[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


19/02/2019 - ACTUALITES MONDE : 7 sources

1 - DH, Monde
2 - L'Avenir.net, Monde
3 - La Libre, Monde
4 - Le Soir, Monde
5 - RTBF, Monde
6 - RTL, Monde
7 - Le Soir, monde


ACTUALITES INTERNATIONALES (1) : DH, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Alexandre Benalla a été placé en détention provisoireDH, Monde
Alexandre Benalla s'est vu ordonner mardi par un juge son placement en détention provisoire pour ne pas avoir respecté le contrôle judiciaire qui lui était imposé dans le cadre de l'enquête sur les violences du 1er mai 2018 à Paris, a annoncé son ...
La Dernière Humeur: L’Église dans la tourmenteDH, Monde
"Les emmerdes, disait Jacques Chirac, ça vole toujours en escadrille."
Agressions au couteau à Marseille: l'agresseur tué, "un acte de droit commun"DH, Monde
Un homme a blessé mardi après-midi par arme blanche deux passants sur la Canebière à Marseille, avant d'être tué par la police par arme à feu, a-t-on appris de sources policières.
Fait rare: 10 à 12 personnes ensevelies dans une avalanche en Suisse dans une zone balisée, plusieurs blessésDH, Monde
Une dizaine de personnes ont été emportées mardi par une avalanche sur une piste de la station de ski des Alpes suisses de Crans-Montana (sud), a déclaré le responsable de la commune, alors que les chances de survie sous l'épaisse coulée de neige s'amenuisaient d'heure en heure.
Un glacier deux fois plus grand que la Belgique menace de se détacher: vers un scénario catastrophe?DH, Monde
"Je ne pense pas que le public réalise très bien, ni les médias, ce qu'il se passe en Antarctique et dans les régions polaires".
Nouvel acte antisémite en France: un cimetière juif a été profané en AlsaceDH, Monde
"Environ 80 tombes" du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), au nord-ouest de Strasbourg, ont été découvertes profanées mardi, a annoncé la préfecture du Bas-Rhin qui a condamné "avec la plus grande fermeté" un "acte antisémite odieux".
Une professeure d'université et la soeur de Boris Johnson, nues contre le BrexitDH, Monde
En l'espace de quelques jours, plusieurs femmes ont décidé de tomber le haut afin de faire entendre leur voix. Elles sont contre le Brexit et comptent bien le faire savoir ! Comment? En apparaissant seins nus à la télévision ...
Procès Nemmouche: un avocat dénonce "le procès des victimes"DH, Monde
Me Dalne l’a martelé : on est bien face à un attentat, pas face à une exécution ciblée.
Fourgon volé en France: un complice présumé du convoyeur de fonds s'est renduDH, Monde
Un homme soupçonné d'être un complice du convoyeur de fonds qui a dérobé le 11 février à Aubervilliers le chargement de son fourgon blindé, s'est rendu et a été placé en garde à vue lundi, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.
L'homme du célèbre cliché du baiser de Times Square en 1945 est décédéDH, Monde
Le marin embrassant avec fougue une femme à New York à l'annonce de la fin de la Seconde Guerre mondiale est décédé à 95 ans.
Le rendez-vous Tinder d'un Belge se finit par un violent enlèvement en ColombieDH, Monde
Le Belge a été enlevé, drogué et dépouillé par une bande organisée pendant trois jours à Medellin.
Le coup de gueule d'un gilet jaune suite aux dérapages : "Gilets jaunes, réveillez-vous, on est là pour une cause noble !"DH, Monde
Violences, antisémitisme, homophobie,... Le mouvement des gilets jaunes semble infilitré par quelques mouvances nuisibles, qui ont fait beacoup de bruit ces derniers jours en France. Un "vrai" gilet jaune a tenu à recadrer les choses...
Des nouvelles images du fourgon de police caillassé à Lyon (VIDEO)DH, Monde
Elles permettent d'avoir un autre regard sur cette attaque
Antisémitisme: Mélenchon dénonce une "accusation ignoble" des "macronistes"DH, Monde
Jean-Luc Mélenchon, mis en cause pour sa réaction jugée trop tardive à l'agression antisémite contre Alain Finkielkraut, a dénoncé lundi une "accusation ignoble" des "macronistes" contre son mouvement et un "dévoiement politicien irresponsable".
Le corps d'une femme disparue depuis 20 ans retrouvé... dans le congélateur de sa sœurDH, Monde
Une jeune femme avait disparu il y a près de 20 ans, les médias croates annoncent que son corps aurait été retrouvé dans la maison de sa sœur.
Une partie de la Sibérie recouverte par... de la neige noire et toxique (PHOTOS)DH, Monde
L'industrie locale serait responsable de ce manteau noir qui recouvre une partie de la Russie.
Une ancienne figure de proue des "gilets jaunes" violemment insultée, bousculée et exfiltrée de la manifestationDH, Monde
Ingrid Levavasseur a fait face à la colère des manifestants ce samedi à Paris.
Bernard-Henri Lévy: "L'antisémitisme, c'est le coeur du mouvement des gilets jaunes"DH, Monde
La violence et l'antisémitisme sont "au coeur" du mouvement des "gilets jaunes", a estimé lundi l'écrivain Bernard-Henri Lévy en dénonçant trop de "mais" dans les condamnations des insultes antisémites contre le philosophe Alain Finkielkraut. ...
Abus sexuels dans l'Eglise, le cléricalisme est "une clé importante pour comprendre la crise des abus sexuels"DH, Monde
"Cléricalisme". Pour le pape François, c'est un mot qui désigne bien des maux: cette habitude du clergé à vivre en vase clos, sans contre-pouvoir, est l'un des facteurs ayant contribué aux abus, notamment sexuels, affirment plusieurs responsables et chercheurs.
Voici pourquoi l'avortement est devenu une pratique courante au PakistanDH, Monde
Chaque année, faute d'avoir pu utiliser un contraceptif, plus de 2,2 millions de Pakistanaises se font avorter.
L'un des "gilets jaunes" qui a insulté Alain Finkielkraut est un individu radicaliséDH, Monde
Un des hommes qui a injurié Alain Finkielkraut évoluerait dans la mouvance de l'islamisme radical, selon le Parisien.
Pédophilie dans l'Eglise: en Espagne, le silence commence à se briserDH, Monde
Des paroisses de campagne aux écoles, des voix commencent à dénoncer les cas de pédophilie dans l'Eglise espagnole et à briser le silence, alors qu'un sommet sur la question réunit cette semaine au Vatican les évêques du monde entier.
L'Australie dénonce le piratage de ses partis politiques par un "agent étatique"DH, Monde
L'Australie a accusé lundi un "agent étatique sophistiqué" d'être responsable d'un piratage du système informatique du Parlement qui a également visé plusieurs partis politiques, à quelques mois d'élections nationales.
La Corée du Nord face à "un tournant considérable et historique"DH, Monde
La Corée du Nord est face à "un tournant considérable et historique", estiment lundi ses médias d'Etat, à une semaine du second sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président américain Donald Trump.
La presse dénonce des "dérives" dans le mouvement des gilets jaunesDH, Monde
Le philosophe Alain Finkielkraut insulté samedi, une de de leurs figures Ingrid Levavasseur prise à partie dimanche: le mouvement des "gilets jaunes" s'est écarté de son cours originel", déplore lundi la presse qui l'appelle à "nettoyer" ses rangs.
Le nord de l'Espagne touché par près de 50 incendiesDH, Monde
Plus de 700 personnes luttaient dimanche soir contre une cinquantaine d'incendies, dont certains seraient d'origine criminelle, dans le nord de l'Espagne, ont informé les autorités régionales.
Un adolescent de Chicago se fait tirer dessus mortellement par la police parce qu'il évitait un contrôle routierDH, Monde
Un adolescent de 17 ans est mort après avoir été grièvement blessé par des tirs de policiers samedi soir à Chicago, ont annoncé dimanche des sources officielles.
L'horreur dans le Tyrol autrichien: un touriste belge meurt percuté par un trainDH, Monde
Un touriste belge de 27 ans a perdu la vie dans un accident survenu samedi soir à Mayrhofen, dans le Tyrol autrichien, peut-on lire sur le site de la police locale.
Pris dans des embouteillages, un véhicule de police violemment caillassé par des "gilets jaunes" à LyonDH, Monde
Samedi avait lieu le quatorzième acte de manifestation des "gilets jaunes" à Paris et ailleurs en France.
Alain Juppé, "le meilleur d’entre nous" s’en vaDH, Monde
C’est ainsi que Jacques Chirac avait l’habitude de qualifier son dauphin.
Le convoyeur de fonds qui avait volé un fourgon avec 3 millions d'euros a été mis en examen et écrouéDH, Monde
Le convoyeur de fonds qui avait disparu lundi avec un fourgon chargé de 3,1 millions d'euros a été mis en examen à Bobigny et placé en détention provisoire samedi, alors qu'une partie du butin reste introuvable.
"Barre-toi, sale sioniste de m...": le philosophe Alain Finkielkraut pris à partie par plusieurs "gilets jaunes", une enquête ouverteDH, Monde
Le parquet de Paris a annoncé dimanche avoir ouvert une enquête sur les injures antisémites adressées samedi au philosophe et académicien Alain Finkielkraut en marge d'une manifestation de "gilets jaunes", alors que l'intéressé a dit qu'il ne porterait pas plainte, se disant "ni victime ni héros".
Quatre "gilets jaunes" ont été blessés par une voiture lors de la manifestation à RouenDH, Monde
Quatre "gilets jaunes" ont été légèrement blessés par une voiture qui a tenté de traverser leur manifestation samedi après-midi à Rouen, a-t-on appris de sources concordantes.
3250 places d’asile supplémentaires crééesDH, Monde
Le conseil des ministres a approuvé le plan de Maggie De Block (Open VLD).
Vers un billet unique pour parcourir toute la zone RER?DH, Monde
Une proposition de Georges Dallemagne (CDH) vise à créer une intégration tarifaire commune aux sociétés de transport via une billetterie unique.
Un tireur ouvre le feu et fait plusieurs blessés près de ChicagoDH, Monde
Un tireur a ouvert le feu vendredi après-midi dans une banlieue de Chicago, au nord des Etats-Unis, faisant plusieurs blessés, dont quatre policiers, avant d'être interpellé, selon des médias locaux et les autorités locales. {{2}} La police ...
USA: Facebook pourrait payer une amende d'environ 2 milliards de dollarsDH, Monde
Facebook est en train de négocier avec le régulateur américain le montant d'une amende, qui pourrait tourner autour de 2 milliards de dollars, pour avoir enfreint ses engagements en matière de protection des données, selon la presse vendredi.
Donald Trump annonce qu'il signera "l'urgence nationale" pour le murDH, Monde
Donald Trump a annoncé vendredi qu'il allait déclarer l'"urgence nationale", une procédure exceptionnelle pour financer le mur qu'il a promis à la frontière mexicaine, ouvrant une féroce bataille judiciaire avec ses opposants.
Didier Reynders l'affirme: "On est loin d'en avoir fini avec l'Etat islamique"DH, Monde
Les Etats-Unis ont confirmé, vendredi à Munich, à leurs principaux alliés de la coalition anti-EI le retrait de leurs troupes au sol dans la région dans un délai assez bref.
Cette pilule vous guérit d'un chagrin d'amour et ça fonctionne selon une Française!DH, Monde
Fini de dévorer des pots de glace en regardant Titanic?
Peu importe le prix de son divorce, Jeff Bezos serait déjà prêt à se remarierDH, Monde
Alors qu'il annonçait son coûteux divorce début janvier, le patron d'Amazon serait déjà prêt à sauter le pas à nouveau.
Un "gilet jaune" français l'affirme: "S'ils m'abattent, Macron est mort aussi" (VIDEO)DH, Monde
Christophe Chalençon fait partie des "gilets jaunes" qui ont rencontré le vice-premier ministre italien Luigi di Maio.
Un mois de prison avec sursis et amende requis contre la figure des "gilets jaunes" en France Éric DrouetDH, Monde
Un mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende ont été requis vendredi contre Éric Drouet, une figure des "gilets jaunes", qui était jugé pour "organisation de manifestations sans déclaration préalable" mais a toujours nié tout rôle de leader dans le mouvement.
Interpellée par un message sur Facebook, Brigitte Macron porte plainteDH, Monde
Un internaute a tenu des propos inquiétants suite à l'annonce de la venue de la Première dame à Reims.
Une attaque à l'acide dans le métro parisienDH, Monde
Vendredi matin, une personne a été gravement blessée à la station Lyon sur la ligne 1 du métro de Paris (France) après avoir été aspergée d'un liquide, peut-être un jet d'acide, indique le site internet du Parisien.
Urgence nationale: Trump risque de regretter ce tweet de 2014DH, Monde
L'actuel président critiquait Barack Obama pour son recours "abusif" à la Constitution américaine.
Donald Trump n'est pas en si bonne santéDH, Monde
Les résultats de la visite médicale du président ont fuité ce jeudi 14 février et ne sont pas si positifs...
Trump va déclarer l'"urgence nationale", un nouveau "shutdown" évitéDH, Monde
Donald Trump a choisi jeudi la confrontation en annonçant qu'il allait déclarer l'"urgence nationale" aux Etats-Unis pour construire un mur à la frontière mexicaine, sa grande promesse de campagne.
Allemagne: plainte contre une église qui utilise... des cloches naziesDH, Monde
Une plainte a été déposée contre l'église protestante du land de Thuringe, qui utilise toujours six cloches dans différentes églises, portant des croix gammées et autres symboles nazis, rapporte le site d'informations Deutsche Welle. En Allemagne, ...
La présence remarquée de Cyril Hanouna à l'Assemblée nationale est loin de faire l'unanimitéDH, Monde
Des mères avec enfants et bébés en poussette et quelques pères "solos" ont participé mercredi soir à un grand débat sur les familles monoparentales à l'Assemblée nationale, accouchant de "belles propositions", a indiqué jeudi la secrétaire d'Etat ...

