[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


132 sources différentes


23/01/2021 - ACTUALITES MONDE : 7 sources

1 - DH, Monde
2 - L'Avenir.net, Monde
3 - La Libre, Monde
4 - Le Soir, Monde
5 - RTBF, Monde
6 - RTL, Monde
7 - Le Soir, monde


ACTUALITES INTERNATIONALES (1) : DH, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Journée de manifestants pro-Navalny en Russie : à Moscou, la police multiplie les interpellationsDH, Monde
La police de Moscou a interpellé au moins une dizaine de personnes venues manifester samedi dans le centre de la capitale russe à l'appel de l'opposant incarcéré Alexeï Navalny, selon des journalistes de l'AFP.
Donald Trump aurait envisagé de remplacer son ministre de la Justice pour tenter de renverser certains résultats des électionsDH, Monde
Donald Trump a envisagé de remplacer le ministre de la Justice, Jeffrey Rosen, par un avocat du ministère qui l'aurait aidé à forcer les responsables de la Géorgie à renverser les résultats de l'élection dans cet Etat, ont affirmé des journaux américains vendredi soir.
Nouveau drame via TikTok: il est tué par un train pendant le tournage de sa vidéoDH, Monde
Un jeune homme a été mortellement heurté par un train au Pakistan alors qu'il était filmé par un ami en train de marcher le long des voies ferrées pour une vidéo qu'il voulait publier sur TikTok, ont annoncé samedi des responsables de la police et des secours.
"Négligence absolue", "incompétence diplomatique": à peine lancée, la vaccination contre le Covid au Brésil connaît des ratésDH, Monde
La campagne de vaccination contre le Covid-19 démarre tout juste et connaît déjà des ratés dans un Brésil en pleine deuxième vague, et qui va vite manquer de doses, composants et même seringues, alertent les scientifiques en incriminant le gouvernement.
Bolsonaro remet en doute l'efficacité des vaccins anti-CovidDH, Monde
Le président brésilien Jair Bolsonaro a de nouveau mis en doute vendredi l'efficacité des vaccins contre le coronavirus, au moment où son pays, en pleine deuxième vague de pandémie, vient de lancer une campagne nationale de vaccination.
Une question d'un journaliste ne passe pas auprès de Joe BidenDH, Monde
Alors qu'il signait un décret sur les objectifs de vaccination devant la presse, Biden n'a pas apprécié une question d'un des journalistes présents et l'a fait savoir.
Coronavirus dans le monde: Hong Kong confine un quartier, semi-confinement décrété à Oslo après un foyer du variant anglais (Mise à jour)DH, Monde
Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.
Le procès en destitution de Trump au Sénat commencera la deuxième semaine de févrierDH, Monde
Le procès en destitution de Donald Trump commencera la deuxième semaine de février au Sénat, après la transmission à la chambre haute de l'acte de mise en accusation de l'ancien président en début de semaine prochaine, ont annoncé vendredi les leaders démocrates au Congrès.
Joe Biden estime que le Covid-19 fera plus de 600.000 morts aux Etats-UnisDH, Monde
Le président américain Joe Biden a estimé vendredi que la pandémie de Covid-19 ferait bien au-delà de 600.000 morts aux Etats-Unis.
"Jeu du foulard": L'Italie bloque TikTok pour les utilisateurs dont l'âge n'est pas garantiDH, Monde
L'Italie a annoncé vendredi avoir provisoirement bloqué l'accès de TikTok aux utilisateurs dont l'âge n'est pas garanti, une mesure prise dans l'urgence après la mort d'une fillette qui participait au "jeu du foulard" sur le réseau social.
Paris demande à Pfizer "d'honorer ses engagements" de livraisons de vaccinsDH, Monde
Le secrétaire d'État français aux Affaires européennes Clément Beaune a demandé vendredi au laboratoire américain Pfizer "d'honorer ses engagements" de livraisons quel que ce soit le nombre de doses disponibles par flacon.
Accord Pfizer-BioNTech et OMS pour apporter 40 millions de doses de vaccins au système CovaxDH, Monde
L'Organisation mondiale de la santé et Pfizer-BioNTech ont annoncé vendredi un accord qui doit permettre de fournir 40 millions de doses du vaccin anti-Covid-19 du géant pharmaceutique aux pays défavorisés, à travers le système Covax.
Plus de 2.000 doses du vaccin Moderna transportées à une température trop basse en SuèdeDH, Monde
Environ 2.100 doses du vaccin contre le coronavirus de la firme Moderna ont été conservées à une température trop basse en Suède, ont indiqué les autorités sanitaires du pays vendredi.
Les Proud Boys, groupe d'extrême droite se distancie de TrumpDH, Monde
Tandis que certains fervents supporters de Trump restent convaincus que sa victoire à l'élection lui a été "volée", d'autres changent radicalement de position, allant jusqu'à se moquer de l'ancien président.
Procédure de destitution de Trump : l'acte d'accusation sera transmis lundi au SénatDH, Monde
L'acte de mise en accusation de Donald Trump sera transmis lundi au Sénat américain, à qui il revient de le juger pour "incitation à l'insurrection", a annoncé vendredi le chef démocrate de la chambre haute Chuck Schumer.
La police italienne arrête un extrémiste de droite, un probable attentat déjouéDH, Monde
Les unités anti-terroristes italiennes ont arrêté à Savone (nord-ouest) un extrémiste de droite présumé, qui aurait eu l'intention de commettre un attentat, a indiqué vendredi la justice italienne.
Suspension de la grève au quotidien L'Equipe, "mais le mouvement continue"DH, Monde
Après 14 jours qui ont empêché la sortie en kiosques du quotidien français, la grève à L'Équipe est suspendue, a annoncé vendredi l'intersyndicale, à l'origine de cette mobilisation entamée le 8 janvier contre la suppression d'une cinquantaine de ...
Coronavirus : La police londonienne met fin à un mariage avec 400 invitésDH, Monde
La police londonienne a mi sfin à une fête de mariage, organisée dans une école et réunissant 400 invités. Les mesures actuellement en vigueur au Royaume-Uni imposent un maximum de six invités pour célébrer un mariage.
La police met fin à une fête réunissant 60 personnes à LilleDH, Monde
La police française a mis un terme à une fête réunissant 60 personnes à Lille jeudi soir, selon le quotidien français La Voix du Nord.
Pourquoi Joe Biden devra-t-il (peut-être) renoncer à son vélo?DH, Monde
Parce qu'il risque de se faire repérer par son vélo d'appartement intelligent, le président américain Joe Biden va-t-il devoir renoncer à sa mise en forme sur sa machine Peloton à la Maison Blanche ?
Un jeu vire au drame sur TikTok: une fillette de 10 ans est morte asphyxiée dans sa salle de bainDH, Monde
Une fillette est morte asphyxiée à Palerme (Sicile, sud de l'Italie) alors qu'elle participait à un défi au "jeu du foulard" sur le réseau social TikTok, ont rapporté vendredi les médias.
Variants sud-africain et brésilien: cette particularité qui inquiète les virologues (Mise à jour)DH, Monde
Des virologues étrangers ont découvert que les variants sud-africain et brésilien peuvent entrainer une deuxième contamination. Ce qui est inquiétant pour la population belge puisqu'ils ont été détectés sur notre territoire.
9 personnes âgées sont décédées en France après avoir été vaccinées contre le Covid: ce que l'on saitDH, Monde
Neuf morts de personnes âgées qui avaient reçu le vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 ont été recensées en France, sans qu'un lien soit établi entre leur décès et la vaccination, a indiqué vendredi l'Agence du médicament, selon qui elles étaient malades et sous traitement lourd.
Un test PCR obligatoire dès dimanche pour tout voyage non essentiel en FranceDH, Monde
La France exigera, à partir de dimanche à 00h00, un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer sur son territoire, a annoncé le président Emmanuel Macron au Conseil européen, a rapporté l'Elysée tard jeudi soir.
Coronavirus: première infection au variant brésilien établie en Allemagne, la France va exiger aux voyageurs un test PCR (Mise à jour)DH, Monde
Découvrez toutes les dernières informations concernant le coronavirus dans le monde.
L'UE déconseille fortement les voyages non essentielsDH, Monde
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a d'ailleurs estimé jeudi soir que "tous les voyages non essentiels doivent être fortement déconseillés", "en raison de la situation sanitaire très grave" liée à la pandémie de Covid-19.
Coronavirus oblige, pas de carnaval de Rio cette annéeDH, Monde
Le maire de Rio de Janeiro a annoncé jeudi que sa ville renonçait à organiser en 2021 son célèbre Carnaval que les écoles de samba espéraient encore pouvoir fêter en juillet, en raison d'un rebond de l'épidémie de Covid-19.
Les masques "faits maison" c'est terminé en FranceDH, Monde
Le gouvernement français a demandé à sa population de ne plus utiliser certains masques en tissus , dont ceux faits maison, jugés insuffisamment filtrants face à l'apparition de nouveaux variants plus contagieux du coronavirus, a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi sur TF1.
Les Etats-Unis imposent une quarantaine à tous les voyageurs arrivant sur leur territoireDH, Monde
Le président américain Joe Biden a annoncé jeudi qu'une quarantaine serait désormais obligatoire pour toute personne arrivant aux Etats-Unis par avion.
La France se dit "en mesure" de vacciner 70 millions de personnes d'ici fin aoûtDH, Monde
Le gouvernement sera "en mesure" de vacciner 70 millions de personnes d'ici fin août, "si la totalité des vaccins commandés sont validés par les autorités sanitaires européennes et mondiales", a assuré jeudi le ministre de la santé, Olivier Véran.
Pays-Bas: couvre-feu instauré de 21h00 à 04h30 à partir de samediDH, Monde
Les Pays-Bas vont instaurer un couvre-feu nocturne, valable de 21h00 à 04h30, à partir de samedi, a déclaré jeudi le ministre néerlandais de la Justice, Ferdinand Grapperhaus, après un débat au Parlement sur la crise du coronavirus.
Polémique après des propos d'Emmanuel Macron face aux critiques: "La France est devenue une nation de 66 millions de procureurs" (VIDEO)DH, Monde
Alors qu'il était à Saclay, près de Paris, pour annoncer un plan d'investissement national dans les technologies quantiques, Emmanuel Macron a affirmé que "La France était devenue une nation de 66 millions de procureurs", en réaction aux nombreuses critiques sur la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement français.
Jay-Z lance un fonds de 10 millions de dollars pour soutenir les petites entreprises... du cannabisDH, Monde
Le rappeur américain se lance dans le capital risque dans le cannabis au profit des minorités. Il vient en effet de créer un fonds de 10 millions de dollars pour soutenir les petites entreprises du cannabis appartenant à des Afro-américains ou à des minorités visibles.
Nouveau parti, procès, média... Quel avenir pour Donald Trump après la Maison Blanche ?DH, Monde
Après quatre années de présidence, le milliardaire entame sa nouvelle vie à Mar-a-Lago. Quel agenda attend Donald Trump ?
La police dans les unifs en Grèce ? "Les étudiants ne sont pas des criminels"DH, Monde
Environ un millier d'étudiants, selon la police, ont manifesté jeudi à Athènes défiant le confinement imposé depuis deux mois, pour protester contre un projet de loi imposant pour la première fois en Grèce la présence de policiers dans les universités.
Voici pourquoi Kamala Harris, Michelle Obama et Hillary Clinton portaient du violet lors de l’investiture de Joe BidenDH, Monde
Les trois femmes de pouvoir ont souhaité faire passer un message en portant du mauve lors de la cérémonie d'investiture de Joe Biden. Une couleur hautement symbolique.
Des doses de vaccins sauvées des graves inondations au Royaume-Uni !DH, Monde
Les services d'urgence ont travaillé jusqu'aux petites heures jeudi matin pour éviter que de graves inondations n'endommagent une réserve de doses du vaccin Astrazeneca/Oxford contre le Covid-19.
Macron souhaite que les étudiants puissent aller un jour par semaine à l'universitéDH, Monde
Emmanuel Macron a souhaité jeudi que les étudiants français puissent, s'ils le souhaitent, retourner suivre des cours en présentiel à l'université un jour par semaine et avoir accès à deux repas par jour pour le prix d'un euro le repas dans les restos U.
Cinq morts dans un incendie sur le site du géant indien des vaccinsDH, Monde
Un incendie dans les locaux du plus grand fabricant de vaccins au monde a fait cinq morts
"Un nouveau chapitre", "le retour de l'Amérique": la presse internationale salue le triomphe de la démocratie aux Etats-UnisDH, Monde
Joe Biden est officiellement devenu le 46e président des États-Unis ce mercredi. La presse internationale s'est concentrée sur son message d'unité et la nouvelle ère qu'il ouvre pour l'Amérique après la présidence Trump.
Biden en dit plus sur le contenu de la lettre laissée par Trump: "Je veux en discuter avec lui"DH, Monde
Le président Joe Biden a parlé d'une lettre "très aimable" et souhaiterait en discuter avec son prédécesseur, avant d'en divulguer le contenu. Un assistant de Donald Trump a toutefois présenté les grandes lignes de ce que l'ancien locataire de la Maison-Blanche a écrit au démocrate.
32 morts et 110 blessés dans un double attentat suicide à Bagdad (Mise à jour)DH, Monde
32 personnes ont été tuées jeudi par deux kamikazes qui se sont fait exploser sur un marché du centre de Bagdad, l'attaque la plus meurtrière depuis trois ans dans la capitale irakienne.
"Justicia para todos": Le message de Jennifer Lopez lors de l'investiture de Joe BidenDH, Monde
Après la performance de Lady Gaga, la chanteuse a interprété This Land Is Your Land. Une prestation qu'elle a ponctué d'un message en espagnol appelant à l'unité, à la liberté et à la justice.
Joe Biden à la place de Donald Trump : concrètement, quel impact pour la Belgique ? Un expert décrypteDH, Monde
Joe Biden Sworn In As 46th President Of The United States At U.S. Capitol Inauguration CeremonyTanguy Struye, professeur en relations internationales, s’attend à un impact indirect pour la Belgique.
Les Etats-Unis déplorent plus de morts du Covid que de soldats tués pendant la Seconde Guerre Mondiale (Mise à jour)DH, Monde
A peine intronisé, le président américain Joe Biden a prévenu que son pays allait entrer dans "la phase la plus mortelle du virus", alors que le bilan aux Etats-Unis dépasse désormais celui des soldats américains tués pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Investiture de Joe Biden: un invité était présent pour la première fois depuis 50 ansDH, Monde
La représentante de Taïwan aux Etats-Unis avait été officiellement invitée à la cérémonie d'investiture du nouveau président américain, ce que Taipei a présenté jeudi comme une première depuis que Washington a choisi en 1979 de reconnaître Pékin.
Le président américain Joe Biden signe le retour des USA dans l'accord de Paris sur le climatDH, Monde
Dès le premier jour de son mandat, le président américain Joe Biden a signé le retour des USA dans l'accord de Paris sur le climat.Plus d'informations dans quelques instants.
Arrivé à la Maison Blanche, le président Joe Biden a signé le retour des Etats-Unis dans l'accord de Paris sur le climat (Mise à jour)DH, Monde
Le 46e président des Etats-Unis Joe Biden est arrivé mercredi à la Maison Blanche, avec sa famille, quelques heures après avoir prêté serment.
"Moi, Joseph Robinette Biden Jr, je jure..." : retour sur les moments forts de l'investiture de Joe BidenDH, Monde
Joe Biden a prêté serment mercredi comme 46e président des États-Unis, prenant la tête d’un pays traversé par des crises profondes au terme du mandat de Donald Trump qui aura déchiré les Américains et bousculé le monde.
Qui est cette jeune poétesse qui a fait sensation lors de l'investiture de Joe Biden?DH, Monde
Vêtue de jaune, la tête coiffée d'une couronne rouge, la jeune poétesse afro-américaine Amanda Gorman a captivé le public mercredi lors de la cérémonie d'investiture de Joe Biden, avec ses vers appelant à l'unité des Etats-Unis.

