[bannière] Belinfos.be, toute l'actualité en Belgique francophone Site belge francophone


134 sources différentes


14/10/2019 - ACTUALITES MONDE : 7 sources

1 - DH, Monde
2 - L'Avenir.net, Monde
3 - La Libre, Monde
4 - Le Soir, Monde
5 - RTBF, Monde
6 - RTL, Monde
7 - Le Soir, monde


ACTUALITES INTERNATIONALES (1) : DH, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Le président chinois Xi Jinping: "Les séparatistes seront réduits à l'état de poussière et taillés en pièces"DH, Monde
Le président Xi Jinping a averti les partisans du "séparatisme" en Chine qu'ils seraient "taillés en pièces", dans un contexte de militantisme toujours actif pour l'indépendance du Tibet et de manifestations à Hong Kong.
Emmanuel Macron demande "la cessation immédiate" de l'offensive turqueDH, Monde
La France va accentuer ses efforts pour obtenir "la cessation immédiate de l'offensive turque" contre les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie, a déclaré dimanche la présidence française dans un communiqué. Le communiqué a été publié après une réunion du Conseil de défense et de sécurité nationale à Paris sous la présidence du chef de l'Etat d'Emmanuel Macron.
La Russie a bombardé en mai quatre hôpitaux syriens en 12 heuresDH, Monde
Des avions militaires russes ont bombardé quatre hôpitaux dans des zones rebelles de Syrie en l'espace de douze heures le 5 mai dernier, a affirmé dimanche le New York Times.
"L'horloge tourne": le sort du Brexit se joue cette semaineDH, Monde
Le sort du Brexit va se jouer cette semaine, avec d'ultimes et laborieuses tractations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour tenter de parvenir à un accord de divorce, à 17 jours de la sortie prévue du bloc européen.
Jusqu'à 1.000 soldats américains vont quitter le nord de la SyrieDH, Monde
Le chef du Pentagone Mark Esper a annoncé dimanche le retrait de jusqu'à 1.000 soldats américains du nord de la Syrie, sur ordre de Donald Trump, évoquant sur la chaîne CBS une "situation intenable" pour des troupes qui "peuvent se retrouver prises en étau" entre les Kurdes et les Turques.
L’équation insoluble d’un littoral à protégerDH, Monde
La réserve naturelle de Scandola, en Corse, est prise d’assaut chaque été par des milliers de touristes.
Syrie: des familles de membres de l'EI se sont échappées d'un camp (Mise à jour)DH, Monde
Des familles de membres du groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont fui un camp de déplacés dans le nord de la Syrie, situé à proximité des combats entre forces kurdes et turques, ont annoncé dimanche les autorités kurdes.
La hausse du prix de l'essence entraîne un regain de violence en ÉquateurDH, Monde
Une crise provoquée par la hausse du prix de l’essence.
L'offensive turque contre les Kurdes se poursuit: "Pourquoi nous fait-il subir ça ?" (Mise à jour)DH, Monde
La Turquie déterminée à poursuivre son offensive contre les Kurdes malgré le tollé international.
Un homme tue quatre de ses voisins à ChicagoDH, Monde
Un homme de 67 ans a tué samedi quatre de ses voisins à Chicago (Etats-Unis) alors qu'ils passaient à table.
L’universitaire Kais Saied face à l’homme d’affaires Nabil Karoui: deux hommes pour un fauteuil présidentielDH, Monde
Un débat télévisé salué clôt la campagne de la présidentielle en Tunisie.
Un ministre brésilien critique vertement Greta Thunberg: "Le changement climatique a été pris en otage par une idéologie"DH, Monde
Le ministre des Affaires étrangères brésilien, Ernesto Araujo, a ironisé samedi sur la jeune militante suédoise écologiste Greta Thunberg et critiqué "l'idéologie" du "climatisme" lors d'un forum d'ultra-conservateurs organisé à Sao Paulo.
Un hôtel Hard Rock en construction s'effondre à La Nouvelle-Orléans: un mort et trois disparus (VIDEOS)DH, Monde
Une personne est morte et trois autres sont portées disparues après l'effondrement samedi d'un hôtel en construction situé en plein coeur de La Nouvelle-Orléans, ont déclaré les autorités américaines.
Affaire Dupont de Ligonnès: Le Parisien présente ses excusesDH, Monde
Après avoir annoncé avec d'autres médias l'arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès - information ensuite démentie par un test ADN - Le Parisien a présenté samedi ses excuses à "la famille des victimes" et à la personne interpellée à tort en Ecosse.
USA: un homme ouvre le feu dans une église, un blessé (Mise à jour)DH, Monde
Un homme a ouvert le feu samedi matin dans une église d'une petite ville du New Hampshire, dans le nord-est des Etats-Unis, blessant une personne avant d'être placé en garde à vue, a indiqué la police locale.
Qui est cet homme qui a été pris, à tort, pour Xavier Dupont de Ligonnès?DH, Monde
"C'est pas lui" : à Limay (Yvelines), les voisins et amis de Guy Joao, arrêté à Glasgow après avoir été pris par erreur pour Xavier Dupont de Ligonnès, n'ont jamais cru à l'hypothèse selon laquelle ce septuagénaire aurait été le fugitif le plus recherché de France.
Non, Xavier Dupont de Ligonnès n'a pas été arrêté en Ecosse: voici les causes d'une annonce spectaculaire et fausseDH, Monde
De l'arrestation d'un homme à Glasgow - aux empreintes présentées par la police écossaise comme étant celles de Xavier Dupont de Ligonnès - aux doutes de voisins et d'enquêteurs français, jusqu'au test ADN montrant qu'il n'est pas le suspect de ...
Affaire Dupont de Ligonnès: à Nantes, de l'emballement à la déceptionDH, Monde
Dans la ville où vivait la famille Dupont de Ligonnès, l'annonce fracassante de l'arrestation présumée du père de famille en Ecosse alimentait samedi les conversations. Puis la nouvelle s'est dégonflée.
Scandale en France: une vidéo d'un élu RN prenant à partie une femme voilée devient virale (Mise à jour)DH, Monde
La vidéo postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.
Scandale Nobel: décès de l'ex-secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise Sara DaniusDH, Monde
L'essayiste Sara Danius, première femme devenue secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise, qui décerne le prix Nobel de Littérature, et qui se trouvait à la tête de l'institution quand y a éclaté un scandale d'agressions sexuelles, est décédée samedi des suites d'un cancer.
Au moins 4 personnes abattues lors d'une fusillade à New York (PHOTOS + VIDEO) (Mise à jour)DH, Monde
Au moins quatre personnes ont été tuées et trois blessées lorsqu'une fusillade a éclaté tôt samedi matin à New York dans une salle où étaient illégalement organisés des paris, a déclaré la police de la métropole américaine.
Un incident a eu lieu mardi dans une centrale nucléaire françaiseDH, Monde
Un incident à la centrale nucléaire de Golfech (sud-ouest de la France) s'est produit mardi lors d'"opérations de vidange" d'un réacteur, a annoncé la direction du site, dont la "dégradation" de l'exploitation a été récemment pointée dans un rapport de l'Autorité de sûreté nucléaire.
L'homme arrêté vendredi n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès selon les tests ADNDH, Monde
L'homme arrêté à l'aéroport de Glasgow parce que ses empreintes digitales correspondaient à celles de Xavier Dupont de Ligonnès n'est pas le suspect de la tuerie de Nantes en 2011, selon les résultats samedi d'un test ADN.
Affaire Dupont de Ligonnès : "c'est pas lui", "une énième fausse piste", les voisins et les amis n'y croient pasDH, Monde
"C'est pas lui": à Limay (Yvelines) samedi, c'est l'incrédulité totale autour de la maison perquisitionnée après l'arrestation à Glasgow d'un homme présenté comme étant Xavier Dupont Ligonnès.
Affaire Dupont de Ligonnès: les moments clés de l'affaire du siècleDH, Monde
Après 8 ans de traque intensive, les autorités croient tenir le père de famille nantais, soupçonné d'avoir tué toute sa famille, à l'aéroport de Glasgow, en Ecosse. Il s'agit en fait d'une erreur. Retour sur les dates clés de cette énigme mystérieuse.
Offensive en Syrie: des troupes américaines sous le feu de positions turquesDH, Monde
Offensive en Syrie: des troupes américaines se retrouvent sous le feu de positions turques
Donald Trump annonce une nouvelle démission au sein de son gouvernementDH, Monde
Donald Trump a annoncé vendredi le départ de son ministre par intérim de la Sécurité intérieure, Kevin McAleenan, qui devient le dernier membre d'une longue liste à quitter son administration.
Un mort au Japon à l'approche du typhon HagibisDH, Monde
Le puissant typhon Hagibis poursuivait samedi sa course vers le Japon, précédé de pluies diluviennes et de vents violents qui ont provoqué la mort d'une personne, et 1,6 million d'habitants avaient reçu des recommandations d'évacuation.
L'actrice Jane Fonda arrêtée à Washington en manifestant pour l'environnementDH, Monde
L'actrice et militante pacifiste américaine Jane Fonda a été menottée et interpellée vendredi devant le Congrès américain où elle manifestait dans le calme pour appeler à lutter contre le changement climatique.
737 MAX: un panel international critique durement le régulateur américainDH, Monde
Un panel regroupant les autorités mondiales de l'aviation civile fustige dans un rapport publié vendredi le régulateur aérien américain (FAA) qui a manqué de moyens et d'expertise pour certifier le Boeing 737 MAX.
Incendies en Californie: un mort, des milliers d'évacués à Los AngelesDH, Monde
Plusieurs dizaines de milliers de Californiens étaient visés vendredi par un ordre d'évacuation face à un important incendie qui s'est déclaré dans le nord de Los Angeles et qui a fait un mort selon un premier bilan.
"Crapule", "faites votre boulot": le ton monte entre Hillary Clinton et Donald Trump (Mise à jour)DH, Monde
Faisant l'objet d'une procédure de destitution, Donald Trump est passé à l'offensive.
Accord? "No deal"? Report? Les scénarios du BrexitDH, Monde
A trois semaines de la date prévue du Brexit, les espoirs de trouver un accord ont connu un sursaut après une rencontre jeudi entre le Premier ministre britannique Boris Johnson et son homologue irlandais Leo Varadkar.
Trump replonge en campagne et insulte Joe Biden de "lèche-cul avec Barack Obama" et son fils de "nul"DH, Monde
Joe Biden, Nancy Pelosi, Ilhan Omar: Donald Trump a multiplié jeudi les attaques personnelles contre ses adversaires démocrates lors d'un meeting dans le Minnesota d'une extraordinaire agressivité.
Alexeï Leonov, premier homme à être sorti dans l'espace, est décédé (Mise à jour)DH, Monde
Le cosmonaute soviétique Alexeï Leonov, premier homme à effectuer une sortie dans l'espace en 1965 et commandant de la première mission spatiale conjointe de l'URSS et des Etats-Unis, est décédé vendredi à 85 ans.
Plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Manchester, le suspect arrêté pour terrorisme (Mise à jour)DH, Monde
Quatre personnes ont été blessées dans une attaque au couteau perpétrée dans un centre commercial de Manchester, affirment vendredi midi des médias britanniques.
Donald Trump débarque sur Twitch, plateforme de vidéos en direct prisée des gamersDH, Monde
Le président des Etats-Unis Donald Trump a ouvert jeudi soir une chaîne sur la plateforme de vidéos en direct Twitch, propriété d'Amazon, pour diffuser son meeting de campagne à Minneapolis (Minnesota).
Boeing 737 MAX: une défaillance pointée du doigt dans les deux crashs qui ont côuté la vie à 346 personnesDH, Monde
L'autorité aéronautique américaine (FAA) a failli dans sa tâche de surveillance du développement d'un système de sécurité pour le Boeing 737 MAX, peut-on lire dans le rapport des enquêteurs des Joint Authorities Technical Review (JATR).
Fusillade en Allemagne: Le tueur présumé a avoué la motivation antisémite de l'attaque de HalleDH, Monde
L'auteur présumé de l'attaque contre une synagogue et un restaurant turc de Halle (Allemagne) a avoué la motivation antisémite de son acte, a annoncé vendredi le parquet général de Karlsruhe.
Pas de prix Nobel de la paix pour Greta Thunberg !DH, Monde
Cinquième étape de la saison Nobel et sans doute le plus attendu, le prix Nobel de la paix a été décerné ce vendredi à Oslo. Succédant au gynécologue congolais Denis Mukwege et à la Yazidie Nadia Murad, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a été choisi par le comité Nobel norvégien.
S'endormir dans un Uber peut coûter (très) cherDH, Monde
L'expérience d'un DJ britannique en atteste.
Un tanker iranien frappé de missiles? Le pétrole coule dans la mer Rouge (PHOTO)DH, Monde
Un tanker iranien a pris feu vendredi après une explosion près du port saoudien de Jeddah (ouest), a rapporté la télévision d'Etat iranienne.
Un premier soldat turc tué dans l'offensive en SyrieDH, Monde
La Turquie a annoncé vendredi qu'un premier soldat avait été tué lors de combats contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) en Syrie, où Ankara a lancé une opération militaire cette semaine.
Le prix Nobel de la paix pour Greta Thunberg ?DH, Monde
Youth climate action strikeLes bookmakers la donnent favorite. Les experts sont plus divisés.
Fusillade au Texas: L'auteur présumé de la tuerie d'El Paso au Texas plaide non-coupableDH, Monde
Un jeune Américain accusé d'avoir tué 22 personnes en août dans un hypermarché d'El Paso, au Texas, a plaidé non-coupable jeudi devant un tribunal de cette ville du sud des Etats-Unis, selon la justice locale.
Procédure de destitution: deux proches de l'avocat de Trump arrêtés, les démocrates exigent leur coopérationDH, Monde
Les démocrates qui supervisent l'enquête en vue d'une procédure de destitution contre Donald Trump ont exigé jeudi la coopération de deux hommes d'affaires proches de l'avocat du président, arrêtés dans une procédure distincte alors qu'ils allaient quitter les Etats-Unis.
Fusillade en Allemagne: Le tireur voulait "commettre un massacre" dans la synagogue, indique le parquetDH, Monde
L'Allemand de 27 ans qui a abattu deux personnes mercredi à Halle voulait "commettre un massacre" dans la synagogue où des Juifs célébraient la fête de Yom Kippour, a indiqué jeudi le procureur fédéral allemand, Peter Frank.
Désaveu pour Macron : la candidature de Sylvie Goulard rejetée par les eurodéputés (Mise à jour)DH, Monde
Le Parlement européen, appelé à valider les candidats commissaires européens, a définitivement rejeté jeudi la candidature de la Française Sylvie Goulard. Elle devait détenir le portefeuille du Marché intérieur et de l'Industrie de la Défense dans la nouvelle Commission européenne.
Voici les lauréats du prix Nobel de littérature 2018 et 2019DH, Monde
Les prix Nobel de littérature 2018 et 2019 ont été attribués à la Polonaise Olga Tokarczuk et à l'Autrichien Peter Handke, a annoncé l'Académie royale des sciences de Suède jeudi.
Les Etats-Unis sont à nouveau touchés par la maladie des "cerfs zombies"DH, Monde
Pas moins de 25 états sont actuellement touchés par la maladie des "cerfs zombies", un phénomène qui se propage chaque année et qui est impossible à éliminer à l'heure actuelle.

ACTUALITES INTERNATIONALES (2) : L'Avenir.net, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Attentat à la préfecture de Paris: cinq interpellations L'Avenir.net, Monde

Selon des sources concordantes, cinq personnes ont été interpellées dans l’entourage de Mickaël Harpon, auteur de l’attentat à la préfecture de Paris, qui s’est produit le 3 octobre.

