[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


25/05/2018 - ACTUALITES GENERALES : 10 sources

1 - 7sur7, à la Une
2 - Google Actualités Belgique
3 - La Libre, la Une
4 - Lavenir.net - A la Une
5 - Le Soir, Fil Info
6 - Le Soir, la Une
7 - Le Vif, la Une
8 - RTBF, à la Une
9 - RTL Info à la Une
10 - Sud Presse, Fil Info


ACTUALITES GENERALES (1) : Le Soir, Fil Info

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Poutine laisse entendre qu’il pourrait rester aux manettes après son mandatLe Soir, Fil Info
Son quatrième mandat s’achèvera en 2024.
Dumoulin après l’exploit de Froome au Tour d’Italie: «C’était vraiment une étape folle»Le Soir, Fil Info
Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) a reconnu la supériorité de Chris Froome lors de la 19e étape du Tour d’Italie vendredi.
Montréal et Bruxelles inaugurent une œuvre d’art sur l’exil dans le métro bruxelloisLe Soir, Fil Info
L’œuvre est constituée de différentes parties d’un noyau de forage congolais.
Rappel d’une confiture d’abricots bio vendue chez CarrefourLe Soir, Fil Info
Il y a un risque de présence de morceaux de verre dans le produit.
La lettre ouverte d’Adrien Rabiot après son refus d’être suppléant: «Le choix du sélectionneur ne répond à aucune logique sportive»Le Soir, Fil Info
Le milieu de terrain de l’Equipe de France s’est exprimé, ce vendredi, dans une lettre ouverte, quant à son refus de figurer comme la liste des suppléants en vue de la Coupe du Monde 2018.
Greenpeace «vend» des bocaux d’air pur à la gare d’Anvers CentralLe Soir, Fil Info
L’organisation environnementale veut à nouveau attirer l’attention des autorités communales sur la problématique de la pollution et la mauvaise qualité de l’air à Anvers.
Froome après son coup de force au Tour d’Italie: «Je savais que je devais faire quelque chose de spécial»Le Soir, Fil Info
Grâce à un solo de 80 kilomètres, Chris Froome est devenu vendredi le nouveau leader du Tour d’Italie au terme de la 19e étape.
Décès de Mawda: la date des funérailles n’est pas encore fixée, rectifient les avocatsLe Soir, Fil Info
La fillette devrait être inhumée au cimetière multiconfessionnel de Schaerbeek.
WTA Nuremberg: Kirsten Flipkens éliminée aux portes de la finaleLe Soir, Fil Info
Kirsten Flipkens n’a pas réussi à se qualifier pour la finale du tournoi de tennis sur terre battue de Nuremberg, en Allemagne, vendredi.
Roland-Garros: Ysaline Bonaventure échoue au dernier tour des qualificationsLe Soir, Fil Info
La joueuse belge s’est inclinée au dernier tour des qualifications pour le tableau final féminin de Roland-Garros

ACTUALITES GENERALES (2) : Flux supprimé, momentanément inaccessible ou pas d'infos récentes - cliquer ici pour vérifier.

ACTUALITES GENERALES (3) : La Libre, la Une

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
L'affaire Weinstein ou quand l'argent et la notoriété permettent d'étouffer le scandaleLa Libre, la Une
En poursuivant le puissant producteur de cinéma Harvey Weinstein, la justice américaine semble confirmer que nul n'échappe à la loi aux Etats-Unis. Reste que la richesse et la célébrité, en particulier dans les affaires sexuelles, permettent ...
Melexis devrait faire son entrée au Bel 20La Libre, la Une
Fin du suspense et des spéculations: l’action Melexis devrait bien entrer au sein du Bel 20 le mois prochain. Il raffle la palme à WDP et Argenx. c'est ce qu'annonce le journal L'Echo. Melexis est spécialisé dans la conception et la ...
Un Britannique décide de saboter le parachute de sa femmeLa Libre, la Une
Un sergent de l'armée britannique a été reconnu coupable jeudi d'avoir tenté d'assassiner sa femme à deux reprises, en sabotant son parachute et en provoquant une fuite de gaz chez eux. Le trentenaire voulait éliminer sa femme de 42 ans pour ...
Italie: Giuseppe Conte peine à former son équipe gouvernementale antisystèmeLa Libre, la Une
Giuseppe Conte, chargé de former le gouvernement italien, peinait vendredi pour boucler la composition de son équipe, qui semblait bloquer sur le titulaire des Finances au milieu d'âpres négociations au sein de l'alliance entre antisystème et extrême droite.
L’Etat va-t-il passer à côté d’un pactole ?La Libre, la Une
Le gouvernement pourrait passer à côté de centaines de millions d’euros à cause des réductions de capital anticipées. (...)
AkroPercu, les férus déjantés des percussionsLa Libre, la Une
Dans la grande salle de la Royale Philharmonie de Saint-Symphorien (Mons), bordée par une chaussée fréquentée, mais ceinte d’un grand champ aux coquelicots épars, Max Charue, Antoine Dandoy, Julien Mairesse et Adélaïde Wlomainck montent, malgré la ...
L’influence saoudienne se fait de plus en plus sentir à BagdadLa Libre, la Une
Riyad entend contrer la mainmise que Téhéran exerce depuis une quinzaine d’années. (...)
Xavier Niel: "Lancer des écoles de codage est un moyen intelligent d'aider les gens"La Libre, la Une
Xavier Niel, entrepreneur et investisseur français fortuné, était à Bruxelles ce vendredi pour inaugurer une nouvelle école de codage (Ecole 19). Il a accordé une interview à "La Libre".
La fontaine Anspach, vidée et remplie chaque jour à Bruxelles: "Un gaspillage flagrant ...La Libre, la Une
Le rituel est le même chaque matin, depuis mardi, l'eau de la fontaine est aspirée afin d'effectuer les travaux de remplacement de la pompe. La découverte est étonnante, c'est Marie Nagy, conseillère communale DéFI à la ville de Bruxelles, qui la ...
Edito : Mawda et l’honneur perdu de Bart De WeverLa Libre, la Une
Un édito de Francis Van de Woestyne Il y a des jours, des heures, des moments, des époques où l’on ne peut plus se taire, sous peine d’être complice des pires dérives, celles qui conduisent insidieusement nos démocraties à perdre l’humanité ...
Synatom balaie les craintes de Marghem sur les provisions nucléairesLa Libre, la Une
La semaine passée, la ministre de l’Energie, Marie-Christine Marghem (MR), a envoyé une lettre à Synatom, la filiale d’Electrabel chargée de financer le démantèlement des centrales nucléaires et la gestion du combustible irradié. La ministre ...
Pourquoi Rafael Nadal fonce vers la 'Undecima' à Roland GarrosLa Libre, la Une
Numéro un mondial et favori à la Porte d’Auteuil depuis 15 ans, l’Espagnol repart avec plusieurs jeux d’avance sur ses rivaux.
Inauguration de "19", l'école des métiers du numérique, en compagnie du ...La Libre, la Une
Xavier Niel, le fondateur de l'entreprise télécoms Free, a inauguré vendredi "19", une nouvelle école axée sur les métiers du numérique qui ouvre ses portes à Uccle. L'établissement, gratuit, est une filiale de "42", une institution mise sur pied ...
Les dépenses astronomiques pour la campagne de Marine Le PenLa Libre, la Une
La candidate du Front national est, de loin, la plus dépensière par rapport aux candidats.
Ce geste tendre (et non protocolaire) de Meghan à HarryLa Libre, la Une
A l'occasion de leur première sortie officielle après leur mariage, Meghan Markle n'a pas pu retenir une marque d'affection à l'égard de son mari.
Métiers pénibles: le gouvernement n'a encore pris aucune décisionLa Libre, la Une
Le gouvernement n'a pas pris de décision sur une liste des fonctions pénibles à ce stade du dossier, a indiqué vendredi le Premier ministre, Charles Michel, à propos de la réforme des pensions.
La lutte contre les passeurs de migrants : une priorité pour Jan Jambon, un cirque pour les ...La Libre, la Une
Un policier de la route témoigne. Il décrit une situation à peine croyable.
Le diesel jusqu’à six fois plus taxé que l’essence à BruxellesLa Libre, la Une
Le ministre bruxellois du Budget et des Finances, Guy Vanhengel (Open VLD) devrait pouvoir passer à la vitesse supérieure. Le très attendu rapport - définitif - des experts chargés de concevoir et de proposer une réforme de la fiscalité automobile ...
Un adolescent sur cinq a des pratiques sexuelles violentesLa Libre, la Une
Une étude de l’université de Liège donne des chiffres interpellant sur la consommation de porno sur le Web chez les jeunes.
David Bowie : sa "très belle histoire" d’amour avec un présentateur français ...La Libre, la Une
La speakerine française Danièle Gilbert lâche une bombe dans son autobiographie.

ACTUALITES GENERALES (4) : Flux supprimé, momentanément inaccessible ou pas d'infos récentes - cliquer ici pour vérifier.