ACTUALITES INTERNATIONALES (2) : L'Avenir.net, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Une personne remporte près de 608 millions d’euros à la loterie américaine Mega Millions L'Avenir.net, Monde

Un joueur de l’Etat américain du Michigan a décroché le jackpot d’un milliard de dollars lors du tirage du vendredi de la loterie Mega Millions, a annoncé cette dernière sur son site web samedi.

Affaire Grégory: «Faire tout ce qui sera possible pour découvrir la vérité», assure le parquet général L'Avenir.net, Monde

Thierry Pocquet du Haut-Jussé, procureur général de Dijon, réaffirme sa détermination à «faire tout ce qui sera possible pour connaître la vérité» sur l’assassinat en 1984 de Grégory Villemin, dans un entretien paru samedi dans le quotidien français L’Est Républicain.

Un Pakistanais tué par un train pendant le tournage d’une vidéo Tiktok L'Avenir.net, Monde

Un jeune homme a été mortellement heurté par un train au Pakistan alors qu’il était filmé par un ami en train de marcher le long des voies ferrées pour une vidéo qu’il voulait publier sur TikTok, ont annoncé des responsables de la police et des secours.

Coronavirus: les réactions allergiques graves au vaccin Moderna sont rares L'Avenir.net, Monde

Les cas de réaction allergique sévère au vaccin contre le Covid-19 de Moderna sont «rares», et n’ont concerné que 10 personnes sur plus de 4 millions de premières doses administrées aux États-Unis, ont déclaré vendredi les autorités sanitaires.

Le procès en destitution de Trump au Sénat commencera la semaine du 8 février L'Avenir.net, Monde

Le procès en destitution de Donald Trump commencera la deuxième semaine de février au Sénat, après la transmission de l’acte de mise en accusation de l’ancien président en début de semaine prochaine, a annoncé vendredi le chef démocrate du Sénat Chuck Schumer.

Asia Argento accuse le réalisateur de «Fast and furious» d’abus sexuels L'Avenir.net, Monde

Asia Argento, actrice italienne et figure du mouvement #MeToo, accuse d’abus sexuels Rob Cohen, le réalisateur américain des films «Fast and furious», dans une interview publiée vendredi par le Corriere della Sera.

Le variant brésilien en Allemagne L'Avenir.net, Monde

Un premier cas de variant brésilien du Covid-19 a été décelé en Allemagne. Tandis que la vaccination s’étend dans le monde.

Le camp de Navalny ciblé avant la manif ce samedi L'Avenir.net, Monde

De sa prison, Alexei Navalny a appelé à manifester ce samedi. Ses partisans sont arrêtés, et le pouvoir met en garde.

Un scrutin présidentiel sous cloche L'Avenir.net, Monde

Les Portugais votent ce dimanche dans une élection présidentielle plus marquée par son contexte sanitaire, qui vient d’obliger le pays à se reconfiner, que par la prévisible reconduction du candidat sortant, le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa.

Biden estime que le Covid-19 fera plus de 600.000 morts aux Etats-Unis L'Avenir.net, Monde

Le président américain Joe Biden a estimé vendredi que la pandémie de Covid-19 ferait bien au-delà de 600.000 morts aux Etats-Unis.

L’Allemagne classe une vingtaine de pays comme à haut risque L'Avenir.net, Monde

En raison de chiffres de contaminations au coronavirus élevés en Allemagne, le gouvernement allemand a pour la première fois classé une vingtaine de pays comme à haut risque, avec des règles d’entrée plus strictes.

Le nouveau président de la CDU en Allemagne obtient 83% des voix par correspondance L'Avenir.net, Monde

Armin Laschet a obtenu un score de 83% dans les votes exprimés par courrier pour l’élection présidentielle du parti allemand CDU, a annoncé vendredi le parti chrétien-démocrate.

L’Italie sévit contre TikTok après la mort d’une fillette L'Avenir.net, Monde

L’Italie a annoncé vendredi avoir provisoirement bloqué l’accès de TikTok aux utilisateurs dont l’âge n’est pas garanti, une mesure prise en urgence après la mort d’une fillette qui participait au «jeu du foulard» sur le réseau social.

La vétusté des barrages fluviaux est un «risque émergent», alerte l’Onu L'Avenir.net, Monde

Plus de la moitié de la population mondiale vivra en 2050 en aval de grands barrages fluviaux dont la vétusté, accentuée par les effets du changement climatique, constitue un «risque émergent», avertit vendredi un rapport de l’Onu.

Les Pays-Bas veulent remplacer le Royaume-Uni comme «porte d’entrée» de l’UE pour les USA L'Avenir.net, Monde

Les Pays-Bas veulent être la «porte d’entrée» du président américain Joe Biden vers l’Europe après le départ du Royaume-Uni de l’UE, a déclaré vendredi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