PHOTOS | Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la crise L'Avenir.net, Monde

Des milliers de personnes ont déferlé ce dimanche soir dans les rues de Quito pour célébrer la fin d’une violente crise sociale qui a paralysé le pays 12 jours, le gouvernement équatorien ayant renoncé à supprimer les subventions au carburant.

DérapageL'Avenir.net, Monde

Les excuses médiatiques se sont multipliées, après l’incroyable dérapage qui a fait annoncer, samedi, l’arrestation d’un des suspects les plus recherchés de France.

Saied crédité d’une très large avance L'Avenir.net, Monde

Le spécialiste de droit constitutionnel Karis Saied est le nouveau président tunisien, selon un sondage sorti des urnes.

Les Kurdes lâchés par les États-Unis L'Avenir.net, Monde

Les forces turques progressent en Syrie, dans la zone aux mains des Kurdes, alors que les Américains amplifient leur retraite.

L’incroyable dérapage Dupont de Ligonnès L'Avenir.net, Monde

Tous les médias, y compris le nôtre, ont annoncé à tort l’incroyable arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès

Arrestations en masse L'Avenir.net, Monde

HONG KONG Ce dimanche, à Hong Kong, la police a arrêté des dizaines de manifestants au cours de plusieurs actions organisées pour réclamer des réformes démocratiques.

800 proches de l’EI ont fui L'Avenir.net, Monde

Les autorités kurdes en Syrie ont annoncé ce dimanche la fuite de près de 800 proches de djihadistes du groupe État Islamique (EI) d’un camp de déplacés, qui ont profité, selon elles, du chaos sécuritaire créé par l’offensive turque.

La majorité aux conservateurs L'Avenir.net, Monde

Les conservateurs nationalistes au pouvoir en Pologne ont remporté les élections législatives dimanche et devraient conserver la majorité absolue, selon les projections à la sortie des urnes.

Présidentielle en Tunisie: Kais Saied élu président avec plus de 75% des voix L'Avenir.net, Monde

Le spécialiste de droit constitutionnel, Kais Saied, est donné vainqueur de la présidentielle tunisienne avec plus de 30 points d’avance sur l’homme d’affaires Nabil Karoui, selon un premier sondage sortie des urnes dimanche, déclenchant des scènes de joie de ses partisans à Tunis.

Di Rupo: «Aucune arme wallonne n’a été vendue au gouvernement turc» depuis 2016 L'Avenir.net, Monde

La Wallonie a interrompu, dès la tentative de coup d’État en 2016, toute exportation d’armes vers la Turquie.

Offensive turque en Syrie: 26 civils tués, Damas envoie des troupes dans le Nord L'Avenir.net, Monde

Au moins 26 civils ont été tués dimanche par des bombardements et des tirs des forces turques, engagés dans une offensive contre une milice kurde. L’armée syrienne va réagir en envoyant des troupes au nord du pays.

Le fils de Joe Biden sort du silence face aux critiques de Trump L'Avenir.net, Monde

Hunter Biden, dont les activités professionnelles en Ukraine ont mis la campagne présidentielle de son père Joe Biden en porte-à-faux, est sorti de son silence dimanche pour faire baisser la pression sur l’ancien vice-président américain, l’un des favoris pour l’investiture démocrate.

Jusqu’à 1.000 soldats américains vont quitter le nord de la Syrie L'Avenir.net, Monde

Le chef du Pentagone Mark Esper a annoncé dimanche le retrait de jusqu’à 1.000 soldats américains du nord de la Syrie, sur ordre de Donald Trump, évoquant sur la chaîne CBS une «situation intenable» pour les troupes.

Les combats font rage dans le nord-est syrien: personnes déplacées, civils exécutés, membres de familles de l’EI échappés L'Avenir.net, Monde

Les combats font rage dimanche dans le nord de la Syrie, opposant les forces kurdes aux militaires turcs et leurs supplétifs syriens qui cherchent à conquérir des secteurs frontaliers, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

ACTUALITES INTERNATIONALES (3) : La Libre, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Attaque à la préfecture de Paris: cinq interpellations dans l'entourage du tueurLa Libre, Monde
Cinq personnes de l'entourage de l'auteur de la tuerie à la préfecture de Paris ont été interpellées lundi matin dans le Val-d'Oise, au nord de Paris, a appris l'AFP de sources judiciaire et proches de l'enquête, confirmant une information de RTL.
Le président chinois Xi Jinping: "Les séparatistes seront réduits à l'état de poussière et taillés en pièces"La Libre, Monde
Le président Xi Jinping a averti les partisans du "séparatisme" en Chine qu'ils seraient "taillés en pièces", dans un contexte de militantisme toujours actif pour l'indépendance du Tibet et de manifestations à Hong Kong. Le chef d'Etat chinois s'exprimait durant une visite ce week-end au Népal voisin, selon des propos rapportés dimanche par le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué.
Une solution en vue pour le Brexit ?La Libre, Monde
BrexitPour la première fois depuis près d’un an, la possibilité de voir le Brexit se concrétiser de manière imminente est réelle. Même si leurs négociations peuvent encore capoter d’ici au Conseil européen de jeudi et vendredi prochains, le Royaume-Uni et ...
Emmanuel Macron demande "la cessation immédiate" de l'offensive turque et en pointe "les conséquences dramatiques"La Libre, Monde
La France va accentuer ses efforts pour obtenir "la cessation immédiate de l'offensive turque" contre les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie, a déclaré dimanche la présidence française dans un communiqué. Le communiqué a été publié après une réunion du Conseil de défense et de sécurité nationale à Paris sous la présidence du chef de l'Etat d'Emmanuel Macron.
"L'horloge tourne": le sort du Brexit se joue cette semaineLa Libre, Monde
Le sort du Brexit va se jouer cette semaine, avec d'ultimes et laborieuses tractations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour tenter de parvenir à un accord de divorce, à 17 jours de la sortie prévue du bloc européen.
Municipales en Hongrie: le parti d'Orban battu à Budapest (résultats partiels)La Libre, Monde
Le parti national-conservateur du Premier ministre hongrois Viktor Orban a été battu dimanche aux élections municipales à Budapest par l'opposition unie autour d'un candidat de centre gauche, selon des résultats partiels. Selon ces résultats portant ...
Tunisie: le juriste Kais Saied élu président avec plus de 75% des voixLa Libre, Monde
Le spécialiste de droit constitutionnel, Kais Saied, est donné vainqueur de la présidentielle tunisienne avec plus de 30 points d'avance sur l'homme d'affaires Nabil Karoui, selon un premier sondage sortie des urnes dimanche, déclenchant des scènes ...
Elections législatives en Pologne: les conservateurs du PiS conserveraient la majorité absolueLa Libre, Monde
Les conservateurs nationalistes au pouvoir en Pologne ont remporté les élections législatives dimanche et devraient conserver la majorité absolue, selon les projections à la sortie des urnes. Avec 43,6% des suffrages, le parti Droit et Justice (PiS) ...
Christian Jacob devient le nouveau président des RépublicainsLa Libre, Monde
Christian Jacob a été élu dimanche président des Républicains avec 62,58% des voix, a indiqué la Haute autorité de LR, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. Le chef de file des ...
La Syrie envoie des troupes dans le Nord face à l'offensive turqueLa Libre, Monde
L'armée syrienne va envoyer des troupes dans le nord du pays pour "affronter l'agression" de la Turquie, qui y mène depuis cinq jours une offensive contre une milice kurde, a annoncé dimanche l'agence de presse étatique Sana. L'agence ne donne pas ...
Japon: le dévastateur typhon Hagibis fait au moins 26 morts, des dizaines de milliers de secouristes mobilisésLa Libre, Monde
Au moins 26 personnes ont été tuées, selon les médias japonais, par le passage dévastateur du typhon Hagibis alors que 110.000 secouristes s'apprêtaient dimanche soir à passer la nuit à venir en aide aux habitants piégés par les nombreuses ...
Brexit: pour le négociateur en chef Michel Barnier, "il reste beaucoup de travail à faire"La Libre, Monde
Michel Barnier, négociateur de l'UE sur le Brexit, a estimé dimanche qu'"il reste beaucoup de travail à faire", pour sortir de l'impasse à 18 jours du divorce prévu entre le Royaume-Uni et l'Union. Il a néanmoins qualifié de "constructives" les ...
Donald Trump et sa procédure de destitution eclipsent la primaire démocrateLa Libre, Monde
Joe Biden est menacé par le scandale ukrainien, Bernie Sanders a fait une crise cardiaque et Elizabeth Warren est en pleine ascension. Mais ces rebondissements dans la course à l'investiture démocrate font peu de bruit aux Etats-Unis, où les médias ...
Brexit: Juncker ouvert à toute demande de report des BritanniquesLa Libre, Monde
Le président sortant de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a estimé dimanche qu'il serait judicieux d'accepter une demande de report du Brexit dans le cas, improbable selon lui, où le gouvernement britannique ferait une telle requête. ...
Jusqu'à 1.000 soldats américains vont quitter le nord de la SyrieLa Libre, Monde
Le chef du Pentagone Mark Esper a annoncé dimanche le retrait de jusqu'à 1.000 soldats américains du nord de la Syrie, sur ordre de Donald Trump, évoquant sur la chaîne CBS une "situation intenable" pour des troupes qui "peuvent se retrouver prises ...
Erdogan se montre clair: "Les embargos sur les ventes d'armes ne feront pas reculer la Turquie"La Libre, Monde
La décision prise par certains pays européens de cesser leurs ventes d'armes à la Turquie ne suffira pas à stopper son opération en Syrie, a déclaré dimanche le président turc Recep Tayyip Erdogan. "Depuis que nous avons lancé notre opération, nous ...
Comment le prix Nobel Abiy Ahmed a joué un rôle clé dans la détente historique entre l'Éthiopie et l'ÉrythréeLa Libre, Monde
La réconciliation entre l’Éthiopie et l’Érythrée est intervenue en 2018 après 30 ans de guerre d’indépendance et d’hostilités.
Offensive turque en Syrie: 14 civils ont perdu la vie ce dimancheLa Libre, Monde
Au moins 14 civils ont été tués dimanche par des bombardements ou des tirs dans le nord de la Syrie, où les forces turques et leurs supplétifs syriens sont engagés dans une offensive contre une milice kurde, a rapporté une ONG. Parmi ces victimes, ...
L'impact considérable de l'offensive turque sur les déplacements de populationsLa Libre, Monde
L'offensive turque contre des positions kurdes dans le nord-est de la Syrie a déjà contraint quelque 130.000 personnes à fuir leurs foyers, a indiqué dimanche l'ONU en estimant que ce nombre pourrait atteindre 400.000.
John Henry Newman sera canonisé ce dimanche à Rome, avec quatre femmesLa Libre, Monde
Newman, John Henry (1801-1890) in old ageLa nuit est sombre, et je suis loin du foyer, conduis-moi ! Garde mes pas ; je ne demande pas à voir les scènes éloignées : un seul pas est assez pour moi." Sans doute ces quelques vers, qui comptent parmi les écrits les plus célèbres de John ...
Deux novices prêts à s’installer dans le fauteuil présidentiel tunisienLa Libre, Monde
Kais Saïed et Nabil Karoui s’affrontent dimanche. En jeu, un mandat de cinq ans.
Près de 800 proches de djihadistes s'échappent d'un camp pendant les combats entre Turcs et Kurdes (Mise à jour)La Libre, Monde
Des familles de membres du groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont fui un camp de déplacés dans le nord de la Syrie, situé à proximité des combats entre forces kurdes et turques, ont annoncé dimanche les autorités kurdes.
Un cargo s'échoue sur les côtes corses: des moyens de lutte antipollution déployés par précautionLa Libre, Monde
Un cargo d'environ 90 mètres de long transportant des bobines d'acier, avec sept personnes à bord, s'est échoué dans la nuit de samedi à dimanche sur la côte près des bouches de Bonifacio (Corse), a annoncé la préfecture maritime.
Un homme tue quatre personnes à Chicago (Mise à jour)La Libre, Monde
Un homme de 67 ans a tué samedi quatre de ses voisins à Chicago (Etats-Unis) alors qu'ils passaient à table.
Malgré le tollé, l'offensive turque contre les Kurdes se poursuit: "Pourquoi Erdogan nous fait-il subir ça ? On est anéanti" (Mise à jour)La Libre, Monde
La Turquie déterminée à poursuivre son offensive contre les Kurdes malgré le tollé international.
L’universitaire Kais Saied face à l’homme d’affaires Nabil Karoui: deux hommes pour un fauteuil présidentielLa Libre, Monde
Un débat télévisé salué clôt la campagne de la présidentielle en Tunisie.
Un geste provocateur des joueurs de foot turcs en référence à l'offensive en Syrie? L'UEFA examineraLa Libre, Monde
Un responsable de l'UEFA a fait savoir que la confédération européenne de football allait "examiner" la célébration des joueurs de l'équipe de Turquie, qui ont fêté avec un salut militaire un but contre l'Albanie, alors que l'armée de leur pays a lancé une offensive contre des positions kurdes dans le nord de la Syrie.
Equateur: Quito placée sous couvre-feu et contrôle militaireLa Libre, Monde
Le président équatorien Lenin Moreno a ordonné samedi le couvre-feu et l'instauration d'un contrôle militaire sur Quito et ses alentours, au 11e jour de violentes manifestations contre ses réformes économiques, contrepartie d'un prêt du FMI. La ...
Un ministre brésilien critique vertement Greta Thunberg: "Le changement climatique a été pris en otage par une idéologie"La Libre, Monde
Le ministre des Affaires étrangères brésilien, Ernesto Araujo, a ironisé samedi sur la jeune militante suédoise écologiste Greta Thunberg et critiqué "l'idéologie" du "climatisme" lors d'un forum d'ultra-conservateurs organisé à Sao Paulo. "Cette ...
Une milice turque exécute neuf civils kurdes, dont une femme politiqueLa Libre, Monde
(Cette photo AFP représente l'un des groupes de miliciens accompagnant l'offensive turque, mais pas celui qui est mentionné dans l'article, ndlr).L’un des miliciens s’est filmé le pied sur le cadavre de la jeune femme en déclarant : « Voici le cadavre des porcs ».
Un hôtel Hard Rock en construction s'effondre à La Nouvelle-Orléans: un mort et trois disparus (VIDEOS)La Libre, Monde
Une personne est morte et trois autres sont portées disparues après l'effondrement samedi d'un hôtel en construction situé en plein coeur de La Nouvelle-Orléans, ont déclaré les autorités américaines.
Equateur: des manifestants saccagent un bâtiment public de QuitoLa Libre, Monde
Des manifestants encagoulés ont mis le feu et saccagé samedi en Equateur le bureau de l'Inspection générale des finances, dans le nord de Quito, au 11e jour de protestations violentes contre des réformes négociées contre un prêt du FMI, a constaté un photographe de l'AFP.
Une campagne aux allures de règlement de comptes pour Donald TrumpLa Libre, Monde
En meeting à Minneapolis, Donald Trump s’est lâché contre les protagonistes démocrates de la procédure de destitution.
USA: un homme ouvre le feu dans une église, un blessé (Mise à jour)La Libre, Monde
Un homme a ouvert le feu samedi matin dans une église d'une petite ville du New Hampshire, dans le nord-est des Etats-Unis, blessant une personne avant d'être placé en garde à vue, a indiqué la police locale.
Qui est cet homme qui a été pris, à tort, pour Xavier Dupont de Ligonnès?La Libre, Monde
"C'est pas lui" : à Limay (Yvelines), les voisins et amis de Guy Joao, arrêté à Glasgow après avoir été pris par erreur pour Xavier Dupont de Ligonnès, n'ont jamais cru à l'hypothèse selon laquelle ce septuagénaire aurait été le fugitif le plus recherché de France.
Non, Xavier Dupont de Ligonnès n'a pas été arrêté en Ecosse: voici les causes d'une annonce spectaculaire et fausseLa Libre, Monde
De l'arrestation d'un homme à Glasgow - aux empreintes présentées par la police écossaise comme étant celles de Xavier Dupont de Ligonnès - aux doutes de voisins et d'enquêteurs français, jusqu'au test ADN montrant qu'il n'est pas le suspect de ...
L'Allemagne stoppe ses ventes à la Turquie d'armes pouvant être utilisées en SyrieLa Libre, Monde
L'Allemagne stoppe la livraison à la Turquie d'armes "qui pourraient être utilisées dans le nord-est de la Syrie" contre les Kurdes, annonce le ministre des Affaires étrangères allemand, Heiko Maas, dans le quotidien Bild.
Affaire Dupont de Ligonnès: à Nantes, de l'emballement à la déceptionLa Libre, Monde
Dans la ville où vivait la famille Dupont de Ligonnès, l'annonce fracassante de l'arrestation présumée du père de famille en Ecosse alimentait samedi les conversations. Puis la nouvelle s'est dégonflée.
Pologne: les homosexuels, nouveaux boucs émissaires des nationalistes du PiSLa Libre, Monde
Les Polonais sont attendus aux urnes ce dimanche pour les élections parlementaires. Le danger de "l’idéologie LGBT" est l’un des thèmes de la campagne électorale du parti au pouvoir. Un message adopté aussi par l’Église. Après le ...
La vidéo d'un élu RN prenant à partie une femme voilée provoque un tollé en FranceLa Libre, Monde
La vidéo postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.
Un incident a eu lieu mardi dans une centrale nucléaire françaiseLa Libre, Monde
Un incident à la centrale nucléaire de Golfech (sud-ouest de la France) s'est produit mardi lors d'"opérations de vidange" d'un réacteur, a annoncé la direction du site, dont la "dégradation" de l'exploitation a été récemment pointée dans un rapport de l'Autorité de sûreté nucléaire.
Scandale Nobel: décès de l'ex-secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise Sara DaniusLa Libre, Monde
L'essayiste Sara Danius, première femme devenue secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise, qui décerne le prix Nobel de Littérature, et qui se trouvait à la tête de l'institution quand y a éclaté un scandale d'agressions sexuelles, est décédée samedi des suites d'un cancer.
Au moins 4 personnes abattues lors d'une fusillade à New York (PHOTOS + VIDEO) (Mise à jour)La Libre, Monde
Au moins quatre personnes ont été tuées et trois blessées lorsqu'une fusillade a éclaté tôt samedi matin à New York dans une salle où étaient illégalement organisés des paris, a déclaré la police de la métropole américaine.
L'homme arrêté vendredi n'est pas Xavier Dupont de LigonnèsLa Libre, Monde
L'homme arrêté à l'aéroport de Glasgow parce que ses empreintes digitales correspondaient à celles de Xavier Dupont de Ligonnès n'est pas le suspect de la tuerie de Nantes en 2011, selon les résultats samedi d'un test ADN. "Ce test s'est ...
Tirs sur les civils qui fuient, morts et milliers de déplacés: le chaos s'installe en SyrieLa Libre, Monde
Le chaos s’installe progressivement dans le nord-est de la Syrie où l’armée turque a renforcé son offensive aérienne et terrestre vendredi tout en rencontrant une forte résistance des miliciens kurdes.
Lassé de la rhétorique pro-Trump, une figure phare de Fox News claque la porteLa Libre, Monde
Shepard Smith, la voix modérée sur Fox News, a décidé quitter la chaîne conservatrice américaine.
Affaire Dupont de Ligonnès: les moments clés de l'affaire du siècleLa Libre, Monde
Après 8 ans de traque intensive, les autorités croient tenir le père de famille nantais, soupçonné d'avoir tué toute sa famille, à l'aéroport de Glasgow, en Ecosse. Il s'agit en fait d'une erreur. Retour sur les dates clés de cette énigme mystérieuse.
Des éléments semaient déjà le doute avant la confirmation par tests ADN que l'homme arrêté n'est pas Dupont de LigonnèsLa Libre, Monde
Le procureur français Pierre Sennès a appelé vendredi soir à la "prudence" après l'interpellation d'un homme en Ecosse qui pourrait être Xavier Dupont de Ligonnès, en cavale depuis huit ans et soupçonné d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants en 2011 à Nantes.
Offensive en Syrie: des troupes américaines sous le feu de positions turquesLa Libre, Monde
Offensive en Syrie: des troupes américaines se retrouvent sous le feu de positions turques
Donald Trump annonce une nouvelle démission au sein de son gouvernementLa Libre, Monde
Donald Trump a annoncé vendredi le départ de son ministre par intérim de la Sécurité intérieure, Kevin McAleenan, qui devient le dernier membre d'une longue liste à quitter son administration.

