[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


130 sources différentes


08/08/2020 - ACTUALITES MONDE : 7 sources

1 - DH, Monde
2 - L'Avenir.net, Monde
3 - La Libre, Monde
4 - Le Soir, Monde
5 - RTBF, Monde
6 - RTL, Monde
7 - Le Soir, monde


ACTUALITES INTERNATIONALES (1) : DH, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Pékin souhaite que Trump perde et a augmenté ses ingérences, d'après les services de renseignement américains (Mise à jour)DH, Monde
La Chine préfèrerait que Donald Trump, considéré comme "imprévisible" par Pékin, ne soit pas réélu lors de la présidentielle américaine du 3 novembre, et a "accentué ses efforts d'influence" en amont du scrutin, ont estimé vendredi les services de ...
L'Amérique latine et les Caraïbes, régions du monde les plus endeuillées par le Covid-19DH, Monde
L'Amérique latine et les Caraïbes sont devenues vendredi la région du monde la plus touchée en nombre de morts par le nouveau coronavirus, selon un comptage de l'AFP à partir de données officielles. Avec au moins 213.120 décès, cette région dépasse l'Europe, qui comptabilise 212.660 morts, selon un bilan établi vendredi soir.
Le Maroc retiré de la liste des voyages autorisés dans l'UE (Mise à jour)DH, Monde
L'Union européenne a décidé vendredi de retirer le Maroc de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage à cause d'une recrudescence des cas de contagions par le Covid-19, a annoncé le Conseil de l'UE dans un communiqué.
Crash d'avion en Inde : 14 morts et 15 blessésDH, Monde
Au moins deux personnes ont été tuées et plus d'une vingtaine gravement blessées lorsqu'un avion de ligne est sorti de la piste vendredi sous une pluie battante, au moment de l'atterrissage, dans le sud de l'Inde, selon les autorités et médias ...
Biden forcé de s'expliquer auprès des Américains noirs, Trump jubileDH, Monde
Donald Trump a affirmé vendredi que Joe Biden venait de "perdre" le vote des électeurs noirs, clé pour remporter la Maison Blanche, après de nouveaux propos controversés de son rival démocrate forcé de "clarifier" qu'il ne pensait pas que les Afro-Américains manquaient de diversité.
Des centaines de milliers de travailleuses de la santé font grève en Inde: "Nous travaillons dix heures par jour et ne recevons que 23 euros par mois"DH, Monde
Quelque 600.000 travailleuses dans le secteur de la santé se sont mises en grève pour deux jours en Inde, afin de protester contre des mois de sous-paiement et le manque de moyens de protection alors que la pandémie de coronavirus fait rage dans le pays.
Explosions à Beyrouth : le président libanais évoque "la négligence" ou "un missile" et rejette une enquête internationale (Mise à jour)DH, Monde
L'enquête sur la cause des explosions qui ont ravagé le port de Beyrouth se penche également sur une éventuelle implication étrangère, a déclaré vendredi le président libanais Michel Aoun.
Après 46 ans de cavale, un fugitif arrêté aux Etats-Unis : "Le FBI vous trouvera, peu importe le temps que cela prendra ou jusqu'où vous fuirez"DH, Monde
"Le FBI vous trouvera, peu importe le temps que cela prendra ou jusqu'où vous fuirez": un fugitif a été arrêté aux Etats-Unis après 46 ans de cavale. Richard Nixon était empêtré dans le scandale du Watergate, et Paul Newman et Steve McQueen se partageaient l'affiche du film "La Tour infernale" lorsque Luis Archuleta s'est échappé d'une prison de l'Etat du Colorado, en 1974.
L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait à Abu DhabiDH, Monde
L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos Ier, qui est parti en exil devant les soupçons de corruption qui pesaient sur lui, serait à Abu Dhabi à en croire le journal espagnol ABC, qui ajoute vendredi une nouvelle destination aux spéculations de la presse.
Charles Michel se rendra à Beyrouth samediDH, Monde
Le président du Conseil européen Charles Michel se rendra samedi à Beyrouth, quelques jours après les explosions meurtrières qui ont secoué la capitale libanaise depuis un entrepôt du port, a-t-il annoncé vendredi sur Twitter.
Gigantesque explosion à Beyrouth: des secouristes fouillent les décombres, des responsables arrêtésDH, Monde
A la recherche de survivants sous le regard angoissé de familles de victimes, des secouristes internationaux fouillent vendredi les décombres du port de Beyrouth dont plusieurs responsables ont été arrêtés après la gigantesque explosion qui a fait plus de 150 morts.
L'ancien ministre catalan Luis Puig ne doit pas être remis à l'EspagneDH, Monde
La chambre du conseil de Bruxelles a estimé, dans une décision rendue vendredi, que le mandat d'arrêt européen délivré à l'encontre de l'ancien ministre catalan Luis Puig ne doit pas être exécuté, ont communiqué les avocats de celui-ci
SpaceX lance 57 satellites simultanément pour son réseau internet à haut débit StarlinkDH, Monde
La société spatiale américaine SpaceX a lancé vendredi 57 nouveaux satellites pour son réseau internet à haut débit Starlink, selon une retransmission en direct du lancement sur le site de la société créée par Elon Musk.
Après trois semaines dans le coma, il apprend que le reste de sa famille est décédé du Covid-19DH, Monde
Photo prétexteFortement affecté par le coronavirus, Scott Miller a dû être plongé dans le coma. À son réveil, le reste de sa famille était décédé.
Incendies de Marseille : les habitants toujours sonnésDH, Monde
Évacué en urgence, comme 2700 autres personnes, à cause des incendies survenus près de Marseille, Samuel Delaquaize est encore bouleversé. Les dernières 48 heures ont été éprouvantes pour lui et sa famille. Récit d’une nuit difficile à oublier.
L'Australie maintient ses frontières fermées pour encore 'quelques mois'DH, Monde
L'Australie gardera ses frontières fermées pendant au moins encore "quelques mois" en raison d'une résurgence des cas de coronavirus dans le pays, a annoncé vendredi le Premier ministre Scott Morrison.
Les nouveaux chiffres alarmants du Covid dans le monde: nouveau bond des décès aux Etats-Unis, record de nouvelles infections en PologneDH, Monde
Plus de 2.000 morts en 24h aux Etats-Unis, la barre du million de cas dépassée en Afrique et celle des deux millions de cas en Inde: de nouveaux chiffres alarmants mettent en lumière la progression du Covid-19 qui pousse de nombreux pays à durcir leurs mesures sanitaires contre l'épidémie.
La saison des ouragans 2020 sera pire que prévu dans l'AtlantiqueDH, Monde
La saison des ouragans dans l'Atlantique devrait être extrêmement "active" et pire que prévu, avec sept à onze ouragans, ont estimé jeudi les services météorologiques américains.
Explosions à Beyrouth: seize fonctionnaires du port en détentionDH, Monde
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth et des autorités douanières ont été placés en détention dans le cadre de l'enquête sur l'explosion meurtrière et dévastatrice mardi d'un entrepôt renfermant des tonnes de nitrate d'ammonium, a annoncé jeudi le procureur militaire.
Coronavirus en France: le nombre de cas a augmenté de plus de 30% en une semaineDH, Monde
Le nombre de personnes diagnostiquées positives au nouveau coronavirus en France a augmenté de plus de 30% en une semaine, plus vite que l'augmentation du nombre de tests réalisés, selon un bilan hebdomadaire publié jeudi.
Coronavirus: malgré l'augmentation des cas, les Américains vont pouvoir à nouveau voyager à l'étrangerDH, Monde
Les Etats-Unis ont annoncé jeudi lever leur recommandation appelant les citoyens américains à éviter tout voyage à l'étranger en raison de la pandémie de Covid-19.
Facebook démantèle un réseau de comptes faisant la promotion de Trump depuis la RoumanieDH, Monde
Facebook a démantelé un réseau de quelque 120 comptes sur son réseau et sur son appli Instagram, engagés dans une opération de promotion de la campagne de réélection du président américain Donald Trump et manoeuvrés depuis la Roumanie, a annoncé le groupe jeudi.
Un vaccin anti-Covid avant la présidentielle? "Possible", estime TrumpDH, Monde
Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi qu'un vaccin contre le Covid-19 pourrait être produit avant la présidentielle américaine du 3 novembre, une prévision plus optimiste que celles de ses experts.
Découvrez les images impressionnantes d'une trombe marine se déchaînant en SicileDH, Monde
Ce mercredi, dans une station balnéaire de la province de Palerme en Sicile, une trombe marine s'est déchaînée et a supris les passants.
Fin de la prise d'otages dans une banque au Havre (Mise à jour)DH, Monde
Le Raid (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion), une unité d'élite de la police nationale, est arrivé jeudi en début de soirée au Havre où un homme armé a pris en otages, dans l'après-midi, plusieurs personnes avant d'en libérer deux par la suite, a-t-on appris auprès de la police.
Troisième mois de juillet le plus chaud jamais enregistré au niveau mondialDH, Monde
Il s'agit du troisième mois de juillet le plus chaud jamais enregistré au niveau mondial, derrière 2016 et 2019, rapporte jeudi le service Copernicus, le programme européen de surveillance de la Terre.
Pays-Bas: plus de 600 contaminations en 24h, un record depuis fin avrilDH, Monde
Le rebond épidémique de coronavirus poursuit sur sa lancée aux Pays-Bas, qui a recensé jeudi 601 contaminations au cours des dernières 24 heures. Il s'agit du nombre d'infections quotidiennes le plus élevé depuis le 26 avril.
L'Allemagne place la province d'Anvers dans la catégorie 'zone à risque'DH, Monde
Les Affaires étrangères ont mis à jour jeudi leurs recommandations de voyage vers l'Allemagne.
La maison de Carlos Ghosn "complètement détruite" par les deux explosions à BeyrouthDH, Monde
La famille, elle, se porterait bien.
La Finlande interdit les voyages non-essentiels au départ de la BelgiqueDH, Monde
La Finlande n'autorisera plus, à partir de lundi prochain, que les voyages essentiels au départ de la Belgique, a annoncé jeudi le gouvernement finlandais.
Daisy Coleman, victime d'un viol qui a fait l'objet d'un documentaire Netflix, s'est suicidéeDH, Monde
Daisy Coleman, 23 ans, a mis fin à ses jours selon sa maman indique le site américain TMZ.
Les Philippines deviennent le nouvel épicentre de la pandémie en Asie du Sud-EstDH, Monde
Les Philippines sont devenues jeudi le nouvel épicentre de la pandémie de coronavirus en Asie du Sud-Est, devant l'Indonésie. L'archipel a enregistré 3.561 nouvelles contaminations, portant le nombre total de cas à 119.460, selon le ministère de la Santé. L'Indonésie recensait pour sa part 118.753 infections jeudi.
Explosion à Beyrouth : en plein shooting, une future mariée soufflée par l’explosionDH, Monde
Une vidéo qui fait le tour du monde.
Les calottes glaciaires sont dans une situation alarmante, le pire reste à venir (Mise à jour)DH, Monde
De nouvelles images satellites de la NASA montrent que les calottes glaciaires de la baie Saint-Patrick, située au Canada, ont complètement disparu.
L'Allemagne impose dès samedi des tests aux voyageurs de retour de régions à risqueDH, Monde
L'Allemagne va imposer à partir de samedi à tous les voyageurs de retour de régions à risque de se faire tester du Covid-19, leur évitant ainsi une quarantaine obligatoire, a déclaré jeudi le ministre de la Santé.
Le drame en Espagne: un enfant belge de 4 ans meurt noyé dans une piscineDH, Monde
Un enfant belge de 4 ans est décédé mardi dans une piscine privée à Rojales, une commune de la province d'Alicante, dans l'est de l'Espagne, rapporte le quotidien local Levante-El mercantil valenciano.
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur français, répond aux accusations de viol : "La victime dans cette histoire, c'est moi" (Mise à jour)DH, Monde
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur en France, est revenu sur la plainte dont il fait l'objet pour viol dans un entretien au quotidien français Le Point.
Explosions à Beyrouth: un nouveau bilan fait état de 137 morts et 5000 blessésDH, Monde
Les violentes explosions qui ont secoué Beyrouth mardi ont fait au moins 137 morts, alors que des dizaines de personnes restent portées disparues, a déclaré jeudi à l'AFP le porte-parole du ministère de la Santé. "Jusqu'à présent, le bilan est de ...
Facebook et Twitter sanctionnent une vidéo de Trump jugée mensongère sur la pandémieDH, Monde
Facebook et Twitter, étrillés à droite comme à gauche pour leurs politiques de modération des contenus, ont durci le ton avec Donald Trump mercredi: les deux réseaux sociaux ont supprimé ou fait retirer une vidéo qui enfreignait leurs règles sur la désinformation autour de la pandémie de Covid-19.
Coronavirus dans le monde: plus de 1.000 nouveaux cas en 24h en Allemagne, l'Europe multiplie les mesures sanitaires (Mise à jour)DH, Monde
Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.
Coronavirus: l'Allemagne place la province d'Anvers comme "zone à risque"DH, Monde
L'Allemagne a classé mercredi la province belge d'Anvers, particulièrement touchée par le Covid-19, comme zone à risque, impliquant une quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs qui en viennent, à moins de présenter un test négatif.
Pandémie oblige, Trump et Biden privés du coup d'envoi en fanfare de leurs campagnes (Mise à jour)DH, Monde
La pandémie a porté mercredi un nouveau coup à la campagne présidentielle aux Etats-Unis: Joe Biden a renoncé à se rendre en personne à la convention démocrate, tandis que Donald Trump envisage d'endosser les couleurs républicaines depuis la Maison Blanche.
La Belgique vient en aide à Beyrouth, par l’entremise de B-FastDH, Monde
HAITI PORT AU PRINCE EARTHQUAKE B FAST TEAMCette structure peut être mobilisée en permanence afin que notre pays réagisse rapidement lors de situations urgentes.
L'OMS rappelle aux jeunes leurs responsabilités face à la pandémie: "ils ont une énorme opportunité de réduire la transmission par leurs comportements" (Mise à jour)DH, Monde
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a de nouveau enjoint aux jeunes d'assumer "leurs responsabilités" pour éviter de propager le coronavirus, alors que les vacances battent leur plein et les fêtes avec, leur rappelant qu'ils peuvent également être des vecteurs de transmission.
Covid : une partie de la Côte d’Azur en zone orangeDH, Monde
Plusieurs nouveaux départements français placés à risques par les Affaires étrangères.
Le ton monte entre une journaliste de CNN et la conseillère de Donald Trump: "Vous dites un tas de conneries" (Mise à jour)DH, Monde
Alors que la question du vote par correspondance aux Etats-Unis était abordée, la situation est devenue très tendue entre une journaliste de CNN et la conseillère de campagne de Donald Trump.
"Pourquoi diable devrais-je passer un test?" : Biden refuse de se soumettre à une évaluation cognitive malgré les incitations de Trump (Mise à jour)DH, Monde
Visiblement agacé, le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a vivement rejeté l'idée de subir un test cognitif pour évaluer sa forme mentale, face aux appels de son rival Donald Trump qui l'exhorte à passer, comme lui, cette évaluation.
Troupes américaines en Europe: Donald Trump se dit déterminé à "faire payer" aussi la Belgique et l'Italie (Mise à jour)DH, Monde
Le président américain Donald Trump s'est montré mercredi déterminé à "faire payer" l'Italie et la Belgique - deux pays pressentis pour accueillir des troupes américaines retirées d'Allemagne mais qui n'atteignent pas l'objectif de dépenses militaires fixé par l'Otan - en accusant Berlin de s'être enrichi grâce au stationnement de militaires américains.
Pour l'OMS, la tenue de grands événements sportifs serait "irréaliste" (Mise à jour)DH, Monde
L'Organisation mondiale de la santé a jugé mercredi "irréaliste" la tenue d'événements sportifs rassemblant de grandes foules dans des pays souffrant de transmission locale du nouveau coronavirus.
Un état d'urgence de deux semaines décreté à Beyrouth après les explosions qui ont fait au moins 113 morts (Mise à jour)DH, Monde
Le gouvernement libanais a décrété mercredi l'état d'urgence pendant deux semaines pour la ville de Beyrouth , au lendemain des explosions meurtrières dans le port qui ont provoqué des dégâts sans précédent dans la capitale.