ACTUALITES INTERNATIONALES (3) : La Libre, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Donald Trump a envisagé de remplacer le ministre de la JusticeLa Libre, Monde
Donald Trump a envisagé de remplacer le ministre de la Justice, Jeffrey Rosen, par un avocat du ministère qui l'aurait aidé à forcer les responsables de la Géorgie à renverser les résultats de l'élection dans cet Etat, ont affirmé des journaux américains vendredi soir.
Journée de manifestants pro-Navalny en Russie : à Moscou, la police multiplie les interpellationsLa Libre, Monde
La police de Moscou a interpellé au moins une dizaine de personnes venues manifester samedi dans le centre de la capitale russe à l'appel de l'opposant incarcéré Alexeï Navalny, selon des journalistes de l'AFP.
"Négligence absolue", "incompétence diplomatique": à peine lancée, la vaccination contre le Covid au Brésil connaît des ratésLa Libre, Monde
La campagne de vaccination contre le Covid-19 démarre tout juste et connaît déjà des ratés dans un Brésil en pleine deuxième vague, et qui va vite manquer de doses, composants et même seringues, alertent les scientifiques en incriminant le gouvernement.
Joe Biden a prêté serment 60 ans jour pour jour après JFK : le mythe Kennedy, en clair-obscurLa Libre, Monde
À l’heure de l’investiture de Joe Biden, retour sur John Fitzgerald Kennedy ; le 35e président des États-Unis qui prêta serment il y a tout juste 60 ans. Modèle politique pour certains, les historiens s’évertuent pourtant à nuancer le “mythe Kennedy”.
Près de 200 personnes arrêtées en Russie lors des manifestations pour Navalny (Mise à jour)La Libre, Monde
Les partisans de l'opposant Alexeï Navalny ont appelé à manifester samedi dans toute la Russie pour exiger sa libération, en dépit du risque d'une violente répression policière et des multiples pressions des autorités.
Le procès en destitution de Trump au Sénat commencera la deuxième semaine de févrierLa Libre, Monde
Le procès en destitution de Donald Trump commencera la deuxième semaine de février au Sénat, après la transmission à la chambre haute de l'acte de mise en accusation de l'ancien président en début de semaine prochaine, ont annoncé vendredi les leaders démocrates au Congrès.
Joe Biden estime que le Covid-19 fera plus de 600.000 morts aux Etats-UnisLa Libre, Monde
Le président américain Joe Biden a estimé vendredi que la pandémie de Covid-19 ferait bien au-delà de 600.000 morts aux Etats-Unis.
Ethiopie : des viols et abus rapportés du TigréLa Libre, Monde
Peu d’informations parviennent de cette région depuis l’opération militaire.
Israël, ce laboratoire grandeur nature du vaccin de PfizerLa Libre, Monde
Malgré la présence du variant britannique, les résultats sont encourageants.
Le nouveau président de la CDU en Allemagne obtient 83% des voix par correspondanceLa Libre, Monde
Armin Laschet a obtenu un score de 83% dans les votes exprimés par courrier pour l'élection présidentielle du parti allemand CDU, a annoncé vendredi le parti chrétien-démocrate. Sur les 980 voix envoyées par courrier, 796 étaient pour M. Laschet, a ...
Paris demande à Pfizer "d'honorer ses engagements" de livraisons de vaccinsLa Libre, Monde
Le secrétaire d'État français aux Affaires européennes Clément Beaune a demandé vendredi au laboratoire américain Pfizer "d'honorer ses engagements" de livraisons quel que ce soit le nombre de doses disponibles par flacon.
Cuba met au point son propre vaccin anti-Covid-19La Libre, Monde
Un quart du budget est consacré à la santé dans l’île, peu touchée par la pandémie.
Bolsonaro remet en doute l'efficacité des vaccins anti-CovidLa Libre, Monde
Le président brésilien Jair Bolsonaro a de nouveau mis en doute vendredi l'efficacité des vaccins contre le coronavirus, au moment où son pays, en pleine deuxième vague de pandémie, vient de lancer une campagne nationale de vaccination.
État d’urgence en Centrafrique: bientôt un renfort de casques bleus ?La Libre, Monde
C’est ce que réclame l’émissaire de l’Onu dans cette ex-colonie française, plongée dans le chaos depuis 2013.
Une question d'un journaliste ne passe pas auprès de Joe BidenLa Libre, Monde
Alors qu'il signait un décret sur les objectifs de vaccination devant la presse, Biden n'a pas apprécié une question d'un des journalistes présents et l'a fait savoir.
Plus de 2.000 doses du vaccin Moderna transportées à une température trop basse en SuèdeLa Libre, Monde
Environ 2.100 doses du vaccin contre le coronavirus de la firme Moderna ont été conservées à une température trop basse en Suède, ont indiqué les autorités sanitaires du pays vendredi.
La présidente de la Commission Ursula von der Leyen sera l’hôte des Grandes conférences catholiques, le lundi 25 janvierLa Libre, Monde
La présidente de la Commission Ursula von der Leyen sera l’invitée des Grandes conférences catholiques ce lundi 25 janvier à 20h30. Elle s'exprimera sur le thème "Quelles priorités pour l'Europe". En raison des mesures de confinement et du ...
Les Proud Boys, groupe d'extrême droite et anciens partisans de Trump, se moquent désormais de l'ex-président dans des messagesLa Libre, Monde
Tandis que certains fervents supporters de Trump restent convaincus que sa victoire à l'élection lui a été "volée", d'autres changent radicalement de position, allant jusqu'à se moquer de l'ancien président.
Procédure de destitution de Trump : l'acte d'accusation contre Trump sera transmis lundi au SénatLa Libre, Monde
L'acte de mise en accusation de Donald Trump sera transmis lundi au Sénat américain, à qui il revient de le juger pour "incitation à l'insurrection", a annoncé vendredi le chef démocrate de la chambre haute Chuck Schumer.
La police italienne arrête un extrémiste de droite, un probable attentat déjouéLa Libre, Monde
Les unités anti-terroristes italiennes ont arrêté à Savone (nord-ouest) un extrémiste de droite présumé, qui aurait eu l'intention de commettre un attentat, a indiqué vendredi la justice italienne.
#Metoogay: à leur tour, les gays libèrent la parole sur les violences sexuellesLa Libre, Monde
Des milliers de gays témoignaient vendredi sur Twitter, sous le hashtag #Metoogay, des violences sexuelles qu'ils ont subies, dans la lignée des mouvements #Metoo et #Metooinceste et après des accusations de viol contre un élu de Paris et son conjoint.
39 morts à bord d'un camion en Angleterre : quatre prévenus condamnés jusqu'à 27 ans de prison à LondresLa Libre, Monde
Quatre hommes ont été condamnés vendredi à Londres à des peines allant de 13 à 27 ans de prison pour la mort de 39 migrants vietnamiens retrouvés dans la remorque d'un camion en Angleterre en 2019.
Procès Zuma: la justice rejette la demande du groupe français ThalesLa Libre, Monde
Le groupe français Thales, qui contestait une accusation d'extorsion dans le cadre d'un contrat d'armement remontant à 1999, a vu vendredi sa demande rejetée par la justice sud-africaine, ouvrant la voie à un procès pour corruption contre l'ex-président Jacob Zuma, prévu pour février. L'ex-président, au pouvoir de 2009 à 2018, devra répondre de 16 accusations de fraude, trafic d'influence et extorsion en lien avec l'achat d'avions de combat, patrouilleurs et équipement militaire à Thales lorsqu'il était vice-président de Thabo Mbeki.
Tentative de coup d'État en Turquie : une cour turque annule 9 acquittements dans le procès des manifestations de 2013La Libre, Monde
Une cour turque a annulé vendredi les acquittements de neuf personnes qui avaient été inculpées pour leur rôle présumé dans les manifestations à Istanbul en 2013.
Biden s'attaque à la crise alimentaire affectant des millions d'AméricainsLa Libre, Monde
Joe Biden va s'attaquer vendredi à l'un des effets les plus visibles de la crise économique provoquée par la pandémie, en promettant une aide immédiate aux millions d'Américains sans emploi qui ont faim et se pressent dans les banques alimentaires.
Coronavirus : La police londonienne met fin à un mariage avec 400 invitésLa Libre, Monde
La police londonienne a mi sfin à une fête de mariage, organisée dans une école et réunissant 400 invités. Les mesures actuellement en vigueur au Royaume-Uni imposent un maximum de six invités pour célébrer un mariage.
Coronavirus : Tshisekedi salue deux "produits congolais", l'OMS prudenteLa Libre, Monde
Le président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi a récemment salué deux "produits congolais" face au nouveau coronavirus, suscitant une réaction prudente de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
La Russie multiplie les arrestations d'opposants avant des manifestations pour NavalnyLa Libre, Monde
Les autorités russes ont arrêté vendredi de nouveaux partisans de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny, tandis que d'autres devaient comparaître devant des tribunaux à la veille d'une journée de manifestations prévue dans tout le pays.
Le Royaume-Uni veut cantonner l'ambassadeur de l'UE à Londres à un statut diplomatique de second rangLa Libre, Monde
La représentation de l'Union européenne à Londres serait la seule délégation européenne au monde à ne pas être considérée comme une ambassade. L'Union européenne s'agace d'une manœuvre dont, à demi-mot, elle dénonce l'hypocrise.
Tensions ethniques et manipulations politiques au KatangaLa Libre, Monde
Relance des tensions entre Katangais et Kasaïens au Katanga.
Au moins encore 15 jours pour sortir les mineurs coincés en Chine : "Les obstacles sont trop importants"La Libre, Monde
Dix mineurs se trouvent actuellement à environ 580 mètres de profondeur et communiquent par téléphone avec la surface.
Un test PCR obligatoire dès dimanche pour tout voyage non essentiel en FranceLa Libre, Monde
La France exigera, à partir de dimanche à 00h00, un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer sur son territoire, a annoncé le président Emmanuel Macron au Conseil européen, a rapporté l'Elysée tard jeudi soir.
Le Japon prend des mesures radicales contre le coronavirus : "C'est excessif"La Libre, Monde
Deux projets de loi ont été approuvés ce vendredi, à tout juste six mois de l'ouverture prévue des Jeux olympiques
Les frontières internes de l’Union restent ouvertes, mais les voyages sont "fortement déconseillés"La Libre, Monde
Résumons le message délivré à l’issue de la réunion en visioconférence de jeudi soir lors de laquelle les chefs d’État et de gouvernement des Vingt-sept ont discuté de la coordination de leurs actions pour contenir la pandémie du Covid-19 : les frontières intérieures de l’Union européenne restent ouvertes, mais il est déconseillé de les franchir sans bonne raison de le faire.
Avec le couvre-feu à 18 h, la France s’arrête de tourner…La Libre, Monde
Depuis le 16 janvier, dans l’espoir d’endiguer la recrudescence de cas de Covid, la vie s’arrête beaucoup plus tôt.
L’Amérique renoue avec l’OMS pour mener la lutte mondiale contre le Covid-19La Libre, Monde
Les États-Unis ont marqué jeudi leur grand retour à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en s’engageant à remplir leurs obligations financières envers elle et relançant ainsi la réponse internationale à la pandémie au moment où le variant britannique du coronavirus se propage dans le monde.
Ursula von der Leyen : "Les voyages non essentiels doivent être fortement déconseillés"La Libre, Monde
Limitation des déplacements transfrontaliers, accélération de la vaccination, mise en place d'un certificat commun : les Vingt-Sept de l'UE réunis virtuellement en sommet jeudi tentaient de coordonner leurs mesures contre la pandémie face à la menace des nouveaux variants.
Refoulement de migrants: l'agence européenne Frontex dit n'avoir pas trouvé de preuvesLa Libre, Monde
Le conseil d'administration de Frontex, l'agence de surveillance des frontières de l'UE, a déclaré jeudi n'avoir pas trouvé de preuves de violations des droits de l'homme dans les cas qu'elle a examinés à la suite d'accusations de refoulements illégaux de migrants notamment en mer Egée, de Grèce vers la Turquie.
La Russie condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme car elle n’a pas empêché les exactions en GéorgieLa Libre, Monde
La Cour européenne des droits de l’homme l’a condamnée pour des violations commises sous son contrôle.
Revers pour le lobby des armes NRA, rattrapé par la justice new-yorkaiseLa Libre, Monde
Le célèbre lobby américain des armes, la National Rifle Association (NRA), pourra bien être poursuivi en justice à New York, a décidé jeudi un juge de Manhattan, contrecarrant les plans de l'association qui pensait s'en tirer en se déclarant en faillite.
Les troupes de Joe Biden montent au front et préparent la destitution de TrumpLa Libre, Monde
Le Sénat est passé mercredi sous le contrôle des Démocrates. Il lui faut donner un coup de fouet à la lutte contre l’épidémie. Et préparer bientôt le procès en destitution de Donald Trump.
Les Etats-Unis imposent une quarantaine à tous les voyageurs arrivant sur leur territoireLa Libre, Monde
Le président américain Joe Biden a annoncé jeudi qu'une quarantaine serait désormais obligatoire pour toute personne arrivant aux Etats-Unis par avion.
Facebook soumet la suspension du compte de Donald Trump à un comité indépendantLa Libre, Monde
Facebook a décidé de renvoyer devant un organe indépendant, spécialement créé pour régler les différends entre le réseau social et ses utilisateurs, la question de la suspension du compte de l'ancien président américain Donald Trump.
La France se dit "en mesure" de vacciner 70 millions de personnes d'ici fin aoûtLa Libre, Monde
Le gouvernement sera "en mesure" de vacciner 70 millions de personnes d'ici fin août, "si la totalité des vaccins commandés sont validés par les autorités sanitaires européennes et mondiales", a assuré jeudi le ministre de la santé, Olivier Véran.
Pays-Bas: couvre-feu instauré de 21h00 à 04h30 à partir de samediLa Libre, Monde
Les Pays-Bas vont instaurer un couvre-feu nocturne, valable de 21h00 à 04h30, à partir de samedi, a déclaré jeudi le ministre néerlandais de la Justice, Ferdinand Grapperhaus, après un débat au Parlement sur la crise du coronavirus.
La police russe arrête des alliés de Navalny avant un week-end de manifestationsLa Libre, Monde
Les autorités russes ont interpellé jeudi cinq collaborateurs de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny, tout en tentant de juguler des appels à manifester alimentés par le record d'audience d'une enquête accusant Vladimir Poutine de corruption.
Polémique après des propos d'Emmanuel Macron face aux critiques: "La France est devenue une nation de 66 millions de procureurs" (VIDEO)La Libre, Monde
Alors qu'il était à Saclay, près de Paris, pour annoncer un plan d'investissement national dans les technologies quantiques, Emmanuel Macron a affirmé que "La France était devenue une nation de 66 millions de procureurs", en réaction aux nombreuses critiques sur la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement français.
L'important défi économique de Biden : les Américains continuent de s'inscrire en masse au chômageLa Libre, Monde
L'ampleur des défis économiques auxquels fait face Joe Biden a été mise en exergue jeudi par l'annonce d'une nouvelle vague d'inscriptions au chômage, signe supplémentaire des dégâts causés par la pandémie sur le marché du travail.
Un ex-président de la "banque du pape" condamné à neuf ans de prisonLa Libre, Monde
La justice vaticane a condamné jeudi à près de neuf ans de prison un ex-président de la "banque du pape" et un avocat, pour s'être enrichis en vendant frauduleusement une vingtaine de biens immobiliers du Saint-Siège. Angelo Caloia, âgé de 81 ans, ...
Nouveau parti, procès, média... Quel avenir pour Donald Trump après la Maison Blanche ?La Libre, Monde
Après quatre années de présidence, le milliardaire entame sa nouvelle vie à Mar-a-Lago. Quel agenda attend Donald Trump ?

ACTUALITES INTERNATIONALES (4) : Le Soir, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Le procès en destitution de Trump au Sénat commencera la semaine du 8 févrierLe Soir, Monde
L’ex-président des Etats-unis est accusé d’avoir encouragé ses partisans à se lancer à l’assaut du Capitole qui a conduit à la mort de 5 personnes.
Les déplacements à l’étranger non essentiels sont interdits: qui peut voyager?Le Soir, Monde
Les déplacements à l’étranger sont interdits sauf pour «raisons essentielles» entre le 27 janvier et le 1er mars.
Coronavirus: AstraZeneca annonce que les premières livraisons de vaccin seront plus limitées que prévuLe Soir, Monde
L’UE a précommandé 300 millions de doses de ce vaccin avec une option pour 100 millions supplémentaires. La Belgique attend une part de 7,5 millions de doses.
Les voyages non essentiels interdits: les précisions de la ministre de l’IntérieurLe Soir, Monde
La ministre de l’Intérieur a donné quelques informations supplémentaires concernant les voyages non essentiels.
Russie: l’exil polaire n’a pas refroidi l’ardeur du bras droit de NavalnyLe Soir, Monde
Ruslan Shaveddinov, habitué à œuvrer dans l’ombre de l’opposant anti-Kremlin, est l’un des coordinateurs des manifestations de ce samedi. Il vient de rentrer d’un an dans le Grand Nord, envoyé de force faire son service militaire.
Avortement: victoire en Argentine, retour de bâton au HondurasLe Soir, Monde
Les féministes connaissent bien le «backclash», ce retour de bâton qui suit une victoire. C’est le cas en Amérique latine à propos de la légalisation de l’IVG.
Iran: après les Accords de Paris, Biden doit retourner dans un autre accord… autrement plus complexeLe Soir, Monde
Les Etats-Unis de Joe Biden veulent revenir dans l’accord sur le nucléaire iranien. Mais la confiance est rompue, le chemin tortueux et le temps compté.
39 migrants décédés dans un camion en Angleterre: quatre prévenus condamnés jusqu’à 27 ans de prisonLe Soir, Monde
Le 23 octobre 2019, les corps de 31 hommes et de huit femmes âgés de 15 à 44 ans avaient été découverts à bord d’une remorque dans la zone industrielle de Grays, à l’est de Londres.
Japon: l’arrivée de Joe Biden ne rassure pas à TokyoLe Soir, Monde
Les partisans de Trump battent le pavé dans la capitale nipponne. Les théories conspirationnistes de QAnon résonnent jusque dans l’archipel. Les trumpistes nippons prospèrent sur la crainte d’un Biden trop mou face à Pékin.
Coronavirus: la police londonienne met fin à un mariage avec 400 invitésLe Soir, Monde
L’organisateur a été condamné à une amende de 10.000 livres sterling (11.221 euros). Cinq autres invités ont été condamnés à une amende de 200 livres sterling (225 euros).
Portugal: une élection présidentielle à l’épreuve du confinementLe Soir, Monde
Au pire moment de l’épidémie, plus de 9 millions d’électeurs sont appelés à voter ce dimanche. L’actuel président, Marcelo Rebelo de Sousa, est archi-favori.
Mineurs coincés en Chine: au moins encore 15 jours pour les sortirLe Soir, Monde
Au total, 22 travailleurs d’une mine d’or de Qixia, dans la province du Shandong (est), ont été pris au piège le 10 janvier à la suite d’une explosion qui a bouché les issues et coupé les communications.
Coronavirus: de nouvelles mesures prévues au Japon, des peines de prison envisagéesLe Soir, Monde
A tout juste six mois de l’ouverture prévue des Jeux olympiques de Tokyo-2020, reportés l’an dernier à cause de la pandémie, une partie du Japon, dont sa capitale, vit à l’heure de l’état d’urgence.
France: un test PCR exigé avant l’arrivée pour les voyageurs européens dès dimancheLe Soir, Monde
«Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront en particulier exemptés», précise l’Elysée.
Voyages à l’étranger: l’Union européenne évoque des zones «rouge foncé»Le Soir, Monde
Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE ont discuté de nouvelles restrictions aux frontières intérieures. La Commission prône l’introduction de zones rouge foncé dans les recommandations de voyages.