ACTUALITES GENERALES (5) : Le Vif, la Une

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Macron veut ancrer la Russie de Poutine en EuropeLe Vif, la Une
Le président français Emmanuel Macron a tendu vendredi la main à la Russie pour l'"ancrer dans l'Europe" malgré les tensions actuelles, et tourner le dos à 25 ans d'"incompréhensions".
Trump affirme que le sommet avec Kim pourrait finalement avoir lieuLe Vif, la Une
Moins de 24 heures après avoir annulé sa rencontre très attendue avec Kim Jong Un, Donald Trump a affiché vendredi son optimisme sur les discussions avec la Corée du Nord, allant même jusqu'à évoquer le possible maintien du sommet du 12 juin à Singapour.
Italie: Conte peine à boucler son gouvernementLe Vif, la Une
Giuseppe Conte, chargé de former le gouvernement italien, peinait vendredi pour boucler la composition de son équipe, qui semblait bloquer sur le titulaire des Finances au milieu d'âpres négociations au sein de l'alliance entre antisystème et extrême droite.
"Tout n'est pas perdu" pour sauver l'accord nucléaire iranienLe Vif, la Une
Le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi que "tout n'est pas perdu" pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, estimant que Donald Trump restait ouvert aux négociations malgré son retrait.
Hollande met la Chine en garde sur la montée des populismes en EuropeLe Vif, la Une
L'ex-chef de l'Etat français François Hollande, reçu vendredi à Pékin par le président chinois Xi Jinping, a mis son interlocuteur en garde contre la montée des populismes en Europe, du fait du rôle considérable que joue la Chine dans la mondialisation économique.
La date des funérailles de Mawda n'est pas encore fixéeLe Vif, la Une
L'autopsie étant aujourd'hui terminée, les funérailles de Mawda, une fillette kurde de 2 ans tuée par balle à la suite d'une course-poursuite entre une camionnette de migrants et la police, devraient avoir lieu dans le courant de la semaine prochaine à Evere.
Réforme des pensions: Le gouvernement suivra scrupuleusement la procédure avant d'approuver la listeLe Vif, la Une
Le gouvernement n'a pas pris de décision sur une liste des fonctions pénibles à ce stade du dossier, a indiqué vendredi le Premier ministre, Charles Michel, à propos de la réforme des pensions. Il suivra la procédure qu'il s'est fixée et entend avancer en parallèle sur le secteur privé.
Corruption en Espagne: Rajoy assailli par l'opposition et ses alliésLe Vif, la Une
Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est retrouvé isolé vendredi, menacé par une motion de censure de l'opposition socialiste et lâché par ses alliés centristes de Ciudadanos, après la condamnation de son parti conservateur dans un méga-procès pour corruption.
Mohamed Abdeslam placé lundi sous bracelet électroniqueLe Vif, la Une
Mohamed Abdeslam, qui avait été placé en janvier dernier en détention préventive dans le cadre d'un vol à main armée sur des fonctionnaires de la commune de Molenbeek, a obtenu d'être placé sous bracelet électronique. L'information est divulguée vendredi par Sudpresse, et est confirmée par le parquet de Bruxelles ainsi que l'avocat du principal intéressé, Yannick De Vlaeminck.
L'Ecosse relance le débat sur l'indépendanceLe Vif, la Une
Les nationalistes écossais ont relancé vendredi leurs velléités d'indépendance en publiant un rapport sur les avantages économiques qu'apporterait la sortie de l'Écosse du Royaume-Uni.
Mort de Mawda : Francken s'est-il servi d'un dossier confidentiel ?Le Vif, la Une
Le président de la Ligue des droits de l'Homme Alexis Deswaef accuse, sur la base d'un "témoignage digne de foi", le cabinet du secrétaire d'Etat Theo Francken de s'être servi de l'Office des étrangers pour rendre public, à des fins politiques partisanes, le dossier de la famille de la petite Mawda, tuée par un policier à la suite d'une course-poursuite.
Le gouvernement approuve l'achat de deux nouvelles frégates attendues à partir de 2027Le Vif, la Une
Le conseil des ministres a donné vendredi son feu vert à l'achat de deux nouvelles frégates multirôles pour remplacer les deux bâtiments actuellement en service au sein de la composante marine de l'armée belge, des navires rachetés d'occasion aux Pays-Bas, un marché d'environ un milliard d'euros à mener en coopération avec La Haye, a annoncé le ministère de la Défense.
Trump salue la réaction "productive" de la Corée du NordLe Vif, la Une
Le président américain Donald Trump a salué vendredi la réaction "productive" et "chaleureuse" de la Corée du Nord qui s'est dite toujours prête au dialogue avec Washington malgré l'annulation du sommet très entre les deux dirigeants.
"En Italie, la catastrophe n'est pas assurée"Le Vif, la Une
Des six pays fondateurs de l'Union européenne, l'Italie est le premier à basculer dans le populisme de gouvernement, en vertu d'une tendance qui, venue de Hongrie et de Slovaquie, a déjà touché l'Autriche et se répand d'est en ouest. Le programme que le Mouvement 5 étoiles et la Ligue ont concocté pour diriger la Péninsule relève plus de l'addition de mesures démagogiques de campagne électorale que d'un projet structuré et réaliste.
Sommet annulé: une aubaine pour Pyongyang ou tactique de négociation américaine ?Le Vif, la Une
Avec l'annulation subite par Donald Trump de son sommet avec Kim Jong Un, le dirigeant nord-coréen semble avoir de meilleures cartes en main, insufflant une nouvelle vigueur à la relation avec Pékin et rapprochant les deux Corées, jugent des experts.
Cuba: décès d'une survivante du crash aérien, nouveau bilan de 112 mortsLe Vif, la Une
Une des trois Cubaines qui avaient initialement survécu à la catastrophe aérienne du 18 mai à La Havane est décédée vendredi à l'hôpital, ce qui porte à 112 morts le bilan de cet accident, a annoncé le ministère de la Santé.
Factchecker: "Les examinateurs plus tendres envers les derniers étudiants à passer"Le Vif, la Une
C'était ce qu'écrivait récemment le quotidien Het Laatste Nieuws. Mais est-ce exact ?
À Bruxelles, Fabian Maingain tirera une liste DéFI soucieuse d'incarner l'alternativeLe Vif, la Une
L'actuel chef du groupe DeFI au conseil communal de la Ville de Bruxelles, Fabian Maingain, tirera la liste de la formation amarante lors du scrutin du 14 octobre prochain, avec l'objectif de renforcer l'empreinte des Démocrates fédéralistes indépendants crédités de deux sièges en 2012 - quatre depuis les arrivées de Marie Nagy et Michaël François (ex-Ecolo) -, en obtenant six à huit sièges, a-t-il indiqué vendredi.
Seul un euro par an et par élève pour éduquer aux médias en Fédération Wallonie-BruxellesLe Vif, la Une
Le Conseil supérieur de l'éducation aux médias (CSEM) de la Fédération Wallonie-Bruxelles fête cette année ses 10 ans d'existence. Le décret qui l'a créé a en effet été adopté le 5 juin 2008. L'heure pour cet organisme de tirer un bilan: ses moyens sont clairement insuffisants pour promouvoir l'éducation aux médias de tous les francophones de Belgique.
Van Overtveldt se réjouit de la diminution de la detteLe Vif, la Une
Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt s'est réjoui vendredi que le rapport de la Cour des comptes sur l'ajustement budgétaire 2018 a mis en évidence la diminution de la dette.
Trop de chats ne sont pas encore enregistrés et stérilisés à BruxellesLe Vif, la Une
Seuls quelque 3.000 chats sont enregistrés et stérilisés sur les 160.000 que compte la Région bruxelloise. C'est pourquoi la secrétaire d'État régionale au Bien-Être animal Bianca Debaets (CD&V) lance vendredi une campagne de sensibilisation pour inciter les habitants de la capitale à enregistrer, identifier et stériliser leurs félins et ainsi lutter contre l'augmentation de la population des chats de gouttière.
Des militaires belges sur le sol syrien en 2016Le Vif, la Une
Le Service Général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS) est allé négocier en 2016 dans le nord de la Syrie avec des combattants kurdes au sujet d'une possible coopération militaire, indique vendredi la VRT alors que le ministre de la Défense Steven Vandeput a toujours assuré qu'aucun militaire belge n'avait été sur le terrain en Syrie.
Réforme des pensions: "Il n'y a pas de liste"Le Vif, la Une
C'est le gouvernement qui prend les décisions dans le dossier des fonctions pénibles, pas les syndicats, a affirmé vendredi matin le vice-premier ministre Open Vld Alexander De Croo à son arrivée au conseil des ministres. "A mes yeux, il n'y a pas de liste."
Ce que votre poignée de main dit de vousLe Vif, la Une
Le kinésithérapeute Davy Vancampfort (KU Leuven) et ses collègues ont examiné près d'un demi-million de personnes de plus de quarante ans pour déterminer s'il y avait un lien entre la force de leur poignée de main et leur santé mentale. Leurs résultats sont parus dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).
Deux ex-agents secrets français "retournés" au profit de la Chine ?Le Vif, la Une
Deux ex-agents secrets français ont été arrêtés et placés en détention, soupçonnés d'avoir été retournés par les services secrets chinois, une affaire d'une "extrême gravité" pour les autorités françaises qui restent évasives sur l'ampleur et la portée de l'éventuelle trahison.
MH17: les Pays-Bas et l'Australie tiennent la Russie "responsable"Le Vif, la Une
Les Pays-Bas et l'Australie tiennent la Russie responsable de la catastrophe du vol MH17 abattu par un missile au-dessus de l'Ukraine en 2014, a annoncé vendredi le gouvernement néerlandais, une déclaration qui pourrait ouvrir la voie à des poursuites judiciaires.
La Wallonie en surmortalité chroniqueLe Vif, la Une
Début mars, l'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique (Iweps) publiait un rapport sur l'évolution du taux de mortalité en Wallonie. Résultat ? Elle est en moyenne 19% plus élevée que dans le reste du pays.
Pour De Wever, dans le décès de Mawda, il faut "prendre en compte la responsabilité des parents"Le Vif, la Une
Les parents de Mawda, la fillette de deux ans tuée voici une semaine par balle alors qu'elle se trouvait dans une camionnette transportant des migrants kurdes, peuvent rester, pour l'instant, en Belgique. Mais pour Bart De Wever on ne doit pas perdre de vue la responsabilité des parents.
L'accès à l'avortement toujours très inégal dans le mondeLe Vif, la Une
L'avortement, qui fait l'objet cette semaine d'un référendum en Irlande et d'une procédure judiciaire en Corée du Sud, reste interdit dans une vingtaine de pays dans le monde. Ailleurs, les législations varient, avec parfois d'importantes restrictions.
Animal blessé, l'EI reste dangereuxLe Vif, la Une
Depuis les bases qu'il conserve dans le désert syrien, par ses filiales dans plusieurs pays ou en inspirant des partisans à passer à l'action isolément, le groupe état islamique (EI) reste une menace qu'il ne faut pas sous-estimer, assurent des experts.

ACTUALITES GENERALES (6) : RTL Info à la Une

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Poutine laisse entendre qu'il pourrait rester aux manettes après son mandatRTL Info à la Une

(Belga) Le président russe Vladimir Poutine a laissé planer le doute vendredi sur son avenir après son quatrième mandat, qui s'achève en 2024, laissant entendre qu'il pourrait redevenir Premier ministre comme il l'avait fait en 2008.

"Je m'en suis toujours tenu et je m'en tiens à la Constitution de la Russie. Dans la Constitution, il est écrit clairement: pas plus de deux mandats" consécutifs, a-t-il déclaré lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg alors qu'il était interrogé pour savoir s'il quitterait réellement le pouvoir après 2024. "Aujourd'hui, j'en suis à mon deuxième mandat", a-t-il ajouté avant de rappeler qu'en 2008, il avait abandonné son poste de président pour devenir Premier ministre avant de revenir au pouvoir quatre ans plus tard. "J'ai abandonné le poste de président parce que la Constitution n'autorisait pas à être élu une troisième fois. Voilà tout. Je suis prêt à m'en tenir à cette règle à l'avenir", a-t-il déclaré, laissant ainsi entendre qu'il pourrait appliquer la même méthode et redevenir Premier ministre. En 2008, après son deuxième mandat comme président, Vladimir Poutine avait confié le Kremlin à Dmitri Medvedev. Mais Vladimir Poutine, devenu Premier ministre, était resté le véritable homme fort du pays, s'exprimant sur tous les dossiers cruciaux et prenant les principales décisions, selon les observateurs. Interrogé en mars par un journaliste au soir de sa victoire à l'élection présidentielle sur un éventuel nouveau mandat en 2030, Vladimir Poutine avait semblé écarter une telle hypothèse: "Vous devez plaisanter! Qu'est-ce je dois faire? Rester ici jusqu'à mes 100 ans? Non". Le président russe, né le 7 octobre 1952, aura 71 ans en 2024, quand il achèvera son mandat. (Belga)

Quand le producteur vénéré à Hollywood devient "le porc": rappel de l'affaire Weinstein en 5 datesRTL Info à la Une

Depuis novembre, de nombreuses plaintes au civil ont été déposées contre le producteur et sa société The Weinstein Company, accusée d'avoir facilité son comportement de prédateur sexuel, mais l'inculpation de vendredi, pour un viol en 2013 et une fellation forcée en 2004, est la première contre l'ex-tout puissant producteur.


Le 5 octobre 2017, l'affaire éclate

Le New York Times publie une enquête avec de nombreux témoignages de harcèlement sexuel commis par Harvey Weinstein pendant près de trois décennies. Le journal révèle aussi qu'il a passé des accords à l'amiable prévoyant des dédommagements avec au moins huit femmes pour qu'elles gardent le silence sur leurs allégations.

Le producteur réagit à ces révélations en "s'excusant sincèrement" et annonce se mettre en congé de sa société. Son avocat précise qu'il "nie beaucoup de ces accusations."

Le conseil d'administration de la société qu'il détient avec son frère Bob Weinstein l'écarte trois jours plus tard.


Le 10 octobre 2017: premières accusations de viol

L'actrice italienne Asia Argento assure au magazine The New Yorker qu'il l'a violée en 1997, et deux autres femmes l'accusent d'agressions sexuelles. Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Rosanna Arquette et la Française Emma de Caunes disent à leur tour avoir subi un harcèlement sexuel de sa part.

"Toutes les accusations de relations sexuelles non consenties sont réfutées par M. Weinstein", affirme Sallie Hofmeister, sa porte-parole.

Quatre jours plus tard, il est exclu de l'Académie des arts et du cinéma, qui remet les Oscars. C'est à l'époque seulement la seconde fois, en 90 ans d'existence, que ce cénacle vote une telle sanction.

Au fil des jours, les témoignages de harcèlement ou d'agressions sexuelles se multiplient contre le producteur mais aussi contre d'autres célébrités de Hollywood, de la télévision ou de la mode, notamment sous les hashtags #MeToo, #moiaussi ou #balancetonporc en France. L'affaire lui vaut le surnom de "The Pig" (le porc, ndlr) dans la presse américaine.


Le 3 novembre 2017, un "vrai dossier" est ouvert à New York

Des enquêtes criminelles sont évoquées par les polices de Londres, New York et Los Angeles dès le 12 octobre. Le 20, la police de Los Angeles confirme enquêter sur le viol présumé d'une actrice dans un hôtel de la capitale du cinéma en février 2013, suffisamment récent pour ne pas risquer la prescription.

Le 3 novembre, alors que les victimes présumées atteignent la centaine, la police new-yorkaise annonce tenir un "vrai dossier" grâce à l'actrice Paz de la Huerta, qui affirme avoir été violée deux fois en 2010 par le producteur.

Quelques jours plus tard, le New Yorker révèle qu'Harvey Weinstein payait des gens, y compris d'anciens espions du service de renseignement israélien (Mossad), pour faire taire ou compromettre ses accusatrices. M. Weinstein recrute l'un des meilleurs avocats de New York, Benjamin Brafman.


Le 19 mars 2018: la pression monte pour inculper Weinstein

Le mouvement Time's Up, né dans la foulée du #MeToo pour défendre les victimes de harcèlement ou d'agressions sexuelles au travail, demande une enquête sur l'absence d'inculpation du producteur, accusant le procureur de Manhattan Cyrus Vance de traîner des pieds.

Quelques heures plus tard, le procureur de l'Etat de New York Eric Schneiderman annonce le lancement d'un examen "juste, complet et indépendant" sur l'enquête à Manhattan. M. Schneiderman a dû depuis démissionner, lui-même accusé par plusieurs femmes de violences sexuelles.


Le 25 mai 2018: inculpation pour viol et agression sexuelle

Plusieurs médias américains, citant des sources anonymes, ont annoncé le 24 mai que le producteur allait se livrer aux autorités new-yorkaises le lendemain en vue d'une probable inculpation.

Après une comparution éclair, il est effectivement inculpé vendredi pour un viol commis à New York en 2013, sur une femme dont l'identité n'a pas été révélée, et une fellation forcée également à New York en 2004, qui correspondrait aux allégations connues de Lucia Evans, qui était alors aspirante actrice. La prochaine audience est fixée au 30 juillet.

Attention aux courges amères, elles vous feraient perdre vos cheveuxRTL Info à la Une

Le Parisien a relayé vendredi le témoignage d'une jeune femme qui est le deuxième cas rapporté par le dermatologue spécialiste des cheveux Philippe Assouly. Dans le numéro de mai du JAMA Dermatology, l'article raconte comment après avoir mangé en décembre de la doubeurre (couramment appelée courge butternut), elle a vu ses cheveux tomber ("alopécie aiguë"), de même que ses poils pubiens et sous les aisselles.

"Les médecins qu'elle a vus ne comprenaient pas pourquoi. C'est elle qui m'a appelé, après avoir fait le lien en lisant des articles dans la presse étrangère", a raconté à l'AFP le Dr Assouly.

Ce médecin avait vu en consultation un premier cas en 2010, une femme qui après une soupe au potiron avait "connu une perte substantielle de cheveux".

Dans les deux cas, tout a commencé par les signes classiques d'une intoxication alimentaire (vomissements, maux de ventre), et s'est bien fini, avec la repousse des cheveux.

La responsable, c'est la cucurbitacine, substance toxique contenue dans les cucurbitacées sauvages et d'ornement (courges, courgettes, citrouilles, concombres, melons, etc.).