ACTUALITES INTERNATIONALES (4) : Le Soir, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Ebola en RDC: un vaccin belge sera utilisé en novembreLe Soir, Monde
L’utilisation d’un deuxième vaccin contre la maladie à virus Ebola est projetée pour novembre dans trois provinces de l’est de la République Démocratique Du Congo, afin d’éradiquer l’épidémie qui a causé plus de 2.100 morts.
La crise en Equateur prend fin grâce à un accord entre gouvernement et indigènesLe Soir, Monde
Le gouvernement équatorien et le mouvement indigène ont trouvé dimanche un accord pour sortir de la crise sociale sans précédent qui paralyse le pays depuis 12 jours, grâce au retrait du décret polémique supprimant les subventions au carburant.
Typhon Hagibis: le bilan monte à 35 morts au JaponLe Soir, Monde
D’importantes inondations affectaient toujours la région centrale de Nagano, où une digue a lâché.
Le parti ultraconservateur conforte sa première place à la DièteLe Soir, Monde
Le parti ultraconservateur conserve la majorité absolue à la chambre basse du Parlement, avec 239 sièges sur 460. La participation est en nette hausse par rapport à 2015.
Tunisie: le juriste Kais Saied élu président avec plus de 75% des voixLe Soir, Monde
L’annonce a déclenché des cris de joie parmi les partisans de Kais Saied.
Tunisie: vainqueur, Kais Saied veut «inverser la pyramide du pouvoir»Le Soir, Monde
Elu avec plus de 75%, selon les premières estimations, Kais Saied s’est imposé comme le symbole porteur d’espoir d’un retour de l’esprit premier de la révolution, au-delà des clivages partisans.
Brexit: les négociateurs calent sur la question douanière irlandaiseLe Soir, Monde
Après un week-end d’intenses négociations entre Britanniques et Européens, le chemin vers un accord sur le Brexit est loin d’être dégagé. La question douanière entre l’Irlande du Nord et l’UE reste l’obstacle central.
France: Christian Jacob élu président des Républicains avec 62,58% des voixLe Soir, Monde
La participation a été plus forte que prévue puisque 62.401 adhérents à jour de leur cotisation ont voté, soit 47% de participation.
Deux nouveaux sites archéologiques dévoilés dans la Vallée des singes à Louxor (photos)Le Soir, Monde
Deux nouveaux sites archéologiques ont été dévoilés dans la vallée ouest de Louxor, également connue sous le nom de Vallée des singes, par le ministère égyptien des Antiquités. Entre autres découvertes, les archéologues ont trouvé sur le site des centaines de perles d’incrustation et d’objets en or qui ont servi à décorer les cercueils royaux.
USA: Hunter Biden sort de son silence pour aider son père dans la course à la présidenceLe Soir, Monde
Le fils de Joe Biden est la cible d’attaques répétées de la part de Donald Trump.

ACTUALITES INTERNATIONALES (5) : RTBF, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Typhon Hagibis: au moins 35 morts au Japon, les recherches de survivants continuent RTBF, Monde
Des dizaines de milliers de sauveteurs au Japon étaient toujours à la recherche de survivants lundi, deux jours après le passage du puissant typhon Hagibis sur le centre et l'est du pays, qui a tué au moins 35 personnes. Hagibis avait accosté samedi...
Fin de la crise en Equateur, le gouvernement retire son décret polémiqueRTBF, Monde
Le gouvernement équatorien et le mouvement indigène ont trouvé dimanche un accord pour sortir de la crise sociale sans précédent qui paralyse le pays depuis 12 jours, grâce au retrait du décret controversé supprimant les subventions au...
Élections en Pologne: les conservateurs devraient garder la majorité absolue au ParlementRTBF, Monde
Les conservateurs nationalistes au pouvoir en Pologne ont remporté les élections législatives dimanche et devraient conserver la majorité absolue, selon les projections à la sortie des urnes. Avec 43,6% des suffrages, le parti Droit et Justice (PiS) de...
Syrie: le témoignage d'une Belge dans le camp de Aïn IssaRTBF, Monde
Des familles de membres du groupe terroriste Etat islamique (EI) ont fui un camp de déplacés dans le nord de la Syrie, situé à proximité des combats entre forces kurdes et turques, selon les autorités kurdes. "Plus d’une centaine de personnes, des...
Tunisie: le juriste Kais Saied élu président avec plus de 75%, selon les premières estimations RTBF, Monde
Le constitutionnaliste Kais Saied a remporté la présidentielle tunisienne avec 76,9% des voix, a annoncé la chaîne publique Wataniya, selon un sondage sortie des urnes qui confirme les résultats divulgués un peu plus tôt par un autre institut. Selon...
Les Kurdes annoncent un accord avec Damas sur le déploiement de l'armée syrienne près de la frontière turqueRTBF, Monde
Les Kurdes syriens ont annoncé dimanche soir avoir conclu un accord avec Damas pour le déploiement de l'armée syrienne près de la frontière turque, au cinquième jour de l'offensive d'Ankara contre les forces kurdes dans le nord-est de la...
Macron et Merkel appellent la Turquie à cesser son attaque en SyrieRTBF, Monde
Emmanuel Macron et Angela Merkel ont appelé ensemble dimanche soir la Turquie à cesser son opération contre les forces kurdes en Syrie, qui "risque de créer une situation humanitaire insoutenable et d'aider Daech à réémerger". "Nous avons échangé,...
Légère accalmie sur le front des incendies en Californie, qui ont déjà ravagé plus de 3200 hectaresRTBF, Monde
Les incendies en Californie baissaient en intensité dimanche matin et les pompiers avaient, dès la veille, levé l’ordre donné à 100.000 personnes de quitter leur logement devant l’arrivée des flammes. Le "Saddleridge fire", le brasier le plus...
Hong Kong : nombreux heurts entre policiers et manifestants RTBF, Monde
Les policiers ont bataillé dimanche en de très nombreux endroits à Hong Kong avec des manifestants, dont certains, masqués, ont saccagé des commerces jugés trop favorables à Pékin, pour 19e week-end consécutif de troubles dans cette ex-colonie...
Près de 1000 soldats américains vont quitter le nord de la Syrie RTBF, Monde
Le chef du Pentagone Mark Esper annonce le retrait de près de 1000 soldats américains du nord de la Syrie, sur ordre de Donald Trump, évoquant sur CBS une "situation intenable" pour des troupes qui "peuvent se retrouver prises en étau" entre les Kurdes...
Tunisie: deux candidats présidents face à des défis insurmontables?RTBF, Monde
Second tour de l'élection présidentielle en Tunisie ce dimanche : 7 millions de Tunisiens se rendent aux urnes pour choisir entre Nabil Karoui et Kaïss Sayed comme président de la république. Magnat des médias venant de sortir de prison pour l'un,...
Ebola en RDC: l'utilisation du deuxième vaccin annoncée pour novembreRTBF, Monde
L'utilisation d'un deuxième vaccin contre la maladie à virus Ebola est projetée pour novembre dans trois provinces de l'est de la République démocratique du Congo, afin d'éradiquer l'épidémie qui a causé plus de 2.100 morts, a-t-on appris dimanche de...
Des Algériens dans la rue contre une loi sur les hydrocarburesRTBF, Monde
Plus d'un millier de personnes manifestent dimanche à Alger contre une loi sur les hydrocarbures devant être examinée en soirée par le Conseil des ministres, en la dénonçant comme un bradage du pays aux multinationales étrangères, a constaté une...
Syrie: des centaines de familles de l'EI s'échappent d'un camp proche des combatsRTBF, Monde
Des familles de membres du groupe terroriste Etat islamique (EI) ont fui un camp de déplacés dans le nord de la Syrie, situé à proximité des combats entre forces kurdes et turques, selon les autorités kurdes. "Plus d'une centaine de personnes, des...
Le discours de la Reine au Royaume-Uni : une tradition vieille de près de 5 sièclesRTBF, Monde
Que serait le Parlement britannique sans ses traditions séculaires ? Les péripéties du Brexit ont braqué les projecteurs de l’actualité sur un des plus anciens parlements du monde et ses conventions "so British", en particulier le rôle de son...
Hong Kong: des manifestants acheminent la statue emblématique "Lady Lyberty" au sommet d'une montagneRTBF, Monde
Des manifestants hongkongais ont acheminé secrètement dimanche une statue devenue un symbole de leur mobilisation, et surnommée la "Dame de la liberté", en haut d'une montagne emblématique de l'ex-colonie britannique, en proclamant que ce sommet serait...
RDC: des gorilles dans les griffes d'un conflit entre Pygmées et RangersRTBF, Monde
Bonne nouvelle: Bonané va mieux. Ses plaies au visage ont cicatrisé, vieux souvenir d'une bagarre entre grands mâles dominants pour des histoires de femelles et de chasse gardée dans les forêts du parc national de Kahuzi-Biega (PNKB), en République...
Dans une ferme bio du Sussex, l'ombre menaçante du BrexitRTBF, Monde
A première vue, le Brexit peut sembler indolore pour une petite ferme biologique comme celle d'Ellie Woodcock, à deux heures au sud de Londres. "Je n'exporte rien. Nous vendons directement et localement". Pas de droits de douane, pas de casse-tête à la...
Une grue s'effondre sur le Hard Rock Hotel en construction à La Nouvelle Orléans: un mortRTBF, Monde
Une personne est morte et trois autres sont portées disparues après l'effondrement samedi d'un hôtel en construction situé en plein coeur de La Nouvelle-Orléans. Les secours ont également assisté 19 personnes, selon les services d'urgence de La...
Corse: un cargo de 90 mètres de long s'échoue dans la réserve naturelle de BonifacioRTBF, Monde
Un cargo d'environ 90 mètres de long transportant des bobines d'acier, avec sept personnes à bord, s'est échoué dans la nuit de samedi à dimanche dans la réserve naturelle de Bonifacio (Corse-du-Sud), a annoncé la préfecture maritime. Dimanche vers 3...

ACTUALITES INTERNATIONALES (6) : RTL, Monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Chine: les séparatistes seront "taillés en pièces"RTL, Monde

(Belga) Le président Xi Jinping a averti les partisans du "séparatisme" en Chine qu'ils seraient "taillés en pièces", dans un contexte de militantisme toujours actif pour l'indépendance du Tibet et de manifestations à Hong Kong.

