un gouvernement en affaires courantes jusqu'aux élections de mai

En séance plénière, le chef de file du PS, Ahmed Laaouej, a pris la parole peu avant 15H pour demander à Charles Michel de placer son gouvernement en affaires courantes (c'est-à-dire exercer le pouvoir avec des compétences limitées).


Voici une partie de son intervention retranscrite:

"On pourrait comprendre que vous ne veniez pas cherche la confiance, comment vous faire confiance? Nous entendons encore, et ils résonnent toujours dans cette enceinte, vos faux engagements: jamais avec la N-VA, jamais de saut d'index, pas touche à l'âge légal de la retraite, pas d'augmentation de la TVA sur l'électricité. Vous comprendre que rien ne justifie aujourd'hui qu'on abandonne une élémentaire prudence quant à la portée de vos déclarations ou de vos démarches. Et de la prudence à la méfiance, il n'y a qu'un pas. Qu'avez-vous négocié avec la N-VA pour qu'elle soutienne votre budget? Pour qu'elle soutienne vos politiques de droite? Pour qu'elle n'oblige pas ce gouvernement à tomber? Je pose la question à cette assemblée: qu'a obtenu la N-VA en échange de laisser monsieur Michel faire croire qu'il est le Premier ministre en exercice? Je pense que la réponse est simple: sans doute une liste d'articles de la constitution à réviser.

Si vous n'êtes pas capable d'arrêter votre théâtre, si vous n'êtes pas apte à vous libérer de l'emprise de la N-VA, si vous n'avez pas le courage d'assurer une politique de relance sociale, alors soyez cohérent: mettez-vous en affaires courantes. Solution dont personne ne se réjouira, mais c'est certainement la seule façon d'arrêter votre politique nocive pour la population. Nous préférons un gouvernement en affaires courantes jusqu'aux prochaines élections, que la poursuite de votre politique de droite. Un gouvernement en affaires courantes, c'est respecter la constitution, respecter le jeu démocratique. Les affaires courantes, c'est très certainement moins chaotique que les déchirures sociales que vous avez imposées depuis quatre ans à la population".


Le cdH a présenté ses propositions à Charles Michel

Catherine Fonck, la cheffe de groupe cdH à la Chambre, a pu présenter au Premier ministre les priorités des humanistes: une série de propositions en matière de climat, énergie, mobilité, santé et pensions. "Ces propositions ont été écoutées par le Premier ministre. Maintenant, c’est son choix : est-ce que le Premier veut maintenir un programme en étant téléguidé par la N-VA depuis le parlement ? Ou au contraire est-ce qu’il veut surtout restaurer la confiance pour l’ensemble des Belges et avancer avec des propositions concrètes et positives qui permettent d’être socialement plus juste ?", a indiqué Catherine Fonck, au micro de Loïc Parmentier.  

Après la séance plénière à la Chambre vers 14h15, Charles Michel rencontrera donc Olivier Maingain, le président de Défi. 

LE DIRECT DES DÉBATS À LA CHAMBRE:

Voici les termes les plus recherchés par les Belges cette année sur GoogleRTL Infos - Belgique

Nos recherches sur Google sont le miroir de ce qui intéresse vraiment les Belges. En 2018, année de Coupe de Monde, le football est en tête, aux côtés des élections ou encore de la mort du célèbre DJ Avicii.

Attardons-nous sur le top 3. Derrière l'inévitable "Coupe du Monde 2018", N.1 cette année, on trouve "Hds", qui n'est autre qu'un site illégal de streaming (diffusion de séries et de films). Attention, il y a de fortes chances que vous infestiez votre appareil en utilisant ou en cherchant de telles plateformes.

Visiblement, les Belges ne connaissent pas les raccourcis et préfèrent taper "Facebook connexion" sur Google… Cette recherche ferme le podium.

On constate également que Theo Francken a fait beaucoup parler de lui: il occupe donc la première place d'un des classements, suivi par Maggie De Block et le Premier Ministre Charles Michel.

Amusez-vous à parcourir les Top publiés par Google pour mieux comprendre l'intérêt des Belges. Il y a de belles surprises. Vous remarquerez que ce sont les résultats belges qui sont pris en compte, donc il y a souvent des personnalités ou des évènements flamands que vous ne connaissez certainement pas.

• Top 10 des recherches les plus populaires en Belgique

  1. Coupe du monde  2018
  2. Hds
  3. Facebook connexion
  4. Match coupe du monde
  5. Avicii
  6. Elections 2018
  7. Tour de France 2018
  8. Vlaanderen kiest
  9. Calendrier de la coupe du monde
  10. VRT NWS

• Comment…?