"Si une abeille va polliniser une cucurbitacée cultivée pour l'alimentation, la cucurbitacine va s'y retrouver", a expliqué le Dr Assouly.

Mais il y a un moyen simple de soupçonner la présence de cette substance toxique, et donc un fruit ou légume non comestible: elle donne un goût amer. "Le fait qu'une courge soit amère, ça doit alerter. Il ne faut pas forcer un enfant à la finir", a résumé le dermatologue.

La concentration de cucurbitacine augmente avec trois facteurs: la pousse lors d'une saison sèche, une cueillette en fin de saison, et le temps pendant lequel on laisse mûrir la cucurbitacée.

Les symptômes connus jusque-là étaient des troubles digestifs, avec vomissements et diarrhées. "Il y a trois ans un homme est mort à cause d'un ragoût de courgettes en Allemagne", a souligné le Dr Assouly.

Brutalement renversé par une voiture, un piéton lutte pour survivre à LiègeRTL Info à la Une

L'accident a eu lieu vers 16h00, quand un automobiliste, qui circulait à bord de son véhicule rue Louis Jamme, a fauché un passant. Le piéton a brutalement été renversé. Pris en charge par les services de secours, il a été transporté d'urgence à l'hôpital.

Surtaxer les voitures diesel à Bruxelles: le débat doit encore avoir lieuRTL Info à la Une

(Belga) Le gouvernement bruxellois se penchera jeudi prochain sur le rapport des experts mobilisés par la Région bruxelloise pour proposer des pistes en matière de fiscalité automobile, compétence transférée dans le cadre de la dernière réforme de l'état, a affirmé vendredi le ministre bruxellois des Finances, Guy Vanhengel (Open Vld). Interrogé au parlement bruxellois sur le contenue de ce rapport partiellement dévoilé dans la presse, le ministre n'a pas caché son agacement de voir celui-ci transmis à un média, selon lui, par un de ses collègues où le cabinet de celui-ci.

Selon le quotidien 'La Libre Belgique', ce rapport indique que les voitures diesel pourraient être taxées jusqu'à six fois plus que les véhicules essence en Région bruxelloise. Dans ce document d'une centaine de pages, les experts proposent de revoir les méthodes de calcul pour la taxe de mise en circulation actuellement basée sur la taille ou la puissance du moteur. La nouvelle mouture prévoirait de taxer les véhicules bruxellois sur base de trois critères: la norme européenne (d'Euro 0 à Euro 6), le type de carburant et les émissions de CO2. En pratique, un véhicule Euro 6 "a" et "b" diesel se verrait appliquer une taxe annuelle de 300 euros, alors qu'une voiture Euro 6 essence "a" et "b" ne payerait que 50 euros. L'objectif est de "soutenir la 'dédiéselisation' du parc automobile bruxellois et de lutter contre la pollution de l'air", selon les auteurs du rapport. Sans nier le contenu de ces informations transmises à un journal "au moment où il a été transmis au gouvernement", Guy Vanhengel l'a jugé incomplet. Depuis cette diffusion, le document a été envoyé aux différents acteurs concernés dont les députés bruxellois et les ministres compétente des Régions wallonne et flamande avec lesquels "les violons doivent être accordés", a précisé Guy Vanhengel, interrogé vendredi par plusieurs députés bruxellois (Benoît Cerexhe, cdH, Bruno De Lille, Groen, Julien Uyttendaele, PS et Jef Van Damme, spa.) sur ce dossier. Se refusant à en évoquer le contenu, le ministre des Finances a jugé le rapport "nickel", "bien expliqué", "balancé", "tenant compte des différences régionales dans un système unique". Le ministre a enfin dit vouloir arriver à une position commune d'une part au gouvernement, mais aussi au parlement. Selon lui, dans un premier temps, les experts seront invités au parlement pour apporter tous les éclaircissements nécessaires et permettre les appréciations des uns et des autres. (Belga)

Madagascar: la justice ordonne la nomination d'un gouvernement d'union nationaleRTL Info à la Une

La Cour constitutionnelle malgache, saisie par l'opposition d'une demande de destitution du président Hery Rajaonarimampianina, a ordonné vendredi la nomination d'un gouvernement d'union nationale pour tenter de sortir de la crise qui secoue le pays.

Dans son arrêt, la plus haute instance judiciaire du pays a décidé que "le président de la République met fin aux fonctions du gouvernement et procède à la nomination d'un Premier ministre de consensus, dans un délai de sept jours".

La composition de son gouvernement devra refléter proportionnellement les résultats des dernières élections législatives, a-t-elle ajouté.

Le nouveau gouvernement aura notamment pour tâche d'organiser "une élection anticipée durant la saison sèche au cours de cette année 2018", soit entre mai et septembre.

Les élections présidentielle et législatives étaient à l'origine prévues à la toute fin de l'année.

L'opposition, qui mobilise quotidiennement depuis fin avril ses partisans dans les rues d'Antananarivo, avait déposé devant la Cour constitutionnelle une demande de destitution du président Rajaonarimampianina, élu fin 2013.

La Cour ne s'est pas directement prononcée sur ce point mais a ordonné la convocation "dans les plus brefs délais" de la Haute Cour de justice (HCJ), dont le mandat est de juger le président en exercice et les anciens chefs d'Etat.

Dans son arrêt, la Cour constitutionnelle n'a pas précisé qui comparaîtrait devant la HCJ.

tm-bed/pa/sd

La tempête subtropicale Alberto nait dans les Caraïbes, lance la saison des ouragansRTL Info à la Une

La tempête subtropicale Alberto s'est formée vendredi dans les Caraïbes, ouvrant la saison des ouragans dans l'Atlantique avec une semaine d'avance.

Alberto s'est formé à 90 km au sud de Cozumel, dans la péninsule mexicaine du Yucatan, selon le Centre national des ouragans (NHC), basé à Miami.

Alberto doit produire de fortes pluies tard vendredi dans le Yucatan avant de passer samedi dans l'ouest de Cuba et de la Floride et de s'approcher lundi du sud des Etats américains de Louisiane, Alabama et Mississippi.

Les pluies prévues devraient atteindre de 25 à 38 cm dans ces régions, et jusqu'à 30 cm dans le sud et le sud-est de la Floride.

"Ces pluies pourraient causer de dangereuses crues subites et coulées de boue", a averti le NHC.

La saison 2018 des ouragans dans l'Atlantique pourrait compter dix à seize tempêtes tropicales cette année, avait annoncé jeudi l'Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA). Parmi elles, cinq à neuf pourraient se transformer en ouragans.

Et parmi ces derniers, un à quatre pourraient dépasser la catégorie 3 (ouragans dits majeurs, avec des vents supérieurs à 178 km/h), sur une échelle maximale de 5.

Entre août et septembre 2017, les trois puissants ouragans Harvey, Irma et Maria ont tué des centaines de personnes et ont provoqué des milliards de dollars de dégâts dans les Caraïbes et le sud-est des Etats-Unis.

Les célébrités comme Weinstein mieux armées face à la justice américaineRTL Info à la Une

En poursuivant le puissant producteur de cinéma Harvey Weinstein, la justice américaine semble confirmer que nul n'échappe à la loi aux Etats-Unis. Reste que la richesse et la célébrité, en particulier dans les affaires sexuelles, permettent généralement à l'accusé de mieux s'en sortir.

Cette ambivalence se vérifie dans le cas de Weinstein, inculpé vendredi de viol et agression sexuelle, mais laissé en liberté contre le paiement d'une caution à la portée de ses gros moyens.

Cette même fortune lui permet de s'offrir les services de Benjamin Brafman, un ténor du barreau de New York qui a notamment défendu Michael Jackson et Dominique Strauss-Kahn.

A noter que ces deux personnalités, visées par des accusations d'agressions sexuelles, n'ont jamais été condamnées au pénal, soldant les procédures au civil par des transactions financières.

De l'avis général, si la justice rattrape Harvey Weinstein, elle le fait avec beaucoup de retard au regard des faits concordants rapportés sur une longue période par une centaine de femmes.

- "Privilégié" -

"Je ne pensais pas que ce jour viendrait", a confié vendredi l'ex-actrice Rose McGowan, qui affirme avoir été violée en 1997 par le magnat d'Hollywood.

Elle a souligné que le producteur était "privilégié", car il a été mis en accusation à l'ouverture du gros week-end de Memorial Day, où traditionnellement les Américains se désintéressent davantage de l'actualité.

Bien plus qu'ailleurs, le système judiciaire américain accorde une grande place à la négociation entre les représentants de la défense et de l'accusation.

Plus de neuf affaires pénales sur dix s'achèvent d'ailleurs sur une peine négociée avec un procureur et non un verdict rendu par un jury.

Ben Brafman a d'ailleurs prévenu qu'il avait l'intention de poursuivre ses "discussions" avec le parquet de New York, afin de le "dissuader" de continuer à poursuivre son client.

En plus de s'entourer des avocats les plus pugnaces, être fortuné permet aux suspects de haut vol d'étouffer les scandales et les actions judiciaires par le biais de clauses de confidentialité très contraignantes.

L'avocat personnel de Donald Trump, Michael Cohen, en a fait sa spécialité.

L'argent permet également aux célébrités de lancer des contre-enquêtes, confiées à des détectives privés, visant à décrédibiliser la parole de l'accusation.

On a ainsi vu récemment Tom Mesereau, un autre avocat vedette de l'acquittement de Michael Jackson, déterrer le passé d'Andrea Constand, la principale accusatrice du comédien Bill Cosby, finalement reconnu coupable d'agression sexuelle fin avril.

Tout comme Weinstein, Cosby s'est retrouvé à rendre des comptes à la justice très tardivement. Cela s'explique en partie par le changement de mentalités illustré par le mouvement #MeToo.

- Procureurs timorés -

Mais aux Etats-Unis, la notoriété a aussi pour effet de ralentir la machine judiciaire.

Dans un pays où les procureurs sont élus et soumettent leur bilan au verdict des urnes, certains sont réticents à s'attaquer à des célébrités populaires ou au bras long.

Ils sont encore plus réticents en cas de possibilité d'échec de leurs poursuites, une hypothèse pouvant faire dérailler leur carrière. Or les accusations d'agression sexuelle sont parmi les plus difficiles à prouver.

Le procureur de Manhattan Cyrus Vance a été récemment critiqué pour avait renoncé à inculper Harvey Weinstein en 2015, après la plainte d'une mannequin italienne et un enregistrement dans lequel le producteur reconnaissait des attouchements et la harcelait encore.

Cet élu démocrate s'était déjà vu reprocher en 2011 d'avoir jeté l'éponge face à DSK.

Reste que les Américains, dans leur immense majorité, soutiennent fermement le principe d'une "justice égale devant la loi", la devise gravée au fronton de la Cour suprême à Washington.

Cela suppose notamment d'appliquer le même traitement aux suspects, et notamment la procédure d'enregistrement judiciaire très dommageable en termes d'image: prise d'empreintes digitales, photographie d'identité de face et de profil, et parade de la personne avec les menottes, quels que soient sa notoriété et le risque qu'elle prenne la fuite.

Harvey Weinstein a dû s'y soumettre. Certaines de ses victimes présumées y ont trouvé un premier réconfort.

L'arrêté qui interdit l'usage d'herbicides non professionnel est approuvéRTL Info à la Une

(Belga) Le conseil des ministres a approuvé vendredi un arrêté qui interdit l'usage de certains herbicides par les particuliers, a annoncé le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme. Est notamment visé le "Roundup" dont la substance active est le glyphosate.

L'interdiction concerne l'ensemble des herbicides à utilisation non professionnelle. Seuls les herbicides composés de substances de base (qui n'est pas préoccupante, dont l'effet sur le système endocrinien n'est pas prouvé et dont la destination première n'est pas phytosanitaire), de biopesticides et de substances à faible risque pourront encore être autorisés. Pour ce qui est des herbicides totaux, comme le "Roundup", l'interdiction de commercialisation, de vente et d'utilisation non professionnelle sera immédiate dès l'entrée en vigueur de l'arrêté. En ce qui concerne les herbicides sélectifs (par exemple, le désherbant qui permet d'éliminer les pissenlits, pâquerettes, etc. dans une pelouse), 6 mois seront donnés avant l'interdiction de la commercialisation. La vente de ces produits sera donc interdite à partir du 31 décembre 2018. (Belga)

Nancy: une femme, poursuivie pour la mort de trois nouveau-nés, acquittéeRTL Info à la Une

La cour d'assises de Meurthe-et-Moselle a acquitté vendredi une mère de cinq enfants, âgée de 44 ans, jugée depuis jeudi pour la mort de trois nourrissons entre 2000 et 2009.

"Karine Hatterer est dans la logique de déni, non pas de grossesse, mais de maternité", avait souligné l'avocate générale Béatrice Bluntzer, qui avait retenu la volonté d'homicide et requis six ans de prison.

A l'énoncé du verdict, Karine Hatterer, qui est apparue très éprouvée lors des débats, a fondu en larmes avant d'enlacer deux amies.

"Personne ne peut affirmer que Mme Hatterer a accouché de bébés vivants", avait estimé en défense Me Chloé Blandin, qui avait plaidé l'acquittement et a salué "une décision juste".

Dans ses déclarations, qui comportaient des incohérences, l'accusée avait affirmé avoir découvert ses grossesses tardivement et avoir donné naissance, seule, de bébés morts-nés. "S'ils avaient survécu, j'aurais appelé les pompiers. Voulus ou pas, je ne les aurais jamais tués", avait murmuré la quadragénaire, qui encourait la réclusion criminelle à perpétuité.