ACTUALITES INTERNATIONALES (2) : L'Avenir.net, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
PHOTOS & VIDÉO | La police tire sur un homme en plein Marseille après une attaque au couteau L'Avenir.net, Monde

La police a ouvert le feu sur homme alors que celui-ci venait de blesser à l’arme blanche plusieurs personnes dans le quartier de la Canebière ce mardi après-midi. L’agresseur est décédé.

Karl Lagerfeld: le top 10 de ses vacheries et autres dérapages L'Avenir.net, Monde

«J’aime bien les vacheries», reconnaissait Karl Lagerfeld, décédé à 85 ans ce mardi. Il était connu pour son sens de la formule et son humour mais aussi son goût pour la provocation. Avec quelques dérapages. Florilège.

La mode pleure le «génie» Karl Lagerfeld L'Avenir.net, Monde

Mannequins, stylistes de renom, personnalités de la mode et maisons de coutures à travers le monde ont salué le «génie» de Karl Lagerfeld, après l’annonce de sa mort ce mardi.

«Infiniment attristé», Bernard Arnault rend hommage à «son ami très cher» Karl Lagerfeld L'Avenir.net, Monde

Parmi les premiers hommages suite au décès de Karl Lagerfeld, celui de Bernard Arnault, PDG du géant du luxe LVMH.

USA: le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle 2020 L'Avenir.net, Monde

Le sénateur américain Bernie Sanders, candidat malheureux à la primaire démocrate de 2016 face à Hillary Clinton, a annoncé mardi sa candidature à la présidentielle 2020.

RÉTROSPECTIVE | Ils nous ont quittés en 2019 L'Avenir.net, Monde

Plusieurs personnalités belges et d’ailleurs ont perdu la vie depuis le début de cette année 2019. Cliquez sur les images ci-dessous pour avoir plus d’infos sur ces décès.

Le couturier Karl Lagerfeld est décédé à 85 ans: disparition d’un géant de la mode et de la provoc L'Avenir.net, Monde

C’est l’une des plus grandes figures de la mode qui s’est éteinte ce mardi. Karl Lagerfeld, star planétaire de la haute couture, est décédé à l’âge de 85 ans.

France: «environ 80 sépultures» d’un cimetière juif profanées L'Avenir.net, Monde

«Environ 80 tombes» du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace (est de la France) ont été découvertes profanées mardi, a annoncé la préfecture du département, le Bas-Rhin, en condamnant «avec la plus grande fermeté» un «acte antisémite odieux».

Honda annonce la fermeture de son usine britannique de Swindon en 2021 L'Avenir.net, Monde

Le constructeur d’automobiles japonais Honda a annoncé mardi son intention de fermer en 2021 son usine de Swindon au Royaume-Uni, une menace sur environ 3 500 emplois et un nouveau coup dur pour le pays sur fond de difficile Brexit.

Crise au Venezuela: Maduro annonce l’arrivée de 300 tonnes d’aide depuis la Russie L'Avenir.net, Monde

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé lundi l’arrivée de 300 tonnes d’aide humanitaire expédiée depuis la Russie, tout en réitérant son opposition à l’entrée dans le pays de vivres et médicaments américains qu’exige l’opposition.

Record de ventes des cigares cubains malgré les lois antitabac L'Avenir.net, Monde

Les ventes de cigares cubains, produit phare du pays, ont atteint un nouveau record en 2018, à 537 millions de dollars (+7%), malgré des lois antitabac plus nombreuses et des réglementations fiscales défavorables.

Trump s’adresse aux chefs militaires du Venezuela: entre menaces, soutien et ingérence politique L'Avenir.net, Monde

Le président américain Donald Trump a appelé lundi les chefs militaires du Venezuela à se rallier à l’opposant et président autoproclamé Juan Guaido, et à laisser entrer l’aide humanitaire dans leur pays, faute de quoi ils courraient à leur «perte».

USA: plainte de seize États contre l’urgence nationale décrétée par Trump L'Avenir.net, Monde

Seize États américains ont déposé un recours en justice lundi à San Francisco contre l’administration du président Donald Trump pour sa décision de décréter l’urgence nationale afin de construire un mur à la frontière avec le Mexique.

Brexit: la galère des entrepreneurs wallonsL'Avenir.net, Monde

L’accord sur le Brexit est au point mort. En cas de «no deal», les entreprises belges, et plus spécifiquement wallonnes, pourraient payer les pots cassés.

La pacifiste Tzipi Livni quitte la scène L'Avenir.net, Monde

Ancienne du Mossad, devenue pacifiste, l’ex-ministre Tzipi Livni, isolée, quitte la vie politique israélienne.