  1. Comment voter?
  2. Comment faire du slime?
  3. Comment voter en belgique?
  4. Comment faire des selfies avec Dorian Rossini?
  5. Comment perdre du poids?
  6. Comment voter aux communales?
  7. Comment faire des crêpes?
  8. Comment savoir si on est enceinte?
  9. Comment maigrir?
  10. Comment gagner de l'argent?

• Les recherches les plus populaires sur les célébrités Belges en 2018

  1. Maurane
  2. Bo van Spilbeeck
  3. Boris Van Severen
  4. Lies Lefever
  5. Dries Van Langenhove
  6. Michael Goolaerts
  7. Eric Geboers
  8. Stéphane Pauwels
  9. Nina Derwael
  10. Julie Colpaert 

• Les recherches les plus populaires sur les célébrités internationales 2018

  1. Avicii
  2. France Gall
  3. Meghan Markle
  4. XXXtentacion
  5. Mac Miller
  6. Charles Aznavour
  7. Stan Lee
  8. Stephen Hawking
  9. Sylvester Stallone
  10. Demi Lovato

• Les recherches les plus populaires sur les Diables Rouges

  1. Eden Hazard
  2. Thibaut Courtois
  3. Kevin De Bruyne
  4. Nacer Chadli
  5. Dedryck Boyata
  6. Radja Nainggolan
  7. Adnan Januzaj
  8. Thomas Meunier
  9. Michy Batshuayi
  10. Vincent Kompany

• Les recherches les plus populaires sur les équipes de foot de première division

  1. RSC Anderlecht
  2. Club de Bruges
  3. Standard de Liège
  4. Racing Genk
  5. AA Gent
  6. Antwerp
  7. Cercle de Bruges
  8. Ostende
  9. Charleroi
  10. Zulte-Waregem
  11. Saint-Trond
  12. Lokeren
  13. Waasland-Beveren
  14. Courtrai
  15. Eupen
  16. Mouscron

• Les événements sportifs les plus populaires en Belgique

  1. Coupe du monde 2018
  2. Tour de France 2018
  3. Wimbledon 2018
  4. Australian open 2018
  5. US open 2018
  6. Giro 2018
  7. Champions League 2018
  8. Nations league
  9. Omloop Het Nieuwsblad 2018
  10. Roland Garros 2018

• Les membres de la famille royale qui ont le plus intéressés

  1. Le Roi Philippe
  2. La Reine Mathilde
  3. Le Roi Albert II
  4. Le Prince Laurent
  5. La Reine Paola
  6. La Princesse Astrid
  7. La Princesse Claire
  8. Le Prince Lorenz
  9. La Princesse Maria Laura
  10. La Princesse Luisa Maria

• Les ministres du gouvernement fédéral qui ont le plus intéressés

  1. Theo Francken
  2. Maggie De Block
  3. Charles Michel
  4. Kris Peeters
  5. Zuhal Demir
  6. Jan Jambon
  7. Koen Geens
  8. Alexander De Croo
  9. Didier Reynders
  10. Marie Christine Marghem

• Les ministres du gouvernement bruxellois qui ont le plus intéressés

  1. Pascal Smet
  2. Céline Fremault
  3. Guy Vanhengel
  4. Rudi Vervoort
  5. Didier Gosuin

• Les films les plus populaires en Belgique

  1. Black Panther
  2. Venom
  3. Bohemian Rhapsody
  4. Red Sparrow
  5. The Nun
  6. A Star Is Born
  7. Patser
  8. Deadpool 2
  9. Jurassic World
  10. Avengers: Infinity War

• Les jeux les plus populaires en Belgique

  1. Fortnite
  2. Woord Snack
  3. FIFA 19
  4. Red Dead Redemption 2
  5. Far Cry 5
  6. Fallout 76

• Les événements / manifestations / festivals de musique les plus populaires en Belgique

  1. Elections 2018
  2. Eurovision 2018
  3. Tomorrowland 2018
  4. Ramadan 2018
  5. Batibouw 2018
  6. Fête des pères 2018
  7. Salon de l’Auto 2018
  8. Fête des mères 2018
  9. Black Friday 2018
  10. Festival des lumières à Gent
Des routes rendues glissantes mercredi matin, prévient l'IRMRTL Infos - Belgique

(Belga) La brume et le brouillard givrant qui enveloppent le pays ce mercredi matin pourront rendre les routes glissantes, prévient l'Institut royal météorologique (IRM), qui a émis un avertissement jaune pour le début de matinée.