"Physiquement, ça ne se voyait pas qu'elle était enceinte. Elle avait ses règles", avait raconté son compagnon, qui avait découvert en 2007 le premier cadavre dans le congélateur du domicile familial à Foug (Meurthe-et-Moselle).

"Je ne m'attendais pas à un deuxième. Encore moins à un troisième", avait-il poursuivi. En 2009, il avait trouvé les restes d'un nourrisson dans un panier à linge dans leur maison à Ecrouves et le cadavre en putréfaction d'un troisième nouveau-né avait été découvert dans les combles de l'habitation sur les indication de la mère de famille.

L'entourage de Karine Hatterer l'avait décrite comme une "mère poule qui se consacre entièrement à ses enfants" et avait assuré n'avoir "rien vu" de ses grossesses cachées.

Les experts gynécologues et légistes n'ont pas pu déterminer que les trois nourrissons étaient vivants à la naissance. Les causes du décès ont pu être établies pour le premier bébé -une détresse respiratoire aiguë liée à l'inhalation du liquide amniotique-, mais pas pour les deux autres en raison de leur état de décomposition avancée.

Un expert psychiatre avait écarté jeudi tout déni de grossesse de l'accusée. "Lorsqu'elle va bien, les grossesses évoluent bien. Quand sa névrose est plus grave, les grossesses se passent mal", avait expliqué le Dr. Francis Boquel, avançant l'hypothèse d'"un contexte de vengeance, de règlement de comptes avec son compagnon qui est infidèle".

Le couple a eu quatre enfants entre 1998 et 2010. La quadragénaire a accouché d'un cinquième enfant en 2016, né de sa relation avec un autre homme.

"Ce serait très étonnant que le hasard ait fait que les trois grossesses dissimulées aient donné des bébés morts", avait souligné lors de sa plaidoirie l'avocat des parties civiles, Me Rodolphe Costantino.

"Le doute a profité à Karine Hatterer, il faut accepter cela", a-t-il commenté à l'issue du verdict, admettant qu'"il n'y (avait) pas de preuve que les bébés étaient vivants" au moment de l'accouchement.

Roland-Garros: Garcia et Mladenovic en sens inverse depuis leurs quartsRTL Info à la Une

Caroline Garcia et Kristina Mladenovic suivent des trajectoires opposées depuis un an et leur accession aux quarts de finale à Roland-Garros. En 2018, la première est installée dans le top 10, alors que la seconde, 30e, espère rebondir à Paris.

N.7 mondiale, Garcia est la mieux classée de son pays, messieurs et dames confondus, et porte sur ses épaules les meilleures chances françaises après une préparation sur terre battue plutôt réussie.

Dans l'ordre, la Lyonnaise de 24 ans a atteint les demi-finales à Stuttgart et à Madrid, puis les quarts de finale à Rome. "C'est une chance, une opportunité d'être là en tant que joueuse du Top 10, ça veut dire que j'ai mes chances dans ce tournoi", dit-elle.

Difficile d'en dire autant pour Mladenovic. Encore onzième fin 2017, la Nordiste de 25 ans est tombée à la 30e place, une position qui ne l'a pas mise à l'abri d'un gros poisson dès les premiers tours. Au troisième plane justement l'ombre de la N.1 mondiale Simona Halep, alors que Garcia ne croisera pas la Roumaine avant les quarts de finale.

Une sortie précoce et Mladenovic pourrait dévisser encore au classement. "Plutôt que de penser aux points (à défendre), je veux plutôt refaire un beau tournoi où j'ai beaucoup d'ambitions", affirme l'intéressée dont les dernières prestations n'ont pas été rassurantes. Elle ne compte que trois victoires en huit matches sur terre battue cette saison.

Le dernier à Rome, où elle a dû abandonner d'entrée face à la Lettone Anastasija Sevastova après avoir éclaté en sanglots, avait même inquiété. "J'avais des vertiges, j'étais malade. Cela s'est réglé rapidement et j'ai pu disputer le double le lendemain avec Timea (Babos, sa partenaire). Maintenant c'est loin. J'ai vraiment commencé une bonne préparation depuis dimanche dernier", explique l'ancienne N.1 française, restée la leader de l'équipe de France de Fed Cup en l'absence de Garcia.

- La période faste de "Mlade" -

Depuis l'an passé, la Lyonnaise décline les sélections pour privilégier sa carrière individuelle. Un choix rudement critiqué par Mladenovic, avec laquelle elle avait fait équipe en double et notamment conquis Roland-Garros en 2016.

"Je ne sais pas si les gens se rendent compte que, oui, nous avons eu une carrière extraordinairement fructueuse en double, mais qu'en dehors du tennis, nous n'avons jamais rien partagé", avait-elle affirmé l'an passé à Paris où elle sortait de la période la plus faste de sa carrière.

En trois mois, "Mlade" avait conquis un titre (Saint-Pétersbourg) et disputé trois autres finales (Acapulco, Stuttgart, Madrid). Garcia, elle, cherchait désespérément à franchir un palier et avait été freinée pendant un mois, entre avril et mai, par un problème lombaire (inflammation du nerf sciatique).

Après Roland-Garros, les courbes se sont inversées. Mladenovic s'est blessée à Wimbledon (genou), et a enchaîné les défaites, quinze de suite entre juillet 2017 et janvier 2018.

- La "prise de conscience" de Garcia -

Pendant ce temps-là, Garcia décollait en décrochant ses deux plus grands titres à Wuhan et Pékin (l'équivalent d'un Masters 1000 chez les messieurs) et un billet pour le Masters achevé en demi-finales à Singapour.

"Ce n'était pas vraiment un déclic, plus une prise de conscience", affirme Garcia. "Quand j'ai fini Roland-Garros la saison dernière, ça m'a donné encore plus de motivation pour continuer à travailler dur et jouer des matches comme ça. Cela m'a conforté dans l'idée que j'avais envie de vivre ce genre de moments et que, malgré les difficultés parfois, ça vaut le coup", poursuit la N.1 française qui débutera par un match abordable face à la Chinoise Ying-Ying Duan.

Mladenovic s'attend elle à "un premier tour difficile" contre l'Allemande Andrea Petkovic, ancienne demi-finaliste à Paris (2014). L'ex-N.9 mondiale est descendue au 107e rang mais n'a jamais perdu contre la Nordiste en quatre duels, dont deux sur terre.

SNCF: l'Etat reprend 35 milliards de dette, les syndicats restent mobilisésRTL Info à la Une

Les syndicats de la SNCF, qui ont reçu vendredi la confirmation d'Edouard Philippe que l'Etat reprendrait une partie de la dette du groupe à hauteur de 35 milliards d'euros, poursuivent tous la grève, seule l'Unsa envisageant une sortie du conflit.

Alors que le texte de loi, voté en première lecture en avril à l'Assemblée, arrivera en séance publique au Sénat mardi, l'Etat a voulu donner quelques gages aux syndicats qui se sont succédé vendredi matin à Matignon.

M. Philippe a ainsi confirmé que l'Etat reprendrait 35 milliards d'euros de dette, dont 25 milliards en 2020 et 10 milliards en 2022, afin que l'entreprise atteigne "l'équilibre" financier "avant la fin du quinquennat". "Un engagement sans précédent", a-t-il vanté.

"Il n'y aura pas d'impôt SNCF" pour compenser cette reprise de dette, qui "viendra s'ajouter à la dette publique de l'Etat", a-t-il précisé.

En contrepartie et afin de consolider le modèle économique, le Premier ministre a demandé un effort de productivité à la SNCF pour combler son écart de compétitivité estimé à 30% par rapport à ses concurrents. "A l'horizon 2026, l'écart de compétitivité doit être réduit des deux tiers. Avec sérieux et rigueur, c'est atteignable", a-t-il martelé.

Le gouvernement veut aussi "alléger le poids des péages ferroviaires" acquittés par les trains circulant sur le réseau SNCF, en limitant la hausse de leurs tarifs "au niveau de l'inflation".

L'Unsa, qui a eu la primeur des annonces gouvernementales, est "rassurée" par l'"engagement ferme de l'État" sur les finances de la SNCF, s'est félicité son secrétaire général Luc Bérille. Et une décision sur une éventuelle sortie de l'Unsa ferroviaire de la grève sera prise "très rapidement", a embrayé son secrétaire général, Roger Dillenseger, tout en ajoutant que ses "attentes restent fortes".

L'Unsa ferroviaire pourrait-elle sortir de la grève avant le 5 juin, date du vote de la loi au Sénat? "Cela va faire partie des débats que nous aurons" en interne, a répondu M. Dillenseger.

- La grève pour "peser" -

A la CGT Cheminots, "le combat", c'est-à-dire la grève entamée il y a deux mois, continue car "la mobilisation est plus que jamais nécessaire", a insisté son secrétaire général Laurent Brun, même si la tonalité de ses propos a paru plus apaisée que lors de la précédente série de rencontres bilatérales à Matignon le 7 mai.

"Pour résumer, on a un gouvernement qui semble plus ouvert mais qui a toujours du mal à s'engager", a estimé M. Brun qui revendique la tenue d'une "table ronde tripartite (organisations syndicales, patronat, gouvernement, ndlr) pour que le gouvernement fixe ses engagements par écrit vis-à-vis des grévistes". M. Philippe "ne nous a pas dit non" et "nous donnera une réponse très prochainement", a-t-il glissé.

Plus tranché, SUD-Rail n'a vu "guère plus d'avancées" pour les cheminots et "pas de satisfactions" à l'issue de son entretien, "pas de nature à faire cesser la grève", selon son porte-parole Erik Meyer. SUD-Rail réclame le retrait du projet, ainsi que "des négociations tripartites" avec "le patronat du secteur (ferroviaire), le gouvernement et les organisations syndicales" pour étudier "l'ensemble des questions sur l'ouverture à la concurrence, le financement et les garanties sociales du secteur".

A la CFDT aussi, la grève "continue" car "nous avons besoin de la mobilisation pour aller jusqu'au bout" du processus parlementaire, a souligné son secrétaire général, Laurent Berger.

"Dans ce cadre-là, nous allons continuer de peser pour que des amendements soient repris dans le texte de loi" et pour qu'ait lieu une réunion tripartite sur la convention collective nationale du transport ferroviaire, a-t-il détaillé, après avoir "pris note positivement" des annonces sur la reprise de dette. La ministre des Transports Elisabeth Borne s'est par ailleurs dite prête à réunir "mi-juin" les partenaires sociaux au sujet de la convention collective.

Mais la CFDT a aussi "alerté" le Premier ministre sur "les gains de productivité" qui ne pourront "pas se faire sans un dialogue social plus performant (...) et sans discussion sur l'organisation du travail", a souligné M. Berger.

Et pour FO Cheminots, "toutes les raisons de la grève sont encore là", a déclaré son secrétaire général François Grasa.

Reçu en clôture de la journée, le patron de la SNCF Guillaume Pépy a loué des "avancées financières historiques".

"Les choses sont en train de prendre forme, il faut que chacun en prenne conscience et que chacun prenne ses responsabilités", a-t-il renchéri en estimant, alors qu'un prochain épisode de grève de deux jours débutera dimanche à 20H00, qu'il "n'y a plus tellement de raisons pour pénaliser à ce point les Français avec ces grèves à répétition".

Il jetait des pierres sur des voitures: 3 ans de prison fermeRTL Info à la Une

Un SDF d'origine roumaine a été condamné vendredi à Perpignan à trois ans de prison ferme pour avoir jeté des pierres, dont une de 16 kg, sur des véhicules circulant sur l'autoroute A9, entre Perpignan et l'Espagne, ne faisant que des blessés légers, a-t-on appris auprès de la gendarmerie nationale.

L'homme était jugé en comparution immédiate pour violences avec armes et mise en danger d'autrui par le tribunal correctionnel de Perpignan.

Outre sa peine de prison, il a été condamné à 10 ans d'interdiction du territoire français.

Samedi 19 mai, vers 23H00, un véhicule reçoit une pierre jetée depuis un pont enjambant l’axe autoroutier, à hauteur de Villemolaque, une commune située à 13 km au sud de Perpignan.

La pierre, de 16 kg, heurte le capot du véhicule et fracasse le pare-brise. L’airbag se gonfle, masquant toute visibilité au conducteur. Les freins ne répondant plus, le chauffeur est obligé d’utiliser son frein à main et la voiture fait deux tonneaux. Toutefois, les deux passagers de la voiture ne sont que très légèrement blessés, explique la gendarmerie sur son compte Facebook.

Les militaires du Peloton d’Autoroute de Pollestres, saisis des faits, ouvrent une enquête avec le concours de la gendarmerie de Thuir et auditionnent de nombreux témoins parmi lesquels un homme sans domicile fixe (SDF) vivant dans un bois à proximité des faits.

Mercredi, 23 mai, des jets de pierres sont à nouveau signalés, toujours au même endroit, et entraînent d’importants dégâts sur deux véhicules, sans faire de blessé.

Des recherches permettent de découvrir rapidement le SDF précédemment contrôlé, caché dans les fourrés, un tas de pierres à ses côtés. Placé en garde à vue, il finit par reconnaître la totalité des faits.

"J’étais en colère, car j’avais perdu mes papiers et je ne trouvais pas de travail", a-t-il dit à la cour par l'intermédiaire d'un interprète. En 2017, il avait déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles à 3 mois de prison pour avoir lancé un sac de sport sur une voiture.

Reprise de la dette de la SNCF: quelles conséquences pour l'Etat?RTL Info à la Une

En s'engageant vendredi à reprendre 35 milliards d'euros de dette de la SNCF, le gouvernement a levé une hypothèque qui pesait sur l'avenir du groupe ferroviaire mais crée de nouvelles inconnues pour les finances publiques.

De quelle dette parle-t-on?