ACTUALITES INTERNATIONALES (2) : L'Avenir.net, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Explosions à Beyrouth: un juge ordonne la détention de plusieurs hauts responsables L'Avenir.net, Monde

Le procureur militaire a indiqué que 18 personnes avaient été interrogées jusqu’ici.

Le Maroc retiré de la liste des voyageurs autorisés dans l’UE L'Avenir.net, Monde

L’Union européenne a décidé vendredi de retirer le Maroc de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage à cause d’une recrudescence des cas de contagions par le Covid-19, a annoncé le Conseil de l’UE dans un communiqué.

L’Amérique latine-Caraïbes, région du monde la plus endeuillée par le Covid-19 L'Avenir.net, Monde

La région est également celle qui compte le plus de cas d’infection, avec plus de 5,3 millions de contaminations, en majeure partie au Brésil (2,9 millions de cas, près de 100.000 morts).

3 comtés irlandais reconfinés, premières mesures imposées localement en Irlande L'Avenir.net, Monde

Face à la recrudescence de cas, le pays avait déjà repoussé des étapes de son plan de déconfinement.

France: plus de 2.000 nouveaux cas détectés en 24 heures L'Avenir.net, Monde

Mardi, le Conseil scientifique avait prévenu que la France n’était pas à l’abri d’une reprise incontrôlée de l’épidémie.

Nouveau record de femmes candidates à la Chambre des représentants L'Avenir.net, Monde

Près d’un quart des sièges du Congrès sont actuellement occupés par des femmes.

Crash d’avion en Inde: au moins 14 morts et 15 blessés graves L'Avenir.net, Monde

Selon la compagnie aérienne, son avion transportant plus de 190 personnes, équipage inclus.

Russie: un millier de morts de plus en juin qu’annoncé L'Avenir.net, Monde

La Russie est critiquée depuis des mois pour ses chiffres officiels sur les décès provoqués par le coronavirus largement inférieurs à ceux des autres pays européens.

La Commission européenne appelle les 27 à permettre la réunion des couples non mariés L'Avenir.net, Monde

La Commission européenne a appelé vendredi tous les États membres à permettre l’entrée dans l’UE des partenaires non mariés des citoyens et résidents européens, par dérogation aux restrictions de voyages visant les pays tiers, regrettant que «seule une minorité» le permette.

Le Hezbollah nie avoir tout «entrepôt d’armes» dans le port de Beyrouth L'Avenir.net, Monde

Des accusations ont circulé dans les médias ou au sein de l’opinion publique pointant du doigt l’influent mouvement chiite libanais.

Le nombre quotidien de cas de Covid-19 au Japon continue d’augmenter L'Avenir.net, Monde

Le Japon bat le précédent record de 1.578 cas détectés en 24 heures du 31 juillet.

Explosions à Beyrouth: Le président libanais rejette une enquête internationale L'Avenir.net, Monde

Le président libanais, Michel Aoun, a rejeté vendredi toute enquête internationale dans la terrible double explosion au port de Beyrouth, qui a fait plus de 150 morts, estimant qu’elle ne ferait que diluer la vérité.

Jean Gandois, ex-directeur de Cockerill, est décédé à 90 ans L'Avenir.net, Monde

Jean Gandois, directeur de Cockerill de janvier 1987 à avril 1999, est décédé à l’âge de 90 ans vendredi après-midi en Sologne, où il habitait.

La Belgique envoie kits de secours, eau, couvertures et sacs de couchage à Beyrouth L'Avenir.net, Monde

La Belgique a envoyé ce vendredi de l’aide humanitaire vers Beyrouth, via un avion C-130 qui a décollé de l’aéroport militaire de Melsbroek.

Voyages: les Belges refusés en Finlande, en quarantaine obligatoire au Royaume-Uni L'Avenir.net, Monde

Les mesures locales sont détaillées sur le site diplomatie.belgium.be.