Le chef d'Etat chinois s'exprimait durant une visite ce week-end au Népal voisin, selon des propos rapportés dimanche par le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué. "Quiconque se livre au séparatisme dans une quelconque partie de la Chine sera réduit à l'état de poussière et taillé en pièces", a déclaré Xi Jinping. "Toute force extérieure qui soutient la scission de la Chine (...) se berce d'illusions", a-t-il souligné lors d'une rencontre avec le Premier ministre népalais K.P. Sharma Oli. Ce dernier a indiqué à M. Xi que son pays, frontalier avec le Tibet (sud-ouest de la Chine), "ne permettrait à aucune force d'utiliser le territoire népalais afin de mener des activités séparatistes anti-chinoises", selon le communiqué de la diplomatie chinoise. Environ 20.000 Tibétains vivent au Népal. Mais sous pression de Pékin, l'actuel gouvernement communiste népalais adopte une position de fermeté contre leurs activités militantes dans le pays. Si Xi Jinping n'a mentionné aucune région dans ses propos sur le séparatisme, ses commentaires interviennent au moment où des manifestants, parfois violents, ont encore bataillé dimanche avec la police à Hong Kong. Cette région d'environ 1.100 km carrés, située au sud de l'immense territoire chinois, est une ex-colonie britannique rendue à la Chine en 1997. Elle jouit d'une large autonomie, de la liberté d'expression et d'un système judiciaire indépendant. Mais Hong Kong est perturbé depuis juin par des manifestants qui exigent davantage d'autonomie face à la mainmise jugée grandissante de Pékin. La Chine a accusé des pays étrangers, notamment les Etats-Unis, de jeter de l'huile sur le feu en faisant des déclarations d'encouragement aux protestataires. Pékin a agité la menace d'une intervention de l'armée pour rétablir l'ordre. Une telle option semble cependant pour l'instant improbable, car elle viendrait ébranler le statut de centre financier international de Hong Kong. (Belga)

Le cargo échoué à Bonifacio va devoir être "allégé" pour être dégagéRTL, Monde

Le cargo transportant des bobines d'acier qui s'est échoué dans la nuit de samedi à dimanche en plein cœur de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio (Corse-du-Sud) doit être "allégé" avant d'être dégagé, a indiqué lundi la préfecture maritime.

"Les évaluations du Rhodanus" menées notamment par les plongeurs démineurs de la Marine nationale "montrent que le Rhodanus est largement posé sur le fond sur son avant. En conséquence, le déséchouement ne peut être mené sans avoir préalablement allégé le navire", écrit la préfecture maritime dans un point situation diffusé lundi matin.

"Des moyens spécifiques doivent être identifiés et acheminés sur place dans des délais non connus pour l'heure", selon la même source. "Pendant ce temps, la priorité est de sécuriser le site afin de préserver l'environnement marin", note l'autorité.

Construit en 1998, le Rhodanus transporte 2.650 tonnes de bobines d'acier et s'est échoué à proximité des plages de Cala Longa sans causer dans l'immédiat de pollution.

Dimanche vers 03H00, le bateau battant pavillon d'Antigua-et-Barbuda (Antilles), avec à son bord sept membres d'équipage, devait pénétrer dans les Bouches de Bonifacio. "Mais il n'a pas viré à temps et a poursuivi sa route vers la côte, en dépit des appels répétés du Centre opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) en Corse, du sémaphore de Pertusato et de la station italienne Maddalena pendant près de 50 minutes", avait indiqué dimanche matin la préfecture maritime.

Situées entre la Corse et la Sardaigne, les Bouches de Bonifacio s’étendent sur 80.000 hectares. En 2011, le détroit a été reconnu par l’Organisation maritime internationale comme Zone maritime particulièrement vulnérable (ZMPV).

Deux remorqueurs français sont présents sur la zone de l'accident - l'Abeille Flandre et le Persevero - ainsi que deux patrouilleurs, le Jonquille de la gendarmerie maritime et le CP306 de la marine italienne.

Ces bateaux sont épaulés par un soutien aérien constitué de deux hélicoptères de l'armée de l'air et de la marine nationale ainsi que d'un avion de surveillance maritime de la marine, précise la préfecture maritime.

Un arrêté a été pris pour interdire la navigation et les activités nautiques dans un rayon de 1.000 mètres autour du navire.

A Hong Kong, la violence des radicaux n'entame pas l'unité du mouvementRTL, Monde

La frange radicale des manifestants multiplie à Hong Kong les dégradations contre les entreprises accusées de soutenir le gouvernement pro-Pékin. Cette escalade dans la violence, qui vise aussi parfois des individus, n'a pas pour autant entamé l'unité du mouvement.

Voilà plus de quatre mois que l'ex-colonie britannique vit sa pire crise politique depuis sa rétrocession en 1997. Et ces deux dernières semaines ont de loin été les plus violentes.

L'exécutif local, sa police et les relais du gouvernement central chinois aimantent depuis juin la colère des manifestants pro-démocratie. Mais, depuis que les autorités ont interdit le 4 octobre le port du masque aux manifestants, les plus radicaux sont montés d'un cran dans les actes de vandalisme ciblés contre certaines entreprises privées.

Au point que les commerces de la mégapole soient désormais répertoriés avec un code couleur.

Le jaune -- une des couleurs du mouvement -- désigne les échoppes qui soutiennent la mobilisation avec des ristournes pour les étudiants engagés ou en distribuant de l'eau les jours de manifestation.

Le bleu est utilisé pour les magasins et restaurants hostiles qu'il faut boycotter. Les commerces "rouges" sont ceux qui ont des capitaux chinois et dont il faut maculer les façades de tags et autocollants expliquant la lutte.

- "C'est la guerre" -

Le noir, enfin, est réservé aux sociétés accusées d'être liées aux Triades ou d'apporter un soutien actif au gouvernement, et pour lesquelles on ne fait pas de quartier.

C'est le cas par exemple de MTR, l'opérateur du métro honni car accusé de transporter les renforts de la police et de fermer certaines stations pendant les manifestations.

Plus de 2.400 tourniquets et distributeurs de tickets ont été mis hors d'usage, de même que 900 caméras dans 83 de ses 94 stations. Un déferlement de violence tel que le 5 octobre aucune station n'a ouvert.

"Quelque part, je suis pénalisé car je dépends du métro pour aller au travail", confie Andrew, un habitant de 37 ans sous couvert de l'anonymat, devant le saccage de sa station de Tseung Kwan O. "Mais je comprends complètement la colère de la jeunesse".

Alors que les premiers mois de la mobilisation avaient vu des foules envahir pacifiquement les rues de la région semi-autonome, ces dernières semaines donnent un spectacle tout autre, avec même des agressions physiques de partisans de Pékin.

"Bien sûr, cela ne donne pas une bonne image dans les reportages qui passent sur la BBC ou Channel 4", ajoute Nathalie, une employée de 32 ans qui vit entre Londres et Hong Kong. "Mais c'est la guerre, la révolution de notre temps. Nous sommes passés à un autre niveau".

- "Au bord du gouffre" -

"La situation est très dangereuse. Nous sommes au bord du gouffre", poursuit-elle. "Mais à quoi bon descendre à deux millions dans les rues si on ne nous écoute pas?"

C'est le fond du problème, selon le politologue Dixon Sing: ni Pékin ni l'exécutif hongkongais n'ont donné aux manifestants de raisons de reculer.

Au contraire, les forces de l'ordre ont musclé leur réponse. Elles qui avaient tiré un millier de grenades lacrymogènes en juin et juillet en ont lancé 2.000 en une seule semaine début octobre.

"La majorité des Hongkongais continue de penser que la responsabilité principale réside dans la collusion entre Pékin, le gouvernement hongkongais et la police", explique M. Sing.

"L'augmentation de la violence policière est un des principaux facteurs du soutien encore très large dont bénéficient les manifestants, y compris les radicaux qui sont de plus en plus violents".

- Infiltré tabassé -

Signe de la défiance à l'égard des forces de l'ordre, des manifestants ont passé à tabac dimanche soir à Tseung Kwan O, un homme accusé d'être un policier infiltré.

Et la demande d'une enquête indépendante sur l'action de la police est une des principales revendications du mouvement.

Faute de chef désigné, celui-ci s'organise essentiellement en ligne, où le débat sur l'opportunité du recours à la violence fait rage.

"Le vandalisme donnera des arguments à l'opposition et va nous priver du soutien de la communauté internationale", met ainsi en garde un internaute dans un commentaire qui a reçu plus de 9.000 avis favorables.

Cet examen de conscience n'entraîne cependant pas de remise en cause stratégique fondamentale, car beaucoup de modérés sont convaincus que sans les radicaux, surnommés les "braves" au sein du mouvement, jamais le gouvernement n'aurait reculé en septembre sur le projet de loi sur les extraditions qui avait mis le feu aux poudres trois mois plus tôt.

"Même si nous ne soutenons pas totalement ce qu'ils font, nous essayons au moins de faire preuve de compassion et de compréhension", plaide la députée pro-démocratie Claudia Mo, qui défend la non-violence.

Protection de l'Enfance: une "stratégie" gouvernementale pour "garantir les mêmes chances à tous"RTL, Monde

Comment offrir plus de sécurité aux enfants de l'Aide sociale à l'enfance ? C'est l'objectif que se fixe lundi le gouvernement en présentant une "stratégie" pour la protection de l'enfance, très attendue des associations et professionnels de ce secteur en crise, souvent oublié.

La "Stratégie nationale de prévention et de protection de l'enfance 2020-2022" sera présentée par le secrétaire d'Etat à la Protection de l'Enfance, Adrien Taquet, dans un foyer de la banlieue de Lille (Nord).

Il y a "urgence à agir et le plus précocement possible", a expliqué M. Taquet à l'AFP, estimant que ce plan doit "apporter de la sécurité à des enfants trop ballotés et mieux prendre en compte leur parole".

Les mesures de protection touchent la vie de 340.000 enfants en France, dont plus de la moitié sont placés en institution ou en familles d'accueil, ainsi que celle de milliers d'éducateurs et travailleurs sociaux.

Au mois de janvier, un documentaire accablant diffusé par France 3 avait mis en lumière des violences insoutenables dans certains foyers d'accueil et le manque de formation de certains éducateurs. La nomination d'un secrétaire d'Etat était intervenue dans ce contexte "d'urgence".

Le gouvernement "s'engage" notamment à améliorer la qualité de vie dans les lieux d'accueil, en prévoyant la création de 600 nouvelles places d'ici 2022 - notamment pour l'accueil de fratries -, l'élaboration d'un "référentiel national" de contrôle des structures, aujourd'hui souvent enclenchés après un signalement, et une réflexion sur des normes d'encadrement (nombre de professionnels, compétences) définies au niveau national.

Pour les assistants familiaux (familles d'accueil), de moins en moins nombreux, l'exécutif veut ouvrir une négociation collective pour rendre leur statut "plus attractif".

Concernant la prévention, le gouvernement prévoit notamment un bilan de santé complet pour tout nouvel entrant à l'ASE, une vigilance supplémentaire pour les enfants en situation de handicap, environ 25% des enfants protégés, et un "accès à la scolarité" garanti pour tous. Actuellement, 25% des enfants placés n'ont aucun diplôme, un peu plus que la moyenne nationale.

- Contrat avec les départements -

Pour anticiper des situations à risque, l'entretien prénatal précoce sera rendu obligatoire et vingt relais parentaux, structures pouvant accueillir les enfants dont les familles sont en difficultés, devront voir le jour d'ici 2022. Actuellement, il en existe 10 sur le territoire.

Concernant l'adoption, l'exécutif souhaite ouvrir la question de l'adoption simple (qui ne rompt pas les liens avec la famille biologique), une procédure assouplie par une loi de 2016 mais qui demeure très complexe. L'objectif est que plus d'enfants confiés à l'ASE puissent être adoptés par leur famille d'accueil.

Pour les anciens enfants placés, dont beaucoup se retrouvent à la rue après leur majorité, un sujet qui a fait l'objet ces derniers mois de toutes les attentions politiques, la stratégie met en avant une série de mesures pour "préparer l'autonomie en amont", comme "éviter la déscolarisation, instituer des commissions avant les 17 ans pour anticiper l'avenir, ou faire des publics de l'ASE des publics prioritaires au logement étudiant ou social".

Des mesures "extrêmement faibles" pour Lyes Louffok, ancien enfant placé et membre du Conseil national de la protection de l'enfance, qui demande depuis des années une obligation de suivi pour tous les sortants de l'ASE.

"Adrien Taquet a été nommé au moment où la protection de l'enfance traversait, et traverse toujours, une grave crise. Ca fait des mois qu'on bosse pour lui faire des propositions concrètes et il n'y a rien dans cette stratégie de nature à répondre à l'urgence", déplore-t-il à l'AFP.

La majorité des mesures annoncées est soumise à une contractualisation entre l'Etat et les départements, qui ont la compétence de la protection de l'enfance.

"L'idée n'est pas de contractualiser avec tout le monde, c'est d'abord d'investir massivement dans les départements qui en ont le plus besoin, puis avec d'autres en 2021 et en 2022", a précisé M. Taquet, qui disposera en 2020 de 80 millions d'euros pour cette politique.

Une somme à mettre en regard avec les 8 milliards d'euros investis chaque année pour la protection de l'enfance.

Malgré sa crise cardiaque, Bernie Sanders promet un grand retour dans la présidentielle américaineRTL, Monde

Le ton combatif est revenu mais un brin plus contenu: après avoir montré une rare facette vulnérable cette semaine, Bernie Sanders a juré de reprendre une "campagne vigoureuse" pour la présidentielle américaine en revenant, dans un entretien diffusé dimanche, à sa grande promesse d'une "révolution politique".

"Je me sens très bien", a affirmé le sénateur indépendant, qui, à 78 ans, a fait une crise cardiaque le 1er octobre, en pleine campagne pour l'investiture démocrate.

"J'ai hâte de reprendre une campagne très vigoureuse", a-t-il lancé sur la chaîne ABC, en martelant d'un même souffle: "j'ai hâte de participer au débat" mardi soir pour la primaire démocrate, où il figure en troisième place dans la moyenne des sondages.

Son intention est claire.

Après cet épisode qui a sonné comme un coup de tonnerre dans la campagne, Bernie Sanders veut afficher sa détermination: il n'abandonnera pas, avec en vue la présidentielle de novembre 2020.

"Bernie est de retour": le slogan choisi pour son prochain grand meeting de campagne, le 19 octobre à New York, est d'ailleurs sans ambages.

A l'antenne, le candidat le plus âgé de la présidentielle américaine se prend même à livrer quelques sourires et plaisanteries, plutôt rares dans ses interviews.

Et il présente un meilleur teint que celui montré en sortant en début de semaine de chez le cardiologue, lorsqu'il avait annoncé aux médias qu'ils comptait "changer un peu la nature de la campagne, (m)'assurer que j'ai la force de faire ce que je dois faire".

Un rare signe de vulnérabilité qu'il tente depuis d'effacer, en proclamant qu'il s'est mal exprimé.

"Personne n'a mené une campagne plus vigoureuse que la mienne", a encore affirmé dimanche M. Sanders, candidat malheureux à la primaire démocrate en 2016 face à Hillary Clinton.

"Après un petit moment, nous serons probablement capables d'y revenir. Mais pas au premier jour" de retour en campagne, a-t-il toutefois admis.

- "Plus engagé" -

Les doutes, et critiques, demeurent cependant.

Pourquoi son équipe de campagne a-t-elle attendu plus de deux jours avant d'annoncer qu'il avait fait une crise cardiaque?

Après avoir déclaré qu'il avait été opéré en urgence à cause d'une artère bouchée, "nous voulions savoir ce qu'il se passait vraiment" sans avoir à informer les médias "toutes les quinze minutes", s'est-il justifié sur NBC mercredi.