ACTUALITES INTERNATIONALES (3) : La Libre, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
RDC: décès de l'un des vice-présidents durant la transition, Abdoulaye Yerodia NdombasiLa Libre, Monde
L'un des anciens vice-présidents congolais durant la transition post-guerre civile (2003-2006), Abdoulaye Yerodia Ndombasi, est décédé à Kinshasa à l'âge de 86 ans, rapportent mardi de nombreux médias congolais, citant des sources familiales. Il est ...
En quoi l'affaire Benalla est le "sparadrap" de MacronLa Libre, Monde
L'affaire Benalla est "une tempête dans un verre d'eau", avait déclaré Emmanuel Macron fin juillet. Mais, sept mois plus tard, ses vagues successives n'en finissent pas de fragiliser le chef de l'Etat, mettant en cause ses plus proches ...
Pourquoi Alexandre Benalla va passer la nuit en prisonLa Libre, Monde
Alexandre Benalla va passer une première nuit en prison: un juge a décidé mardi de placer en détention provisoire l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire, dans l'enquête sur les violences du 1er ...
Alors que la Roumanie assure la présidence de l'UE, le gouvernement de gauche populiste s'offre, en secret, une justice "parallèle"La Libre, Monde
Alors même que la Roumanie assume la présidence du Conseil de l'Union, le gouvernement de gauche populiste roumain persévère dans ses réformes controversées visant à mettre au pas la justice, ignorant les mises en garde européennes. Ce mardi, ...
Donald Trump appelle l’armée vénézuélienne à faire défection, sinon...La Libre, Monde
Le président des États-Unis, Donald Trump, a appelé lundi les officiers vénézuéliens à se rallier au président autoproclamé (et aussitôt reconnu par Washington) Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale. L’occupant de ce poste n’est pas le ...
La vie discrète du président déchu Viktor Ianoukovitch: "Je suis dans le même bateau que ces gens jetés de leur pays"La Libre, Monde
Il y a cinq ans, il s’échappait d’Ukraine exfiltré par les services russes. Désormais réfugié en Russie, condamné à 13 ans de prison en Ukraine, Viktor Ianoukovitch se fait discret. (...)
Cinq ans après les massacres de Maïdan, le sentiment d’injustice perdure à KievLa Libre, Monde
Comme chaque année, les pèlerins déambulent sur la rue Institoutska en ordre dispersé, une bougie à la main et la larme à l’œil. Ces 18-20 février 2014, la révolution de l’Euromaïdan parvenait à son dénouement sanglant. Des tireurs d’élite avaient ...
Agressions au couteau à Marseille : l'agresseur tué, "un acte de droit commun"La Libre, Monde
Un homme a blessé mardi après-midi par arme blanche deux passants sur la Canebière à Marseille, avant d'être tué par la police par arme à feu, a-t-on appris de sources policières. "La situation est en cours d'évaluation par la section antiterroriste ...
Fait rare : 10 à 12 personnes ensevelies dans une avalanche en Suisse dans une zone baliséeLa Libre, Monde
Une dizaine de personnes ont été emportées mardi par une avalanche sur une piste de la station de ski des Alpes suisses de Crans-Montana (sud), a déclaré le responsable de la commune, alors que les chances de survie sous l'épaisse coulée de neige ...
Macron ferme suite au nouvel acte antisémite en Alsace : "On prendra des actes, on prendra des lois, on punira"La Libre, Monde
Emmanuel Macron a promis mardi des actes "forts, clairs" mais aussi de légiférer contre l'antisémitisme, visitant le cimetière de Quatzenheim (Bas-Rhin) où 96 tombes ont été découvertes profanées le jour-même où la France se lève pour dire "Ça ...
2.500 emplois issus de la pêche en Belgique seraient menacés en cas de mauvais accord entre Londres et BruxellesLa Libre, Monde
Des représentants du secteur de la pêche ont eu un entretien mardi avec le ministre-président flamand Geert Bourgeois concernant les conséquences potentielles du Brexit sur leurs activités. Au moins 2.500 emplois seraient dépendants d'un bon accord ...
Damas accusé de plus de 300 attaques chimiques: "Une stratégie de punition collective des populations"La Libre, Monde
Un nombre jamais atteint selon une étude sur l’usage de ces armes depuis 2011.
Nouvel acte antisémite en France: un cimetière juif a été profané en AlsaceLa Libre, Monde
"Environ 80 tombes" du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), au nord-ouest de Strasbourg, ont été découvertes profanées mardi, a annoncé la préfecture du Bas-Rhin qui a condamné "avec la plus grande fermeté" un "acte antisémite odieux".
Une professeure d'université et la soeur de Boris Johnson, nues contre le BrexitLa Libre, Monde
En l'espace de quelques jours, plusieurs femmes ont décidé de tomber le haut afin de faire entendre leur voix. Elles sont contre le Brexit et comptent bien le faire savoir ! Comment? En apparaissant seins nus à la télévision ...
Multiplication des actes à caractère antisémite en France: "Je crois que cela doit beaucoup aux réseaux sociaux"La Libre, Monde
Le sociologue Michel Wieviorka, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), s’alarme d’une certaine libération de la parole à la faveur du mouvement des "gilets jaunes".
Chine: ces artistes et intellectuels ouïghours qui disparaissent sans qu'aucune information ne filtreLa Libre, Monde
Ils sont écrivains, poètes, chanteurs, comédiens, universitaires ouïghours. Les uns après les autres, ils disparaissent de la circulation, peu importe leur renommée ou leur popularité, peu importe qu’ils aient été proches du Parti communiste chinois ou non.
L’Amérique de Trump se cherche toujours un ambassadeur aux Nations uniesLa Libre, Monde
Désignée il y a deux mois pour succéder à Nikki Haley, Heather Nauert a finalement décliné l’offre.
Tshisekedi pose un premier acte de résistance, ce sursaut d’indépendance fera-t-il long feu ?La Libre, Monde
Samedi, Félix Tshisekedi n’a pas prononcé, lors d’un discours officiel devant le corps diplomatique, la demande de levée des sanctions contre des kabilistes, demande qui figurait dans le texte préparé à son intention. C’est le premier acte de ...
Emmener des touristes en Syrie: l'initiative controversée d'un voyagiste françaisLa Libre, Monde
"Soyez les premiers à vous replonger dans cette histoire millénaire": le voyagiste français Clio, spécialiste des circuits "culturels", est le seul d'envergure en Europe à proposer à nouveau des circuits touristiques en Syrie, dévastée par huit ans de guerre.
La France touchée par une vague d’antisémitismeLa Libre, Monde
Les injures à l’égard du philosophe Alain Finkielkraut ont suscité l’indignation.
Quand la princesse Astrid et nos ministres essaient de marquer un penalty face à Jean-Marie Pfaff (VIDEOS)La Libre, Monde
Les entreprises belges actives dans les technologies au service du sport qui ont fait le voyage à Mexico ont reçu lundi dans la capitale mexicaine le soutien de Jean-Marie Pfaff, alias El Sympatico.
Les parents de l'ex-Premier ministre italien Matteo Renzi arrêtés et assignés à résidenceLa Libre, Monde
Les parents de l'ex-Premier ministre italien Matteo Renzi ont été arrêtés et assignés à résidence dans une affaire de faillite frauduleuse, a-t-on appris lundi de sources judiciaires.
Trump: les chefs militaires vénézueliens doivent choisir entre l'"amnistie" ou "tout perdre"La Libre, Monde
Le président américain Donald Trump a appelé lundi les chefs militaires du Venezuela à se rallier à l'opposant et président autoproclamé Juan Guaido, et à laisser entrer l'aide humanitaire dans leur pays, faute de quoi ils courraient à leur "perte".
"Urgence" pour le mur: 16 Etats lancent la bataille judiciaire contre TrumpLa Libre, Monde
Des suites judiciaires à l'"urgence nationale" décrétée par Donald Trump pour construire un mur à la frontière mexicaine se dessinaient déjà, et elles se sont matérialisées lundi, avec la plainte déposée par seize Etats américains.
Fourgon volé en France: un complice présumé du convoyeur de fonds s'est renduLa Libre, Monde
Un homme soupçonné d'être un complice du convoyeur de fonds qui a dérobé le 11 février à Aubervilliers le chargement de son fourgon blindé, s'est rendu et a été placé en garde à vue lundi, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.
RDC: deux noms de potentiel Premier ministre cités, Alexis Thambwe en embuscadeLa Libre, Monde
La presse congolaise bruisse de rumeurs sur le nom du prochain Premier ministre en République démocratique du Congo (RDC), mais deux noms se détachent du lot: celui de l'actuel ministre des Finances, Henri Yav Muland, et celui d'Albert Yuma Mulimbi, qui cumule les fonctions de patron de la société publique Générale des carrières et des mines (Gécamines), le fleuron minier national, et de président de la Fédération des Entreprises congolaises (FEC).
Donald Trump s'insurge face à une tentative "illégale" de l'écarter du pouvoirLa Libre, Monde
Le président Donald Trump a estimé lundi que son ministre adjoint de la Justice et l'ancien chef du FBI avaient "l'air d'avoir planifié un acte très illégal" en discutant en 2017 des moyens constitutionnels de l'écarter du pouvoir. Ces ...
L'homme du célèbre cliché du baiser de Times Square en 1945 est décédéLa Libre, Monde
Le marin embrassant avec fougue une femme à New York à l'annonce de la fin de la Seconde Guerre mondiale est décédé à 95 ans.
RDC: Martin Fayulu en campagne pour la "vérité des urnes"La Libre, Monde
L'opposant congolais Martin Fayulu Madidi, qui se proclame vainqueur de l'élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), est reparti en campagne pour demander la "vérité des urnes", comparant sa situation avec celle du ...
Brexit: "Nous sommes en train de dépenser des millions d'euros en Irlande"La Libre, Monde
Le Premier ministre adjoint irlandais a exprimé toute sa "frustration" lundi lors d'une visite à Bruxelles face à l'incapacité du Royaume-Uni de ratifier un accord pour une sortie ordonnée de l'Union européenne. "Evidemment, il y a de la ...
Faut-il pénaliser l'antisionisme?La Libre, Monde
Des députés français, membres du groupe d'études de l'Assemblée nationale sur l'antisémitisme, veulent pénaliser l'antisionisme, une proposition qui suscite des réserves dans les rangs du gouvernement.
Les indépendantistes catalans remercient la Flandre pour son "soutien continu en ces moments difficiles"La Libre, Monde
Le président de la Catalogne, l'indépendantiste Quim Torra, a remercié "la Flandre" lundi, lors d'une rencontre à Bruxelles avec le ministre-président Geert Bourgeois (N-VA), pour son "soutien continu en ces moments difficiles". Les deux ...
Le rendez-vous Tinder d'un Belge se finit par un violent enlèvement en ColombieLa Libre, Monde
Le Belge a été enlevé, drogué et dépouillé par une bande organisée pendant trois jours à Medellin.
Israël va lancer une sonde sur la LuneLa Libre, Monde
Israël va lancer dans la nuit de jeudi à vendredi une sonde sur la Lune, une première pour ce pays, a annoncé l'organisation israélienne SpaceIL. Vendredi, à 02h45 (HB), un lanceur Falcon-9 du constructeur américain SpaceX sera envoyé depuis Cape Canaveral en Floride vers la Lune.
Matteo Salvini face aux militants du MS5La Libre, Monde
Les militants du Mouvement 5 Étoiles sont appelés à se prononcer en ligne sur une procédure judiciaire visant le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini (Ligue, extrême droite)
Yémen : Les enfants, victimes de la guerre à long termeLa Libre, Monde
Les effets de la déscolarisation et l’impact psychologique du conflit vont laisser des traces bien après. L’ONG Save the Children privilégie les mesures de fond à l’urgence. La situation humanitaire au Yémen continue de se détériorer ...
Combattants de l'Etat islamique : le Royaume-Uni dit "non" à TrumpLa Libre, Monde
Le Royaume-Uni a estimé lundi que les combattants étrangers de l'organisation djihadiste État islamique (EI) devraient être jugés là où les crimes ont été commis, rejetant l'appel du président américain Donald Trump aux pays européens à rapatrier ...
Brexit: un outil pour mesurer les conséquences d'une absence d'accord fait fureur en BelgiqueLa Libre, Monde
Plus de 17.500 entreprises belges ont employé depuis septembre dernier le "Brexit impact scan" (BIS), un outil mis à la disposition des entrepreneurs afin qu'ils puissent évaluer les conséquences pour eux du Brexit, et plus particulièrement d'une ...
Assassinat de Lumumba : un mis en cause se défendLa Libre, Monde
Une critique littéraire de l'ouvrage "L’Éxécution de Lumumba", de Jacques Brassinne de La Buissière. Le 23 juin 2011, François Lumumba, un des fils de Patrice Lumumba, éphémère Premier ministre durant les premiers pas du Congo ...
Les groupes europhobes devraient progresser aux élections européennesLa Libre, Monde
Les europhobes devraient progresser lors des prochaines élections européennes fin mai, mais les grandes familles pro-UE resteraient majoritaires, selon de premières projections sur sa future composition publiées lundi par le Parlement européen, à partir d'une compilation de sondages.
Pourquoi le sommet de Visegrad n'aura finalement pas lieuLa Libre, Monde
La Pologne a décidé d'annuler sa participation à un sommet de pays d'Europe centrale en Israël
Antisémitisme: Mélenchon dénonce une "accusation ignoble" des "macronistes"La Libre, Monde
Jean-Luc Mélenchon, mis en cause pour sa réaction jugée trop tardive à l'agression antisémite contre Alain Finkielkraut, a dénoncé lundi une "accusation ignoble" des "macronistes" contre son mouvement et un "dévoiement politicien irresponsable".
"Air cocaïne": le procès de cet énorme trafic de drogue s'ouvre ce lundiLa Libre, Monde
Le procès fleuve d'"Air Cocaïne" s'ouvre à Aix-en-Provence. Pilotes de jet privé, douanier indélicat, commanditaire... Neuf accusés ont commencé à comparaître lundi devant la cour d'assises spéciale des Bouches-du-Rhône dans le procès "Air ...
Brexit: sept députés travaillistes claquent la porte du partiLa Libre, Monde
Sept députés travaillistes ont quitté le parti suite à un désaccord sur le leadership de Jeremy Corbyn. Ils se nomment Chuka Umunna, Luciana Berger, Chris Leslie, Angela Smith, Mike Gapes, Gavin Shuker et Ann Coffey. Ces sept ...
La France ne s'opposera pas à l'extradition de terroristes italiensLa Libre, Monde
Il n'y aurait "aucune raison" pour le gouvernement français de s'opposer à une éventuelle extradition d'anciens "terroristes" italiens réclamés par Rome à la justice française, a estimé lundi la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau.
Comment coopérer avec une Afrique fantôme ? "41 % de la population n’a pas d’existence juridique"La Libre, Monde
Comment faire des prévisions économiques ou mener des actions de partenariat avec un continent où 41 % de la population n’a pas d’existence juridique faute d’état civil fiable? La question émerge après la présentation sur les problèmes ...
Une ancienne figure de proue des "gilets jaunes" violemment insultée, bousculée et exfiltrée de la manifestationLa Libre, Monde
Ingrid Levavasseur a fait face à la colère des manifestants ce samedi à Paris.
Bernard-Henri Lévy: "L'antisémitisme, c'est le coeur du mouvement des gilets jaunes"La Libre, Monde
La violence et l'antisémitisme sont "au coeur" du mouvement des "gilets jaunes", a estimé lundi l'écrivain Bernard-Henri Lévy en dénonçant trop de "mais" dans les condamnations des insultes antisémites contre le philosophe Alain Finkielkraut. ...
Rapatrier les djihadistes européens? "Extrêmement difficile" selon ce ministre des Affaires étrangèresLa Libre, Monde
Le ministre allemand des Affaires étrangères a jugé "extrêmement difficile" d'organiser à ce stade un rapatriement des djihadistes européens du groupe Etat islamique retenus en Syrie, comme l'exige Donald Trump. Un retour ne pourrait être ...
Abus sexuels dans l'Eglise: le cléricalisme est "une clé importante pour comprendre la crise des abus sexuels"La Libre, Monde
"Cléricalisme". Pour le pape François, c'est un mot qui désigne bien des maux: cette habitude du clergé à vivre en vase clos, sans contre-pouvoir, est l'un des facteurs ayant contribué aux abus, notamment sexuels, affirment plusieurs responsables et chercheurs.

ACTUALITES INTERNATIONALES (4) : Le Soir, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
«Ça suffit!»: la France se lève contre l’antisémitismeLe Soir, Monde
Succès du rassemblement à Paris et dans une septantaine de villes. Mais qui sont les antisémites du XXIe siècle?
Alexandre Benalla placé en détention provisoire suite au non-respect de son contrôle judiciaireLe Soir, Monde
Vincent Crase devrait lui aussi être placé en détention provisoire dans la soirée.
Agressions au couteau à Marseille: un acte de droit commun (photos)Le Soir, Monde
L’agresseur a été tué par la police.
Le PS dépose deux propositions en faveur de la restitution de biens culturels africainsLe Soir, Monde
La fiancée de Khashoggi appelle à une enquête internationaleLe Soir, Monde
Invitée à Bruxelles, la jeune Turque qui devait épouser le journaliste saoudien assassiné le 2 octobre ne fait pas confiance à la justice saoudienne. Elle invite la Belgique à exercer son influence.
Des milliers de personnes rassemblées à Paris contre l’antisémitismeLe Soir, Monde
Les anciens présidents François Hollande et Nicolas Sarkozy sont présents. D’autres rassemblements ont lieu dans toute la France.
Antisémitisme: les responsables des cultes appellent au «sursaut des consciences»Le Soir, Monde
Les responsables des cultes et d’organisations laïques se sont réunis avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.
Antisémitisme en France: «Les rassemblements, c’est bien mais est-ce que ce sera utile? Non»Le Soir, Monde
Une alarmante série d’actes antisémitisme gangrène la France. Nouvelle illustration de la persistance de ces actes, environ 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim en Alsace ont été découvertes profanées mardi. «La résurgence d’un vieil antisémitisme », selon le spécialiste de l’extrême droite et du complotisme Stéphane François. Explications.
L’intégration d’empreintes digitales sur les cartes d’identité sera obligatoire dans l’UELe Soir, Monde
Les nouveaux documents d’identité devront avoir le même format que des cartes de crédit, auront une photo, ainsi que deux empreintes digitales stockées en format numérique sur une puce.
Négociations commerciales UE-USA: feu vert du Parlement européen, de justesseLe Soir, Monde
Par 21 voix pour contre 17 et une abstention, les eurodéputés ont donné le feu vert à l’ouverture de négociations libre-échangistes avec l’administration Trump. Sous conditions.