ACTUALITES INTERNATIONALES (3) : La Libre, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif hongkongais sanctionnée par Trump (Mise à jour)La Libre, Monde
Carrie Lam a été punie par Washington.
Pékin souhaite que Trump perde et a augmenté ses ingérences, d'après les services de renseignement américains (Mise à jour)La Libre, Monde
La Chine préfèrerait que Donald Trump, considéré comme "imprévisible" par Pékin, ne soit pas réélu lors de la présidentielle américaine du 3 novembre, et a "accentué ses efforts d'influence" en amont du scrutin, ont estimé vendredi les services de ...
Le Maroc retiré de la liste des voyages autorisés dans l'UE (Mise à jour)La Libre, Monde
L'Union européenne a décidé vendredi de retirer le Maroc de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage à cause d'une recrudescence des cas de contagions par le Covid-19, a annoncé le Conseil de l'UE dans un communiqué.
L'Amérique latine et les Caraïbes, régions du monde les plus endeuillées par le Covid-19 (Mise à jour)La Libre, Monde
L'Amérique latine et les Caraïbes sont devenues vendredi la région du monde la plus touchée en nombre de morts par le nouveau coronavirus, selon un comptage de l'AFP à partir de données officielles. Avec au moins 213.120 décès, cette région dépasse l'Europe, qui comptabilise 212.660 morts, selon un bilan établi vendredi soir.
Interpol envoie une équipe d'experts à Beyrouth : "L'expérience d'Interpol peut apporter une aide précieuse"La Libre, Monde
Interpol a annoncé vendredi envoyer une équipe d'experts internationaux spécialisés dans l'identification des victimes sur le site des deux explosions meurtrières de Beyrouth, à la demande des autorités libanaises.
Le Hezbollah "nie" avoir tout "entrepôt d'armes" dans le port de BeyrouthLa Libre, Monde
Le chef du mouvement libanais du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a "nié catégoriquement" vendredi que son organisation possédait un "entrepôt d'armes" dans le port de Beyrouth, secoué par une double explosion meurtrière et destructrice.
La procureure de New York veut dissoudre la puissante NRA (Mise à jour)La Libre, Monde
Les dirigeants de ce lobby, hyperpuissant, qui défend le port d’armes, sont notamment accusés de s’être enrichis illicitement.
Côte d'Ivoire: malgré ses promesses, Ouattara est candidat à la présidentielle d’octobre (Mise à jour)La Libre, Monde
Ce troisième mandat sera cependant bien plus difficile à obtenir que les deux précédents, faute d’alliés.
Mort de Brent Scowcroft, ancien conseiller de Bush pèreLa Libre, Monde
Conseiller à la sécurité nationale de George H. W. Bush, voix républicaine contre l'invasion américaine en Irak, Brent Scowcroft est décédé à l'âge de 95 ans, a annoncé vendredi un porte-parole de la fondation Bush.
Crash d'avion en Inde : 14 morts et 15 blessésLa Libre, Monde
Au moins deux personnes ont été tuées et plus d'une vingtaine gravement blessées lorsqu'un avion de ligne est sorti de la piste vendredi sous une pluie battante, au moment de l'atterrissage, dans le sud de l'Inde, selon les autorités et médias ...
Washington sanctionne la cheffe de Hong Kong, accusée de saper l'autonomie du territoireLa Libre, Monde
Washington a annoncé vendredi des sanctions à l'encontre de onze dirigeants hongkongais, dont la cheffe de l'exécutif Carrie Lam, accusés de chercher à restreindre l'autonomie du territoire ainsi que "la liberté d'expression ou de réunion" de ses habitants.
Assistance belge au Liban : un C-130 avec du matériel en partance à Melsbroek (Mise à jour)La Libre, Monde
Un avion C-130 décollera vendredi soir vers 20h00 de l'aéroport militaire de Melsbroek, avec à son bord plusieurs tonnes de matériel fourni par la Belgique pour venir en aide au Liban, où des explosions ont fait mardi plus de 150 morts à Beyrouth.
Biden forcé de s'expliquer auprès des Américains noirs, Trump jubileLa Libre, Monde
Donald Trump a affirmé vendredi que Joe Biden venait de "perdre" le vote des électeurs noirs, clé pour remporter la Maison Blanche, après de nouveaux propos controversés de son rival démocrate forcé de "clarifier" qu'il ne pensait pas que les Afro-Américains manquaient de diversité.
Des centaines de milliers de travailleuses de la santé font grève en Inde: "Nous travaillons dix heures par jour et ne recevons que 23 euros par mois"La Libre, Monde
Quelque 600.000 travailleuses dans le secteur de la santé se sont mises en grève pour deux jours en Inde, afin de protester contre des mois de sous-paiement et le manque de moyens de protection alors que la pandémie de coronavirus fait rage dans le pays.
Explosions à Beyrouth : le président libanais évoque "la négligence" ou "un missile" et rejette une enquête internationale (Mise à jour)La Libre, Monde
L'enquête sur la cause des explosions qui ont ravagé le port de Beyrouth se penche également sur une éventuelle implication étrangère, a déclaré vendredi le président libanais Michel Aoun.
Après 46 ans de cavale, un fugitif arrêté aux Etats-Unis : "Le FBI vous trouvera, peu importe le temps que cela prendra ou jusqu'où vous fuirez"La Libre, Monde
"Le FBI vous trouvera, peu importe le temps que cela prendra ou jusqu'où vous fuirez": un fugitif a été arrêté aux Etats-Unis après 46 ans de cavale. Richard Nixon était empêtré dans le scandale du Watergate, et Paul Newman et Steve McQueen se ...
Où se trouve Juan Carlos? Le plan de vol du jet privé de l'ex-roi d'Espagne lèverait le voile sur sa destinationLa Libre, Monde
L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos Ier, qui est parti en exil devant les soupçons de corruption qui pesaient sur lui, serait à Abu Dhabi à en croire le journal espagnol ABC, qui ajoute vendredi une nouvelle destination aux spéculations de la presse.
L'Espagne confine une ville de 32.000 habitants pour deux semainesLa Libre, Monde
Les 32.000 habitants d'Aranda del Duero, à 150 km au nord de Madrid, ont entamé vendredi un confinement de 14 jours, une des quarantaines locales qui se succèdent en Espagne pour tenter de limiter la contagion du nouveau coronavirus.
Charles Michel se rendra à Beyrouth samediLa Libre, Monde
Le président du Conseil européen Charles Michel se rendra samedi à Beyrouth, quelques jours après les explosions meurtrières qui ont secoué la capitale libanaise depuis un entrepôt du port, a-t-il annoncé vendredi sur Twitter.
Japon: les irradiés par la "petite pluie noire", des retombées radioactives, sont reconnus comme victimesLa Libre, Monde
Les personnes victimes de retombées radioactives à proximité d’Hiroshima ont obtenu justice.
Gigantesque explosion à Beyrouth: des secouristes fouillent les décombres, des responsables arrêtésLa Libre, Monde
A la recherche de survivants sous le regard angoissé de familles de victimes, des secouristes internationaux fouillent vendredi les décombres du port de Beyrouth dont plusieurs responsables ont été arrêtés après la gigantesque explosion qui a fait plus de 150 morts.
Après trois semaines dans le coma, il apprend que le reste de sa famille est décédé du Covid-19La Libre, Monde
Photo prétexteFortement affecté par le coronavirus, Scott Miller a dû être plongé dans le coma. À son réveil, le reste de sa famille était décédé.
Un nombre record de migrants ont traversé la Manche jeudiLa Libre, Monde
Deux cent trente-cinq migrants ont réussi à traverser la Manche pour rejoindre les côtes anglaises jeudi, a rapporté ITV News vendredi.
Le vent a tourné pour les fabricants chinois de masques: "Les pays européens fabriquent désormais les leurs"La Libre, Monde
Réglementation plus stricte et prix en chute libre: les fabricants de masques chinois luttent pour leur survie sur un marché devenu ultra concurrentiel et qui n'est plus synonyme de poule aux oeufs d'or.
Frappes israéliennes sur Gaza après des tirs de ballons incendiairesLa Libre, Monde
L'armée israélienne a frappé dans la nuit de jeudi à vendredi des positions du Hamas dans la bande de Gaza à la suite de lancers de ballons incendiaires depuis l'enclave palestinienne vers le territoire israélien, ont indiqué des sources sécuritaires.
Présidentielle au Bélarus: l'indétrônable Loukachenko défié par une noviceLa Libre, Monde
D'ordinaire morne et jouée d'avance, la présidentielle dimanche au Bélarus s'est muée en défi pour l'autoritaire Alexandre Loukachenko, face à l'émergence d'une opposante inattendue, novice en politique, qui mobilise les foules, une première depuis de longues années.
Un "bug" Instagram a fortement favorisé Donald TrumpLa Libre, Monde
Selon une enquête menée par BuzzFeed, un algorithme d'Instagram aurait favorisé le contenu du président américain.
Explosions à Beyrouth: seize fonctionnaires du port en détentionLa Libre, Monde
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth et des autorités douanières ont été placés en détention dans le cadre de l'enquête sur l'explosion meurtrière et dévastatrice mardi d'un entrepôt renfermant des tonnes de nitrate d'ammonium, a annoncé jeudi le procureur militaire.
Coronavirus en France: le nombre de cas a augmenté de plus de 30% en une semaineLa Libre, Monde
Le nombre de personnes diagnostiquées positives au nouveau coronavirus en France a augmenté de plus de 30% en une semaine, plus vite que l'augmentation du nombre de tests réalisés, selon un bilan hebdomadaire publié jeudi.
"C’est la survie de la population libanaise qui est en jeu": après les explosions de Beyrouth, le pays se dirige-t-il vers un désastre humanitaire?La Libre, Monde
Les explosions de Beyrouth sont un nouveau coup dur pour un Liban déjà en difficulté. Selon Ishac Diwan, professeur à la chaire socio-économique du monde arabe à l’université Paris-Sciences-et-Lettres, le pays se dirige vers un désastre humanitaire. Entretien.
"Pendez-les", "Ils ont ravagé notre ville"...: la colère enfle à Beyrouth depuis les explosionsLa Libre, Monde
Le pouvoir se donne quatre jours pour trouver les responsables du drame. Le président Macron appelle la classe politique à "de profonds changements". La faim menace désormais Beyrouth.
Coronavirus: malgré l'augmentation des cas, les Américains vont pouvoir à nouveau voyager à l'étranger (Mise à jour)La Libre, Monde
Les Etats-Unis ont annoncé jeudi lever leur recommandation appelant les citoyens américains à éviter tout voyage à l'étranger en raison de la pandémie de Covid-19.
Un vaccin anti-Covid avant la présidentielle? "Possible", estime TrumpLa Libre, Monde
Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi qu'un vaccin contre le Covid-19 pourrait être produit avant la présidentielle américaine du 3 novembre, une prévision plus optimiste que celles de ses experts.
Facebook démantèle un réseau de comptes faisant la promotion de Trump depuis la RoumanieLa Libre, Monde
Facebook a démantelé un réseau de quelque 120 comptes sur son réseau et sur son appli Instagram, engagés dans une opération de promotion de la campagne de réélection du président américain Donald Trump et manoeuvrés depuis la Roumanie, a annoncé le groupe jeudi.
Son nom associé à "voleuse": l'ex-présidente argentine attaque GoogleLa Libre, Monde
L'ex-présidente et actuelle vice-présidente argentine Cristina Kirchner a annoncé jeudi avoir engagé une action en justice pour diffamation contre le géant d'internet Google après que son nom a été temporairement associé à la mention "voleuse de la nation" sur le moteur de recherche.
Explosions de Beyrouth: Macron réclame une enquête internationale (Mise à jour)La Libre, Monde
En visite à Beyrouth après une explosion dévastatrice, le président français Emmanuel Macron a réclamé jeudi une enquête internationale sur ce drame et appelé à un "profond changement" de la part des dirigeants libanais, accusés d'incompétence et de corruption par une population en colère.
Fin de la prise d'otages dans une banque au HavreLa Libre, Monde
Le Raid (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion), une unité d'élite de la police nationale, est arrivé jeudi en début de soirée au Havre où un homme armé a pris en otages, dans l'après-midi, plusieurs personnes avant d'en libérer deux par la suite, a-t-on appris auprès de la police.
Pays-Bas: plus de 600 contaminations en 24h, un record depuis fin avrilLa Libre, Monde
Le rebond épidémique de coronavirus poursuit sur sa lancée aux Pays-Bas, qui a recensé jeudi 601 contaminations au cours des dernières 24 heures. Il s'agit du nombre d'infections quotidiennes le plus élevé depuis le 26 avril.
Le pape François nomme six femmes à des postes prestigieux au VaticanLa Libre, Monde
Le pape François a nommé six femmes et un homme au Conseil pour l'Économie de la papauté, a rapporté Kerknet, le portail de l'Église catholique en Flandre, qui cite le service de presse du Vatican.
De nouvelles images aériennes montrent l'ampleur de la catastrophe à BeyrouthLa Libre, Monde
Deux jours après les explosions qui ont secoué la capitale du Liban, de nouvelles images prises du ciel viennent d'être dévoilées.
La Hongrie étouffe la presse indépendante, l’Europe reste immobileLa Libre, Monde
La démission des journalistes d’Index a mis en évidence l’érosion du pluralisme des médias en Hongrie. Une polémique qui alimente le débat sur le lien entre les fonds européens et le respect des valeurs de l’UE.
“Des autocrates utilisent l’argent européen pour renforcer leur régime”La Libre, Monde
Sébastien Platon est professeur de droit public à l’université de Bordeaux, expert de l’état de droit dans l’Union européenne.
La maison de Carlos Ghosn "complètement détruite" par les deux explosions à BeyrouthLa Libre, Monde
La famille, elle, se porterait bien.
Le principal suspect dans la disparition de la petite Maddie a essuyé ce jeudi un revers dans une autre affaireLa Libre, Monde
Le quadragénaire allemand devenu le principal suspect dans la disparition de la petite Maddie a essuyé jeudi un revers dans sa tentative de contester sa condamnation pour le viol d'une septuagénaire en 2005.
En prenant la pose pour une photo, un touriste casse une statue bicentenaire dans une musée italienLa Libre, Monde
Il pensait visiblement s'en tirer ni vu ni connu, mais les caméras de surveillance ont tout filmé.
Un glacier du Mont Blanc sur le point de s'effondrer en Italie (Mise à jour)La Libre, Monde
Un immense morceau d'un glacier des Grandes Jorasses, dans la partie italienne du massif du Mont Blanc, menace de s'effondrer du fait de la chaleur, nécessitant l'évacuation de plusieurs dizaines de résidents et touristes dans la zone.
Explosions à Beyrouth: l'UE débloque 33 millions d'euros en aide d'urgence et mobilise ses moyensLa Libre, Monde
L'Union européenne a annoncé jeudi avoir débloqué 33 million d'euros pour financer une première aide d'urgence en faveur du Liban et mobilisé des moyens matériels, dont un navire hôpital italien, pour aider les secours à Beyrouth, dévastée mardi par deux explosions.
L'Allemagne impose dès samedi des tests aux voyageurs de retour de régions à risqueLa Libre, Monde
L'Allemagne va imposer à partir de samedi à tous les voyageurs de retour de régions à risque de se faire tester du Covid-19, leur évitant ainsi une quarantaine obligatoire, a déclaré jeudi le ministre de la Santé.
Dans Beyrouth dévastée, Macron demande un "changement de système" au pouvoir (Mise à jour)La Libre, Monde
Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé jeudi à son arrivée à Beyrouth qu'il voulait "organiser l'aide internationale" pour le Liban après les explosions meurtrières au port de Beyrouth, appelant dans le même temps les dirigeants libanais à des réformes sans plus tarder.
Explosions à Beyrouth: Une décision sur l'aide de la Belgique attendue dans la journée, l'OMS livre du matériel médicalLa Libre, Monde
On attend en cours de journée de jeudi une décision sur la forme que pourra prendre l'aide apportée par la Belgique au Liban à la suite des violentes explosions qui ont secoué Beyrouth mardi, apprend-on aux Affaires étrangères.

ACTUALITES INTERNATIONALES (4) : Le Soir, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
USA: Pékin souhaite que Trump ne soit pas réélu, tandis que la Russie continue à dénigrer BidenLe Soir, Monde
Selon le directeur du Centre national du contre-renseignement et de la sécurité, plusieurs pays essaient d’influencer la présidentielle.
Explosions à Beyrouth: un juge ordonne la détention de plusieurs hauts responsablesLe Soir, Monde
Le chef des douanes, son prédecessuer et le président du conseil d’administration du port seront maintenus en détentions le temps de l’enquête.
Le Maroc retiré de la liste des voyageurs autorisés dans l’UELe Soir, Monde
En cause: une recrudescence des cas de contagions par le Covid-19.
Les laborieuses coulisses de l’aide belge au LibanLe Soir, Monde
L’aide belge promise au Liban s’est finalement envolée ce vendredi de l’aéroport militaire de Melsbroek. Et après Macron, Charles Michel débarque ce samedi à Beyrouth.
Coronavirus: plus de 2.000 nouveaux cas détectés en 24 heures en FranceLe Soir, Monde
Une progression inédite depuis le mois de mai.
L’industriel Jean Gandois est décédé à l’âge de 90 ansLe Soir, Monde
Il est décédé à l’âge de 90 ans.
Un avion de ligne sort de la piste en Inde et se brise en deux, plusieurs blessésLe Soir, Monde
L’avion transportait plus de 190 personnes, au moins deux morts et plusieurs blessés sont à déplorer.
Ecrire encore et toujours BeyrouthLe Soir, Monde
Que peuvent les mots après une explosion pareille, se demande l’auteure Vinciane Moeschler. Outre la résilience, les Libanais veulent selon elle réinventer un avenir.
Berlin: comment la spéculation immobilière a tué le dernier bar punkLe Soir, Monde
L’expulsion du dernier bar punk de l’ancien Berlin-Ouest après 35 ans d’existence est une victoire des spéculateurs immobiliers sur les milieux alternatifs.
Pourquoi le Royaume-Uni impose la quarantaine aux visiteurs venus de BelgiqueLe Soir, Monde
La Belgique rejoint l’Espagne, le Portugal et les Bahamas sur la liste des nations à nouveau placées sur la liste noire.