La dette de la SNCF, qui s'est fortement accrue ces dernières années, s'élève à 55 milliard d'euros. Mais cette somme recouvre en vérité deux dettes, qu'il ne faut pas additionner.

La première, de 7,9 milliards d'euros, concerne SNCF Mobilité, entité du groupe public chargée de la circulation des trains, dont les comptes sont sains. La seconde, de 47 milliards d'euros, concerne le gestionnaire des infrastructures: SNCF Réseau.

C'est cette dette qui pose problème et que l'Etat s'est donc engagé à reprendre - partiellement - dans le cadre de sa réforme ferroviaire, pour assainir financièrement l'entreprise publique.

La SNCF s'est en effet massivement endettée pour développer le réseau ferroviaire, notamment avec les lignes à grande vitesse. Et ces efforts ont fragilisé durablement l'entreprise, qui doit acquitter chaque année 1,5 milliard d'euros d'intérêts.

Pourquoi pose-t-elle problème?

Principalement en raison de son montant, jugé insoutenable. La dette de SNCF réseau représente en effet près de 25 fois sa marge opérationnelle, et plus de 7 fois son chiffre d'affaires.

Cet endettement est par ailleurs problématique parce qu'il n'est pas stabilisé: en raison des déficits structurels de l'entreprise, la dette de SNCF Réseau augmente de 2,5 milliards d'euros chaque année.

Elle est enfin incompatible avec le futur statut de la SNCF, qui va perdre le monopole dans les services ferroviaires de transport de voyageurs d'ici 2021, en vertu de l'ouverture à la concurrence décidée par le Parlement européen.

Le statut actuel (Etablissement public à caractère industriel et commercial) donne la garantie illimitée de l'Etat et lui permet de s'endetter sans problème. Son futur statut (société anonyme) en fera une entreprise comme les autres sur les marchés.

Comment sera-t-elle reprise?

Sur les 35 milliards prévus, 25 milliards seront repris en 2020 et 10 milliards en 2022. "Cette reprise constitue un engagement sans précédent de la nation et du contribuable en faveur de la SNCF", a souligné le Premier ministre, Edouard Philippe.

Selon une source proche du dossier, les 35 milliards d'euros - équivalent à 1,6% du produit intérieur brut français - seront transférés dans une structure de cantonnement accrochée au budget de l'Etat.

"Je veux aussi que la dette reprise soit mise en évidence dans les comptes de la Nation, afin que les Français sachent exactement ce qu'ils paient pour leur système ferroviaire", a assuré Edouard Philippe.

Le Premier ministre a assuré qu'il n'y aurait "pas d'impôt SNCF" pour compenser cette reprise de dette. Ce sera malgré tout "une charge supplémentaire pour le contribuable", puisqu'elle "viendra s'ajouter à la dette publique", a-t-il ajouté.

Quel sera l'impact sur le déficit?

Les choses sur ce point ne sont pas claires. En théorie, la reprise de la dette entraînera une forte hausse du déficit public l'année où elle sera effective. A savoir une hausse de un point de PIB en 2020, et de 0,4 point de PIB en 2022.

Mais selon une source gouvernementale, la dette de la SNCF pourrait être intégrée à la dette de l'Etat (actuellement de 96,8% du PIB) sans grever au préalable le déficit public, contraint par la fameuse règle des "3%".

La reprise de la dette pourrait donc être considérée par Bruxelles comme une mesure temporaire (un "one-off", dans le jargon européen). Et éviter à la France une nouvelle entorse aux règles communautaires.

Si cette lecture comptable n'était pas retenue, "des marges de manoeuvre existent" pour que la règle des 3% soit respectée, insiste la source gouvernementale.

La trajectoire budgétaire de Bercy prévoit en effet un déficit de 0,9% en 2020, puis un excédent de 0,3% en 2022. En intégrant la reprise de la dette, le déficit serait de 1,9% en 2020 et 0,1% en 2022, un dérapage donc, mais contrôlé.

Quant à l'impact sur l'endettement public, il devrait être lui aussi limité, une partie de la dette de la SNCF, de l'ordre de 11 milliards d'euros, étant déjà comptabilisée dans les comptes publics nationaux.

Trump affirme que le sommet avec Kim pourrait finalement avoir lieuRTL Info à la Une

Moins de 24 heures après avoir annulé sa rencontre très attendue avec Kim Jong Un, Donald Trump a affiché vendredi son optimisme sur les discussions avec la Corée du Nord, allant même jusqu'à évoquer le possible maintien du sommet du 12 juin à Singapour.

Ce nouveau rebondissement, alors que diplomates et analystes tentaient encore de décrypter la spectaculaire annonce de la veille, brouille un peu plus les cartes et alimente l'impression d'un président qui tient à tout prix à un face-à-face dont il espère faire un marqueur de sa présidence.

"Nous leur parlons en ce moment", a déclaré M. Trump depuis les jardins de la Maison Blanche, au lendemain de l'envoi d'un courrier dans lequel il rayait la date du sommet de son calendrier et dénonçait "l'hostilité" du régime de Pyongyang.

"Ils veulent vraiment le faire. Nous aimerions le faire", a-t-il ajouté, interrogé sur cette rencontre qui doit être centrée sur la dénucléarisation --que Washington veut "complète, vérifiable et irréversible"-- de la Corée du Nord.

"Nous verrons ce qui va se passer", a-t-il encore dit, reprenant une formule maintes fois répétées, avant de lancer, sans autre précision, que la rencontre "pourrait même avoir lieu le 12" juin.

La réaction initiale de la Corée du Nord à cette annulation rendue publique le jour même où Pyongyang déclarait avoir démantelé son seul site connu d'essais nucléaires a été plutôt mesurée.

Si le premier vice-ministre des Affaires étrangères Kim Kye Gwan a parlé de décision "extrêmement regrettable", il a laissé la porte ouverte en déclarant que Pyongyang était prêt à "s'asseoir face à face, à tout moment et de quelque manière que ce soit, pour résoudre le problème".

"Très bonne nouvelle de recevoir la déclaration chaleureuse et productive de la Corée du Nord", a réagi M. Trump sur Twitter.

"Les diplomates travaillent encore à ce sommet, à cette possibilité de sommet, c'est une très bonne nouvelle", a dit en écho le ministre de la Défense, Jim Mattis, donnant du poids à cette hypothèse.

Interrogé sur la possibilité que la rencontre objet d'intenses spéculations ait effectivement lieu le 12 juin, dans moins de trois semaines, Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif, a affirmé que c'était possible. "Si la rencontre a lieu le 12 juin, nous serons prêts", a-t-elle assuré.

- "Très bonne nouvelle" -

C'est par un courrier d'une vingtaine de lignes adressé à M. Kim que le 45e président des Etats-Unis a fait part jeudi de sa décision de renoncer au face-à-face dont il avait lui-même accepté le principe début mars à la stupéfaction générale.

"Malheureusement, au regard de l'énorme colère et de l'hostilité affichée dans votre dernière déclaration en date, j'estime qu'il n'est pas opportun, à ce stade, de maintenir cette rencontre", écrivait M. Trump dans cette lettre dont il a, ont souligné des responsables de la Maison Blanche, "dicté tous les mots".

Des responsables américains ont expliqué ce revirement par une "série de promesses non tenues" et un "profond manque de bonne foi".

La Chine, le seul allié d'importance de Pyongyang, a appelé les deux parties à faire preuve de "bonne volonté" et de "patience".

L'euphorie initiale suscitée par la perspective du sommet avait cédé la place au doute ces derniers temps, avec pour toile de fond des menaces échangées par les deux parties.

Le Nord a encore qualifié jeudi de "stupides" et d'"ignorants" des propos du vice-président américain Mike Pence.

L'annulation du sommet Trump-Kim place en porte-à-faux la Corée du Sud, qui a joué un rôle central dans la remarquable détente ces derniers mois entre Pyongyang et Washington.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a évoqué une tournure des événements "choquante et profondément regrettable".

"Il semble que (le Nord) reste sincère quant à la mise en oeuvre de l'accord et à ses efforts pour la dénucléarisation et l'instauration de la paix", a souligné le ministre sud-coréen de l'Unification, Cho Myoung-gyon.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé les parties à poursuivre le dialogue, de même que l'hôte singapourien, tandis que le président russe Vladimir Poutine espérait que les entretiens puissent avoir lieu au bout du compte.

- "Concours du leader le plus erratique" -

Un haut responsable américain a déploré que les Nord-Coréens ne se soient pas présentés lors d'une réunion préparatoire la semaine dernière à Singapour avec des responsables de la Maison Blanche.

"Ils ont attendu et encore attendu. Les Nord-Coréens ne sont jamais venus. Ils ne nous ont rien dit, ils nous ont simplement posé un lapin".

Washington a également vu d'un mauvais oeil le fait que Pyongyang se soit abstenu d'inviter des experts internationaux à vérifier le démantèlement de son site d'essais de Punggye-ri, caché sous une montagne près de la Chine et théâtre de ses six essais nucléaires.

"Dans le concours pour déterminer qui est le leader le plus erratique, le président Trump bat Kim Jong Un à plate couture", selon Joel Wit, fondateur du site de référence dédié à la Corée du Nord, 38 North. "Son instabilité plonge tout le monde dans la perplexité, y compris nos alliés sud-coréens".

Harvey Weinstein inculpé pour viol et agression sexuelle à New YorkRTL Info à la Une

Le producteur de cinéma déchu Harvey Weinstein, accusé par des dizaines de femmes d'abus sexuels, a été inculpé vendredi à New York pour un viol en 2013 et une fellation forcée en 2004, une première saluée par plusieurs figures de proue du mouvement #MeToo.

Plus de sept mois après les premières accusations portées contre lui, M. Weinstein, 66 ans, en veste bleu marine sur pull bleu et chemise claire, s'est livré vers 07H30 locales (11H30 GMT) à la police, dans un commissariat du sud de Manhattan. Il avait sous le bras trois livres, dont une biographie du cinéaste Elia Kazan.

L'ex-producteur multi-oscarisé, accusé d'abus sexuels par une centaine de femmes, y est resté une heure et demi, le temps notamment que sa photo soit prise et ses empreintes digitales relevées.

Il est ressorti les mains dans le dos, menotté, ignorant les questions lancées par la foule de journalistes qui l'attendaient, avant d'être emmené au tribunal de Manhattan, où l'attendait une salle pleine à craquer.

Lors d'une audience éclair, le juge a confirmé les conditions de sa remise en liberté, négociées à l'avance avec son avocat: une caution d'un million de dollars cash, le port d'un bracelet électronique, et la remise de son passeport aux autorités. Ses déplacements sont limités aux Etats de New York et du Connecticut.

Le producteur, qui avait disparu de la circulation depuis les premières accusations contre lui, n'a fait aucune déclaration lors de cette nouvelle étape dans sa déchéance. Habitué des tapis rouges, il a été longtemps vénéré pour avoir promu un cinéma original, incarné notamment par le réalisateur Quentin Tarantino.

- "Pas de preuves" -

Mais son avocat Ben Brafman, un ténor du barreau new-yorkais qui avait obtenu en 2011 l'abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire du Sofitel, a déclaré qu'il allait "agir très vite pour faire abandonner les poursuites".

"Nous pensons que (les accusations) ne sont pas étayées par des preuves" et que M. Weinstein "sera exonéré", a-t-il ajouté. La prochaine audience a été fixée au 30 juillet.

Le bureau du procureur de Manhattan a précisé que l'accusation pour viol concernait des faits remontant au 18 mars 2013, à une adresse abritant un hôtel dans le quartier de Midtown. L'identité de la victime n'a pas été précisée. Il s'agirait d'une nouvelle accusation, non publiée jusqu'ici.

L'accusation de 2004 semble elle correspondre aux allégations de Lucia Evans, mais le procureur ne l'a pas confirmé.

Elle avait déjà publiquement accusé Harvey Weinstein de l'avoir forcée à lui faire une fellation au siège de sa société de production Miramax.

Depuis la publication des premières révélations sur lui début octobre, Harvey Weinstein a été accusé par une centaine d'actrices --dont Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Asia Argento--, de mannequins et d'ex-employées d'abus sexuels allant du harcèlement au viol.

Au fil des enquêtes du New York Times et du New Yorker, récompensées par le prix Pulitzer, il est apparu que Weinstein avait usé de son pouvoir, pendant près de 40 ans, pour obliger ces femmes à céder à ses fantasmes sexuels, se faisant parfois aider par ses employés et achetant le silence de certaines victimes via des accords de confidentialité.

Il s'est avéré aussi que beaucoup de gens étaient au courant de son comportement, mais avaient préféré se taire, souvent par peur de voir leur carrière ruinée par le tout-puissant producteur.

Les révélations ont eu l'effet d'une bombe. Des centaines de femmes, sous le hashtag #MeToo, se sont mises à témoigner sur des agressions sexuelles qu'elles avaient tues depuis des années. Le mouvement a fait chuter des dizaines d'hommes de pouvoir dans des secteurs aussi divers que le cinéma, les médias, la mode, la gastronomie ou la musique.

- "Un pas vers la justice" -

L'arrestation du producteur survient alors que le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, était soupçonné de reculer devant une bataille judiciaire dont beaucoup d'avocats soulignent qu'elle est loin d'être gagnée pour l'accusation. D'autant que Ben Brafman passe pour un redoutable adversaire.

"L'inculpation d'aujourd'hui marque une avancée importante dans une enquête toujours en cours", a sobrement déclaré le procureur Vance vendredi dans un communiqué, remerciant "les victimes courageuses qui sont sorties du silence".

Cette inculpation survient après de nouvelles informations selon lesquelles Harvey Weinstein ferait également l'objet d'une enquête au niveau fédéral, qui pourrait avoir poussé Vance à agir.