ACTUALITES INTERNATIONALES (5) : RTBF, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Nigeria : "plus de 130" morts dans une attaque dans le nord-ouestRTBF, Monde
Le bilan de l'attaque lancée la semaine dernière par des hommes armés dans le nord-ouest du Nigeria est passé à plus de 130 morts, a annoncé le gouverneur de l'Etat de Kaduna, évoquant un mobile ethnique. "Les dernières informations dont nous...
Manifestations de "gilets jaunes" devant le Parlement canadienRTBF, Monde
Quelque centaines de manifestants, dont certains portant des gilets jaunes, protestaient mardi devant le Parlement fédéral d'Ottawa contre la politique énergétique du gouvernement de Justin Trudeau, et notamment sa taxe carbone, réclamant également une...
Alexandre Benalla placé en détention provisoire, après la révocation de son contrôle judiciaireRTBF, Monde
Selon son avocate, Alexandre Benalla, est placé ce mardi soir en détention provisoire, après la révocation de son contrôle judiciaire. Alexandre Benalla était arrivé mardi matin au tribunal de grande instance de Paris pour être entendu par les juges...
Canada : sept enfants d'une même famille morts dans un incendieRTBF, Monde
Sept enfants d'une même famille ont perdu la vie dans l'incendie qui a ravagé leur maison d'Halifax, sur la côte atlantique canadienne, a annoncé mardi la police. Les victimes sont des réfugiés syriens qui avaient trouvé refuge au Canada, a indiqué...
France : forte mobilisation contre l'antisémitisme, Macron promet des "actes forts" RTBF, Monde
Des milliers de personnes se sont rassemblées mardi en France pour dénoncer la recrudescence des faits antisémites contre lesquels Emmanuel Macron a promis des "actes forts". Le chef de l'Etat s'est rendu dans un cimetière juif profané et au mémorial...
Venezuela : l'armée se dit "en alerte" pour éviter toute violation des frontièresRTBF, Monde
L'armée vénézuélienne s'est dite mardi en "alerte" face à toute violation des frontières du pays et a réaffirmé sa loyauté "sans faille" au président Nicolas Maduro, après les menaces du président américain Donald Trump. "L'armée restera...
L'antidouleur fentanyl trop prescrit par les médecins aux Etats-UnisRTBF, Monde
Le fentanyl, un antidouleur extrêmement dangereux et réservé à certains malades du cancer, est trop prescrit par les médecins américains, selon une étude publiée lundi par des chercheurs qui accusent les autorités sanitaires et les laboratoires de...
Italie: premier vote en commission du Sénat contre un procès de Matteo SalviniRTBF, Monde
Une commission du Sénat italien s'est prononcée mardi contre la tenue d'un procès à l'encontre du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, accusé de séquestration de personnes pour avoir interdit en août le débarquement de 177 migrants. La commission...
Un nouveau tribunal pour juger les combattants syriens: est-ce faisable ?RTBF, Monde
Charles Michel (MR) et Gwendolyn Rutten (Open VLD) plaident en faveur de l’installation d’un tribunal international pour juger les Belges et autres Européens qui se sont battus aux côtés des combattants de l’État Islamique. Est-ce possible ? Ce...
Nicaragua: le père d'Amaya Coppens s'attend à un "jugement politique" contre sa filleRTBF, Monde
Au lendemain d'une visite à sa fille Amaya, incarcérée au Nicaragua depuis le 10 septembre, le Belge Frédéric Coppens ne se fait "plus guère d'illusions" sur le jugement attendu le 28 février: "le système judiciaire n'a aucune indépendance. Ce sera...
Avalanche dans les Alpes suisses: 4 blessés, probablement des disparusRTBF, Monde
Quatre skieurs ont été blessés, dont un grièvement, mardi dans une avalanche qui a recouvert une piste de la station des Alpes suisses de Crans-Montana (sud), mais d'autres personnes pourraient être encore ensevelies sous l'épaisse couche de neige, ont...
Record de ventes des cigares cubains malgré les lois anti-tabacRTBF, Monde
Les ventes de cigares cubain, produit phare du pays, ont atteint un nouveau record en 2018, à 537 millions de dollars (+7%), malgré des lois anti-tabac plus nombreuses et des règlementations fiscales défavorables.  "Les revenus générés par les...
Sénégal : la difficile identification des migrants disparus en merRTBF, Monde
Les plages du village de Gandiol et leurs pirogues de pêcheurs, sur la côte atlantique du Sénégal. C’est une embarcation similaire qui a fait naufrage en avril dernier dans les environs. Elle transportait des migrants. Plusieurs corps ont été...
Les poids lourds européens conçus en 2030 devront émettre 30% d'émissions de CO2 de moins qu'en 2019RTBF, Monde
Les camions et autres poids lourds neufs (bus, cars, etc.) devront présenter en 2030 des émissions de CO2 réduites de 30% par rapport aux niveaux de 2019, ont convenu mardi matin les négociateurs des États membres du Conseil de l'Europe et du Parlement...
France: "environ 80 sépultures" d'un cimetière juif profanées à Quatzenheim en AlsaceRTBF, Monde
"Environ 80 tombes" du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), au nord-ouest de Strasbourg, ont été découvertes profanées mardi, a annoncé la préfecture du Bas-Rhin qui a condamné "avec la plus grande fermeté" un "acte antisémite odieux". "Ce...
Honda: la fermeture d'une usine britannique de Swindon en 2021 menace 4500 emploisRTBF, Monde
Le constructeur d'automobiles japonais Honda a annoncé mardi son intention de fermer en 2021 son usine de Swindon au Royaume-Uni, une menace sur environ 3.500 emplois et un nouveau coup dur pour le pays sur fond de difficile Brexit. En confirmant une...
Russie: "L'intrusion massive d'ours blancs sur le territoire a cessé", l'état d'urgence est levéRTBF, Monde
Les autorités russes ont levé mardi l'état d'urgence qui avait été décrété dans un archipel de l'Arctique face à un afflux de dizaines d'ours polaires agressifs, des animaux affectés par le réchauffement climatique et la fonte des...
Crise au Venezuela: Maduro annonce l'arrivée de 300 tonnes d'aide depuis la RussieRTBF, Monde
Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé lundi l'arrivée de 300 tonnes d'aide humanitaire expédiée depuis la Russie, tout en réitérant son opposition à l'entrée dans le pays de vivres et médicaments américains qu'exige...
Crise politique au Canada: Trudeau perd son plus proche conseillerRTBF, Monde
Le plus proche conseiller politique de Justin Trudeau a annoncé lundi sa démission du cabinet du Premier ministre canadien afin de se "défendre" contre des "allégations" qu'il rejette dans une affaire explosive à quelques mois d'élections législatives...
Au Ghana, le fléau de la prostitution infantile: "La plus jeune que j'ai vue avait 9 ans"RTBF, Monde
Selon les associations, la prostitution des enfants connaît un boom depuis plusieurs années au Ghana, aussi bien dans la capitale, Accra, que dans les autres grandes villes du pays. La loi prohibe cette pratique, mais, dans plusieurs quartiers déshérités...

ACTUALITES INTERNATIONALES (6) : RTL, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Donald Trump souhaite bonne chance à "Bernie"RTL, Monde

(Belga) Donald Trump a souhaité mardi bonne chance à Bernie Sanders, qui s'est lancé une nouvelle fois dans la course à la présidentielle et pourrait être son adversaire en 2020, tout en estimant que le sénateur avait laissé passer sa chance.

"Je souhaite bonne chance à Bernie, ce sera intéressant de voir comme cela va se passer pour lui", a déclaré la président américain interrogé, dans le Bureau ovale, sur cette nouvelle candidature dans le camp démocrate. "Personnellement, je pense qu'il a laissé passer sa chance, mais j'aime bien Bernie", a-t-il ajouté, estimant qu'il avait des points communs avec lui sur la question des échanges commerciaux. Le sénateur indépendant du Vermont, qui assume l'étiquette "socialiste", avait perdu les primaires démocrates de 2016 face à Hillary Clinton. "Il n'a pas été traité avec respect par Clinton", a estimé M. Trump. "Je pense que ce qui est arrivé à Bernie Sanders il y a quatre ans était triste". "Il y a beaucoup de candidats, il n'y aura qu'un vainqueur", a-t-il conclu avant d'ajouter, amusé: "J'espère que vous savez qui cette personne sera". (Belga)

Conflit en Syrie - Reddition de dizaines de civils et combattants de l'EI dans l'est syrienRTL, Monde

(Belga) Des dizaines de civils et des combattants du groupe Etat islamique (EI), dont des étrangers, se sont rendus mardi aux forces arabo-kurdes dans l'est syrien, selon un porte-parole, alors que l'exode de personnes fuyant le réduit djihadiste était interrompu depuis plusieurs jours.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS, l'alliance arabo-kurde) ont lancé le 9 février la bataille "finale" contre l'EI contre l'ultime poche djihadiste dans l'est syrien. Depuis début décembre, près de 40.000 personnes, principalement des familles de djihadistes, ont fui ce secteur, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Mais ce mouvement s'est arrêté depuis plusieurs jours, les FDS accusant les derniers djihadistes retranchés dans une poche du village de Baghouz d'utiliser les civils comme "boucliers humains". "Des dizaines de civils et quelques combattants se sont rendus aux FDS, des camionnettes sont entrées à Baghouz pour les récupérer", a indiqué à des journalistes un porte-parole des FDS, Adnane Afrine. Parmi eux "figurent des étrangers, mais leurs nationalités n'ont pas encore été déterminées", a-t-il souligné. "Il y a toujours des combattants qui ne veulent pas se rendre. Et beaucoup de civils sont encore à l'intérieur", a-t-il souligné, sur le champ pétrolier d'Al-Omar, transformé en base militaire par les FDS dans la province de Deir Ezzor. "C'est la première fois que des civils sortent depuis quatre jours", a précisé M. Afrine. Dans le village de Baghouz, les combattants de l'EI ne tiennent plus que quelques pâtés de maisons, où ils sont retranchés dans des tunnels, au milieu d'un océan de mines enfouies pour entraver l'avancée des FDS. L'alliance arabo-kurde, soutenue par la coalition internationale emmenée par Washington, assure qu'elle annoncera sa victoire contre les djihadistes dans "les prochains jours". L'ONU a exprimé mardi sa "vive préoccupation" au sujet de quelque "200 familles, dont plusieurs femmes et enfants, qui sont apparemment pris au piège". "L'EI empêche apparemment la sortie de beaucoup d'entre eux", a souligné la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet. (Belga)

Nigeria: l'attaque dans le nord-ouest la semaine dernière a fait "plus de 130" mortsRTL, Monde

(Belga) Le bilan de l'attaque lancée la semaine dernière par des hommes armés dans le nord-ouest du Nigeria est passé à plus de 130 morts, a annoncé le gouverneur de l'Etat de Kaduna, évoquant un mobile ethnique.

"Les dernières informations dont nous disposons font état de plus de 130 personnes tuées", a déclaré le gouverneur Nasir El-Rufai à l'issue d'une réunion du président nigérian Muhammadu Buhari avec des chefs militaires et des responsables de la sécurité. Le chef de la police de l'Etat de Kaduna, Ahmad Abdulrahman, qui a participé à cette réunion, a annoncé que onze personnes avaient été arrêtées. Le bilan précédent de l'attaque contre huit villages du district de Kajuru annoncée vendredi était de 66 morts. "Le gouvernement demande aux leaders communautaires, traditionnels et religieux dans ce district d'éviter toute vengeance et de faire confiance aux forces de sécurité et à la justice pour retrouver les criminels", avait alors demandé M. El-Rufai. Un représentant de la communauté chrétienne adara, majoritaire dans la région, a déclaré qu'il y avait eu des attaques répétées lancées par des Peuls musulmans au cours des trois dernières années. Au cours du week-end, le gouverneur avait déclaré que les victimes étaient des Peuls. Mais la communauté chrétienne a démenti qu'il y ait eu des attaques contre les Peuls. L'Etat de Kaduna est souvent victime d'attaques de groupes armés, dans cette région particulièrement instable où s'affrontent des bandits voleurs de bétail ou des groupes religieux extrémistes. Toute l'année 2018 a été marqué par de nombreux incidents dans les Etats de Zamfara, Kaduna et Katsina, où des bandes organisées sèment la panique et pratiquent les enlèvements de masse contre rançons. Le Nigeria, géant de 190 millions d'habitants se prépare à voter samedi, avec une semaine de retard, pour élire un nouveau président. Kaduna avait été le foyer de très grandes violences électorales en 2011, où des centaines de chrétiens avaient été tués après la défaite du candidat musulman, l'ex-général Muhammadu Buhari, face au chrétien Jonathan Goodluck. Désormais président, M. Buhari affrontera samedi Atiku Abubakar, autre Haoussa du Nord, pour un scrutin qui s'annonce particulièrement serré et sous tension. (Belga)

Le premier engin spatial israélien décolle pour la Lune en fin de semaineRTL, Monde

Le premier véhicule spatial israélien partira dans la nuit de jeudi à vendredi pour la Lune où l'engin, principalement financé par des fonds privés, collectera des données sur la formation du satellite, ont annoncé lundi les responsables de l'opération.

Le lancement doit avoir lieu à Cape Canaveral aux Etats-Unis à 20H45 (01H45 GMT), ont précisé les responsables de SpaceIL et d'Israel Aerospace Industries lors d'une conférence de presse à Tel-Aviv.

L'engin de 585 kilos, qui ressemble à un chaudron posé sur des tréteaux, sera envoyé dans l'espace via une fusée Falcon 9 de la firme américaine SpaceX.

Il doit atterrir sur la Lune le 11 avril, après avoir parcouru 6,5 millions de kilomètres à une vitesse maximale de 10 kilomètres à la seconde (36.000 kilomètres à l'heure), est-il précisé dans un communiqué.

L'engin emporte une capsule contenant des disques numériques avec des dessins d'enfants, des chansons et des images de symboles israéliens, les souvenirs d'un rescapé de la Shoah et une Bible. La capsule sera laissée sur la Lune comme témoignage pour les générations futures.