ACTUALITES INTERNATIONALES (5) : RTBF, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Coronavirus : les voyageurs marocains devront désormais montrer patte blanche pour entrer dans l'Union européenneRTBF, Monde
L'Union européenne a décidé vendredi de retirer le Maroc de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage à cause d'une recrudescence des cas de contagions par le Covid-19, a annoncé le Conseil de l'UE dans un communiqué. Le Maroc avait été...
Explosions à Beyrouth : plusieurs hauts responsables arrêtésRTBF, Monde
Un juge de Beyrouth a ordonné la détention du directeur des douanes libanais et d’un directeur du port de la capitale après la double explosion qui a ravagé le port mardi soir, a rapporté vendredi l’agence de presse nationale libanaise. Le chef des...
Elections américaines : Pékin et l'Iran soutiennent Biden, la Russie derrière TrumpRTBF, Monde
La Chine préférerait que Donald Trump, considéré comme "imprévisible" par Pékin, ne soit pas réélu lors de la présidentielle américaine du 3 novembre, et a "accentué ses efforts d’influence" en amont du scrutin, ont estimé vendredi les services...
Coronavirus à Cuba : La Havane réimpose des restrictions devant le regain des cas de Covid-19RTBF, Monde
Cuba a dû à nouveau restreindre vendredi la circulation des véhicules et des personnes à La Havane, sa capitale, après avoir enregistré son nombre de cas journaliers le plus élevé en trois mois. "Aujourd'hui (vendredi) a été mauvais, nous ne...
Coronavirus en Irlande : des reconfinements locaux imposés dans 3 comtésRTBF, Monde
Les habitants de trois comtés irlandais vont être reconfinés après une poussée de cas de nouveau coronavirus, a annoncé vendredi le Premier ministre Micheál Martin. Ce sont les premières mesures de restrictions imposées localement en Irlande. A...
Zones rouge, orange, verte : la carte des codes couleur des destinations de voyage en EuropeRTBF, Monde
Pandémie de coronavirus oblige, les avis et mesures particulières de voyage sont nombreuses. La RTBF a adapté les informations disponibles sur le site des Affaires étrangères belges sous forme de carte, afin de rendre l'information, classée par zones...
Coronavirus en France : 2288 nouveaux cas détectés en 24 heures, les indicateurs se dégradentRTBF, Monde
Les indicateurs continuent de se dégrader en France où 2.288 personnes ont été diagnostiquées positives au nouveau coronavirus en 24 heures, une progression inédite depuis le mois de mai, d'après le bilan quotidien de la Direction générale de la...
Coronavirus: la Commission européenne appelle les 27 à permettre la réunion des couples non mariésRTBF, Monde
La Commission européenne a appelé vendredi tous les États membres à permettre l'entrée dans l'UE des partenaires non mariés des citoyens et résidents européens, par dérogation aux restrictions de voyages visant les pays tiers, regrettant que "seule...
Italie : un glacier du Mont Blanc menace de se détacher, accès toujours bloqué ce vendrediRTBF, Monde
Un fragment d’un glacier des Grandes Jorasses, dans la partie italienne du massif du Mont Blanc, menace de s’effondrer du fait de la chaleur, nécessitant l’évacuation de plusieurs dizaines de résidents et touristes dans la zone, ont annoncé ce jeudi...
Explosions à Beyrouth : un avion B-FAST décolle pour le Liban mais sans équipe d’interventionRTBF, Monde
Toute la presse nationale était invitée à se rendre à l’aéroport de Melsbroek en cette fin d’après-midi. Objectif,...
Explosions à Beyrouth : Le Hezbollah "nie catégoriquement" avoir tout "entrepôt d'armes" dans le port de BeyrouthRTBF, Monde
Le chef du mouvement libanais du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a "nié catégoriquement" vendredi que son organisation possédait un "entrepôt d’armes" dans le port de Beyrouth, secoué par une double explosion meurtrière et destructrice. "Je nie...
Inde : un avion sort de piste et se brise en deux, un bilan provisoire de 17 morts et 138 blessésRTBF, Monde
Au moins 17 personnes ont été tuées et 15 gravement blessées vendredi lorsqu'un avion de ligne de la compagnie Air India Express a quitté la piste et s'est "brisé en deux" après avoir atterri sous une pluie battante dans le sud de l'Inde. Selon la...
L'Angleterre dénonce le nombre "inacceptable" de migrants traversant la MancheRTBF, Monde
La ministre de l’Intérieur britannique Priti Patel a dénoncé vendredi le nombre "honteux" et "inacceptable" de migrants arrivant au Royaume-Uni par la Manche, qui atteignent récemment de nouveaux records, disant vouloir travailler avec la France pour...
Coronavirus au Japon : le nombre de cas quotidien est en hausse constanteRTBF, Monde
Ce vendredi, le Japon a enregistré 1597 tests positifs au coronavirus, un nouveau record, avec des pics également observés à l’extérieur de Tokyo, ont indiqué les autorités. Le Japon bat le précédent record de 1578 cas détectés en 24 heures du...
Coronavirus au Brésil : Bolsonaro a "la conscience tranquille" malgré près de 100.000 mortsRTBF, Monde
Le président Jair Bolsonaro a déclaré avoir "la conscience tranquille" malgré les critiques sur sa gestion de la crise du coronavirus, qui a fait près de 100.000 morts au Brésil. Il a aussi traité les gouverneurs pro confinement de "dictateurs". "Nous...
Elections américaines : "Biden a perdu le vote des électeurs noirs" selon Donald TrumpRTBF, Monde
Donald Trump a affirmé vendredi que Joe Biden venait de "perdre" le vote des électeurs noirs, clé pour remporter la Maison Blanche, après de nouveaux propos controversés de son rival démocrate. Biden a été forcé de "clarifier" qu'il ne pensait pas...
Explosions à Beyrouth : Les Etats-Unis envoient 15 millions de dollars de nourriture et médicamentsRTBF, Monde
Ce vendredi, les Etats-Unis ont annoncé envoyer immédiatement au Liban 15 millions de dollars de nourriture et de médicaments, trois jours après les violentes explosions qui ont dévasté Beyrouth. Cette aide, qui sera acheminée sur place par...
Des hydrocarbures s'écoulent d'un navire échoué à MauriceRTBF, Monde
Une marée noire va-t-elle s’inviter sur les plages du sud de la très touristique Maurice ? La situation est délicate, depuis qu’un navire est venu s’échouer sur un récif de l’île, pas très loin des côtes. Le bateau, qui appartient à un...
Israël abat un drone provenant du Liban, selon l'armée israélienne RTBF, Monde
L'armée israélienne a annoncé vendredi avoir abattu au cours de la nuit dans la région du mont Hermon un drone ayant traversé sa frontière avec le Liban , placée sous haute présence militaire après de récents accrochages.
Explosions à Beyrouth : les photographes capturent la désolation des habitantsRTBF, Monde
Ce mardi 4 août 2020, une violente double explosion a fait plus d’une centaine de morts et des milliers de blessés à Beyrouth au Liban. Ces deux déflagrations ont laissé place à des scènes de guerre, notamment au sein des habitations...

ACTUALITES INTERNATIONALES (6) : RTL, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
FNG - Pas de vente en liquidation samediRTL, Monde

(Belga) Les magasins de mode appartenant au groupe FNG n'ouvriront pas samedi pour organiser une vente en liquidation, ont fait savoir les curateurs vendredi par voie de communiqué. "Du personnel de sécurité n'a pas pu être mobilisé en suffisance en raison de la crise du coronavirus. La sécurité des travailleurs et des clients ne pouvait donc être garantie", commentent-ils.

Le tribunal de l'entreprise d'Anvers a prononcé lundi la faillite de nombreuses filiales du groupe FNG, parmi lesquelles Brantano, CKS et Fred & Ginger. Les magasins sont en liquidation. Les curateurs précisent avoir tout mis en œuvre pour permettre une ouverture d'autant de magasins que possible. Ils avaient appelé les travailleurs à reprendre un contrat d'intérimaire afin de se rendre disponibles pour samedi et lundi. Le personnel et ses représentants avaient toutefois insisté sur les conditions de sécurité liées à une réouverture éventuelle. Les curateurs ont finalement conclu que la sécurité ne pouvait être garantie. Ils ont ajouté que la réouverture des boutiques en ligne était prévue pour la semaine prochaine. Tant les produits commandés et payés après le 31 juillet (date officielle du dépôt de bilan de FNG pour 20 de ses sociétés devant le tribunal de l'entreprise, NDLR) que ceux qui seront encore commandés en ligne, seront livrés au domicile des clients, sans option de retour. (Belga)

Le président libanais rejette toute enquête internationale sur l'explosion à BeyrouthRTL, Monde

Le président libanais Michel Aoun a rejeté vendredi toute enquête internationale sur la gigantesque explosion au port de Beyrouth, affirmant qu'elle pourrait avoir été causée par la négligence ou par un missile, tandis que les secouristes s'activaient toujours pour retrouver des survivants.

"Il est possible que cela ait été causé par la négligence ou par une action extérieure, avec un missile ou une bombe", a déclaré M. Aoun vendredi à la presse, désormais premier dirigeant libanais à évoquer une piste extérieure.

Les autorités affirmaient en choeur jusqu'à présent qu'un incendie dans un dépôt de 2.700 tonnes de nitrate d'ammonium en était à l'origine. Cette substance chimique dangereuse était stockée depuis six ans "sans mesures de précaution", de l'aveu même du Premier ministre.

M. Aoun a indiqué avoir été informé de la présence de cette marchandise le 20 juillet et avoir demandé à ce que le Conseil supérieur de Défense fasse le nécessaire.

Après des accusations à son encontre dans les médias et sur les réseaux sociaux, l'influent mouvement du Hezbollah a "nié catégoriquement" posséder un "entrepôt d'armes" dans le port de Beyrouth.

"Ni entrepôt d'armes, ni entrepôt de missiles (...) ni une bombe, ni une balle, ni nitrate", a martelé le chef de l'organisation chiite Hassan Nasrallah.

Par ailleurs, M. Aoun --à la tête d'un pouvoir conspué par une grande partie de l'opinion publique-- a rejeté vendredi les appels à l'ouverture d'une enquête internationale car elle "diluerait la vérité".

Le président français Emmanuel Macron a réclamé une enquête internationale "transparente" lors d'un déplacement jeudi à Beyrouth, tout en appelant les dirigeants libanais à "changer le système".

M. Aoun a d'ailleurs reconnu vendredi qu'il était nécessaire de revoir un régime politique "paralysé" car "basé sur le consensus".

- Assistance immédiate -

Cette puissante déflagration, la plus dévastatrice jamais survenue au Liban, a attisé la colère de la population contre les dirigeants du pays. Un soulèvement populaire inédit a commencé à l'automne 2019, mobilisant des centaines de milliers de personnes.

Des dizaines de personnes ont manifesté jeudi soir et des appels circulaient sur les réseaux sociaux pour une mobilisation anti-gouvernementale samedi.

Selon le dernier bilan, l'explosion a fait au moins 154 morts, plus de 5.000 blessés, des dizaines de disparus et des centaines de milliers de sans-abri.

L'organisation internationale de coopération policière Interpol a annoncé vendredi l'envoi d'une équipe d'experts spécialisés dans l'identification des victimes.

Le président français a annoncé l'organisation prochaine d'une conférence d'aide humanitaire d'urgence pour le Liban, en plein naufrage économique depuis de longs mois. La Commission européenne compte y participer et l'Union européenne a déjà débloqué 33 millions d'euros.

Le président américain Donald Trump et son homologue français ont convenu vendredi "de travailler avec leurs partenaires internationaux pour fournir une assistance immédiate aux Libanais", a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche, précisant qu'ils avaient "exprimé leur profonde tristesse" après ce drame.

Sans attendre, plusieurs pays ont dépêché du matériel médical et sanitaire ainsi que des hôpitaux de campagne.

L'Organisation mondiale de la santé s'est en effet inquiétée de la saturation des hôpitaux déjà mis à mal par la pandémie de nouveau coronavirus, des pénuries de médicaments et d'équipements médicaux, réclamant quinze millions de dollars.

L'agence d'aide internationale des Etats-Unis (USAid) a annoncé vendredi l'envoi immédiat de quinze millions de dollars de nourriture et de médicaments, équivalent à trois mois de nourriture pour 50.000 personnes et à trois mois de médicaments pour 60.000 personnes.

- "Préparez la potence" -

Le président du Conseil européen Charles Michel a prévu de se rendre samedi à Beyrouth, pour témoigner de la "solidarité" des Européens "choqués et attristés".

Dans une capitale aux airs post-apocalyptiques et face à l'incurie du gouvernement, un vaste élan de solidarité a poussé des centaines de Libanais à poursuivre les opérations de déblaiement ou à accueillir des sans-abri.

Deux ministres libanais ayant tenté une timide sortie dans les quartiers dévastés ont été pris à parti par des habitants qui évacuaient les décombres.

"Démissionne", "Préparez la potence", ont hurlé certains, contraignant le ministre de l'Education Tarek Majzoub à repartir, son balai à la main.

Autorités portuaires, douanières et certains services de sécurité savaient que des matières chimiques dangereuses étaient entreposées sur le port mais ils se rejettent désormais mutuellement la responsabilité.

Le procureur militaire a évoqué jeudi la présence, outre le nitrate d'ammonium, de "matériaux hautement inflammables et des mèches lentes".

Il est en train d'interroger des dizaines de personnes, a indiqué vendredi une source judiciaire à l'AFP, assurant que "des personnes haut placées" pourraient être arrêtées.

Une vingtaine de fonctionnaires du port et des douanes ont été interpellés, selon des sources judiciaire et sécuritaire. Parmi eux, le directeur général des douanes Badri Daher et le président du conseil d'administration du port Hassan Koraytem.

Les négociations sur un nouveau plan d'aide piétinent à WashingtonRTL, Monde

Les négociations piétinent à Washington sur le nouveau plan d'aide à l'économie, et Donald Trump se tient prêt à agir par décrets si le désaccord persiste, pour les millions d'Américains menacés d'expulsion et frappés par le chômage à cause de la pandémie.

Ces décrets, "faibles et insuffisants", selon Chuck Schumer, le chef des démocrates au Sénat, "ne seraient pas efficaces pour les personnes que nous voulons tous aider".

Républicains et démocrates s'accordent sur l'urgence d'apporter une aide financière supplémentaire aux millions d'Américains qui ont perdu leur emploi, ne peuvent plus payer leur loyer, aux petites entreprises au bord de la faillite, ou encore aux écoles.

Mais après plus de deux semaines de négociations tendues à moins de trois mois de l'élection présidentielle, aucun accord n'a encore été trouvé.

Les démocrates ont proposé des mesures à hauteur de 3.000 milliards de dollars, face à 1.000 milliards côté Maison Blanche.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a indiqué avoir proposé un compromis à 2.000 milliards, mais l'administration de Donald Trump a refusé, a-t-elle déclaré vendredi lors d'une conférence de presse.

"Si nous pouvions faire cela, (...) nous pourrions répondre aux besoins des Américains", a-t-elle ajouté, alors qu'une nouvelle rencontre avait lieu vendredi après-midi.

Les négociations sont d'autant plus ardues que les républicains, majoritaires au Sénat, sont eux-mêmes divisés.

En cas d'échec, le président Donald Trump veut agir sans concertation, par décrets. Il pourrait les signer dès vendredi après-midi ou samedi matin.

La "rédaction juridique" du texte portant sur les charges salariales est déjà "terminée", a assuré son conseiller économique Larry Kudlow sur Fox Business, sans toutefois préciser quand il pourrait être signé.

- "Perdre son élan" -

"En l'absence d'aide budgétaire supplémentaire, l'économie dans son ensemble risque de perdre son élan", soulignent les analystes d'Oxford Economics dans une note.

Car les milliards de dollars distribués depuis le mois de mars ont permis à des entreprises de continuer à payer les salaires, ou à des ménages de continuer à consommer, évitant à des commerces de mettre la clé sous la porte.

Le plan titanesque de 2.200 milliards de dollars adopté fin mars incluait un moratoire pour empêcher les expulsions, et une aide de 600 dollars par semaine pour les chômeurs, en plus de celles allouées par les Etats.

Ces mesures sont arrivées à terme fin juillet, et les chômeurs doivent désormais se serrer la ceinture. Aux Etats-Unis, les indemnités chômage sont versées, selon les Etats, pendant trois à six mois maximum, et leur montant varie de 235 à 823 dollars par semaine.

La prolongation de cette aide, qui a empêché des millions de foyers de tomber dans la pauvreté, ne fait pas débat.

Mais son montant est l'un des grands points de désaccord, entre républicains qui proposent de l'abaisser à 200 dollars, la Maison Blanche qui négocie 400 dollars, et les démocrates qui veulent conserver 600 dollars.