ACTUALITES INTERNATIONALES (5) : RTBF, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Donald Trump a envisagé de remplacer le ministre de la JusticeRTBF, Monde
Donald Trump a envisagé de remplacer le ministre de la Justice, Jeffrey Rosen, par un avocat du ministère qui l’aurait aidé à forcer les responsables de la Géorgie à renverser les résultats de l’élection dans cet Etat, ont affirmé des journaux...
L'administration Biden a signifié à Kaboul sa volonté de revoir l'accord avec les talibansRTBF, Monde
L’administration de Joe Biden a signifié vendredi aux autorités afghanes sa volonté de revoir l’accord américano-taliban signé en février 2020, notamment pour "évaluer" le respect par les insurgés de leurs engagements. Le conseiller à la...
Norvège : semi-confinement décrété à Oslo après un foyer du variant anglaisRTBF, Monde
Le gouvernement norvégien a annoncé samedi des mesures de semi-confinement, les plus strictes depuis le début de l’épidémie, à Oslo et dans sa région après la détection de cas du variant anglais dans une localité proche de la capitale. Boutiques...
Coronavirus : un an après le confinement, Wuhan veut tourner la pageRTBF, Monde
Elle avait des allures de ville fantôme et ses habitants étaient pris de panique. Wuhan, remise du traumatisme du Covid, marque samedi le premier anniversaire de son confinement, alors que le coronavirus s’est répandu désormais sur le reste du...
AstraZeneca annonce à son tour des retards dans la livraison de ses vaccins: "profond mécontentement" de la Commission europénneRTBF, Monde
La firme pharmaceutique AstraZeneca a informé la Commission européenne qu'elle ne sera pas en mesure, après l'approbation de son vaccin contre le coronavirus par l'EMA (Agence européenne des médicaments), de livrer dans un premier temps la quantité de...
Le procès en destitution de Trump au Sénat commencera la deuxième semaine de févrierRTBF, Monde
Le procès en destitution de Donald Trump commencera la deuxième semaine de février au Sénat, après la transmission à la chambre haute de l'acte de mise en accusation de l'ancien président en début de semaine prochaine, ont annoncé vendredi les...
Un an après le confinement, Wuhan veut tourner la pageRTBF, Monde
Elle avait des allures de ville fantôme et ses habitants étaient pris de panique : Wuhan, remise du traumatisme du Covid, marque samedi le premier anniversaire de son confinement, alors que le coronavirus ravage désormais le reste du globe. L’immense...
Russie : des dizaines d'arrestations lors des manifestations pour Alexeï NavalnyRTBF, Monde
Des dizaines de personnes ont été arrêtées samedi en Russie en marge des manifestations organisées à travers le pays à l’appel des partisans de l’opposant Alexeï Navalny pour exiger sa libération, en dépit des multiples pressions des...
L'Italie bloque l'accès à TikTok aux utilisateurs dont l'âge n'est pas garanti, après la mort d'une filletteRTBF, Monde
L’Italie a annoncé vendredi avoir provisoirement bloqué l’accès de TikTok aux utilisateurs dont l’âge n’est pas garanti, une mesure prise en urgence après la mort d’une fillette qui participait au "jeu du foulard" sur le réseau...
Coronavirus aux Etats-Unis : Biden estime que le Covid-19 fera plus de 600.000 mortsRTBF, Monde
Le président américain Joe Biden a estimé vendredi que la pandémie de Covid-19 ferait bien au-delà de 600.000 morts aux Etats-Unis. "Nous sommes à 400.000 morts, et cela devrait atteindre beaucoup plus que 600.000", a déclaré le nouveau locataire de...
Coronavirus au Brésil : un mort du Covid toutes les six minutes à São PauloRTBF, Monde
L’État de São Paulo a annoncé vendredi la fermeture des bars et restaurants dès 20h00 en semaine, et tout le week-end, afin de freiner la pandémie de coronavirus qui tue une personne toutes les six minutes. Ces mesures entreront en vigueur lundi...
La France "salue" la proposition de Biden de prolonger le traité New StartRTBF, Monde
La France a "salué" vendredi la décision du président américain Joe Biden de proposer à la Russie la prolongation pour cinq ans du traité sur la réduction des forces nucléaires stratégiques (New Start), décrit comme "pilier essentiel" de la...
Allemagne : le nouveau président de la CDU obtient 83% des voix par correspondanceRTBF, Monde
Armin Laschet a obtenu un score de 83% dans les votes exprimés par courrier pour l’élection présidentielle du parti allemand CDU, a annoncé vendredi le parti chrétien-démocrate. Sur les 980 voix envoyées par courrier, 796 étaient pour M. Laschet, a...
Vaccin anti-coronavirus : la France demande à Pfizer "d'honorer ses engagements"RTBF, Monde
Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Clément Beaune a demandé vendredi au laboratoire américain Pfizer "d’honorer ses engagements" de livraisons quel que ce soit le nombre de doses disponibles par flacon. ►►► À lire...
Coronavirus : Pfizer-BioNTech et OMS vont apporter 40 millions de doses aux pays défavorisésRTBF, Monde
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et Pfizer-BioNTech ont annoncé vendredi un accord qui doit permettre de fournir 40 millions de doses du vaccin anti-Covid-19 du géant pharmaceutique aux pays défavorisés, à travers le système Covax. Les doses...
Coronavirus en Turquie : les vols en provenance du Brésil suspendusRTBF, Monde
La Turquie suspend temporairement les vols en provenance du Brésil en raison d’une augmentation du nombre de contaminations par des variants plus contagieux du coronavirus, a annoncé vendredi le ministre de la Santé, Fahrettin Koca. Les vols vers la...
Conflit en Libye : les pourparlers reprennent au MarocRTBF, Monde
Des représentants parlementaires des camps rivaux en Libye ont ouvert vendredi au Maroc un nouveau round de pourparlers participant au processus en cours pour sortir le pays du chaos, a constaté l’AFP sur place. La réunion consultative organisée à...
Des premières analyses suggèrent que le variant britannique du coronavirus pourrait être plus mortel, déclare Boris JohnsonRTBF, Monde
Le premier ministre britannique Boris Johnson vient de révéler que, sur bases d'analyses préliminaires, le variant...
Trump parti, les "fake news" vont-elles disparaître ?RTBF, Monde
Avec Joe Biden s’ouvre une nouvelle ère, celle des faits et de la vérité. C’est en tout cas ce qu’il a martelé lors de son discours d’investiture : “Tous les désaccords ne doivent pas mener à la guerre totale. Et nous devons rejeter la...
Ethiopie : un journaliste assassiné au TigréRTBF, Monde
Un journaliste ayant travaillé pour la télévision officielle tigréenne, Tigray TV, a été abattu à Mekele, capitale de cette région du Nord de l’Ethiopie, théâtre d’un récent conflit armé avec le pouvoir fédéral, ont annoncé des proches à...

ACTUALITES INTERNATIONALES (6) : RTL, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Les victimes d'une escroquerie étaient défendues par... un faux avocatRTL, Monde

Il portait la robe noire mais sa plaidoirie fantaisiste n'a pas fait illusion: à l'issue d'une audience jeudi au tribunal judiciaire de Cusset (Allier), un homme qui se prétendait avocat et qui défendait deux victimes d'une escroquerie, a été interpellé et écroué.

A l'issue de sa garde à vue vendredi, durant laquelle il a assuré qu'il comptait devenir avocat, il a été mis en examen pour "exercice illégal de la profession d'avocat" et "escroquerie en récidive" et placé en détention provisoire, a-t-on appris vendredi auprès du procureur de la République de Cusset Eric Neveu.

Jeudi, avant même le début de l'audience, le comportement "atypique" du prétendu avocat de 35 ans, qui faisait des selfies devant le tribunal avec ses deux clients, a intrigué les magistrats.

L'affaire d'escroquerie dans laquelle il défend les deux victimes, flouées après avoir voulu acheter des lingots d'or sur un site d'annonces entre particuliers, est examinée par le tribunal puis vient le moment de sa plaidoirie. "Il racontait n'importe quoi et sur des aspects techniques, il ne comprenait pas les questions qu'on lui posait", a déclaré M. Neveu, confirmant une information de La Montagne.

Quelques rapides vérifications ont permis de confondre et d'interpeller Sébastien Buisson, déjà mis en examen et sous contrôle judiciaire dans une autre affaire... d'escroquerie.

Il est soupçonné d'avoir détourné près de 260.000 euros entre 2014 et 2018 au détriment de l'association caritative "Les Nez rouges, clown et artistes à l'hôpital", basée à Limoges, qu'il avait fondée et présidée.

De premières investigations ont permis d'établir que le trentenaire avait "plaidé dans d'autres tribunaux en France", selon le procureur.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce samedi 23 janvier ?

Donald Trump a envisagé de remplacer le ministre de la JusticeRTL, Monde

(Belga) Donald Trump a envisagé de remplacer le ministre de la Justice, Jeffrey Rosen, par un avocat du ministère qui l'aurait aidé à forcer les responsables de la Géorgie à renverser les résultats de l'élection dans cet Etat, ont affirmé des journaux américains vendredi soir.

Selon le New York Times, Trump a seulement renoncé à son projet quand il a appris que les hauts fonctionnaires du ministère de la Justice démissionneraient en masse s'il mettait son plan à exécution. Cette information, qui est également rapportée par le Washington Post, intervient à un peu plus de deux semaines du procès en destitution de Donald Trump au Sénat. Ce dernier est accusé d'avoir encouragé ses partisans à se lancer à l'assaut du Capitole le 6 janvier dernier au moment où les élus du Congrès certifiaient la victoire de son rival démocrate, Joe Biden, à la présidentielle. Trump a perdu de justesse la Géorgie face à Biden lors de l'élection présidentielle de novembre, lors d'un vote qu'il a prétendu sans fondement être truqué. Selon les journaux américains, Trump s'est montré de plus en plus frustré face au refus de Rosen d'utiliser le pouvoir du ministère de la Justice pour interférer dans le décompte des voix. Il aurait élaboré un plan avec Jeffrey Clark, un avocat du ministère de la Justice qui a soutenu ses affirmations selon lesquelles sa victoire aux élections aurait été volée, pour lui donner le poste de Rosen. Mais, lors d'une épreuve de trois heures impliquant les trois hommes, Trump aurait finalement fait marche arrière, sous la menace de démissions massives au sein du ministère de la Justice, écrit le New York Times. Clark a démenti catégoriquement avoir conçu un plan pour évincer Rosen. Quant à Trump, Rosen et le ministère américain de la Justice, ils n'ont pas répondu publiquement aux affirmations publiées dans la presse. Début janvier, la publication d'un enregistrement audio, dans lequel on entend le président Trump demander à un responsable de Géorgie de "trouver" des voix pour inverser le résultat de la présidentielle dans cet Etat, avait déjà provoqué une onde de choc à Washington. (Belga)

L'administration Biden a signifié à Kaboul sa volonté de revoir l'accord avec les talibansRTL, Monde

(Belga) L'administration de Joe Biden a signifié vendredi aux autorités afghanes sa volonté de revoir l'accord américano-taliban signé en février 2020, notamment pour "évaluer" le respect par les insurgés de leurs engagements.

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a appelé son homologue afghan Hamdullah Mohib et "signifié clairement" son intention de "réexaminer" l'accord, a indiqué sa porte-parole Emily Horne dans un communiqué. Il lui a notamment demandé "d'évaluer si les talibans respectent leurs engagements de rompre tout lien avec les groupes terroristes, de réduire la violence en Afghanistan et de mener des négociations sérieuses avec le gouvernement afghan et d'autres acteurs", a-t-elle ajouté. L'accord, non ratifié par Kaboul - le gouvernement afghan a été exclu des négociations - prévoit le retrait total des forces américaines d'ici mi-2021 en échange notamment de l'engagement des talibans à ne pas laisser des groupes terroristes agir depuis les zones qu'ils contrôlent. M. Sullivan a aussi exprimé le "désir de l'Amérique que tous les dirigeants afghans saisissent cette occasion historique de paix et de stabilité". Les talibans, contactés par l'AFP, ont dit être toujours déterminés à respecter leurs engagements dans le cadre de l'accord signé avec Washington. "Nous attendons de l'autre camp qu'il reste également engagé à respecter l'accord", a déclaré Mohammad Naeem, porte-parole de la branche politique du groupe, basé au Qatar. Les autorités afghanes, qui attendaient anxieusement de voir comment l'administration de M. Biden se positionnerait sur le dossier, ont accueilli les commentaires de M. Sullivan avec soulagement. "Nous avons convenu de continuer à oeuvrer pour un cessez-le-feu permanent et une paix juste et durable, dans un Afghanistan démocratique, capable de préserver les acquis des deux dernières décennies", a écrit sur Twitter M. Mohib suite à l'appel du responsable américain. "Nous continuerons ces discussions rapprochées dans les jours et semaines à venir", a-t-il précisé. Sediq Sediqqi, vice-ministre de l'Intérieur, en a quant à lui profité pour critiquer l'accord américano-taliban. "L'accord n'a pour l'instant pas mené au but recherché de mettre fin à la violence talibane et d'amener un cessez-le-feu", a-t-il écrit sur Twitter. "Les talibans n'ont pas été à la hauteur de leurs engagements", a-t-il ajouté. L'accord prévoyait aussi le lancement de négociations de paix directes entre les talibans et les autorités afghanes, qui ont débuté en septembre à Doha, mais n'ont pas encore abouti à des résultats concrets. Depuis, la violence n'a fait qu'augmenter à travers le pays, avec des attaques quotidiennes des talibans contre les forces afghanes. Dans les villes, les assassinats ciblés de journalistes, personnalités politiques et défenseurs des droits, sont devenus de plus en plus fréquents. Même si l'organisation État islamique a revendiqué certaines de ces attaques, Kaboul et Washington les imputent aux talibans. Mardi, déjà, le futur chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, avait noté que la nouvelle administration allait réexaminer l'accord, jugeant notamment indispensable de "préserver les avancées qui ont été faites pour les femmes et les filles en Afghanistan au cours des 20 dernières années". Washington a réduit le 15 janvier à 2.500 ses effectifs militaires en Afghanistan, leur plus bas niveau depuis 2001. (Belga)

Norvège: semi-confinement décrété à Oslo après un foyer du variant anglaisRTL, Monde

(Belga) Le gouvernement norvégien a annoncé samedi des mesures de semi-confinement, les plus strictes depuis le début de l'épidémie, à Oslo et dans sa région après la détection de cas du variant anglais dans une localité proche de la capitale.