"Nous entrons dans l'histoire et sommes fiers d'appartenir à un groupe qui a rêvé et a accompli la vision partagée par de nombreux pays dans le monde mais que, jusqu'à présent, trois d'entre eux seulement ont accomplie", a déclaré le président de SpaceIL, l'homme d'affaires et philanthrope Morris Kahn.

Jusqu'à présent seuls la Russie, les Etats-Unis et la Chine ont envoyé des engins sur la Lune. Douze astronautes américains ont foulé le sol lunaire lors de six missions entre 1969 et 1972.

Le projet israélien, d'un coût de 100 millions de dollars (environ 88 millions d'euros), a été financé par des fonds privés, notamment par l'apport de 40 millions de dollars de Morris Kahn.

SpaceIL a également noué des partenariats avec Israel Aerospace Industries, une des plus grandes entreprises de défense israéliennes, l'agence spatiale israélienne et le ministère israélien de la Science et de la Technologie.

L'engin, baptisé Bereshit (Genèse en hébreu), est équipé pour mesurer le champ magnétique afin de récolter des données qui permettront de mieux comprendre la formation de la Lune et qui seront partagées avec la Nasa, l'agence spatiale américaine.

Le projet a débuté dans le cadre du Google Lunar XPrize qui, en 2010, offrait 30 millions de dollars pour encourager les scientifiques et entrepreneurs à proposer des missions lunaires peu coûteuses.

Bien que le prix ait expiré en mars 2018 sans gagnant, l'équipe israélienne avait poursuivi sa démarche.

Près de cinquante ans après les premiers pas de l'homme sur la Lune, le satellite, un temps délaissé par l'exploration spatiale, suscite à nouveau l'intérêt. La Chine a fait alunir en janvier un engin sur la face cachée et encore inexplorée de la Lune.

Rassemblement contre l'antisémitisme: à Paris, une foule compacte, mais peu de jeunesRTL, Monde

"Les jeunes sont de moins en moins concernés, ils s'en fichent. Ça me dégoute mais je leur en veux pas, ils ne sont pas assez bien informés": Ils étaient des milliers à Paris contre l'antisémitisme mais peu de jeunes, ont déploré de nombreux participants.

Dans la foule qui s'est réunie dès 18H00 sur la place de la République, le jeune homme qui proteste, Elias Hufnagel, n'a pourtant que 16 ans. Si ce lycéen parisien a tenu à se rendre au milieu de la foule compacte, c'est d'abord pour se rappeler de "ses ancêtres juifs". Et à l'endroit de ses camarades absents il se souvient qu"'il y a le foot ce soir..." (Lyon-FC Barcelone).

Si les organisateurs ont compté quelque 20.000 personnes à Paris, au milieu des pancartes barrées de "Non à la banalisation de la haine" ou "Juifs attaqués, République en danger", il y avait peu de participants de moins de 30 ans mais beaucoup de seniors, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Je pensais avoir inculqué une culture historique, je me suis trompée: l'enseignement de la Shoah ne parvient pas à toucher tout le monde. Je le prends pour moi et très mal", déplore Anne-Françoise, 64 ans, une retraitée de l'enseignement qui ne souhaite pas donner son patronyme.

"Mes grands-parents sont morts à Auschwitz et mes parents ont choisi la France. Heureusement qu'ils ne sont plus là car ils ne survivraient pas à ce qui se passe", dit-elle, une pancarte "#ça suffit" à la main.

A quelques mètres des innombrables personnalités politiques, dont le Premier ministre Édouard Philippe, confinées dans un espace réservé, quelques jeunes gens avaient tout de même pris part au rassemblement.

Entre plusieurs Marseillaise entonnées spontanément, Maya Vincent, 14 ans, collégienne à Montreuil, dans la banlieue Est de la capitale, raconte qu'"en ce moment, je ne peux pas dire que je suis fière d'être française".

Avec son étoile de David autour du cou, dans le métro, on lui dit parfois qu'elle ne devrait "pas être là". "Et en général personne ne réagit", se désole-t-elle.

Maximilien Ricci, 21 ans, étudiant, abonde: "J'ai un ami juif, je ressens son mal-être en ce moment et ça me dégoûte. Même si je ne suis pas directement concerné, il fallait être là".

La jeunesse avait pourtant été mise à l'honneur par les organisateurs: sur un podium, des adolescents se sont succédé au micro pour lire "Le métèque" de Moustaki ou Primo Levi, avec une émotion palpable.

Sandrine, 50 ans, cadre administratif dans une université de Seine-et-Marne, estime tout de même que "l'enseignement de la Shoah est de plus en plus compliqué dans certains établissements, voire impossible. C'est pour ça que la transmission est difficile aujourd'hui".

- Quelques "gilets jaunes" -

Au-delà de ces interrogations et ces regrets, le rassemblement s'est toutefois vécu comme un succès, eu égard à son affluence et à l'absence de tout débordement.

Dans une ambiance calme, voire recueillie, chacun a voulu témoigner de son indignation après les saillies antisémites proférées samedi lors d'une manifestation de "gilets jaunes", de la profanation mardi d'un cimetière juif en Alsace, dans un contexte de hausse généralisée des actes antisémites - +74% en 2018.

Drapé de bleu, blanc, rouge, Jonathan Beltar s'insurge: "On s'en prend aux hommes, aux femmes, aux enfants et maintenant aux cimetières: c'est sans fin".

Ce gestionnaire immobilier de 39 ans fait en outre observer que "les juifs sont une toute petite minorité en France et ils sont les champions du monde des victimes d'agressions: c'est catastrophique".

Dans la foule, une poignée de "gilets jaunes", disséminés, ont également voulu répondre à l'appel unitaire lancé par le PS puis relayé par d'innombrables partis politiques, associations et mouvements.

"Je suis là pour dénoncer l'instrumentalisation insoutenable du pouvoir qui insinue que ce mouvement social de grande ampleur est antisémite", s'insurge Patricia, une universitaire de 60 ans. Toujours le gilet fluo dans le dos.

Affaire Benalla - Benalla placé en détention provisoire, après la révocation de son contrôle judiciaireRTL, Monde

(Belga) Alexandre Benalla s'est vu ordonner mardi par un juge son placement en détention provisoire pour ne pas avoir respecté le contrôle judiciaire qui lui était imposé dans le cadre de l'enquête sur les violences du 1er mai 2018 à Paris, a annoncé son avocate.

L'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron était convoqué mardi matin par les juges d'instruction chargés de ce dossier, dans lequel il est mis en examen. Le 31 janvier, Mediapart avait publié des enregistrements clandestins d'une conversation datant de fin juillet entre M. Benalla et son ami Vincent Crase, également mis en examen dans cette affaire, alors qu'il leur était interdit d'entrer en contact. (Belga)

Bernie Sanders, candidat à la présidentielle 2020, veut croire à la victoireRTL, Monde

Le sénateur indépendant Bernie Sanders, candidat malheureux aux primaires démocrates de 2016 face à Hillary Clinton, s'est relancé mardi dans la course à la Maison Blanche, avec en ligne de mire Donald Trump.

En annonçant mardi son intention de briguer l'investiture démocrate à l'élection présidentielle, le sénateur du Vermont n'a pas caché son ambition: la victoire, face au "président le plus dangereux dans l'histoire moderne américaine" selon lui.

"Nous allons gagner", a-t-il dit à un journaliste de la chaîne CBS l'interrogeant sur la différence entre sa campagne de 2016 et celle à venir.

Bernie Sanders, 77 ans, visage désormais très connu de la politique américaine, est l'un des favoris parmi la dizaine de candidats qui se sont déjà lancés dans la course démocrate pour déloger le 45e président américain de la Maison Blanche.

Ce natif de Brooklyn, aux idées nettement marquées à gauche, qui assume l'étiquette "socialiste", a attaqué férocement le milliardaire républicain en annonçant sa candidature.

Donald Trump est un "menteur pathologique", a tancé ce pourfendeur de Wall Street lors d'un entretien avec une radio du Vermont, Etat du nord-est du pays, à laquelle il avait réservé son annonce.

"C'est un raciste, un sexiste, un homophobe, un xénophobe, quelqu'un qui grappille des gains politiques à bon marché en tentant de s'en prendre aux minorités, souvent des immigrants sans papiers", a tonné Bernie Sanders.

"Nous avons besoin d'un président qui comprenne que le changement climatique est réel, est une menace existentielle pour notre pays et pour notre planète", a également lancé M. Sanders dans une vidéo d'une dizaine de minutes. Une attaque frontale contre le président républicain, climato-sceptique, qui a retiré les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat.

"Je souhaite bonne chance à Bernie", lui a répondu Donald Trump depuis le Bureau ovale. "Personnellement, je pense qu'il a laissé passer sa chance mais j'aime bien Bernie", a-t-il ajouté, notant même des points communs sur la question des échanges commerciaux.

- "Révolution politique" -

Lorsqu'il s'est présenté aux primaires démocrates en 2016, Bernie Sanders faisait figure d'"outsider", avant de tenir la dragée haute à Hillary Clinton. Celle-ci l'avait finalement emporté aux primaires, avant d'être in fine battue par Donald Trump.

La campagne de Bernie Sanders avait suscité un engouement important, notamment auprès des jeunes, avec des idées vues à l'époque comme radicales mais aujourd'hui défendues par d'autres démocrates, comme la benjamine du Congrès Alexandria Ocasio-Cortez, ancienne de la campagne Sanders de 2016, et bon nombre de candidats actuels à la primaire.

Couverture santé universelle, université publique gratuite et salaire minimum à 15 dollars: Bernie Sanders relève que beaucoup de ses promesses de 2016 sont maintenant "très très populaires".

La réponse du camp Trump, qui agite le mot "socialisme" comme un épouvantail, a fusé mardi matin.

"Bernie Sanders a déjà gagné le débat à la primaire démocrate parce que chaque candidat adopte son modèle de socialisme", que les Américains "vont rejeter", a écrit l'équipe de campagne de Trump pour 2020.

Preuve que la course est bien lancée, de nouveaux recrutements ont été annoncés dans l'équipe devant mener le président républicain vers sa réélection face à des candidats démocrates au "programme extrême".

- Longue route -

Mais la route est longue vers le 1600 Pennsylvania Avenue à Washington.

La popularité des idées progressistes de Bernie Sanders, qui appelle au renouvellement des élites, risque de se heurter à son profil, un septuagénaire blanc déjà candidat en 2016 alors que les autres prétendants affichent cette fois une grande diversité.

Certains militants du mouvement #MeToo avaient même condamné d'avance sa candidature, après que certaines des employées de sa campagne 2016 eurent indiqué avoir été sexuellement harcelées par des collègues plus âgés.

Bernie Sanders a présenté des excuses début janvier tout en assurant ne pas avoir été au courant des faits à l'époque.

L'homme aux cheveux blancs rebelles et au crâne dégarni, qui demeure populaire au sein des démocrates, a été élu à la Chambre des représentants de 1990 à 2006 avant de devenir sénateur. Il a été confortablement réélu en novembre.

La candidature d'un autre poids lourd démocrate, Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, est également attendue.

Strasbourg se recueille après la profanation du cimetière de QuatzenheimRTL, Monde

Près de 1.700 personnes, selon la préfecture, se sont rassemblées mardi soir à Strasbourg, comme dans de nombreuses autres villes de France, pour dire "Ça suffit" alors que l'Alsace a été frappée le jour-même par la profanation d'un cimetière juif.

"Je suis là pour manifester ma désapprobation vis-à-vis de ce qui est fait à la communauté juive. (La profanation du cimetière de) Quatzenheim a certainement renforcé ma détermination à venir ici ce soir", a expliqué Benoît Meyer, un médecin de 57 ans, interrogé par l'AFP.

"Je trouve inadmissible que l'antisémitisme se poursuive sans qu'on ne fasse rien. S'il y a 30% d'antisémites en France, il reste 70% qui peuvent se montrer, comme ce soir", a observé Josette Kleitz, 75 ans, retraitée de Geudertheim (Bas-Rhin).

"Je suis née pendant la guerre, et ce qui m'a le plus horrifiée c'est l'étoile jaune", s'est-elle souvenue. "Personne n'a bougé", mais "comme avec +Je suis Charlie+, il aurait fallu +Je suis étoile jaune+".

De nombreux élus participaient à ce rassemblement organisé place de la République, ceints de leurs écharpes tricolores. Parmi eux, le maire (PS) de Strasbourg Roland Ries, le président (LR) de la Région Grand Est Jean Rottner ou l'ancienne maire (PS) Catherine Trautmann.

La lecture par deux jeunes gens de l'allocution prononcée par Simone Veil le 28 janvier 2005 à Auschwitz-Birkenau et d'un texte de Louis Aragon dénonçant la "plante monstrueuse" de l'antisémitisme a été suivie par une longue minute d'un silence pesant, puis d'une Marseillaise chantée par la foule.

Parmi les personnes rassemblées, une poignée d'entre elles avaient revêtu des "gilets jaunes" et portaient la kippa.