- Chômage en baisse -

Le taux de chômage a continué à reculer en juillet, à 10,2% contre 11,1% en juin. Il est désormais bien loin des 14,7% du mois d'avril, mais toujours très supérieur aux 3,5% de février.

Environ la moitié des personnes qui avaient perdu leur emploi de façon temporaire fin mars ont été réembauchées.

Mais les licenciements de mars et avril ont été si massifs que les emplois créés depuis mai laissent encore des dizaines de millions d'Américains sans travail.

"Cela n'aurait pas dû être si terrible, mais Donald Trump a échoué. C'est lui qui devrait perdre son emploi", a réagi sur Twitter Joe Biden, son concurrent démocrate dans la course à la Maison Blanche.

Et le redressement de la première économie du monde, parti tambour battant à la fin du printemps à la faveur d'un assouplissement des mesures de confinement, a pris du plomb dans l'aile dès juin, lorsque le virus est reparti de plus belle dans une large partie du pays.

Résultat, l'économie américaine a créé 1,8 million d'emplois en juillet, un rythme très ralenti par rapport aux 4,8 millions de création enregistrées en juin.

Le Conseil constitutionnel censure les "mesures de sûreté" pour les terroristes sortant de prisonRTL, Monde

Le Conseil constitutionnel a censuré vendredi l'essentiel de la loi LREM prévoyant des "mesures de sûreté" pour les détenus terroristes sortant de prison, jugeant que nombre des dispositions du texte "portent atteinte" à plusieurs libertés fondamentales.

Dans leur décision, les Sages estiment que ces mesures, qui devaient être prononcées en fonction de la "particulière dangerosité" d'un détenu à la fin de sa peine, "portent atteinte à la liberté d'aller et de venir, au droit au respect de la vie privée et au droit de mener une vie familiale normale".

Cette proposition de loi controversée avait été adoptée définitivement fin juillet par l'Assemblée nationale. Face à la polémique, le ministre de la Justice et ex-avocat Eric Dupond-Moretti avait défendu une "solution d'équilibre" et avait assuré ne pas avoir été pris "soudainement d'une aveuglante folie liberticide".

Le texte devait ouvrir à l'autorité judiciaire la possibilité d'imposer durant cinq ou dix ans aux personnes condamnées pour terrorisme, à l'issue de leur peine, l'obligation de répondre aux convocations du juge d'application des peines, d'établir sa résidence en un lieu déterminé, des interdictions d'entrer en relation et de paraître dans certains lieux, et encore l'obligation de pointage ainsi que, sous réserve de l'accord de la personne, le port du bracelet électronique.

Ces mesures devaient être limitées aux personnes condamnées à des peines lourdes, supérieures à cinq ans d'emprisonnement.

Dans sa décision, le Conseil constitutionnel a détaillé les mesures qu'il juge contraires aux libertés fondamentales.

"Tel est le cas en particulier de l'obligation d'établir sa résidence dans un lieu déterminé, de l'obligation de se présenter périodiquement aux services de police ou aux unités de gendarmerie, jusqu'à trois fois par semaine, de l'interdiction de se livrer à certaines activités, de l'interdiction d'entrer en relation avec certaines personnes ou de paraître dans certains lieux, catégories de lieux ou zones et de l'obligation de respecter les conditions d'une prise en charge sanitaire, sociale, éducative ou psychologique", écrivent les Sages, en censurant donc l'essentiel de la loi.

Le seul article de la proposition de loi non censuré par le Conseil porte sur une disposition secondaire, qui concerne le suivi socio-judiciaire des détenus sortis de prison.

Au moins 16 tués et des dizaines de blessés dans un accident d'avion en IndeRTL, Monde

Au moins 16 personnes ont été tuées et 15 gravement blessées vendredi lorsqu'un avion de ligne a quitté la piste et s'est "brisé en deux" après avoir atterri sous une pluie battante dans le sud de l'Inde.

Selon la compagnie aérienne Air India Express, son avion transportant plus de 190 personnes, équipage inclus, reliait Dubaï à Kozhikode, dans l'Etat indien de Kerala (sud). Tous les survivants de l'accident du Boeing 737 sont blessés, selon les autorités.

L'avion a dépassé le bout de la piste et dévalé une pente d'une hauteur de 10 mètres, selon le ministère de l'Aviation.

Des images télévisées montrent des portions de fuselage déchiquetées, entourées par les équipes de secours qui les arrosent d'eau dans le noir. Aucun signe d'incendie n'est visible, mais les opérations sont compliquées par la pluie.

La responsable médicale pour la ville voisine de Malappuram, Sakeen K., a déclaré qu'au moins 16 personnes avaient été tuées. "Nous sommes toujours en train d'établir le bilan", a-t-elle dit à l'AFP.

D'après un responsable municipal de Kozhikode, Seeram Sambasiva, les deux pilotes ont été tués.

Un haut gradé de la police locale, Abdul Karim, a indiqué à l'AFP que 15 passagers au moins "sont dans un état critique. La situation continue d'évoluer".

"Nous avons au moins 89 personnes, dont beaucoup avec des blessures graves, admises dans différents hôpitaux de Kozhikode. Les ambulances continuent d'arriver", a fait savoir un autre responsable de la police, Sujith Das.

"On nous a dit que tous ceux qui ont survécu à l'accident ont été blessés", a-t-il ajouté.

Quatre personnes sont toujours coincées dans l'avion, selon les médias indiens.

- "Brisé en deux" -

D'après l'agence de régulation de l'aéronautique DGCA, l'avion a dérapé au bout de la piste, "est tombé dans la vallée et s'est brisé en deux".

Un porte-parole d'Air India Express a également déclaré que l'avion semblait avoir roulé au-delà de la piste.

Une chaîne de télévision a affirmé qu'il y avait eu un problème au train d'atterrissage.

Air India Express a précisé dans un communiqué qu'"aucun incendie n'avait été signalé au moment de l'atterrissage" de l'avion, qui transportait 184 passagers dont 10 enfants en bas âge, deux pilotes et cinq membres d'équipage travaillant en cabine.

Le Boeing accidenté était un des dizaines d'avions qui, ces dernières semaines, ont rapatrié des milliers d'Indiens bloqués par la pandémie à l'étranger, notamment dans les pays du Golfe.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a exprimé ses condoléances sur Twitter. "Mes pensées sont avec ceux qui ont perdu des êtres aimés. Que les blessés se remettent vite (...) Les autorités sont sur place, apportant toute l'aide possible aux victimes", a-t-il écrit.

Le dernier accident aérien grave en Inde remonte à 2010, lorsqu'un Boeing 737-800 d'Air India Express reliant Dubaï à Mangalore avait dépassé la piste et explosé, faisant 158 morts. Huit personnes avaient survécu.

Des pluies torrentielles tombent sur le Kerala depuis plusieurs jours.

Au moins 15 personnes, dont deux enfants, y ont péri vendredi dans un glissement de terrain provoqué par la pluie.

Les secours craignent qu'une cinquantaine de personnes soient encore coincées dans les décombres d'habitations emportées par le glissement de terrain.

ash-tw-bb-stu/sst/mba/cls

Coronavirus: la Finlande refuse l'accès aux BelgesRTL, Monde

Les Belges et les personnes qui ont séjourné en Belgique au cours des deux dernières semaines ne seront plus admis sur le territoire finlandais à partir du lundi 10 août, rappellent vendredi les Affaires étrangères. De plus, voyager de la Belgique vers le Royaume-Uni implique dès samedi de respecter une quarantaine, sauf à Aberdeen et Leicester où il est tout simplement interdit de se rendre.

La Finlande autorise cependant les déplacements professionnels et les visites familiales, sous réserve de respecter une quarantaine de 14 jours une fois dans le pays. Les étudiants et les résidents permanents en Finlande sont également autorisés à s'y rendre sous les mêmes conditions. À partir de samedi, les voyageurs en provenance de la Belgique et qui se rendent en Angleterre, en Écosse ou en Irlande du Nord devront respecter une quarantaine. Cette règle vaut dès vendredi/aujourd'hui pour le Pays de Galles. Les personnes concernées devront s'auto-isoler pendant une période de 14 jours dès leur arrivée. Elles ont aussi l'obligation de se signaler aux autorités par un formulaire. En outre, les voyages vers la région d'Aberdeen en Écosse ne sont désormais plus autorisés, comme c'était le cas pour Leicester. Dans le sens des retours, les autorités belges ne recommandent désormais plus de quarantaine et/ou de test de dépistage pour les voyageurs qui reviennent du Pays de Galles. Au Royaume-Uni, seules les régions des Midlands de l'Est, du Yorkshire du Nord et de l'Est et du North West sont concernées par cette mesure. Les mesures locales sont détaillées sur le site diplomatie.belgium.be.

La rentrée a commencé aux Etats-Unis, avec les premiers foyers de Covid-19RTL, Monde

La rentrée scolaire a commencé, en personne, dans plusieurs Etats américains, y compris là où le coronavirus circule encore activement, et des quarantaines ont déjà dû être imposées après l'apparition de cas chez les élèves.

Aux Etats-Unis la rentrée s'étale généralement sur tout le mois d'août, et face à l'épidémie très vive dans le pays, une division s'est installée. D'un côté, les plus grandes villes (Chicago, Houston, Los Angeles, Miami...) ont décidé que la rentrée serait entièrement virtuelle.

Le gouverneur de l'Etat du New York, épicentre de l'épidémie au printemps qui a réussi à ramener à un niveau faible les contaminations, a annoncé vendredi que les écoles pourraient rouvrir en personne dans les zones où le taux de tests positifs est sous 5% -- la plupart de l'Etat est autour de 1% aujourd'hui.

Mais la ville de New York, qui a dit envisager un modèle hybride avec un à trois jours en classe, n'a pas encore confirmé le format de la rentrée de septembre pour son 1,1 million d'élèves.

De l'autre côté, des gouverneurs d'Etats républicains, ont insisté pour que les élèves reviennent tous en classe, sur la ligne de Donald Trump.

C'est le cas du Mississippi, de la Géorgie, du Tennessee ou de l'Indiana, où les écoles ont rouvert leurs portes cette semaine ou la semaine dernière. Dans ces régions l'épidémie s'est stabilisée depuis fin juillet ou début août mais à un niveau très élevé: ces Etats sont loin d'être redescendus de leurs pics.

Le niveau de risque toléré par les autorités locales est sans commune mesure avec d'autres pays. Ainsi le Mississippi, un Etat rural de 3 millions d'habitants, a enregistré 296 nouveaux cas pour 100.000 habitants dans les sept derniers jours, à comparer à... 34 à Paris et 43 dans la Mayenne, le département de métropole française le plus touché actuellement.

Après l'apparition d'un premier cas vendredi dernier dans un lycée de Corinth, puis d'autres, une centaine d'élèves ont été placés en quarantaine.

Le comté où se trouve le lycée a enregistré un taux de tests positifs de 25%, et les services de réanimation sont pleins, selon le site CovidActNow.

Le gouverneur, Tate Reeves, un républicain, a longtemps refusé de décréter des restrictions, et n'a rendu le port du masque obligatoire partout dans l'Etat que mercredi. Il a cependant repoussé la rentrée pour le secondaire dans les foyers de l'épidémie.

"Pour moi c'est plutôt positif", s'est-il défendu sur Fox News mercredi. "Le système fonctionne, on a identifié les cas positifs, nous avons retrouvé leurs contacts, et nous essayons de protéger ces enfants".

Des quarantaines ou des fermetures d'établissements ont aussi été décidées dans l'Indiana et dans le Tennessee.

- Pas de règle -

Ailleurs, l'enseignement virtuel semble emporter les faveurs des responsables scolaires et des parents: deux tiers des Américains souhaitent une rentrée majoritairement virtuelle, selon un sondage NPR.

Les enseignants, et leurs syndicats, ont également exercé une pression forte sur les décideurs politiques, craignant pour leur santé si un retour en classe était décrété obligatoire. Deux tiers préfèrent enseigner en ligne à la rentrée, selon un autre sondage NPR cette semaine.

Le débat est parasité par la politique. Donald Trump a fait de la réouverture une priorité, mais la décision ne relève pas de lui.

La pression de la Maison Blanche a conduit les Centres de lutte contre les maladies (CDC) à publier de nouvelles consignes penchant clairement en faveur d'une réouverture, en raison des risques de décrochage scolaire, en particulier pour les populations les plus vulnérables, et les enfants handicapés.

Nombre de pédiatres et d'experts sont d'accord que l'enseignement à l'école est plus fructueux, et indispensable à l'équilibre des enfants, mais ils soulignent que cela ne peut se faire que si l'épidémie, localement, est sous contrôle.

Or le gouvernement fédéral s'est gardé de fixer des critères chiffrés, en termes d'incidence du virus, pour guider les décideurs locaux.

"L'exemple du Mississippi doit servir d'avertissement pour montrer ce qu'il se passe quand on rouvre avant que le niveau de transmission soit contenu", dit à l'AFP Thomas Tsai, d'Harvard. "Tous les masques et filtres à air du monde ne pourront pas minimiser le risque si le Covid explose autour des écoles", prévient-il.

Un avion atterrit d'urgence et se brise en deux en Inde: au moins un mortRTL, Monde

Un avion de ligne transportant au moins 185 personnes s'est brisé en deux vendredi lors d'un atterrissage en catastrophe dans le sud de l'Inde, faisant craindre des victimes, ont annoncé les autorités et les médias indiens.

L'accident de l'avion de la compagnie Air India Express, en provenance de Dubaï, a eu lieu à l'aéroport de Kozhikide, dans l'Etat du Kerala. Un député de l'Etat a indiqué qu'au moins une personne, le pilote, avait péri, tandis que les médias évoquaient des dizaines de personnes hospitalisées.