L'ensemble du territoire est concerné par cette alerte, à l'exception du littoral et de la province de Flandre occidentale. De plus, "la formation de brumes et de brouillard givrants pourra limiter la visibilité", complète l'IRM. L'avertissement vaut pour ce mercredi matin de 7h00 à 10h30. (Belga)

Attentat de Strasbourg: flot de messages sur Facebook voyant un complot contre les gilets jaunesRTL Infos - Belgique

L'attaque de Strasbourg qui a fait trois morts et de nombreux blessés graves intervient en pleine crise des gilets jaunes en France. Mardi soir, dès les minutes et heures qui ont suivi la fusillade dans les rues du chef-lieu de l'Alsace, de nombreuses personnes développaient des théories complotistes sur Facebook, notamment une page annonçant un "Acte V" des manifestations samedi, épinglait l'AFP (Agence France Presse). Notre propre page Facebook RTLinfo n'a pas été épargnée par le phénomène. Ces gens estiment que cette attaque constitue l'oeuvre du gouvernement français pour contrer le mouvement des gilets jaunes. Ces individus évoquent une "manipulation" de l'Etat ou "un soi-disant attentat".

D'autres personnes reliaient l'attaque à l'approbation par la France du Pacte de Migrations des Nations-Unies survenue en début de semaine à Marrakech... "Ça arrivera aussi en Belgique avec le fameux pacte qu'ont signé ces collabos de ministres belges", écrivait notamment Lionel C. "Bizarre, juste quelques jours après le pacte de Marrakech", mentionnait pour sa part Frank G.

Et bien entendu, comme à l'accoutumée, d'autres encore profitaient de l'événement pour exposer leur racisme, pointant du doigt la communauté musulmane ou arabe.

Considérant qu'il s'agit de désinformation (fake news) ou d'incitation à la haine, particulièrement nauséabonde alors que des personnes sont décédées, le service modération de RTLinfo supprime ces messages et bannit les auteurs de la page Facebook RTLinfo, non sans se faire taxer lui-même de participant au complot.

Malheureusement, Facebook ne permet de filtrer les commentaires en amont. Les commentaires sont publiés et c'est seulement après que notre service de modération peut aller masquer ceux qui se montrent irrespectueux. Le nombre de commentaires est tel qu'il ne nous pas possible de tous les passer en revue. Chaque internaute peut cependant jouer son rôle et signaler lui-même à Facebook les messages qu'ils jugent indésirables.

 

Brouillard givrant ce mercredi avant le ballet des nuages et éclairciesRTL Infos - Belgique

(Belga) La matinée de ce mercredi débutera dans la brume, tandis que du brouillard givrant et des nuages bas seront également possibles par endroits. Au cours de la journée, nuages et éclaircies alterneront sous un temps généralement sec. Les maxima oscilleront entre 0°C dans les Hautes Fagnes et 6°C à la Côte.

De larges éclaircies s'installeront ensuite ce soir et cette nuit. Un risque de brume et de brouillard givrant n'est pas à exclure localement. Le mercure descendra de quatre degrés sous zéro en Hautes Fagnes et se stabilisera à 0°C au littoral. Le vent sera faible à modéré de secteur est. Le froid s'installera peu à peu le restant de la semaine, avec des maxima qui chuteront progressivement pour ne plus guère dépasser 1°C et 3°C dans le centre du pays. Le week-end marquera le retour de la douceur mais aussi des précipitations. (Belga)

Circulation des trams perturbée dans la capitale suite à une intervention de secoursRTL Infos - Belgique

(Belga) Des trams étaient remplacés par des bus entre les arrêts Louise et Verboekhoven et Meiser et Liedts à Bruxelles mardi soir, en raison d'une intervention des services de secours.

La STIB a indiqué que les trams 92 et 93 étaient remplacés par des T-bus entre les arrêts Louise et Verboekhoven. Les trams 25 et 62 sont aussi remplacés entre les arrêts Liedts et Meiser. Des trams étaient immobilisés à Schaerbeek dans la soirée et les pompiers à pieds d'oeuvre, a constaté Belga vers 23h00. (Belga)

Brésil: un homme tue 4 personnes dans une cathédrale avant de se suiciderRTL Infos - Belgique

(Belga) Un homme a ouvert le feu mardi dans la cathédrale de Campinas, une ville située près de São Paulo, dans le sud-est du Brésil, tuant quatre personnes avant de se suicider, ont rapporté les autorités locales.