Dimanche, le sénateur a promis de publier ses bulletins de santé "dès que nous le pourrons"... Et d'élargir au passage l'invitation à tous, y compris ses deux principaux rivaux pour la primaire, également septuagénaires: Joe Biden, 76 ans et Elizabeth Warren, 70 ans.

Souvent sur ses gardes avec les journalistes, Bernie Sanders a aussi offert sur ABC une rare incursion dans sa sphère plus personnelle.

Avant la crise cardiaque, "je me sentais plus fatigué que la normale. Je ne dormais pas aussi bien que j'aurais dû. Parfois j'étais un peu flageolant. Et j'aurais dû en tirer les conclusions évidentes, mais je ne l'ai pas fait, et j'en suis désolé".

Puis d'ajouter, plaisantin: "J'ai une artère qui n'est pas bouchée. Ca c'est une bonne chose".

Mais rapidement, il ramène la conversation sur l'un des grands combats de sa vie politique: la réforme du système de santé américain pour aller vers un modèle universel, dit "Medicare for all".

A quoi pensait-il en se rendant aux urgences?

"J'étais conscient d'avoir mal (...) et d'avoir une bonne assurance (...) et ce à quoi j'ai pensé, c'est ce qui arrive aux millions de gens" qui n'en ont pas. "Je suis plus engagé dans ce combat que je l'étais il y a quelques semaines".

Ce socialiste revendiqué s'est vu, au cours de l'été, dépasser dans les sondages par la sénatrice progressiste Elizabeth Warren.

Refusant de critiquer frontalement cette "amie de 25 ans", Bernie Sanders a pris soin de rappeler l'une de leurs différences fondamentales.

L'ex-professeure en droit à Harvard s'est décrite comme une "capitaliste jusqu'à la moelle" mais en faveur d'une meilleure régulation.

Cela ne suffit pas, a lancé Bernie Sanders. "Ce dont nous avons en fait besoin, et je ne veux pas faire trop peur aux gens, c'est d'une révolution politique."

Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la criseRTL, Monde

Des milliers de personnes ont déferlé dimanche soir dans les rues de Quito pour célébrer la fin d'une violente crise sociale qui a paralysé le pays 12 jours, le gouvernement équatorien ayant renoncé à supprimer les subventions au carburant.

Peu après l'annonce d'un accord entre l'exécutif et le mouvement indigène, fer de lance de la contestation, une foule enthousiaste a envahi les rues de la capitale, agitant le drapeau jaune, bleu et rouge de l'Equateur tandis que retentissaient des klaxons en signe de joie.

Dans la soirée, les milliers d'indigènes, venus des Andes et de l'Amazonie et qui campaient depuis une semaine à Quito pour exprimer leur colère, ont commencé à rentrer dans leurs communautés.

A l'issue d'une réunion de dialogue entre gouvernement et dirigeants indigènes, retransmise à la télévision et d'une durée de quatre heures, les deux parties se sont mises d'accord sur la préparation d'"un nouveau décret qui annule le décret 883" sur l'essence, a annoncé Arnaud Peral, représentant en Equateur de l'ONU, médiatrice du dialogue avec l'Eglise catholique.

"Les mesures appliquées dans tous nos territoires sont levées", a ajouté le président de la Confédération des nationalités indigènes de l'Equateur (Conaie), Jaime Vargas, visage peint et tête coiffée d'une couronne de plumes.

Il faisait ainsi référence aux blocages de routes et de puits pétroliers d'Amazonie depuis près de deux semaines, ce qui a suspendu la distribution de près de 70% de la production de brut, tandis que les écoles étaient fermées et les transports publics quasi-inexistants.

"A tous ceux qui ont participé à ce processus de paix, je les remercie", a déclaré le président Lenin Moreno.

Le pays andin a été secoué par une vague de manifestations avec, depuis le 3 octobre, sept morts, 1.340 blessés et 1.152 arrestations, selon le bureau du Défenseur du peuple, organisme public de défense des droits.

- "Le FMI gère le pays" -

La communauté indigène -- un quart de la population -- s'était fortement mobilisée contre les réformes économiques négociées avec le Fonds monétaire international (FMI) en échange d'un prêt de 4,2 milliards de dollars.

Mesure la plus controversée: le décret 883, dont l'effet était de multiplier par deux les prix à la pompe.

"Cela n'a jamais été mon intention d'affecter les secteurs les plus démunis (...), les plus pauvres", a assuré dimanche le président Moreno, un libéral élu en 2017 sous l'étiquette socialiste.

Jaime Vargas lui a reproché "l'improvisation de (sa) politique économique", notant avec regret qu'"on sent que la droite et le FMI gèrent le pays".

Quito, capitale située à 2.850 mètres d'altitude, a été le théâtre de débordements d'une violence inédite et de longs affrontements entre manifestants armés de pierres et fusées artisanales et forces de l'ordre tirant grenades lacrymogènes et balles en caoutchouc.

Dimanche, des heurts s'étaient poursuivis aux abords du Parlement alors que la ville se remettait à peine de la journée mouvementée de samedi, avec des bâtiments incendiés, comme celui de l'Inspection générale des finances ou de la chaîne Teleamazonas, des barricades de pierres, des vitres brisées et des pneus brûlés sur la chaussée.

- "Violence brutale" -

Débordé face à cette situation incontrôlable, le président Moreno, qui avait déjà déplacé le siège du gouvernement à Guayaquil (sud), a décrété le couvre-feu et placé la ville sous contrôle militaire jusqu'à nouvel ordre.

"Il y a eu une convulsion sociale et un non-respect des droits humains, une violence démesurée contre le peuple et un terrorisme d'Etat", a dénoncé avant la conclusion de l'accord Jaime Vargas à propos de la répression des forces de l'ordre, exigeant le départ des ministres de l'Intérieur et de la Défense, ce à quoi le président Moreno n'a pas répondu.

"On n'avait jamais vu un niveau de violence brutale comme ces derniers jours", a renchéri Leonidas Iza, président du Mouvement indigène et paysan de Cotopaxi (centre).

Il a mis en parallèle la brutalité policière avec le coup dur constitué par le bond du prix de l'essence: "Si je dois faire le plein et que le prix augmente de 123%, c'est violent".

La communauté indigène souffrait de plein fouet des effets du décret sur les carburants: généralement pauvre et travaillant dans l'agriculture, elle voyait ses coûts de transport s'envoler pour écouler ses produits.

Puissante et organisée, elle avait fait venir ces derniers jours des milliers de ses membres des Andes et d'Amazonie pour camper à Quito. Par le passé, elle a déjà renversé trois présidents.

"L'objectif d'un Etat plurinational n'a pas été rempli", a souligné dimanche Jaime Vargas, reflétant une rancoeur plus large de cette communauté, notamment envers les classes aisées et les médias, dont elle se dit absente.

"Si nous n'étions pas là, ceux de la campagne, les gens de la ville, les riches, ne pourraient pas vivre", clamait jeudi, furieuse, une manifestante indigène, Maria Escobar, 52 ans.

Cinq choses à savoir sur le Booker PrizeRTL, Monde

Le Booker Prize, équivalent britannique du Goncourt depuis 50 ans, compte parmi les plus prestigieux prix littéraires du monde, et est une promesse d'accélérateur de ventes pour les lauréats.

Voici cinq choses à savoir avant la remise du prix le 14 octobre:

- Histoire de noms -

Le prix littéraire a été créé en 1969 grâce au financement du plus important grossiste alimentaire anglais, Booker.

Les éditeurs britanniques, désireux de trouver un équivalent anglais au vénérable prix Goncourt, ont sollicité Jock Campbell, président de Booker et amateur de littérature, pour qu'il sponsorise le projet.

Le prix a été rebaptisé "Man Booker Prize" en 2002 quand le fonds spéculatif Man Group en est devenu sponsor financier à son tour.

Il a retrouvé son ancien nom en 2019 lorsqu'il est passé aux mains de la fondation caritative américaine Crankstart, fondée par des milliardaires de la Silicon Valley.

- Gloire et fortune -

Le prix récompense un roman écrit en anglais et publié au Royaume-Uni ou en Irlande.

Le lauréat, dont le nom est dévoilé chaque année en octobre à Londres, remporte 50.000 livres (environ 57.200 euros). Chaque finaliste empoche par ailleurs 2.500 livres (environ 2.860 euros).

Ces sommes sont bien loin de celle du Prix Nobel de littérature doté de 844.000 euros, mais font partie des plus généreuses dotations parmi les récompenses littéraires, à l'image du prix Pulitzer (près de 13.600 euros) ou du National Book Award aux Etats-Unis (environ 59.000 euros).

En France, le prix Goncourt n'offre que dix euros symboliques au gagnant, mais s'accompagne de la promesse de ventes record.

Le lauréat du Booker, lui aussi, "est assuré d'une reconnaissance internationale et d'une forte augmentation des ventes", selon le site du prix anglais.

- Comment ça marche ? -

Pour chaque édition un comité de Booker compose un panel d'environ cinq jurés, le plus souvent des personnalités du monde littéraire -- écrivains, critiques et éditeurs.

Ils disposent de plusieurs mois pour lire les nombreux livres en lice, puis en pré-sélectionnent une dizaine. De cette sélection émergent des finalistes, puis un unique lauréat est nommé.

- Traductions récompensées -

En 2016, un prix parallèle a été créé pour récompenser une fiction traduite en anglais et publiée, là aussi, au Royaume-Uni ou en Irlande.

L'auteur et le traducteur du roman lauréat se partagent la dotation de 50.000 livres du prix international Booker, dévoilé chaque année en mai.

L'écrivaine française Annie Ernaux a fait partie de la sélection finale en 2019 pour "Les années", traduit par Alison Strayer.

- Controverses -

Réservé aux auteurs britanniques, irlandais, zimbabwéens, et des pays du Commonwealth, le Booker Prize s'est ouvert aux écrivains américains en 2014, suscitant une vive polémique au Royaume-Uni sur la vocation originelle du prix.

Le double lauréat Peter Carey avait dénoncé en 2017 un prix uniquement financé par Man Group pour améliorer son image de marque.

La sélection des prétendants a été critiquée comme étant arbitraire, des dissensions ont parfois agité le jury et le choix du lauréat, parfois ouvertement répudié par un juré, est sujet à controverses.

Les gagnants ne sont pas toujours enchantés non plus: dans son discours de remerciements en 1972, le lauréat John Berger a déploré l'esprit de compétition "détestable" entourant la récompense.

L'écrivain engagé donna la moitié de l'argent gagné grâce à son prix au mouvement révolutionnaire afro-américain des Black Panthers pour dénoncer l'exploitation des Caraïbes par des sociétés commerciales, parmi lesquelles le sponsor financier du Booker Prize.

Le typhon Hagibis dévastateur au Japon: au moins 35 morts, les recherches de survivants continuentRTL, Monde

Des dizaines de milliers de sauveteurs au Japon étaient toujours à la recherche de survivants lundi, deux jours après le passage du puissant typhon Hagibis sur le centre et l'est du pays, qui a tué au moins 35 personnes.

Hagibis avait accosté samedi soir en provenance du Pacifique, accompagné de rafales de près de 200 km/h et précédé de pluies diluviennes qui avaient provoqué des glissements de terrain et fait déborder de nombreux cours d'eau.

Les médias japonais dénombraient au moins 35 morts, et selon l'agence de presse Kyodo près de 20 personnes étaient encore portées disparues. Les chiffres du gouvernement, qui datent de dimanche soir, étaient moins élevés et devaient être révisés lundi.

Des habitants ont été ensevelis dans des glissements de terrain, noyés dans leurs habitations ou dans leurs véhicules emportés par les eaux.


Dans la région centrale de Nagano notamment, une digue a lâché, déversant les eaux de la rivière Chikuma sur une zone résidentielle dont les habitations étaient inondées jusqu'au deuxième étage.

Plus de 110.000 secouristes, dont 31.000 soldats des Forces japonaises d'autodéfense, étaient sur le terrain, selon le gouvernement.

Des hélicoptères hélitreuillaient les résidents réfugiés sur leurs balcons ou sur les toits. L'une de ces opérations dimanche dans la région de Fukushima (nord-est) a tourné à la tragédie lorsqu'une septuagénaire a fait une chute mortelle de 40 mètres alors qu'elle était en train d'être évacuée par les airs.


Sauver des vies, "priorité absolue"

"Tout dans ma maison a été emporté par l'eau sous mes eux, je n'était pas sûre si c'était un cauchemar ou la réalité", a déclaré à la chaîne publique NHK une habitante de Nagoya (centre).

"Je crois que j'ai de la chance d'être encore encore en vie", a-t-elle ajouté.

Les chaînes de télévision montraient aussi des soldats ramant dans un canot pneumatique dans une commune inondée de la région de Fukushima, tandis que partout dans les zones touchées, ouvriers et habitants déblayaient des montagnes de boue.


Parmi les victimes du typhon figurent des membres d'équipage d'un navire cargo qui a sombré samedi soir dans les flots déchaînés de la baie de Tokyo.

"Douze membres d'équipage se trouvaient à bord. Cinq Chinois ont été retrouvés morts" a déclaré à l'AFP un responsable des garde-côtes.

Quatre autres membres d'équipage ont été sauvés et les recherches avaient repris lundi pour trouver les trois derniers disparus. Onze bateaux, deux hélicoptères et une douzaine de plongeurs étaient déployés pour cette opération, a-t-il précisé.

Le Premier ministre Shinzo Abe a promis que le gouvernement ferait "tout son possible". "Faites de votre mieux", a-t-il dit lors d'une réunion de crise dimanche soir. "La priorité absolue est de sauver des vies".


"Cette victoire, elle est à vous"

Des dizaines de milliers de personnes étaient dans des refuges, sans garantie de pouvoir regagner prochainement leurs logements.

Quelque 57.500 foyers du pays étaient toujours privés d'électricité lundi matin, et environ 120.000 n'avaient plus accès à l'eau potable.

Hagibis a paralysé les transports dans la grande région de Tokyo, en ce week-end prolongé par un lundi férié, mais la plupart des liaisons ferroviaires et aériennes avaient repris lundi.

La tempête avait aussi causé l'annulation de trois matchs la Coupe du monde de rugby, organisée dans l'archipel nippon.

Cependant le match décisif entre le Japon et l'Ecosse avait été maintenu dimanche soir, et l'équipe nationale a apporté un peu de réconfort au pays en remportant une brillante victoire (28-21), la propulsant en quarts de finale du tournoi pour la première fois de son histoire.

Une minute de silence avait été observée dans le stade avant le coup d'envoi, et l'équipe du Japon a dédié sa victoire aux victimes du typhon.

"A tous ceux qui ont souffert du typhon. Cette victoire, elle est à vous les gars", a déclaré le capitaine de l'équipe Michael Leitch.

Marathon budgétaire à l'Assemblée: baisses d'impôts au menuRTL, Monde

Largement consacré aux revendications exprimées lors de la crise des "gilets jaunes", le troisième budget du quinquennat arrive lundi devant l'Assemblée, sous les critiques de la gauche réclamant plus de justice et de la droite à cheval sur la rigueur.

La traditionnelle saison budgétaire, qui va durer jusqu'à Noël, débute par le premier volet du projet de loi de finances (PLF) 2020, consacré aux "ressources" de l'Etat, c'est-à-dire impôts et taxes, durant une longue semaine.

Quelque 3.000 amendements sont au menu, un millier de plus que l'an dernier où l'exercice avait été bouleversé par la crise des "gilets jaunes", qui avait contraint à des premiers gestes.

Le gouvernement prévoit pour l'année prochaine plus de 9 milliards d'euros de réduction d'impôts pour les Français, notamment via la baisse de 5 milliards de l'impôt sur le revenu à laquelle s'était engagé Emmanuel Macron à l'issue du "grand débat national".