Voici le contenu de l'aide belge envoyée au Liban: "Un total de sept tonnes de matériel"RTL, Monde

Plusieurs jours après les explosions qui ont ravagé Beyrouth, un avion de transport C130 de la Défense s’envolera ce soir à 20h depuis Melsbroek à destination de Beyrouth avec à son bord du matériel médical urgent et humanitaire en faveur des victimes de l’énorme explosion. Il n'y aura donc pas de moyens humains envoyés au Liban.

Le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin, a précisé ce vendredi vers 17h30 les détails de l'aide belge. Le C130 transportera "10.000 kits de secours d'urgence qui comprennent des médicaments pour l'équivalent de 10.000 personnes pendant trois mois. Des sacs de couchage, des jerrican d'eau pliables. C'est pour un total de sept tonnes de matériel que nous embarquons, ce qui représente 63 m³ de matériel, ce qui est proche de la capacité maximale de notre C130. Ce contenu correspond exactement aux attentes et à ce qui nous a été demandé par les autorités libanaises", a déclaré le ministre.

Philippe Goffin a également rappelé que la politique de la Belgique dans le cadre de l'aide humanitaire "repose davantage et aussi sur le fait de mettre à disposition des fonds directs, notamment pour le bureau de coordination des affaires humanitaires, qui dépend de l'ONU, à hauteur de 22 millions d'euros. Nous avons également réorienté l'équivalent d'un million d'euros à destination de la Croix-Rouge comme opérateur immédiat et opérationnel sur place".

Le Liban estime ne pas avoir besoin de secouristes supplémentaires

"Le gouvernement était également disposé à envoyer une équipe multidisciplinaire au Liban, constituée de membres de la Protection civile spécialisés dans la détection de substances dangereuses (moyens de détection CBRN), de membres de la composante militaire de la Défense en vue de la réalisation d’une évaluation complémentaire des besoins médicaux, du Centre des grands brûlés ainsi que de quelques experts chargés d’encadrer la mission. Les autorités libanaises estiment toutefois que le pays n’a pour l’instant plus un besoin urgent de secouristes supplémentaires sur place, mais plutôt de biens humanitaires", a encore indiqué le cabinet des Affaires étrangères dans un communiqué.

En Italie, le glacier du Planpincieux menace, les montagnards ricanentRTL, Monde

"Personne ne passe!" : sur le versant italien du massif du Mont Blanc, les accès à la vallée du Val Ferret restent interdits, car sous la menace de l'effondrement d'un glacier, un scénario catastrophe qui laisse plutôt sceptiques les montagnards du cru.

Une barrière automatique et deux vigiles bloquent la petite route d'asphalte serpentant au creux de la vallée verdoyante, au pied des Grandes Jorasses et du glacier du Planpincieux.

Comme un immense sérac, un volume de glace estimé à 500.000 mètres cube - soit la "taille de la cathédrale de Milan" - menacerait de s'ébouler, selon les autorités locales, qui ont ordonné mercredi soir l'évacuation durant 72 heures d'une "zone rouge" en contrebas.

Dans le Val d'Aoste, la petite vallée du Val Ferret, qui en cette période estivale fait la joie des touristes et des amateurs de montagne, est voisine de la célèbre station de Courmayeur et de l'entrée du tunnel du Mont Blanc, axe vital entre la France et l'Italie.

La zone concernée est néanmoins située à au moins quatre kilomètres de l'entrée du tunnel, et plus encore de Courmayeur, où la situation était parfaitement normale vendredi, avec ses grappes de touristes déambulant dans les rues ensoleillées.

- Bloc géant de polystyrène -

Au total, seules 75 personnes ont été évacuées, une vingtaine de résidents et le reste des vacanciers. L'évacuation était "urgente et impérative", a justifié le maire de Courmayeur Stefano Miserocchi, alors qu'une hausse de température est attendue ces deux prochains jours, après un coup de froid fin juillet.

"Cette situation est particulièrement délicate, car elle perturbe le niveau de l'eau entre la glace et la roche, et donc la stabilité du glacier", a expliqué vendredi à l'AFP Valerio Segor, directeur de la gestion des risques naturels pour le Val d'Aoste.

"Le problème est que l'eau ne s'évacue pas assez et reste comme une bulle sous le glacier, risquant de le soulever" et de précipiter la chute de sa partie la plus fragilisée.

Une large faille était effectivement visible sur la partie basse du Planpincieux, d'où s'écoulaient deux cascades d'eau vers la vallée, a pu constater l'AFP au cours d'un survol en hélicoptère du majestueux glacier, accroché à la paroi comme un gigantesque bloc de polystyrène grisâtre déchiré par endroits par des crevasses.

A Courmayeur, comme dans la petite localité voisine de la Palud, menant au Val Ferret, l'évacuation décidée "en urgence" a surpris, suscitant les critiques des habitants comme des professionnels du tourisme, inquiets de l'impact sur leur activité.

Dans ce hameau typiquement alpin, les chalets de bois aux balcons fleuris de géraniums s'entremêlent dans un vert bucolique aux masures à toit d'ardoise, entre les restaurants affichant leur "menu de montagne" et les hôtels-auberges.

"J'ai regardé où était le glacier, où était le danger. Le centre de Courmayeur n'est pas du tout concerné, donc on a maintenu la visite", raconte Loïc Hamelin, touriste parisien venu pour la journée avec sa famille.

- "Ca bouge et c'est normal" -

Sac au dos, godillots aux pieds et nez au vent, les marcheurs et apprentis montagnards se croisent un peu partout dans les rues ainsi qu'au départ des sentiers. Le spectre d'un effondrement d'une partie du Planpincieux suscite manifestement peu d'émoi.

"C'est une blague cette histoire", grimace Rocco, patron d'un hôtel de la Palud. "Chaque année, ils (les autorités locales) nous refont le même coup". "Après l'épidémie du Covid-19, c'est une nouvelle catastrophe pour le tourisme", grince-t-il. "Depuis hier on reçoit les appels des clients inquiets se demandant s'ils doivent annuler leur réservation. Alors qu'il n'y a absolument aucun problème !"

"Nous vivons en montagne, donc il y a toujours un risque. Mais dans le cas présent, il est très très très bas", juge un autre hôtelier de la place, Ludovico Colombati, propriétaire du "Chalet Svizzero".

Cheveux poivre et sel, ce montagnard quinquagénaire, dont la famille est depuis "quatre générations dans la vallée", sait de quoi il parle. Sa maison, qu'il a dû évacuer, est "la plus proche du glacier", à un peu moins de deux kilomètres.

Figure du coin, Ludovico, qui s'exprime parfaitement en français comme beaucoup ici, "regrette" cet ordre d'évacuation claironné sans préavis. "Avec le changement climatique, le chaud de l'été, le glacier bouge, des blocs se détachent, c'est normal", estime-t-il, fustigeant la "psychose" de ces administrations "qui se couvrent par peur de devoir assumer la moindre responsabilité".

"Plusieurs fois par jour, mes oreilles entendent le glacier qui se déclenche. (...) C'est ça la vie en montagne, surtout quand on habite au pied d'une paroi", conclut-il, philosophe, promettant "qu'après-demain, ce sera tout ouvert" au Val Ferret.

A Vintimille, la Croix-Rouge plie bagage, les migrants désignés à la vindicteRTL, Monde

Des préfabriqués vides: c'est tout ce qu'il reste du camp de transit géré par la Croix-Rouge depuis quatre ans à Vintimille, le Calais italien, à quelques kilomètres de la frontière française et de Menton. Pourtant, les migrants affluent.

Fermé aux nouveaux arrivants pendant l'épidémie de coronavirus et le confinement, le camp n'a pas été autorisé à rouvrir. D'ici fin août, tout sera démonté, sanitaires, douches, dortoirs, etc.

"C'est une décision de la préfecture, on s'adapte", indique la Croix-Rouge italienne alors que des dizaines de personnes originaires de pays en crise campent désormais éparpillées dans Vintimille, sous des ponts, sur la plage, sur les berges du fleuve Roya, seul point d'eau accessible dans la chaleur de l'été.

Entre début janvier et fin juillet, les tentatives de traversée au départ de la Libye vers l'Italie ont augmenté de 91%, comparé à la même période l'an dernier, selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Soulaïmen, 20 ans, dort sur les galets à Vintimille depuis dix jours, son sac de couchage comme seul abri, et les pâtes du Secours catholique italien (Caritas) comme seuls repas.

Originaire du Darfour, région théâtre d'un long conflit interne au Soudan, le jeune homme qui préfère taire son nom de famille, a déjà tenté plusieurs fois de gagner la France, par le train ou à pied, avant de se faire interpeller et refouler.

Malgré les contrôles incessants de la police aux frontières, il n'a pas l’intention de renoncer à passer, et encore moins de retourner au Darfour ou en Libye, pays par lequel il dit avoir transité avant de franchir la Méditerranée.

Pas question de repartir dans un pays où "il n'y a rien", expliquent aussi des jeunes Tunisiens, nombreux parmi les multiples migrants en errance à Vintimille.

- "Partout en ville" -

"On les retrouve partout en ville, à quémander de l'argent ou une cigarette", relève un habitant, Vittorio, comptable de 62 ans, promenant son chien.

Si lui-même ne se plaint pas des migrants, le sujet est politiquement explosif. La droite a repris la mairie l'an dernier et Matteo Salvini, le leader de la Ligue, a choisi à dessein Vintimille et ses 25.000 habitants pour son lancement de campagne aux élections régionales de septembre.

"Gentils oui, couillons non!! Les Italiens d'abord, le reste du monde après!", a-t-il clamé mardi devant des dizaines de personnes traitant les migrants "d'envahisseurs". "Si vous aimez les clandestins, prenez-les en pension chez vous!!", a-t-il raillé à l'adresse de bénévoles et militants venus le siffler.

"Le camp de la Croix-Rouge était fondamental", déplore Maurizio Marmo, responsable de Caritas. "En plus d'être un lieu où dormir, manger, se laver, il y avait deux choses importantes: l'accès à un médecin chaque matin et un point information sur le droit d'asile".

En ville, il ne reste plus désormais que deux WC chimiques près de la gare pour environ 150 à 200 migrants dans les rues, selon des ONG, 400 selon la mairie. Difficile de savoir exactement combien ils sont, certains parvenant à franchir la frontière française, d'autres continuant d'arriver via les Balkans ou le sud de l'Italie.

"Les contrôles ralentissent les gens, mais ne les empêchent pas de passer" pour rejoindre la France, y rester ou simplement y transiter dans l'espoir de rejoindre d'autres pays européens, constate M. Marmo.

La semaine dernière, Rome et Paris ont annoncé la création d'une brigade franco-italienne qui suscite le scepticisme. Un commandement et des locaux mixtes, mais pour faire quoi, si l'Italie et la France continuent à avoir des intérêts divergents en terme de migrations?

- "Répartir" -

"Il faut d'abord se mettre d'accord avec l'Europe et avec la France, et avoir une vraie répartition humanitaire. Il en arrive 1.000 ? On les accueille, on les identifie et puis, on les répartit: 100 en France, 100 en Allemagne, etc.", expose le maire de Vintimille, Gaetano Scullino.

En attendant, c'est le contraire qui se passe, avec un droit d'asile régulièrement bafoué côté français, dénoncent les associations humanitaires.

Dernier exemple épinglé par le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative en France, celui d'une Centrafricaine interpellée en mai avec son fils de cinq ans, récemment opéré, et renvoyée illico par les autorités françaises bien qu'elle présentait une demande d'asile.

"Les services de la police aux frontières étaient tenus d'enregistrer cette demande et d'en saisir le ministère de l'Intérieur, sans pouvoir refuser l'entrée (...)", a contesté le Conseil d'Etat le 8 juillet.

Cet arrêt constitue une première à Menton depuis que la France a fermé la frontière aux migrants en 2015. Mais pour la requérante, c'est une victoire en demi-teinte: reconnue dans son bon droit, elle a été priée par la haute juridiction française de refaire sa demande d'asile ...en Italie.

Selon la préfecture des Alpes-Maritimes, depuis mai, le nombre de personnes refoulées chaque jour est "en augmentation progressive": il "reste en moyenne inférieur au chiffre de 100 mais a pu ponctuellement le dépasser". La plupart sont interpellées dans le train.

Inde: l'épidémie gagne les petites villes et campagnes dans un climat d'ostracismeRTL, Monde

Lorsque Sarthak Anand a contracté le nouveau coronavirus, ses voisins se sont mis à le traiter en "criminel", une discrimination courante dans l'Inde des petites villes et campagnes où l'épidémie se répand désormais.

"Bien que je sois complètement guéri, personne ne veut m'approcher", raconte ce fonctionnaire de Meerut, ville moyenne du nord de l'Inde qui compte 3,4 millions d'habitants, en rencontrant l'AFP devant son domicile.

Si l'épidémie de nouveau coronavirus en Inde avait auparavant pour principaux épicentres les mégapoles de New Delhi et Bombay, la maladie Covid-19 commence désormais à flamber dans des régions moins denses et plus étendues du géant asiatique de 1,3 milliard d'habitants.

Seulement trois semaines après avoir enregistré un million de cas officiels, l'Inde a franchi vendredi le cap des deux millions de cas déclarés, devenant le troisième pays au monde à atteindre ce niveau après les États-Unis et le Brésil.

Avec 41.585 morts recensés depuis le début de l'épidémie, la deuxième nation la plus peuplée de la planète connaît toutefois à ce stade un taux de mortalité relativement contenu au vu de la taille de sa population.

D'après l'experte de santé Preeti Kumar, la raison probable de la recrudescence de cas à l'extérieur des grandes villes réside dans le retour au bercail des travailleurs migrants. Des millions d'entre eux se sont retrouvés sans emploi lors de l'instauration d'un brutal confinement national en Inde fin mars.