Boutiques et centres commerciaux fermés hors commerces essentiels, déplacements et repas entre amis déconseillés, possibilité donnée aux municipalités de fermer les écoles, enseignement numérique pour les lycées font partie des restrictions annoncées à partir de samedi pour Oslo et neuf communes de son agglomération. "Nous mettons en place les mesures les plus strictes depuis mars dernier dans dix communes. Dans certains domaines, nous allons même encore plus loin qu'en mars", a constaté le ministre de la Santé, Bent Høie, lors d'une conférence de presse, reconnaissant qu'elles entraîneraient "un quotidien difficile pour beaucoup". Tous les évènements publics, à l'intérieur et à l'extérieur, seront annulés en dehors des enterrements. Les restaurants seront cantonnés à la vente à emporter. Ces mesures, en vigueur au moins jusqu'au 31 janvier, font suite à la détection de cas du variant anglais du coronavirus, plus contagieux, dans une maison de retraite de la commune de Nordre Follo, à 30 km d'Oslo. Ce variant a été retrouvé chez deux pensionnaires, décédés, de plus de 90 ans, a annoncé vendredi l'Institut norvégien de santé publique. Au total, 22 employés et 12 pensionnaires y ont contracté le coronavirus, sans qu'il soit établi à ce stade qu'il s'agit du même variant. Les autorités sanitaires sont d'autant plus inquiètes que l'origine de ces cas n'a pas encore été déterminée, aucun lien avec la Grande-Bretagne n'ayant pour l'instant pu être mis en évidence. "Nous faisons ce que nous pouvons pour arrêter ce foyer avec des mesures fortes, afin de reprendre rapidement le contrôle et assouplir les mesures les plus dures", a expliqué M. Høie samedi. (Belga)

"Faire tout ce qui sera possible pour découvrir la vérité" sur l'affaire Grégory, assure le parquet généralRTL, Monde

(Belga) Thierry Pocquet du Haut-Jussé, procureur général de Dijon, réaffirme sa détermination à "faire tout ce qui sera possible pour connaître la vérité" sur l'assassinat en 1984 de Grégory Villemin, dans un entretien paru samedi dans le quotidien français L'Est Républicain.

Le magistrat, chargé de l'enquête dans cette affaire extrêmement médiatisée, s'exprime pour la première fois sur ce dossier dans lequel, selon lui, il y a "sans doute des gens qui savent des choses et les taisent". La cour d'appel de Dijon doit dire mercredi si elle autorise ou non les nouvelles demandes d'expertises génétiques demandées par les parents de l'enfant. Le procureur général a émis des réquisitions favorables à ces expertises qui pourraient relancer l'enquête et permettre de faire éclater la vérité. "La recherche de preuves matérielles peut toujours progresser mais, 35 ans après, ce n'est pas forcément le plus aisé à découvrir", tempère toutefois Thierry Poquet du Haut-Jussé, constatant qu'en matière de témoignages "le dossier Grégory, c'est le dossier du silence". "J'espère qu'un jour quelqu'un contribuera à la recherche de la vérité en disant ce qu'il peut dire", ajoute-t-il. Le dossier Grégory est "délicat, ancien, complexe. Je pense qu'il est très important de rester très ouvert sur toutes les hypothèses possibles", souligne le magistrat, refusant de se prononcer sur la possibilité de nouvelles mises en examen après les annulations en 2018 de celles des époux Jacob et de Murielle Bolle. Quant à l'expertise en stylométrie évoquée depuis quelques semaines et qui incriminerait, selon le journal Le Parisien, un protagoniste de l'affaire comme étant l'un des corbeaux, le procureur général constate qu'elle n'a "toujours pas été déposée au dossier, ce qui n'est d'ailleurs pas sans poser question". (Belga)

Projet d'attaque contre Macron en 2018: trois nouvelles mises en examenRTL, Monde

(Belga) Trois nouveaux suspects ont été mis en examen vendredi à Paris dans l'enquête sur les "Barjols", un groupe proche de l'extrême-droite identitaire soupçonné d'avoir envisagé une action violente contre Emmanuel Macron en 2018, a appris l'AFP samedi auprès du parquet antiterroriste.

Ces trois personnes ont été mises en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle", et laissées libres sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet national antiterroriste (Pnat), a précisé ce dernier. Les suspects, ainsi qu'une quatrième personne relâchée sans poursuite à ce stade, avaient été interpellés mercredi en Haute-Saône, en Meurthe-et-Moselle et dans le Morbihan par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à la demande du juge antiterroriste chargé de l'enquête. "Au moins un d'entre eux est ancré dans la mouvance d'ultradroite, voire nazie", a expliqué jeudi à l'AFP une source proche de l'enquête. "Pas mal d'armes (...), certaines détenues légalement, d'autres a priori pas" ont également été retrouvées lors de ces interpellations, avait ajouté cette source. Au total, au moins 12 personnes sont désormais mises en examen dans ce dossier, selon un décompte de l'AFP. L'information judiciaire avait été ouverte peu après l'arrestation le 6 novembre 2018 de six sympathisants de l'extrême droite radicale, en contact pour la plupart via une page Facebook identitaire intitulée "Les Barjols". Les enquêteurs s'étaient décidés à intervenir après avoir appris qu'un des administrateurs du groupe, Jean-Pierre Bouyer, un retraité isérois, s'était déplacé dans l'est de la France où Emmanuel Macron se trouvait pour son périple mémoriel sur le centenaire de la fin de la Grande Guerre. Dans une conversation interceptée par les policiers, ce retraité avait évoqué l'idée de s'en prendre au chef de l'Etat avec un couteau en céramique, non détectable aux contrôles de sécurité. "Il semble que le président de la République était pour eux une cible potentielle, même si le projet n'était pas abouti", avait indiqué en 2018 Laurent Nuñez, alors secrétaire d'État à l'Intérieur. "C'est un dossier d'opportunité gonflé par les services" qui "ont surinterprété des propos incendiaires de gens révoltés mais qui n'avaient aucune réelle intention de projeter un attentat contre le président", avait déclaré début octobre à l'AFP un avocat de la défense. (Belga)

Russie: multiplication des arrestations lors de manifestations pour NavalnyRTL, Monde

La police a arrêté samedi plus de 300 personnes à travers la Russie lors des rassemblements dans des dizaines de villes à l'appel de l'opposant Alexeï Navalny, pour exiger sa libération.

L'équipe du militant anti-corruption, victime d'un empoisonnement présumé cet été, a publié tout au long de la journée des vidéos de ces manifestations, où des foules de dizaines, de centaines ou de quelques milliers de personnes scandaient des slogans comme "Poutine voleur", "Navalny, on est avec toi" ou "liberté pour les prisonniers politiques".

Cette contestation s'organise à quelques mois des législatives prévues à l'automne, sur fond de chute de popularité du parti au pouvoir Russie unie.

Les premières manifestations samedi dans l'Extrême-Orient russe et en Sibérie, notamment à Vladivostok, Khabarovsk, Novossibirsk et Tchita, ont fait face à d'importants effectifs de police. Et par endroit, la répression a été brutale.

Plus d'une heure avant le début officiel du rassemblement prévu à 11H00 GMT dans le centre de Moscou, les forces anti-émeutes ont arrêté et enfermé dans des fourgons cellulaires plusieurs dizaines de personnes, selon des journalistes de l'AFP.

Les forces de l'ordre moscovites avaient promis vendredi de "réprimer sans délai" tout rassemblement non autorisé. En outre, la mairie a jugé "inacceptable" toute manifestation à cause de la pandémie de Covid-19.

Quelques centaines de personnes, dont beaucoup de jeunes, étaient néanmoins réunis sur la place Pouchkine vers 10H50 GMT, scandant "Honte!" ou "Liberté". De là, les protestataires veulent défiler le long d'une rue centrale vers le Kremlin.

Sur Instagram, la femme de M. Navalny, Ioulia, avait annoncé son intention de manifester à Moscou.

A Saint-Pétersbourg aussi, les premiers protestataires sortaient dans la rue. "J'aurais honte de rester à la maison. J'ai besoin de parler, j'ai besoin d'exprimer ma position", confie Galina Fedosseva, 50 ans.

"Les gens sont fatigués de Poutine, (il a été président) toute ma vie. Il est temps de faire de la place pour les autres. (...) Je ne veux pas vivre sous une dictature", dit Alexeï Skvortsov, 20 ans.

A Iakoutsk, au sud du Cercle polaire, une centaine de protestataires ont bravé le froid extrême en manifestant par - 50 degrés Celsius.

Près de 330 protestataires avaient déjà été arrêtés dans une vingtaine de villes russes vers 10H00 GMT, selon l'ONG OVD-info, spécialisée dans le suivi des interpellations lors de manifestations.

- Violences -

Les arrestations ont été particulièrement violentes à Vladivostok, port russe sur l'océan Pacifique, où les policiers anti-émeutes ont pourchassé les manifestants et les ont frappés avec des matraque, selon une vidéo de l'AFP.

La police russe avait déjà interpellé cette semaine, en amont des mobilisations, des alliés de premier plan d'Alexeï Navalny dont deux ont été condamnés vendredi à de courtes peines de prison.

Placé en détention jusqu'au 15 février au moins et visé par plusieurs procédures judiciaires, Alexeï Navalny, 44 ans, a été appréhendé le 17 janvier, dès son retour d'Allemagne, après cinq mois de convalescence suite à un empoisonnement présumé dont il accuse le Kremlin.

Son appel à manifester, après son incarcération, a été accompagné d'une enquête vidéo de deux heures dans laquelle il accuse Vladimir Poutine de s'être fait bâtir pour un milliard d'euros une fastueuse demeure sur une immense propriété sur les rives de la mer Noire.

Les autorités rejettent l'ensemble des accusations d'empoisonnement et de corruption, qualifiant l'opposant et son entourage "d'escrocs" à la solde des Occidentaux.

La vidéo a néanmoins rencontré un succès énorme et a été visionnée près de 67 millions de fois depuis mardi sur YouTube.

- Pressions sur TikTok et YouTube -

Dès l'arrestation de l'opposant, condamnée par les puissances occidentales, des milliers d'appels à la protestation ont été relayées sur les réseaux sociaux, où il jouit d'une visibilité importante, alors qu'il est largement ignoré des grands médias d'Etat russes.

Le gendarme russe des télécommunications Roskomnadzor a menacé d'amendes les plateformes TikTok et Vkontakte (VK), l'équivalent russe de Facebook.

Une enquête a été ouverte pour "incitation à des actes illégaux auprès de mineurs" et le ministère de l'Education a appelé les parents à "empêcher" leurs enfants de manifester.

Troisième sauvetage en 48 heures pour l'Ocean Viking: 106 personnes secouruesRTL, Monde

Cent six nouvelles personnes ont été secourues vendredi soir au large de Libye par l'Ocean Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée, portant à 374 le nombre de rescapés récupérés en 48 heures par l'ONG basée à Marseille.

"106 personnes ont été secourues (...) dans les eaux internationales à 28 milles nautiques (cinquantaine de kilomètres NDLR) des côtes libyennes", a tweeté SOS Méditerranée.

"La plupart des personnes à bord du canot pneumatique ont été retrouvées très intoxiquées par les vapeurs de carburant par l'équipe de sauvetage", poursuit-elle.

Les rescapés sont originaires de Guinée, Soudan et Sierra Leone, selon la même source.

Vendredi matin, le "navire-ambulance" avait secouru 149 personnes dans deux "embarcations en détresse". La veille, lors de son premier sauvetage depuis son retour en mer, le navire avait récupéré 119 personnes. Parmi elles, figuraient 58 mineurs ainsi que quatre bébés, dont un d'un mois seulement.

Depuis jeudi, ce sont donc 374 personnes qui se trouvent à bord du navire. 165 d'entre elles sont mineures, et en grande majorité, 131, non accompagnées, a précisé à l'AFP SOS Méditerranée. Trente sont des enfants, âgés de 12 ans ou moins.

L'Ocean Viking a repris la mer depuis Marseille le 11 janvier, après avoir été bloqué cinq mois en Italie où les autorités lui ont imposé des travaux coûteux.

L'Ocean Viking est actuellement le seul navire de secours d'une ONG dans la région, selon la directrice de l'ONG Sophie Beau, "les autres étant bloqués par les autorités italiennes comme l'était l'Ocean Viking avant".

Les candidats à l'exil venus de divers pays partent pour l'essentiel de Tunisie et de Libye pour rejoindre l'Europe via l'Italie, dont les côtes sont les plus proches.

Au total, plus de 1.200 migrants ont péri en 2020 en Méditerranée dont la grande majorité sur cette route centrale, selon l'Office international des migrations.

La vétusté des barrages fluviaux est un "risque émergent", estime l'ONURTL, Monde

Plus de la moitié de la population mondiale vivra en 2050 en aval de grands barrages fluviaux dont la vétusté, accentuée par les effets du changement climatique, constitue un "risque émergent", avertit vendredi un rapport de l'ONU.

La majorité des quelque 58.700 grands barrages (ceux de plus de 15 mètres de haut ou retenant plus de trois millions de mètres cubes d'eau) recensés dans le monde ont été construits entre 1930 et 1970, avec une durée de vie prévisionnelle d'entre 50 et 100 ans, selon ce rapport de l'Institut pour l'eau, l'environnement et la santé de l'Université des Nations Unies.

Nombre d'entre eux ont subi des dommages ces dernières années, qui pourraient se multiplier sous les effets du réchauffement climatique, augmentant le risque d'accidents, avertissent les auteurs.

"En raison du changement climatique, les épisodes de précipitations extrêmes et d'inondations sont plus fréquents," a relevé l'auteur principal Duminda Perera, des universités canadiennes d'Ottawa et de McMaster.