Si une condamnation est loin d'être acquise, plusieurs figures du mouvement #MeToo ont applaudi les images d'un Weinstein menotté.

"Je suis sous le choc", a déclaré sur la chaîne ABC l'ex-actrice Rose McGowan. "Je dois avouer que je ne pensais pas le voir un jour menotté."

Dès l'annonce de son arrestation jeudi, celle qui dit avoir été violée par Weinstein au festival de Sundance en 1997 avait salué son inculpation imminente comme "un pas de plus vers la justice".

"C'est super cathartique pour beaucoup de victimes", avait aussi réagi jeudi Tarana Burke, fondatrice du #MeToo. "Nous assistons peut-être à un changement dans la façon dont les affaires de violences sexuelles sont traitées".

Pétrole: Ryad et Moscou envisagent une hausse de production au 3e trimestreRTL Info à la Une

L'Arabie saoudite et la Russie, qui s'entendent depuis 2017 avec d'autres gros producteurs de pétrole pour limiter l'offre, ont évoqué vendredi une possible hausse de la production dès cet été, alors que les prix sont remontés récemment à leurs plus hauts niveaux depuis 2014.

L'idée d'un relâchement de l'offre a entraîné un brusque repli des prix, qui reculaient de plus de 3% vendredi soir sur les marchés, revenant à 76 dollars à Londres.

Cité par les agences russes lors d'un forum économique à Saint-Pétersbourg, le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, a jugé que les pays producteurs auront "bientôt la possibilité de libérer l'offre".

"Comme nous l'avons toujours dit, le retour du pétrole sur le marché doit se faire progressivement. Nous ne le ferons pas rapidement. Cela interviendra probablement au deuxième semestre de cette année", a-t-il ajouté.

"Si nous arrivons à l'idée commune qu'il est indispensable d'assouplir le niveau (de production, ndlr), cela doit se faire à partir du troisième trimestre", a estimé de son côté le ministre russe, Alexandre Novak.

Les deux hommes se sont entretenus jeudi soir pour discuter du sujet alors que l'Opep et ses dix partenaires, dont la Russie, doivent se réunir fin juin à Vienne.

A la télévision russe vendredi soir, Alexandre Novak a expliqué que cette rencontre aboutirait "probablement" à une hausse "progressive" de production: "notre objectif, c'est à la fois de ne pas déstabiliser le marché du pétrole et de ne pas provoquer de surchauffe".

Les 14 membres de l'Opep et dix autres producteurs de pétrole, Russie en tête, ont conclu fin 2016 un accord pour baisser le niveau de production de 1,8 million de barils par jour afin de réduire l'excédent d'offre de brut sur le marché et soutenir les prix.

L'accord de limitation - qui court jusqu'à la fin 2018 - a permis de réduire l'abondance de l'offre et de pousser les prix vers le haut, le baril remontant autour de 80 dollars, contre 30 dollars en janvier 2016.

Mi-mai, la tendance s'est accélérée: le baril de pétrole Brent a dépassé 80 dollars pour la première fois depuis novembre 2014, dopé par les incertitudes autour de l'Iran et du Venezuela. Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, a même évoqué la perspective d'un baril à 100 dollars.

"Nous n'avons pas intérêt à une hausse des prix sans fin, 60 dollars nous convient", a expliqué vendredi soir le président russe, Vladimir Poutine, lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg.

Il a jugé "équilibré" un prix du baril à 60 dollars, "suffisant pour prévoir des investissements et les mettre en oeuvre". Il ajouté que des prix supérieurs pouvaient "créer des problèmes pour les pays consommateurs", affecter l'économie mondiale et favoriser les concurrents de la Russie tels les producteurs de pétrole de schiste aux Etats-Unis.

La Russie est un des trois plus importants producteurs de pétrole dans le monde et son soutien est crucial pour que l'accord sur la réduction de la production porte ses fruits.

Brésil: Temer mobilise les forces de sécurité pour lever les barrages routiersRTL Info à la Une

Le président Michel Temer a ordonné vendredi la mobilisation des forces de sécurité fédérales pour lever les barrages routiers qui paralysent le Brésil depuis le début de la semaine tandis que la mairie de Sao Paulo décrétait l'état d'urgence.

Dans une allocution télévisée au ton solennel, le très impopulaire président brésilien a annoncé "avoir mobilisé les forces de sécurité" pour dégager les routes du pays.

"Nous n'allons par permettre que la population n’ait pas accès à des produits de première nécessité (...), que les hôpitaux n’aient pas les médicaments nécessaires pour sauver des vies", a expliqué le chef de l'Etat.

"Nous avons accepté les douze revendications prioritaires des routiers, qui se sont engagés à mettre fin aux barrages immédiatement. Mais malheureusement une minorité radicale a continué de bloquer les routes", a-t-il ajouté, en référence aux sept heures de négociations de la veille.

"Le gouvernement a eu le courage de dialoguer, le gouvernement aura le courage d'exercer son autorité", a-t-il relevé.

Peu avant, la mairie de Sao Paulo, capitale économique du pays, a décrété l'état d'urgence, une mesure extrême.

"Cette mesure permet à la municipalité de réquisitionner ou saisir des biens privés, comme par exemple du combustible qui serait stocké dans une station-service", a expliqué la mairie dans un communiqué.

En dépit de l'annonce la veille par le gouvernement d'un accord sur une trêve de quinze jours avec des représentants de plusieurs syndicats, la mobilisation restait très importante vendredi.

Au cinquième jour de ce mouvement contre la hausse du prix du diesel, de nombreuses routes restaient bloquées par des barrages dans tout le pays, ainsi que l'accès aux raffineries, la plupart des stations-service de nombreuses grandes villes étant à sec.

La situation était également critique dans la capitale Brasilia, avec l'annonce de l'annulation des premiers vols, dont deux internationaux, les réserves de kérosène de l'aéroport local étant épuisées.

La compagnie américaine American Airlines a annulé un vol en provenance de Miami qui aurait dû atterrir à Brasilia dans la matinée, ainsi que celui du soir qui devait repartir de la capitale brésilienne à destination de la Floride.

Pourtant, le gouvernement affichait un certain optimisme jeudi soir, une partie des dirigeants syndicaux s'étant engagés à "suspendre le mouvement de grève pendant 15 jours, jusqu'à une nouvelle rencontre avec le gouvernement" en échange notamment de la suppression d'une taxe sur le diesel.

La trêve négociée la veille n'ayant clairement pas été respectée, le chef du gouvernement Eliseu Padilha a affirmé à des journalistes qu'il fallait "donner du temps" aux leaders syndicaux pour convaincre les grévistes de se démobiliser.

Mais pour l'Association brésilienne des Camionneurs (Abcam), syndicat qui représente 700.000 chauffeurs routiers, "l'idée est de maintenir la grève, les barrages routiers".

"L'Abcam n'est pas d'accord (avec la trêve) parce que (le gouvernement) n'a pas tenu sa promesse initiale d'annuler les taxes avant la fin de la semaine", a expliqué une porte-parole de ce syndicat à l'AFP.

- Chaînes de montage à l'arrêt -

Les problèmes d'approvisionnement majeurs causés par cette grève ont affecté l'ensemble de l'économie, dans cet immense pays qui n'a quasiment pas de réseau ferroviaire et où 60% du transport de marchandises s'effectue par la route.

Les exportations du pays sont en passe d'être fortement affectées, et l'industrie automobile est déjà totalement à l'arrêt.

Les usines automobiles ne reçoivent plus de pièces détachées et ne peuvent pas non plus acheminer les véhicules fabriqués vers les concessionnaires.

Dans de nombreuses grandes villes brésiliennes, les automobilistes ont affronté depuis plusieurs jours d'immense files d'attente pour faire le plein. Mais vendredi, de nombreuses stations-service étaient désertées, car totalement à sec.

La télévision brésilienne Globonews a également montré vendredi les étals du marchés au gros de Rio de Janeiro pratiquement vides, de nombreux supermarchés étant également à cours de produits frais.

Cette situation chaotique porte un rude coup à la crédibilité du gouvernement du président Michel Temer, à moins de cinq mois de la présidentielle d'octobre.

"Cela montre à l'opinion publique et au marché, au Brésil et à l'étranger, que le gouvernement Temer est un gouvernement nain, sans aucun pouvoir", a affirmé à l'AFP l'analyste politique André César, du cabinet de consultants Hold.

Si le mouvement dure, les conséquences économiques risquent d'être catastrophiques pour un pays qui a du mal à se remettre sur pied après la récession historique de 2015-16.

Les prix du diesel ont fortement augmenté récemment en raison de la hausse du cours du pétrole et d'une nouvelle politique de tarifs de Petrobras, qui s'est alignée depuis la fin 2016 sur les cours internationaux.

Nouveau record de détenus dans les prisons françaises, avec 70.633 personnes incarcéréesRTL Info à la Une

Le nombre de détenus a atteint un nouveau record au 1er mai, avec 70.633 personnes incarcérées dans les prisons françaises, qui souffrent d'une surpopulation chronique, selon des chiffres officiels publiés vendredi.

"Le nombre de détenus se maintient à plus de 70.000 durant deux mois consécutifs", constate la Direction de l'administration pénitentiaire (DAP) dans un communiqué. Cette barre symbolique avait été franchie en avril avec 70.367 personnes en détention.

Le précédent record datait lui du 1er avril 2017 quand 70.230 détenus avaient été comptabilisés. Ce chiffre était ensuite retombé sous la barre des 70.000.

Au total, 82.663 personnes étaient placées sous écrou au 1er mai, dont 70.633 en détention dans un établissement pénitentiaire et 12.030 sous le coup d'une mesure de surveillance électronique ou d'un placement extérieur.

La capacité des établissements pénitentiaires français pour accueillir ces détenus s'est accrue depuis le mois dernier, avec l'ouverture des deux premiers bâtiments du nouvel établissement d'Aix (365 places supplémentaires), pour atteindre 59.813 places. Cela porte le taux d'occupation carcérale à 118,1% en mai contre 118% le mois dernier et 119% le 1er mai 2017.

Le nombre de matelas au sol est de 1.687 contre 1.628 le mois précédent et 1.883 il y a un an.

Le nombre des prévenus (les personnes non jugées définitivement) continue à croître (20.939 contre 20.852 en avril). Ils représentent désormais 29,6% des détenus contre 25,5% en mai 2014.

Les femmes détenues (3.162) représentent 3,8% des personnes écrouées et le nombre des mineurs (869) reste à son niveau le plus élevé depuis 2002.

Si certaines directions interrégionales pénitentiaires à très forte surpopulation, comme Paris et Toulouse, ont profité ce mois-ci d'une légère amélioration, d'autres continuent à vivre des situations problématiques, comme à Toulouse, où le taux d'occupation pour les femmes est passé de 162% au 1er avril à 169% au 1er mai 2018.

Le gouvernement a présenté au Conseil des ministres en avril une réforme de la Justice, qui inclut une profonde réforme du système des peines, annoncée par Emmanuel Macron en mars.

Ce projet proscrit les détentions courtes mais garantit l'application des peines d'emprisonnement de plus d'un an, tout en multipliant les alternatives en milieu ouvert. Par ailleurs, le président est revenu sur une promesse de campagne : l'objectif n'est plus de 15.000 nouvelles places de prison mais de 7.000 places d'ici 2022.

Macron veut ancrer la Russie de Poutine en EuropeRTL Info à la Une

Le président français Emmanuel Macron a tendu vendredi la main à la Russie pour l'"ancrer dans l'Europe" malgré les tensions actuelles, et tourner le dos à 25 ans d'"incompréhensions".

"Je crois très profondément que la Russie a son histoire et son destin dans l'Europe", a déclaré M. Macron au second jour de sa première visite officielle en Russie.

Le président français s'exprimait au côté de son homologue Vladimir Poutine, visiblement détendu, à la tribune du Forum économique de Saint-Petersbourg, dont la France était l'invitée d'honneur avec le Japon.

Pour M. Macron, "une fenêtre d'opportunité" s'ouvre pour qu'une "nouvelle dynamique" s'installe entre Moscou, où M. Poutine vient d'entamer un quatrième mandat, et l'Europe, bousculée par la décision du président américain Donald Trump de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien.

Plus réservé que son hôte, le président russe s'est félicité de l'ambiance "très ouverte" de la rencontre avec M. Macron, avec lequel il s'était entretenu pendant trois heures jeudi sous les ors du Palais Constantin, en périphérie de l'ancienne capitale impériale russe (nord-ouest).

Ces discussions ont permis des "avancées importantes", selon Emmanuel Macron, sur les dossiers extrêmement complexes du nucléaire iranien et de la Syrie, sur lesquels Moscou et Paris voient un intérêt à coopérer plus étroitement.

"La France est notre partenaire ancien, traditionnel et fiable (...) Elle a toujours aspiré à défendre sa souveraineté, ce qui est un gage de stabilité dans la relation", a souligné M. Poutine. Mais il n'a pas exprimé publiquement la volonté de renforcer les relations avec les pays de l'Union européenne, alors que s'appliquent toujours les sanctions prises lors des crises de l'Ukraine en 2014 et de la Crimée.

"La balle est dans le camp de la Russie et de l'Ukraine. Nous n'allons pas lever les sanctions si rien n'est fait" pour régler la situation dans la région troublée du Dombass, dans l'est de l'Ukraine, a précisé M. Macron.

- Contrats et football -

Le chef de l'Etat n'a pas caché que la tache allait être ardue pour "rétablir la confiance" entre Moscou et l'Europe de l'ouest après "25 ans d'incompréhension".