Cette cérémonie, que les organisateurs avaient voulu sobre, n'a duré qu'une dizaine de minutes. Un rassemblement interreligieux sera organisé mardi prochain place du Château à Strasbourg, près de la cathédrale, pour dire une nouvelle fois "non" à l'antisémitisme.

Sur change.org, une pétition en ligne du Consistoire israélite du Bas-Rhin, intitulée "le cri de Strasbourg", avait recueilli plus de 5.400 signatures mardi soir.

Lancée une semaine plus tôt, elle appelle à dire "non" à l'antisémitisme et à mener "une lutte sans merci contre ses "propagateurs" ou ceux du racisme.

  1. Page web de change.org

Négociations commerciales avec la Chine: la date fatidique du 1er mars s'estompeRTL, Monde

Le président Trump s'est montré optimiste mardi sur l'avancée des négociations commerciales entre Washington et Pékin au point de moins brandir la date fatidique du 1er mars pour infliger de nouvelles surtaxes sur les produits chinois.

Les négociations commerciales entre Washington et Pékin se passent "très bien", a affirmé le président à la Maison Blanche ajoutant que l'échéance du 1er mars au-delà de laquelle les Etats-Unis menacent d'infliger des surtaxes n'était "pas une date magique".

Les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui doivent mettre fin à la guerre des droits de douane déclenchée par Donald Trump, ont repris mardi dans la capitale américaine.

"Je pense que les discussions se passent très bien", a affirmé le président dans le Bureau ovale, ajoutant que ces pourparlers étaient toutefois "très complexes".

Interrogé sur la date limite du 1er mars, fixée par Washington pour obtenir un accord, le président américain a lancé: "je ne peux pas exactement vous donner de calendrier. La date n'est pas une date magique parce que beaucoup de choses se passent".

"On verra ce qui arrive", a-t-il ajouté.

Donald Trump avait déjà évoqué vendredi la possibilité d'étendre au-delà du 1er mars la trêve commerciale négociée avec son homologue chinois Xi Jinping lors d'un sommet fin novembre à Buenos Aires.

Les Etats-Unis ont menacé de faire passer le 1er mars de 10% à 25% les droits de douane sur des marchandises chinoises représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles si aucun accord n'était trouvé avec Pékin.

Ces discussions commerciales à Washington se mènent entre numéros 2 jusqu'à jeudi avant de reprendre au niveau des ministres vendredi.

Elles font suite à plusieurs jours de pourparlers à haut niveau à Pékin la semaine dernière à l'issue desquels les deux parties ont fait état de progrès tout en reconnaissant que des questions "très difficiles restaient en suspens".

- Progrès à faire -

Kevin Hassett, un conseiller économique de la Maison Blanche, a par ailleurs affirmé mardi que le fait que les discussions aient "encore lieu était un signe positif".

"Il y a encore beaucoup de progrès à faire", a-t-il ajouté sur la chaîne CNBC.

La Maison Blanche a rappelé lundi dans un communiqué qu'elle exigeait des changements structurels de la part de la Chine.

En langage diplomatique, cela signifie notamment l'arrêt du transfert imposé de technologies, le respect des droits de propriété intellectuelle, la fin du piratage informatique et la levée de barrières non tarifaires comme par exemple les subventions publiques.

Selon Bloomberg News, Washington a redemandé à Pékin de s'engager à maintenir la stabilité du yuan, une promesse qui serait partie de l'accord commercial entre les deux premières économies mondiales.

Citant deux personnes familières avec les négociations, Bloomberg indique que la question des devises a été évoquée à plusieurs reprises et que les Etats-Unis pourraient utiliser des droits de douane encore plus élevés pour répondre à un affaiblissement du yuan.

Robin Brooks, économiste en chef à l'Institute for International Finance a indiqué à l'AFP que la baisse de 6% du yuan, également connu sous le nom de renminbi (RMB), par rapport au dollar avait compensé l'impact des deux séries de droits de douane américains sur un total de 250 milliards de dollars en produits chinois.

"Le RMB est toujours sous-évalué", a affirmé cet expert. "Cependant, la devise s'est redressée depuis son point bas du 31 octobre, ce qui indique que les marchés s'attendent à un accord qui permettrait de réduire considérablement les droits de douane" - une opinion qu'il juge néanmoins "trop optimiste".

Pékin et Washington se sont imposés des droits de douane mutuels qui pèsent sur leurs secteurs manufacturiers et ont perturbé les marchés financiers mondiaux.

Selon M. Brooks, les entreprises chinoises ont également réduit leurs prix pour empêcher leurs ventes aux États-Unis de trop s'éroder, ce qui nuit à leurs résultats et signifie que le pays paie un prix économique pour la guerre tarifaire.

Depuis la détente de décembre, la Chine a repris ses achats de soja américain et s'est lancée dans des achats massifs de produits américains afin de rapprocher les négociateurs américains vers un accord.

Lille: plus d'un millier de personnes se rassemblent contre l'antisémitismeRTL, Monde

Plus d'un millier de personnes se sont rassemblées mardi soir à Lille pour "dire non" à l'antisémitisme, à l'instar de la maire socialiste de Lille Martine Aubry et du président des Hauts-de-France Xavier Bertrand (ex-LR), a constaté une journaliste de l'AFP.

La sénatrice UDI du Nord Valérie Létard était également présente.

Prenant la parole face à la foule, le délégué régional de la Ligue des droits de l'homme Alain Vantroys a rendu hommage aux "victimes de l'antisémitisme", citant notamment "l'assassinat ignoble d'Ilan Halimi", jeune juif torturé à mort par le "gang des barbares" en 2006, la mémoire de Mireille Knoll, octogénaire tuée à Paris en 2018, ou encore celle des victimes de l'Hypercacher en 2015.

Face au "déversement régulier des propos anonymes sur les réseaux sociaux", alors que "les slogans d'extrême droite réapparaissent sur les murs" de nos villes et dans des manifestations, "nous demandons aux pouvoirs publics et aux citoyens de ne pas baisser la garde", de "mobiliser des moyens" et de "s'opposer aux idéologies de division", a-t-il dit.

Les participants ont ensuite respecté une minute de silence, largement applaudie par la foule.

"On est heureux de se retrouver côte à côte", au delà des partis politiques, pour dénoncer "les actes ignobles, abjects, insupportables" observés ces derniers mois, à déclaré Mme Aubry devant des journalistes, déplorant "les insultes, les graffitis, les profanations".

"Il faut dire non, non, non à l’antisémitisme ! (...) Je me sens extrêmement malade que la France en soit là, car ça veut dire que notre pays va très mal", a-t-elle ajouté.

Au milieu de la foule très calme, des drapeaux de La France insoumise, des jeunesses communistes, de la Ligue des droits de l’homme ou encore du Parti communiste étaient notamment visibles.

"Gilets jaunes contre l'antisémitisme", clamait une pancarte, près d'une vingtaine de personnes vêtues de leur gilet.

"On nous traite depuis des mois de racistes, de xénophobes, d'antisémites… Je suis venu rappeler que ce mouvement est non violent, pacifiste, démocratique, qu'on cherche à mettre en avant l'humain, pas à s'opposer les uns les autres" et "qu'il ne faut pas nous confondre avec quelques énergumènes!", a déclaré à l'AFP Fabrice, "gilet jaune" et enseignant de 59 ans.

"Le monde est beau, parce qu'il est varié, stop à toute forme de discriminations", "Nous pensons aussi aux noirs, aux maghrébins, aux SDF, aux réfugiés", pouvait-on lire sur d'autres pancartes.

Agression par arme blanche à Marseille: au moins deux blessés, l'agresseur tué RTL, Monde

Un Marseillais de 36 ans, déjà condamné pour parricide, a blessé à l'arme blanche deux passants en plein après-midi mardi sur la Canebière à Marseille, avant d'être abattu par la police qui a ouvert le feu quand il a brandi une arme de poing.

Le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux qui s'est aussitôt rendu sur place, a évoqué une "acte de droit commun". "Il n'y a rien qui permette, pour l'instant, de le considérer comme un acte terroriste mais on continue à vérifier", a affirmé le magistrat, au cours d'une conférence de presse.

L'agresseur "ne prononce aucun mot, aucune parole, comme +Allah Akbar+ par exemple, de nature à laisser penser à un acte terroriste", a ajouté M. Tarabeux.

Outre les deux passants blessés par arme blanche, dont l'un a été atteint à la nuque, une troisième personne a reçu des éclats de balles. Leur pronostic vital n'était pas engagé.

Une quatrième personne, présentant une estafilade à la joue, s'est ensuite présentée, affirmant avoir été blessée par l'agresseur des deux passants, a poursuivi le magistrat. L'enquête, confiée à la police judiciaire, devra le confirmer.

- Fasciné par les armes -

L'agresseur, Karim Lacheheb, était inconnu des services de renseignement, selon des sources proches de l'enquête, mais il avait été condamné en 2005 à 15 ans de prison par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône, pour le meurtre de son père, commis à l'aide d'une carabine. Il était alors décrit comme coléreux et fasciné par les armes, selon l'accusation rapportant des propos de ses proches.

Ses accès de colère violente lui avaient valu plusieurs renvois de différents établissements scolaires. Il était encore qualifié de "psychiquement fragile".

A sa sortie de prison, il avait été à nouveau condamné à deux peines de six mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve. Ce sursis ayant été révoqué, il figurait depuis la mi-janvier sur le fichier des personnes recherchées.

Les agressions se sont produites vers 16h45, à l'intersection entre la Canebière, principale artère du centre-ville, et la rue de Rome, extrêmement fréquentées à cette heure ensoleillée durant cette période de vacances. Le quartier a été partiellement bouclé et le trafic des tramways interrompu.

D'importantes forces de marins-pompiers et de police dont les hommes de la police scientifique sont rapidement arrivés sur place, dressant des palissades blanches pour se protéger des regards.

L'homme a d'abord agressé une première personne, puis une deuxième, avant de prendre la fuite en remontant la Canebière, a décrit le procureur. La police ayant été alertée, un fourgon de police a tenté de le renverser. L'agresseur a alors sorti une arme de poing, les policiers ont ouvert le feu. Grièvement blessé, il est décédé peu après.

Le maire LR de Marseille Jean-Claude Gaudin s'est rendu sur place. "L'enquête déterminera s'il s'agit d'un attentat ou d'un tragique fait divers", a-t-il indiqué dans un communiqué, saluant "le travail et le professionnalisme des forces de l'ordre".

Virginie Viard, nouvelle créatrice de Chanel, sort de l'ombre de LagerfeldRTL, Monde

Virginie Viard s'est employée pendant plus de 30 ans, dans l'ombre de Karl Lagerfeld, à sublimer les idées du couturier-star. La nouvelle créatrice de Chanel, qui goûte très peu les feux de la rampe, devra désormais faire sans son célebrissime mentor.

La maison Chanel n'a pas hésité: la nomination de cette grande brune pour "continuer de faire vivre l’héritage de Gabrielle Chanel et de Karl Lagerfeld" a été annoncée en même temps que le décès du couturier allemand mardi.

Virginie Viard, le regard charbonneux, se définit comme une "fille Chanel" et se garde de dévoiler son âge, comme c'est encore souvent le cas dans le milieu de la mode.

Elle a rejoint la maison Chanel en tant que stagiaire en broderie de haute couture en 1987 - quatre ans après l'arrivée aux commandes de Lagerfeld - sur la recommandation d’une voisine de ses parents proche du prince Rainier de Monaco.

Karl Lagerfeld présentait Virginie Viard comme ses "bras droit et bras gauche à la fois". Elle préférait rester dans l'ombre en confiant même un jour au magazine Elle "détester être à l'honneur".

Le 22 janvier 2019, à l'issue du défilé haute couture auquel Karl Lagerfeld, "fatigué", n'avait pu se présenter, une première depuis ses débuts chez Chanel en 1983, elle avait tout de même dû forcer sa nature et venir saluer le public aux côtés de la "mariée", la dernière silhouette du défilé.

- "J'aime la mode qui dure" -

"J'imagine qu'on est complémentaires (avec Lagerfeld), je le comprends bien, j'arrive à sublimer ce qu'il a envie de faire, j'ai compris où il voulait emmener Chanel, mais je ne peux pas vraiment l'expliquer, c'est comme ça!", a-t-elle expliqué à l'AFP en 2015.

"Karl donne toujours le thème du défilé assez longtemps à l'avance, il pense à son décor six mois ou un an à l'avance, comme ça on a le temps d'imaginer ce qu'on verrait dans le décor", racontait-elle.

"On a appris à travailler avec lui, ça va assez vite! Il ne reste pas pendant trois heures sur une robe, tout de suite il voit si ça rend bien ou pas".