En parallèle, la suppression de la taxe d'habitation va se poursuivre et concerner l'an prochain 80% des ménages, soit un gain de plus de 3 milliards d'euros pour les contribuables concernés.

La baisse des impôts est "massive et historique", à la fois pour ménages et entreprises, avec pour ces dernières un milliard d'euros de prélèvements en moins, fait valoir le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, qui défendra le projet de budget aux côtés de son collègue aux Finances Bruno Le Maire.

Quelques mesures d'économies sont programmées, dont le quasi-gel des prestations sociales (allocations familiales, aides personnalisées au logement...) et la suppression de niches fiscales comme sur le gazole non routier. Et si la baisse de l'impôt sur les sociétés se poursuit, elle sera moins rapide.

- "Creuser les inégalités" -

Au total, avec une croissance qui va se tasser à 1,3%, dans un contexte de ralentissement mondial, le déficit se situera à 2,2% du PIB, contre 2% initialement prévu. Surtout, le déficit structurel restera stable, et la dette publique va à peine baisser à 98,7% du PIB.

C'est ce qu'épingle la droite, l'ancien ministre Eric Woerth voyant dans l'acte 2 du quinquennat "l'acte de décès des ambitions en matière de finances publiques". L'actuel président de la commission des Finances pointe un budget "en 3 D: dette, déficit, dépenses", et déplore la fin de la politique de l'offre en faveur des entreprises, à l'unisson du Medef.

La gauche dénonce pour sa part un budget qui va "continuer de creuser les inégalités". "Le gouvernement oublie une nouvelle fois les 21,3 millions de foyers qui ne sont pas imposables et les 5 millions de foyers qui ne payaient pas de taxe d'habitation", soulignent les socialistes.

C'est le "budget des riches, acte III", dans la lignée de la suppression en 2018 de l'ISF, aux yeux des communistes. "Pour financer les baisses d'impôts, Emmanuel Macron sabre les budgets de ministères qui font de la redistribution et supprime des centaines de postes dans les ministères à utilité sociale", relèvent les insoumis.

Près d'un an après le début du mouvement des "gilets jaunes", l'exécutif prend garde à ne pas soulever de nouvelles contestations. Ainsi, après avoir déjà accepté de réindexer sur l'inflation les pensions de retraites de moins de 2.000 euros, il a dû abandonner in extremis la réduction d'un avantage pour les seniors employant une aide à domicile, face aux protestations jusque dans la majorité.

Un autre volet mobilise fortement les parlementaires: celui des compensations pour les collectivités du fait de la suppression de la taxe d'habitation, sur laquelle plusieurs groupes politiques proposent de revenir.

Autre critique récurrente: celle d'un manque d'ambition en matière de transition écologique. Le gouvernement lui promeut un budget "en cohérence avec la priorité donnée à l'écologie", même s'il écarte dans l'immédiat une hausse de la taxe carbone, qui avait été un des éléments déclencheurs de la crise des "gilets jaunes".

Pour donner un signal de "verdissement", les députés ont souhaité en commission la suppression des principales dépenses fiscales défavorables à l'environnement à l'horizon 2029, à l'initiative de LREM.

Qualifs Euro-2020: France-Turquie sous haute tension, sur le terrain et en tribunesRTL, Monde

L'atmosphère sera électrique lundi (20h45) à Saint-Denis pour le choc France-Turquie, avec un billet pour l'Euro-2020 à composter et une revanche à prendre pour les Bleus, dans un stade chauffé par les supporters turcs et un contexte diplomatique tendu.

Sur le terrain, le duel s'annonce intense entre deux nations proches de la qualification à l'Euro-2020. La France aura son billet en poche si elle gagne lundi, avant même les deux dernières journées, mais aussi en cas de match nul voire de défaite si ses poursuivants calent.

Mais les chaudes retrouvailles entre les deux coleaders du groupe H, quatre mois après que les Français ont sombré dans la fureur de Konya (défaite 2-0), seront teintées d'une lourde touche politique.

De fortes tensions diplomatiques sont en effet apparues depuis le déclenchement mercredi par le président turc Recep Tayyip Erdogan d'une offensive contre les Kurdes de Syrie, vertement condamnée par les gouvernements de très nombreux pays, dont la France.

Samedi, le gouvernement français a annoncé suspendre ses ventes d'armes à Ankara, dénonçant "l'offensive unilatérale" des forces turques qui "remet en cause les efforts sécuritaires et de stabilisation de la coalition globale contre Daech (acronyme en arabe du groupe Etat islamique, ndlr)".

- Pourparlers en tribune? -

Au Stade de France, lundi, le ministre turc de la Jeunesse et des Sports ainsi que l'ambassadeur, qui a été convoqué jeudi dernier au Quai d'Orsay, seront en tribune officielle. La présence de Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, n'est pas confirmée.

C'est dans ce contexte qu'une marée de supporters turcs est attendue à Saint-Denis. Ils seront 3.800 dans le parcage visiteurs dont tous les billets ont été vendus, selon la Fédération française, et certainement beaucoup plus ailleurs, parmi les 78.000 spectateurs annoncés au total.

"Cela va être un match compliqué dans un stade qui sera assez partagé entre les Français et les Turcs", relève Steve Mandanda, le gardien de l'OM, titulaire vendredi en Islande (1-0) et très certainement lundi.

Le souvenir du dernier France-Turquie, en 2009 à Lyon, a par ailleurs incité la préfecture de police de Paris à établir un "dispositif de sécurisation générale pour prévenir les troubles à l'ordre public avant, pendant et après la rencontre". Les effectifs policiers seront renforcés pour ce match classé à risque par l'Etat.

Il y a dix ans, les supporters visiteurs avaient perturbé la rencontre amicale gagnée par l'équipe de Karim Benzema (1-0), interrompue quelques minutes après des jets de projectiles et de fumigènes sur la pelouse du stade Gerland.

- Gagner "par fierté" -

Lundi, le choc au sommet du groupe H promet en tout cas d'être engagé, après la gifle subie en juin par les champions du monde à Konya.

"Pour remettre les pendules à l'heure, on a envie de gagner ce match. Par fierté aussi parce qu'on s'est fait manger là-bas. On se doit devant notre public et avec l'enjeu que l'on connaît, de faire un gros match", a lancé Olivier Giroud dès vendredi depuis Reykjavik.

L'équipe devra "montrer un autre visage" pour effacer le souvenir du match aller, ont poursuivi à l'unisson Mandanda et Clément Lenglet, pourtant pas mobilisés en Turquie.

"Il y aura un esprit de revanche, mais le plus important c'est de travailler sur nous-mêmes, on sait qu'on a un bon groupe", a temporisé Corentin Tolisso.

Pour bâtir son onze de titulaires, Didier Deschamps examinera l'état de forme de ceux qui ont joué en Islande, à commencer par celui de Giroud dont la capacité à enchaîner deux matches interroge, alors qu'il ne joue quasiment plus en club.

Le sélectionneur pourrait également relancer N'Golo Kanté et Lucas Hernandez. Le milieu de Chelsea a jeté l'éponge juste avant le coup d'envoi en Islande, gêné à une cuisse. Le défenseur a été ménagé après la passe d'armes entre la Fédération et son club, le Bayern Munich, "irrité" par sa convocation en dépit d'un genou récalcitrant.

"J'ai considéré qu'il n'était pas dans les meilleures dispositions psychologiques pour un match où il y aurait beaucoup de duels", a dévoilé Deschamps après la victoire en Islande.

Contre la Turquie, avec ou sans le "guerrier" Hernandez, il faudra quoi qu'il arrive avoir les nerfs solides.

Haïti : les artistes dans le concert des contestations contre le présidentRTL, Monde

Des milliers de personnes ont manifesté pacifiquement dimanche à Port-au-Prince sur appel de plusieurs artistes populaires d'Haïti qui réclament à leur tour la démission immédiate du président, déjà contesté par les universitaires, la société civile et les partis traditionnels d'opposition.

"Vu les violences qu'il y a parfois dans les manifestations, on a peur de sortir mais, aujourd'hui, on est là: on veut que les choses changent" explique Matthias, un manifestant de 26 ans, qui préfère taire son nom de famille, par peur des réactions de militants politiques.

Au sein de la foule majoritairement composée de jeunes, beaucoup ont choisi de porter un t-shirt blanc comme le voulait la consigne énoncée par les artistes organisant cette marche dominicale.

"Les artistes qui disent qu'ils ne font pas de politique, c'est faux: s'ils disent qu'ils font de la musique pour la jeunesse, il faudrait qu'ils écoutent les jeunes justement. On a un message à ceux qui ne sont pas venus aujourd'hui: on va boycotter vos concerts" prévient Fernando Duclair, opposant politique rodé aux manifestations.

Juchés sur un char de carnaval, largement équipé en hauts-parleurs chanteurs et DJ se sont relayés pendant des heures au micro pour scander mélodies et slogans contre le président Jovenel Moïse.

"Aujourd'hui, l'opposition c'est toute la population: elle a faim, elle ne peut pas vivre, ses enfants ne vont pas à l'école. Ce n'est pas parce que moi j'ai les moyens de manger qu'il faudrait que je ne regarde pas ceux qui, à côté, n'ont rien" témoigne le rappeur Izolan (Jean Léonard Tout-Puissant au registre civil) en regardant la foule compacte qui entoure le char.

"Plus personne ne veut rester chez soi, on en a tous marre. Le président doit parler au peuple, il ne peut pas rester muet. Aujourd'hui on ne peut pas rester en silence" ajoute Izolan qui a organisé la mobilisation du secteur culturel.

Depuis le début du mouvement de contestation, fin août, le chef d’État haïtien n'a pris qu'une seule fois la parole publiquement, via une allocution pré-enregistrée, diffusée à la télévision d’État le 25 septembre à 2heures du matin heure locale.

La colère populaire contre Jovenel Moïse, décrié par les opposants les plus radicaux depuis son arrivée au pouvoir en février 2017, s'est accentuée fin août à la suite d'une pénurie de carburants généralisée à travers le pays.

Majoritairement issus des quartiers les plus pauvres, les manifestants exigent d'autant plus la démission du chef de l’État que des entreprises qu'il dirigeait avant son entrée en politique ont été épinglées par la Cour supérieure des comptes comme étant "au cœur d'un stratagème de détournement de fonds".

Euro-2020: France-Turquie, tendu à tous les étagesRTL, Monde

Alerte rouge à Saint-Denis. Vexés par la gifle de Konya, les champions du monde ont une revanche à prendre sur les Turcs, lundi (20h45/18H45 GMT) au Stade de France où une marée de supporters visiteurs est attendue dans un contexte sportif, sécuritaire et diplomatique sensible.

Sur le terrain, le combat s'annonce intense entre deux nations toutes proches de se qualifier pour l'Euro-2020. Les Bleus auront leur billet en poche s'ils gagnent, mais aussi en cas de match nul voire de défaite si leurs poursuivants calent.

Pourtant, le contexte extra-sportif parasite un match rendu sensible par le souvenir du sulfureux France-Turquie de 2009, d'une part, et par les tensions diplomatiques entre Paris et Ankara, d'autre part.

Le déclenchement mercredi par le président turc Recep Tayyip Erdogan d'une opération militaire contre une milice kurde en Syrie a déclenché un tollé international. La France a dénoncé une "offensive unilatérale" et suspendu ses ventes d'armes vers la Turquie. Et à Paris, plusieurs manifestations en soutien aux Kurdes de Syrie ont déjà eu lieu ce week-end.

"Les problèmes géopolitiques, ils sont là. Que cela ait des conséquences? Forcément, sur l'environnement du match. Mais on ne va pas penser à cela", a évacué le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps.

Les footballeurs turcs n'ont eux pas hésité à lier sport et politique, lorsqu'ils ont célébré vendredi leur victoire contre l'Albanie en réalisant un salut militaire, en soutien aux soldats engagés dans l'offensive.

"Je ne veux pas que ces discussions prennent le pas sur le match, a précisé dimanche le sélectionneur turc Senol Günes. Nous encourageons nos soldats, mais je suis contre toute sorte de violence."

- "Passion exacerbée" -

Au Stade de France, l'attitude des autorités françaises sera scrutée dans la tribune officielle, où devraient prendre place le ministre turc de la Justice ainsi que l'ambassadeur à Paris, selon une source diplomatique turque.

Les supporters de la Turquie sont attendus en grand nombre. Ils seront 3.800 dans un parcage visiteurs à guichets fermés, selon la Fédération française, et certainement beaucoup plus ailleurs, parmi les 78.000 spectateurs annoncés au total.

"Nous avons entendu que 40.000 supporters seront là (...), je pense que ce sera comme un match à domicile", affirme à l'AFP Cagri Davran, journaliste pour le quotidien sportif turc Fanatik.

Il y avait plus de 300.000 électeurs turcs inscrits en France lors du scrutin législatif de novembre 2015.

"C'est vrai que les supporters turcs se déplacent en nombre, ils ont une ferveur, une passion peut-être exacerbée", mais "on ne va pas compter combien ils sont", rétorque Deschamps.

La précédente opposition entre les deux équipes sur le sol français, il y a dix ans à Lyon, avait fini dans la confusion, interrompue quelques minutes après des jets de projectiles et de fumigènes au stade Gerland.

"J'espère qu'ils seront dans un esprit de fraternité", a déclaré Senol Günes à propos des fans turcs.

"Ce qu'il se passe en Syrie, c'est une chose, le match c'est autre chose. Bien qu'il puisse y avoir des imbrications, des provocations, nous essaierons de l'éviter", a tenté de rassurer l'ambassadeur de Turquie Ismail Hakki Musa, interrogé par l'AFP sur l'éventualité de tensions entre supporters turcs pro- ou anti-Kurdes en marge de la rencontre.

- Sécurité renforcée -

Lundi, pour ce match classé à risque, la préfecture a prévu un "dispositif de sécurisation générale pour prévenir les troubles à l'ordre public avant, pendant et après la rencontre".

Au Stade de France, les effectifs de sécurité ont également été augmentés (1.400 contre 1.200 habituellement).

Sur la pelouse, quatre mois après avoir sombré dans la fureur de Konya (défaite 2-0), les Bleus veulent "remettre les pendules à l'heure", selon l'attaquant Olivier Giroud.

"C'est l'occasion de montrer un autre visage et devant notre public de nous qualifier", poursuit le capitaine Raphaël Varane.

Mais la Turquie, coleader du groupe H avec la France, aura la même ambition et veut "faire une très belle prestation", selon Senol Günes.

Le sélectionneur turc sera toutefois privé de son capitaine Emre Belözoglu, comme Deschamps de Lloris, indisponible jusqu'en 2020.

Le gardien marseillais Steve Mandanda sera reconduit derrière une défense où Lucas Hernandez, ménagé vendredi en Islande, pourrait faire son retour. Souvent présenté comme un "guerrier" par ses coéquipiers, il ne serait pas de trop sur le terrain.

Le sort du Brexit se joue cette semaine RTL, Monde

Le sort du Brexit va se jouer cette semaine, avec d'ultimes et laborieuses tractations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour tenter de parvenir à un accord de divorce, à 17 jours de la sortie prévue du bloc européen.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson mettra l'accent sur sa volonté de réaliser le Brexit le 31 octobre en présentant lundi son programme de politique nationale lors du traditionnel discours de la reine Elizabeth II, qui marque l'ouverture d'une nouvelle session parlementaire.

Mais Londres et l'UE se sont montrés prudents dimanche sur leurs chances de divorcer à l'amiable, des négociations intensives à Bruxelles durant le week-end n'ayant pas permis d'enregistrer de percée sur la question clé de la frontière irlandaise après le Brexit.