Ce qui augmente le risque de débordement des réservoirs et accélère le dépôt de sédiments, affectant la sécurité, les capacités de stockage et la production d'électricité des barrages hydroélectriques, souligne l'étude.

"Il s'agit d'un risque émergent mondial auquel nous ne prêtons pas encore attention", avertit de son côté Vladimir Smakhtine, directeur de l'institut onusien et co-auteur de l'étude.

Plus de 90% de ces ouvrages sont situés dans deux douzaines de pays seulement, et près de la moitié vont bientôt dépasser les 50 ans.

La Chine compte à elle seule 40% de ces grands barrages, pour 16% aux Etats-Unis (dont plus de 85% ont déjà dépassé leur espérance de vie prévue) et 15% en Corée du Sud, en Inde et au Japon.

En Inde, 64 ouvrages auront au moins 150 ans d'ici 2050, alors que l'Amérique du Nord et l'Asie comptent déjà 2.300 barrages en fonctionnement âgés d'au moins 100 ans.

Les incidents se sont multipliés ces dernières années sur certains ouvrages, comme en 2017 où près de 200.000 habitants de Californie ont été évacués face à un risque d'inondations massives liées au barrage d'Oroville, le plus haut des Etats-Unis. En 2019 des inondations record avaient fait craindre pour la sécurité du barrage de Mossoul, en Irak.

Un barrage bien conçu, construit et entretenu peut facilement fonctionner pendant un siècle, mais beaucoup ne remplissent pas tous ces critères. Et la mise à niveau de tous les barrages du monde pourrait coûter 64 milliards de dollars selon une estimation.

Castex n'a "jamais été convaincu" par la création d'"immenses régions"RTL, Monde

Le Premier ministre Jean Castex a dit samedi n'avoir "jamais été convaincu" par la création d'"immenses régions", qui ne répondent pas "aux besoins grandissants" de proximité, à l'occasion d'un déplacement en Alsace.

La collectivité européenne d'Alsace (CEA), qui a vu le jour le 1er janvier, a fusionné les conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin au profit d'une structure unique en France.

Le CEA, qui demeure ancrée dans la région Grand Est, récupère ainsi les compétences des deux anciens départements alsaciens (gestion des collèges, aide sociale et aux séniors...) mais se saisit aussi de nouvelles compétences comme la coopération transfrontalière avec la Suisse et l'Allemagne voisines.

Le chef du gouvernement, qui s'est rendu samedi matin à son siège à Colmar, s'est félicité d'avoir "pu adapter, différencier, faire du cousu-main" avec la CEA.

"Le désir de retrouver une Alsace reconnue (...) ne constitue ni une lubie folklorique, ni une menace à l’unité de la République", a-t-il insisté devant ses élus, se disant ouvert à l'avenir à l'exercice par cette collectivité de compétences élargies.

"Au-delà de l’Alsace, je voudrais vous faire une confidence personnelle: je n’ai jamais été convaincu par la création de ces immenses régions (en 2015), dont certaines ne répondent à aucune légitimité historique et surtout ne me paraissent pas répondre aux besoins grandissants de nos concitoyens pour une action publique de proximité", a enchaîné Jean Castex sous les applaudissements.

En raison de l'épidémie de Covid-19, l'incertitude pèse sur la date des élections régionales, qui auraient dû avoir lieu en mars prochain mais doivent être reportées en juin, voire après la présidentielle.

Projet d'attaque contre Macron en 2018: 3 nouvelles mises en examenRTL, Monde

Trois nouveaux suspects ont été mis en examen vendredi à Paris dans l'enquête sur les "Barjols", un groupe proche de l'extrême-droite identitaire soupçonné d'avoir envisagé une action violente contre Emmanuel Macron en 2018, a appris l'AFP samedi auprès du parquet antiterroriste.

Ces trois personnes ont été mises en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle", et laissées libres sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet national antiterroriste (Pnat), a précisé ce dernier.

Les suspects, ainsi qu'une quatrième personne relâchée sans poursuite à ce stade, avaient été interpellés mercredi en Haute-Saône, en Meurthe-et-Moselle et dans le Morbihan par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à la demande du juge antiterroriste chargé de l'enquête.

"Au moins un d'entre eux est ancré dans la mouvance d'ultradroite, voire nazie", a expliqué jeudi à l'AFP une source proche de l'enquête.

"Pas mal d'armes (...), certaines détenues légalement, d'autres a priori pas" ont également été retrouvées lors de ces interpellations, avait ajouté cette source.

Au total, au moins 12 personnes sont désormais mises en examen dans ce dossier, selon un décompte de l'AFP.

L'information judiciaire avait été ouverte peu après l'arrestation le 6 novembre 2018 de six sympathisants de l'extrême droite radicale, en contact pour la plupart via une page Facebook identitaire intitulée "Les Barjols".

Les enquêteurs s'étaient décidés à intervenir après avoir appris qu'un des administrateurs du groupe, Jean-Pierre Bouyer, un retraité isérois, s'était déplacé dans l'est de la France où Emmanuel Macron se trouvait pour son périple mémoriel sur le centenaire de la fin de la Grande Guerre.

Dans une conversation interceptée par les policiers, ce retraité avait évoqué l'idée de s'en prendre au chef de l'Etat avec un couteau en céramique, non détectable aux contrôles de sécurité.

"Il semble que le président de la République était pour eux une cible potentielle, même si le projet n'était pas abouti", avait indiqué en 2018 Laurent Nuñez, alors secrétaire d'État à l'Intérieur.

"C'est un dossier d'opportunité gonflé par les services" qui "ont surinterprété des propos incendiaires de gens révoltés mais qui n'avaient aucune réelle intention de projeter un attentat contre le président", avait déclaré début octobre à l'AFP un avocat de la défense.

Pas de retard dans la campagne de vaccination française, assure Pannier-RunacherRTL, Monde

Le plan de vaccination en France n'est pas remis en cause par les délais de livraison annoncés par certains industriels, dernièrement AstraZeneca, a assuré samedi la ministre déléguée à l’Industrie, Agnés Pannier-Runacher.

"Nous avons de nouveaux vaccins qui arrivent, nous avons Pfizer qui augmente ses capacités de production", a-t-elle déclaré sur France Inter.

"On avait indiqué un million de personnes vaccinées à la fin du mois de janvier, nous sommes à 950.000 aujourd’hui. Donc cet objectif sera dépassé", a indiqué la ministre.

"Nous avons également indiqué 15 millions de personnes vaccinées au mois de juin. Je suis raisonnablement confiante pour que cet objectif soit dépassé", a-t-elle poursuivi.

Les livraisons du vaccin AstraZeneca/Oxford en Europe, sous réserve de son approbation, seront moins importantes que prévu, en raison d'une "baisse de rendement" sur un site de fabrication, a indiqué vendredi le groupe britannique.

La Commission européenne avait initialement réservé jusqu'à 400 millions de doses de ce vaccin.

"L'union a commandé beaucoup de doses", a souligné Mme Pannier-Runacher.

"S'agissant d'AstraZeneca, ils nous indiquent avoir une difficulté sur une usine donc je leur ai proposé de travailler à trouver des solutions, peut-être en allant chercher d'autres usines pour produire et ils nous disent +on préfère concentrer nos équipes sur cette usine pour passer ce cap difficile+", a-t-elle fait savoir.

"Donc tout le monde est à la manoeuvre, tout le monde est mobilisé", a-t-elle jugé, sans donner de chiffre sur l'impact des retards annoncés par AstraZeneca.

Le groupe américain Pfizer avait aussi annoncé des retards de livraison pour le vaccin développé avec l'allemand BioNTech, mais les partenaires ont ensuite annoncé un "plan" pour les limiter à une semaine.

"En France nous n'avons pas de retards de livraison de doses de Pfizer. Il y a eu un ralentissement la semaine dernière mais qui est rattrapé", a assuré Agnés Pannier-Runacher.

"Plus de 2 millions de doses ont été livrées depuis le début de la campagne et ce sont essentiellement des doses de Pfizer puisque Moderna a un nombre de doses livrées beaucoup moins importantes", a-t-elle précisé.

Coronavirus: le variant britannique est-il plus mortel ?RTL, Monde

Ce variant, qui se transmet 30 à 70% plus facilement, est jugé responsable de la sévérité de la deuxième vague de Covid-19 qui frappe actuellement le Royaume-Uni. "Il semble également maintenant qu'il existe des preuves que le nouveau variant, le variant qui a été identifié pour la première fois à Londres, et dans le sud-est (de l'Angleterre), peut être lié à un degré plus élevé de mortalité", a déclaré Boris Johnson lors d'une conférence de presse à Downing Street.

Pour les hommes âgés d'une soixantaine d'années, le risque de mortalité atteint 13 à 14 sur 1.000 avec le nouveau variant, contre 10 sur 1.000 avec la précédente forme de virus, a comparé le conseiller scientifique du gouvernement, Patrick Vallance.

"Il y a beaucoup d'incertitude autour de ces chiffres"

"Je tiens à souligner qu'il y a beaucoup d'incertitude autour de ces chiffres", a nuancé M. Vallance, mais il y a une "inquiétude qu'il y ait eu une augmentation de la mortalité ainsi qu'une augmentation de la transmissibilité".

L'OMS a indiqué n'avoir pas encore pris connaissance des nouveaux éléments britanniques et n'avoir pas constaté pour l'instant que ce variant était plus mortel."Nous ne voyons pas jusqu'à présent (...) que la maladie est plus mortelle. Ce que nous constatons, c'est que si plus de gens sont contaminés, plus de gens tomberont très malades, et si plus de gens tombent très malades, plus de gens mourront", a déclaré vendredi le directeur chargé des questions d'urgence sanitaire à l'Organisation mondiale de la santé, Michael Ryan lors d'un point presse. "L'augmentation de l'incidence conduit à une mortalité plus élevée", a-t-il ajouté.

Des études sont en cours partout dans le monde pour déterminer les raisons de la plus forte contagiosité du variant britannique.

D'autres variants, dont l'un initialement détecté en Afrique du Sud, inquiètent eux aussi la communauté internationale. "Ils ont certaines caractéristiques qui les rendent moins sensibles aux vaccins" et sont "plus préoccupants" que le variant britannique, a jugé M. Vallance.

Les vaccins efficaces contre le variant britannique

Pays le plus endeuillé d'Europe par la pandémie avec près de 96.000 morts (+ 1.401 en 24 heures), le Royaume-Uni s'est reconfiné pour la troisième fois pour tenter d'endiguer une nouvelle vague de l'épidémie. Une campagne de vaccination massive a été lancée, et 5,4 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin, dont 400.000 en 24 heures, un record.

Les deux vaccins utilisés au Royaume-Uni, celui d'AstraZeneca/Oxford et celui de Pfizer/BioNTech restent efficaces contre le variant britannique, a souligné Boris Johnson.

Les effets du confinement semblent se faire sentir puisque le nombre de cas diminue et que le taux de reproduction du virus - le taux R - est également en baisse. Les scientifiques conseillant le gouvernement situent ce taux entre 0,8 et 1. La semaine dernière, il se trouvait entre 1,2 et 1,3.

Les hôpitaux sont cependant sous pression, avec 38.562 malades du Covid-19 hospitalisés, un chiffre 78% plus élevé que lors du premier pic en avril, a souligné Boris Johnson.

Nouvelle campagne pour implorer les Britanniques de rester chez eux

A la lumière de ces éléments, le gouvernement lancé vendredi soir une nouvelle campagne pour implorer les Britanniques de rester chez eux. Jouant sur la corde sensible, cette campagne montre des soignants en première ligne face au virus et des patients frappés par la maladie. "Pouvez-vous les regarder dans les yeux et leur dire que vous les aidez en restant à la maison?", interroge la publicité, qui sera diffusée à la télévision, la radio et sur les réseaux sociaux.

Le gouvernement a également durci les sanctions contre les contrevenants au confinement. Jeudi soir, la police a interrompu un mariage rassemblant quelque 400 invités dans une école de Londres, infligeant des amendes aux participants.

Russie: près de 200 personnes arrêtées lors des manifestations pour NavalnyRTL, Monde

Des dizaines de personnes ont été arrêtées samedi en Russie en marge des manifestations organisées à travers le pays à l'appel des partisans de l'opposant Alexeï Navalny pour exiger sa libération, en dépit des multiples pressions des autorités.

De Moscou à Ioujno-Sakhalinsk, l'équipe du célèbre militant anti-corruption, victime d'un empoisonnement présumé cet été, a publié des appels au rassemblement dans 65 villes russes.

Les premières manifestations ont eu lieu samedi dans l'Extrême-Orient russe et en Sibérie, où des milliers de personnes sont descendues dans la rue notamment à Vladivostok, Khabarovsk, Novossibirsk et Tchita, selon les partisans de M. Navalny, en scandant "Liberté à Navalny!", "Liberté aux prisonniers politiques!", face à d'importants effectifs de la police anti-émeutes déployés sur les lieux.

"Si je n'étais pas venu ici, j'aurais eu honte de regarder dans mes enfants et mes petits-enfants dans les yeux", a déclaré à l'AFP l'un des manifestants, un retraité, à Vladivostok.

A Iakoutsk, au sud du Cercle polaire, une centaine de protestataires ont bravé le froid extrême en manifestant par - 50 degrés Celsius.

Environ 200 protestataires avaient déjà été arrêtés dans une vingtaine de villes russes vers 08H30 GMT, selon l'ONG OVD-info, spécialisée dans le suivi des interpellations en marge des manifestations.

- Arrestations brutales -

Les arrestations ont été particulièrement brutales à Vladivostok, port russe sur l'océan Pacifique, où les policiers anti-émeutes ont couru derrière les manifestants et les ont frappés avec des bâtons, selon une vidéo de l'AFP.

A Moscou, où la mobilisation de l'opposition est habituellement la plus forte, les protestataires doivent se réunir à 11H00 GMT sur la place Pouchkine, puis défiler le long d'une rue centrale de la capitale en direction du Kremlin.