En novembre 2017, elle précisait dans une interview au Telegraph ses missions dans l'ombre de Karl Lagerfeld: "Je donne vie aux collections avec les ateliers et les maisons du Métier d'Art, d'après les croquis de Karl. Je coordonne les équipes, collabore avec les fournisseurs et choisis les tissus. (...) J'essaie de lui plaire, mais j'aime aussi le surprendre".

Dans une de ses rares interviews en 2017 au magazine Madame Figaro, Virginie Viard racontait aussi comment elle réalisait en 3D les croquis de son mentor. "Je traduis facilement ses croquis. Nous avons une connivence de longue date. Je suis directrice de studio, avec sept ateliers, huit collections. Mais c'est Karl qui dirige les essayages".

Détail étonnant malgré sa proximité avec "Karl", elle confiait aussi continuer à le vouvoyer: "C'est la seule personne que je connais très bien et que je vouvoie. Ça me plaît."

Souvent habillée en veste et des pantalon slim noirs, Virginie Viard dit aimer "la mode qui dure (...) les vêtements qui finalement ne sont pas à la mode" et estime qu'il suffit de porter un joli accessoire sur un T-shirt noir pour être chic.

"La mode se démode, le style jamais": cette fameuse phrase de Coco Chanel sert de mantra à la nouvelle créatrice de Chanel, qui vivra son baptême du feu dès le 5 mars pour un défilé prêt-à-porter automne-hiver 2019-20 à Paris.

Trump a voulu mettre un de ses soutiens à la tête d'une enquête le visantRTL, Monde

Donald Trump a demandé qu'un procureur de New York, considéré comme un de ses soutiens, soit chargé d'une enquête le visant, rapporte mardi le New York Times, précisant que le président n'était pas parvenu à ses fins.

Il s'agit de l'enquête sur les versements effectués par son ancien avocat, Michael Cohen, à deux femmes, Stormy Daniels et Karen McDougal, pour acheter leur silence sur une liaison supposée avec Donald Trump.

Inquiet de voir le dossier le menacer d'un peu trop près, l'ancien promoteur immobilier aurait demandé au ministre de la Justice par intérim, Matthew Whitaker, d'intervenir.

Il souhaitait ainsi que le procureur fédéral de Manhattan Geoffrey Berman, considéré comme un soutien de Donald Trump, reprenne l'enquête en main.

M. Berman s'étant récusé de l'enquête pour éviter tout soupçon de conflit d'intérêts. Il avait, jusqu'ici, confié le dossier à l'un des procureurs de son équipe, Robert Khuzami.

Rien n'indique, selon le New York Times, que le ministre par intérim ait fait quoi que ce soit, par la suite, pour suivre les ordres du président. M. Berman n'est pas intervenu dans l'enquête.

Matthew Whitaker a été remplacé jeudi par Bill Barr, après sa confirmation par le Sénat.

Dans le dossier évoqué par le New York Times, Michael Cohen a été condamné en décembre à 3 ans d'emprisonnement, notamment pour infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales.

La famille d'une Britannique de l'EI "déçue" par sa déchéance de nationalitéRTL, Monde

La famille de Shamima Begum s'est dite "très déçue" mardi de la décision du gouvernement britannique de retirer sa nationalité britannique à la jeune femme qui avait rejoint le groupe jihadiste Etat islamique en Syrie et souhaite désormais rentrer au Royaume-Uni.

"La famille est très déçue de l'intention du ministère de l'Intérieur de donner l'ordre de déchoir Shamima de sa nationalité", a indiqué son avocat, Tasnime Akunjee, sur Twitter.

"Nous examinons toutes les voies légales pour contester cette décision", a-t-il ajouté.

Selon ITV News, le ministère de l'Intérieur a adressé une lettre à la mère de Shamima Begum, reçue mardi, l'informant de la décision du ministre de l'Intérieur Sajid Javid de lui retirer sa nationalité britannique. Le courrier souligne aussi la possibilité de faire appel.

Interrogé par l'AFP, le Home Office n'a pas réagi dans l'immédiat.

Au Royaume-Uni, le ministre de l'Intérieur a le pouvoir de déchoir un citoyen britannique de sa nationalité s'il estime que la décision relève de "l'intérêt général", et à condition qu'elle ne le rende pas apatride.

Shamima Begum, 19 ans, originaire de l'est londonien, avait rejoint l'organisation EI en Syrie en 2015, avec deux adolescentes fréquentant la même école qu'elle.

Elle est actuellement cantonnée dans un camp de réfugiés du nord-est syrien après avoir fui, à l'instar de centaines de proches de jihadistes de l'EI, les combats dans l'est du pays.

Elle y a donné naissance à son troisième enfant durant le week-end et réclamé de la "compassion" afin de rentrer au Royaume-Uni avec son bébé, tout en disant ne pas regretter d'avoir rejoint la Syrie. Ses deux premiers enfants sont décédés de maladie et malnutrition.

Le cas de Shamima Begum illustre le dilemme auquel sont confrontés plusieurs gouvernements européens, entre interdire le retour de leurs ressortissants jihadistes pour des questions de sécurité, ou leur permettre de revenir pour les traduire en justice.

La patronne de Scotland Yard, Cressida Dick, a indiqué mardi que la jeune femme pourrait être arrêtée, interrogée et faire l'objet d'une enquête si elle revenait.

Alexandre Benalla envoyé en prison après la révocation de son contrôle judiciaireRTL, Monde

Alexandre Benalla va passer une première nuit en prison: un juge a décidé mardi de placer en détention provisoire l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire, dans l'enquête sur les violences du 1er mai 2018 à Paris qui lui vaut d'être mis en examen.

L'ex-chargé de mission de l'Élysée avait été convoqué mardi matin au tribunal de Paris par les juges d'instruction, tout comme son ami Vincent Crase, ancien employé de la République en marche, lui aussi mis en examen.

Le 31 janvier, Mediapart avait publié des enregistrements clandestins d'une conversation entre les deux hommes, datant du 26 juillet, soit quatre jours après leur mise en examen et alors que la justice leur avait interdit d'entrer en contact.

Suivant les réquisitions du parquet, les magistrats instructeurs ont choisi de saisir le juge des libertés et de la détention (JLD) qui a ordonné le placement en détention provisoire de M. Benalla, a indiqué une source judiciaire. Le cas de M. Crase devait être étudié dans la foulée mardi soir.

"Il n'y a pas de justification à cette révocation", a réagi, à l'issue de l'audience devant le JLD, l'avocate d'Alexandre Benalla, Me Jacqueline Laffont, annonçant qu'elle avait interjeté appel de cette décision.

- Rapport sénatorial mercredi -

Un référé-liberté, une procédure pour tenter d'obtenir une remise en liberté de façon plus rapide que par la voie de l'appel, a également été déposé, a précisé Me Laffont.

"On l'incarcère aujourd'hui pour une prétendue concertation qui aurait eu lieu il y a sept mois. Tout cela est ridicule", a ajouté l'avocate.

La défense d'Alexandre Benalla conteste la légalité des enregistrements publiés par Mediapart, estimant leur origine douteuse car ne provenant selon elle ni d’écoutes judiciaires, ni d’écoutes administratives.

Ses avocats ont déposé une plainte le 14 février pour "détention illicite d'appareils ou dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d'interceptions", "atteinte à l'intimité de la vie privée", "atteinte à la représentation de la personne" et "faux", selon une source proche du dossier.

Vincent Crase a lui aussi porté plainte par le biais de son avocat.

Cette contre-offensive intervenait alors que le parquet de Paris a chargé le 4 février la Brigade criminelle d'une enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "détention illicite d'appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d'interception de télécommunications ou de conversations". Autrement dit pour identifier les conditions et l'origine de ces mystérieuses captations.

Depuis sept mois, l'affaire n'en finit pas d'empoisonner l'exécutif. Partie des révélations du Monde en juillet sur des violences du 1er mai, elle a connu de multiples rebondissements.

En janvier, Alexandre Benalla a de nouveau été mis en examen pour utilisation abusive de passeports diplomatiques après son licenciement.

Puis, le 7 février, le Parquet national financier a confirmé avoir ouvert une enquête sur un contrat signé entre Vincent Crase et un sulfureux oligarque russe, dans lequel l'ancien conseiller du président Macron aurait joué le rôle d'intermédiaire. Selon Mediapart, ces investigations visent des soupçons de corruption.

Alors que l'Élysée était déjà dans la tourmente, l'affaire des enregistrements de Mediapart a touché Matignon: le 7 février, la cheffe de la sécurité du Premier ministre, Marie-Élodie Poitout, a présenté sa démission après des rumeurs selon lesquelles cette conversation aurait eu lieu chez elle.

Celle-ci a expliqué avoir rencontré avec son compagnon Chokri Wakrim M. Benalla fin juillet à leur domicile, mais assuré ne pas connaître M. Crase et n'avoir "aucun lien avec les enregistrements".

Mercredi, la commission sénatoriale d'enquête, qui a été constituée après les violences du 1er mai, doit rendre publiques ses conclusions sur les dysfonctionnements dans les services de l'État qui ont pu émailler cette affaire.

Commerce: les négociations avec Pékin "se passent très bien" (Trump)RTL, Monde

Les négociations commerciales entre Washington et Pékin se passent "très bien", a affirmé mardi le président Donald Trump ajoutant que l'échéance du 1er mars au-delà de laquelle les Etats-Unis menacent d'infliger des surtaxes n'était "pas une date magique".

Les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui doivent mettre fin à la guerre des droits de douane déclenchée par Donald Trump, ont repris mardi dans la capitale fédérale américaine.

"Je pense que les discussions se passent très bien", a affirmé le président depuis la Maison Blanche, ajoutant que ces pourparlers étaient toutefois "très complexes".

Interrogé sur la date limite du 1er mars que Washington a fixée pour obtenir un accord sous peine d'infliger de nouveaux droits de douane sur des produits chinois, le président américain a lancé: "Je ne peux pas exactement vous donner de calendrier. La date n'est pas une date magique parce que beaucoup de choses se passent".

"On verra ce qu'il arrive", a-t-il ajouté, s'exprimant dans le Bureau ovale.

Donald Trump a déjà évoqué vendredi la possibilité d'étendre au-delà du 1er mars la trêve commerciale négociée avec son homologue chinois Xi Jinping lors d'un sommet fin novembre à Buenos Aires.

Les Etats-Unis ont menacé de faire passer le 1er mars de 10% à 25% les droits de douane sur des marchandises chinoises représentant 200 milliards de dollars d'importations annuelles si aucun accord n'était trouvé avec Pékin.

Ces discussions commerciales à Washington se mènent entre numéros 2 jusqu'à jeudi avant de reprendre au niveau des ministres vendredi.

Elles font suite à plusieurs jours de pourparlers à haut niveau à Pékin la semaine dernière à l'issue desquels les deux parties ont fait état de progrès tout en reconnaissant que des questions "très difficiles restaient en suspens".

Kevin Hassett, un conseiller économique de la Maison Blanche, a par ailleurs affirmé mardi que le fait que les discussions aient "encore lieu était un signe positif".

"Il y a encore beaucoup de progrès à faire", a-t-il ajouté sur la chaîne CNBC.

La Maison Blanche a rappelé lundi dans un communiqué qu'elle exigeait des changements structurels de la part de la Chine ce qui, en langage diplomatique, signifie notamment l'arrêt du transfert imposé de technologies, le respect des droits de propriété intellectuelle, la fin du piratage informatique et la levée de barrières non tarifaires comme par exemple les subventions publiques.

Selon Bloomberg News, Washington a redemandé à Pékin de s'engager à maintenir la stabilité du yuan, un engagement qui serait partie de l'accord commercial entre les deux premières économies mondiales.

Les porte-parole des services du représentant au Commerce (USTR) et du Trésor, qui participent aux discussions, n'ont pas fait de commentaires mardi.

Nigeria: "plus de 130" morts dans une attaque dans le nord-ouestRTL, Monde

Le bilan de l'attaque lancée la semaine dernière par des hommes armés dans le nord-ouest du Nigeria est passé à plus de 130 morts, a annoncé le gouverneur de l'Etat de Kaduna, évoquant un mobile ethnique.

"Les dernières informations dont nous disposons font état de plus de 130 personnes tuées", a déclaré le gouverneur Nasir El-Rufai à l'issue d'une réunion du président nigérian Muhammadu Buhari avec des chefs militaires et des responsables de la sécurité.

Le chef de la police de l'Etat de Kaduna, Ahmad Abdulrahman, qui a participé à cette réunion, a annoncé que onze personnes avaient été arrêtées.

Le bilan précédent de l'attaque contre huit villages du district de Kajuru annoncée vendredi était de 66 morts.

"Le gouvernement demande aux leaders communautaires, traditionnels et religieux dans ce district d'éviter toute vengeance et de faire confiance aux forces de sécurité et à la justice pour retrouver les criminels", avait alors demandé M. El-Rufai.

Un représentant de la communauté chrétienne adara, majoritaire dans la région, a déclaré à l'AFP qu'il y avait eu des attaques répétées lancées par des Peuls musulmans au cours des trois dernières années.