"Nous voyons les cas augmenter particulièrement dans des États comme le Bihar et l'Uttar Pradesh", régions du nord dont sont originaires nombre de travailleurs migrants gagnant habituellement leur vie dans les grandes villes, explique-t-elle à l'AFP.

"Avec des systèmes de santé plus pauvres" dans ces États sous-développés, la flambée épidémique "va être un défi", note-t-elle.

- "La discrimination me tuera" -

Le grand État d'Uttar Pradesh, aussi peuplé que la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni combinés, voit aujourd'hui la pandémie toucher tous ses districts, aussi isolés soient-ils.

La région de plus de 200 millions d'habitants a désormais enregistré 100.000 cas officiels. Sa capitale régionale Lucknow signale maintenant 600 nouvelles contaminations quotidiennes, contre seulement 100 à 150 il y a quelques jours encore.

Mais les chiffres réels de l'épidémie pourraient être nettement plus élevés, préviennent les experts, en raison d'un dépistage faible au vu de l'énormité de la population indienne et d'un recensement imparfait des décès.

La discrimination associée au virus peut aussi dissuader des Indiens de se faire tester. Les autorités collent en effet des affiches devant le domicile des personnes testées positives, pour avertir de la présence d'un malade du virus dans les lieux.

"Il y a autant une peur de la maladie que de l'ostracisme et de la quarantaine", dit Preeti Kumar.

Après avoir découvert sa contamination au nouveau coronavirus, Sarthak Anand a dû soumettre aux autorités la liste des collègues avec lesquels il a été en contact au bureau afin qu'ils soient testés à leur tour. "Mais cela a mis en colère certains d'entre eux", témoigne-t-il.

"Même mon fauteuil de bureau a été changé. Je veux me sentir normal à nouveau mais le boycott social me fait mal."

Si le port généralisé du masque est globalement respecté dans les villes, il l'est en revanche nettement moins dans les zones rurales, où vivent deux Indiens sur trois.

Lui aussi guéri du coronavirus, Ajay Kumar, un autre habitant de Meerut, a vu ses voisins interdire à leurs enfants de jouer avec les siens.

"Ils n'autorisent même pas mon employée de maison à venir travailler chez moi. Cela me rend triste et en colère à la fois", déclare-t-il. "La maladie ne me tuera pas, mais la discrimination le fera."

Explosions au Liban: le président rejette toute enquête internationale et évoque une "négligence" ou un "missile"RTL, Monde

Le président libanais, Michel Aoun, a rejeté vendredi toute enquête internationale sur les deux énormes explosions au port de Beyrouth. Il a affirmé que la négligence ou un missile serait à l'origine du cataclysme. Sur le terrain, les secouristes s'activent toujours pour retrouver des survivants. "Il est possible que cela ait été causé par la négligence ou par une action extérieure, avec un missile ou une bombe", a déclaré M. Aoun vendredi à la presse, rejetant les appels à l'ouverture d'une enquête internationale car elle "diluerait la vérité".

C'est la première fois qu'un dirigeant libanais évoque une piste extérieure, les autorités affirmant jusqu'à présent que la double explosion a été provoquée par un incendie dans un énorme dépôt de nitrate d'ammonium, une substance chimique dangereuse.

Cette double déflagration d'une puissance inouïe, la plus dévastatrice jamais survenue au Liban, alimente la colère d'une population mobilisée contre les dirigeants du pays depuis l'automne 2019, notamment lors de manifestations ayant rassemblé des centaines de milliers de personnes.

Une indignation d'autant plus grande que le gouvernement est incapable de justifier la présence de 2.700 tonnes de nitrate d'ammonium dans un entrepôt du port de Beyrouth depuis six ans et "sans mesures de précaution", de l'aveu même du Premier ministre.

Plus de 150 morts

Près de l'épicentre de la double déflagration, dans le port devenu un champ de ruines, des secouristes français, italiens, allemands et autres coordonnent leurs efforts à proximité de silos géants de céréales détruits, d'après un correspondant de l'AFP. Ils ont retrouvé quatre corps vendredi matin.

Selon le dernier bilan, l'explosion a fait au moins 154 morts, plus de 5.000 blessés, des dizaines de disparus et des centaines de milliers de sans-abri.

21 personnes arrêtées

Une source judiciaire a rapporté vendredi cinq nouvelles arrestations parmi les fonctionnaires des services des douanes et du port, notamment des ingénieurs, portant à 21 le nombre de personnes en détention.

Le président français Emmanuel Macron, en déplacement jeudi à Beyrouth, a réclamé une enquête internationale sur l'explosion et a appelé les dirigeants libanais à opérer un "profond changement".

M. Aoun a jugé vendredi nécessaire de revoir un régime politique "paralysé".

Le président français a annoncé l'organisation "dans les tout prochains jours" d'une conférence d'aide humanitaire d'urgence pour le Liban, en plein naufrage économique depuis plusieurs mois. La Commission européenne a fait savoir vendredi qu'elle y participerait. Le président du Conseil européen Charles Michel a prévu de se rendre samedi à Beyrouth, pour témoigner de la "solidarité" des Européens "choqués et attristés".

Les besoins sont énormes et immédiats

Dans une capitale aux airs post-apocalyptiques et face à l'incurie du gouvernement, un vaste élan de solidarité a poussé des centaines de Libanais à poursuivre les opérations de déblaiement ou à accueillir des sans-abri.

L'Organisation mondiale de la santé s'est inquiétée de la saturation des hôpitaux, des pénuries de médicaments et d'équipements médicaux, réclamant quinze millions de dollars. "Les besoins sont énormes et immédiats", a aussi déploré l'UNICEF, précisant que jusqu'à 100.000 enfants ont perdu leur toit.

Plusieurs pays ont dépêché du matériel médical et sanitaire ainsi que des hôpitaux de campagne. L'Union européenne a débloqué 33 millions d'euros en urgence, l'armée américaine a déjà remis au Liban plusieurs cargaisons d'eau, de nourriture et de médicaments. L'agence d'aide internationale des Etats-Unis (USAid) a annoncé vendredi l'envoi immédiat de quinze millions de dollars de nourriture et de médicaments, équivalent à trois mois de nourriture pour 50.000 personnes et à trois mois de médicaments pour 60.000 personnes.

Des gaz lacrymogènes utilisées contre des manifestants

Alors que la colère de la population libanaise à l'égard de leurs dirigeants enfle, les forces de l'ordre ont eu recours jeudi soir à des gaz lacrymogènes dans le centre-ville pour disperser des dizaines de manifestants décriant l'incompétence et la corruption des autorités.

Des appels circulent sur les réseaux sociaux pour une manifestation anti-gouvernementale samedi.

Les autorités libanaises affirment que l'entrepôt a explosé après un incendie. Autorités portuaires, douanières et certains services de sécurité savaient que des matières chimiques dangereuses y étaient entreposées mais ils se rejettent désormais mutuellement la responsabilité.

Le procureur militaire a évoqué jeudi dans un communiqué la présence, outre le nitrate d'ammonium, de "matériaux hautement inflammables et des mèches lentes".

Il interroge des dizaines de personnes, a indiqué vendredi une source judiciaire à l'AFP, assurant que "des personnes haut placées" pourraient être arrêtées et relevant un partage de la responsabilité entre "responsables administratifs, sécuritaires au port et des politiciens au pouvoir, qui étaient au courant".

Le président libanais Aoun rejette une enquête internationaleRTL, Monde

(Belga) Le président libanais, Michel Aoun, a rejeté vendredi toute enquête internationale dans la terrible double explosion au port de Beyrouth, qui a fait plus de 150 morts, estimant qu'elle ne ferait que diluer la vérité.

Interrogé par un journaliste qui lui demandait s'il pensait qu'une enquête internationale reviendrait à "diluer la vérité", le chef de l'Etat a répondu "bien sûr". Le compte officiel du président sur Twitter a ensuite répété que selon M. Aoun, une enquête internationale "diluerait la vérité". Le président libanais a tenu ces propos au lendemain de l'appel de son homologue français, Emmanuel Macron, lors de sa visite à Beyrouth, à une enquête internationale "transparente". L'explosion dans le port de Beyrouth mardi a fait plus de 150 morts et 5.000 blessés. Elle a été provoquée par plusieurs tonnes de nitrate d'ammonium stockées depuis six ans dans un entrepôt "sans mesures de précaution", de l'aveu même du Premier ministre. Vendredi, M. Aoun a assuré qu'il avait été informé de cette cargaison le 20 juillet et qu'il avait contacté le secrétaire général du Conseil supérieur de Défense pour faire le nécessaire. Face à l'outrage, les autorités veulent montrer qu'elles s'activent sur le dossier. Une source judiciaire a rapporté vendredi cinq nouvelles arrestations parmi les fonctionnaires des douanes et du port, notamment des ingénieurs, portant à 21 le nombre total de personnes placées en détention provisoire. "Face à la justice, il n'y a pas de grand ou de petit qui ne puisse pas être visé", a assuré M. Aoun vendredi. (Belga)

Le port du masque imposé dans plusieurs lieux touristiques du sud de la FranceRTL, Monde

Avec la présence de touristes et de rassemblements festifs dans des zones très fréquentées du sud de la France, le port du masque en extérieur devient obligatoire dans plusieurs villes du sud de la France dont Marseille, ont annoncé vendredi les autorités.

Dans l'hypercentre de Marseille, autour du Vieux-Port et dans les rues environnantes, le masque sera obligatoire entre 10H00 et 04H00 du matin.

Sur la promenade des plages du Prado et du secteur Borély, au sud de la ville, ainsi que sur le Cours Julien et autour de la place de la Plaine, deux lieux emblématiques de la vie nocturne marseillaise, il sera imposé entre 19H00 et 04H00 du matin.

Dans le sud-ouest de la France, le port du masque est devenu obligatoire vendredi sur la dune du Pilat, plus haute dune de sable d'Europe (102,5 mètres), gravie par près de deux millions de visiteurs chaque année dont un tiers l'été, en vertu d'un arrêté municipal.

La cité médiévale de Carcassonne (Aude), qui attire trois millions de visiteurs chaque année, vient aussi d'imposer à son tour le port du masque dans l'enceinte de la ville, justifié par "l'étroitesse des voies de circulation" et une forte fréquentation au mois de juillet, détaille la préfète Sophie Elizeon.

"Il y a une augmentation des cas chez les 20-40 ans, qui participent à des rassemblements festifs et sont souvent asymptomatiques, avec un risque de contamination pour leur entourage", a détaillé lors d'une conférence de presse la préfète déléguée à l'égalité des chances de Marseille, Marie Aubert, qui signe l'arrêté courant jusque fin août.

Jeudi, l'Agence régionale de santé (ARS) de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur avait relevé le niveau de vigilance des Bouches-du-Rhône de "limité" à "modéré", face aux premiers signes d'une reprise de l'épidémie et à un "relâchement des comportements constaté pendant la période estivale", selon la préfète.

Le directeur général adjoint de l'ARS, Sébastien Debeaumont, a rappelé l'existence de 16 foyers épidémiques dans la région, dont huit à Marseille, majoritairement liés à l'organisation d'évènements festifs privés. Il a toutefois précisé qu'il n'y avait pas de tensions particulières au niveau des hôpitaux et des consultations.

En Corse, le port du masque deviendra obligatoire à partir de samedi dans les quartiers touristiques des principales villes de l'île dont Ajaccio, Porto-Vecchio, Sartène ou la station balnéaire Porticcio pour la Corse-du-Sud et dix villes de Haute-Corse dont Bastia, Calvi, L'Ile Rousse, Saint-Florent, Aléria ou Corte.

Face au flux important de touristes, le port du masque avait déjà été rendu obligatoire dans le centre de Saint-Tropez (Var), après avoir été imposé à Nice, Bonifacio (Corse) ou Biarritz (sud-ouest) ces derniers jours, tout comme dans certains quartiers fréquentés de la capitale.

Un quatrième Canadien condamné à mort en Chine pour trafic de drogueRTL, Monde

Un quatrième Canadien a été condamné à mort en Chine dans une affaire de drogue, sur fond de tensions diplomatiques grandissantes depuis un an et demi entre Ottawa et Pékin, a annoncé vendredi un tribunal.

Ce ressortissant canadien, identifié en mandarin sous le nom de Ye Jianhui, était jugé pour "trafic et production de drogue", a annoncé le tribunal intermédiaire de Foshan, dans la province du Guangdong (sud).

Ye Jianhui et cinq autres accusés ont été condamnés en même temps, dont un autre inculpé à la peine capitale.

Selon le quotidien de langue anglaise Global Times, les autorités ont saisi 217 kilos de MDMA (ou ecstasy) auprès des six accusés, poursuivis pour des faits remontant à 2015 et 2016.

Jeudi, un tribunal de Canton, la capitale du Guangdong, avait annoncé la condamnation à mort d'un autre ressortissant canadien, Xu Weihong, pour "production" de drogue.

Comme le ministre canadien des Affaires étrangères François-Philippe Champagne l'avait fait la veille, la vice-Première ministre Chrystia Freeland a réaffirmé vendredi l'opposition du Canada à la peine de mort.

"Nous y sommes clairement opposés, partout dans le monde", a-t-elle affirmé lors d'un point presse, en réponse à une question sur la condamnation du ressortissant canadien.

"Nous pensons qu'il s'agit d'un châtiment cruel et inhumain", a insisté Mme Freeland. "Nous l'avons clairement dit lors de nos conversations avec la Chine, et nous allons continuer à le faire".

- Relations tendues -

Les relations entre Pékin et Ottawa sont tendues depuis l'arrestation en décembre 2018 à Vancouver - à la demande des Américains - de Meng Wanzhou, la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei.

Accusée par Washington de complicité de fraude pour contourner les sanctions contre l'Iran, elle est en liberté surveillée au Canada, d'où elle risque une extradition vers les Etats-Unis.