La police moscovite a d'ores et déjà promis de "réprimer sans délai" tout rassemblement non autorisé.

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a dénoncé des manifestations "inacceptables" en pleine pandémie de coronavirus.

Sur Instagram, la femme de M. Navalny, Ioulia, a néanmoins annoncé son intention de manifester à Moscou.

Les autorités n'ayant pas autorisé ces rassemblements, les protestataires s'exposent partout en Russie à des poursuites judiciaires.

La police russe a déjà interpellé cette semaine, en amont des mobilisations, des alliés de premier plan d'Alexeï Navalny dont deux ont été condamnés vendredi à de courtes peines de prison.

Placé en détention jusqu'au 15 février au moins et visé par plusieurs procédures judiciaires, Alexeï Navalny, 44 ans, a été appréhendé dimanche dernier, dès son retour d'Allemagne, après cinq mois de convalescence.

Fin août, il était tombé gravement malade en Sibérie et avait été hospitalisé en urgence à Berlin, victime, selon lui, d'un empoisonnement des services secrets russes à un agent neurotoxique.

Trois laboratoires européens avaient également conclu à un empoisonnement, ce que Moscou dément fermement, dénonçant un complot.

- Pressions sur TikTok et YouTube -

Dès l'arrestation de M. Navalny, condamnée par les puissances occidentales, ses soutiens ont relayé des milliers d'appels à la protestation sur les réseaux sociaux, où l'opposant jouit d'une visibilité importante, alors qu'il est largement ignoré des grands médias d'Etat russes.

Pour limiter ces appels à manifester, le gendarme russe des télécommunications Roskomnadzor a menacé d'amendes les plateformes TikTok et Vkontakte (VK), l'équivalent russe de Facebook.

Alors qu'une enquête a été ouverte pour "incitation à des actes illégaux auprès de mineurs", le ministère de l'Education a appelé les parents à "empêcher" leurs enfants de rejoindre des manifestations.

L'équipe d'Alexeï Navalny a tenté de galvaniser ses troupes en publiant mardi une enquête retentissante sur une somptueuse propriété dont serait bénéficiaire le président Vladimir Poutine.

Baptisée "le palais de Poutine", cette demeure luxueuse sur les bords de la mer Noire aurait coûté, selon l'opposant, plus d'un milliard d'euros. Des accusations rejetées par le Kremlin.

Vendredi soir, cette investigation avait été visionnée plus de 60 millions de fois sur YouTube, un record absolu parmi les enquêtes publiées ces dernières années par Alexeï Navalny.

Russie: des dizaines d'arrestations lors des manifestations pour NavalnyRTL, Monde

(Belga) Des dizaines de personnes ont été arrêtées samedi en Russie en marge des manifestations organisées à travers le pays à l'appel des partisans de l'opposant Alexeï Navalny pour exiger sa libération, en dépit des multiples pressions des autorités.

De Moscou à Vladivostok, l'équipe du célèbre militant anti-corruption, victime d'un empoisonnement présumé cet été, a publié des appels au rassemblement dans 65 villes russes. Les premières manifestations ont eu lieu samedi dans l'Extrême-Orient russe, où plusieurs milliers de personnes sont descendues dans la rue à Vladivostok et Khabarovsk, et d'importants effectifs policiers ont été déployés face aux manifestants, selon les partisans de M. Navalny. Environ 50 protestataires ont été arrêtés dans dix villes russes vers 07H30 HB, selon l'ONG OVD-info, spécialisée dans le suivi des interpellations en marge des manifestations. Dans la capitale, où la mobilisation de l'opposition est habituellement la plus forte, les protestataires doivent se réunir à 14H00 (12H00 HB) sur la place Pouchkine. La police moscovite a d'ores et déjà promis de "réprimer sans délai" tout rassemblement non autorisé. Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a dénoncé des manifestations "inacceptables" en pleine pandémie de coronavirus. Sur Instagram, la femme de M. Navalny, Ioulia Navalnaïa, a néanmoins annoncé son intention de manifester à Moscou pour son époux qui "n'abandonne jamais". Les autorités n'ayant pas autorisé ces rassemblements, les protestataires s'exposent partout en Russie à des arrestations brutales et à des poursuites judiciaires. Les précédents grands rassemblements de l'opposition à Moscou, pendant l'été 2019, avaient entraîné des milliers d'interpellations de manifestants pacifiques. Plusieurs d'entre eux avaient été condamnés à de lourdes peines de prison pour des "violences" supposées contre les forces de l'ordre. (Belga)

Affaire Grégory: "Faire tout ce qui sera possible pour découvrir la vérité", assure le parquet généralRTL, Monde

Thierry Pocquet du Haut-Jussé, procureur général de Dijon, réaffirme sa détermination à "faire tout ce qui sera possible pour connaître la vérité" sur l'assassinat en 1984 de Grégory Villemin, dans un entretien paru samedi dans le quotidien L'Est Républicain.

Le magistrat, chargé de l'enquête dans cette affaire extrêmement médiatisée, s'exprime pour la première fois sur ce dossier dans lequel, selon lui, il y a "sans doute des gens qui savent des choses et les taisent".

La cour d'appel de Dijon doit dire mercredi si elle autorise ou non les nouvelles demandes d'expertises génétiques demandées par les parents de l'enfant.

Le procureur général a émis des réquisitions favorables à ces expertises qui pourraient relancer l'enquête et permettre de faire éclater la vérité.

"La recherche de preuves matérielles peut toujours progresser mais, 35 ans après, ce n'est pas forcément le plus aisé à découvrir", tempère toutefois Thierry Poquet du Haut-Jussé, constatant qu'en matière de témoignages "le dossier Grégory, c'est le dossier du silence".

"J'espère qu'un jour quelqu'un contribuera à la recherche de la vérité en disant ce qu'il peut dire", ajoute-t-il.

Le dossier Grégory est "délicat, ancien, complexe. Je pense qu'il est très important de rester très ouvert sur toutes les hypothèses possibles", souligne le magistrat, refusant de se prononcer sur la possibilité de nouvelles mises en examen après les annulations en 2018 de celles des époux Jacob et de Murielle Bolle.

Quant à l'expertise en stylométrie évoquée depuis quelques semaines et qui incriminerait, selon le journal Le Parisien, un protagoniste de l'affaire comme étant l'un des corbeaux, le procureur général constate qu'elle n'a "toujours pas été déposée au dossier, ce qui n'est d'ailleurs pas sans poser question".

Le souffle révolutionnaire donne un nouvel élan au cinéma soudanaisRTL, Monde

Plusieurs films soudanais traitant d'enjeux sociopolitiques ont été acclamés sur la scène internationale mais peinent à obtenir la même reconnaissance au Soudan, où ils incarnent l'émergence d'un nouveau cinéma nourri par la révolution qui a chassé du pouvoir Omar el-Béchir en 2019.

En tête de ceux-ci, "Tu mourras à 20 ans", réalisé par Amjad Abou Alala, a été le premier film soudanais sélectionné aux Oscars et le premier à être diffusé sur la plateforme en ligne Netflix.

En 2019, le film a raflé plusieurs récompenses internationales à la Mostra de Venise ou encore aux Journées cinématographiques de Carthage.

Dans ce long-métrage, un mystique soufi prédit la mort à 20 ans du protagoniste Muzamil, qui vit effarouché, dans une sinistre inquiétude, jusqu'à sa rencontre avec un vieux réalisateur misanthrope qui l'initie à l'hédonisme. Un hymne à la liberté questionnant le rigorisme religieux, fait impensable il y a encore quelques années dans ce pays très majoritairement musulman.

Réclamant liberté, paix et justice sociale, les Soudanais sont massivement descendus dans la rue fin 2018, un mouvement aboutissant en avril 2019 à la destitution du président Omar el-Béchir.

- "Besoin de rêves" -

Au pouvoir durant 30 ans, l'autocrate a été à la tête d'un régime conservateur, sécuritaire et liberticide dans un pays déchiré par des conflits dont le plus meurtrier, celui au Darfour (ouest), a fait près de 300.000 morts et 2,5 millions de déplacés, selon l'ONU.

"Nous nous sommes lancés en sachant combien notre société a besoin de nos rêves", raconte M. Alala.

Les jeunes cinéastes soudanais agissent "sans les complexes, le manque de confiance en soi ou la frustration dont ont souffert les générations précédentes", selon lui.

Pour le directeur de l'initiative culturelle Sudan Film Factory, Talal Afifi, le gouvernement de Béchir avait "fait avorter toutes les initiatives culturelles et artistiques et combattu (...) la diversité et la liberté d'opinion".

Sa plateforme a organisé ces dix dernières années une trentaine d'ateliers de scénario, de réalisation, de montage et a produit plus de 60 courts-métrages mis à l'honneur dans des festivals internationaux.

Le nouvel élan du cinéma soudanais est né d'un "travail acharné datant d'avant" même la chute de Béchir, estime M. Afifi, la révolution numérique rendant la réalisation de films bien plus abordable.

De nombreux cinémas avaient fermé sous le règne de Béchir. Ils sont aujourd'hui autorisés mais leur réouverture a été perturbée par la pandémie de nouveau coronavirus.

Le Musée national soudanais a organisé quelques projections, mais les films n'ont pas été diffusés dans les grands cinémas.

Les réalisateurs soudanais font face à d'autres défis. Hajooj Kuka, qui a réalisé "Beats of the Antonov", film primé à l'international en 2014, a été condamné à deux mois de prison en 2020 pour "nuisance publique" alors qu'il répétait une pièce de théâtre. Il a été libéré quelques semaines plus tard après appel.

- "Saut dans le vide" -

Ces dernières années, d'autres oeuvres soudanaises ont retenu l'attention des critiques, comme "Talking about trees", de Suhaib Gasmelbari, sacré meilleur documentaire à la Berlinale en 2019.

Le film suit un groupe de réalisateurs retraités qui cherche à faire rouvrir un cinéma en plein air à Oumdourman, la ville jumelle de Khartoum.

S'attaquant au sexisme dans le pays conservateur, le documentaire de la réalisatrice Marwa Zein "Khartoum Offside" met, lui, en scène des footballeuses qui se battent pour pouvoir vivre leur passion, après l'interdiction officielle de la pratique de ce sport aux femmes. Il a également été primé à l'international.

En 2020, le documentaire "The Art of Sin", du réalisateur Ibrahim Mersal, raconte l'histoire d'Ahmed Umar, un artiste soudanais homosexuel et réfugié en Norvège qui retourne dans son pays pour voir sa mère.

La plupart de ces réalisateurs en vogue ont vécu des années à l'étranger, comme Mme Zein, M. Gasmelbari ou M. Alala, qui vit à Dubaï depuis son enfance.

"Nous sommes des enfants de la diaspora, c'est pourquoi notre analyse des affaires des Soudanais est critique", commente ce dernier.

Et si la reconnaissance à l'étranger constitue une preuve indéniable de réussite, M. Alala craint que le nouvel essor du cinéma soudanais revienne à un "saut dans le vide" car il n'a bénéficié d'"aucun soutien officiel".

Mais il reconnaît qu'il "serait injuste de demander au nouveau gouvernement de porter ce fardeau alors que l'économie est dévastée".

Jordanie: la pandémie a poussé des milliers d'enfants à travaillerRTL, Monde

La crise sanitaire a compromis les rêves d'Omar de devenir pilote. Chaque matin, il a un pincement au cœur quand il passe devant les portes closes de son collège d'un quartier défavorisé d'Amman pour rejoindre l'atelier où il répare des poêles au kérosène.

En Jordanie, la fermeture depuis près d'un an des établissements scolaires a poussé des milliers d'enfants, selon une ONG, vers le travail précoce avec d'autant plus d’urgence que la pandémie a souvent privé leur père de son gagne-pain.

Ils ont rejoint les 76.000 enfants qui, selon des chiffres officiels datant de 2016, sont contraints de travailler, bien que la loi interdise le travail des moins de 16 ans.

"Dès que les écoles rouvrent j'y retourne. Je ne veux pas que le corona détruise mon rêve. J'adorerais continuer mes études pour devenir pilote", confie Omar, âgé de 14 ans.

Mais il devra attendre. Le ministère a annoncé la réouverture en février des maternelles, des classes élémentaires et des terminales. Les autres niveaux doivent retourner à l'école au mois de mars.

- Douze heures par jour -

Vêtu d'un chandail rose et d'un jean tachés, Omar s'applique à nettoyer la grille d'un radiateur avant de s'attaquer au réchaud avec ses mains noircies.

"Comme l'école est fermée, j'aide financièrement ma famille. Je travaille de 9 heures du matin à 9 heures du soir. Cela me dérange pas. Ce qui est insupportable c'est l'odeur du kérosène", confie-t-il.

"Dès que j'arrive chez moi, je me douche, je me savonne mais l'odeur ne disparaît pas. Je suis tellement harassé que je mange rapidement et vais me coucher", ajoute-t-il.

Il perçoit 3 dinars par jour (3,4 euros), ce qui lui permet de contribuer au loyer qui s'élève à 130 dinars (environ 151 euros) par mois. Un salaire vital d'autant que son père, ouvrier journalier, est comme beaucoup d'autres sans emploi, à cause de l'épidémie.

"Nous n'avons pas de chiffres précis mais nous craignons qu'avec le corona le nombre d'enfants qui travaillent se soit accru. C'est d'ailleurs logique car nous savons que le taux de pauvreté augmente", a expliqué à l'AFP la représentante de l'Unicef en Jordanie, Tania Chapuisat.

Un constat corroboré par Khader Abu Zaid, 58 ans, qui loue des dizaines de charrettes à bras sur le marché populaire du quartier de Wahdat.

"Depuis la fermeture des écoles à cause de la pandémie, le nombre d'enfants qui louent mes charrettes a augmenté", affirme-t-il.