"Il reste beaucoup de travail à faire" pour sortir de l'impasse, a estimé dimanche Michel Barnier, négociateur de l'UE sur le Brexit.

Constat identique chez Boris Johnson. Il a estimé qu'un accord de Brexit était toujours possible - un scénario qui a sa préférence même s'il est prêt à sortir son pays de l'UE sans accord -, mais qu'il restait toujours "un travail considérable à accomplir pour y parvenir".

- "L'horloge tourne"-

Un diplomate européen a confirmé à l'AFP qu'il n'y avait "pas encore de percée", suggérant que Londres devrait lâcher du lest: "si le gouvernement britannique veut une solution, il doit agir vite. L'horloge tourne".

Des discussions techniques se poursuivront lundi, mais il reste très peu de temps aux deux camps pour réussir.

Les dirigeants européens se réuniront jeudi et vendredi pour un sommet à Bruxelles, présenté comme celui de la dernière chance pour éviter une sortie de l'UE sans accord aux conséquences douloureuses, ou un troisième report prolongeant l'incertitude sur le chemin que prendra le Royaume-Uni après 46 ans dans le giron européen.

Dans l'idéal, les 27 voudraient avoir une proposition complète sur laquelle voter d'ici là.

Londres et Bruxelles ne parviennent pas à s'entendre sur la manière d'éviter, après le Brexit, un retour à une frontière physique entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, qui restera membre de l'UE, et d'ainsi préserver la paix sur l'île, qui a connu plusieurs décennies de violences.

Depuis que son plan de Brexit présenté début octobre a été rejeté par les Européens, Boris Johnson a présenté de nouvelles propositions à son homologue irlandais Leo Varadkar jeudi.

Mais peu de détails ont filtré sur la manière concrète dont Londres et Bruxelles comptaient surmonter les points de désaccord persistants, notamment sur la manière d'éviter la mise en place de contrôles douaniers et le droit de regard donné aux autorités nord-irlandaises dans le mécanisme.

Selon des informations de presse, Londres a proposé que l'Irlande du Nord forme une union douanière avec la Grande-Bretagne tout en appartenant à une sorte de zone douanière avec l'UE. Inacceptable pour l'UE comme pour l'allié nord-irlandais du gouvernement minoritaire britannique, le parti unioniste DUP.

- Convaincre le Parlement -

S'il parvient à conclure un accord, Boris Johnson aura encore la lourde tâche de convaincre le Parlement, très divisé sur le Brexit, entre partisans du maintien de liens étroits avec l'UE et zélateurs d'une coupure nette.

Les députés, qui avaient rejeté trois fois l'accord négocié par l'ex-Première ministre Theresa May, siégeront lors d'une séance extraordinaire le 19 octobre, potentiellement décisive pour le Brexit, pour la première fois un samedi depuis la guerre des Malouines en 1982.

"Comparé au Parlement britannique, un sphinx égyptien est un livre ouvert", a commenté le président sortant de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Faute d'accord d'ici samedi, une loi adoptée en septembre impose à Boris Johnson de demander un report de trois mois. Le dirigeant l'exclut catégoriquement, après déjà deux reports du Brexit depuis qu'il a été voté par référendum en juin 2016. Il n'a cependant jamais dit comment il pourrait s'y soustraire.

Cette demande de report devra être approuvée à l'unanimité des autres Etats membres, une requête qu'il serait judicieux d'accepter si elle était soumise, a estime M. Juncker.

La profondeur de la crise politique est telle au Royaume-Uni que des élections générales anticipes apparaissent inéluctables dans les prochains mois.

Le célèbre converti anglican John Henry Newman canonisé ainsi que quatre femmes RTL, Monde

Le plus célèbre des anglicans ralliés au catholicisme, John Henry Newman, est devenu saint dimanche lors d'une cérémonie place Saint-Pierre, en même temps que quatre femmes dont une Suissesse mystique, Marguerite Bays.

Le cardinal Newman (1801-1890) est le premier britannique canonisé depuis les années 1970.

Et pour l'occasion, le prince Charles - qui devrait prendre un jour la tête de l'Eglise d'Angleterre - a représenté le Royaume-Uni.

La conversion du prêtre anglican avait provoqué un vif scandale dans l'Angleterre victorienne au XIXe siècle, qui venait à peine de décriminaliser les fidèles catholiques.

"Son exemple est plus que jamais nécessaire pour la manière dont il a su, au mieux, défendre sans accuser, être en désaccord sans manquer de respect et peut-être, surtout, pour la manière dont il a pu voir les différences comme des lieux de rencontre et non d'exclusion", a écrit le prince Charles dans un éditorial de l'Osservatore Romano, le quotidien du Vatican.

L'anglicanisme est née d'une scission avec l'Eglise catholique au XVIe siècle, après le refus du pape d'accorder au roi Henri VIII l'annulation de son mariage. Les anglicans ne reconnaissent pas, depuis lors, l'autorité du pape.

Né dans une famille anglicane, John Henry Newman avait rejoint Rome en 1845 après avoir dénoncé ce qu'il considérait comme des "dérives" de l'anglicanisme.

Après sa conversion, Newman devient prêtre catholique en 1847, grimpant les échelons jusqu'à devenir cardinal en 1879.

Devient également sainte la Suissesse Marguerite Bays (1815-1879), une humble couturière du canton de Fribourg, dévouée aux pauvres.

- Héritage -

Elle fut guérie subitement d'un cancer des intestins le 8 décembre 1854, jour de la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception. Selon sa biographie officielle, elle reçut ensuite les stigmates et entrait en extase chaque vendredi (durant dix-neuf ans) pour revivre la Passion du Christ.

Pour l'avocat de sa cause auprès de l'Eglise, le frère capucin Carlo Calloni, cette mystique qui faisait partie du Tiers-ordre des franciscains (association de laïcs pieux), "n'a pas fait de révolutions" mais a vécu "humblement et pauvrement".

Elle doit sa canonisation à un miracle reconnu après enquête du Vatican: une petite fille de deux ans sortie indemne d'une chute sous la roue d'un tracteur, après que son grand-père eut invoquée Marguerite Bays.

"Aujourd’hui, remercions le Seigneur pour les nouveaux Saints qui ont marché dans la foi (...). Trois d’entre eux sont Soeurs et elles nous montrent que la vie religieuse est un chemin d’amour dans les périphéries existentielles du monde", a déclaré le pape dans son homélie.

"Sainte Marguerite Bays, en revanche, était une couturière et elle montre combien la prière simple est puissante", a poursuivi François.

"C’est la sainteté dans le quotidien dont parle le saint Cardinal Newman qui a dit : +Le chrétien possède une paix profonde, silencieuse, cachée, que le monde ne voit pas. (...) Son comportement est tellement éloigné de l’ostentation et de la sophistication qu’à première vue on peut facilement le prendre pour une personne ordinaire", a conclu le pape.

Le pape a aussi proclamé saintes dimanche trois religieuses: la soeur indienne Marie-Thérèse Chiramel Mankidiyan (1876-1926), la soeur italienne Giuseppina Vannini (1859-1911) et la soeur brésilienne Dulce Lopes Pontes (1914-1992).

Cette dernière, surnommée "le bon ange de Bahia", a consacré sa vie aux plus nécessiteux de sa ville natale, Salvador de Bahia (nord-est).

Elle entre dans les ordres à l'âge de 19 ans et porte secours aux habitants des quartiers pauvres. En 1949, elle transforme le poulailler de son couvent en un hôpital de fortune.

Au fil des années, le projet prend de l'ampleur au point de se transformer en un important centre hospitalier, aujourd'hui baptisé Œuvres sociales de sœur Dulce (OSID) où 3,5 millions de personnes sont soignées chaque année.

Clin d'œil de l'histoire, à la fin des années 1960, parmi les indigents venant chercher de l'aide auprès de soeur Dulce, se trouve un certain Paolo Coelho. L'écrivain brésilien aujourd'hui mondialement connu avait alors fui la maison de ses parents à Rio de Janiero et se trouvait sans le sou.

Au Vietnam, le jeu du croquet en vogue chez les retraités RTL, Monde

Le croquet, passe-temps longtemps cantonné à l'Europe et à l'Amérique du Nord, fait de plus en plus d'adeptes au Vietnam où les retraités se réunissent pour discuter des matchs amicaux afin de se maintenir en forme sans trop d'efforts physiques.

Dans le district de Soc Son dans la banlieue de Hanoï, un groupe de personnes âgées se retrouvent pratiquement tous les jours sur un terrain poussiéreux à proximité d'une pagode. Le plus vieux à 93 ans.

"Nous n'avons pas besoin de beaucoup bouger quand nous jouons au croquet (...) et cela fait aussi travailler notre cerveau", raconte à l'AFP l'un des joueurs, Nguyen Van Tuu.

"Nous sommes accros à ce sport", relève de son côté Le Thanh Do, un ex-militaire âgé de 66 ans. "Si un jour nous ne pouvons pas jouer à cause de la pluie, cela nous manque vraiment".

Le jeu, qui consiste à pousser à l'aide de maillets des boules à travers des arceaux, se pratique ici sur un terrain sableux.

Plébiscité au XIXe siècle par les classes aisées en Grande-Bretagne, il est devenu par la suite un passe-temps populaire en Europe et en Amérique du Nord.

Il a été importé dans la banlieue de Hanoï en 1996 par un responsable local qui désirait offrir une activité aux retraités.

Au Vietnam, l'âge de départ à la retraite est de 60 ans pour les hommes et de 55 ans pour les femmes et beaucoup de seniors s'adonnent à une activité physique régulière en extérieur ou dans les clubs de gym qui fleurissent dans les villes.

Le croquet présente plusieurs avantages: il nécessite peu d'efforts physiques, peut se pratiquer partout et le matériel nécessaire reste peu cher.

Une marche pour Kewi, 15 ans, tué pendant un cours d'EPSRTL, Monde

Des cris de douleur, des larmes et de la colère : plus d'un millier de personnes ont marché dimanche jusqu'à l'entrée du stade des Lilas où Kewi, 15 ans, a été tué à coups de couteau, victime d'une guerre ancienne entre quartiers.

Parti de la commune voisine du Pré-Saint-Gervais, le cortège silencieux était massé derrière une banderole "Unis contre la violence, justice pour Kewi", a constaté une journaliste de l'AFP. Il est arrivé à 12H00 à l'endroit où le lycéen avait tenté de s'interposer lors d'une rixe, en marge d'un cours d'EPS, le 4 octobre.

Là, ses proches, effondrés, se sont longuement étreints. Dans la foule, beaucoup d'adolescents, une rose blanche à la main, vêtus de T-shirts blancs frappés du visage de cet adolescent souriant aux cheveux mi-longs.

"Un grand cœur", "respecteux", qui "à trois ans courait déjà derrière un ballon", selon les mots de son cousin. "Qui sait, tu serais peut-être devenu l'un des plus grands joueurs français ?", s'est-il interrogé.

"Combien d'enfants doivent mourir pour que les pouvoirs publics agissent pour nos quartiers, gangrenés par la violence ? Il faut que Kewi soit le dernier, le dernier enfant perdu," a-t-il conclu.

Un an plus tôt, Aboubakar, 13 ans, était lui aussi mort lors d'une rixe aux Lilas impliquant des jeunes de quatre villes du secteur.

"Cette marche blanche envoie un signal fort : plus jamais ça !", a lancé le maire PS des Lilas, Daniel Guiraud, en appelant "à la responsabilité de chacun, parents, enseignants, élus, mais aussi État".

"Le Pré et la Seine-Saint-Denis ne sont pas condamnés à la fatalité de la violence. Nous devons bénéficier des mêmes moyens que les autres départements", a ensuite dénoncé le maire PS du Pré-Saint-Gervais, Laurent Baron, en évoquant un rapport parlementaire accablant pour les services de l'État en Seine-Saint-Denis. Il a aussi indiqué avoir demandé à être reçu par le ministre de l'Intérieur.

Deux jours après la mort de Kewi, trois jeunes de 14 et 15 ans ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour "assassinat en bande organisée".

"Sur l'ensemble de la Seine-Saint-Denis, il y a des enjeux de violence que nous connaissons bien et malheureusement ne sont pas nouveaux", a estimé dimanche le ministre de l’Éducation, interrogé sur BFMTV.

Jean-Michel Blanquer, qui recevra la famille du jeune homme "cette semaine", s'est dit "prêt à des évolutions des moyens de ce lycée, mais aussi surtout à la politique de sécurité".

Après la mort de Kewi, la majorité des enseignants des deux établissements concernés - le lycée Paul Robert et le collège Marie-Curie, dont des élèves étaient en cours d'EPS pendant le meurtre - ont décidé de cesser le travail. Un des professeurs du lycée avait tenté de ranimer l'adolescent, sous les regards paniqués de ses élèves.

Ils se réuniront en assemblée générale lundi matin pour décider des suites de leur mouvement. "On va continuer. Il ne s'agit pas d'une affaire sordide de Seine-Saint-Denis, mais de violences dans le cadre scolaire. On en a marre, on ne peut plus continuer comme ça", a dit dimanche Gabriel Lantazzio, professeur d'anglais et délégué Snes.

Sur le téléphone de son fils, une maman d’élève lui a montré une capture d'écran: "Les Lilas: 2, Le Pré: 0", en référence aux deux adolescents tués.

Macron et Merkel appellent la Turquie à cesser son attaque en SyrieRTL, Monde

Emmanuel Macron et Angela Merkel ont appelé ensemble dimanche soir la Turquie à cesser son opération contre les forces kurdes en Syrie, qui "risque de créer une situation humanitaire insoutenable et d'aider Daech à réémerger".

"Nous avons échangé, qui avec le président (américain) Trump qui avec le président (turc) Erdogan et nous avons passé le message clair de notre volonté commune que cette offensive cesse", a ajouté le président français, avant un dîner des deux dirigeants européens à l'Elysée.

"Notre conviction est que cette offensive prend le risque d'une part, et nous ne constatons d'ores et déjà sur le terrain, de créer des situations humanitaires insoutenables et, d'autre part d'aider Daech à réémerger dans la région", a ajouté M. Macron, qui a convoqué dimanche à 22H00 un conseil restreint de défense sur la Syrie.

Ce Conseil de défense réunira notamment le Premier ministre Edouard Philippe, les ministres de la Justice, des Affaires Etrangères, des Armées et de l'Intérieur, ainsi que le chef d'état major des armées, l'Amiral Rogel.

"J'ai parlé un heure avec le président Erdogan, nous devons tenir compte des intérêts et de la sécurité de la Turquie. Mais nous pensons aussi qu'il faut mettre un terme à cette invasion turque, car il y a des raisons humanitaires et on ne peut pas accepter cette situation contre les Kurdes", a ajouté Angela Merkel.

"Face à cette situation, nous resterons très coordonnés, comme nous l'avons été pour signifier aux Turcs la fin de toutes nos ventes d'armes, mais également sur les initiatives à prendre dans les prochaines heures et les prochains jours", a conclu le président français.

Il a aussi appelé les Européens à s'unir dans "ce moment, européen et international difficile et parfois inquiétant".

"Nous ne pouvons nous permettre ni de vision ni aveuglement ni faiblesse", a-t-il ajouté, "l'Europe ne peut s'offrir le luxe de vaines querelles, de petites disputes ou d'ajouter des crises internes aux tensions du monde qui nous affectent déjà".

Au 5e jour de leur attaque, les forces turques et leurs alliés locaux ont avancé en profondeur en Syrie dimanche, semblant en passe d'achever la première phase de leur offensive contre les forces kurdes, lâchées par Washington qui a annoncé le retrait de près de 1.000 soldats du nord syrien.