En janvier 2019, un tribunal chinois a condamné un citoyen canadien, Robert Lloyd Schellenberg, à la peine capitale à l'issue d'un nouveau procès exigé par la justice, après une condamnation à 15 ans de prison en première instance pour trafic de stupéfiants.

Déjà reconnu coupable dans le passé au Canada de trafic de drogue, M. Schellenberg clamait son innocence et assurait être allé en Chine pour y faire du tourisme.

Puis en avril de la même année, un tribunal chinois condamnait à mort pour le même motif un ressortissant canadien identifié sous le nom de Fan Wei.

Juste après l'arrestation de la dirigeante de Huawei, la Chine avait arrêté en décembre 2018 deux Canadiens, toujours en détention : un ex-diplomate et un consultant, accusés d'avoir "menacé la sécurité nationale".

Des interpellations que nombre d'experts étrangers considèrent comme des mesures de rétorsion.

L'Île Maurice en proie à une catastrophe écologique? Un bateau échoué déverse des hydrocarbures dans l'eau (vidéo)RTL, Monde

Le ministère mauricien de l'Environnement a indiqué dans un communiqué avoir été informé jeudi de l'existence d'une "fissure dans le navire MV Wakashio" et d'une "fuite d'hydrocarbures". Il a demandé au public de ne pas s'aventurer sur les plages et dans les lagons alentour.

Une coulée noire s'échappant du vraquier échoué sur un récif depuis le 25 juillet pouvait être observée jeudi, après qu'il eut commencé à s'affaisser sur l'arrière et à prendre l'eau. Le bateau, appartenant à un armateur japonais mais battant pavillon panaméen, voyageait à vide mais transportait 200 tonnes de diesel et 3.800 tonnes d'huile lourde, selon la presse locale. Son équipage a été évacué.

"Une situation de crise environnementale"

Il est échoué sur la pointe d'Esny, une zone humide classifiée Ramsar, comme le parc marin de Blue Bay proche et lui aussi menacé. Ces deux sites ont été protégés par des systèmes antipollution, a précisé le ministère. "Nous sommes dans une situation de crise environnementale", a reconnu en conférence de presse le ministre mauricien de l'Environnement, Kavy Ramano. "C'est la première fois que nous sommes confrontés à une catastrophe pareille et nous ne sommes pas suffisamment équipés pour traiter ce problème", a ajouté le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo.

Le gouvernement mauricien s'est donc notamment tourné vers les autorités françaises de l'île de la Réunion voisine pour obtenir de l'aide, a-t-il précisé. Selon les deux ministres, toutes les tentatives pour stabiliser le navire ont échoué en raison des mauvaises conditions en mer. Les efforts pour pomper les hydrocarbures se sont également jusqu'ici révélés infructueux.

Les écologistes craignent que le bateau ne finisse par se briser, ce qui pourrait entraîner une fuite encore plus importante d'hydrocarbures et des dommages colossaux en mer et sur le littoral. Très prisée pour ses lagons et ses plages paradisiaques, l'île Maurice est un haut lieu du tourisme international.

Biden forcé de s'expliquer auprès des Américains noirs, Trump jubileRTL, Monde

(Belga) Donald Trump a affirmé vendredi que Joe Biden venait de "perdre" le vote des électeurs noirs, clé pour remporter la Maison Blanche, après de nouveaux propos controversés de son rival démocrate forcé de "clarifier" qu'il ne pensait pas que les Afro-Américains manquaient de diversité.

"Joe l'endormi vient juste de perdre le Vote Noir. Cette déclaration est un désastre dont on ne peut pas se relever!", a écrit le président américain, en employant son surnom favori pour désigner le candidat démocrate qu'il affrontera lors de la présidentielle du 3 novembre. Il faisait référence à la polémique provoquée par des propos tenus par l'ancien vice-président de Barack Obama dans un entretien aux associations américaines de journalistes noirs et hispaniques (NABJ et NAHJ), diffusé jeudi. "Ce que vous savez tous mais que la plupart des gens ne savent pas, c'est que contrairement à la communauté afro-américaine, avec des exceptions notables, la communauté hispanique est incroyablement diverse, avec des attitudes incroyablement différentes sur plusieurs choses", avait-il dit. Face à la controverse, Joe Biden s'est vu forcé de s'expliquer dans la soirée. "Plus tôt aujourd'hui, j'ai fait des commentaires sur la diversité dans les communautés afro-américaine et latino que je veux clarifier", a-t-il tweeté. "Je ne voulais suggérer en aucune façon que la communauté afro-américaine est monolithique - pas sur son identité, pas sur les problématiques, pas du tout." "Mon engagement auprès de vous est celui-ci: j'écouterai toujours", a-t-il poursuivi. "Je ne cesserai jamais de me battre pour la communauté afro-américaine et je ne cesserai jamais de me battre pour un avenir plus égalitaire." Ancien bras droit de Barack Obama, Joe Biden, 77 ans, a remporté la primaire démocrate en grande partie grâce au vote des électeurs noirs qui lui avaient offert une large victoire en Caroline du Sud après une série de défaites humiliantes cet hiver. Connu pour ses déclarations à l'emporte-pièce, souvent sous le coup de l'agacement, Joe Biden a déjà fait plusieurs commentaires controversés concernant les Afro-Américains, un électorat clé pour tout démocrate voulant remporter la présidentielle américaine. Et chaque fois Donald Trump, qui a été plusieurs fois accusé de faire des commentaires racistes et fait des scores minimes auprès de cet électorat dans les sondages, s'en saisit. "Joe Biden a ce matin totalement méprisé et insulté la communauté noire", avait-il dénoncé jeudi. (Belga)

Italie: accès toujours bloqués au pied d'un glacier menaçant de s'effondrerRTL, Monde

Les accès à la petite vallée du Val Ferret, sur le versant italien du massif du Mont Blanc, restaient interdits vendredi par les autorités locales, inquiètes des risques d'effondrement d'un immense glacier sur une zone habitée.

"Personne ne passe! Ni voiture, ni vélo, ni piéton" : une barrière automatique et deux vigiles bloquent les accès de la route d'asphalte serpentant au creux de la vallée verdoyante, au pied des Grandes Jorasses et du glacier du Planpincieux, a constaté l'AFP.

Comme un immense sérac, un volume de glace estimé à 500.000 mètres cube - soit la "taille de la cathédrale de Milan, ou d'un terrain de football recouvert de 80 mètres de glace" - menace de se détacher du glacier, selon les autorités locales, qui ont ordonné mercredi soir pour au moins 72 heures l'évacuation d'une "zone rouge" en contrebas.

Dans la région italienne du Val d'Aoste, la vallée du Val Ferret, qui en cette période estivale fait la joie des touristes et des amateurs de montagne, est voisine de la célèbre station de Courmayeur et de l'entrée du tunnel du Mont Blanc, axe vital entre la France et l'Italie.

La zone concernée est néanmoins située à au moins quatre kilomètres de l'entrée du tunnel, et plus encore de Courmayeur, où la situation était parfaitement normale vendredi, avec ses grappes de touristes déambulant dans les rues ensoleillées.

Au total, seules 75 personnes ont été évacuées, une vingtaine de résidents et des vacanciers. L'évacuation "était urgente et impérative", a justifié le maire de Courmayeur, Stefano Miserocchi, parlant d'un "état d'alerte élevé" pendant 72 heures.

Les autorités locales s'inquiètent de la température pour les trois prochains jours en cette période de forte chaleur estivale, après un coup de froid fin juillet.

"Cette situation est particulièrement délicate, car elle perturbe le niveau de l'eau entre la glace et la roche, et donc la stabilité du glacier", a expliqué vendredi à l'AFP Valerio Segor, directeur de la gestion des risques naturels pour le Val d'Aoste.

"Le problème maintenant est que l'eau ne s'évacue pas assez et reste comme une bulle sous le glacier, risquant de le soulever" et de précipiter la chute de sa partie la plus fragilisée, selon M. Segor.

Une large faille était effectivement visible sur la partie basse du Planpincieux, d'où s'écoulaient deux cascades d'eau vers la vallée, a constaté l'AFP au cours d'un survol en hélicoptère du majestueux glacier, accroché à la paroi comme un gigantesque bloc de polystyrène grisâtre.

En septembre et octobre 2019, ce glacier de Planpincieux avait déjà menacé de s'effondrer partiellement, sur une portion de près de 250.000 mètres cubes. Des mesures de surveillance ont depuis lors été mises en place.

La partie fragilisée du glacier est située entre 2.600 et 2.800 mètres d'altitude, au voisinage direct du refuge de Boccalatte, maison de bois à un jet de pierre sur la roche mais qui reste ouverte aux alpinistes, a-t-on constaté.

A Courmayeur, comme dans la petite localité de la Palud, menant au Val Ferret et à la sortie de laquelle la route est barrée, l'évacuation décidée "en urgence" suscite le scepticisme, voire les vives critiques des résidents comme des professionnels du tourisme, inquiets des conséquences sur leur secteur d'activité.

Brésil: plus de 1.600 km2 déboisés en Amazonie en juilletRTL, Monde

La déforestation en Amazonie a atteint 1.654 km² en juillet, nettement moins qu'en juillet 2019, mais la surface déboisée depuis le début de l'année reste légèrement supérieure à celle de l'an dernier, selon les données officielles rendues publiques vendredi.

En juillet 2019, la déforestation avait atteint un niveau exceptionnel, avec 2.255 km² déboisés au total.

Depuis le début de l'année, 4.731 km² ont été déboisés, contre 4.701 km² de janvier à juillet 2019, selon les données recueillies par satellite par l'Institut National de Recherche Spatiale (INPE).

La différence est bien plus importante quand on prend en compte les chiffres cumulés des 12 derniers mois: 9.205 km², contre 6.844 km² d'août 2018 à juillet 2019, soit une hausse de 34,5%.

Le vice-président Hamilton Mourao, qui a lancé en mai une opération militaire contre la déforestation illégale, s'est félicité des données de juillet, évoquant une "inversion de la tendance", grâce, selon lui, aux efforts du gouvernement, au pouvoir depuis janvier 2019.

Mais les écologistes estiment qu'il est trop tôt pour parler d'une nouvelle tendance et que, même si le record de juillet 2019 n'a pas été battu, les chiffres demeurent alarmants.

"Nous ne pouvons pas célébrer le fait que ce record n'ait pas été battu. C'est positif, mais il faut bien comprendre que 1.600 km² déboisés, c'est beaucoup", a expliqué à l'AFP Ane Alencar, directrice scientifique de l'Institut de Recherches environnementales de l'Amazonie (IPAM).

La responsable de cette ONG s'inquiète également des incendies de forêt, le nombre de foyers repérés par les satellites de l'INPE ayant augmenté de 28% en juillet en Amazonie par rapport au même mois de 2019.

Ces incendies sont la conséquence directe de la déforestation, des agriculteurs pratiquant le brûlis sur des aires déboisées pour y faire paître du bétail.

"Les incendies débutent en juin et commencent à s'intensifier en août, avec un pic en septembre", poursuit Mme Alencar.

L'an dernier, la recrudescence des feux de forêt en Amazonie avait provoqué une vive émotion dans le monde entier, mais le président d'extrême droite Jair Bolsonaro avait balayé les critiques, criant au complot "colonialiste" contre la souveraineté du Brésil.

"Ces chiffres ne sont pas dus à une incompétence du gouvernement Bolsonaro dans la lutte contre la déforestation, mais ils font bien partie de sa politique de promotion active de la destruction de la forêt", a dénoncé dans un communiqué l'Observatoire du Climat, un collectif d'ONG luttant contre le réchauffement climatique.

ACTUALITES MONDE (7) : Le Soir, monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
USA: Pékin souhaite que Trump ne soit pas réélu, tandis que la Russie continue à dénigrer BidenLe Soir, monde
Selon le directeur du Centre national du contre-renseignement et de la sécurité, plusieurs pays essaient d’influencer la présidentielle.
Explosions à Beyrouth: un juge ordonne la détention de plusieurs hauts responsablesLe Soir, monde
Le chef des douanes, son prédecessuer et le président du conseil d’administration du port seront maintenus en détentions le temps de l’enquête.
Le Maroc retiré de la liste des voyageurs autorisés dans l’UELe Soir, monde
En cause: une recrudescence des cas de contagions par le Covid-19.
Les laborieuses coulisses de l’aide belge au LibanLe Soir, monde
L’aide belge promise au Liban s’est finalement envolée ce vendredi de l’aéroport militaire de Melsbroek. Et après Macron, Charles Michel débarque ce samedi à Beyrouth.
Coronavirus: plus de 2.000 nouveaux cas détectés en 24 heures en FranceLe Soir, monde
Une progression inédite depuis le mois de mai.
L’industriel Jean Gandois est décédé à l’âge de 90 ansLe Soir, monde
Il est décédé à l’âge de 90 ans.
Un avion de ligne sort de la piste en Inde et se brise en deux, plusieurs blessésLe Soir, monde
L’avion transportait plus de 190 personnes, au moins deux morts et plusieurs blessés sont à déplorer.
Ecrire encore et toujours BeyrouthLe Soir, monde
Que peuvent les mots après une explosion pareille, se demande l’auteure Vinciane Moeschler. Outre la résilience, les Libanais veulent selon elle réinventer un avenir.
Berlin: comment la spéculation immobilière a tué le dernier bar punkLe Soir, monde
L’expulsion du dernier bar punk de l’ancien Berlin-Ouest après 35 ans d’existence est une victoire des spéculateurs immobiliers sur les milieux alternatifs.
Pourquoi le Royaume-Uni impose la quarantaine aux visiteurs venus de BelgiqueLe Soir, monde
La Belgique rejoint l’Espagne, le Portugal et les Bahamas sur la liste des nations à nouveau placées sur la liste noire.