"Désormais, seuls les jeunes entre 12 et 17 ans chargent sur le marché", explique-t-il et selon lui ils gagnent environ cinq dinars par jour (5,8 euros), et parfois plus.

C'est le cas de Moustafa, 12 ans, qui s'est aussi retrouvé à la rue après la fermeture des écoles.

"Depuis plusieurs mois, je transporte des légumes et des poulets sur le marché", dit-il en tirant sa charrette plein de victuailles. Il affirme gagner cinq dinars.

"Je loue mon charreton un dinar par jour et je donne les quatre autres à ma famille pour aider aux dépenses", confie-t-il.

- Augmentation de la pauvreté -

Selon les chiffres officiels, le taux de pauvreté était de 15,7% en Jordanie à l'automne 2020 mais la Banque mondiale prévoyait une augmentation à court terme de 11 points.

La Jordanie, qui a enregistré plus de 317.000 cas de Covid-19 dont plus de 4.180 mortels, a commencé la semaine dernière sa campagne de vaccination, mais la situation ne pousse pas à l'optimisme.

Directeur de l'ONG Observatoire jordanien du travail, Ahmad Awad estime que des milliers d'enfants se sont mis à travailler depuis le début de la crise sanitaire, et il dit craindre que ce phénomène "augmente considérablement en raison de la pandémie".

Pour la coordinatrice en Jordanie de l'Organisation international du travail (OIT), Farida Khan, les enfants de familles pauvres souffrent de l'absence d'enseignement en présentiel.

"La plupart des familles ayant une éducation lacunaire sont incapables d'aider leurs enfants en apprentissage à distance", dit-elle.

"Nous savons que seulement 31% des enfants scolarisés en Jordanie ont accès à Internet et parmi eux un quart ne se connecte jamais à une plateforme d'apprentissage", assure en outre Mme Chapuisat.

Premier confinement à Hong Kong, un quartier bloqué pour 48hRTL, Monde

Des milliers d'habitants d'un des quartiers les plus pauvres et densément peuplés de Hong Kong ont reçu l'ordre de rester chez eux samedi dans le cadre du premier confinement ordonné par les autorités depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Cette mesure interdit à une dizaine de milliers de personnes vivant dans des immeubles situés dans une zone géographique délimitée, où un nombre croissant de cas a été enregistré ces derniers jours, de quitter leur domicile à moins de présenter un test négatif.

Le gouvernement de Hong Kong a indiqué dans un communiqué prévoir de tester dans les 48 heures tous les habitants de cette zone du quartier de Jordan, "afin de parvenir à zéro cas dans cet arrondissement".

Samedi, des files d'attente d'habitants se formaient pour être testés dans l'un des 51 véhicules prévus à cet effet, ainsi que pour recevoir des produits de première nécessité fournis par le gouvernement afin de subvenir à leurs besoins quotidiens.

"Les habitants vont devoir rester chez eux afin d'éviter les contaminations jusqu'à ce qu'ils obtiennent les résultats de leurs tests", a déclaré à la presse la ministre de la Santé Sophia Chan.

Cette mesure concerne quelque 150 immeubles et plus de 3.000 policiers ont été mobilisés pour faire respecter le confinement.

La nouvelle d'un confinement imminent avait fuité dans la presse locale vendredi, et certains médias ont rapporté avoir vu des habitants quitter la zone avant la limite de minuit.

Hong Kong a été en première ligne lorsque les premiers cas du nouveau coronavirus ont été détectés dans le centre de la Chine il y a plus d'un an.

- Logements exigus -

Les quelque 7,5 millions d'habitants de Hong Kong vivent depuis un an au rythme de restrictions plus ou moins fortes, qui se sont avérées efficaces pour empêcher une flambée du nombre de cas de coronavirus.

La ville, hérissée de hautes tours d'habitation serrées les unes contre les autres, a totalisé depuis le début de la pandémie moins de 10.000 cas et quelque 170 décès ont été formellement attribués au Covid-19.

Au cours des deux derniers mois, le territoire a été frappé par une quatrième vague d'infections, et les autorités ont introduit de nouvelles restrictions.

Des foyers épidémiques sont apparus dans l'arrondissement défavorisé de Yau Tsim Mong, où les logements sont parmi les plus exigus de la planète. C'est précisément là qu'ont été détectés vendredi 24 nouveaux cas, sur les 61 enregistrés le même jour dans l'ensemble de la ville de Hong Kong.

Dans l'ensemble du quartier de Jordan, 162 cas confirmés ont été recensés, entre le début de l'année et le 20 janvier.

Sur le papier Hong Kong est une des villes les plus riches du monde. Mais elle connaît de fortes inégalités et souffre d'une pénurie de logements et de loyers très élevés. Nombreux sont ceux qui s'entassent dans de tout petits espaces.

La surface moyenne d'un appartement à Hong Kong est de 46 m2. Mais beaucoup d'entre eux sont subdivisés en appartements encore plus petits, où plusieurs familles se partagent toilettes et douches et où sont apparus de multiples foyers épidémiques ces dernières semaines.

Virus: à peine lancée, la vaccination au Brésil connaît des ratésRTL, Monde

La campagne de vaccination contre le Covid-19 démarre tout juste et connaît déjà des ratés dans un Brésil en pleine deuxième vague, et qui va vite manquer de doses, composants et même seringues, alertent les scientifiques en incriminant le gouvernement.

Le Plan national de vaccination a débuté lundi dans ce pays de 212 millions d'habitants, plusieurs semaines après les Etats-Unis ou l'Europe.

La veille, le régulateur brésilien Anvisa avait donné son autorisation pour le vaccin CoronaVac du laboratoire chinois Sinovac, dont six millions de doses étaient déjà disponibles, et celui du laboratoire britannique AstraZeneca/Oxford, dont deux millions de doses sont finalement arrivées vendredi depuis l'Inde après des retards.

Vendredi, une nouvelle autorisation de 4,8 millions de doses de CoronaVac a été délivrée pour l'institut Butantan de Sao Paulo, associé à Sinovac.

Les deux vaccins sont pour l'heure réservés aux populations prioritaires. Une fois les premiers stocks épuisés, l'approvisionnement va dépendre de l'importation des produits pour la fabrication sur place du CoronaVac et du vaccin britannique.

Or dès mardi, les professionnels ont sonné l'alarme devant les retards de livraison alors que l'épidémie flambe à nouveau, avec un millier de décès par jour dans ce pays où 215.000 Brésiliens sont déjà morts officiellement du coronavirus.

"Si ces produits n'arrivent pas, nous allons devoir interrompre" la campagne de vaccination, redoute auprès de l'AFP la vice-présidente de la Société brésilienne d'immunologie (SBIM), Isabella Ballalai.

"Cela cause beaucoup de déception", dit à l'AFP cette spécialiste qui regrette un manque de "positionnement clair des autorités pour créer la confiance chez les gens" et dénonce "l'incompétence du ministère de la Santé".

Après avoir minimisé la gravité du Covid-19, le président d'extrême droite Jair Bolsonaro a aussi mis en doute l'efficacité des vaccins, et de nouveau vendredi.

Parallèlement, le gouvernement a reconnu mi-janvier qu'il manquerait 30 millions de seringues pour la première phase du Plan national, qui vise à immuniser 50 millions de personnes, sans aucun calendrier précis.

Le défi logistique est également de taille, dans cette nation aux dimensions continentales, alors que des plaintes ont été déposées dans plusieurs villes contre des personnalités soupçonnées de se faire vacciner alors qu'elles ne sont pas prioritaires.

A Manaus, la capitale de l'Etat d'Amazonas, où les hôpitaux sont débordés, ces plaintes ont entraîné une suspension de 24h de la vaccination.

- "Négligence absolue" -

A terme, l'Institut Butantan espère pouvoir produire 40 millions de doses du CoronaVac. De son côté, la fondation Fiocruz, qui dépend du ministère de la Santé, doit produire le vaccin AstraZeneca. Mais elle a déjà averti que son calendrier pourrait être chamboulé si les composants arrivent avec retard.

Pour beaucoup d'experts, les retards de livraison depuis la Chine sont dus aux critiques répétées du chef de l'Etat du CoronaVac chinois, promu par le gouverneur de l'Etat de Sao Paulo, Joao Doria, l'un de ses principaux opposants.

"A l'heure actuelle, il n'y a rien qui justifie (le manque de vaccins), si ce n'est la négligence absolue, l'incompétence diplomatique du Brésil", a accusé Margareth Dalcolmo, pneumologue et chercheuse à Fiocruz, au bord des larmes, lors d'un récent hommage à son travail.

Le directeur de l'Institut Butantan, Dimas Covas a, lui, sommé le président d'avoir "la dignité de défendre" le Brésil et "de demander l'aide de son ministère des Affaires étrangères dans les discussions avec le gouvernement chinois".

Jair Bolsonaro a balayé jeudi les critiques estimant que le "problème (...) est bureaucratique et non politique".

Pour Thomaz Favaro, analyste politique au cabinet Control Risks, au-delà de la diplomatie, "il s'agit d'un problème de gestion, parce que le gouvernement a tardé à signer des accords avec les laboratoires".

Le Brésil n'a ainsi toujours pas d'accord pour l'achat du vaccin germano-américain Pfizer-BioNTech, ni celui du laboratoire indien Jansen.

"Le Brésil a raté le coche pour les négocier" car il n'a pas admis que "nous ne pouvions pas compter seulement" sur Sinovac et AstraZeneca, estime Mme Ballalai, qui fustige un "échec stratégique".

Mais tôt ou tard, prédit Thomaz Favaro, Jair Bolsonaro devrait en payer le prix politique. "Le retard de la campagne de vaccination a un lourd impact sur la relance économique. Cela va augmenter la frustration de la population".

ACTUALITES MONDE (7) : Le Soir, monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Le procès en destitution de Trump au Sénat commencera la semaine du 8 févrierLe Soir, monde
L’ex-président des Etats-unis est accusé d’avoir encouragé ses partisans à se lancer à l’assaut du Capitole qui a conduit à la mort de 5 personnes.
Les déplacements à l’étranger non essentiels sont interdits: qui peut voyager?Le Soir, monde
Les déplacements à l’étranger sont interdits sauf pour «raisons essentielles» entre le 27 janvier et le 1er mars.
Coronavirus: AstraZeneca annonce que les premières livraisons de vaccin seront plus limitées que prévuLe Soir, monde
L’UE a précommandé 300 millions de doses de ce vaccin avec une option pour 100 millions supplémentaires. La Belgique attend une part de 7,5 millions de doses.
Les voyages non essentiels interdits: les précisions de la ministre de l’IntérieurLe Soir, monde
La ministre de l’Intérieur a donné quelques informations supplémentaires concernant les voyages non essentiels.
Russie: l’exil polaire n’a pas refroidi l’ardeur du bras droit de NavalnyLe Soir, monde
Ruslan Shaveddinov, habitué à œuvrer dans l’ombre de l’opposant anti-Kremlin, est l’un des coordinateurs des manifestations de ce samedi. Il vient de rentrer d’un an dans le Grand Nord, envoyé de force faire son service militaire.
Avortement: victoire en Argentine, retour de bâton au HondurasLe Soir, monde
Les féministes connaissent bien le «backclash», ce retour de bâton qui suit une victoire. C’est le cas en Amérique latine à propos de la légalisation de l’IVG.
Iran: après les Accords de Paris, Biden doit retourner dans un autre accord… autrement plus complexeLe Soir, monde
Les Etats-Unis de Joe Biden veulent revenir dans l’accord sur le nucléaire iranien. Mais la confiance est rompue, le chemin tortueux et le temps compté.
39 migrants décédés dans un camion en Angleterre: quatre prévenus condamnés jusqu’à 27 ans de prisonLe Soir, monde
Le 23 octobre 2019, les corps de 31 hommes et de huit femmes âgés de 15 à 44 ans avaient été découverts à bord d’une remorque dans la zone industrielle de Grays, à l’est de Londres.
Japon: l’arrivée de Joe Biden ne rassure pas à TokyoLe Soir, monde
Les partisans de Trump battent le pavé dans la capitale nipponne. Les théories conspirationnistes de QAnon résonnent jusque dans l’archipel. Les trumpistes nippons prospèrent sur la crainte d’un Biden trop mou face à Pékin.
Coronavirus: la police londonienne met fin à un mariage avec 400 invitésLe Soir, monde
L’organisateur a été condamné à une amende de 10.000 livres sterling (11.221 euros). Cinq autres invités ont été condamnés à une amende de 200 livres sterling (225 euros).
Portugal: une élection présidentielle à l’épreuve du confinementLe Soir, monde
Au pire moment de l’épidémie, plus de 9 millions d’électeurs sont appelés à voter ce dimanche. L’actuel président, Marcelo Rebelo de Sousa, est archi-favori.
Mineurs coincés en Chine: au moins encore 15 jours pour les sortirLe Soir, monde
Au total, 22 travailleurs d’une mine d’or de Qixia, dans la province du Shandong (est), ont été pris au piège le 10 janvier à la suite d’une explosion qui a bouché les issues et coupé les communications.
Coronavirus: de nouvelles mesures prévues au Japon, des peines de prison envisagéesLe Soir, monde
A tout juste six mois de l’ouverture prévue des Jeux olympiques de Tokyo-2020, reportés l’an dernier à cause de la pandémie, une partie du Japon, dont sa capitale, vit à l’heure de l’état d’urgence.
France: un test PCR exigé avant l’arrivée pour les voyageurs européens dès dimancheLe Soir, monde
«Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront en particulier exemptés», précise l’Elysée.
Voyages à l’étranger: l’Union européenne évoque des zones «rouge foncé»Le Soir, monde
Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE ont discuté de nouvelles restrictions aux frontières intérieures. La Commission prône l’introduction de zones rouge foncé dans les recommandations de voyages.