Natalia Soljenitsyne, la veuve de l'écrivain et dissident, avec laquelle il s'était entretenu jeudi soir, l'a appelé à agir pour rapprocher son pays de l'Europe. "La Russie doit faire partie de l'Europe. Sinon, cela la poussera vers la Chine", selon elle.

Malgré les tensions des dernières années, la France est restée économiquement très présente en Russie, avec quelque 500 entreprises employant près de 170.000 salariés.

Parmi la cinquantaine d'accords de coopération et de contrats signés au cours de la visite, le plus important prévoit l'entrée du groupe français Total dans un nouveau projet géant de gaz naturel liquéfié dans l'Arctique russe de Novatek pour 2,5 milliards de dollars.

Pour M. Macron, il faut désormais "ouvrir de manière plus volontariste de nouvelles voies" pour renforcer la présence française, notamment des startups et des PME, dans "l'agroalimentaire, le spatial, les villes durables, les services énergétiques et le numérique".

Le président français a par ailleurs annoncé avoir évoqué avec M. Poutine les cas du réalisateur ukrainien emprisonné Oleg Sentsov et du cinéaste russe Kirill Serebrennikov, assigné à résidence.

Il a également rencontré jeudi Alexandre Tcherkassov, un responsable de la principale organisation russe de défense des droits de l'Homme, Memorial, et d'autres militants des droits de l'Homme russes, selon l'Elysée. "Un important geste de soutien", s'est félicitée Tania Lokchina, de l'antenne russe de Human Rights Watch.

Emmanuel Macron a indiqué espérer revenir prochainement en Russie, mais cette fois pour soutenir l'équipe de France si elle se qualifie pour les demi-finales du Mondial-2018 (14 juin-15 juillet). Ce qui lui a permis de filer la métaphore sportive en espérant que les relations entre Paris et Moscou s'inspirent du judo, prisé par Vladimir Poutine, qui "repose sur le respect de l'adversaire", et son sport de prédilection, le football, qui est "un sport collectif".

ACTUALITES GENERALES (7) : 7sur7, à la Une

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Deux étudiants de l'UHasselt touchés par la gale7sur7, à la Une
Deux étudiants de l'UHasselt ont contracté la gale, a confirmé l'université à TV Limburg. D'autres étudiants pourraient être atteints, étant
Téhéran veut des garanties d'ici fin mai7sur7, à la Une
L'Iran, les Européens, la Chine et la Russie se sont réunis vendredi à Vienne pour tenter de sauver l'accord nucléaire de 2015 avec l'Iran, qui
Pas de finale pour Kirsten Flipkens à Nuremberg7sur7, à la Une
Kirsten Flipkens n'a pas réussi à se qualifier pour la finale du tournoi de tennis sur terre battue de Nuremberg, en Allemagne, vendredi.
Peut-être pas de Nobel de littérature en 2019 non plus7sur7, à la Une
Si la confiance entre les membres de l'Académie suédoise n'est pas rétablie d'ici là, aucun prix Nobel de littérature ne sera décerné en 2019, a
Macron veut ancrer la Russie de Poutine en Europe7sur7, à la Une
Le président français Emmanuel Macron a tendu vendredi la main à la Russie pour l'"ancrer dans l'Europe" malgré les tensions actuelles, et
Giuseppe Conte peine à boucler son gouvernement7sur7, à la Une
Giuseppe Conte, chargé de former le gouvernement italien, peinait vendredi pour boucler la composition de son équipe, qui semblait bloquer sur le
La lettre ouverte de Rabiot: "J'assume toutes les conséquences de mon choix"7sur7, à la Une
Le milieu Adrien Rabiot "assume toutes les conséquences" de son refus d'être suppléant en équipe de France avant la Coupe du monde, a-t-il écrit
Rappel d'une confiture d'abricots bio vendue chez Carrefour7sur7, à la Une
Des pots de confiture d'abricots de la marque Jardin BIO, un produit vendu dans certains magasins Carrefour de Bruxelles et de la Région
Klopp: "Zidane est brillant, malheureusement pour moi"7sur7, à la Une
"Je pense que Zinédine Zidane a toujours été un battant": l'entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp, a été dithyrambique sur son adversaire samedi
La restructuration d'Electrabel inquiète Michel et Marghem7sur7, à la Une
La ministre de l'Energie, Marie-Christine Marghem, s'inquiète de la restructuration d'Electrabel que prépare Engie, indique-t-elle dans un
Un homme décède dans l'explosion d'un obus à Tielt7sur7, à la Une
Un homme est décédé vendredi après-midi dans l'explosion d'un obus à Tielt (Flandre occidentale), indique vendredi la section de Bruges du
Microsoft confirme un problème avec la mise à jour de Windows 107sur7, à la Une
Plusieurs ordinateurs tournant sous le système d'exploitation Windows 10 ont rencontré des problèmes lors d'une mise à jour récente, indique
FC Losers: "Le seul club dont vous ne voulez pas faire partie"7sur7, à la Une
A l'approche de la Coupe du Monde de football en Russie, et de la tornade publicitaire qui l'accompagne, la Commission des jeux de hasard lance
Le parlement serbe enquête sur des cancers peut-être dus à des bombardements7sur7, à la Une
Le parlement serbe a mis en place une commission chargée d'enquêter sur l'augmentation rapide de cas de cancer peut-être causés par les
Plus de dix ans de prison pour un hacker britannique7sur7, à la Une
Un pirate informatique a été condamné vendredi au Royaume-Uni à plus de dix ans de prison pour avoir dérobé les données financières de dizaines
Crash MH17: "Le missile n'était bien sûr pas russe"7sur7, à la Une
Le président russe Vladimir Poutine a assuré vendredi que le missile qui avait abattu le vol MH17 de la Malaysia Airlines en 2014 au-dessus de
Un piéton fauché par une voiture à Liège7sur7, à la Une
Un piéton a été renversé par une voiture à Liège vendredi après-midi, indique la police liégeoise. Les jours du passant sont en danger.
Un corps retrouvé dans les Alpes7sur7, à la Une
Le corps d'un homme noir, probablement un migrant, a été retrouvé vendredi près de Bardonecchia dans le nord de l'Italie, à cinq kilomètres de la
L'usage non professionnel de certains herbicides est désormais interdit7sur7, à la Une
Le conseil des ministres a approuvé vendredi un arrêté qui interdit l'usage de certains herbicides par les particuliers, a annoncé le ministre de
Le Brésil au bord du chaos7sur7, à la Une
Une grève d'ampleur des transporteurs routiers au Brésil commençait vendredi à clouer des avions au sol et à paralyser des secteurs entiers de
L'Ecosse relance le débat sur l'indépendance7sur7, à la Une
Les nationalistes écossais ont relancé vendredi leurs velléités d'indépendance en publiant un rapport sur les avantages économiques
Une réforme du droit des sociétés pour attirer plus d'entreprises en Belgique7sur7, à la Une
Le conseil des ministres a approuvé vendredi une réforme en profondeur du droit des sociétés et des associations. Le nouveau Code des sociétés
Hollande met la Chine en garde sur la montée des populismes en Europe7sur7, à la Une
L'ex-chef de l'Etat français François Hollande, reçu vendredi à Pékin par le président chinois Xi Jinping, à mis son interlocuteur en garde
"Tout n'est pas perdu" pour sauver l'accord iranien7sur7, à la Une
Le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi que "tout n'est pas perdu" pour sauver l'accord sur le nucléaire iranien signé en 2015,
Harvey Weinstein, producteur déchu désormais symbole du prédateur sexuel7sur7, à la Une
L'image restera représentative de la force du mouvement #MeToo: Harvey Weinstein, longtemps un des hommes les plus puissants d'Hollywood, est
Le syndicat du rail Metisp-Protect ne fera pas grève lundi7sur7, à la Une
Le nouveau syndicat du rail Metisp-Protect, issu des rangs de la CGSP, ne mènera aucune action de grève à partir de lundi, a-t-il confirmé
La date des funérailles de Mawda n'est pas encore fixée7sur7, à la Une
L'autopsie étant aujourd'hui terminée, les funérailles de Mawda, une fillette kurde de 2 ans tuée par balle à la suite d'une course-poursuite
Une étape folle au Giro: Yates perd tout, un exploit colossal pour Froome7sur7, à la Une
Chris Froome s'est imposé dans une 19e étape du Giro qui restera dans les mémoires. Le Britanniques a devancé tous ses adversaires en partant à
Le coup de pouce qui a permis à Laurent Ruquier de réussir sa carrière7sur7, à la Une
A 55 ans, l'animateur Laurent Ruquier a bien réussi sa carrière. A la radio ou à la télévision, il a enchaîné les émissions à succès. Il n'avait
Un motard filme son agression à Molenbeek7sur7, à la Une
Quand une banale altercation entre un automobiliste et un motard se termine en chasse à l'homme et... lancer de caddie. Les faits ont lieu à

ACTUALITES GENERALES (8) : Google Actualités Belgique

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
This RSS feed URL is deprecatedGoogle Actualités Belgique
This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers at https://news.google.com/news
Mort de Mawda : Francken s'est-il servi d'un dossier confidentiel ? - Le VifGoogle Actualités Belgique

Le Vif

Mort de Mawda : Francken s'est-il servi d'un dossier confidentiel ?
Le Vif
Le président de la Ligue des droits de l'Homme Alexis Deswaef accuse, sur la base d'un "témoignage digne de foi", le cabinet du secrétaire d'Etat Theo Francken de s'être servi de l'Office des étrangers pour rendre public, à des fins politiques ...
"Ce sont les enquêtes qui doivent établir des responsabilités"7sur7
Décès de Mawda: Bart De Wever s'attire les foudres en évoquant la responsabilité parentalelalibre.be
Bart De Wever choque en accusant les parents de Mawda dont «la responsabilité doit être engagée»Sudinfo.be

16 autres articles »
Les vidéos «road rage» se multiplient: un motard agressé au caddy - La CapitaleGoogle Actualités Belgique

La Capitale

Les vidéos «road rage» se multiplient: un motard agressé au caddy
La Capitale
Elles sont de plus en plus présentes sur les réseaux sociaux : les vidéos de « road rage », des scènes filmant des agressions entre automobilistes, cyclistes ou encore motards. Certaines d'entre elles sont très violentes, comme la dernière en date. Un ...
Un motard filme son agression à Molenbeek7sur7
Molenbeek : Un motard agressé... au caddy après une altercation !dh.be

4 autres articles »
Liège: trois voitures impliquées dans un accident, deux personnes blessées - Sudinfo.beGoogle Actualités Belgique

Sudinfo.be

Liège: trois voitures impliquées dans un accident, deux personnes blessées
Sudinfo.be
Un important accident de la route entre trois véhicules s'est produit à Liège, a indiqué vendredi soir la police de la zone. Deux personnes ont été blessées. Edition numérique des abonnés. REPORTERS. Il était près de 17h30 vendredi quand trois voitures ...
Liège : deux accidents de la route cet après-mididh.be
Liège: 3 voitures impliquées dans un accident, 2 blessésLa Meuse
Brutalement renversé par une voiture, un piéton lutte pour survivre à LiègeRTL info

5 autres articles »
Chasse à l'homme avec un hélicoptère de la police à Nivelles: le jeune intercepté - Sudinfo.beGoogle Actualités Belgique

Sudinfo.be

Chasse à l'homme avec un hélicoptère de la police à Nivelles: le jeune intercepté
Sudinfo.be
Un important déploiement policier s'est mis en place ce vendredi à Nivelles. Vers 12h30, un jeune homme s'est échappé lors de sa comparution au Tribunal de la Jeunesse, situé dans le zoning Nord dit « Portes de l'Europe ». Edition numérique des ...
Chasse à l'homme avec hélicoptère à Nivelles: le jeune enfui du tribunal a été récupéréRTL info
Nivelles: le jeune fugitif pourchassé en hélicoptère a été retrouvélalibre.be

5 autres articles »
Prostituée assassinée à Etterbeek: le suspect reconnait son implication dans les faits - dh.beGoogle Actualités Belgique

dh.be

Prostituée assassinée à Etterbeek: le suspect reconnait son implication dans les faits
dh.be
L'homme de 24 ans placé jeudi sous mandat d'arrêt et inculpé pour l'assassinat d'une prostituée de 21 ans à Etterbeek a reconnu son implication dans les faits, indique le parquet de Bruxelles. Selon lui, les faits s'inscriraient dans un contexte de ...
Etterbeek: un homme de 24 ans sous mandat d'arrêt pour l'assassinat d'une prostituée de 21 ansSudinfo.be
Etterbeek: sous mandat d'arrêt pour l'assassinat d'une prostituéeLa Nouvelle Gazette

18 autres articles »
Mohamed Abdeslam placé sous bracelet électronique - 7sur7Google Actualités Belgique

7sur7

Mohamed Abdeslam placé sous bracelet électronique
7sur7
MISE À JOUR Mohamed Abdeslam, qui avait été placé en janvier dernier en détention préventive dans le cadre d'un vol à main armée sur des fonctionnaires de la commune de Molenbeek, a obtenu d'être placé sous bracelet électronique. L'information est ...

et plus encore »
Pas de train direct entre Louvain et Brussels Airport jusque début juin - dh.beGoogle Actualités Belgique

dh.be

Pas de train direct entre Louvain et Brussels Airport jusque début juin
dh.be
A la suite des intempéries de jeudi soir, qui ont causé des dégâts, il n'y aura pas de liaison ferroviaire directe entre Louvain et l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport) jusqu'au 4 juin en matinée, a indiqué Infrabel vendredi. Jeudi soir, les ...
Intempéries: pas de train direct entre Louvain et Brussels Airport avant le 4 juinRTBF
La pluie et les orages ont provoqué de nombreux dégâts7sur7