Au cours du week-end, le gouverneur avait déclaré que les victimes étaient des Peuls. Mais la communauté chrétienne a démenti qu'il y ait eu des attaques contre les Peuls.

L'Etat de Kaduna est souvent victime d'attaques de groupes armés, dans cette région particulièrement instable où s'affrontent des bandits voleurs de bétail ou des groupes religieux extrémistes.

Toute l'année 2018 a été marqué par de nombreux incidents dans les Etats de Zamfara, Kaduna et Katsina, où des bandes organisées sèment la panique et pratiquent les enlèvements de masse contre rançons.

Le Nigeria, géant de 190 millions d'habitants se prépare à voter samedi, avec une semaine de retard, pour élire un nouveau président.

Kaduna avait été le foyer de très grandes violences électorales en 2011, où des centaines de chrétiens avaient été tués après la défaite du candidat musulman, l'ex-général Muhammadu Buhari, face au chrétien Jonathan Goodluck.

Désormais président, M. Buhari affrontera samedi Atiku Abubakar, autre Haoussa du Nord, pour un scrutin qui s'annonce particulièrement serré et sous tension.

F1: première pour Leclerc au niveau de Vettel !RTL, Monde

Pas du genre à perdre son temps, Charles Leclerc, qui à 21 ans aborde sa première saison avec Ferrari et sa deuxième en F1, a fait jeu égal avec son coéquipier Sebastian Vettel au deuxième jour des essais d'avant-saison mardi.

Pour ses premiers tours de roues dans la Ferrari de 2019, le Monégasque a terminé en haut de la feuille des temps avec un chrono de 1 min 18 sec 247/1000. A 86/1000 seulement de celui du quadruple champion du monde 2010-2013 la veille !

Appelé par la Scuderia pour remplacer le Finlandais Kimi Räikkönen à l'issue de sa saison de "rookie" chez Sauber, Leclerc, qu'on sait très fort mentalement, ne s'est laissé impressionner ni par l'enjeu ni par sa nouvelle monture bien plus performante.

"Je me suis rapidement senti à l'aise dans la voiture et je dois dire que j'ai vraiment apprécié, a-t-il confié dans un communiqué diffusé par son écurie. Il y a toujours de l'émotion quand vous montez dans une Ferrari, mais j'ai mis ça de côté car j'avais du boulot à faire pour l'équipe."

Autre jeune homme en vue, Pierre Gasly, promu chez Red Bull à 23 ans après quelques Grand Prix en 2017 et une saison en 2018 avec Toro Rosso. Le Français a bouclé la découverte de sa monoplace avec le 7e temps à 1 sec 567/1000, mais aussi une sortie de piste en fin d'après-midi, terminée dans les barrières de protection.

"Je me sentais bien dans la voiture donc nous avons pu faire plus de 90 tours. Il y a du potentiel, a-t-il commenté. Malheureusement, j'ai perdu la voiture avant la fin de journée, donc nous n'avons pas pu terminer. On cherche la limite, j'ai réaccéléré et perdu l'arrière, j'ai été un peu surpris et après il n'y a pas grand-chose que tu puisses faire."

- Williams bientôt en piste ? -

Le "rookie" britannique Lando Norris (McLaren), sur des pneus plus tendres et donc plus rapides, et le Danois Kevin Magnussen (Haas) complètent le top 3 dans la même seconde.

Les autres novices thaïlandais Alexander Albon (Toro Rosso) et italien Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo Racing), également chaussés de pneus plus tendres, ferment le top 5 à peine au-delà de la seconde.

Quintuple championne du monde en titre pilotes et constructeurs, Mercedes évolue autour d'une seconde 5/10 derrière la Scuderia. Mais aucun enseignement n'est à en tirer, les deux principales forces du plateau ne suivant pas le même programme d'essais.

Le roulage se poursuit mercredi et jeudi, puis du mardi 26 février au vendredi 1er mars, toujours à Barcelone.

On attend de voir quand Williams, privée des deux premiers jours d'essais faute d'avoir terminé sa voiture dans les temps, sera en mesure de prendre la piste.

"Notre voiture devrait arriver sur le circuit entre 04h00 et 05h00 demain (mercredi) matin, indique une porte-parole de l'écurie. De toute évidence, il y aura encore beaucoup à faire mais nous travaillerons aussi vite que possible. Il est peu probable que nous puissions sortir avant le déjeuner."

Le premier Grand Prix de 2019 aura lieu en Australie le 17 mars.

L'affaire Benalla, le "sparadrap" de MacronRTL, Monde

L'affaire Benalla est "une tempête dans un verre d'eau", avait déclaré Emmanuel Macron fin juillet. Mais, sept mois plus tard, ses vagues successives n'en finissent pas de fragiliser le chef de l'Etat, mettant en cause ses plus proches collaborateurs.

Le placement en détention provisoire mardi soir de l'ex-collaborateur du chef de l'Etat pour ne pas avoir respecté le contrôle judiciaire qui lui était imposé dans le cadre de l'enquête sur les violences du 1er mai 2018 à Paris et la présentation mercredi d'un très attendu rapport d'enquête du Sénat, dominé par l'opposition, ne sont que les énièmes épisodes de ce feuilleton qui voit se succéder mises en cause, perquisitions, auditions, révélations de la presse et interpellations au Parlement depuis sept mois.

Tant et si bien qu'il est souvent comparé par les éditorialistes au "sparadrap" dont n'arrive pas à se débarrasser Emmanuel Macron, à l'instar du capitaine Haddock dans l'album de Tintin L'Affaire Tournesol.

Et nul se s'avance à prédire quand cessera cette affaire, dont le déclenchement, le 28 juillet, a marqué la fin d'une première année plutôt souriante pour le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Des élus de l'opposition y voient "une affaire d'Etat". Qui est menée par MM. Benalla et Macron, "des gamins sans limites, animés par un sentiment de surpuissance, qui s'exonèrent de toutes les règles de la République", selon le sénateur François Grosdidier (LR), membre de la commission d'enquête.

Mais, pour le député LREM Alain Tourret, membre de la commission des Lois et avocat de profession, il s'agit plutôt d'"une affaire de cornecul", qui a "alourdi le climat politique" jusqu'à jouer un rôle dans le déclenchement de la contestation des "gilets jaunes".

Dans les premières semaines, l'affaire crée des tensions au sein même du gouvernement, que décide de quitter fin août le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, après en avoir renvoyé la responsabilité sur l'Elysée devant la commission d'enquête parlementaire.

- "Dysfonctionnements" -

Puis se succèdent les révélations sur les "dysfonctionnements" ayant permis à Alexandre Benalla, malgré sa jeunesse et son inexpérience, de gagner autant d'influence. Jusqu'à ne pas rendre un téléphone crypté Teorem et utiliser un passeport diplomatique pour aller, selon la presse, en Afrique rencontrer notamment le président tchadien Idriss Déby alors qu'il avait été licencié par l'Elysée.

La dernière affaire en date porte sur un contrat de sécurité bénéficiant à un oligarque russe qui aurait, selon Mediapart, été "négocié" par Alexandre Benalla, du temps où il était encore à l'Elysée. Le parquet national financier a indiqué avoir ouvert une enquête.

"Il y a eu des dysfonctionnements à l'Élysée" qui "sont insupportables et incompréhensibles pour les Français", a reconnu le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux après ces dernières révélations fin janvier.

Au fil des mois, les sénateurs ont auditionné de nombreux proches collaborateurs d'Emmanuel Macron, comme son bras droit Alexis Kohler, son directeur de cabinet Patrick Strzoda, son chef de cabinet François-Xavier Lauch ainsi que des responsables de la sécurité de l'Elysée, autant d'hommes de l'ombre brutalement exposés à la notoriété en direct à la télévision.

Les enquêteurs soupçonnent en outre Ismaël Emelien, le "conseiller spécial" du président, d'avoir récupéré des vidéos qu'Alexandre Benalla avait obtenu illégalement auprès de la police pour se disculper après les violences du 1er mai. Ismaël Emelien a récemment annoncé son départ de l'Elysée, en plein milieu d'une vaste réorganisation des services.

Sans le mettre directement en cause, ces développements ont eu un impact négatif sur l'image d'Emmanuel Macron, qui n'a cessé de dégringoler dans les sondages avant d'amorcer une remontée depuis le lancement du grand débat.

Alexandre Benalla a récemment affirmé avoir continué à communiquer à plusieurs reprises avec lui fin 2018, des échanges qui se sont résumés à deux sms selon l'Elysée.

Depuis, les ponts semblent avoir définitivement été coupés entre le président et Alexandre Benalla, "qui se venge de son licenciement pour faute grave en entretenant tout un faisceau de contrevérités et d'approximations", a affirmé l'Elysée fin 2018.

Gymnastique: Leung, ex-dirigeante de la NBA, nommée présidente de la Fédération américaineRTL, Monde

Li Li Leung, ancienne vice-présidente de la Ligue américaine de basket, a été nommée mardi à la tête de la Fédération américaine de gymnastique, en lutte pour sa survie après le scandale des abus sexuels de l'ancien médecin Larry Nassar.

"Comme tout le monde, j'étais bouleversée et en colère d'apprendre les abus et les manquements des institutions qui ont laissé tomber les athlètes", a déclaré Leung. "J'admire le courage et la force des survivants et je ferai de la résolution de leurs revendications une priorité".

Li Li Leung, elle-même ancienne gymnaste, prendra ses fonctions le 8 mars au sein du siège de la Fédération à Indianapolis.

En 23 mois, USA Gymnastics vient de changer pour la quatrième fois de président. Une instabilité révélatrice de la crise au sein de l'institution depuis les révélations puis l'emprisonnement de Larry Nassar, condamné début 2018 à plusieurs lourdes peines de prison pour avoir agressé au moins 250 victimes, parmi lesquelles la star mondiale de la discipline Simone Biles.

Le Comité olympique américain (USOC) a depuis menacé de retirer son agrément et de démanteler USA Gymnastics, qui a été accusée d'avoir couvert les crimes de Nassar.

"La combinaison unique de ses compétences en affaires, de son expérience en management et de sa passion pour la gymnastique fait de Li Li la personne idéale pour diriger notre organisation à ce moment important de notre histoire", a déclaré Kathryn Carson, membre du conseil d'administration de USA Gymnastics.

La fédération s'est déclarée en décembre dernier en faillite alors qu'elle doit faire face aux poursuites judiciaires et demandes d'indemnisation des victimes. En se plaçant sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, USA Gymnastics, qui a perdu la plupart de ses sponsors, espère pouvoir indemniser les victimes.

ACTUALITES MONDE (7) : Le Soir, monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
«Ça suffit!»: la France se lève contre l’antisémitismeLe Soir, monde
Succès du rassemblement à Paris et dans une septantaine de villes. Mais qui sont les antisémites du XXIe siècle?
Alexandre Benalla placé en détention provisoire suite au non-respect de son contrôle judiciaireLe Soir, monde
Vincent Crase devrait lui aussi être placé en détention provisoire dans la soirée.
Agressions au couteau à Marseille: un acte de droit commun (photos)Le Soir, monde
L’agresseur a été tué par la police.
Le PS dépose deux propositions en faveur de la restitution de biens culturels africainsLe Soir, monde
La fiancée de Khashoggi appelle à une enquête internationaleLe Soir, monde
Invitée à Bruxelles, la jeune Turque qui devait épouser le journaliste saoudien assassiné le 2 octobre ne fait pas confiance à la justice saoudienne. Elle invite la Belgique à exercer son influence.
Des milliers de personnes rassemblées à Paris contre l’antisémitismeLe Soir, monde
Les anciens présidents François Hollande et Nicolas Sarkozy sont présents. D’autres rassemblements ont lieu dans toute la France.
Antisémitisme: les responsables des cultes appellent au «sursaut des consciences»Le Soir, monde
Les responsables des cultes et d’organisations laïques se sont réunis avec le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.
Antisémitisme en France: «Les rassemblements, c’est bien mais est-ce que ce sera utile? Non»Le Soir, monde
Une alarmante série d’actes antisémitisme gangrène la France. Nouvelle illustration de la persistance de ces actes, environ 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim en Alsace ont été découvertes profanées mardi. «La résurgence d’un vieil antisémitisme », selon le spécialiste de l’extrême droite et du complotisme Stéphane François. Explications.
L’intégration d’empreintes digitales sur les cartes d’identité sera obligatoire dans l’UELe Soir, monde
Les nouveaux documents d’identité devront avoir le même format que des cartes de crédit, auront une photo, ainsi que deux empreintes digitales stockées en format numérique sur une puce.
Négociations commerciales UE-USA: feu vert du Parlement européen, de justesseLe Soir, monde
Par 21 voix pour contre 17 et une abstention, les eurodéputés ont donné le feu vert à l’ouverture de négociations libre-échangistes avec l’administration Trump. Sous conditions.