Le tireur, qui a fait usage de deux armes, dont un pistolet de calibre 38, a également blessé trois autres personnes. "Un homme a tiré de façon aléatoire sur les personnes qui se trouvaient sur les lieux, jusqu'à l'intervention des policiers militaires, qui ont fait feu sur lui, avant qu'il ne se donne la mort", a indiqué le secrétariat à la Sécurité de Sao Paulo. "En plus du tireur, quatre personnes sont mortes et quatre ont été blessés", a ajouté le texte. Les images de la télévision Globonews ont montré le cadavre du tireur à l'intérieur de la cathédrale, vêtu d'un jeans et d'un t-shirt bleu, un pistolet à la main et un autre à la ceinture. D'après le site d'informations G1, l'homme a fait irruption dans le lieu de culte vers 13h00 (16h00 HB), en pleine messe. Après avoir tiré une vingtaine de fois en direction des fidèles, il s'est tué devant l'autel. "La cathédrale reste fermée le temps de l'enquête de la police (...) Nous comptons sur vos prières en ce moment de profonde douleur", a indiqué le diocèse de São Paulo sur Facebook. "La plupart des victimes sont des personnes âgées, il a tiré sur toutes ces personnes innocentes. C'est une grande tragédie", a affirmé un policier au micro de Globonews. Le Brésil est un des pays les plus violents au monde, avec un nombre record de 63.880 homicides en 2017, soit 30,8 homicides pour 100.000 habitants. Une moyenne trois fois supérieure aux 10 pour 100.000 considérés par l'ONU comme le seuil de violence endémique. D'après l'ONG Forum de sécurité publique, 70% de ces homicides ont été commis par arme à feu. Le président élu d'extrême droite Jair Bolsonaro, dont l'investiture aura lieu le 1er janvier, a obtenu 55% des suffrages fin octobre en proposant entre autres de libéraliser le port d'armes, très restreint selon la législation actuelle. (Belga)

Pour le PS bruxellois, ce ne sera jamais avec la N-VA, dit Rudi VervoortRTL Infos - Belgique

(Belga) "Pour le PS, à Bruxelles, ce ne sera jamais avec la N-VA", a affirmé mardi soir le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, devant une assemblée générale ouverte des militants socialistes organisée par la section PS de la Ville de Bruxelles. Plusieurs centaines de personnes ont pris part à ce rassemblement de mise en jambes en vue des échéances électorales de mai prochain. Outre M. Vervoort, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, et le chef de file des socialistes à la Chambre Ahmed Laaouej y ont pris la parole.

Avaient pris place aux premiers rangs des militants, notamment, la présidente de la Fédération bruxelloise du parti, Laurette Onkelinx, la secrétaire d'Etat bruxelloise, Fadila Laanan et l'échevine socialiste de la Ville, Faouzia Hariche, ainsi que quelques autres mandataires. Jugeant "profondément inacceptable", dans le débat politique actuel, "une forme de cynisme qui fait en sorte que l'humain devient, dans l'esprit de certains, une sorte de variable d'ajustement", M. Vervoort a voulu être clair. "J'entends parfois certains de mes camarades dire 'oh, la N-VA, on verra bien'... Non, pour nous, ici à Bruxelles, c'est clair, ce ne sera jamais avec la N-VA", a-t-il martelé. Pour Rudi Vervoort, le principe de la solidarité doit se décliner dans chaque politique que le PS porte. Plus largement, boostés par la poussée dans ce sens par les résultats des dernières élections communales dans la capitale, les trois orateurs n'ont pas caché leur préférence pour un projet "le plus progressiste possible" après les élections régionale et fédérale de mai prochain. Ahmed Laaouej s'est montré très critique sur l'attitude du MR et, selon lui, les "accointances" de celui-ci avec l'extrême droite. Il s'en est pris au ministre des Affaires Etrangères et de la Défense, Didier Reynders, qu'il a jugé encore très proche de la N-VA, malgré la démission des membres de la formation nationaliste du gouvernement. (Belga)

Europe / Etats-Unis en athlétisme à Minsk en septembre 2019RTL Infos - Belgique

(Belga) Une sélection européenne se mesurera pour la première fois à une sélection américaine les 9 et 10 septembre de l'année prochaine à Minsk, en Biélorussie, a annoncé la fédération européenne d'athlétisme mardi.

Sur les deux journées de compétition auront lieu, outre toutes les distances jusqu'au 3.000m steeple, plusieurs concours, de sauts et de lancers. "Il y aura également des relais mixtes, puisque le programme des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 comprend un relais 4x400m mixte", a annoncé Svein Arne Hansen, le président de la Fédération Européenne. "Ce sera un peu la Ryder Cup de l'athlétisme". Le rendez-vous est fixé trois semaines avant les Mondiaux à Doha qui débutent le 28 septembre. Chaque discipline verra 4 athlètes par continent. Le vainqueur de chaque épreuve individuelle recevra une prime de 7.000 euros. En août dernier, l'IAAF, la fédération internationale, avait organisé la Coupe Continentale à Ostrava avec Kevin Borlée retenu pour l'Europe sur 400m. Au classement final, l'Amérique s'était imposée avec 262 points devant l'Europe deuxième avec 233 points. L'Asie-Pacifique avait pris la 3e place (188 pts) et l'Afrique la 4e (142 pts).  Héritière de la Coupe du monde des nations, la Coupe continentale oppose tous les quatre ans quatre sélections d'athlètes répartis par "continent" (Europe, Amériques, Afrique et Asie-Pacifique), qui engagent chacun deux athlètes par épreuve. (Belga)