6 autres articles »
E411: on accélère les travaux pour finir avant la rentrée - dh.beGoogle Actualités Belgique

dh.be

E411: on accélère les travaux pour finir avant la rentrée
dh.be
Devant les plaintes des automobilistes, la région va accélérer le chantier entre Daussoulx et Beez. Circuler sur la E42 et d'autres routes menant à Namur était déjà pénible en raison des chantiers. mais depuis le début de celui sur la E411 entre ...
Namur: les travaux sur l'E411 finiront deux mois plus tôt, modifications aussi sur l'E42l'avenir.net
Les travaux sur la E411 entre Daussoulx et Beez prendront fin plus tôt que prévuSudinfo.be

4 autres articles »
Le patronat craint que la liste des métiers pénibles fasse tache d'huile dans le privé - Le VifGoogle Actualités Belgique

Le Vif

Le patronat craint que la liste des métiers pénibles fasse tache d'huile dans le privé
Le Vif
Les employeurs du secteur privé regardent avec méfiance la longue liste des métiers pénibles qui a été élaborée dans la fonction publique. Ils redoutent en effet que de nombreuses professions dans le privé soient également considérées de la sorte afin ...
Métiers pénibles: le gouvernement n'a encore pris aucune décisionlalibre.be
Alexander De Croo sur les métiers pénibles: "Le politique doit mener le débat, pas les syndicats"RTBF
Réforme des pensions: "Il n'y a pas de liste" affirme De Croodh.be
Solidaire -7sur7 -L'Echo -l'avenir.net
87 autres articles »
Les funérailles de la petite Mawda auront lieu la semaine prochaine à Evere - l'avenir.netGoogle Actualités Belgique

l'avenir.net

Les funérailles de la petite Mawda auront lieu la semaine prochaine à Evere
l'avenir.net
L'autopsie étant aujourd'hui terminée, les funérailles de Mawda, une fillette kurde de 2 ans tuée par balle à la suite d'une course-poursuite entre une camionnette de migrants et la police, devraient avoir lieu dans le courant de la semaine prochaine à ...
Les funérailles de Mawda aura lieu à Bruxellesdh.be

5 autres articles »

ACTUALITES GENERALES (9) : Lavenir.net - A la Une

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Peut-être pas de Nobel de littérature en 2019 non plus Lavenir.net - A la Une

Si la confiance entre les membres de l’Académie suédoise n’est pas rétablie d’ici là, aucun prix Nobel de littérature ne sera décerné en 2019, a affirmé vendredi le directeur de la fondation Nobel.

Les photographies de Jean-Michel Folon à découvrir jusqu'au 25 novembre à La Hulpe Lavenir.net - A la Une

L'exposition "Folon Photos Graphiques" ouvrira ses portes samedi 26 mai à la fondation Folon (www.fondationfolon.be), dans la ferme du château de La Hulpe. L'événement présente 250 photographies qui n'avaient jamais été montrées, l'artiste ne se considérant pas comme un photographe ...

Cityparking: un huissier va récupérer les impayés depuis 2013 Lavenir.net - A la Une

Dès lundi, ceux et celles qui auraient «oublié» de payer des redevances de parking entre 2013 et 2017 recevront une lettre d’un huissier de justice. La note pourrait être salée pour certains...

Liège: trois voitures impliquées dans un accident Lavenir.net - A la Une

Un important accident de la route entre trois véhicules s'est produit à Liège, a indiqué vendredi soir la police de la zone. Deux personnes ont été blessées.

Un cireur de pompes qui s’assume: «On a des habitués, et même des enfants» Lavenir.net - A la Une

Hervé Tadja sera un des concurrents du premier concours de cireurs de chaussures. Le Bruxellois astique les chaussures tous les samedis dans un centre commercial.

Macron veut ancrer la Russie de Poutine en Europe Lavenir.net - A la Une

Le président français Emmanuel Macron a tendu la main à la Russie pour l’«ancrer dans l’Europe» malgré les tensions actuelles, et tourner le dos à 25 ans d’«incompréhensions».

Une voiture sur le toit: deux blessés sur la route Express, à Mouscron Lavenir.net - A la Une

Vendredi soir, une voiture sortant de l’autoroute a terminé sa course sur le toit sur la route Express. L’accident a fait deux blessés.

Mondial: Michy Batshuayi de retour à temps et «au top» Lavenir.net - A la Une

Remis d’une grave blessure à la cheville, Michy Batshuayi compte bien se servir de cette épreuve pour réussir un excellent Mondial.

VIDÉO ET PHOTOS | Un tableau de bord numérique inédit pour vos ancêtres Lavenir.net - A la Une

C’est une véritable révolution qu’a créée le Tournaisien d’origine, Jean Pihet. À l’aide d’un boîtier facile à installer, sans devoir toucher à la carrosserie, il propose une application qui vous donne un tas d’informations sur votre tacot. Idéal pour vos balades.

Kirsten Flipkens loupe la finale à Nuremberg, dominée par Alison Riske Lavenir.net - A la Une

Kirsten Flipkens n’a pas réussi à se qualifier pour la finale du tournoi de tennis sur terre battue de Nuremberg, en Allemagne, vendredi.

Un homme décède dans l’explosion d’un obus à Tielt Lavenir.net - A la Une

Un homme est décédé vendredi après-midi dans l’explosion d’un obus à Tielt (Flandre occidentale), indique vendredi la section de Bruges du parquet compétent, confirmant une information de VTM Nieuws.

Roland-Garros: Ysaline Bonaventure battue au 3e et dernier tour des qualifications Lavenir.net - A la Une

Ysaline Bonaventure (WTA 132) a été battue au 3e et dernier tour des qualifications en vue des Internationaux de France à Roland-Garros vendredi.

Ciney: le coq a retrouvé sa place sur le clocher Lavenir.net - A la Une

Il y a quasiment trois ans, le coq de l’église de Leignon était terrassé par de forts vents de tempête favorisés par la situation de l’église, perchée sur le haut du village.

Nuisances du circuit de Mettet: quelles solutions?Lavenir.net - A la Une

Le circuit Jules Tacheny fait la fierté des habitants de l’entité mais provoque aussi des nuisances. D’où le besoin de trouver des solutions qui conviennent à tout le monde.

Fleurus: penser les espaces publics avec les riverains Lavenir.net - A la Une

À Heppignies et Wanfercée-Baulet, les riverains vont réfléchir au réaménagement des places centrales. Une consultation citoyenne est en vue.

ACTUALITES GENERALES (10) : RTBF, à la Une

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Trump dit que le sommet avec Kim pourrait malgré tout avoir lieu le 12 juin RTBF, à la Une
Moins de 24 heures après avoir annulé son sommet avec Kim Jong Un, le président américain Donald Trump a affirmé vendredi que des discussions étaient en cours avec Pyongyang et que la rencontre pourrait malgré tout "avoir lieu le 12" juin, comme...
Harvey Weinstein inculpé d'un viol et d'une agression sexuelle, et libéré sous cautionRTBF, à la Une
Le producteur de cinéma Harvey Weinstein, accusé par des dizaines de femmes d'agressions sexuelles, a été inculpé vendredi à New York pour un viol et une agression sexuelle, sa première inculpation depuis les premières allégations contre lui il y a...
Décès de Mawda: la date des funérailles de Mawda n'est pas encore fixée, rectifient les avocatsRTBF, à la Une
L'autopsie étant aujourd'hui terminée, les funérailles de Mawda, une fillette kurde de 2 ans tuée par balle à la suite d'une course-poursuite entre une camionnette de migrants et la police, devraient avoir lieu dans le courant de la semaine prochaine à...
Des élèves bruxellois priés de rentrer chez eux le midi s'ils pratiquent le RamadanRTBF, à la Une
Peut-on exclure des garderies du midi les enfants qui pratiquent le Ramadan sous prétexte que celles-ci sont réservées à ceux qui mangent à l'école? C'est la question que pose sur Facebook la députée bruxelloise PTB Mathilde El bakri, suite à un...
A Mont-sur-Marchienne, le snoezelen (le quoi?) s'invite à l'école RTBF, à la Une
Ce vendredi, VEWS s'est rendu à Charleroi. Plus précisément à Mont-sur-Marchienne. Et qu’est-ce qu’on est allé faire là? Ben, on est venu découvrir le snoezelen. Encore assez peu connu chez nous, le snoezelen est un concept né aux Pays-Bas y a...
Flandre: au moins 118 enfants issus de 37 écoles ont contracté la salmonelloseRTBF, à la Une
Au moins 118 enfants issus de 37 écoles de Flandre ont entre-temps contracté la salmonellose, indique vendredi soir l'Agence flamande Soins et Santé (Vlaams Agentschap Zorg en Gezondheid). L'origine de la contamination n'est pas encore connue. Le traiteur...
Une femme soldat dans Batlefield V: hérésie, sexisme ou modernisme?RTBF, à la Une
Le jeu de combat ne sortira que le 19 octobre 2018, mais ses concepteurs se font déjà un sang d’encre. Peut-on introduire une femme dans une unité combattante censée évoluer durant la deuxième guerre mondiale? Deux camps s’opposent. Des joueurs...
Poster des vidéos de ses enfants sur internet: un vrai business RTBF, à la Une
Faire des photos de ses enfants en train de rire, manger, jouer, un grand classique de la majorité des parents. Certains vont plus loin en créant des chaînes YouTube entièrement dédiées aux faits et gestes de leur progéniture. Derrière certaines...
Intempéries: pas de train direct entre Louvain et Brussels Airport avant le 4 juinRTBF, à la Une
Il n'y aura pas de train direct entre Louvain et Brussels Airport jusqu'au 4 juin, à cause de la présence d'eau et de boue sur les voies à la suite des fortes pluies de jeudi, indique vendredi le gestionnaire de l'infrastructure Infrabel. Les dégâts sont...
Mémoires vives (9/13) : Le grand livre de la contrebandeRTBF, à la Une
Si vous regrettez de ne pas avoir assez questionné vos grands-parents, voici l’occasion de vous rattraper ! A travers une série de reportages, la RTBF vous propose de fouiller les greniers, d’ouvrir les vieux albums, d’explorer la mémoire des...
Alexander De Croo sur les métiers pénibles: "Le politique doit mener le débat, pas les syndicats"RTBF, à la Une
Interrogé sur le fait que l'Open VLD affirme ne pas être lié à l'accord conclu au sein du comité A de la fonction publique sur la liste des fonctions pénibles, Alexander De Croo, le vice-premier ministre Open VLD, a tenu à préciser ceci :...
Une économie en plein essor: témoignages sur le miracle portugaisRTBF, à la Une
Comment Le Portugal a-t-il pu devenir l'une des destinations économiques les plus prisées de l'Union européenne? Le miracle économique portugais suscite aujourd'hui admiration et interrogations.  3% de croissance économique, un taux de chômage en...
Campagne de prévention FC Losers: "Le seul club dont vous ne voulez pas faire partie!"RTBF, à la Une
À l'approche de la Coupe du monde en Russie, et à l'initiative du ministre de la Justice Koen Geens, la Commission des jeux de hasard a lancé une campagne de prévention, "#Fautaimerperdre", contre les paris sportifs en ligne.  Dans les stations de...
Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit pour l'UE: "Je dis tout aux 27 Etats membres" RTBF, à la Une
Michel Barnier, le négociateur en chef du Brexit pour l'Union européenne, est l'invité de La Semaine de l'Europe. Le 30 mars prochain, l'Union européenne ne comptera plus que 27 Etats membres. Le Royaume Uni aura quitté le navire européen. Les deux...
Un statut aux parents de Mawda? "Pourquoi récompenser des gens qui coopèrent avec des criminels?"RTBF, à la Une
Après sa prestation sur le plateau de VTM, qui a déjà suscité beaucoup de critiques, le président de la N-VA, Bart De Wever, a ajouté au micro de la RTBF qu'il ne voyait pas "sur quelle base on donnerait un statut à des gens qui ont déjà demandé un...
Corruption en Espagne: motion de censure contre Rajoy, assailli par l'opposition et ses alliés RTBF, à la Une
Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est retrouvé isolé vendredi, menacé par une motion de censure de l'opposition socialiste et lâché par ses alliés centristes de Ciudadanos, après la condamnation de son parti conservateur dans un...
Des artistes belges installent par surprise un faux cachalot géant sur une plage allemandeRTBF, à la Une
Un collectif d'artistes belges a installé un cachalot en plastique de 17 mètres de long sur la plage de Zingst, sur la côte de la mer Baltique en Allemagne. Vendredi matin, les autorités locales de Zingst, dans le land du...
Une Française récolte plus d'un million de signatures en soutien à une Soudanaise condamnée à mortRTBF, à la Une
Une Française de seize ans a lancé une pétition en soutien à Noura Hussein, une Soudanaise condamnée à mort pour avoir tué un homme qu'elle accuse de l'avoir violée. La pétition a déjà récolté plus d'un million de signatures et des personnalités...
Il n'y aura pas de grève SNCB dès lundi: HR-Rail a rejeté le préavis de Metisp-ProtectRTBF, à la Une
HR-Rail, en charge de la concertation sociale au sein des chemins de fer belges, a déclaré irrecevable le préavis de grève déposé le 9 mai par le syndicat Metisp-Protect, a annoncé l'organisation de travailleurs dans un communiqué. Le nouveau...
Les mails de mise en conformité avec le RGPD respectent-ils la loi? Pas toujoursRTBF, à la Une
C’est pire que les spams. Des dizaines de mails d’entreprises inondent nos messageries sous prétexte de se mettre en conformité avec le nouveau Règlement Général de Protection des Données (GPRD) européen. La question est toujours la même:...