Les autorités kurdes ont annoncé la fuite de près de 800 proches de jihadistes du groupe Etat islamique (EI) d'un camp de déplacés.

Verdict attendu lundi au procès du commando jihadiste de Notre-DameRTL, Monde

Elles sont devenues le "visage du jihad au féminin" selon le parquet: après trois semaines de débats, la cour d'assises spéciale de Paris rend lundi son verdict au procès du commando de Notre-Dame, où comparaissent cinq femmes accusées d'avoir participé à des projets d'attentats.

La cour, qui juge cette affaire hors norme depuis le 23 septembre, entendra en début de matinée l'avocat de la principale accusée, puis les derniers mots des cinq jihadistes présumées. Le verdict est attendu de son côté en milieu ou en fin de journée.

Quelles peines seront prononcées à l'encontre de celles que certains médias ont appelé les "soeurs du jihad"? Dans leurs réquisitions, les avocats généraux ont réclamé jeudi 20 à 30 ans de réclusion criminelle pour quatre des cinq accusées, en insistant sur leur "détermination sans faille".

Elles ont été "le bras armé" en France du groupe Etat islamique (EI), a martelé l'une des représentantes du parquet, en rappelant que les accusées avaient envoyé des vidéos de revendication d'attentats à venir. "Elles étaient animées par cette volonté de tuer", a-t-elle insisté.

- bonbonnes de gaz -

Aujourd'hui âgées de 22 à 42 ans, les cinq accusées sont soupçonnées d'avoir voulu lancer en septembre 2016 des attaques en suivant les consignes de Rachid Kassim, propagandiste de l'EI et inspirateur quelques semaines plus tôt de l'assassinat d'un policier et de sa femme à Magnanville (Yvelines).

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 2016, deux d'entre elles -- Inès Madani et Ornella Gilligmann -- avaient tenté de faire exploser une voiture remplie de bonbonnes de gaz dans une rue située près de Notre-Dame de Paris. Seul le choix de ce carburant, impossible à enflammer, avait permis d'éviter l'explosion.

Le parquet a requis 30 ans de réclusion contre Inès Madani et 25 ans contre Ornella Gilligmann, mère de trois enfants.

Après l'échec de cet attentat, Inès Madani s'était retranchée dans l'appartement d'Amel Sakaou, à Boussy-Saint-Antoine (Essonne), sur les conseils de Rachid Kassim,. Toutes deux avaient été rejointes le 6 septembre par Sarah Hervouët, guidée elle aussi par le jihadiste.

- Relation "passionnelle" -

Se sachant traquées par la police, les trois jeunes femmes avaient quitté précipitamment leur appartement le 8 septembre, armées de couteaux de cuisine. Sur le parking, Sarah Hervouët avait porté un coup de couteau à un policier en civil de la DGSI qui se trouvait dans une camionnette.

Vingt ans de réclusion ont été requis contre Sarah Hervouët et Amel Sakaou, qui a refusé d'assister à son procès depuis son ouverture, et 10 ans contre Samia Chalel, accusée d'avoir aidé Inès Madani à trouver un point de chute après l'attentat raté.

Quel a été le rôle précis joué par chacune des accusées au cours de ce périple chaotique? Devant la cour d'assises spéciale, Ornella Gilligmann et Inès Madani ont présenté des versions divergentes, la première affirmant avoir fait échouer volontairement l'attaque, ce que la seconde dément.

Les deux femmes s'étaient rencontrées sur internet trois mois plus tôt. Inès Madani se faisait alors passer pour un homme, appelé "Abou Jounayb", dont Ornella Gilligmann était tombée amoureuse. Cette dernière croyait qu'Inès Madani était la soeur d'Abou Jounayb.

Leur relation a été "passionnelle, déséquilibrée, déterminante", a assuré vendredi l'avocate d'Ornella Gilligmann, Me Cosima Ouhioun, assurant que sa cliente -- alors mariée et mère de trois enfants -- avait agi par amour. "Le passage à l'acte relève plus d'un crime passionnel", a-t-elle insisté.

Cette affaire, mêlant relations virtuelles et projets d'attaques biens réels, a révélé le rôle actif joué dans le jihad en France par certaines femmes, prêtes à commettre une attaque meurtrière à défaut de partir en Syrie ou en Irak.

"Si les bonbonnes de gaz avaient explosé, si des victimes étaient décédées, on ne se poserait pas la question de la sanction: il serait naturel de prononcer la réclusion criminelle à perpétuité", a rappelé dans son réquisitoire l'un des avocats généraux.

Le prestigieux Booker Prize décerné lundi, des plumes de renom en liceRTL, Monde

Le Booker Prize, prestigieux prix littéraire britannique consacrant depuis 50 ans des oeuvres de fiction en anglais, sera décerné lundi à l'un des six écrivains nominés, parmi lesquels des plumes de renom comme Margaret Atwood et Salman Rushdie.

Lancé en 1969, le Booker Prize récompense chaque année l'auteur du "meilleur roman écrit en anglais et publié au Royaume-Uni" de 50.000 livres (environ 57.200 euros), et l'assure d'une notoriété internationale immédiate.

Parmi les six finalistes sélectionnés cette année figurent quatre femmes.

La romancière et poétesse canadienne Margaret Atwood, déjà récompensée par un Booker Prize, est nominée cette fois pour "Les Testaments" ("The Testaments"), la suite très attendue de "La Servante écarlate" ("The Handmaid's Tale"), dystopie misogyne terrifiante qui s'est érigée en véritable manifeste féministe à l'ère du mouvement #MeeToo.

Le président du jury, Peter Florence, a qualifié "Les Testaments" de "roman sauvage et magnifique qui nous parle aujourd'hui avec conviction et puissance". "Atwood a placé la barre exceptionnellement haut. Elle s'envole", a-t-il salué.

Le livre "La Servante écarlate", publié en 1985, est devenu une série TV à succès en 2017 qui a relancé les ventes du roman, dont l'édition anglaise a atteint huit millions de copies dans le monde entier.

Souvent citée pour le prix Nobel de littérature, Margaret Atwood, 79 ans, a déjà remporté le Booker Prize en 2000 pour son roman historique "Le Tueur Aveugle".

- Roman fleuve -

Lauréat du prestigieux prix lui aussi, en 1981 pour "Les Enfants de minuit", Salman Rushdie, 72 ans, est sélectionné pour "Quichotte", version moderne de l'épopée picaresque du héros de Cervantès transposée en Amérique.

Parmi les autres finalistes figure le Nigérian Chigozie Obioma pour "L'Orchestre des minorités" ("An Orchestra of Minorities"), consacré à un éleveur de poulets dans une petite ville du Nigeria. Il s'agit d'"un conte aux proportions odysséennes qui fait battre le coeur", selon la membre du jury Afua Hirsch. L'auteur avait déjà été nominé en 2015.

Il y a aussi l'Anglo-Nigériane Bernardine Evaristo pour "Girl, Woman, Other" (non traduit en français), chronique de la vie de familles noires en Grande-Bretagne.

L'Américaine Lucy Ellmann est sélectionnée pour "Ducks, Newburyport", un roman fleuve de 1.000 pages bâti autour du monologue d'une femme au foyer de l'Ohio, décliné en une phrase presque sans interruption. Le livre met en lumière, selon la membre du jury Joanna MacGregor, l'"exaspérante complexité de la vie de famille".

Enfin, Elif Shafak, l'écrivaine la plus lue en Turquie, est sélectionnée pour "10 Minutes 38 Seconds in This Strange World", sur les souvenirs d'une prostituée dans les bas-fonds d'Istanbul.

Jusqu'en 2013, le Booker Prize était réservé à des ressortissants des États du Commonwealth, avant de s'ouvrir l'année suivante aux autres pays anglophones.

Outre Salman Rushdie et Margaret Atwood, parmi les romanciers déjà distingués figurent également Yann Martel, Kazuo Ishiguro, Julian Barnes ou Hilary Mantel.

Précédemment dénommé Man Booker Prize, le prix a perdu son sponsor en janvier, la société d'investissement britannique Man Group voulant consacrer ses ressources à une nouvelle campagne en faveur de "la diversité et de l'inclusion" au sein du secteur financier.

Elections en Pologne: les conservateurs devraient garder la majorité absolue au ParlementRTL, Monde

Les conservateurs nationalistes au pouvoir en Pologne ont remporté les élections législatives dimanche et devraient conserver la majorité absolue, selon les projections basées sur des résultats partiels.

Autre résultat marquant de ce scrutin, la gauche retourne au parlement après une pause de quatre ans et l'extrême droite anti-système y fait son entrée avec treize députés, selon l'enquête de l'institut Ipsos qui ne précise pas le nombre des commissions électorales interrogées.

Avec 43,6% des suffrages, le parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, qui doit sa popularité notamment à de généreux transferts sociaux, devrait obtenir 239 sièges à la chambre basse qui en compte 460.

"Dur labeur"

"J'espère que la journée de demain (lundi, avec l'annonce des résultats officiels) confirmera notre succès. Devant nous, quatre années de dur labeur", a déclaré M. Kaczynski au siège de son parti.

"Nous méritons davantage", a ajouté le chef du PiS, considéré comme l'homme le plus influent de Pologne.

"Nous devons réfléchir (...) aux raisons pour lesquelles une partie de la société a considéré qu'il ne fallait pas nous soutenir", a-t-il encore dit.

Selon les dernières projections, la principale formation d'opposition, la Coalition civique (KO, centriste), obtiendrait 27,4% et devrait disposer de 131 députés à la Diète, suivie par la gauche (12,4% et 46 députés). Le parti paysan PSL associé au parti anti-système Kukiz'15 bénéficierait de 9,1% des voix (30 députés).

Une formation d'extrême droite anti-système, comprenant des ultra-libéraux et des nationalistes anti-migrants, la Confédération, entrerait au parlement avec 6,4% des suffrages et 13 députés. La minorité allemande disposerait d'un mandat.

Mais toutes ces indications sont provisoires, alors que les résultats définitifs, qui selon des experts pourraient encore être différants, devraient être donnés lundi soir, selon la Commission électorale.

La participation a atteint 61,1%, un record depuis les premières élections semi-libres de 1989 (organisées encore selon le système hérité du communisme).

Parmi les cinq listes qui doivent entrer au parlement, certaines sont des alliances comprenant des éléments différents. L'arrivée de la gauche et de l'extrême droite annonce une chambre hétéroclite, a souligné Stanislaw Mocek, recteur de l'université Collegium Civitas.

Pour une politologue de l'Université de Varsovie, Ewa Marciniak, cette nouvelle Diète, avec la gauche et l'extrême droite représenterait mieux tous les milieux de la société. "Avec beaucoup de jeunes nouveaux et courageux, sans respect pour les anciens, ce sera une Diète plus nette, plus animée, plus intéressante".

Le PiS "a la majorité absolue et donc n'a pas besoin d’alliés pour gouverner", a relevé M. Mocek dans une déclaration à l'AFP. Mais "il n'a pas la majorité suffisante pour rejeter un veto présidentiel, donc l'enjeu pour l'opposition est de miser désormais sur l'élection présidentielle de l'année prochaine".

En place depuis 2015, le PiS a cherché à mobiliser les couches défavorisées, et notamment celles des campagnes, en s'érigeant en défenseur des valeurs familiales face à "l'idéologie LGBT" et surtout en promettant une nouvelle allocation familiale, la baisse des impôts et la hausse du salaire minimum, mesures qu'autorisent les très bonnes performances de l'économie polonaise.

Bénédiction tacite

Son chef, M. Kaczynski, a clivé la société en attaquant les minorités sexuelles et les élites, et en rejetant les valeurs libérales occidentales, avec la bénédiction tacite de l'influente Eglise catholique.

En face, l'opposition de la Coalition civique (KO) s'appuie sur les habitants des grandes villes irrités par les réformes controversées du PiS, dont celles du système judiciaire, et par la transformation des médias publics en instruments de propagande gouvernementale.

Elle avait promis d'annuler les réformes judiciaires du PiS qui, selon Bruxelles, menacent l'indépendance de la justice et l'Etat de droit.

Dans sa première réaction, le chef de la KO, Grzegorz Schetyna, s'est dit confiant en la victoire de l'opposition aux élections au Sénat, dont le résultat ne sera connu que lundi au plus tôt.

"Tout est devant nous, l'élection présidentielle, et là nous serons prêts et nous allons l'emporter, c'est notre promesse", a-t-il dit.

La gauche, elle, condamne la campagne anti-LGBT du PiS et son alliance avec l'épiscopat, mais approuve son programme social.

"Nous revenons au Parlement, nous revenons là où la gauche a toujours eu sa place", a lancé, radieux, l'un de ses leaders, Robert Biedron, premier homme politique important en Pologne à afficher publiquement son homosexualité.

ACTUALITES MONDE (7) : Le Soir, monde

News  Quitter - Actualiser - Sources - 3 dernières news - Archives 24h - Jobs et emplois - Haut de page
Ebola en RDC: un vaccin belge sera utilisé en novembreLe Soir, monde
L’utilisation d’un deuxième vaccin contre la maladie à virus Ebola est projetée pour novembre dans trois provinces de l’est de la République Démocratique Du Congo, afin d’éradiquer l’épidémie qui a causé plus de 2.100 morts.
La crise en Equateur prend fin grâce à un accord entre gouvernement et indigènesLe Soir, monde
Le gouvernement équatorien et le mouvement indigène ont trouvé dimanche un accord pour sortir de la crise sociale sans précédent qui paralyse le pays depuis 12 jours, grâce au retrait du décret polémique supprimant les subventions au carburant.
Typhon Hagibis: le bilan monte à 35 morts au JaponLe Soir, monde
D’importantes inondations affectaient toujours la région centrale de Nagano, où une digue a lâché.
Le parti ultraconservateur conforte sa première place à la DièteLe Soir, monde
Le parti ultraconservateur conserve la majorité absolue à la chambre basse du Parlement, avec 239 sièges sur 460. La participation est en nette hausse par rapport à 2015.
Tunisie: le juriste Kais Saied élu président avec plus de 75% des voixLe Soir, monde
L’annonce a déclenché des cris de joie parmi les partisans de Kais Saied.
Tunisie: vainqueur, Kais Saied veut «inverser la pyramide du pouvoir»Le Soir, monde
Elu avec plus de 75%, selon les premières estimations, Kais Saied s’est imposé comme le symbole porteur d’espoir d’un retour de l’esprit premier de la révolution, au-delà des clivages partisans.
Brexit: les négociateurs calent sur la question douanière irlandaiseLe Soir, monde
Après un week-end d’intenses négociations entre Britanniques et Européens, le chemin vers un accord sur le Brexit est loin d’être dégagé. La question douanière entre l’Irlande du Nord et l’UE reste l’obstacle central.
France: Christian Jacob élu président des Républicains avec 62,58% des voixLe Soir, monde
La participation a été plus forte que prévue puisque 62.401 adhérents à jour de leur cotisation ont voté, soit 47% de participation.
Deux nouveaux sites archéologiques dévoilés dans la Vallée des singes à Louxor (photos)Le Soir, monde
Deux nouveaux sites archéologiques ont été dévoilés dans la vallée ouest de Louxor, également connue sous le nom de Vallée des singes, par le ministère égyptien des Antiquités. Entre autres découvertes, les archéologues ont trouvé sur le site des centaines de perles d’incrustation et d’objets en or qui ont servi à décorer les cercueils royaux.
USA: Hunter Biden sort de son silence pour aider son père dans la course à la présidenceLe Soir, monde
Le fils de Joe Biden est la cible d’attaques répétées de la part de Donald Trump.